dimanche 17 mai 2009

Zemmour face à Jean-François Copé



1/3



2/3



3/3

Extrait de l'émission du samedi 16 Mai 2009.
Jean-François Copé, à l'occasion de la sortie de son livre " Un député, ça compte énormément ! "

.

samedi 16 mai 2009

Eric Zemmour dans "Ca se dispute" le 16 Mai 2009, sur I-Télé




.

Eric Zemmour dans "l'Hebdo" sur France Ô, le 16 Mai 2009



1/2



2/2

.

Belattar tente de se justifier à propos de son site anti-Zemmour

Ce n'est pas dans nos habitudes de poster ici ce type de vidéo, mais cela fait suite à la campagne "anti-Zemmour" orchestée par l'animateur de France 4 Yassine Belattar.
Dans son émission d'hier soir, vendredi 15 Mai, il se justifie de son action en affirmant avoir reçu un grand nombre de mails contenant des propos racistes.
Il essaie visiblement de tourner cela afin de montrer que, justement, son action est justifiable de part ces mêmes réactions, évitant ainsi toute argumentation.



A noter que le principal intéressé n'a pas (encore) réagi sur le sujet, pour notre part nous préférons le voir s'exprimer sur des sujets bien plus sérieux.
.

Zemmour face à Jean-Marie Le Pen le 13 Mars 1995




Extrait de "La France en Direct", le 13 Mars 1995.
Lien INA : ici.

Merci à Nicolas O. pour la précision (par mail).

.

vendredi 15 mai 2009

Mai 68 vs mai 2009

Par ÉRIC ZEMMOUR
Publié le 11/05/2009 dans le Figaro Magazine


C'est le retour des seventies. On célèbre le quarantième anniversaire de Wood-stock. Ne manquent que les cheveux longs et les pantalons pattes d'éléphant. Les patrons sont séquestrés, molestés, menacés. Les préfectures saccagées. Le pouvoir consterné et débordé. Ressort la loi anticasseurs.
La gauche compréhensive est gênée. Les syndicats débordés. L'extrême gauche agite, manipule, excite. Comme un poisson dans l'eau. Les méthodes musclées expérimentées en Martinique sont imitées.
La lutte entre la CGT (et la CFDT) et les trotskistes pour le «contrôle de la classe ouvrière» fait rage, aujourd'hui comme il y a trente ans.

Pourtant, le contexte est radicalement différent.
Au début des années 70, notre pays connaissait une croissance économique fastueuse, jamais vue ni avant ni depuis. L'Etat pompidolien colbertiste dirigeait la manœuvre, au sein d'un ensemble européen ouvert, mais protégé. La part des salaires dans la valeur ajoutée était fort élevée, et les inégalités sociales en Europe et même aux Etats-Unis n'avaient jamais été autant réduites. Le discours marxiste s'avérait plaqué, artificiel, déconnecté.

Aujourd'hui, c'est quasiment l'inverse. Un discours anticapitaliste sommaire, qui relève plus de la jacquerie que du marxisme, répond à un capitalisme mondialisé en grave crise. L'Etat a été dé sarmé par vingt ans de privatisations et de libéralisation du marché des capitaux. L'Europe est l'espace le plus ouvert du monde. Les inégalités, aux Etats-Unis et même en Europe, ressemblent de plus en plus à celles qui prévalaient avant la crise de 1929. Près d'un tiers des enfants de cadres sont ouvriers ou employés. Comme dans les années 70, la Chine est à la mode. Certains la voient comme un sauveur, elle en effraie d'autres.

Mais ce ne sont plus les mêmes.
.

mardi 12 mai 2009

"Ferme-la Zemmour" vs "Ferme-la Belattar"

"Le blog de ceux qui l'aiment" ne pouvait pas rester insensible face à cette récente déferlante dont Éric Zemmour fait une nouvelle fois l'objet.
Tout a commencé il y a quelques jours, quand un sombre animateur nommé Belattar évoluant difficilement sur France 4, met en ligne un site internet contre Éric Zemmour "Ferme-la Zemmour". Celui-ci propose de se prendre en photo avec le logo de ce site, afin d'affirmer à son tour en avoir "marre des salades de Zemmour" (vous noterez l'argumentation au passage). Résultat : une cinquantaine de photos envoyées par des internautes portant le fameux t-shirt "fait-maison".



Peu de temps après et en réaction directe, un collectif lance le site "Ferme-la Bellatar". La présentation est très claire :
Si comme nous vous en avez marre des initiatives ridicules de Yassine Belattar (telles que "Fermelazemmour.com", ... d'où le nom de ce site), signez notre appel à la suspension du Belattar Show et à la mise à pied immédiate de Yassine Belattar ! (lire le communiqué)
Plus de 2500 signataires à ce jour.

Pour être complet, le site "Ouvre-la Zemmour" a ouvert récemment afin d'apporter son soutien à Eric Zemmour.

Ce même soutien que vous apportez tous les jours sur ce blog, comme en témoigne le nombre élevé de visites et de commentaires construits.
.

vendredi 1 mai 2009

Remaniement «new style»

Par Éric Zemmour
Publié le 17/04/2009 dans Le Figaro Magazine


Je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Les ministres, en ce temps-là, remplissaient une mission.
L'Etat, la République, la France, la gauche ou mon général, ils en avaient plein la bouche. Costumes trois pièces et langue de bois. Télé en noir et blanc même sur écran couleur. Candidats à rien, mais prêts à tout. Une dignité empreinte de gravité. Servir seulement, disaient-ils. Personne n'en croyait mot. On savait l'ambition, la manigance, la courtisanerie. Mais on la cachait avec soin. On était choisi pour ses « compétences » ; mais aussi (surtout) pour son poids politique dans le parti, dans sa région ou sa ville. Son amitié avec le Président.

Rien n'a changé ? Si, le style. Et le style, c'est l'homme. Désormais, on revendique tout de chic. En toute franchise. Toute transparence. L'ambition, on la porte en sautoir sur une robe Dior ou une chemise sans cravate. On imite le chef qui songeait à l'Elysée en se rasant. On croit ainsi lui complaire.
Justice, Education, Agriculture, c'est la foire d'empoigne. On fanfaronne, on s'époumone. On revendique, on s'agite, on soigne son bruit médiatique. On envoie une lettre de motivation au PDG de la French Corporation Inc. Parfois, il reçoit une boîte de chocolats. On lui réclame promotion, faveur, soutien.
Le Président a composé son gouvernement sur des critères « new style » : avoir de bons sondages de popularité, bien passer (et souvent) à la télévision, être une femme ou un enfant d'immigré récent. La compétence ou le poids politique n'ont aucune importance : l'Elysée s'occupe de tout. La notion de remaniement est vidée de son sens puisque la notion de gouvernement n'a plus vraiment cours.

Nos ministres sont fringants, dynamiques, transparents. Les anciens étaient ternes, austères, hypocrites. De grâce, rendez-nous l'hypocrisie.