samedi 26 juillet 2008

Zemmour face à Olivier Besancenot



1/3



2/3



3/3


Extrait d'une émission datant vraisemblablement de 2007.

45 commentaires:

  1. Besancenot est une énorme perte d'énergie...

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Il est tout à fait représentatif de la population moyenne qui vit dans le rêve.

    RépondreSupprimer
  4. http://zonedereflexiondissidente.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  5. http://carpediempolitique.hautetfort.com

    RépondreSupprimer
  6. trois bobines pour du vide...
    peut-on avoir une discussion sérieuse avec ruquier? non
    des peoples transparents...
    ceux qui attendent la grande confrontation entre l'idiot utile et l'intelligent ici inutile vont être déçus

    RépondreSupprimer
  7. En même temps un Zemmour qui critique le libéralisme en parlant de frontière, moralisation etc...

    Il est aussi d'arrière garde que Besancenot.

    Ce sont les financiers et les patrons qui commandent, il le sait mais il fait de la morale, comme Besancenot.

    Il n'a qu'a la faire à Dassault, mais comme tout le monde, pour ce qui compte, il s'écrase, il n'a pas le choix...

    Sa vieille lune, c'est le nationalisme à la papa tout aussi inutile que l'alter-mondialisme.

    Ce serait bien d'admettre que seul compte le fait de gagner de l'argent , de préférence par le biais de la finance (Parce que le travail, c'est loin d'être ce qui rapporte le plus)...

    Les parachutes dorés, personne ne peux les arreter, personne ne le fera, mais ca fait bien de raconter des salades aux contribuables.
    En cas de crach boursier, ce sont eux qui renfloueront les faillites.
    Et ce serait pire de ne pas le faire !

    Le seul mérite de Zemmour est de faire parfois allusion à la mort du politique, juste bon a faire de la com' au service de commanditaires qui ont dissout ce qui reste du "peuple" depuis bien longtemps, sous les acclamation de ce même peuple, d'ailleurs.

    Gagnez de l'argent les pauvres, sinon, au moins, arrétez de croire au père Noèl national ou rouge.

    RépondreSupprimer
  8. Besancenot prétend ne pas être au pouvoir, mais il passe à la télé tout le temps.

    Il pose au "dissident" mais il incarne comme tant d'autres les poncifs idéologiques insanes que nous imposent la police (en volant au contribuable la moitié de son revenu) et les tribunaux (qui condamnent les vrais opposants, par exemple ceux qui voudraient faire appliquer les lois qui mettent en concurrence la Sécurité sociale).

    Il se prétend "démocrate" mais il vit en permanence d'argent volé aux contribuables qui n'ont jamais voté pour lui : c'est un rentier de la fonction publique, un féodal de l'exploitation socialiste du peuple.

    Cette impudence dans la négation de l'évidence, à savoir qu'il est un membre à part entière de ce Parti Révolutionnaire Institutionnel au pouvoir qui nous opprime et qui nous exploite, est peut-être l'aspect le plus odieux de cette oppression et de cette exploitation.

    Quant à Zemmour, il aurait pu pour une fois abandonner les conneries contre le capitalisme à l'imposteur qui vit par la force sur son dos.

    RépondreSupprimer
  9. J'aime bien Zemmour, mais finalement je me demande comment il peut se prétendre être un homme de droite, ou alors il est franchement à l'extrême-droite, protectionniste et anticapitaliste... Sur l'économie il est autant pitoyable que Besancenot... Mais bon, rien de plus ignorant qu'un intellectuel que l'on sort de son domaine spécifique...

    RépondreSupprimer
  10. POURQUOI IL FAUT LIQUIDER MAI 68 ?

    Mai 68 n'est pas un mouvement de contestation ouvrière. Pourquoi ? Les ouvriers sont les premiers à avoir cesser la grève, aussitôt après avoir obtenu satisfaction à leurs revendications aux Accords de Grenelle. Mai 68 est donc un mouvement de contestation de la jeunesse. Pas n'importe laquelle : celle qui possédait tous les privilèges : l'éducation et le financement des études à la sorbonne. Le mouvement de contestation de 68 a été récupéré immédiatement par la propagande des milieux d'extrême gauche, dont Daniel Con Bendit est apparu aux yeux de tous, comme le principal leader. Derrière son apparente bonhommie, bien trompeuse, quelle idéologie se cachait-il ? La suivante : l'histoire de France est synonyme de barbarie. Barbarie à cause du colonialisme, à cause du nazisme, à cause de l'exploitation capitaliste. Voilà le triptyque infernal dans lequel se trouve enfermé depuis 40 ans tout débat politique, toute manifestation, toute heure de cours du collège jusqu'à l'université et toute création artistique. Aux yeux des anciens de 68, le français n'est plus le digne héritier de la civilisation gréco-latine. Il est devenu le barbare. Enfermant tout esprit critique et toute liberté de conscience dans le moule de l'idéologie marxiste (ce monstre informe et hideux au nez crochu, tel que ceux qui le professent), les apôtres de Mai 68 prennent en otage la culture de nos enfants. Hier, ce qui se transmettait depuis 2000 ans, de générations en générations et qui faisait autant le ciment inter-générationnel que la spécificité de française a été interrompu. On enseigne plus (ou si peu et si mal) les bases de notre civilisation : comme "nos ancêtres les gaulois", "charles magne", "la mythologie gréco-romaine" etc ... On tente d'aliéner l'âme du peuple français et de le faire disparaître dans le gouffre de la mondialisation.
    Or les tenants de Mai 68 ont échoué dans des domaines cruciaux tels que : l'éducation, la violence scolaire, les déficits publics, la situation économique de la France.
    Pourtant cette idéologie, virulente et plus intolérante encore que ceux contre qui elle s'élevait, tant à se maintenir toujours en place en exerçant le contrôle des médias. Les médias sont au service de cette propagande martelant nuit et jours les consciences par le mensonge et la désinformation. Qui ose s'élever contre la pensée unique, le politiquement correct des bourgeois bohèmes (bobos), déclenche contre lui les foudres des gardiens de la gauche de mai 68 ! On leur ferme la porte des plateaux télé et on bannit de l'école les profs trop récalcitrants. Depuis 40 ans osons le dire nous ne vivons plus en démocratie mais dans un climat de dictature douce et incidieuse.

    QUELLES EN SONT LES CONSEQUENCES AU NIVEAU DE LA NATION FRANCAISE ?

    L'Etat-Nation c'est la combinaison harmonieuse d'un pays entre son territoire, la volonté de vivre ensembles et un pouvoir politique fort aceepté et reconnu de tous. La forme hexagonale de la France dans ses frontières définitives est ecquise depuis le règne de Louis XIV. La volonté de vivre ensembles et la conscience politique du peuple français est né de la Révolution de 1789. L'organisation du pouvoir politique au sein de nos instittutions à quant à lui été érigé au prix de grandes souffrances : guerres civiles, Révolutions, Contre-Révolutions, et guerres contre les monarchies européennes : Autriche,Allemagne et Angleterre.
    Notre passé est devenu honteux ; plus personne n'ose le revendiquer fièrement. La classe ouvrière n'avait pas voulu de la Révolution en mai 68 : alors les intellectuels de gauche ont dit : "Le peuple ne veut pas de la Révolution marxiste ou communiste, donc il faut changer le peuple !". Pour changer le peuple ils ont ouvert les frontières, en pensant que si les français n'étaient pas capables de faire la Grande Révolution, l'importation du prolétariat issu des pays du Tiers Monde elle le pourrait !

    RépondreSupprimer
  11. ouai tu as raison ...

    En plus on a remplacé le modèle d'Assimilation fondé sur le mythe du roman national, par celui de l'intégration fondé sur le mythe des origines de chacuns. L'ancien modèle avait permis d'assimiler des vagues succéssives d'émmigration : les italiens les espagnol les polonais etc... Par contre on dit dans les journaux que la crise des banlieues les "territoire perdus de la république" résulte de l'échec de l'intégration. C'est donc bien mai 68 qui en est le principal responsable C.Q.F.D (ce qu'il fallait démontrer)

    RépondreSupprimer
  12. Mai 68 ca date un petit peu...

    Tout les prétendus révolutionnaires ont tourné leur veste, alors arrétez un peu, la mondialisation ne leur est pas due (Elle n'a pas commencé en 68, il semble...), et qui plus est comment voulez vous les "liquider"?
    Les virer des médias en les nationalisant peut être ?
    Ou crée un comité de censure ?

    Vous êtes communiste ?

    RépondreSupprimer
  13. ce qui se transmettait de génération en génération à travers le mythe du roman national : avec "nos ancêtres les gaulois", "charles magne", "la mythologie gréco-romaine", Mai 68 l'a remplacé par l'idéologie marxiste qui cherche à nous culpabiliser du colonialisme, du nazisme et de l'exploitation capitaliste. Alors que les adeptes de 68 ne font pas leur propre repentance à propos des crimes contre l'humanité qu'ont commis les communistes en Union Soviétique, en Chine, à cuba, au viêt nam, au Cambodge, au Laos et aussi dans les pays arabes. Donc les bobos de 68 c'est de la merde c'est grâce à eux aujourd hui que la france est envahie et que le pays est tiré vers le bas.

    RépondreSupprimer
  14. Est-ce que la culpabilisation est liée a une idéologie marxiste (C'est inhérent au marxisme, vraiment ?) ou est ce que les restes de fond catho de ces gens s'exprime dans cette culpabilisation ridicule ?

    En France gagner de l'argent est toujours indigne, ca n'est pas lié au marxisme ou a 68.

    RépondreSupprimer
  15. Indigne si on travaille dans le privé…
    Je travaille dans une banque réservée aux fonctionnaires :
    Hier je vérifiais un dossier pour un prêt personnel..
    Professeur de chant au ministère de la culture 3980 euro net mensuel
    (Salaire déclaré…)

    RépondreSupprimer
  16. oui, mais il apprend à chanter à carla bruni, y'a du boulot!

    RépondreSupprimer
  17. A votre avis est-ce que l'élagation du public (Elle est quand même plus ou moins prévue) va augmenter les salaires du privé ?

    Rappellez vous que l'Etat est très endetté, il va bien falloir payer.

    Economiser sur les depenses , abus etc, ca ne suffira pas
    (Et puis il faut voir si quelqu'un est réellement décidé a arréter la gabegie. Sucrer sur le militaire , par exemple, c'est peut être pas là où c'etait le plus approprié...)

    En attendant, public ou privé , personne ne dit combien il gagne en France.

    C'est ordurier de parler de ca.

    Vu que quand quelqu'un réussi ou gagne de l'argent, c'est obligatoirement un salaud (Qu'on jalouse quand même...), c'est pas etonnant

    RépondreSupprimer
  18. J'apprécie de plus en plus Zemmour, mais je crois que je n'arriverai jamais à supporter l'immense majorité des gens qui l'aiment.
    C'est un peu le contraire du parti communiste français: je n'ai jamais pu en blairer ni les leaders ni l'idéologie, mais en général j'ai beaucoup d'affection envers ses sympathisants (surtout les petits vieux).
    Étonnant, non?

    RépondreSupprimer
  19. Vous aimez les curés (rouges dans les cas présent), pas la Bible, c'est tout.

    Après tout, pourquoi pas, les faibles d'esprit , selon la Bible, méritent la pitié...

    RépondreSupprimer
  20. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  21. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  22. Est-ce que ça prend le métro le matin pour aller bosser ces machins là ??
    Des idées de vieux dans un corps adolescent ou presque. Une curiosité française - qui fait son chemin - en route pour nulle part. Dans l’impasse idéologique où nous sommes les valeurs sures des poids lourds de la pensée révolutionnaire ont encore toutes leurs chances.
    A moins que ce soit du déjà vue. A quand "Les grosses têtes" et "La méthode Couet" pour ce poids mouche de la gauche révolutionnaire qui ne manque par d’air dans tous les sens du terme ?
    Si la nature a horreur du vide la France d'aujourd'hui en contradiction s'en accorde très bien.

    RépondreSupprimer
  23. Le problème c'est que quand l'ascenseur social et la valeur travail sont détruites, on en vient à suivre tout et n'importe quoi...

    Et après tout il y a pire, ceux qui ne rêvent même pas de grand soir, mais ceux qui veulent "niquer le système"...Marx appelait ca le Lumpen Proletaria, et eux ne ressemblent pas a Tintin mais à Jack l'eventreur...

    Enfin rappel, Besancenot est dans un parti largement minoritaire et jamais au pouvoir.

    Ca ne prends pas tant que ca au delà des caméras
    (Mais c'est vrai que ca compte beaucoup , les cameras...)

    RépondreSupprimer
  24. Notre horizon politique est donc bien pauvre pour qu'il laisse place au vide des idées foireuse d'hier et à la négation même du jubilataoire.
    Des idées neuves, ce peut-il encore que nous en ayons ?

    RépondreSupprimer
  25. ANTISTATIQUE ET SANS ILLUSION

    Il est bien vrai que ce retours aux "antiquités" du grand soir de gauche comme de droite est à la mode aujourd'hui. Et c'est bien affligeant ! Faute d'imaginaire fécond on engendre de la nostalgie avec, pour ceux que cela inquiète, la perception en arrière fond des bruits de bottes, des autodafés qui immanquablement leur font cortège.
    Le nationalisme de Zemmour, sommes toute très démagogique, pourrait faire de lui un des prochains fers de lance du FN. C'est un conditionnel très acceptable ! Bien qu'à l'opposé d'un Dieudonné qui ne fait plus rire personne, il apparaît de plus en proche d'un parti qu'il devrait à priori craindre le premier. Tout est possible ! En témoignent ici ses nombreux partisans proches du FN qui trop souvent monopolisent la parole sans s'épargner l'injure et la calomnie afin d'imposer leur vision étroite et révisionniste de l'histoire de notre pays, la bête immonde a su conserver un beau potentiel de reste. Pour plus de clarté, au Zemmour Président que je lis souvent sur ce blog devrait être ajouté "du Front National".

    Qu'est-ce qui pourrait faire dire qu'il n'est pas par les idées qu'il met en avant l'un de ses meilleurs représentant. Son gaullisme n'est que de pacotille et n'a rien de bien authentique. C'est un outils de communication, une lettre de créance qu'il s'invente.

    RépondreSupprimer
  26. On se demande juste pourquoi, même si on est pas d'accord avec lui sur le fond, il est un des rares a ne pas pratiquer la langue de bois et a essayer d'analyser de facon construite.

    De toute facon ses lunes "nationalistes" sont aussi dépassées que celles de Besancenot.

    On reproche souvent a Besancenot ses relations, d'être un bobo etc. Zemmour n'a pas plus de légitimité que lui pour se poser en défenseur des "travailleurs"...

    Mais Zemmour a des analyses pertinentes.

    Au détail près qu'effectivement, on aimerai savoir plus précisement ce qu'il pense du FN....

    RépondreSupprimer
  27. Misanthrope modéré4 août 2008 à 20:38

    >>> Au détail près qu'effectivement, on aimerai savoir plus précisément ce qu'il pense du FN....

    +++++++++++++

    Il s'exprime de temps en temps sur le FN. Pourquoi voudriez-vous qu'il dise quoi que ce soit de définitif ou d'univoque sur ce sujet ?

    Quel FN, d'abord ? Celui de Le Pen qui se prétend le Reagan français ? Celui de Le Pen qui qualifie le 11 septembre d'"incident" ? Celui du pôle "républicain" Marine/Soral opposé à l'"archaïsme" des Gollnisch et Cie. Celui de Marine qui se rapproche des identitaires et du droitard anti-Islam Villiers par opposition à la ligne "anti-sioniste" de Soral et Le Pen père.

    Au FN, ça bouge tout le temps. Pourquoi voudrait-on que Zemmour se "mouille pour" ou "condamne" le FN ?

    Il ne faut pas être aussi essentialiste. Zemmour dit ce qu'il souhaiterait dans l'absolu. Cela peut, ou non, recouper ce que dit le FN a un instant t, mais il n'a pas à se positionner en fonction de ça.

    RépondreSupprimer
  28. Misanthrope modéré4 août 2008 à 20:41

    >>> J'apprécie de plus en plus Zemmour, mais je crois que je n'arriverai jamais à supporter l'immense majorité des gens qui l'aiment.

    +++++++++++++

    Ah oui ? Et en quoi la plupart des gens qui l'apprécient ne méritent-ils pas de se retrouver dans ses analyses ?

    Son système de valeurs implique la critique de la haine de soi accablant la France, quels qu'en soient les inspirateurs.

    Il s'oppose au tiers-mondisme, bien sûr, mais AUSSI au repentisme sur Vichy des soixante-huitards reconvertis dans l'atlantisme. Cf le dernier roman de Zemmour qui attribue la genèse de la repentance à la mouvance des "nouveaux philosophes" (le héros ou anti-héros du roman est plus ou moins BHL, même si Zemmour ne peut l'avouer aussi ouvertement). Ce constat est central et incontournable chez Zemmour même si - par le mécanisme de la fameuse concurrence victimaire - la demande de repentance a gagné les mouvances tiers-mondistes ou pro-immigrées. On rappellera que Zemmour s'est opposé au discours du Vel d'Hiv dont l'esprit remonte, selon lui, au livre L'idéologie française de BHL.

    Les pro-palestiniens l'assimilent cependant à un "sioniste" (alors qu'il se tient à l'écart de la problématique proche-orientale).

    Hélas, j'ai souvent constaté que les atlantistes enrôlaient volontiers Zemmour (je ne sais trop pourquoi), confortant ainsi le manichéisme des pro-palestiniens.

    Or, je vois que votre blog fait la part belle à la critique des défauts français, ce qui pourrait se concevoir dans un souci de "progresser", de "débloquer" un pays auquel on ne souhaite que du bien.

    M'enfin, il me semble que votre critique va plus loin que ça, si j'en juge par son ton et le titre de votre blog (faisant référence, sans doute, à quelque ouvrage d'un Anglais francophobe). Vous semblez essentialiser la France comme un "pays de merde", d'une manière pour le moins inutile s'il s'agissait seulement de vanter les vertus d'un libéralisme dont la France aurait tort de se priver.

    Pas très zemmourien, tout ça, à mon avis.

    Ce n'est pas pour vous faire un procès d'intention, mais otez-moi donc d'un doute : êtes-vous sûr de ne pas "aimer" Zemmour pour les raisons qui poussent, par exemple, les pro-palestiniens à s'en méfier ?

    Vous feriez un contre-sens, me semble-t-il, en le prenant pour une espèce de Rioufol un peu plus roublard et sulfureux.

    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  29. Bien d'accord avec vous sur les multiples visages du FN, mais Zemmour parle peu de Le Pen, alors que tout les partis ont droit a une critique assez pertinente, le Fn moins...

    Par ailleurs, vous avez defini quelques qualités de Zemmour par ailleurs, la fondamentale étant le ton, et l'approche hors de complaisance.

    Pas parfait, (personne ne l'est), mais ca tranche, c'est sûr.

    RépondreSupprimer
  30. A en juger par les nombreux Front Nationalistes qui s'y expriment et le côté lapidaire de leurs propos qui ne laisse pas vraiment de place au débat, on peut légitimement être consterné par le paysage.

    Mais on peut aussi en contrepartie apprécier (à l'occasion) certaines prises de position Zémmouriennes pour ce qu'elles valent sans pour autant gober l'intégrale en huit volumes.

    Trouver étranger le nombre impressionnant de ses groupies de ce côté extrême alors qu'il s'en garde bien d'en faire partie, c'est sommes toutes assez naturel.

    Pour l'anecdote sur la rafle du Vel d'Hiv.que les allemands n'avaient pas commandités rien n'obligeait le gouvernement français de l'époque (légalement parvenu au pouvoir) à en exécuter le sinistre convoi.
    Quelque chose de trouble dans ses eaux là qu'ils ne faudrait pas perturber ??
    Sans être d'une gauche "muséeale", ni pro palestinien on peu trouver à redire au silence bétonné de quelques uns....

    RépondreSupprimer
  31. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  32. Misanthrope moins que modéré.

    Sur Vichy et le Vel d'Hiv la responsabilité de la France n'a pas attendu BHL pour être portée à la connaisssance des français.

    Voici plus de trente ans que cela se sait.
    Nos bibliothèques nationales ne vous sont pourtant pas fermées.

    Quoi qu'il en soit, vous devriez réviser avec plus d'honnêteté vos fiches avant d'affirmer n'importe quoi !!

    RépondreSupprimer
  33. BROWNING

    Nous parlions de la féminisation des hommes en Occident, chez nous. Je suis loin d'applaudir des deux mains d'une façon inconsidérée à cette évolution même si certains aspects de cette féminisation ne me semblent pas critiquables.
    Plusieurs aspects de la question mériteraient d'être abordés.
    La place de l'homosexualité dans notre société qui n'a jamais, de toute notre histoire, été aussi largement et abondamment mise en avant est devenue une norme acceptée par la majorité. L'influence culturelle de ses membres est telle qu'elle a fini par s'étende à l'ensemble des autres couches sociales. Prendre soin de sa personne, faire appel à la chirurgie "réparatrice" n'est plus tendancieux. La mode vestimentaire, la façon de se représenter physiquement est amplement influencée par cette culture qui n'est plus underground. Le Mâle, s'il n'a pas totalement disparu, a il est vrai sérieusement réduit ses avantages en terme de statut social. En tout état de cause, il n'est plus cette icône indomptable et insensible aux malheurs du monde.

    Mais rien n'est jamais définitivement acquis...et des cendres de la nostalgie peut un jour EFFECTIVEMENT renaître le beauf de mon jardin d'antan.

    RépondreSupprimer
  34. Dire d'une femme qu'elle est grosse et vulgaire ce n'est pas très élégant et c'est prendre le risque que l'on dise de soit alors qu'on est un homme: " ll est gras et chauve. C'est pas un idéal. Dans mes beaux rêves la nuit, peu de place et peu de risques de le rencontrer".

    Pourquoi cette insistance des caméras à nous montrer à plusieurs reprises les splendides talons aiguilles de Salika Wenger ? Y-a-t-il ici un message, un clin d'œil ? Quelle est l'intention sous-jacente ? Est-ce le côté disproportionnés ou très chic qu'il faut retenir ? Le très chics faisant penser (éventuellement) à leur valeur. Pourquoi pas, encore faudrait-il pousser l'investigation un peu plus loin. Un cliché ne peut suffire pour qu'un parfum de corruption, d'abus machin chose soit supposé gratuitement. A moins que ce ne soit que pour souligner le contraste existant entre son aspect vestimentaire et son maintien ? Il s'agit d'un regard unilatéral somme toute désobligeant.

    RépondreSupprimer
  35. TROLL ABSOLU:

    Cela étant que l'on tape autant qu'on voudra sur cette couillonade qu'est le communisme, cet autre barbarisme, cette fanfaronnade de la pensée sociale, cette tartuferie absolue, je n'y vois que du bien. Cela est juste et bon, l'être valant mieux que cette génuflexion hypocrite aux illusions d'un grand soir.

    Nous sommes dans la misère pour le restant de nos jours, à moins de Champagne et de distance dans le jugement. De la solitude, du retranchement et plus jamais de gourou pour la fin des temps. Libre loin des bananières étoilées, plus proche du divin. J'invite les certitudes à trembler un peu afin d'assurer mieux leur conviction. Rien ne vaut les conseils avisés du doute !

    RépondreSupprimer
  36. Discours victimaire ? Voilà une idée bien contemporaine et facile à caser dans la conversation.
    Pourtant, sur fond d'immigration je suis en parfait accord pour dire que les choses ne peuvent se poursuivre comme elles font sans conséquences dramatiques pour notre identité qui de fait se dissout et se désagrège chaque jour davantage au profit d'une autre plus ferme et plus soucieuse de sa pérennité.
    Le problème de certains discours excessifs et globalisants est qu'ils perdent en route ceux qui n'avanent aucune raison de les abandonner.

    RépondreSupprimer
  37. Discours victimaire ? Voilà une idée bien contemporaine et facile à caser dans la conversation.
    Pourtant, sur fond d'immigration je suis en parfait accord pour dire que les choses ne peuvent se poursuivre comme elles vont sans conséquences dramatiques pour notre identité qui de fait se dissout et se désagrège chaque jour davantage au profit d'une autre plus ferme et plus soucieuse de sa pérennité.
    Le problème de certains discours excessifs et globalisants est qu'ils perdent en route ceux qui n'avaient aucune raison de les abandonner.

    RépondreSupprimer
  38. Dans Besancenot il y a le préfixe "BEU" qui pèse beaucoup. Il faut pas se le cacher.

    RépondreSupprimer
  39. Je n'y puis plus !!!!

    Arrêtez votre délire ou je cours rejoindre mes 100 000 vièrges sans plus attendre !!!!

    RépondreSupprimer
  40. Vous pensez qu'il dort avec son nounours ?? On le verrait bien !!!
    Qui sait ???? C'est quand il ouvre la bouche que c'est plus crédible, que ça se gate et que rien ne va plus.

    Le capital, tout ça tout ça ! Les masses populaires, tout ça, tout ça ! Tous ces trucs et machins choses aux couleurs de cheminé d'usine, de défilés, de grèves, de revendications, de classes laborieuses, de pointeuses, de commitiés d'entreprise, de syndicats, d'élection de délégués machin chose, tout çà, çaààààààà me GONFLE !!!

    RépondreSupprimer
  41. Zemmour est un être répugnant, un parasite xénophobe, qui se croit cultivé mais qui vit à côté de la réalité.
    Heureusement qu'il y a des gens comme Besancenot

    RépondreSupprimer
  42. Emi, un minimum d'argument serait la bienvenue, à moins que cela fasse défaut chez les groupies bobos de Besancenot comme toi.

    RépondreSupprimer
  43. En tout cas, chez les groupies fachos de Zemmour, c'est plutôt l'orthographe qui fait défaut Boris. En effet, un minimum d'argument serait "le" bienvene.

    RépondreSupprimer
  44. Pas mal Emi, mais du coup ce n'est pas "le bienvene" comme tu l'écris, mais "le bienvenu" (même en oubliant le "u" tu te serais trompé, ça arrive).
    Tu parlais de l'orthographe ou de la conjugaison ?
    On attend tes arguments sinon, au lieu de noyer le poisson avec ton fantasme pré-pubère bobo du "facho".

    RépondreSupprimer
  45. besancenot est brillantissime et bien que je sois moi même catholique traditionaliste je me trouve beaucoup de points d'accord avec lui. Simple contradiction: c'est très beau ce qu'il dit sur les trisomiques, mais en tant que soutien frénétique de l'avortement, il devrait se rendre compte que bientôt, ce sera beaucoup plus simple: il n'y aura plus de trisomiques du tout...
    Autre chose: je suis d'accord pour l'éducation: mais c'est évident que s'il dit ça, c'est qu'il a en tête que l'éducation est la meilleure solution à partir du moment où ce sont des affreux salopars d'extrême gauche comme lui qui peuvent tranquillement formater les esprits et """"libérer"""" un peuple en les empriosonnant dans le marxisme-léninisme...

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam, les liens vers d'autres sites ainsi que tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.