jeudi 6 novembre 2008

Zemmour dans "Ca se dispute" le 1er Novembre 2008 sur I-Télé




Au sommaire:
- Sarkozy: A l'épreuve du social
- A la recherche de l'Obama français
- Le PS à quelques jours du vote
- L'image de la semaine: La poupée Vaudou de Sarkozy

20 commentaires:

  1. Eric Zemmour est tout de même une sacrée truffe en économie.

    Son anti-libéralisme et son culte du protectionnisme sont assez pitoyables même pour un conservateur.

    La crise de 29 a décuplé d'intensité justement à cause de la levée du protectionnisme.

    Quant à cette crise actuelle sont déclenchement sont largement dues à l'interventionnisme et à l'Etatisme US.

    http://www.dantou.fr/crisefinanciere.html

    RépondreSupprimer
  2. Tout le monde peut dire des conneries à ce que je vois et se sentir bien.
    Les USA s'est un fait sont responsables de tut ce qui ne va pas dans le monde. Quant à nous, nous ne sommes que de pauvres cloches victimisées par notre impuissance.

    RépondreSupprimer
  3. L'actuelle FAUSSE crise monétaire n'aurait pas atteint l'Europe toute entière sans ce satané libéralisme!

    IL N'Y A PAS DE LIBERTE SANS RESPONSABILITE!

    RépondreSupprimer
  4. @Anonyme

    Je fais pas de l'anti-américanisme. Mais l'anti-étatisme.

    Ron Paul le candidat libéral aux US tient des propos 100 plus violent sur la politique de la Fed et du gouvernment US.

    Pour vérifier tapez Ron Paul sur google video.

    @Kami On est bien d'accord par de le liberté sans responsabilité. C'est d'ailleurs le principe de libéralisme.
    Et c'est l'Etat avec son interventionnisme (en l'occurence l'Etat US) qui a deresponsabilisé les acteurs.



    D

    RépondreSupprimer
  5. Le crise monétaire n'est rien en comparaison de ce qu'est la crise économique qui trouve son origine pour large part dans les Subprimes Américains. Cette crise a des responsabilité extrêmement variées dans le monde bancaire. L'étymologie du "subprisme" aurait dû en alerter plus d'un.
    Condamner le libéralisme dans sa globalité est encore plus absurde quand on a rien de mieux à proposer.

    Ce qu'il faut s'est des règles internationales plus drastiques au sein de monde de la finance et un contrôle indépendant plus sévère.

    RépondreSupprimer
  6. Pour que çà change y-a rien de mieux comme déclamation !
    On sent tout de suite la culture...son bonne usage.

    RépondreSupprimer
  7. Pour les puristes:

    Pour que çà change y-a rien de mieux comme déclamation qu'une brève de Cambronne.
    On sent tout de suite la culture...son bon usage.

    RépondreSupprimer
  8. Mes divers propos restent préférables au fait de baisser ses dessous face au libéralisme et ses dérives comme vous tenez fortement à le faire.

    RépondreSupprimer
  9. ici AKI:

    On met quoi à la place. Olivier, Arlette ou la Ségolène ? Bon, la petite Marine, moi je veux bien mais sur ce terrain économique vous la pressentez vraiment à sa place ???
    Pour le reste je dis pas mais là j'ai des doutes !

    RépondreSupprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  11. Eric,

    vous êtes adorables pour un grand nombre de choses, mais vraiment en économie, il faut faire quelque chose.

    Je vous promets qu'il n'est jamais trop tard pour repartir sur de bonnes bases.

    Bon, je comprends, ce n'est pas agréable de s'entendre dire qu'il faut repartir du zéro dans une discipline sur laquelle on croit avoir quelque chose de construit à dire à la télévision depuis des années.

    Mais il n'est pas possible pour un honnête homme comme vous l'êtes, de continuer à faire l'impasse sur la logique et la connaissance si peu rependues qu'elles soient dans cette discipline chez nos chers compatriotes.

    Laissez-nous faire de vous le journaliste français le plus compétent en économie. Nous pouvons vous y aider, de manière anonyme et gratuite.

    RépondreSupprimer
  12. Bien d'accord avec Alf,

    C'est affligeant qu'un homme qui n'a pas par ailleurs froid aux yeux pour casser quelques poncifs "médiatiques" soit aussi nul en économie.

    Le plus triste c'est que ce n'est pas exception, de droite comme de gauche la culture économique en France est médiocre, ce qui permet des débats surréalistes.

    Si le niveau en géographie était identique on aurait des débats sur la terre qui est plate ou sur les frontière commune entre l'Argentine et le Liban.

    RépondreSupprimer
  13. Cela n'a rien à voir avec la prétention, l'économie est une science qui s'apprend comme toutes les autres et il faut travailler beaucoup pour cela.

    L'incompétence en économie n'est pas une tare, c'est l'état NORMAL de toute personne qui n'a jamais rien appris dans cette discipline. C'est à dire de presque tout le monde.

    La prétention, c'est de vouloir en parler quand on n'y a jamais rien appris.

    RépondreSupprimer
  14. Le nouvel arrivant doit pratiquer la voyance extra(pas)lucide pour se permettre d'affirmer ce que connait ou non Eric Zemmour, ainsi que n'importe quel usager de ce blog, de l'économie qui ne me semble pas être une science.

    RépondreSupprimer
  15. Je lisais Zemmour il y à 15 ans dans Info-Matin.
    Votre remarque me fait Donc bien rire.

    Si l'économie n'est pas une science alors il n'y a aucune vérité à découvrir en la matière et c'est donc un non-sujet.

    Un conseil renseignez vous.
    Tenez, de bon cœur je vous fait cadeau d'un petit article sur une des principales explication de la crise (celle qui à ma faveur).
    http://www.auburn.edu/~garriro/cbm.htm

    Si vous voulez plus simple, j'ai aussi.

    Inutile de vous planquer derrière les "usager de ce blog". Ca ne renforcera pas la qualité de votre argumentation.

    RépondreSupprimer
  16. Nous sommes disqualifiés car sachant qui est ce monsieur, ainsi que ce qu'il pense, depuis moins longtemps que vous. Bon à savoir...

    Les quelques langages m'étant connus: Allemand, Egyptien, Français, Grec, Japonais, et Latin. Merci quand même...

    Pas moi qui me permet des familiarités outrancières envers des inconnus en imitant au passage le paon.

    RépondreSupprimer
  17. Et bien il ne me viendrai pas à l'idée que connaitre tant de langues ne nécessite aucun effort, ni aucun travail, je ne vous demande rien de plus que d'admettre la même chose pour l'économie.

    RépondreSupprimer
  18. Force est de reconnaitre que l'article est compréhensible que par ceux ayant étudié la chose depuis un bon nombre d'années. La version simple (en Français) me plairait bien.

    Merci.

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam, les liens vers d'autres sites ainsi que tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.