lundi 18 mai 2009

Zemmour face à Isabelle Alonso




Extrait de l'émission du samedi 16 Mai 2009.

.

45 commentaires:

  1. un mot pour qualifier Alonso : ridicule!

    RépondreSupprimer
  2. L'adjectif "Pouf" lui correspond encore bien d'avantage.

    RépondreSupprimer
  3. Z'etes durs les gars !

    Elle ne m'a pas apparu comme la féministe hystérique et totalitaire qu'elle incarne dans la sphère médiatique depuis 15 ans maintenant...son livre n'a pas l'air très bandant soit (les déboires pathos d'une petite fille coincée dans une famille qui ne la satisfait pas dans ses ambitions bobo parisiennes) mais l'échange avec Zemmour qui aurait du tourner au clash (quelle élégance de Ruquier à vouloir les confronter violemment : il n'a pas eu assez d'audience avec Lalanne ?) est resté courtois et civilisé (et tant mieux je prefère une belle argumentation qu'à des coups de griffes verbaux : c'est plus fatal....) mais le livre n'a l'air d'être qu'un "Martine à la campagne" de plus...

    L'exemple de Naulleau (Isabelle Evrard et Odette de Puigaudeau) qui montre des nanas de la "douloureuse époque du totalitarisme patriarcal" qui ne gémissaient pas de leurs conditions mais cherchaient à inspirer leurs contemporains, et pas à faire de l'inquisition moralisatrice contrairement aux féministes d'aujourd'hui est un exemple pertinent.

    Néanmoins il faut reconnaître qu'Alonzo n'a pas voulu aborder le débat féministe à travers ce livre.

    (Tant mieux !)

    RépondreSupprimer
  4. Oui même si Zemmour en a relevé des traces...

    Bon après elle ne va pas me faire pleurer sur l'oppression de la couleur rose qu'elle a subi étant gamine : il existe de vrais problèmes autres que les couleurs dans la vie sérieusement !

    RépondreSupprimer
  5. Zemmour a été sympa, bravo pour son fair-play il aurait pu se vanger mais il ne l'a pas fait bien qu'il y a avait matière à mon avis. Donc je décerne le titre de galant homme à notre Eric national.

    RépondreSupprimer
  6. La galanterie (Sincère, et mesurée) est l'arme absolue contre les débordements des féministes.

    (Et je parle d'experience !)

    RépondreSupprimer
  7. D'ailleurs voici une femme qui critique la présence de Zemmour à la télé, preuve pour elle de la montée du cynisme en France :

    http://www.entrevue.fr/tele/karine-le-marchand-pas-fan-d-eric-zemmour-6933.html

    RépondreSupprimer
  8. tiens encore des animateurs du service public qui lui tape dessus ! C'est drôle, l'inverse est invérifiable...

    traduction de l'article ci-dessus :

    "polémiquer avec intelligence" : entendre réagir avec l'indignation bien-pensante habituelle. La même façon d'être révolté que depuis 30 ans dans les médias.

    "te démonter en passant pour gentil" : encore une nunuche qui fait rentrer le manichéisme de pensée gentil/méchant sur un plan qui n'a pas lieu d'être : le débat d'idées et la pensée de système.

    Comme toute conservatrice de gauche elle préfère Polac évidemment....

    Avec son logiciel bobo de compréhension de la vie dans sa tête, elle est sure de faire une très longue carrière dans les médias.

    En fait plus il se fait critiquer Zemmour, plus cela avilit ses adversaires...continuez surtout !

    RépondreSupprimer
  9. Le cynisme est le dernier refuge de la tendresse chère Karine...

    RépondreSupprimer
  10. Excellent (comme d'habitude) mon Général!

    Il me plairaît de faire lire à des personnes intélligentes, comme les membres de ce blog, une critique faite d'un certain milieu y étant pour beaucoup dans le désarroi de l'actuelle jeunesse: http://shogakun.skyrender.org/viewtopic.php?t=2171

    RépondreSupprimer
  11. http://www.dailymotion.com/relevance/search/zemmour+alonso/video/x58xtl_les-femmes-ne-creent-pas-alain-sora_news?hmz=746162736561726368

    RépondreSupprimer
  12. Encore une fois très subtil. Je pense que la vraie force d'Eric Zemmour dans ce face à face, réside dans le fait que même s'il est très loin d'adhérer aux théories feministes de la Alonso, il va plus loin et trouve presque un intêret sociologique dans ces thèses là contrairement à Naulleau qui avoue s'être perdu dans un ennuie profond.
    Je trouve également qu'inventer des mots est très prétencieux de la part d'Isabelle Alonso car même si son style est apparemment interressant, c'est la littérature française qu'on assassine en se prenant pour Hugo alors qu'on ne l'est pas... Et puis lorsqu'elle dit " c'est bien d'avoir de l'ambition " je répondrais simplement par une phrase de Naulleau concernant ce grand poète de Francis Lalanne, mais qui est également valable pour elle :
    " A vouloir péter plus haut que son Q.I, on risque de ne souffler que du vent. "

    A méditer. ;)

    RépondreSupprimer
  13. Zemmour a beau jeu de lui reprocher de faire des phrases sans verbes...C'est désagréable, on est bien d'accord.
    Sinon, j'apprécie son courage comme d'habitude. Il était temps que quelqu'un ose ramener le féminisme à ce qu'il est vraiment, une idéologie menée par des personnes aigries, dont l'esprit revanchard ne résulte que de circonstances personnelles, et jamais d'une injustice générale à l'égard des femmes.
    Zemmour est encore trop galant en la prenant au sérieux dans ce pseudo rôle de porte-parole.
    Mais, après avoir lu "le premier sexe", j'en conclu que lui-même est tombé dans l'excès inverse et c'est bien dommage qu'on ne puisse pas d'un côté comme de l'autre faire une analyse de la situation des femmes, de leur rôle, voire de leur "nature" sans se débarasser de ses propres ressentiments.
    Un jour j'expliquerai pourquoi Zemmour va trop loin, à mon sens, mais là, j'ai la flemme. Je vais donc me contenter d'expèrer que les garçons de ce blog ne sont pas aussi radicaux que semble l'être Zemmour. Sinon, je ne donne pas cher de notre avenir...

    RépondreSupprimer
  14. @Mathilde : Que Zemmour aille trop loin dans son livre "le premier sexe" m'étonne car je n'y ai rien vu d'amoral ou de contre-nature. Certes il s'agit d'un bon coup de fouet dans les idées (mais c'est ce qu'on exige lorsqu'on souhaites lire un essai "stimulant", pas de s'endormir ou d'etre bercé par un jargon).

    Pour ma part ce livre - même si écrit un peu vite car son style ne m'a pas semblé très travaillé pour le coup - m'a fait beaucoup de bien et je le laisse tourner parmi mes amis. Je n'y ai rien décelé de dangereux je serai curieux de savoir en quoi il "va trop loin" (ce qui est pour moi au contraire l'argument majeur d'achat sinon ce serait ennuyeux : mais si vous avez suivi la promo de Zemmour il a volontairement voulu provoquer sur certains points).

    RépondreSupprimer
  15. Zemmour est en réaction aux excès des féministes.

    De toute facon c'est un reproche qu'on peux lui faire de facon globale, il est parfois dans l'excès inverse de ce qu'il dénonce.

    Zemmour ne veut pas non plus interdire le divorce, la pillule et renvoyer les femmes aux fourneaux.

    Ca c'est de la caricature.

    Cela dit il y a de la marge, il ne faut pas exagerer non plus.

    Mais il faut faire le tri.

    RépondreSupprimer
  16. Tiens Zemmour sur sa place médiatique :

    http://www.dailymotion.com/video/x9di7d_eric-zemmour-sexplique_news

    (Alors à quand un contradicteur de poids en face de lui ?)

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour,

    Pauvre Alonso,

    Cela se voit sur son visage, qu'elle est intérieurement mal à l'aise dans sa peau......et en étant agressive ( envers les hommes )....elle sert en fait le capitalisme....qui ne fait que nous exploiter tous de plus en plus...............

    Il est donc temps, de réfléchir et de comprendre l'histoire et la nature humaine....ce que fait Éric Zemmour....c'est pour cela qu'il dérange les Alonso de toutes sortes qui cultivent et ressassent toujours les mêmes clichés à la mode médiatique.

    Merci Éric Zemmour.

    Michel Zimmermann
    Artisan Québec.

    Merci à l'auteur de ce site.

    RépondreSupprimer
  18. @ mathilde :

    "une idéologie menée par des personnes aigries, dont l'esprit revanchard ne résulte que de circonstances personnelles, et jamais d'une injustice générale à l'égard des femmes". Belle observation ! L'humanité a su prospérer grâce aux femmes, avec les femmes. Tout homme a eu une femme comme mère (c'est un lieu commun ce que je dis mais je m'en fous) donc qu'on ne vienne pas me faire croire que mon arrière-grand-mère et ma grand-mère sont des idiotes soumises. Dans un couple c'est toujours la femme qui a l'ascendant psychologique. Peut-on dire que le combat des inégalités h/F est fait pour perdurer une guerre des sexes vaine tout en camouflant des inégalités plus grandes (les jeunes exclus du monde du travail).

    Mon dieu si toutes les femmes pouvaient vous entendre : à force de les aliéner par ce discours toutes confondent émancipation et similitude avec l'homme, confondent féminité et féminisme (et si l'on est contre le deuxième ce n'est pas parce qu'on est libre de remettre en question une idéologie et exercer ainsi son regard critique c'est qu'on est forcément misogyne, ce dont le marché, machine à séduire la consommatrice emboîte bien évidemment le pas).

    Les donneurs (neuses) de leçons télévisuelles n'ont pas fini de nous gonfler.

    RépondreSupprimer
  19. @ kami : C'est bien une "pouf" en fait ! l'avoir revu en video le confirme.
    Bon il va arrêter t'inviter ses potes, Ruquier?
    Bientot steevy va sortir "aussi" un bouquin.. euh une plutôt une compil de dessins à colorier?

    RépondreSupprimer
  20. Rien que le fait d'imaginer les dessins me fait peur...

    RépondreSupprimer
  21. @ Kami et Supermec: Ca ne sert à rien d'être insultant. Vous vous discréditez. Ce site est remarquable parce qu'il évite toujours l'écueil de l'attaque personnelle et de la condamnation morale. Il est inattaquable du point de vue de la crédibilité, et offre par là un formidable soutien à Zemmour. Autant continuer comme ça.
    En tout cas, je préfère vos analyses fines et mesurées à ce genre de sorties qui desservent Zemmour autant que vous, puisque vous partagez ses idées. Je crois que c'est exactement ce qui pourrait faire tomber Zemmour dans sa propre caricature (ce danger dont nous parle je sais plus qui dans la vidéo «médias ») en en faisant " la pensée intelligente de tous les beaufs de France".
    PS: je ne vous traite pas de beaufs évidemment! Je vous lis et vous apprécie, mais l'amalgame est facile et heureux pour nos adversaires...

    RépondreSupprimer
  22. D'ailleurs chapeau a Zemmour pour son fairplay avec Wolton dans la dernière edition de l'hebdo.

    il lui a reconnu des qualités d'analyse sur certains points et meme reconnu avoir appris des observations de Wolton (Quand il ne fait pas le dogmatique), avec beaucoup d'elegance, franchement chapeau....

    RépondreSupprimer
  23. Mathilde: Le qualificatif de "Pouffe" lui convenant fort bien. Eric Zemmour lui-même a qualifié d'imbéciles la plupart des invitésen répondant à Ruquier il y a de cela quelques semaines.

    Zemmour n'est pas moi et inversement. De plus il faudra bien que certains fassent le "sale boulot" si un jour ses idées sont misent en application. La nation française ou n'importe quelle autre étant née de violences...

    Ils usent et continueront de faire usage d'amalgammes malgré nos argumentations car nous percevant comme un mal à éradiquer face à leur idéologie d'huitres

    Kami qui respect et apprécie nombre de femmes, mais pas le genre d'Isabelle Alonso.

    RépondreSupprimer
  24. @ he ho les loulous : pas besoin de faire le sale boulot : vaut mieux instrumentaliser d'autres pour le faire ! Hahaha !

    Non mais sérieusement Kami, tu sais que l'élégance morale, la supériorité intellectuelle sont comme des Scuds en temps de paix. Cultivons cela. En temps de guerre ne t'en fais pas je gère les opérations ! (Ce site deviendrait-il une anti-chambre de la prochaine révolution ?)

    Pour canaliser tes instincts tribaux en temps de paix je te propose une petite partie de Catch (avec des slips fluos avec diamants et tout !) entre amis. Par contre laissez moi la tronçonneuse et le rôle du méchant. Yvonne prendra les photos en se pâmant de voir de si beaux mâles se battre pour son vieux coeur.

    Par contre je ne me souviens pas d'avoir entendu Zemmour tomber dans l'insulte : analphabète/idiots utiles oui - qui est une expression marxiste plus qu'un colibet - et je ne pense pas non plus qu'il faille réutiliser les armes des gens en face. Ce serait leur faire trop d'honneur. Et on apprend toujours de son adversaire relis Sun Tzeu autour d'une bonne tisane (sinon hop au chnouf et pas de cassoulet !).

    Excusez-nous Mathilde de cette ambiance de caserne.

    RépondreSupprimer
  25. @ Kami: sauf qu'on en est pas encore à l'étape de "l'application des idées de Zemmour". On en est même pas à la phase de rééducation. Les gens réapprennent simplement à écouter le bon sens, grâce à "on est pas couché" notamment qui fait le plus d'audience. Pour que les idées de Zemmour s'imposent vraiment, il faudra du temps. Pour le moment, on est seulement dans la phase de séduction. Il s'agit de convaincre évidemment (et c'est ce que vous faites dans vos analyses "fines et mesurées") mais aussi de rassurer sur la non dangerosité de la pensée zemmourienne, qui est systématiquement diabolisée par les chantres de la "bien-pensance". Or, ceux-ci ont encore les faveurs de la majorité grâce à une technique de terrorisme intellectuel bien rôdée.
    Disons que quand nous serons majoritaires, vous pourrez achever l'ennemi et vous en donner à coeur joie...
    Mais il me semble que c'est un peu prématuré pour l'instant. Il vaut mieux adopter une attitude irréprochable face à ces experts de la victimisation. En la traitant de pouffe, vous vous mettez à dos toute une génération de femmes qui a un logiciel des idées féministes à la place du cerveau.
    C'est tout ce que je voulais dire.
    Ca n'avait rien a voir avec le fait que soit une femme qui fasse les frais de votre exaspération, bien légitime par ailleurs. Je vous aurais fait la même remarque s'il s'était agi d'un homme. Vous n'aviez pas à vous justifier sur ce sujet (c'est là qu'on se rend compte de l'ampleur des ravages causés par le féminisme, qui réussit quand même à terroriser les plus résistants d'entre vous. Dans un accès de Ségolénisme, je m'excuse au nom des femmes) .
    Je m'inquiète exclusivement de l'image et de la crédibilité de Zemmour.

    RépondreSupprimer
  26. charmante lecture, mais alonso est bien une "pouff", c'est pas insultant, ni dégradant ni mal au dents.
    c'est juste ce qu'elle inspire, mais, promis, jarrete de lui porter de l'interet, meme si elle n'est pas crédible, si elle se la joue princesse ou victime toujours sur la défensive, offusquée par les propos machos de ses détracteurs. Oui fallait pas l'inviter!! Ruquier a encore déconné! A quand les invités sérieux dans cette émission?
    a Quand une loi contre la parution de livres de "pouff"?

    RépondreSupprimer
  27. Il ne me dérangerait pas de faire le sale boulot avec certains pour des raisons qui ne concernent personne d'autre que moi...

    La vie équivalant pour moi à un immense champs de bataille alors la notion de paix...

    Il n'y aura pas de révolution au sens voulu par beaucoup car la plupart des gens n'ayant pas l'audace de leurs ancêtres.

    Le fait d'être raciste et homophobe ne signifie pas estimer que le type étant d'une autre race me soit obligatoirement inférieur sur le plan intéllectuel, ni même qu'il mérite un sort moins envieux que le miens car le racisme n'est pas ce qu'Hitler en a fait.

    Il est interdit d'avoir peur (phobie) maintenant? Parce qu'être homophobe ne signifie pas obligatoirement manquer de politesse et de civilité envers un homosexuel. Mes ami(e)s ne sont pas tous/toutes des hétérosexuels. Il me suffit tout simplement de ne pas emmerder ceux ne l'étant pas avec mes convictions sauf lorsqu'ils/elles cherchent le débat.

    Nous en en apprenons toujours de nos adversaires et Kami en a beaucoup dans le milieu qu'il côtoie.

    Les idées d'Eric Zemmour ne s'imposeront jamais car elles se battent contre un système manipulant les gens qui connaît à la perfection la psychologie humaine.

    Plus l'envie ni la volonté de faire le moindre effort avec ceux et celles n'ayant pas encore compris. Il faudra que vous le fassiez à ma place.

    Rien provennant de ces gens-là ne sera en mesure de me terroriser.

    La crédibilité d'Eric Zemmour n'a pas à être affecter par mes propos car nous avons différents caractères malgré notre grille de lecture quasi-identique (pas un sujet jusqu'à maintenant suscitant mon désaccord, et ce n'est pas faute de chercher...).

    Ma personne étant beaucoup plus sympathique que ce que l'on pourrait croire. Internet et moi...


    Post-scriptum: Eric Zemmour a bien insulté la plupart des invités en s'adressant à Laurent Ruquier (émission d'il y a trois semaines me semble-t-il... Le tout début avant la venue du moindre invité).

    RépondreSupprimer
  28. Pour moi, ce livre ne fait que prouver que, finalement, tout son combat féministe s'explique par une enfance mal vécue ou un pathos remontant à sa vie familiale. Toutes les féministes finissent par l'avouer un jour ou l'autre.
    Une fois de plus, Soral avait raison ... euh pardon ... Zemmour.

    RépondreSupprimer
  29. Oui enfin Zemmour n'a pas encore fait la moitié des dérapages de Soral .

    Il a aussi la bonne idée de ne pas faire directement de politique.

    RépondreSupprimer
  30. Même envie de rajouter à propos des couleurs que le rouge était celle de l'Empire Romain, et que le bleu était celle des Germains (à cause des yeux).

    Mais l'on va me rétorquer que les Germains n'étaient pas des femmes et que cela ne correspond donc pas, mais la preuve que si car ils étaient considérés en tant que barbares = sous hommes.

    Bonne méditation aux féministes usant de n'importe quel prétexte afin de raconter n'importe quoi...

    RépondreSupprimer
  31. Décidément, j'ai beau essayer, je ne parviens pas à trouver à Isabelle Alonso une seule circonstance atténuante et je ne supporte plus qu'elle parle au nom des femmes. Je suis une femme de 57 ans, j'ai été mère au foyer et pourtant je suis plus diplômée qu'elle. Je ne suis pas non plus une bigote de droite traditionnelle mais athée et anarchiste et je me retrouve absolument dans tout ce que dit Eric Zemmour. Je prépare un livre actuellement que j'ai choisi d'intituler "La Terreur féministe". J'ignore si je serai éditée car je n'ai pas la chance de faire partie de l'intelligentsia parisienne comme elle. C'est vrai que mon dernier roman "Rebetic blues" - dans lequel je décris le véritable rôle de la femme, celui de mère avant tout, que mes chères amies grecques m'ont bien enseigné - est resté sans réponse de la part de Denoël. Et pourtant, il serait temps que l'on prenne en compte l'avis des ANTIFEMINISTES muselées depuis 40 ans.

    RépondreSupprimer
  32. Si vous n'avez pas de relation dans le milieu de l'édition vous n'avez quasiment aucune chance d'etre editée.
    (En plus le milieu est en crise)

    En particulier avec ce genre de thème.

    Les femmes ont pas mal de roles a leur disposition, et certe, celui de mère est l'un des plus beaux.
    (Les feministes vieillissantes paient souvent leur extremisme dans leur chair...)

    La terreur ne saurait durer...

    RépondreSupprimer
  33. Merci Harry pour ce commentaire. Je n'ai en effet aucune connaissance dans le milieu de l'édition français et c'est là que nous pouvons prendre la mesure de la démocratie : elle n'existe pas . En effet, l'un des principes fondamentaux de la démocratie étant l'égalité de parole (issigoria), quelle honte de constater que seules les femmes féministes ont la parole comme si les autres n'existaient pas. Eric Zemmour est sans cesse mis à mal à cause de son antiféminisme et les lecteurs n'auront jamais l'occasion de connaître le visage des femmes antiféministes qui sont légion dans notre pays.

    RépondreSupprimer
  34. @Simone

    Tentez les éditions Blanches ou celles de JC Lattès pour un ouvrage comme celui que vous proposez. Ces deux éditeurs ont par le passé sortis des livres proches du sujet que vous voulez aborder (en totu cas le titre est accrocheur et bien provocateur : imaginez qu'un homme écrive cela et vous établirez toute l'étendue de votre liberté en tant que femme !).

    @ Harry : il n'y a jamais aucune chance : il n'y a que de la persévérance à chercher la chance. Si des gros tacherons comme Bernard Werber sans relations ont pu nous livrer leur SF niaise, je ne vois pas pourquoi Simone serait refusée - en dehors d'interdits idéologiques bien sur -

    RépondreSupprimer
  35. Merci Général,
    C'est sympa de me suggérer les Editions Blanches. En fait, elles ont déjà Soral pour "Vers la féminisation" . Je me suis dit que mon livre serait refusé pour cause de double emploi. J'ai pensé à JC Lattes également mais pour le livre sur la Grèce moderne qui est également antiféministe en montrant simplement comment doit se comporter une femme dès qu'elle devient mère. On dirait que les féministes considèrent la maternité comme une tare et çà c'est insupportable!!!
    Je vais donc tenter une fois "La Terreur féministe" terminé. En effet, je prends mon temps pour écrire et je cite des auteurs ce qui nécessite des recherches.

    RépondreSupprimer
  36. bonjour,

    he he je rentabilise mon inscription pour ce blog. Je suis tout a fait d'accord avec le general, il est faux de dire que ces milieux sont fermés.
    On peut y arriver, en persévérant encore et encore,mais on peut toujours trouver une oreille attentive.

    Par contre, si on vient de l'exterieur on a interet a avoir quelque chose a vendre - du talent ou des sujets vendeurs - et il est vrai qui si on est un fils de ou quelqu'un du serail on peut a peu pres tout faire, meme de la merde.

    quand au sujet du féminisme, vaste débat...j'ai une theorie qui ne plairait pas a zemmour.

    RépondreSupprimer
  37. Bonjour Simone Le Baron.

    Possible que l'éditeur Tatamis puisse être intéressé par votre livre.

    Bon courage.

    RépondreSupprimer
  38. Kami, c'est sympa. Je vais essayer tout çà. La différence entre Alonso et moi c'est que 1- j'ai appris à écrire dès l'âge de 4 ans et j'ai toujours respecté la langue française. 2- les sujets sur lesquels j'écris sont destinés à enrichir les lecteurs intellectuellement. Mon but n'est pas lucratif bien que je ne roule pas sur l'or. Alonso, elle, écrit ses petites histoires en massacrant notre langue dans le seul but de se faire de l'argent.

    RépondreSupprimer
  39. L'abus est dans la nature humaine.

    Il faudrait simplement que les décideurs ne le favorise pas à tout bout de champ afin de proposer une production somme toute assez correcte.

    L'envie n'y étant quasiment plus à cause de ce que nous savons tous/toutes ici sur ce blog...

    RépondreSupprimer
  40. Je viens d'aller jeter un coup d'oeil sur le site des éditions Tatamis : si ce n'est pas une arnaque, je crois que c'est exactement ce qu'il me faut. MERCI!!!! Çà me donne du courage.
    www.lagrecedesimone.blospot.com

    RépondreSupprimer
  41. Excusez si j'ai été un peu radical...

    J'ai cotoyé de loin certaines personnes du milieu de l'edition, et ce n'etait pas très drole...

    Mai sil y a toujours de l'espoir.

    RépondreSupprimer
  42. Et nous sommes encore là à cette heure-ci. Il n'y a aucun problème. Moi-même je penses que c'est un milieu fermé mais si j'ai de l'espoir c'est que j'ai quelque chose à dire. Dans mon petit milieu de la diaspora grecque, il y a des gens cultivés et très intéressés par ce que je fais un peu à la manière de Jacques Lacarrière qui a quitté la Grèce en 1967 à l'arrivée des colonels. Moi, j'y suis arrivée juste avant leur chute. On verra.

    RépondreSupprimer
  43. grosse merde d 'eric quand je vois
    les commentaires et leur noms on comprend tout bande de fachos vous avez rien compris a la vie

    RépondreSupprimer
  44. Il n'y a pas à dire mais Zemmour est bon puisque vous aurez remarquez que lui, il a laissé parler Isabelle alonso et il a discuté alors que dans une autre émission, elle a refusée le débat, de plus, lorsqu'il lui démontre qu'elle fait des "caricatures" sur la posture des hommes face à la femme, là, on sent qu'elle n'est pas trés à l'aise pour expliquer les raisons -

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam, les liens vers d'autres sites ainsi que tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.