dimanche 19 février 2012

Eric Zemmour dans "Ça se dispute" sur I-Télé le 18 Février 2012


- Nicolas Sarkozy : Candidat, enfin !
- Sarkozy-Hollande : Le fiasco contre le vide


- Président candidat : Rien ne change, tout change ?
- Exclusion de Christian Vanneste d'UMP


Merci à Screensports et Karlo2105 pour les mises en ligne.

22 commentaires:

  1. Pour les esprits libres et non formaté par les médias ou les bobo comme Domenach, je les conseille de voir l'interview Christian Vanneste, pour voir que l'on a fait tout un cirque pour rien.

    Partie 1:
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=nc23b5jSXqo

    Partie 2:
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=i2MELwcUm4E

    RépondreSupprimer
  2. "je préfere faire commerce de mes
    provocations que faire carrière de
    mes soumissions" phrase très pertinente envoyée à la face de Fillon ...Cette phrase a dû faire plaisir à Sarko même si, dit-on, il
    déteste Zemmour.
    Bravo Eric

    RépondreSupprimer
  3. Ne nous étonnons plus qu'Eric Zemmour soit souvent boudé par les meutes journalistique et politique, c'est tout simplement qu'il est brillant et qu'il prend la peine de réfléchir.

    Et ce n'est pas de l'admiration béate, il n'y a qu'à l'écouter.

    RépondreSupprimer
  4. Superbe analyse de Zemmour sur les réactions suscitées par les propos de Christian Vanneste. Brillant ! Par contre, Maya, l'animatrice, ne sert à rien d'autre qu'à décorer le plateau. Elle réagit pas, ne dit rien, se contente de les regarder et de les écouter.

    RépondreSupprimer
  5. je ne connais pas parfaitement Zemmour donc je ne sais si je suis toujours en accord avec lui mais j'aime son esprit cartésien et précis sans digressions lâches ce qui en général mais mal à l'aise ses contradicteurs et j'apprends beaucoup en l'écoutant que ce soit en histoire et même en sciences

    RépondreSupprimer
  6. Ca se dispute 18/2/2012 : http://www.youtube.com/watch?v=9Birc_U882s

    RépondreSupprimer
  7. François Jacobin20 février 2012 à 20:45

    Étant gay, ayant fait des études d'Histoire et d'ethnologie, zemmourien, sur la plupart des sujets, et ayant vu l'entretien incriminé, je me permet quelques remarques.
    D'abord, ayant assez lu, depuis longtemps, les bouquins militants sur la déportation homosexuelle, les amalgames et les omissions m'étaient connues de longues dates et je désapprouve la recherche de droits par la victimisation et la falsification : les droits ne doivent s'obtenir que dans le cadre des valeurs de la République française (cela me fait penser à cette citation de Benoist-Mechin utilisant l’œuvre d'Eschyle dans sa biographie d'Alexandre : "Le Droit ne peut s'élever qu'en s'élargissant" ).
    Ensuite, il est bien triste de voir les politiques critiquer Vanneste sur ce point. Outre l'inculture historique réelle ou feinte, le manque de curiosité avant de s'engouffrer dans l'anathème sur un point exact, ils montrent que seule la recherche de voix est l'objectif, au mépris de la réflexion et des sciences. Ils auraient pu s'attaquer avec un peu de culture historique, ethnologique et autre, démonter les préjugés et affirmations fausses sur le narcissisme et le refus d'altérité, modérer (de beaucoup !) le coup de balai sur les théories de genre (certaines analyses relèvent de recherches validées tant qu'elles ne tournent pas au communautarisme), récuser (mais vivent-ils dans le même monde que nous citoyens de base ?) l'image des gays vivant dans le luxe ? À part la minorité "mondialisée" et boboïsante, que l'on retrouve chez les autres citoyens, les citoyens gays se retrouvent dans toutes les couches de la société, de la plus basse à la plus haute, exerçant tous les métiers, seuls ou à deux, et la plupart vit comme les autres citoyens avec les difficultés de chômage, de logement, de pouvoir d’achat ou de confrontation avec le multiculturalisme. Ils auraient pu parler de Martine Ségalen et alii pour parler "des familles" et de l'origine et des buts du mariage. Ils auraient pu poser la question de l'enfant et débattre, s'interroger, sereinement sur l'homoparentalité (dans ses diverses formes) sans clientélisme mais avec réflexion (pour et contre). Enfin, ils auraient été inspirés de débattre de la place de l'individu dans la société (car, oui l'individualisme devient trop important il doit y avoir équilibre). Les propos de Vanneste, pour l'essentiel, sont provocateurs et outranciers, et montrent les mêmes défauts que ceux qui l'ont critiqué avec en plus un autre : relayer des préjugés sur des citoyens finalement lambda. Qu'il critique l'ambiance de pensée unique et de "lobbying" soit, mais ce qui est le plus regrettable, outre l'inculture feinte ou réelle, ce sont les balivernes psychanalytiques, économiques.... Enfin, que l'UMP le chasse, peu me chaut. Face à tous ces clientélistes (de quelques bords qu'ils soient, Vanneste compris), j'attends que la République et la Nation française se relèvent.

    RépondreSupprimer
  8. très bonne intervention de zemmour malgré une petite erreur de calcul 63-7 = 56 pas 54 ce qui ne change rien à la pertinence du propos

    RépondreSupprimer
  9. J'aime Domenach qui arrive à trouver le Sarkozy de 2012 moins flamboyant que le Sarkozy de 2007. Surtout en sachant qu'en 2007 Marianne tentait de faire passer Sarkozy pour un malade mental.

    RépondreSupprimer
  10. "Le drame de notre époque est que la bétise pense"
    je préciserais que
    Le drame de notre époque est que domenach pense

    aucune analyse
    du pur gloubiboulga pour meubler la conversation

    RépondreSupprimer
  11. Je ne suis pas un électeur UMPS. Le bas niveau des campagnes de Sarkozy et de Hollande m'a inspiré ces vers tirés d'une fable célèbre :

    L’électeur, dans l’isoloir retiré
    Tenait dans ses mains les bulletins
    Maitre Sarko, par les voix appâté
    Lui tint à peu près ce doux baratin :
    Et bonjour, Monsieur l’électeur,
    Gagnez plus en allongeant votre labeur !
    Sans mentir, si le taux de chômage
    Dépasse cinq et bien davantage
    Ne m’élisez pas la prochain fois !
    À ces mots l’électeur ne se sent pas de joie,
    Et , tout à ses rêves d’une immense fortune,
    Glisse le bulletin de Sarko dans l’urne.
    Sarko est ravi et dit : Mon bon Monsieur,
    Apprenez que tout flatteur
    Vit aux dépens de celui qui l'écoute.
    Cette leçon vaut bien un bulletin sans doute.
    L’électeur, honteux et confus
    Jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus.

    RépondreSupprimer
  12. Qui a la vidéo de Zemmour sur ONPC ?

    RépondreSupprimer
  13. Très joli pastiche de La Fontaine cher anonyme du 22/02/2012 13:23....de tels posts sont un plaisir à lire plutôt que les prévisibles insultes qui parcourent ce blog...Si tous les lecteurs de ce blog faisaient de tels efforts on aurait là le fin du fin de l'esprit Français !

    Mon ministre André Malraux vous incite à suivre ce bel exemple.

    @ Maringo :
    Le Z n'est pas encore passé à ONPC...son livre a été retardé mais il sera présent pour sa promotion début Mars.
    Patientez, patientez....

    RépondreSupprimer
  14. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  15. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  16. Zemmour n'est pas là pour "Ca se dispute" ni pour le bonus donc je ne l'enregistre pas. ;-)

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour,

    Je vous invite tous à découvrir mon blog, http://relationsfranco-americaines.blogspot.com/. Quoique Américain, j’écris en français, lequel est pour moi la plus belle langue au monde, afin de comparer certaines tendances sociales, politiques et culturelles qui concernent votre pays et le mien. Je ne prétends pas être au niveau de notre cher M. Zemmour, dont les arguments et maîtrise de langue française sont inimitables, mais je m’en inspire tout de même.

    RépondreSupprimer
  18. Dans la semaine, sur France 5, on parlait du juge Garzon.

    Condamné à 11 ans d'interdiction d'exercer parce qu'il a mis sur écoute des avocats rencontrant leurs clients.

    Éva Joly et Pierre Laurent (du PCF) soutiennent Garzon.
    Imaginons leur indignation si c'était venu d'un juge ou d'un pouvoir de droite.

    Les invités de l'émission étaient un journaliste et une historienne espagnols et 2 historiens français (Fabrice d'Almeida et Annette Wieviorka).

    Ces 2 derniers ne sont pas des franquistes.
    Annette W. est de gauche.

    Pourtant, face au journaliste très partial, Annette W. et Almeida rappelaient la réalité historique.

    Je suis fils de républicains espagnols. Communistes même.
    Mais, je suis hostile à l'implication de la Justice dans ces faits.

    Oui, les crimes du franquisme furent nombreux.
    À partir de sa victoire (1er avril 1939), pendant les années 40, ce fut une répression meurtrière.
    Puis, malgré des libéralisations et des ouvertures, des poussées de répressions jusqu'à la mort du dictateur.

    Le camp nationaliste (franquiste) est responsable de crimes barbares pendant la guerre civile (1936-1939).

    Mais, des actes barbares furent commis aussi par le camp républicain.

    L'historien Bartolome Bennassar consacre un chapitre à la "terreur blanche" (nationaliste) et un équivalent à la "terreur rouge" (républicaine).

    Malgré la loi d'amnistie de 1977 (surtout favorable aux opposants à Franco), Garzon enquête sur les crimes franquistes même de la guerre civile.

    Il y a quelques années, il avait déjà cherché les responsables. Puis, il constata qu'ils étaient tous ... morts ! Le dernier : Ramon Serrano Suñer, beau-frère de Franco, décédé en 2003 (presque 102 ans).
    Garzon faisait ainsi du "cinéma".

    Les adversaires de Garzon parlent d'un autre cas.
    Un survivant parmi les dirigeants du camp républicain.
    Santiago Carrillo, secrétaire général du PCE de 1960 à 1983 (97 ans en 2012).

    Jeune dirigeant socialiste puis communiste en 1936 (21 ans), il est accusé d'être un organisateur du massacre de Paracuellos del Jarama.

    Carrillo est pour le respect de la loi d'amnistie (on le comprend). Il estime que c'est aux mémorialistes (comme lui) et aux historiens à parler de cette période, pas à la Justice.

    Je suis d'accord.
    En Espagne comme en France, il y en a assez des lois mémorielles (Gayssot, Taubira, sur la négation du génocide arménien).

    Le "devoir de mémoire", ce n'est pas l'Histoire.
    C'est la victimisation. Chacun veut être "victime" ainsi que ses descendants. Les "mémoires" se heurtent (ici entre "victimes" des nationalistes et des républicains).

    Le roi Juan-Carlos était aussi mis en cause par le journaliste espagnol.
    Il fut désigné par Franco. C'est évident.
    Mais, comme dit Almeida, il a gagné sa légitimité en instaurant avec le minimum de "casse" la démocratie.

    On se demande même s'il n'était pas derrière la tentative de coup d'État du 23 février 1981 qu'il a ... étouffée dans l'oeuf !

    Depuis cette tentative, Carrillo ne s'est jamais privé de dire : "je suis républicain, mais juan-carliste".

    Bref, avec cette affaire Garzon, certains cherchent à remuer la m...
    En France, en Espagne, dans les Antilles, en Arménie, en Turquie, connaissons l'Histoire de la façon la plus objective possible. Mais arrêtons de vouloir rejuger en permanence le passé.

    PS : Le journaliste espagnol disait que le retour à la démocratie en Espagne n'avait pas été si pacifique.

    Janvier 1977 : 5 avocats du syndicat communiste (Commissions Ouvrières) furent assassinés par un commando d'extrême-droite.

    5 morts de trop, mais les seuls (à l'exception des crimes de l'ETA).
    Quel changement historique important a été si peu meurtrier ?

    RépondreSupprimer
  19. Ratés hier soir. Il y a ZeN sur paris première en redif à partir de 19 h 20 ce samedi. Coup de bol j'y suis tombé dessus par hasard et je l'ai mis à l'enregistrement. C'est à n'y plus rien comprendre. Au niveau promo de cette émission ils pourraient faire un petit effort. ça commence j'y vais

    RépondreSupprimer
  20. Ben alors, plus de vidéo pour cet excellent Z ?????????

    RépondreSupprimer
  21. A propos de ma précédente et inutile intervention.Ce n'étaient que des redif des meilleurs moments des émlissions depuis le début. Un peu comme on fait en fin d'année.

    RépondreSupprimer
  22. monsieur ne venez pas pleurer vous n avez qiue ce que vous meritez lorsque on propage la haine on ne recoit que de la haine.Une attitude comme la votre n a pas sa place dans la patrie des droits de l homme.Si nos grands parents pensaient comme vous il n y aurait pas eu de Resistants et nous parlerions tous allemand aujourdhui.
    en periode de crise il est trop facile de designer des boucs emissaires ca evite de se remettre en question.Pourquoi ne vous inquietez pas plutot des gouvernements a la solde du grand capital qui opprime le petit peuple?Vous ne faites que dresser les gens les uns contre les autres alors qu il est plus que temps de se serrer les coudes.

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam, les liens vers d'autres sites ainsi que tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.