mardi 2 octobre 2012

Vidéo : "Zemmour & Naulleau" sur Paris Première le 28 Septembre 2012.

Invités : Jean-Vincent Placé (Président du groupe EELV au Sénat). Félix Marquardt et Mokless (Collectif "barrez-vous"). Alain Minc (Conseiller politique et écrivain).

Jean-Vincent Placé :






Collectif "Barrez-vous" :




Alain Minc :




Si vous possédez un lien vers la vidéo du débat avec Jean-Vincent Placé, contactez-nous en commentaire et nous l'ajouterons.

.

60 commentaires:

  1. Partie 1:
    Barrez-vous et surtout ne revenez jamais bande de soumis.

    Partie 2:
    Minc devrait être jugé pour haute trahison.

    RépondreSupprimer
  2. Expatrie depuis 9 ans, vivant aux Etats-Unis , je dois dire que ces rigolos du collectif "Barrez-vous" m'ont bien fait marrer. Qu'ils partent de France comme moi, et il verront bien vite que l'herbe n'etait pas tellement plus verte dans le jardin d'a cote.
    Ils ettouffent a Paris et hurlent leur frustration. Alors, un seul conseil, passez a l'action, "barrez-vous" et on en reparle dans quelques annees :-)

    RépondreSupprimer
  3. Dans le cadre du débat avec le collectif "barrez-vous" j'estime que Zemmour et Naulleau ont raison sur la forme, mais aucunement sur le fond et inversement pour ledit collectif.

    Car effectivement, la jeunesse française souffre bien d'un fardeau, hérité d'une oligarchie gauchiste, qui entend que seule une personne disposant de fonds de garantis conséquents, peut obtenir la faveur d'un prêt bancaire, qu'il soit pour de l'immobilier ou pour la constitution d'un fond de commerce.

    De ce fait, aucune perspective d'avenir n'est possible pour un jeune, à moins qu'il ne soit touché par la grâce de l'obtenir de la génération de "vieux" qui le précède.

    En général il rejoint, s'il le peut, le camps de ceux qui, ayant travaillés plusieurs années, disposent, fort justement d'ailleurs, d'un petit pécule pour obtenir de leur banquier, la faveur d'exister à l'heure où ils sont devenus enfin vieux.

    Par ailleurs il n'est pas injuste, de constater que dans un société libérale américaine, un jeune ne débute pas dans la vie en contribuant à un système de protection sociale, qui ne le protégera en général d'ailleurs, que lorsqu'il sera devenu vieux ou inactif...

    De surcroît, sauf s'il dispose d'un passé de mauvais payeur, un jeune débute systématiquement avec un capitale confiance de 100% avec son banquier américain.

    Là ou un banquier français lui demandera pour la même équivalence, un tiers de fond de garantis plus une fiche d'impôt justifiant sa solvabilité immédiate...

    Ce qui peut donc permettre à un jeune américain de jouer son jeux, à l'issu duquel, il pourrait certes tout perdre, même sa vie, mais éventuellement gagner et créer de la richesse pour lui, les siens et ses employés...

    Tout ceci étant dit, un français en Amérique, ce n'est pas encore un américain et de plus, le rôle du jeune lion, c'est de détrôner le vieux, pas d'émigrer en sa faveur...

    Nos ancêtres ont fait une révolution, pas une émigration...

    Un non français ne le comprendra jamais et un “rappeur”, fût il français (ce qui est d’autant plus curieux, que l’adjectif qui le désigne lui, ne l’est pas) sera toujours trop corrompu et limité intellectuellement, pour pouvoir y prétendre...

    RépondreSupprimer
  4. Je suis pour la première fois depuis le début de l'émission déçu profondément par les Zérics, je n'ai vu que le débat sur "Barrez-vous" et je suis choqué de l'attitude de Naulleau (Zemmour étant quelque peu prévisible et parfois déstabilisé d'avoir en face de lui 2 personnes aux convictions différentes)

    Les intervenants se sont très mal défendus mais pour avoir vécu en Australie et en Nouvelle Zélande, c'est vrai que la non maîtrise de l'anglais nous porte préjudice. Je suis très fier de la langue française et de mon pays mais parler une autre langue, ce n'est pas s'agenouiller devant l'empire colonial américain. Il faut se réveiller les gars : c'est un moyen de communication avant tout !
    Que l'anglais soit usité dans la plupart des nations (pas toutes, les pays asiatiques ne brillent pas non plus, avant tout par difficulté de l'écriture romane) n'est pas une tare. On voudrait que le français soit la langue internationale ? Mais on se trompe de guerre pardi, on s'en fout. Occupons nous d'enseigner correctement le français et après d'ouvrir les esprits vers l'extérieur. C'est bien beau de vouloir préserver les emplois en France mais ces emplois sont maintenus aujourd'hui pour la plupart grâce aux pays étrangers acheteurs.

    Alors soit on dénonce une fois pour toute ce système (qui ne date pas uniquement du capitalisme financier mais depuis les Phéniciens et les Carthaginois, le commerce définit l'histoire de l'humanité) et on vit en autarcie de notre propre production ou alors on s'adapte et on joue le jeu merde.

    Désolé de l'apparente brutalité de mon discours mais ras le bol d'être qualifié d'"adorateur du géant américain" alors que nous gaulois ça nous permet de parler avec un Népalais, Brésilien ou Suédois chose impensables il y a des décennies.

    Messieurs, à l'avenir essayez d'être constructifs et nuancés : tout n'est pas beau ailleurs, la France recèle des trésors d'hier et d'aujourd'hui mais prenons de la hauteur et de l'humilité sur ce qui marche ailleurs, on aura peut-être un peu moins une réputation de merde à l'étranger.

    Bien cordialement,


    Josselin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Zemmour étant quelque peu prévisible et parfois déstabilisé d'avoir en face de lui 2 personnes aux convictions différentes"
      Mais où vous avez vu cela?

      Eric Zemmour en a marre des expatriés qui ne font que critiquer négativement la france sans arrêt, pas des autres.

      Supprimer
    2. D'accord Josselin, l'usage de l'anglais est nécessaire: c'est la langue la plus largement utilisée dans le monde pour communiquer entre locuteurs de langue maternelle différente, une sorte d'espéranto qui a réussi. Il est regrettable qu'en France il soit aussi mal maîtrisé. Cet anglais, ou plutôt américain, n'est en fait pas une langue mais un moyen de communication international. La plupart de ceux qui l'utilisent avec succès dans leur domaine professionnel sont incapables de lire un roman d'Oscar Wilde ou une pièce de Shakespeare. Mais c'est amusant de suivre l'argumentation des deux membres du collectif. Le rappeur Mokless, le plus intelligent des deux, a réfléchi et admet par exemple qu'on ne peut pas apprendre correctement l'anglais si on connaît mal le français. Dans ses interventions, il respecte ses interlocuteurs. Félix Marquardt est un petit histrion qui fait sa propre promotion, braille a tout va, et n'a qu'un argument de discussion: "c'est ridicule!".
      Maintenant, "barrez-vous" est un bon conseil dont on verra ce qu'il donne pour ceux qui l'auront suivi. On peut d'ailleurs supposer qu'aucun des deux promoteurs ne le suivra. Quant aux autres, on verra s'ils reviennent un jour étaler leur formidable succès. Parmi les 1000 individus les plus influents du monde, combien ont moin de 60 ans?

      Supprimer
    3. Je n'ai pas de compte Google, LiveJournal, WoldPress, TypePad, AIM, OpenID ou d'URL. Pas d'autre solution que d'être "anonyme", désolé.

      D'accord Josselin, l'usage de l'anglais est nécessaire: c'est la langue la plus largement utilisée dans le monde pour communiquer entre locuteurs de langue maternelle différente, une sorte d'espéranto qui a réussi. Il est regrettable qu'en France il soit aussi mal maîtrisé. Cet anglais, ou plutôt américain, n'est en fait pas une langue mais un moyen de communication international. La plupart de ceux qui l'utilisent avec succès dans leur domaine professionnel sont incapables de lire un roman d'Oscar Wilde ou une pièce de Shakespeare. Mais c'est amusant de suivre l'argumentation des deux membres du collectif. Le rappeur Mokless, le plus intelligent des deux, a réfléchi et admet par exemple qu'on ne peut pas apprendre correctement l'anglais si on connaît mal le français. Dans ses interventions, il respecte ses interlocuteurs. Félix Marquardt est un petit histrion qui fait sa propre promotion, braille a tout va, et n'a qu'un argument de discussion: "c'est ridicule!".
      Maintenant, "barrez-vous" est un bon conseil dont on verra ce qu'il donne pour ceux qui l'auront suivi. On peut d'ailleurs supposer qu'aucun des deux promoteurs ne le suivra. Quant aux autres, on verra s'ils reviennent un jour étaler leur formidable succès. Parmi les 1000 individus les plus influents du monde, combien ont moin de 60 ans?
      Pangloss

      Supprimer
    4. ""Zemmour étant quelque peu prévisible et parfois déstabilisé d'avoir en face de lui 2 personnes aux convictions différentes"
      Mais où vous avez vu cela?

      Eric Zemmour en a marre des expatriés qui ne font que critiquer négativement la france sans arrêt, pas des autres."

      L'un est un planqué d'école de commerce qui connait tout sur le monde, bobo (je hais ce mot trop utilisé ces temps ci mais là pas le choix) par excellence.
      L'autre est un rappeur qui connait un peu la galère mais doit bien vivre grâce à ses chansons et qui se sent investi d'aider les quartiers (on aimera ou pas ce dernier, je trouve qu'il est raisonné et pas excité comme une puce). Comme le dit Pangloss, il est assez juste dans son raisonnement sur le fait que 2 langues sont généralement mieux parlées qu'1 seule.

      Néanmoins, Zemmour a raison de souligner que les anglophones du CommonWealth ou USA ne parlent que trop souvent une seule langue et eux-même ne pigent pas beaucoup de mots du latin ou descriptifs d'émotions profondes dans la langue de Shakespeare (machiavelisme, manicheisme, cynisme, maieutique, etc.)
      Après est-ce seulement en anglais..

      Supprimer
    5. Certes, l'anglais est très utilisé dans le monde entier? Mais pourquoi? Parce que dans le monde économique, c'est l'anglais qui est mis en avant donc le fameux colonialisme américain, sauf que ce colonialisme commence petit à petit à se dégrader par une puissance économique asiatique (et notamment chinoise) qui se développe fortement avec une bonne qualité de produit a petit frais, mais aussi une économie du moyen-orient qui se développe pas mal et qui avec les situations difficiles de certains pays mettent en difficulté les pays européens et les états-unis et cela notamment par l'augmentation du prix des produits tel que le pétrole.

      Supprimer
  5. Merci pour cette vidéo, c'est très appréciable.

    Mais, à l'avenir, serait-il possible d'enlever le flash qui apparaît régulièrement en haut à droite ? C'est pénible à la longue.

    RépondreSupprimer
  6. Pour une réaction à chaud, je me dis que si La France et l'idée de nation gagnaient la guerre contre ses détracteurs de tous poils, ce ne serait pas parce qu'elles ont beaucoup de soldats dans ses rangs.

    RépondreSupprimer
  7. Ah bon! les français aussi, se font chier dessus?

    RépondreSupprimer
  8. J'ai un vrai problème cette année avec les vidéos : cela fait plusieurs fois que l'on me demande de télécharger la dernière version de Adobe Flash Player, ce que je fais et ça ne marche toujours pas !
    A part ces ennuis techniques, j'ai trouvé notre Zem excellent face aux rigolos du collectif "Barrez-vous". Car s'il est vrai que "les voyages forment la jeunesse", là-dessus on est bien d'accord et rien de nouveau sous le soleil comme l'a dit Zemmour, j'ai du mal à comprendre le sens profond de leurs revendications. Le Marquardt est une sorte de bourge quadra illuminé qui s'amuse à jouer les "djeuns", Mokless un rappeur avec pas grand chose dans la tête visiblement, et Mouloud Achour, un animateur Canal qui fait bien son beurre et amasse du pognon en France, non ? Alors qu'attendent-ils eux-mêmes pour mettre leurs conseils à exécution ?
    Et Zemmour faisant partie des soixante-huitards mais oui c'est cela, apprenez au moins à compter Monsieur Marquardt, à défaut d'être intéressant et cohérent !
    Le face à face avec Minc lui, est très agréable à écouter. Ah combien j'aime à chaque fois que notre Eric nous fait des allusions historiques ! Quant à Naulleau, je le trouve également très bon, il a apparemment encore progressé cette saison et intervient de plus en plus dans le débat, pour notre plus grand plaisir !

    RépondreSupprimer
  9. Je suis bien d'accord avec Josselin, les Zericks démarrent un peu vite sur la question de l'anglais. Bon, je n'ai bien sur pas lu le livre en question et je n'ai aucune idée sur la facon dont cette langue est promue aupres des lecteurs.
    Quoiqu'il en soit, il faut savoir etre machiavélique et pragmatique de temps en temps. L'anglais domine aujourd'hui, il faut le reconnaitre tout en reconnaissant aussi qu'il n'en fut pas toujours ainsi. Il y a deux mille ans on parlait latin en Europe, puis le franc au moment des Croisades, puis le francais et enfin l'anglais. L'erreur aujourd'hui est de croire par paresse, défaitisme et fatalisme que la domination de l'anglais releve d'un "sens de l'histoire" et est par la inéluctable. C'est oublier que l'anglais comme le francais se sont cherement battus pour parvenir a ce statut envié de lingua franca, et qu'il suffirait a la France ou a n'importe quel autre pays comme la Chine de gagner suffisamment de puissance pour pouvoir imposer leur langue au monde.

    Mais ne nous leurrons pas, avoir sa propre langue utilisée par toute la planete présente de gros désavantages. On est loin du temps ou parler le francais relevait plus de la préciosité et du prestige que d'un mimétisme grossier engendré par la culture de masse des médias anglosaxons. On parlait jadis le francais comme langue savante, tandis que l'anglais d'aujourd'hui s'avilit inexorablement. J'aime beaucoup l'anglais, c'est une langue avec plein de tournures et d'expressions exquises et c'est un grand plaisir intellectuel d'en savourer les subtilités. En revanche le sabir insipide du citoyen du monde dont le seul piment consiste en un vocabulaire tiré de l'argot américain le plus avant-gardiste et le plus dépravé, voila une langue qui m'écoeure.

    Alain Minc fait la meme erreur sur l'Europe que pour la question de l'anglais. On a l'impression qu'il parle d'inéluctabilité, alors que tout n'est que question que de puissance, or la puissance s'acquiert a la force des bras et le travail de l'intelligence, pas en se fondant dans la masse. Mais on réplique qu'une France qui veut s'en tirer toute seule est une France frileuse, or, une attitude qui consiste a se serrer les uns contre les autres dans sa médiocrité me semble bien plus frileuse que l'attitude positive d'une nation qui se prend en main au lieu de remettre son destin au cocooning rassurant de la technocratie d'assistanat.

    Et pour l'objection démographique, il faut savoir qu'a aucun moment dans son histoire la France n'a compté pour plus de 5% de la population mondiale, exactement comme pour... les Etats-Unis!

    RépondreSupprimer
  10. "De surcroît, sauf s'il dispose d'un passé de mauvais payeur, un jeune débute systématiquement avec un capitale confiance de 100% avec son banquier américain."

    Ha c'est vrai que sans banquier, l'avenir...
    (Quand on connait l'origine dela crise actuelle et les methodes des banques americaines...Etre insolvable quellle importance ! C'est en effet dommage de ne pas les importer plus...-Elles le sont deja-)

    "Il faut se réveiller les gars : c'est un moyen de communication avant tout !"

    Non c'est un moyen de domination culturelle.
    Et la France est un pays fort culturellement, traditionnellement.

    Au XIXeme siecle et meme encore au XXeme, le francais etait la langue diplomatique par excellence, vous vous trompez si vous croyez que le recul du francais n'a pas d'importance.

    D'autre part l'espagnol pese lourd.

    Et le chinoix aussi.

    La langue modèle le raisonnement, ca n'a absolument rien d'anodin.

    Mais ca n'a pas d'importance, c'est juste "un moyen d ecommunication" (Sic).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Ha c'est vrai que sans banquier, l'avenir...
      (Quand on connait l'origine dela crise actuelle et les methodes des banques americaines...Etre insolvable quellle importance ! C'est en effet dommage de ne pas les importer plus...-Elles le sont
      deja-"

      Alors, un jeune qui veut se loger, sauf si vous me signifiez d'autres moyens, peut :
      -Contracter un prêt immobilier pour être propriétaire de son logement (salaud de banquiers)
      -Payer un loyer pour un logement qu'il devra restituer un jour à son propriétaire (salauds de riches)
      -Dormir dans la rue (salauds de pauvres...[Claude AUTANT LARAT])
      -Dormir chez ses "vieux", ou dans un logement payer par ces derniers (salauds de fils à papa qui n'ayant rien à foutre de leurs journées, on tout le loisir de se prendre pour les rebelles en guerre contre le système bancaire...)

      Petite indication : pour aussi américaines que soient ses origines, une banque en France obéit aux lois françaises, donc effectivement, vous avez raison, on ne va rien importer du tout (et encore moins exporter d'ailleurs...)

      Supprimer
    2. Tout à fait d'accord avec Callahan sur la place d'une langue. C'est un moyen de domination direct.
      Combien les Etats Unis et le R-U investissent dans les langues étrangères: Quasi rien!
      Il est impossible de maitriser complètement, comme un natif, une langue sans que celle-ci soit la langue du pays. Essayer de passer le TOEFL (ou mieux l'IELTS) et vous verrez la distinction entre les citoyens anglophones de naissance et les autres, de seconde zone, qui l'apprennent.
      Il faudrait l'Esperanto. Mais d'ici que les gens se réveillent. Quelle erreur!!!

      Supprimer
    3. Désolé, Harry, cet américain simplifié que tout le monde appelle "anglais" n'est vraiment qu'un moyen de communication. Il n'a produit aucune oeuvre littéraire, et personne ne le parle chez soi, c'est trop simpliste. Bien entendu, c'est aussi un moyen de domination, mais économique et politique plus que "culturelle" comme vous le dites. C'est la langue la plus comprise dans le monde (en-dehors du chinois sans doute), et le seul moyen dont on dispose pour échanger avec des indiens, des japonais, des nigérians, des chinois, etc.
      Sinon que faire? Refuser tout contact avec le monde extérieur en-dehors des deux ou trois langues qu'un individu moyen est capable de maîtriser - à condition d'avoir pu les étudier?
      L'espéranto était une excellente idée, mais avec le recul on voit bien que ça n'a pas fonctionné. Et le milieu espérantiste s'est divisé en une foule de chapelles, chacune porteuse de sa réforme...
      Connaître et pratiquer cet "anglais" standard n'empèche personne de pratiquer sa langue maternelle (et plus si affinités)et d'être pleinement porteur de sa propre culture!

      Supprimer
    4. L'un des problèmes venant du fait qu'il permet d'échanger avec trop de monde; nous gagnons en quantité ce que nous perdons en qualité.

      Supprimer
    5. "pour aussi américaines que soient ses origines, une banque en France obéit aux lois françaises,"

      Encore heureux !

      Mais rassurez vous, des imbeciles qui gerent des collectivités locales en France ont trouvé le moyens de contracter des prets avec des conditions de merdes (Taux variables) aupres de banques americaines.

      Au mieux ca fini en procès (Ce qui est parfois justifié, cela dit on peut apprendre a lire un contrat), au pire la ruine.

      "donc effectivement, vous avez raison, on ne va rien importer du tout (et encore moins exporter d'ailleurs...)"

      J'ai la solution: on prete aux insolvables, on y mets une garantie d'etat et ca s'appelle les subprimes.

      On a vu le resultat.

      L'immobillier est ultra speculatif en France (Et d'ailleurs ca veut dire bulle...), mais on ne resouds pas le probleme en faisant n'importe quoi.

      Je n'ai pas dit qu'il ne fallait pas parler anglais (Je le fais tout les jours), mais mettre ca en avant est un leurre.

      Supprimer
  11. Je vois bien une expression pour décrire M. Zemmour et son (xéno/anglo)phobie : "Has been"! :)

    Pierre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moins M. Zemmour reste authentique et ne craint pas de braver le contre-courant.
      D'ailleurs, Charles Péguy nous rappelle que ce sont les cadavres qui se déplacent le plus vite quand il s'agit de suivre le courant dominant.

      Supprimer
  12. Moi j'y habite en Amérique du Nord et la seule différence, c'est qu'il y a moins de chômage c'est tout. Oui il y a des jeunes qui ont des responsabilités mais ils sont sous la houlette d'autres personnes. S'ils dérapent, ils dégagent c'est aussi simple que cela. Pour ce qui est du capital confiance du banquier américain alors c'est du délire total. "De surcroît, sauf s'il dispose d'un passé de mauvais payeur, un jeune débute systématiquement avec un capitale confiance de 100% avec son banquier américain." Non mais c'est n'importe quoi. Ici pour avoir un crédit, il faut un historique de crédit c'est à dire une carte de crédit. Quand tu es jeune, tu te fais endosser par tes parents pour en avoir une. Ensuite, plus tu as de crédit et que tu les payes correctement, plus tu fais monter ta côte de crédit et donc tu as un bon crédit. C'est un cercle vicieux. Si tu es immigré comme moi en Amérique du Nord, c'est une vraie galère pour se construire son historique et avoir la confiance des banquiers. C'était beaucoup plus facile en France. Et puis alors depuis la crise financière, c'est encore bien pire, les banquiers sont très frileux. Ne pas oublier qu'en Amérique du Nord, les jeunes déclarent régulièrement faillite pour ne pas avoir à rembourser leurs études ou leur voiture. On croit vraiment rêver en lisant les commentaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Ici pour avoir un crédit, il faut un historique de crédit c'est à dire une carte de crédit"

      OK, alors si je suis votre raisonnement, vous êtes Bill Gates, vous ne pouvez pas souscrire de crédit si vous ne l'avez jamais fait avant, alors vous faîtes comment pour contracter votre premier crédit?
      Et si les banques américaines étaient si précautionneuses, comment expliquez vous la crise?

      Et si vous aviez bien lu mon texte, j y ai mis que : un français en Amérique, ce n'est pas encore un américain...

      Supprimer
  13. Thierry Hubeault4 octobre 2012 à 07:19

    "Les intervenants se sont très mal défendus mais pour avoir vécu en Australie et en Nouvelle Zélande, c'est vrai que la non maîtrise de l'anglais nous porte préjudice. "

    Comique.

    Pour avoir vécu au Brésil et au Pérou, c'est vrai que la non-maîtrise du portugais et de l'espagnol nous porte préjudice.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahaha très drôle ! Cette phrase m'a également fait bondir !

      Supprimer
  14. Les membres de barrez vous se sont tres mal defendus. Je comprends l idee de se barrez mais ils expliquent mal les raisons.

    sinon concernant l anglais le debat est pueril. L anglais est plus important que le francais a l internationale. C est un FAIT. Pouquoi? Et bien car le monde anglo saxon a triomphe economiquement et culturellement et scientifiquement. La faut a qui ca? Au moins de 30 ans peut etre? En realite la generation de Zemmour et Naulleau devrait s excuser de ce qu elle nous a fait au lieu de nous faire la morale.

    RépondreSupprimer
  15. La chine domine économiquement, mais l'apprentisage du mandarin est beaucoup plus compliqué que le japonais dont les 2/3 des étudiants abandonnent pendant la première année...

    RépondreSupprimer
  16. "Je vois bien une expression pour décrire M. Zemmour et son (xéno/anglo)phobie : "Has been"! :)"

    Tout le monde sait que les USA sont en passe de detenir, et pour tres longtemps, un leadership mondial indiscuté.

    "Has been" dit le colonisé quand son colonisateur culturel commence a faiblir...

    Ca s'appelle du courage sans doute.

    "La faute a qui ca? Au moins de 30 ans peut etre? En realite la generation de Zemmour et Naulleau devrait s excuser de ce qu elle nous a fait au lieu de nous faire la morale."

    La generation des Zemmour et Naulleau n'y est pas pour l'essentiel.

    Maudissez Louis XV, ou Napoleon.

    Ou Petain qui a "attendu les americains" en 1917.

    Et soyez sur que vous auriez fait (Et que vous ferez) mieux, bien sur.

    D'autre part preserver des elements de sa culture, ca n'est pas de la morale.

    Mais il y a surement un Mac do pas loin, ne vous posez pas de question...

    Refuser le mauvais anglais et la junk culture made in USA (Ou d'ailleurs) n'est pas anti americain .

    On dispose en France de 1500 ans d'histoire au sens large, qui souvent, fascine totalement ces memes americains voyageant dans notre pays.

    Autant s'appuyer dessus.

    RépondreSupprimer
  17. dans l'empire romain , le Grec était devenu la langue commune (Koiné) et ce même à Rome aussi Caton l'Ancien se mit à apprendre le grec !!

    RépondreSupprimer
  18. N écoutons pas M. Minc car c est un imposteur.
    Ce monsieur a toujours été du côté des riches afin d assurer son gros salaire. Allez voir sa biographie et vous verrez qu il n a jamais défendu la veuve et l orphelin. Betty

    RépondreSupprimer
  19. Dans ce débat celui avec une grosse tête et une voix caverneuse (qui se prend certainement pour un beau mec) et parfaitement ridicule et comme dit Zemmour brasse des poncifs éculés

    RépondreSupprimer
  20. Qu'il soit pertinent d'apprendre l'anglais n'est contesté par personne. C'est l'espéranto moderne, une façon facile de communiquer pour tous. Parfois certains disent parler anglais alors qu'ils baragouinent le nécessaire pour se faire servir du poulet plutôt que du poisson. On s'entend qu'on est loin de la" langue" anglaise.
    Quant aux deux invités, c'est bien peu de dire qu'ils ont mal défendu leurs idées, ils étaient pénibles, criant et s'agitant comme si leur vie en dépendait. Josselin, je ne crois pas que Zemmour était déstabilisé comme vous dites, mais qu'il trouvait inintéressant de faire un concours de décibels. J'aurais fait comme lui à sa place: je les aurais laissé parler tout seuls comme, de toute évidence, ils le souhaitaient.

    Je suis assurée que Naulleau et Zemmour ne niaient en rien l'intérêt actuel de connaître l'anglais. Pour les avoir entendu dans d'autres émissions, ils dénonçaient surtout une attitude bien française de tomber dans la vénération pour tout ce qui est américain. Ça les agacent royalement et Dieu qu'ils ont raison.
    Les bras m'en tombent toujours quand je vois les animateurs de télé se pâmer quand ils reçoivent des artistes américains. Cette admiration à outrance est gênante surtout lorsqu'il s'agit d'un crétin qui en profite ,du simple fait d'être américain.
    Demeurant au Québec et donc collée sur les States, ils perdent pour moi du coup l'exotisme qui vous les fait regarder comme des phénomènes. C'est de même pour la grande majorité des québécois et canadiens. L 'anglais qu'ils parlent (surtout dans certains états) ne forcent pas l'admiration.
    Pour ma part, je prends un plaisir certain à plutôt écouter les britanniques et je garde mon enthousiasme pour tout ce que l'Europe a construit. C'est plus pérenne et moins superficielle.

    Korat

    RépondreSupprimer
  21. News360x j'envoie en ce moment même sur youtube le débat avec Jean-Vincent Placé et l'émission d'hier soir

    RépondreSupprimer
  22. http://www.youtube.com/watch?v=3bDPhr7wuI0

    http://www.youtube.com/watch?v=8YpoIwpH5rc

    News360x

    RépondreSupprimer
  23. Je pose les liens avec Jean-Vincent Placé pour ceux que ça interesse :

    Part 1 : http://www.youtube.com/watch?v=3bDPhr7wuI0

    Part 2 : http://www.youtube.com/watch?v=8YpoIwpH5rc

    RépondreSupprimer
  24. Je pose les liens avec Jean-Vincent Placé pour ceux que ça intéresse :

    Part 1 : http://www.youtube.com/watch?v=3bDPhr7wuI0

    Part 2 : http://www.youtube.com/watch?v=8YpoIwpH5rc

    RépondreSupprimer
  25. lol apres les "3t" ls 3 neveux de micheal jackson, les "3M" les 3 neveux de la debilité des trentenaires qui ont quatorze ans d'âge mental

    RépondreSupprimer
  26. Très étonné de voir que la plupart des commentateurs de ce blog acceptent la domination culturelle américaine sans broncher.

    J'ai pu le marquer sur le fil concernant l'affaire du fonds d'aide qatari, ce blog devient de plus en plus un repaire de droitards atlantistes, qui n'acceptent qu'une partie du discours de Zemmour, celui qui concerne l'immigration et l'islam. On voit bien que lorsque Zemmour, qui, lui, a le mérite d'être cohérent, s'en prend à l'impérialisme américain, les réactions sont bien moins unanimes.

    Harry callahan a eu raison de rappeler que l'anglais n'a pas toujours été la "langue internationale" (jusqu'en 1914, les traités internationaux étaient rédigés en français, et au XVIIIe siècle, on parlait français dans les cours européennes). Elle ne l'est que depuis un siècle finalement, et, avec l'émergence d'un monde multipolaire, sa suprématie commence déjà à être contestée. J'ai lu récemment une étude qui montrait que le nombre d'étudiants apprenant le mandarin dans les universités américaines augmentait de manière significative.

    Bref. Ce débat m'a rappelé les grandes heures de ce duo, quand ils officiaient chez Ruquier. Naulleau devrait intervenir plus souvent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La domination culturelle américaine sur le sol français me dérange logiquement tout autant que n'importe quelle autre.

      Il n'est pas étonnant de voir que beaucoup d'anonymes (pas que, c'est vrai) font dans le deux poids deux mesures à propos de certains sujets, et ce étant donné qu'Eric Zemmour ne contrôle pas les consciences des gens.

      Supprimer
    2. La domination culturelle américaine sur le sol français me dérange logiquement tout autant que n'importe quelle autre.

      Il n'est pas étonnant de voir que beaucoup d'anonymes (pas que, c'est vrai) font dans le deux poids deux mesures à propos de certains sujets, et ce étant donné qu'Eric Zemmour ne contrôle pas les consciences des gens.

      Supprimer
    3. "Très étonné de voir que la plupart des commentateurs de ce blog acceptent la domination culturelle américaine sans broncher."

      Une chose tout de meme: L'Amerique est pour beaucoup issue de l'Europe.
      (Mais anglo-saxonne surtout)

      Une domination culturelle completement demarquée c'est plus difficile a accepter.

      "ce blog devient de plus en plus un repaire de droitards atlantistes"

      Il y a de tout je pense, et pas que des gens d'accord avec Zemmour, ou avec tout ce qu'il dit.

      Supprimer
  27. Par pitié, ne postez plus de video de rutube : pour ceux qui ont des connexions lentes, le chargement est interminable et les coupures sont nombreuses.

    Chapeau bas à Z & N qui ont ridiculisé ces 2 idiots et dévoilé les intentions réelles de l'Austro-américain (de loin le plus dangereux, l'autre n'étant que son "alibi").

    Quant à Minc, que dire ? Toujours fidèles aux mêmes principes : se tenir fier comme un paon, essayer désespérément de tourner en dérision les arguments de l'adversaire, ne jamais reconnaître ses erreurs, toujours défendre les plus puissants, et bien sûr, toujours tordre les faits pour qu'ils aillent dans son/leur sens (cf sa conception toute personnelle de la démocratie et son mépris du peuple souverain). Rien de neuf sous le soleil. Ah si, j'oubliais, il a trouvé en face de lui des types capables de démonter ses arguments...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les vidéos rutube : effectivement, mais ce sont les seuls liens que nous avions à ce moment là.

      Supprimer
  28. Ah parce que le Français parlé au Québec force l'admiration peut-être... Elle est bien bonne celle-là! Faut dire que chez ces gens là Monsieur, on fait du social sur le dos des autres, à raison de $5 000 CAD par an et par personne alors...

    RépondreSupprimer
  29. Sur le premier débat : c'est tout à fait passionnant.
    Les deux invités s'imaginent, ce sont leurs propos, que la nouvelle génération va "transcender les nations". Pourquoi ? Je reviens à ma conviction de fond : parce qu'on ne se remet pas du traumatisme des deux dernières guerres et que certains considèrent que l'esprit des nations en l'unique est responsable. Du coup, ils raisonnent simple : supprimons les nations, créons un système mondialisé transnational qui sera un vaste espace de jouissance.
    Très bien, sauf qu'encore une fois, obnubilé par le problème, on oublie son histoire. On a oublié pourquoi les nations se sont créées, on a oublié que la racine de la formation d'un état consiste à s'organiser pour protéger le faible du fort, pour protéger ce à quoi on tient, sa culture, son environnement, sa terre ( car la nation est profondément sédentaire) afin qu'ils fructifient.
    Ces apprentis sorciers qui réinventent le monde ne se rendent pas compte qu'en faisant sauter le bouchon national, ils livrent le faible aux appétits du fort. En gros on renonce à la transcendance nationale, à la citoyenneté ( à cet égard le vote des étrangers est bien significatif ) sans s'apercevoir que la conséquence sera la destruction à terme de ce qu'on aime et ce qui nous a fait.
    Dans cette affaire, avec le monde de ces benêts de jouisseurs mondialistes, le boulevard est ouvert à tous ceux qui offrent de la transcendance aux faibles. J'ai nommé : islamistes et autres extrémistes de tous poils (c'est le cas de le dire...), parce que l'homme c'est autre chose qu'un consommateur d'i-phone et de buzz (visionnaire Andy Warhol et son quart d'heure de célébrité).

    Alors c'est sûr ils peuvent railler les vieux gérontocrates français, dictature des vieux (qui n'est pas propre à la France, c'est un mauvais procès) qui m'irrite moi-même tous les jours. Mais c'est là que j'aime Zemmour car ils leur lancent le seul vrai bon argument : pour se révolter, ils faut en avoir les moyens intellectuels et ces jeunes gens ne les ont pas. Les vieux ont bien verrouillé les choses en ruinant les principes du système éducatif, en le rendant mièvre, utilitariste et donc inefficace. Je crois que la génération 68, baby-boomer comme on dit, restera dans l'histoire comme la plus gâtée et la plus égoïste qui se soit vue et, j'espère, se verra jamais.
    Donc l'avenir ? Les vieux périront, même si on rallonge leur vie comme un vieux chewing-gum insipide d'avoir été trop mâché, en ayant dépouillé la jeunesse de tous les moyens de se protéger. Ainsi les forces religieuses, les islamistes et leur alter égo chrétiens, fortes de leur transcendance gagneront en puissance et culbuterons la société des jouisseurs, comme l'empire romain fut terrassé autrefois. Et ce ne sera qu'au terme d'une longue guerre de religion précédée d'une domination des religieux qu'on se souviendra des leçons d'Henri IV et qu'on ressuscitera les nations. Je suis assez optimiste en fait, mais que de temps perdu.


    Sur le deuxième débat : Bah, Minc n'est que le penseur opportuniste de la faiblesse actuelle des nations. Sans revenir sur son analyse historique que, vous vous en doutez, je ne partage pas, je crois d'après son livre qu'il est en fait le pendant intellectuel des deux invités précédents et qu'il essaye de vendre "une mort en douceur" aux nations occidentales. On dirait "partir dans la dignité" aujourd'hui. "Ca ne fera pas mal" nous dit-il en nous donnant le bouillon d'onze heures. Il oublie juste qu'une nation ne meure jamais dans l'honneur, elle meure c'est tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y aura des mises en scène de guerres de religions pour que les gens en acceptent une toute nouvelle prétendant résoudre le problème en les englobant toutes. Encore un moyen de contrôle supplémentaire.

      Supprimer
  30. @ Anonyme de 03.13

    Où me voyez-vous prétendre dans mon texte que le français parlé au Québec est digne d'admiration.
    Je suis la première à le déplorer et même à en souffrir, moi qui voue un culte à ma langue. Je vous dirai cependant que beaucoup de personnes au Québec parlent un français impeccable et en ont un souci que beaucoup de français,n'ont pas. Alors que vous trouvez chic de truffer votre discours de mots anglais par exemple.
    Quand vous dites "ces gens-là", on comprend bien que l'occasion vous était bonne pour exprimer votre mépris.
    Allez-y, continuez de vous faire plaisir. Quant à moi, je ne suis nullement sensible à ce genre d'argument. Je ne suis pas le Québec et comme vous pouvez le constater, je n'ai aucune crainte de critiquer ce qui est critiquable.
    Je suppose que vous vous souvenez que nos ancêtres sont de France et de Navarre. Oui? Merci.
    Ça, ça me fait plaisir.

    Korat





    RépondreSupprimer
  31. "Très étonné de voir que la plupart des commentateurs de ce blog acceptent la domination culturelle américaine sans broncher."

    On prend ce qu'il y a de mieux : j'aime les films de Jacques Tati ou Audiard mais aujourd'hui je n'aime pas les films français. J'aime Engrenages mais lui préfère The Shield qui est ficelé brillament et avec un cynisme et une noirceur inégalable. J'aime le fromage français, le pain franaçsi et le vin français mais une préférence pour le scotch (écossais donc). J'aime le kimchi et le soju coréen, les films de Joon Ho Bong. La musique des Pink Floyd et avant tout Georges Brassens (paroles et guitare). J'aime le beau français et le bel anglais (films de Hitchcock ou La désobéissance civile de Thoreau). L'espagnol je suis un peu rouillé mais j'aime bien. Le Japonais aussi.

    Alors docteur ? Suis un collabo des mondialisto-bobo-anti républicain ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes surtout à côté de la plaque !

      On parle de la domination de l'anglais, et plus globalement de la culture américaine, qui semble naturelle à certains commentateurs.

      Personne n'a dit qu'il ne fallait surtout pas s'intéresser aux autres cultures, mais il y a quand même une différence entre curiosité et asservissement.

      Enfin bon ! ne vous inquiétez pas, vos petits problèmes de compréhension se soignent très bien.

      Supprimer
    2. Vous etes un consommateur.

      Supprimer
  32. "On parle de la domination de l'anglais, et plus globalement de la culture américaine, qui semble naturelle à certains commentateurs."

    Vous ne m'avez donc pas lu, référez-vous donc à mon premier commentaire. Pas d'asservissement mais de la curiosité et de l'intérêt. Le système américain ne me donne pas d'érection, je lui préfère le notre, certes attaqué par la rouille mais armons nous de patience.

    "Vous etes un consommateur."

    ... J'en perds mon latin.. Je collectionne ce que j'aime et le garde en mémoire pour le transmettre à mes pairs et un jour je l'espère à mes enfants. Dire qu'être fan de Brassens - car mon défunt père en écoutait et m'a transmis l'amour de la musique et des mots - c'est être un consommateur, je ne peux plus rien pour vous. Pour moi la vie c'est s'accompagner de plaisirs culinaires, artistiques et patrimoniaux pas quels qu'ils soient mais tant qu'ils sont bons je ne vois pas le problème.

    Je devrais donc arrêter d'apprécier un Cardhu ou Glenfiddich, ça nuit à l'économie de notre pays.. Vive le Cognac

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Vous ne m'avez donc pas lu"

      Mon premier message ne vous était pas adressé en particulier.

      Supprimer
  33. J'essaie de vous dire que votre approche de la culture est essentiellement orientée vers la consommation.

    Ca n'est pas que vous n'avez pas le droit, mais que c'est superficiel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je comprends ce que vous essayez de me dire et je conçois être né dans cette société où le plaisir passe par la possession matérielle et la consommation pour se sentir vivre mais je vous réponds que ce n'est plus le cas (je fus ultra consommateur de jeux video depuis la Nintendo et je n'étais jamais satisfait). Depuis je n'achète plus grand chose sauf des diners avec des amis. Le problème est que la frontière est parfois mince entre acheter quelque chose comme un moyen de s'épanouir et acheter comme une fin en soi.

      Bref ce n'est pas évident de se défendre d'essayer de vivre autrement que toute sa propre génération.

      Supprimer
  34. "et je n'étais jamais satisfait"

    C'est qualibré pour...

    "Bref ce n'est pas évident de se défendre d'essayer de vivre autrement que toute sa propre génération."

    Oui.

    Cela dit le fait que la societe de consommation est d'un viabilité douteuse risque de regler en partie le probleme...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Cela dit le fait que la societe de consommation est d'un viabilité douteuse risque de regler en partie le probleme..."

      Oui je suis d'accord, je ne lui prédis pas un grand avenir mais les générations nées dedans risquent de ne plus y trouver leurs repères et nous amener vers un grand désastre à force de ne plus penser..

      Supprimer
  35. C'est vrai, l'inévitable "ressenti" du manque à l'intérieur de soi finira par épuiser également l'idée du bonheur par la consommation.

    Cela mène-t-il au "désastre" que vous craignez Josselin? On aura toujours ce choix de s'enfoncer vers le bas ou de se laisser aspirer vers le haut. Les matins où les journaux me parlent de conversions de plus en plus nombreuses à des religions barbares, je me dis: voilà on se met à reculer vitesse grand V. Puis l'espoir me reprend quand je constate qu'à côté une belle jeunesse se passionne pour la connaissance, l'avancée des sciences, le mieux-être de l'humanité, etc. Il y en a autour de moi. Ils sont beaux, ils sont sains et je souhaite qu'ils inspireront les autres qui cherchent encore où canaliser leur énergie.







    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam et/ou plus généralement tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.