samedi 15 février 2014

Zemmour sur Figaro.tv : «Démocratie: le modèle helvète»

Pour Éric Zemmour, les Suisses ont prouvé en rejetant "l'immigration de masse" qu'ils étaient les seuls héritiers de la démocratie selon Jean-Jacques Rousseau.



.

8 commentaires:

  1. bravo et merci d'avoir compris notre vote!

    RépondreSupprimer
  2. Bravo M. Zemmour pour la justesse et l'ironie de vos propos. SUBLIME ! Quellec laque aux politiciens de tous bords qui prennent le "peuple" pour des crétins, "ces gens qui ne sont là que pour leur permettre de satisfaire leur ego et leur portefeuille". Les suisses ont un double mérite d'avoir voté oui. Depuis début décembre, tous les partis politiques de gauche et de droite (sauf l'UDC) y compris les verts sans parler du gouvernement suisse incorpore ont littéralement envahis tous les medias écrits et audio-visuels. Pas UN article, pas une émission qui expliquait clairement les motifs de cette initiative mais au contraire des centaines la déformant traitant d'avance de racistes et xénophobes ceux qui oseraient hésiter entre le oui et le nom. Et malgré toute cette propagande, cette manipulation et ces menaces le peuple à compris et à dit OUI, alors doublement bravo à eux. A ce propos, M. Fillon a tord en disant que ce sont prioritairement les étrangers hors-UE qui sont visés par cette initiative. En grande partie c'est parce que les frontaliers (qui viennent de TOUS les pays d l'UE) peuvent accepter de travailler pour un salaire avec lequel il est impossible de vivre en suisse mais avec lequel ils vivent comme des rois en France, en Italie, dans les pays de l'est entre autre. Alors bien sûr les entreprises suisses engagent des DHR étrangers qui virent les suisses pour engager leurs compatriotes à moitié-prix, les entrepreneurs étrangers arrivent par centaines et font de même. Résultat les suisses se retrouvent au chômage sous prétexte qu'ils ne sont pas assez qualifié ou alors qu'ils ne veulent pas travailler. Ce n'est pas aux frontaliers que les suisses en veulent. C'est à leur gouvernement obéissant aux diktats des lobbies et qui a refusé (et refuse toujours) de jouer son rôle, protéger le pays et ses citoyens. C'est à leur gouvernement que les suisses ont balancé une énorme claque!
    C'est aussi ce qui c'est passé en France lors des élections. 96% des journaux, émissions TV, etc étaient consacrées à la démolition de NS, niant même le fait que son programme initial ait pu être. un peu, "chamboulé" par la plus grande crise financière mondiale depuis 1929/30, crise due aux subprimes. Je n'OSE imaginer ce que FH aurait fait dans les mêmes circonstances, alors qu'il fallait réagir vite, lui qui avoue, 18 mois après avoir été élu, ne pas avoir compris l'importance de la crise aussi bien française qu'européenne était si grave et qui ne prend la moindre décision avant d'avoir créer 15 commissions et groupes de discussions ave syndicats et autres "experts"!
    Je suis apolitique et ne suis pas NS, mon propos a pour but de dire aux français" faites attention, ne vous laissez pas manipuler, EXIGEZ que TOUS les partis aient le droit de s'exprimer A EGALITER d'espace dans les journaux, du nombre d'interviews, du même temps de parole, du même droit de réponse et du même respect dans les questions posées par les journalistes, sans haine ni agressivité". Pujadas, entre autre a été épouvantable, écoeurant, aussi bien avec NS qu'avec MLP. Et après avoir léché les bottes de FH et ses compères avant les élections il est maintenant le premier à les critiquer. Quel faux Q!
    Encore Bravo M. Zemmour, continuez à être le poil à gratter des menteurs, tricheurs et profiteurs. Je ne suis pas toujours d'accord avec vous, mais au moins dans 80% des cas.
    franco-suisse

    RépondreSupprimer
  3. Zemmour, toujours dans le vrai.
    C'est vrai, je regrette de na pas être Suisse.
    Eric

    RépondreSupprimer
  4. Les commentateurs politiques et médiatiques se sont acharnés contre les Suisses.
    Parmi ceux qui comprennent la position de ce peuple, il y a bien sûr Zemmour, mais j'ai relevé un autre journaliste, de gauche lui.

    Il s'agit de Jack Dion, de "Marianne", ancien de "l'Humanité".
    Certains passages sont contestables : sa critique du référendum sur les minarets, sa diabolisation de Marine Le Pen.
    Mais, globalement, Dion comprend cette dernière votation.
    Comme ça vient d'un journaliste de "Marianne", je serais curieux de connaitre l'opinion de Nicolas Domenach (sauf erreur de ma part, ce sujet n'a pas été abordé dans le dernier "ca se dispute").

    Article de Jack Dion :
    http://www.marianne.net/Les-Suisses-sont-ils-des-salauds-de-xenophobes_a235779.html

    RépondreSupprimer
  5. La bien-pensance est en-deça du Rhin (grandes idées fumeuses) , la volonté et le réalisme (la virilité) sont au-delà du Rhin.
    Manies en deça, gère au-delà.
    thomas

    RépondreSupprimer
  6. Le modèle helvète est à mon avis idéal pour la participation du peuple à la politique. Au moins ce serait une solution pour laisser plus de pouvoir au peuple qui se prendrait plus en main et voterait plus sérieusement. De même on aurait moins de discours contre les hommes politiques.

    Un article sur l'idée de démocratie. http://www.blogactualite.org/2014/01/le-dico-des-idees-la-democratie.html

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam et/ou plus généralement tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.