dimanche 29 novembre 2015

Vidéo : "Zemmour & Naulleau" sur Paris Première le 25 Novembre 2015.

Au sommaire du "Zemmour & Naulleau" du 25 Novembre 2015 :

-Le grand témoin : Daniel Cohn-Bendit

-Le match Zemmour vs. Naulleau :
Attentats : quelles conséquences sur le scrutin des régionales ?

-L’invité :
Frédéric Mitterrand. La Tunisie face à la terreur.

-Le grand débat :
La grande coalition contre Daech est-elle dans l’impasse ?
Avec Jean-Louis Bourlanges, ancien député européen, et Pierre Servent, expert militaire.




Réagissez à l'émission ainsi qu'aux thèmes abordés via les commentaires.


.

128 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous ne croyez pas que l'inscription en bas à droite tout au long de la vidéo ainsi qu'au début de cette dernière suffit largement ? Arrêtez un peu ...

      Supprimer
    2. Effectivement. Personnellement, il censure chacun de mes commentaires, plutôt "soft"
      pourtant .... mystère. Mais les commentaires des autres internautes sont souvent dignes
      d'intérêt.

      Supprimer
    3. et le respect des sources ?

      Supprimer
    4. merci a news360x

      Supprimer
    5. Et le respect des autres intervenants sur ce blog, qui consisterait à mettre une signature pour que tout le monde sache qui répond à qui, il est où?

      Alors avant de causer de respect commence déjà par en avoir.

      Supprimer
    6. Surtout que la vraie "source", c'est Paris Première.
      Je pense que c'est le "webmaster" de Newsmachin qui vient ici faire sa pub vers son site pour demander ensuite des dons sur ce dernier. Pitoyable.

      Supprimer
    7. Non, je pense que Mickael se comporte autrement.

      Supprimer
  2. Le binational Mitterrand aveuglé par son "amour" irrationnel des petits garçons mineurs tunisiens. Son analyse mène au désordre mortel et il ne le sait pas. Qu'attend l pour aller vivre en Tunisie et avandonner ses prébendes en France

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai été sidérée par sa condescendance et son mépris vis-à-vis de Zemmour. Par sa
      mauvaise foi aussi. "Je ne suis en rien d'accord avec Zemmour" sussure-t-il à plusieurs
      reprises puis ..."il y a un point sur lequel je pourrais être d'accord avec Zemmour" ... Chochotte

      Supprimer
    2. Votre "chochote" vaut son pesant de cacahuettes.

      (Croyez qu'on pourrait lui en lancer s'il finissait en cage ? La prison pourrait lui etre agreable a certains egards, qui sait...)



      Supprimer
    3. Je le laisse crever de faim.

      Supprimer
  3. Mitterand comme Delanoe vit une partie de l année en Tunisie.
    Les gens qui sont nés et ont vécu leur jeunesse au Maghreb ne rêvent que d y vivre à nouveau. Ils sont venus en France contraints et forcés. Ils auraient préféré rester vivre au "pays". Je le sais car je vis avec l un d eux et pas un jour ne passe s en se rappeler du bonheur perdu même après tant d années. La France pour eux n est qu un abri temporaire.
    Mr Cohn Bendit ayant la double , et même triple , nationalité ne sait plus où il en est et face à EZ n a pu qu employer l agressivité voire le mépris pour défendre l indéfendable de sa position. Ce monsieur est décevant vu son passé .
    Je suis très déçue du déroulement de cette émission qui laisse peu de place à EZ pour s expliquer sans être tout de suite interrompu. J espere qu il ne quittera pas l émission d exaspération.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu un témoignage poignant du cousin du berger décapité en Tunisie. Je n'ai pas voulu vous imposer ce lien mais c'était un exemple de courage aussi bien de ce garçon de 20 ans que de la part du journaliste de la chaine tv tunisienne qui a tenu à le laisser s'exprimer autant qu'il en avait besoin, pour déverser sa colère contre les islamistes et les pouvoirs publics. J'ai déjà dit quelque part qu'il faut savoir reconnaitre les gens qui nous ressemblent soucieux de démocratie, de liberté etc. Je rejoins le commentaire expliquant que des gens ayant connu l'Afrique du Nord souvent jusqu'à un âge adulte aient toujours la nostalgie de ses pays. Encore que ceux que vous citez ont eu la chance de faire un métier qui les a rendu célèbres mais qu'en est il des petits, des sans grades, ouvriers, employés là-bas, pas colons pour un sou , interloqués au début puis complètement résignés, de voir cette société dans laquelle ils ont été accueillis "fraichement" (Deferre voulait les noyer) ait pu progressivement se laisser gagner par un laxisme qui n'a fait que de progresser, devant le communautarisme et ses conséquences directes et indirectes. Je pense aussi aux algériens qui ont subi le terrorisme et qui en dénoncent chaque fois qu'on leur laisse la parole, les prémices dans notre société.
      Jean

      Supprimer
    2. Les algeriens ont aussi subit une guerre civile dans les années 90.
      (Avec des moments sanglants qui ressemblaient enormement a ceux de Paris, voire pire. Et ce pendant des années.)

      Supprimer
    3. "au dessus de 14 ans c'est déguelasse"
      ce type mérite la potence
      et rien d'autre, son avis je m'en bas les c....
      un vrai prototype de cette gauche qui nous gouverne, le néant, le cahos, la destruction, l'hédonisme , la jouissance et la haine du peuple...
      A vomir...

      Supprimer
    4. Et en meme temps il est reelement cultivé, facon "mondain".

      Il a ete avec Sarkozy, alors de "gauche"...
      Il a beneficié de reseaux (rien que son nom), c'est tout simple.

      Supprimer
    5. Il mérite au moins une convocation, une enquête, tout comme Cohn-Bendit qui lui, avait proféré des insanités de ce genre en 1982! Evidemment, ces gens-là sont protégés et d'ailleurs le protégé Mitterrand est devenu protecteur du sieur Polanski, une fois au ministère de la Culture.

      Emission nulle + endogamie insupportable de la télé française qui recycle toujours les mêmes = pas regardé.

      Supprimer
    6. J'ai regardé, mais l'émission était mauvaise de bout en bout.

      Supprimer
    7. Ce sont les invités qui furent mauvais. Et il y en a eu deux, ça fait beaucoup : le Mitterrand et son penchant qui peut se donner libre cours là-bas et le Con-Bandit, un malfaisant odieux et plein de suffisance. Par contre, j'ai apprécié que chacun puisse parler et que ça ne devienne pas inaudible comme lorsqu'ils braillent tous ensemble.

      Supprimer
  4. @elysabeth "Je suis très déçue du déroulement de cette émission qui laisse peu de place à EZ pour s expliquer sans être tout de suite interrompu..."

    J'ai dit comme vous en commentaire au lien qui était proposé sur le précédent sujet.

    "J espere qu il ne quittera pas l émission d exaspération."

    Mais au contraire de vous je souhaite qu'il la quitte bien vite. Bien avant qu'on le mette à la porte d'ONPC j'avais souhaité qu'il s'en aille pour une émission plus à son niveau et j'espérais que ce serait celle-là mais non.
    Jean

    RépondreSupprimer
  5. C'est pour ça que Léa Salamé entre autres se trompe quand elle dit que le discours médiatique est devenu réac. Il est toujours ultra libéral-libertaire. Ce qui compte c'est qui possède les médias, qui produit les émissions et qui les anime. Bref, qui les dirige. Et ça, ça ne change pas. Zemmour n'est qu'un pion, utile certes pour l'audimat, mais qu'on peut contrôler. Et si on n'y arrive pas comme à I-Tele, on peut aussi le virer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. " Ce qui compte c'est qui possède les médias"

      Les 10 plus grandes fortunes de France, concentration oblige.
      (Dassault, Bolloré, Drahi...)
      Qui les financent a perte souvent (Avec l'aide de l'etat "communiste", comme eux...).

      On entretient pas une danseuse pour rien.

      Supprimer
  6. Ah les sondages et leurs instituts:Naulleau dit s'en méfier et Zemmour les citent dès sa
    première intervention,il aurait pu dire de quelle institut venaient-ils,bien qu'en principe cela
    ne devrait pas avoir d'importance,vu qu'ils sont censés être neutres.Pourtant d'un institut à
    l'autre ils diffèrent plus ou moins,BVA,IFOP,INSEE,TNS Sofres,IPSOS,CSA,etc.
    Faut-il multiplier les instituts pour une saine concurrence (au passage commerciale),ou les
    réduire à un minimum afin que ceux qui restent puissent sonder en dehors de toutes influences,
    entre autre en accroissant leurs moyens,quitte à fonder une chambre indépendante de supervision
    de ces derniers pour mieux en garantir la transparence.Ca à l'air très peu réalisable.
    En 2002,J.-M. le Pen avait dit,en recoupant les sondages dits officielles avec ceux de son propre
    parti,qu'il serait présent au second tour,et ce de façon inéluctable.Les chiffres qu'il avançait avant
    le premier tour se révélèrent d'une précision en adéquation quasi parfaite avec la réalité.
    Personne ne l'a vu,certains ont pensé qu'il s'agissait là d'un coup de bluff de plus,qu'il n'y avait
    aucune chance de voir le FN passer le premier tour,ou encore qu'on peut interpréter les sondages
    comme on veut.Peu importe les raisons,elles sont toutes autant valables les unes que les autres.
    Mais apparemment pratiquement personne n'est revenu sur ces chiffres,un peu comme si il était honteux de ne pas avoir vu la justesse de ces prédictions.
    Trop de données venant de partout affaiblissent-elles certaines opinions encore mal définies ?
    A quel point faut-il se fier aux instituts de sondages ?
    Toujours plus de questions sans réponses semble-t-il,sans compter à quel point les récents
    événements influencent-ils les positions de tout un chacun,et surtout à qui cela profite le plus ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si on veut sonder, faudrait sonder toute la population et avec un seul formulaire.

      Supprimer
  7. Un peu comme un vote obligatoire sans les préliminaires en sorte.

    RépondreSupprimer
  8. Très déçu par cette nouvelle saison de Z&N.
    La dinde faisant office de présentatrice accapare le temps d'antenne avec ses questions creuses et ses rubriques futiles. Elle tombent dans tous les travers journalistiques modernes : poser des questions puériles pour susciter une réaction (de nos jours, nous sommes conviés à "réagir" à longueur d'antenne et de plateau) et, si possible, un buzz.
    J'ai revu récemment une ancienne saison avec seulement Naulleau à la présentation et Z&N au débat (aucune péronnelle à l'horizon) : cela avait une autre gueule ! Beaucoup plus de fond et d'échanges d'arguments.....point de pastilles et autres QCM ou colonnades oiseuses seulement bon à remplir le temps avec des effets de manche sans fond.
    Vivement qu'ils virent ces journalistes potiches pour optimiser un temps de parole plus profond et développé.

    RépondreSupprimer
  9. Tout à fait d'accord pour la potiche qui fait perdre du temps et est totalement inutile pour le spectateur. Peut-être est-elle imposée par quelque riche important. Dommage elle fait perdre du temps et est totalement inutile. Aujourd'hui, on a pu écouter l'émission, chacun n'a pas pris la parole empêchant l'autre de s'exprimer, sauf Con-Bandit, mais il était invité. C'était déjà mieux que la dernière émission que j'ai regardée où ça braillait et où on n'entravait rien. La fille là aussi n'avait servi à rien.

    RépondreSupprimer
  10. J'aimais beaucoup la musique qui commençait l'émission. C'était celle d'un des rarissimes feuilletons que je regardais lorsque j'avais la télé. Y a-t-il une raison connue à ce changement ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faire comprendre que cette émission n'est pas celle de ces deux Eric...

      Supprimer
  11. Je ne sais pas si le locataire de l'Elysée, par ailleurs grand chef des armées, a regardé hier soir l'excellent documentaire retraçant l'engagement et l'œuvre terroriste de feu Ben Laden, qui a réussi a faire trembler les deux plus grandes puissances du monde, d'abord la Russie puis l'Amérique ; il y a lieu d'être inquiet pour l'avenir de nos civilisations. Quand le chef de l'Etat nous affirme avec force qu'il va terrasser et vite l'organisation Daech, héritière de l'organisation Ben Laden à la puissance dix, je pense qu'il a beaucoup sous-estimé la force de frappe et de nuisance de l'Etat Islamiste et qu'il nous prend pour des demeurés. Les forces du mal se sont installées partout sur la planète, aidées par des complicités puissantes et ce n'est pas celui qui aujourd'hui s'est mis en posture de gendarme du monde qui va les faire disparaître. La France est en ligne de mire face à un ennemi invisible, j'ai bien peur que l'addition soit lourde, trop lourde pour les futures innocentes victimes. Il y a des stratégies qui devraient causer des insomnies à ceux qui les ont mises en œuvre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elire un type qui ne soit pas un militaire (rien n'empêche d'avoir un civil comme chef du gouvernement), qui ne s'intéresse pas vraiment à l'état de nos forces armées et qui ne défend pas la volonté souverainiste des français se sentant français, prouve à quel point une majorité des votants sont des aliénés mentaux.

      Supprimer
    2. " Les forces du mal se sont installées partout sur la planète."

      Avec Darth Vader a leur tete ?

      Non parce que traiter ses ennemis "d'empire du mal" et se considerer comme un parangon de vertu, c'est digne de la guerre des etoiles, d'ailleur c'est une facon de voir les choses qui vient du pays qui a crée ce film.

      C'est curieux tout ces barbus qui traitent l'Amerique de satan, en fait.
      C'est un effet miroir ?
      (Regis Debré est assez explicite sur le sujet).

      Donc on est en guerre contre Estasia ou Oceania ?
      (Excusez mon cynisme, mais si ce derape avec les russes en Syrie, on aura plus tellement l'occasion de faire des bons mots...)

      Supprimer
    3. "Avec Darth Vader a leur tête ?"

      Et les Stormtroopers sont les musulmanes en burqua. HA HA HA

      Supprimer
    4. C'est d'autant plus un effet miroir que Ben Laden avait été entraîné par la CIA pour combattre en Afghanistan, qu'il a passé au mois de juillet 2001 deux semaines à l'hôpital américain de Dubaï, soigné par le chirurgien américain Terry Callaway et qu'il est probablement mort dès l'année 2001, devenant un "épouvantail" commode pour la guerre américaine contre le "terrorisme" jusqu'à sa mort tragico-comique au Pakistan.

      Ben Laden ou L'Etat islamique sont des créations américaines via l'Arabie saoudite.

      Supprimer
    5. Au fait,comment va ce bon vieux Terry ?
      Plus pédant tu meurs !
      Mika

      Supprimer
    6. Nous n'avons pas les mêmes valeurs!

      Supprimer
    7. Version pour les cons comme vous: Ben Laden était un méchant terroriste qui ne pensait qu'à faire du mal aux gentils Américains. Il n'a jamais touché de l'argent de sa famille élargie pour s'entraîner dans les montagnes afghanes et sa famille n'a jamais eu de lien étroit avec la famille Bush. On ne mélange pas les torchons et les serviettes! D'ailleurs, George Bush a été élu tout à fait démocratiquement et c'est le coeur saignant pour son peuple qu'il s'est résolu à attaquer l'Irak alors qu'il était un fervent pacifiste méthodiste en révélant au monde horrifié toutes les armes puissamment destructrices que possédait l'immonde et sournois Saddam Hussein. Le dictateur sanglant exécuté, l'Irak a enfin vécu en paix, avec une prospérité grandissante, remerciant chaque jour la venue des héros américains.

      L'immonde et sournois Ben Laden qui avait tout manigancé depuis sa grotte de Tora-Bora a dû fuir devant l'arrivée des héros américains et se cacher tel un rat avant de se faire descendre par une équipe super entraînée de Phoques marins d'élite qui n'ont pas trop fait dans le détail. Malheureusement, ces héros américains ont tous péri dans un horrible accident d'hélicoptère, qu'est-ce que vous voulez ma p'tite dame, ce sont des choses qui arrivent mais le diabolique et sournois Ben Laden, on l'a envoyé au fond de l'eau directement, il méritait que ça, na!

      Supprimer
    8. Ca alors,à croire que vous étiez présent tout du long!
      C'est vrai qu'il a été lesté avec des crucifix ?
      Mika

      Supprimer
    9. Merci Robin pour la rigolade.

      Supprimer
    10. "mais dans l'ensemble, ce fut une année fabuleuse pour Laura et moi." Georges Deubeuliou, 12 décembre 2001, soirée du Réveillon à la Maison-blanche.

      Supprimer
    11. En fait, les Islamistes ne sont pas une invention américaine, mais ils ont bien profité d'une forme de naïveté anglo-saxonne (car l'histoire commence avec les Anglais).
      L'autre jour, le juge Trévidic a parfaitement résumé le fond de la question. Il a dit que la grande habileté des Islamistes, c'était d'être libéraux économiquement, ce qui fait qu'ils s'entendent toujours avec les États Unis. Cela nous ramène à la grande naïveté libérale qui consiste à croire que la magie du commerce va policer les mœurs et mettre fin à la guerre de tous contre tous. Je vous renvoie à Michéa qui explique ça très bien, de Voltaire à Jacques Delors en passant par Benjamin Constant. Ils croient naïvement que commercer avec eux, en introduisant dans l'économie globale des régimes arabes comme le Qatar ou l'Arabie Saoudite, va faire insidieusement entrer nos mœurs libérales, au sens politique pour le coup, dans leurs pays "archaïques" (je le mets entre "" car je me place du point de vue libéral, en ce qui me concerne je ne porte pas jugement : la modernité des uns est la décadence des autres et l'archaïsme des autres est l'avenir des uns). Bien entendu c'est une faute de jugement magistrale, c'est vraiment les prendre pour des imbéciles. C'est oublier que ces gens de l'Arabie pratiquaient déjà le commerce international aux temps où on croyait encore aux trolls en Grande Bretagne et qu'on y avait jamais vu un bateau à voile. L'histoire de Mahomet est justement celle de l'unification des villes commerçantes de l'Arabie (sous l'influence idéologique des sectes chrétiennes chassées de l'empire Byzantin). Ce n'est pas avec le commerce qu'on peut les subvertir, ils connaissent tous les moyens pour se défendre contre ce qui accompagne l'argent et dont ils ne veulent pas dans leur société.
      C'est pour cette raison, à mon sens, que les conflits ne sont pas prêts de s'arrêter parce que le libéralisme économique américain (dont nous sommes membres à présent depuis Sarkozy) qui imprègne la mondialisation ne peut pas comprendre cela. Il ne fera toujours que répondre à coups de frappes militaires stériles à ce contre système qui est bien plus ancien que lui. On ne peut pas renoncer à ce qui vous a fait roi, ni d'un côté, ni de l'autre.

      Supprimer
    12. Très vrai aussi en ce qui concerne les rapports entre certains think tanks americains et la Turquie.
      ("ils sont comme nous , ils croient en dieu.". Croyez le ou non , c'est de ce niveau parfois...)

      Par contre c'est intriguant parce que la doxa liberale (Qu'on soit pour ou contre) met toujours sur le meme pied le liberalisme moral et le liberalisme economique.

      Là ca ne marche pas, mais est-ce que ca marche en Chine ?

      Les ideologies sont inadaptées au monde...

      Supprimer
    13. (Et pui sil ne faut pas negliger le niveau de corruption...Les Seouds ou les Qataris peuvent acheter tout le monde, ca evite a certains de se poser des questions...)

      Supprimer
    14. Seuls les Américains eux-mêmes pourraient arrêter la marche impérialiste de leur économie et de leur politique militariste. Il y a bien des Américains conscients du problème mais ça n'est pas une majorité. Gavez les de mensonges et ils vous suivront. Je me souviendrai toujours que Georges Bush a été réélu triomphalement en 2004 de même que Néron était aimé de la plèbe.

      Le libéralisme politique était de culture chrétienne en Europe, HC: l'ancienne chrétienté fonctionnait comme un garde-fou face à une philosophie libérale destructrice des valeurs anciennes qui remonte au XVIIIe siècle et qui a pris le dessus avec les soixante-huitards. Philosophie et mode de vie sans morale, sans même un parfum de mystère. Ca me fait penser à Onfray, tiens, qui est obligé d'évoluer vers la morale.

      Supprimer
    15. "l'ancienne chrétienté fonctionnait comme un garde-fou face à une philosophie libérale destructrice des valeurs anciennes qui remonte au XVIIIe siècle et qui a pris le dessus avec les soixante-huitards."

      Elle ne se voulait pas garde-fou. C'est un système de manipulation qui en a remplacé un autre moins perfectionné.

      Supprimer
    16. Alors vous avec votre vision spinoziste shintoïste je sais pas quoi...

      Depuis le XVIIIe siècle, la philosophie libérale qui a triomphé finalement avec mai 68, attaquait la religion catholique et l'attaque toujours par la voix de ses représentants (Mélenchon, Fourest, Cazeneuve, Cohn-Bendit, Bergé, etc). Donc, je ne vois pas de quoi vous parlez. Même abattue, la religion catholique reste le grand ennemi imaginaire de tous les gauchos-troskos qui en promouvant toujours plus les droits individuels, promeuvent aussi toujours plus le libéralisme atlantiste qu'ils prétendent combattre par ailleurs politiquement. Besancenot invité chez Drucker!

      La gauche a toujours un siècle de retard dans ses luttes.

      Qui sont les garde-fous aujourd'hui de cette philosophie libéralo-économique partout répandue? Il y avait une communion intime entre la monarchie et la religion certes et peut-être verrons-nous des garde-fous raisonnables (Onfray?) se lever à gauche car la domination actuelle, idéologique, politique, économique, militaire, se fait à gauche. Mais actuellement, il n'y en a pas. Qui a arrêté Hollande et Fabius dans leur stupide croisade anti-Bachar-el-Assad? Personne (à gauche). Au Royaume-Uni, c'est le Parlement qui ne voulait pas de guerre. En France, il n'y a pas de contrepoids. Un système de domination pérenne s'accompagne toujours de contrepoids, de garde-fous.

      Supprimer
    17. Ce que dit Robin, ce qui correspond à l'analyse de Michéa, c'est que ce qui rendait acceptable le libéralisme des gens du dix neuvième siècle, ce qui le pondérait, est que la morale qui les imprégnait faisait qu'ils ne seraient jamais allés aussi loin que nos modernes et nos soixante-huitards. Il y a des choses qu'ils n'imaginaient pas : la théorie du genre aurait horrifié un Tocqueville pas seulement parce que ce n'est pas de son temps, mais parce que même dans son libéralisme, il gardait une notion de "ce qui ne se fait pas". Les tabous fondamentaux en fait. La destruction du Christianisme, la mort de Dieu comme dirait Nietzsche, a enlevé aux libéraux ce qu'il restait de bride à la composante libertaire de leur pensée.
      Michéa essaye de se rattraper aux branches en reprenant Orwell et sa notion de "common decency". Une idée que j'avais trouvé déjà chez Voltaire dans son essais sur les mœurs qui consiste à dire que même lorsque les sociétés ne sont pas chrétiennes, il y a des tabous de base qui sont respectés pour ne pas nuire à la collectivité. Par exemple tuer ou coucher avec son père ou sa mère sont des choses interdites dans toutes les sociétés. Il y aurait quelque chose de moralement commun à l'humanité. Cependant, nos libéraux européens et américains du nord, eux avaient pour support de leur morale le christianisme. Une fois déchristianisé, ils ont été inaptes à retrouver cette "common decency" parce que la puissance du capitalisme libéral et mondialisé a un besoin immédiat de ces hommes sans moral.
      En résumé : ils sont comme des vierges qui sortent du couvent : ils font tout ce qui leur a été interdit, mais surtout n'importe quoi. Comme ça arrange la pompe à sous, ils ne sont pas prêts de la retrouver. C'est la description de Cohn Bendit (qui garde quand même une prudence matoise pour pouvoir rebondir si le vent changeait).

      Supprimer
    18. "Le christianisme est la religion de la sortie de la religion" selon Castoriadis.
      Votre "ancienne" chretienté avait mis le ver dans le fruit avec son universalisme, son feminisme (J'exagere expres, mais comparé a l'islam ou au judaisme...), le fait que la terre appartient aux hommes qui "doivent" la valoriser, le sens de l'histoire (Pas un monopole chretien, mais les anciens grecs par exemple rejettaient ce concept potentiellement dangereux ) etc...

      (J'ai du respect pour le christianisme mais c'est pas exactement ma tasse de thé...En plus avec le Pape non européen actuel qui joue justement contre sa clientele europeene, je plains les catholiques. Les orthodoxes s'en sortent mieux...)

      Bien evidement un catholique ou meme d'autres chretiens vous diront que ce sont des perversions de leur religion...

      " (qui garde quand même une prudence matoise pour pouvoir rebondir si le vent changeait). "

      C'est frappant n'est ce pas ? Meme F. Mitterrand, tout ces types de droite qui jouent aussi double jeu...
      C'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent.

      Supprimer
    19. ...J'ai envie de dire que si le Catholicisme etait potentiellement un garde fou du liberalisme, les racines romaines et/ou germaniques (C'est grossierement dit) etaient peut etre le garde fou du christianisme...

      Supprimer
    20. Je n'ai pas lu Michéa mais c'est drôle comment j'arrive à la même conclusion via Soral, qui est un type de gauche libertaire qui avait réussi un temps! à se faire passer pour un gros dur plein de principes... je suis tout à fait d'accord avec vous Iskander, j'adhère complètement. Et pourtant, je suis moi-même un rejeton de soixante-huitards, un bobo de la classe moyenne qui votait machinalement socialo-écolo jusqu'en 2004. Mais Michéa je suppose a dû évoluer d'un bord à l'autre lui aussi, pour définir cette fausse gauche qui domine tout (ou plutôt vraie gauche idéologique). Punaise, c'est toujours aussi compliqué!

      C'est comme la France réelle, concrète (blanche, pour tout dire) qui crève à cause de ses propres principes, Harry. Pourquoi les révolutionnaires n'ont-ils pas écrit: "Les Français naissent libres et égaux" plutôt que les "hommes"...? Les cons!

      Je comprends aussi pourquoi les cons de gauche n'ont plus aucun patriotisme et en pincent pour l'islam: il y a compatibilité totale entre l'islam, qui représente des foules assez demeurées et cette philosophie du marché global conduite désormais fièrement par la gauche (Macron); la gauche (Soral justement) se cherche constamment une "classe", un "peuple" prédestiné à faire l'histoire. Cette compatibilité est non seulement objective mais elle est palpable ("Ce n'est pas un délit de prôner le djihad", Cazeneuve): ils la veulent vraiment, ils veulent un nouvel asservissement des foules après que leurs ancêtres politiques (radicaux-socialistes) aient éloigné l'emprise catholique!

      D'où il ressort que pour moi, l'histoire n'a pas de sens, que les forces irrationnelles l'emportent sur la raison.

      Supprimer
    21. Robin,

      Je ne vais pas défendre un autre système de manipulation, ici la religion chrétienne, sous prétexte qu'il aurait été moins pire que l'actuel.

      Supprimer
    22. "Les Français naissent libres et égaux" plutôt que les "hommes"...? Les cons!"

      Certes, mais n'oubliez jamais qu'ils disent cela dans la Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen. Ne jamais oublier le mot citoyen qui est essentiel car il est en permanence fait référence à la nation dans ladite déclaration. Comment définit-on la nation ? A l'époque c'était clair : la France dans son territoire plus quelques ajout pour la sûreté (la Belgique en gros) et pas le reste du monde. C'est depuis que la Révolution a été vaincue avec Napoléon qu'ils sont arrivés à une forme assez bestiale d'internationalisme, pas immédiatement mais le chemin a été pris à ce moment là. Leur logique était d'abord : si la France n'y parvient pas, les peuples rassemblés y parviendront. Là c'est Hugo. Ensuite, comme en 1848 jusqu'en 1870, nouvel échec, ils sont passés à l'internationalisme avec Marx. La suite, on la connait : on l'a presque vécue.

      "Les racines romaines et/ou germaniques (C'est grossierement dit) etaient peut etre le garde fou du christianisme..."

      Ce n'est pas mal vu. Le Christianisme s'est noyé dans sa logique universelle et puis n'oublions pas qu'il a échoué dans la mission qu'il s'était donner de faire d'unir l'Europe d'abord, le monde ensuite. Tout est finalement retombé dans les intérêts égoïstes. Amen.

      Supprimer
    23. Kami, il faut le défendre si on ne veut pas finir islamisé, c'est tout simple. Il faut défendre "les racines chrétiennes de la France", pas plus. Je ne suis pas catholique et vous non plus mais la conjonction actuelle que j'explicitais entre cette gauche idéologique dominante qui promeut le marché et les foules musulmanes grandissantes en France, ça, c'est la mort certaine d'une histoire millénaire qui s'appelait la France. Actuellement, la conjonction n'est pas réalisée mais elle est perceptible: les mondialistes défendent à la fois l'immigration musulmane et le marché transatlantique. Ca n'est pas un complot, c'est juste que les démarches apparemment rationnelles en fait ne le sont pas. Et comme le disait Harry, l'islam saoudien est plutôt coule pour les affaires; c'est le modèle qui nous attend si l'on ne défend pas ce pays.

      Je me suis fait avoir par Soral parce que lui, inconsciemment promeut l'islam ou plutôt les foules musulmanes; la gauche a abandonné le peuple ouvrier pour le peuple musulman. Mais d'ailleurs, vous vous en branlez puisque vous êtes riche? (BLAGUE)

      Mais peut-être es-tu tout simplement un gros con mongolien shintoïste? BLAGUE, CA ME MANQUAIT UN PEU.

      Iskander, d'accord, je n'oublierai pas, promis. C'est le départ de la nation politique, le fait qu'on appartienne à une nation du moment qu'on le veut et qu'on la défend. Vous y tenez à vot' Napoléon, on dirait? Le patriotisme républicain a survécu à Napoléon jusqu'aux années 1960 avec un gros creux dans l'entre-deux-guerres parce que les Français ne voulaient plus se battre. Et puis après, j'sais plus ce que vous racontiez et je suis fatigué. Bonsoir.

      Supprimer
    24. "Kami, il faut le défendre si on ne veut pas finir islamisé, c'est tout simple. Il faut défendre "les racines chrétiennes de la France", pas plus."

      Je suis contre les revendications religieuses, d'où qu'elles viennent, et je n'accorderais rien du tout à n'importe laquelle d'entre elles. C'est une manière de faire qui empêcherait ce que vous craignez.

      Supprimer
    25. " j'arrive à la même conclusion via Soral"

      Soral a lu Michea (Il l'a beaucoup cité il y a des années), Soral a lu beaucoup de monde mais utilise les idées d'autres avec son filtre.
      Ca n'est pas le seul a le faire, mais je trouve personnellement son filtre detestable.

      Raison numero un: quand on est patriote francais on ne soutient pas la Palestine en se plaignant d'Israel.
      On soutient la France.
      Mais comme le but n'est pas la France mais rouvrir des chambres a gaz-qui au passage selon Soral n'ont jamais existé(sic)-, c'est pas grave de se convertir a l'islam apres...Et de finir brigade internationale du frankistan pour la liberation de la Palestine. Quand on est francais on se fous d'Israel , de la Palestine du Tibet des USA, de la Russie etc...Sinon on est un pion qui se bat pour les autres.
      Soral est un manipulateur, il finira mal, mais voir des gens devenir internationalistes a cause de ses conneries...

      L'internationalisme quand on est une nation affaiblie se paie d'attentats et d'importation de la guerre des autres.

      Le probleme, a propos du catholicisme, c'est qu'il va falloir mourir pour quelque chose, les barbus le font, il va falloir dire quelque chose a ceux qui vont mourir.
      Mourir pour la France, pour certains ca va etre dur.
      (Que la religion soit potentiellement une alienation je ne le discute pas...Mais le monde n'est pas peuplé de gens qui resistent a l'alienation. Religion ou autre. Hélas. Je prefere malgré tout le catholicisme a l'islam comme genre "d'alienation". De toute facon Notre Dame est en France, la Qaaba non...)

      A defaut, on peut mourir pour ne pas etre a genoux, pour ne pas etre un esclave (Parce que c'est le but de nos dirigeants, de dirigeants d'autres pays, des barbus etc...Ils veulent des esclaves.)

      Seulement l'esclavage, c'est d'abord mental.
      Si certains ont deja le mental, faut avoir de la foi ou de l'espoir pour qu'ils changent, quitte a mourir.

      Tout le monde sait tres bien qu'on peut se poser la question pour nous memes, mais que dans le cas de certains, ils ont deja des chaines.

      Mais l'espoir est presque inherent a l'Histoire.



      Supprimer
    26. "Je préfère malgré tout le catholicisme a l'islam comme genre "d'alienation"."

      Moi aussi, mais je ne pense pas que défendre le catholicisme en France soit le seul moyen de contrer l'islam en France.

      Supprimer
    27. Bien sur que non.

      D'ailleur j'ai vu quelque chose que j'ai trouvé...
      Franchement mauvais.

      Une video de musulmans chantant la marseillaise dans une mosquée.

      Chante-t-on la marseillaise dans une eglise ou une synagogue ?
      Je pense que les gens qui ont fait ca ont peur, surtout, mais enfin je ne pense pas que melanger la religion et un hymne national soit quelque chose de sain.

      Toujours un probleme de separation du politique et du religieux...
      Je crois vraiment que ces melanges douteux entre religion ( ? ) et ( ? ) politique sont tres dangereux et explosifs en fait.

      Je pense que l'etat devrait isoler l'islam en France (Des influences externes...), eradiquer les choses inacceptables (on en est loin...) mais pas s'en meler directement.
      C'est la religion des musulmans, qu'ils s'occupent de la rendre compatible dans les faits avec la France, ou il faut sevir (Et ca peut mal tourner pour tout le monde, mais c'est ainsi). Mais ca n'est pas quelqu'un d'exterieur qui peut le faire.

      Supprimer
    28. Les croyants (de toute sorte) ne veulent pas comprendre que gérer un Etat ce n'est pas se gérer en tant qu'individu.

      Je ne changerais pas, si j'en avais les moyens, un seul mot du contenu du Coran ou de n'importe quel autre livre ayant un rapport avec la religion musulmane.

      Ne pas accepter la moindre revendication communautaire et religieuse me semble parfaitement faisable et suffisant.

      Supprimer
    29. "Les croyants (de toute sorte) ne veulent pas comprendre que gérer un Etat ce n'est pas se gérer en tant qu'individu."

      A qui le dîtes-vous?! Je reprends donc votre position en disant qu'elle est parfaitement acceptable sur le plan intellectuel mais que politiquement, elle vous place avec les mondialistes et tous les zonards d'extrême-gauche qui ne voulant pas défendre les racines chrétiennes, facilitent de fait la montée en puissance de l'islam.

      La politique, c'est empirique, ça n'est pas intellectuel. Il y a un vide spirituel en France que ne comble pas la laïcité abstraite (voire franchement anti-catholique) et que remplit l'islam. Même quelqu'un comme Cl. Bartolone finit par comprendre que la laïcité n'est pas adaptée à la situation actuelle. Il est temps de cadrer, de dompter, de soumettre l'islam de France et la simple laïcité ne nous en donne pas les moyens.

      Ce ne sont pas les musulmans eux-mêmes qui vont s'occuper de leur religion, éparpillée en divers courants. Le salafisme est en progression, il faut l'écraser comme un mouvement politique, comme autrefois Clemenceau voulait réduire l'influence de Rome à travers les congrégations jésuites.

      Supprimer
    30. "Il y a un vide spirituel en France que ne comble pas la laïcité abstraite"

      Demandez-vous pourquoi.

      Pendant des millénaires la religion monothéiste s'est prétendue seule et unique détentrice de toute spiritualité, et elle continue.

      On n'est pas obligé d'être religieux pour croire qu'on a une âme et qu'il y a une volonté supérieure créatrice de tout. Je suis agnostique car je ne sais pas si il y a une vie ou pas après la mort, et personne ne le sait d'ailleurs alors faut arrêter de considérer comme vérité ce qui n'est rien d'autre qu'une croyance (qui peut s'avérer exacte, mais étant donné que personne ne peut prouver que ce soit vrai ou pas...).
      On n'est pas obligé d'être religieux pour savoir quand on fait le bien et le mal.

      Il vaudrait mieux apprendre à la plupart des gens à assumer leurs actions et qu'ils essayent de se connaître eux mêmes au lieu de passer par la religion, un psychiatre ou n'importe qui/quoi d'autre.

      Si je fais ceci et pas cela j'irai au paradis et blablabla. Non! Chacun doit assumer ce qu'il fait ou ce qu'il n'a pas fait!

      Le passage que je préfère d'un film que j'ai apprécié du début à la fin:
      http://www.dailymotion.com/video/x5wsx4_tu-es-seul-gardien-de-ton-ame_news

      Supprimer
    31. Oui mais là, vous voulez remettre en cause une histoire millénaire à vous tout seul... vous ne croyez pas que ça vous dépasse?

      Il y a un vide spirituel qui ne remet pas en cause la légitimité de l'histoire religieuse de la France.

      Votre position est uniquement personnelle, elle ne peut constituer un engagement collectif. Ou plutôt ce genre d'idées a déjà donné la philosophie positiviste des républicains du XIXe siècle par exemple ou les expériences communautaires des hippies. Est-ce que tout ça a empêché la progression récente de l'islam et sa radicalisation? Non. Et pourtant, c'est bien la même histoire, dans le même pays.

      Supprimer
    32. Admettre que la France a des racines chretiennes est simplement un fait, pas une demande d'adhesion. C'est tres profond et indeniable. il ne s'agit pas de faire du catholicisme une religion d'etat (Vu le Pape actuel, ca promettrait...).
      Pour le reste je suis d'accord avec Robin.
      Individuellement je suis comme vous Kami "un esprit fort" (L'expression est tres arrogante sans doute).
      Mais notre force individuelle ne suffira pas.
      De toute facon c'est tres simple: la constitution d'un front va decider.

      "C'est votre ennemi qui vous designe".
      (Precisons que ca n'est pas l'islam notre ennemi. il est instrumentalisé contre nous. Mais ca ne veut pas pour autant dire qu'on va se laisser acculturer ou pire egorger.)

      Supprimer
    33. "Oui mais là, vous voulez remettre en cause une histoire millénaire à vous tout seul... vous ne croyez pas que ça vous dépasse?"

      Non, cela ne me dépasse pas. Je suis comme tout le monde un être vivant ayant la capacité de raisonner et d'agir sur son environnement.
      La religion, ou n'importe quoi d'autre, ne vous apportera rien que vous ne puissiez avoir autrement. Il n'y a jamais qu'un seul chemin conduisant à une arrivée.


      "Votre position est uniquement personnelle, elle ne peut constituer un engagement collectif."

      Je ne suis pas d'accord, et ce même si le passé vous donne raison. Pas d'accord parce que l'Histoire a été façonnée par des MANIPULATEURS (je n'écris pas que ce fut bien ou mal, mais que c'est un fait) ayant bridé beaucoup des capacités de réflexions de la plupart des gens, et ça continue encore...

      Vous êtes comme la plupart des gens, de ceux qui veulent s'attacher uniquement à une structure, et plus elle est effritée plus vous êtes en déliquescence. Vous devenez totalement paumé et devenez une cible idéale pour le premier manipulateur venu dès que cette structure ne tient plus debout.

      Ne me comparez pas à des hippies. Je n'ai rien d'un farfelu.

      Supprimer
    34. "Admettre que la France a des racines chrétiennes est simplement un fait, pas une demande d'adhésion."

      Je ne le nie pas. Je fais seulement savoir que personne n'est contraint de continuer dans cette voie; qui n'est pas la seule et qui promet un futur devenir qu'elle n'a jamais abordée car totalement imaginaire.
      Si on a que l'imaginaire on ne fera rien en pratique, et si on a que la pratique on n'inventera rien.


      "Individuellement je suis comme vous Kami "un esprit fort" (L'expression est très arrogante sans doute)."

      Très arrogante par rapport à quoi?


      "Mais notre force individuelle ne suffira pas."

      On peut défendre la nation sans se sentir obliger de défendre par la même la religion. La plupart des gens devraient arrêter de se rendre de plus en plus faibles parce que quand ça va vraiment tomber ils ne sauront pas réagir...


      "Précisons que ca n'est pas l'islam notre ennemi."

      Comme vous le savez je ne suis contre le droit d'ingérence.

      Supprimer
    35. Des gens comme vous ont pensé la même chose depuis fort longtemps et la religion ou la croyance n'a jamais disparu. Les passions, les croyances l'emportent sur la réflexion, les découvertes scientifiques et la raison et heureusement d'ailleurs, autrement le monde serait d'un chiant... Je pense que vous surestimez votre capacité d'agir, surtout pour le sujet qui nous concerne (progression de l'islam en France)...
      L'histoire est faite de passions collectives; l'individu compte peu. Comment fait-on pour faire reculer l'islam en France si on n'est pas dépassé par l'histoire et si on ne croit qu'à soi-même? Votre philosophie hyper-individualiste nie même la possibilité d'agir.

      Acceptez que la plupart des gens recherchent une structure. Qu'est-ce que ça peut bien vous faire? Vous prétendez avoir raison sur tout et vous finissez par faire des phrases alambiquées et incompréhensibles! "Il n'y a jamais qu'un seul chemin conduisant à une arrivée" ou "Si on a que l'imaginaire on ne fera rien en pratique, et si on a que la pratique on n'inventera rien"!

      Il n'y a personne comme vous, Kami. C'est là où vous vous plantez.

      Supprimer
    36. Si la religion ne disparaît pas c'est parce qu'elle aussi sert à manipuler beaucoup de monde. La chrétienté n'est pas née d'une immaculée conception. Quand on étudie l'évolution des mythologies (immense pouvoir lié à l'expansion territoriale, architecture de grandeur titanesque, compréhension des phénomènes climatiques...) on comprend d'où vient la supercherie des religions.


      "Je pense que vous surestimez votre capacité d'agir, surtout pour le sujet qui nous concerne (progression de l'islam en France)"

      Et moi je pense que combattre cette religion qu'avec une autre religion ne mènera qu'au désastre.


      "L'histoire est faite de passions collectives; l'individu compte peu."

      Oui, mais les puissants qui canalisent les passions des peuples pour les diriger où ils veulent restent des individus.

      Je vous répète qu'il ne faut tolérer aucune revendication communautaire et religieuse. Il faut s'imposer, et on a pas besoin d'avoir recours à la religion pour se faire.


      "Acceptez que la plupart des gens recherchent une structure. Qu'est-ce que ça peut bien vous faire?"

      Il faut des structures, mais faire d'elles notre seule ligne de défense est dangereux car il suffit qu'elle s'effondre pour faire des gens des paumés.


      "Il n'y a personne comme vous, Kami. C'est là où vous vous plantez."

      Dans ce cas que les gens ne se plaignent pas si d'autres décident de tout, et ce tout le temps à leur place.

      Supprimer
    37. "On peut défendre la nation sans se sentir obliger de défendre par la même la religion."

      Absolument mais je pense que la culture fait partie de la nation.
      (En particulier en France. A cause du coté "construction" de la France.)

      Quand je parlais d'arrogance, je pensais a la dureté du manque d'encadrement religieux pour beaucoup de gens. surtout dans l'epreuve.

      Un peu comme Houellebecque qui signifiait la dureté de la vie sans dieu pour lui (Meme si vous vous etes dit agnostique, je n'ai pas oublié.).
      La religion donne un cadre aux gens, en plus d'une croyance (L'un ne va pas obligatoirement avec l'autre...).

      Mais soyons clairs, je ne reclame pas un retour au catholicisme d'etat.
      (Encore une fois, avec le Pape actuel...)
      Simplement le fait de reconnaitre a minima le passé du pays.

      Qui plus est les attaques contre cette laicité sacralisée, ca n'est pas essentiellement les catholiques, et j'avoue que ceux qui bondissent sur la moindre creche et financent parfois des futurs terroristes en s'en fichant par clientelisme me fatiguent.

      (La lacheté de ceux qui les attaquent me rends souvent les catholiques sympathiques.
      Mais ce n'est qu'anecdotique.)

      Supprimer
    38. "Absolument mais je pense que la culture fait partie de la nation.
      (En particulier en France. A cause du coté "construction" de la France.)"

      Je suis évidemment d'accord puisque l'Histoire de la France s'est faite ainsi, mais je suis pour la défense que des éléments ayant "fusionnés" avec la culture française dans son ensemble.
      Les églises sont intéressantes pour apprendre l'Histoire et l'architecture.

      Défendre l'Histoire et la culture de la France oui, mais ne plus rien accorder à la religion chrétienne est selon moi préférable. Autrement on va encore avoir le droit à des guerres de religions. D'autant que les agnostiques et les athées n'ont pas à être mêlés aux conflits des religieux.


      "La religion donne un cadre aux gens, en plus d'une croyance (L'un ne va pas obligatoirement avec l'autre...)."

      On peut "croire", et pas moins que les autres, sans être religieux. De plus que deviennent les gens le jour où le cadre dans lequel ils ont mit toutes leurs billes vient à s'effondrer?


      "Simplement le fait de reconnaitre a minima le passé du pays."

      Je le reconnais. Celui qui n'aurait pas compris que je le reconnais n'aurait rien compris à mes propos.


      "(La lâcheté de ceux qui les attaquent me rends souvent les catholiques sympathiques.
      Mais ce n'est qu'anecdotique.)"

      Je ne vois pas ça de cette manière. Je ne vais pas trouver "sympathique" celui qui se fait taper dessus par un plus fort que lui, mais affronter ce plus fort et lui flanquer une correction maison si c'est justifié.

      Supprimer
    39. "Et moi je pense que combattre cette religion qu'avec une autre religion ne mènera qu'au désastre."

      Ce n'est pas ça mon propos. L'Etat doit cesser d'être anti-catholique, surtout quand la gauche est au pouvoir et trouver de nouveau moyens légaux, au-delà de la laïcité qui est momentanément inadaptée, pour combattre l'islam politique mais aussi selon moi, conjurer cette progression de l'islam (baisse de l'immigration, lutte réelle contre les clandestins, retour des douaniers et de bonnes frontières, interdiction de la construction de nouvelles mosquées...).

      Vous ne parlez que pour vous-même et ne voulez pas voir que la plupart des politiciens de gauche, aujourd'hui mondialistes, ont une longue tradition anti-catholique derrière eux. Et comme eux, vous imaginez que le catholicisme est un danger aujourd'hui même en France, ce qui n'est pas vrai.

      Supprimer
    40. " la plupart des politiciens de gauche, aujourd'hui mondialistes."

      Ceux de droite aussi.
      (Et leur catholicisme est ...bref)

      Sinon je ne pense pas que Kami voie le catholicisme comme un danger, il souhaite conserver une societe neutre sans doute.
      Je le comprends, mais dans un contexte de guerre interne larvée, je ne sais pas si ca peut tenir.

      Supprimer
    41. "Sinon je ne pense pas que Kami voie le catholicisme comme un danger, il souhaite conserver une société neutre sans doute."

      Oui, et ce même si c'est hypocrite.

      Supprimer
  12. http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/buzz-tv/89990/zemmour-et-naulleau-les-invites-sont-beaucoup-plus-belliqueux-qu-avant.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hilarante la réponse de Zemmour à Ruquier ! Une bonne façon de lui claquer le beignet ...

      Par contre, l'appréciation de Naulleau sur Mlle Valérie est de la langue de bois totale !

      Supprimer
    2. Apparemment Zemmour ne semble pas frustré. Cette nouvelle présentation semble lui convenir. L'unanimité des commentaires regrettant la baisse de qualité prouve qu'on ne peut jurer de rien. On est désolés pour lui et pour lui tout semble aller très bien. Alors...
      Jean

      Supprimer
    3. Ce n'est pas parce qu'il n'a pas donné son avis que cela signifie qu'il n'en a pas.

      Supprimer
    4. "Ce n'est pas parce qu'il n'a pas donné son avis que cela signifie qu'il n'en a pas."
      Ni qu'il en a un. Le contraire est tout aussi possible.
      Ça me rappelle le titre d'un film : "c'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule."
      En parlant de film j'en ai vu un en dvd que j'avais chez moi encore sous emballage, qui m'a vraiment estomaqué : the place beyond de pines.
      Jean

      Supprimer
    5. "Ni qu'il en a un. Le contraire est tout aussi possible."

      Oui, mais c'est vous qui lui avez prêté une pensée qu'il n'a pas exprimé...

      Supprimer
    6. En ce qui concerne "The Place Beyond the Pines" je préfère la première partie. Je sais que des gens pensent que Ryan Gosling manque d'expression faciale, mais le jeu d'un acteur ne se limite pas du tout au visage (c'est là où je ne suis pas d'accord avec la manière de faire de Robert Zemeckis).

      Je vous conseil de regarder "Drive" qui à mon sens est un bijou pas assez connu.

      Supprimer
    7. "Je vous conseil de regarder "Drive" qui à mon sens est un bijou pas assez connu."

      Là dessus je confirme : un petit chef d’œuvre.

      Je suis aussi d'accord avec ce que dit Kami pour "The place beyond the pines", je n'ai pas été trop emballé par la deuxième partie du film. Je crois plus à l'acquis qu'à l'inné.

      Supprimer
    8. "Je crois plus à l'acquis qu'à l'inné."

      Pareil. D'autant qu'il ne faut pas se reposer sur ses lauriers.

      Supprimer
    9. Oui, mais c'est vous qui lui avez prêté une pensée qu'il n'a pas exprimé...

      Oui en effet. Il se trouve que je tiens à ce que Zemmour garde sa puissance et son efficacité médiatique. Tout ce qui l'affaiblit me concerne car je me sens représenté par lui. J'ai déjà dit ici que longtemps avant sa disgrâce avec Ruquier j'avais maintes fois souhaité qu’il quitte cette émission où de plus en plus on le bâillonnait.

      "The Place Beyond the Pines" je préfère la première partie

      Mais c'est justement le passage à la 2ème partie qui fait tout le génie du scenario. (spoiler !!! comme on dit) Faire mourir le héros au premier tiers du film c'est génial.
      Je vous accorde que la première partie est pleine de surprises et met les nerfs à rude épreuve. Il ne se passe rien comme on l'anticipe. J'ajoute que ma surprise a été totale car je regarde les films longtemps après leur sortie et en DVD ; et je ne lis jamais les critiques avant. Ainsi hier au soir j'ai frôlé le divorce en "imposant" : The killer inside me.

      "Je crois plus à l'acquis qu'à l'inné."
      Moi aussi mais je ne me suis pas posé cette question en regardant ce film ; et je ne suis pas sûr que le scénariste voulait en venir là. Il a voulu surprendre et c'est ce qui s'est passé.
      Je n'ai pas vu Drive. Ce sera mon prochain achat (2 DVD achetés le 3ème offert)

      Pour ceux qui veulent prendre de l'avance, je vois que le ZeN d'hier soir est disponible

      http://news360x.fr/zemmour-naulleau-02-decembre-2015/

      Jean

      Supprimer
    10. "Ainsi hier au soir j'ai frôlé le divorce en "imposant" : The Killer Inside Me."

      Pas vu...


      L'émission était plus intéressante que celle de la semaine dernière, mais j'ai trouvé le tout soporifique car c'était une ambiance où "tout le monde s'entend bien avec tout le monde" et du coup c'est vite vu vite oublié...

      Supprimer
    11. Pas vu ?
      Si vous voulez voir un truc inattendu, allez -y. Ouf !

      L'émission était plus intéressante que celle de la semaine dernière

      Je suis d'accord avec vous, c'est mieux que la semaine passée.
      Et je repense à notre mini polémique :
      "Ce n'est pas parce qu'il n'a pas donné son avis que cela signifie qu'il n'en a pas."
      Peut-être qu'il s'en est plaint et que ça a donné une émission beaucoup plus agréable au niveau du temps d'expression de Z. C'est vrai que la persoalité des invités y est pour beaucoup.
      Jean

      Supprimer
  13. Quelle déception la dernière émission, Zemmour n'a pas pu en placer une, plus ça va Naulleau le contredit sans le laisser parler, par contre aucune déception devant le discours attendu et prévisible du post soixante huitard qui n'a absolument pas évolué. Et la potiche qui présente, aucun intérêt.

    RépondreSupprimer
  14. Les émissions ZEN nouvelle mouture sont très décevantes à bien des égards: sujets trop nombreux, comptabilité exagérément pointilleuse des temps de parole, traitement injuste de Zemmour dont les interventions trop souvent interrompues par la journaliste, dès lors qu'il argumente sur les sujets sensibles du moment, finissent par créer un sentiment de frustration ... On aimerait qu'il puisse exprimer pleinement son point de vue ... Sa présence ne servirait-elle plus qu'à booster l'audience de l'émission ?
    id est

    RépondreSupprimer
  15. Je ne comprends pas l'intérêt qu'on les médias à inviter Cohen-Bendit.
    Il n'a rien à dire. Afin de cacher le vide sidéral de sa pensée, il use d'arrogance, de mauvaise foi et de sophisme en permanance.

    Vraiment, j'ai attendu 5 min et j'ai ensuite fermé. J'aime bien m'instruire pour tenter d'élever mon esprit. Pas de l'abaisser.

    RépondreSupprimer
  16. pour votre gouverne le "jap" François Asselineau, président du mouvement UPR

    François ASSELINEAU est né le 14 septembre 1957 à Paris.

    Bachelier scientifique mention Très Bien, Diplômé d’HEC Paris en 1980, il a été reçu au concours d’entrée à l’ENA à l’issue de son service national en 1982.

    Sorti deuxième de la voie d’administration économique en 1985 (Promotion Léonard de Vinci), il a choisi le grand Corps de l’Inspection générale des finances.

    Il a notamment été chargé de mission auprès du Président du Crédit National puis chef du bureau Asie-Océanie à Bercy avant d’être appelé, en 1993, comme conseiller pour les affaires internationales au cabinet de Gérard Longuet, ministre de l’Industrie et du Commerce extérieur du gouvernement Balladur.

    En juin 1995, il devient directeur du cabinet de Françoise de Panafieu, ministre du Tourisme, dans le gouvernement Juppé – I, puis en janvier 1996 chargé de mission au cabinet d’Hervé de Charette, ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement Juppé – II, où il est en charge de l’Asie, de l’Océanie, de l’Amérique latine et des questions économiques. À ce titre, il prépare sur le fond les voyages du président de la République et du ministre des affaires étrangères, notamment en Chine, au Japon, en Asie du sud-est et en Amérique latine. Il rencontre et participe aux entretiens avec de nombreux dirigeants de la planète, depuis le Pape Jean-Paul II jusqu’à l’Empereur du Japon, et de Nelson Mandela aux chefs d’État brésilien, argentin, saoudien, chinois (Jiang Zemin, Li Peng), vietnamien, indonésien, etc.

    Après la dissolution de l’Assemblée Nationale en 1997, il rejoint l’Inspection des finances et se rapproche de Charles Pasqua lorsque celui-ci décide, en janvier 1999, de présenter une liste aux élections européennes de juin pour protester contre la ratification sans référendum du traité d’Amsterdam. Quelques mois plus tard, François Asselineau devient directeur chargé des affaires économiques et internationales au Conseil général des Hauts-de-Seine, présidé par Charles Pasqua, puis son directeur de cabinet de 2000 à 2004. Nicolas Sarkozy, qui devient Président du même Conseil général en avril 2004, l’écarte en le nommant Délégué général à l’intelligence économique à Bercy, poste qui sera vite supprimé parce que ses analyses, bien qu’irréfutables, ne sont pas les bienvenues.

    François Asselineau, actuellement Inspecteur général des finances et professeur dans plusieurs écoles de commerce, s’est engagé en politique en 1999, en adhérant pour la première fois à un parti, le Rassemblement pour la France (RPF), dans lequel il espérait retrouver un renouveau du gaullisme. Membre du Bureau National, directeur des études et porte-parole de ce parti, François Asselineau est élu Conseiller de Paris en mars 2001 sur une liste qu’il conduisait dans le XIXe arrondissement (15,8% des voix au second tour, en triangulaire contre le candidat socialiste et contre le candidat RPR-UDF).

    Ayant commencé par écrire sous des pseudonymes dans plusieurs revues, analysant avec acuité les raisons pour lesquelles la construction européenne conduit la France dans une impasse politique, économique, sociale et morale d’ampleur historique, il est devenu peu à peu un penseur et un conférencier écouté.









    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bachelier scientifique mention très bien? Putainnnn, on apprend des choses ici! Moi, j'ai été bachelier littéraire sans mention, c'est pas beau?

      Le problème, c'est que votre nouveau De Gaulle, son idée à lui après les attentats, c'aurait été de déclarer l'état d'urgence uniquement en Ile-de-France. J'aimerais savoir combien de gens sur ce blogue trouvent ça malin? Il a beau être bardé de diplômes et avoir été directeur de cabinet vingt fois, c'est un zombie égocentrique qui n'a aucun sens politique mesuré.

      Et que pensez-vous sur ce blogue du fait qu'il n'a pas respecté un petit deuil national de trois jours? Il est allé ouvrir sa grande gueule inutile à Orléans le 14 novembre (au même titre que l'extrême-gauche, du reste, qui a forcé le gouvernement à revenir sur l'interdiction de manifester à plusieurs reprises).

      Supprimer
    2. ce n'est pas avec de l'émotion qu'on gouverne la Françce
      Ne tombez pas dans le panneau....

      Supprimer
    3. Vous devez être un mongolien shintoïste. Vous avez quel âge au juste?

      Supprimer
    4. "Ce n'est pas avec de l'émotion qu'on gouverne la France"

      Marrant ça parce que c'est la méthode que toi et Gervais ne cessez de pratiquer depuis le début.


      "Vous avez quel âge au juste?"

      Ne jugeons pas un type que d'après son âge. D'autant que par exemple avoir 30 ans actuellement ce n'est pas comme avoir eu 30 ans il y a 30 ans.

      Supprimer
    5. Non mais il veut dire qu'Asselineau le magicien, il comprend tous les ressorts cachés de la politique et qu'il a trente-six coups d'avance pour les élections présidentielles de 4028. Un génie pur.

      Supprimer
    6. très drole en effet
      vous utilisez les mêmes méthodes que les merdias que vous critiquez
      un vrai troupeau, pauvre France
      vous êtes bons pour la maison de retraite.....

      Supprimer
    7. "vous êtes bons pour la maison de retraite....."

      Je fais le surveillant et toi le patient.

      Supprimer
  17. suite...

    Le 25 mars 2007, jour du 50ème anniversaire du Traité de Rome, il a décidé de créer un nouveau mouvement politique, l’Union Populaire Républicaine (UPR), dont le but essentiel est de faire sortir la France des traités européens, sereinement, unilatéralement, démocratiquement et conformément au droit international. Cette rupture décisive – que l’UPR est le seul mouvement à proposer clairement – est la clé pour redonner du sens à notre démocratie et à la République, pour relancer l’économie, protéger nos acquis sociaux, dégager la France de l’Empire qui l’asservit et nous opposer aux dérives guerrières du choc des civilisations. L’UPR invite en conséquence tous les Français de bonne volonté à se rassembler, en mettant provisoirement de côté le clivage droite/centre/gauche, le temps de récupérer, tous ensemble, la plénitude de notre souveraineté et de notre démocratie.

    Pour parvenir pour de bon à ce rassemblement de tous les Français sur l’essentiel, l’UPR veille à ne jamais prendre de position qui heurterait la sensibilité et les convictions de tous ceux qui lui font confiance. Conformément à sa Charte fondatrice, l’UPR refuse ainsi de céder aux sirènes des accords électoraux qui la feraient tomber dans l’un des camps. De même, elle refuse de prendre position sur tous les sujets polémiques et secondaires sur lesquels certains s’ingénient à faire s’opposer nos concitoyens, pour mieux leur masquer le fait que le pouvoir de décision, sur ces sujets aussi, leur ont été dérobés.

    L’UPR veut refaire de notre pays le porte-parole planétaire de la liberté, de la paix et de la coopération entre les peuples et les nations, en refusant en particulier de procéder à une distinction, suspecte et dangereuse, en fonction de l’appartenance ou non au continent européen.

    Marié et père de deux enfants, François Asselineau est aussi un globe-trotter impénitent qui s’est déjà rendu dans 85 pays du monde sur les 5 continents. En particulier passionné d’Asie et d’Océanie, il a vécu au Japon et parle le japonais.
    Des aliénés comme ça, j'en veux bien quelques millions..
    Vous pourrez toujours lui envoyés vos invectives et vos injures dans la langues des samouraï....





    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas écris que c'était un aliéné mental, mais que toi tu l'es.

      Supprimer
    2. Ici, c'est un blog consacré à Eric Zemmour, pas une officine du FN, de l'UPR ou de quoi que ce soit d'autre.

      Tu saoules avec ta propagande.

      Supprimer
    3. Je n'ai pas écris que c'était un aliéné mental, mais que toi tu l'es
      10 ans d'âge mental au moins...

      Supprimer
    4. C'est 10 ans d'âge mental de plus que toi...

      Supprimer
  18. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si, si, si Jean! Avec des si...

      Justement la gauche ne fait pas un travail honorable concernant la sécurité et il y a tout à parier qu'elle ne le fera pas vu qu'elle adore faire rentrer des milliers d'immigrés et des clandestins pour remplacer les blancs, le "peuple" qu'elle a oublié.

      Ce pouvoir n'a aucune légitimité pour affronter les problèmes du moment qu'il n'a fait qu'aggraver. Ils n'ont pas changé après Charlie, ils ne changeront pas plus maintenant.

      Supprimer
    2. Exact, ils font du colmatage de breche a la va vite, mais leurs fondamentaux ont causé les breches et ils ne les changeront jamais.

      Il n'est pas non plus sur du tout que le Fn fasse un si gros score.
      Je pense que les gens sont hébétés, pas encore en colère, pas assez.

      Pas suffisement, hélas, il faudra plus de morts.

      Supprimer
    3. Encore une fois mon discours n'a rien de militant. C'est mon analyse de la société. De ce que veulent les gens au fond, et comment c'est mal traduit par les analystes divers et les formations politiques. Voilà longtemps qu'on ne vote plus pour, mais contre.
      Les élections depuis les sifflets du stade de France se gagnent ou se perdent pour des raisons sociétales. C'est le dénominateur commun. Je n'ai toujours pas compris ce qu'avaient les partis gauches et droites, qui nous alertent de la montée du FN, à redouter de s'attaquer aux infiiiiiimes minorités de casse-bonbons, (voyous et, ou, et et ou salafistes) de crainte de "stigmatiser", une immense majorité qui ne demanderait pas mieux. Quand je dis que je n'ai pas compris, je veux parler du choix d'adopter cette politique, car j'en ai très bien compris le mauvais calcul. Beaucoup d'électeurs ont quitté ces 2 partis pour cette seule raison. J'ajoute ce que ne peut pas dire clairement Zemmour, que si le FN fait une performance moindre que celle promise par les sondages, tout le "réalisme réactionnaire" qui semble avoir gagné ces 2 partis serait immédiatement remis en cause. Et on remettra sur le tapis, le chômage, le pouvoir d'achat... qui sont certes des causes importantes, mais derrière les préoccupations sur notre l'identité et la sécurité.
      Jean

      Supprimer
    4. "Je n'ai toujours pas compris ce qu'avaient les partis gauches et droites, qui nous alertent de la montée du FN, etc"... et ça va prendre combien de temps?

      "J'ajoute ce que ne peut pas dire clairement Zemmour, que si le FN fait une performance moindre..." Encore un "si"...

      Supprimer
    5. Hey Robin, je vous trouve injuste de lui répondre comme ça de haut étant donné que vous êtes très loin d'avoir atteint le sommet de votre propre montagne...

      Supprimer
    6. Ok d'accord, je vais d'abord aller m'entraîner dans une salle de tir et me préoccuper de mon avenir politique local. Merde, il faudrait que j'écrive des bouquins aussi.

      Supprimer
    7. hey robin ! et moi je n'ai rien compris à votre réplique ironique. En quoi l'emploi de si vous gite à ce point. Prenez le temps d'être clair la prochaine fois ; ça nous fera du bien à tous deux. Êtes-vous sûr de m'avoir bien lu ?
      Mas on a du pain sur la planche les videos arrivent en rafales et celles-là au moins elles font du bien !
      Jean

      Supprimer
    8. Eh Frère Jean! Ne désespérez pas de comprendre mon ironie asselinienne. Le pouvoir est à nous dans 4000 ans. Soyons des Sphinx ironiques et mêlons nous au troupeau égaré; suivons le Grand Fonctionnaire Réincarné.

      Supprimer
    9. @robin Eh Frère Jean! Ne désespérez pas de comprendre mon ironie asselinienne.

      Frère! bien sûr Robin (des bois), que je suis lent et désolant. Et gonflant de sérieux je le reconnais. je suis loin d'être ainsi dans la vie...si vous saviez.
      Je reconnais que je n'ai pas pris le temps de sonder les psychologies des gens de ce forum, dont le choix ds pseudos auraient pu me guider dans cette démarche. Non que cela ne m' intéresse pas, bien au contraire. Mais il faudrait faire de ces apartés qui souvent conduisent à des querelles qui détournent le blog de son objet. Mais si votre : "...Le pouvoir est à nous dans 4000 ans." est un clin d’œil, même involontaire à notre poète Leo Ferré, sachez que je l'apprécie.
      Et sans rancune, vous m'avez rassuré.
      Ma seule crainte ici est de passer pour ce que je ne suis pas. Quelqu'un d'attaché ou à la remorque d'un parti politique, d'un dogme. Je suis ici parceque Zemmour fait partie des rares à partager presque mot pour mot certaines préoccupations. C'est clair. Il en a que je n'ai pas. Et je suis prêt à écouter por m'informer de la gravité, de l'évolution de mes préoccupations tous ceux qu en parlent. Je vais vérifier si je n'ai pas mis trop de si.
      Vivement dimanche soir. La comédie des soirées électorales et les visages des animateurs qui savent déjà et qui trépignent d’impatience devant le décompte des secondes.

      Jean

      Supprimer
    10. les seules fois ou je préfère la TV à la radio pour les émissions politiques
      jean

      Supprimer
    11. Pas de mal Frère Jean! On accepte aussi les vieux à l'UPR car ils amènent Force et Caractère aux jeunes gloutons avides tel Monopsome, notre dernier Frère lobotomisé. Sa propagande n'est pas très efficace mais il veut bien faire. Objectif: l'an 4028, n'oubliez pas!

      Ah ah ah, je ris déjà des résultats de dimanche soir, vous voulez dire! Tout se déroule exactement comme prévu par le Grand Fonctionnaire Recyclé. Il devine tous les complots à distance dans le monde rien qu'en regardant TV5, c'est dire la Force. Surtout pas d'émotion, ne nous trahissons pas!

      Supprimer
    12. "bien sûr Robin (des bois)"

      (le truand en capuche).

      Supprimer
    13. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    14. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    15. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  19. Et voilà des bêtises en moins. Un avantage que permet une connexion google qui par ailleurs m'indispose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohlala, Jean, vous avez su mal à suivre mais on a du mal à vous suivre aussi! Pas facile de se mettre à Google à 81 ans, je comprends!

      Vous n'avez pas suivi la conversation plus haut à propos d'Asselineau? Répondez moi franchement, Jean, vous qui avez de la bouteille: vous avez un candidat crédité de un à deux pour cent qui propose comme unique programme la sortie de l'euro, de l'Europe et de l'Otan et qui se croit présidentiable (sans avoir réuni les 500 signatures en 2012). Ce candidat s'interrogeait sur son blogue le 13 novembre, juste après les attentats et l'instauration de l'état d'urgence, sur la nécessité justement d'établir cette mesure à toute la France. "Dès lors, l’UPR estime qu’il s’agit d’une mesure excessive car elle aurait dû concerner, au vu des événements connus, la seule région Île-de-France."

      1. Vous réagissez comme le capitaine Haddock, crachez votre verre de Scotch et persiflez: Mille milliards de mille sabords, qu'est-ce que c'est que ce babouin mégalomane à la manque!?

      2. Vous relisez ce que vous avez bien lu, allez vous servir un verre de Scotch et marmonnez, plus hébété que colérique: Celui-là, c'est un gabarit exceptionnel. Si la connerie se mesurait, il servirait de maître étalon!

      3. Vous appelez immédiatement votre meilleur ami pour lui dire: Moi, les dingues, je les soigne. J'm'en vais lui faire une ordonnance... et une sévère!



      Supprimer
    2. On est d'une réactivité sur ce blogue, c'est fou (surtout le ouiquinde)...

      Supprimer
    3. La fonction "anonyme" n'étant plus disponible explique en partie cela. Et pour ce qui nous concerne je ne souhaite pas alimenter aucune discussion polémique, même humoristique et amicale. C'est pourquoi j'ai supprimé des messages plus haut qui contenait des réponses vous concernant.
      Jean

      Supprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam et/ou plus généralement tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.