dimanche 17 avril 2016

Eric Zemmour sur RTL : "Pour le PSG, c'est le terminus des prétentieux"

La chronique d'Eric Zemmour du 14 Avril 2016 sur RTL.

"Pour le PSG, c'est le terminus des prétentieux", lance Éric Zemmour



.

9 commentaires:

  1. Quelle est cette forme d'hypocrisie acceptée de tous,qui fait qu'on continue de parler
    de FIFA ou UEFA,alors qu'il n'y a plus d'amateurs sur les terrain où se jouent les matchs
    retransmis à la télé depuis des lustres.
    En tennis il y a l'ATP,un minimum de moralité intellectuelle voudrait qu'on parle de FIFP.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviens d'un match Chelsea vs Madrid où le seul joueur anglais sur la pelouse
      était David Beckham,mais jouait pour le club espagnol,quant à Chelsea il y avait des
      espagnols,des brésiliens,des français mais pas un seul anglais ! ! !

      Supprimer
  2. Moi personnellement je ne regarde plus ce sport de marchands de pub depuis l'arret Bosman...
    3 étrangers dans un club de foot me semblait suffisant.. et ca fonctionnait
    maintenant la bonne vielle coupe des champions qui s'appelle dorénavant la champion league se joue avec des mercenaires et 5 pays...

    RépondreSupprimer
  3. L équipe de France est devenue en 20 ans l équipe africaine et nord africaine. Les dirigeants sont dans la droite ligne de nos politiques. À quand une équipe blanche comme avant ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'en connais qui ne sont pas blancs mais antillais et chrétiens!! ne vous fiez pas à la couleur!!!

      Supprimer
    2. C est exact mais ils sont minoritaires face aux autres qui détestent la France mais pas l argent.

      Supprimer
    3. Michel Platini, blanc comme tu apprécies, fais plus que seulement taper dans la caisse...

      Supprimer
    4. Une équipe composée de clones de Zlatan,le balte scandinave
      hyper-prétentieux,serait blanche mais ingérable.

      Supprimer
  4. Relevons l'humour de Zemmour.
    Parler du "terminus des prétentieux" avec allusion à Montauban, c'est une référence aux "tontons flingueurs" (1963, dialogues de Michel Audiard).
    Le personnage joué par Lino Ventura (Fernand Naudin) vient de Montauban ("le gugusse de Montauban").
    Le personnage joué par Bernard Blier (Raoul Volfoni) prépare une bombe pour faire sauter la voiture de Naudin et dit : "Je vais le renvoyer tout droit à la maison-mère, au terminus des prétentieux".

    Dans ce film, Raoul V. dit aussi : "Aux 4 coins de Paris, on va le retrouver éparpillé par petits bouts, façon puzzle. Je dynamite, je disperse, je ventile".

    Allez, moi aussi, sur ce blog, il m'est arrivé de citer une réplique d'Audiard. C'était concernant les polémiques "à rallonge".
    Je pensais qu'il fallait appliquer le sage précepte de du personnage joué par Lino Ventura ("le Plouc") dans "Cent mille dollars au soleil" (1964) : "Ce qu'il faut avec lui, c'est attendre qu'il s'épuise et surtout pas moufter. Si jamais t'as le malheur de dire un mot, un seul, c'est comme si tu mettais deux thunes dans le bastringue, ça s'arrête plus".

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam et/ou plus généralement tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.