samedi 19 avril 2008

Royal dans le chaudron

PAR ÉRIC ZEMMOUR
11/04/2008 | Publié dans le Figaro


Elle va sans doute gagner. Prendre le parti. C'est une force qui va. Même si elle ne sait pas toujours où. Le TSS, « Tout sauf Ségolène », ne prend pas. Ségolène Royal est persuadée qu'elle a perdu la présidentielle parce qu'elle ne dirigeait pas le PS. C'est une fille méthodique. Elle corrige ses erreurs.

Il n'est pourtant pas sûr que le PS lui ait manqué. Les éléphants ne vibraient pas d'admiration pour sa compétence, sa culture ou sa vision du monde. Mais ils se mirent au garde-à-vous quand elle l'exigea, et se cachèrent quand elle joua les « femmes libres » : « T'as voulu voir Vesoul, et on a vu Vesoul ; t'as plus aimé Vesoul, et on a quitté Vesoul. »

En 2007, Ségolène Royal a conquis le PS par les sondages. Sur la forme - une femme dans un monde d'hommes - et sur le fond - l'ordre contre « il est interdit d'interdire ». Elle prend le risque de se banaliser. De s'abîmer dans des guerres idéologiques ou des compromis insipides. Jeanne d'Arc dans la boue des tranchées. Un anachronisme ; pire, une inversion d'image. Elle croit mettre ses pas dans ceux de Mitterrand. Mais c'est le Mitterrand de 1988, Président briguant une réélection. Ouvrant au centre, pour enfermer Chirac à droite. Elle oublie que Sarkozy l'a battue par la droite. Elle oublie aussi le Mitterrand d'avant 1981, accumulant les débats pour accoucher du PS d'Epinay, peuplé de jeunes sabras affamés de places. Elle oublie que le PS est désormais un parti d'élus, repus et indisciplinés, convertis à un social-libéralisme mal assumé.

Royal n'a pas plus d'idées que les autres pour sortir le PS de sa crise existentielle. Elle demande aux militants de les lui donner. Pas de changement à attendre de ce côté-là.

28 commentaires:

  1. Segolène royale est le cercueil de la gauche.

    Un néant basé sur les sondages
    (C'est difficile de faire pire ! Rendez-vous compte !
    La politique basée sur des postures, une image fabriquée dans les medias et basée sur une poignée de clichés idéologiques dépassés du siècles dernier...)

    Si elle est reconduite, Sarkozi sera réelu sans aucun problème...

    RépondreSupprimer
  2. Ségolène est très appréciée à droite et nous lui souhaitons tous le bonheur du monde.

    Longue vie à la Ségolène !!!!

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai qu'avec la merveille actuellement au pouvoir, la droite peut s'enorgueillir de faire vitrine d'une elite politique infiniment superieure à Segolène Royale.

    Enfin lui il a réussi à se faire elire, après tout c'est tout ce qui comptait...

    Après que la gueule de bois donne envie de se consoler en ce disant qu'en face ce sont des minables, c'est une piètre consolation vu le niveau de ce qui est au pouvoir en France...depuis pas mal d'années d'ailleurs...

    Il n'y rien qui ressemble plus a Segolène Royale...que Nicolas Sarkozi...

    Ca n'est juste pas la même clientèle visée.

    RépondreSupprimer
  4. hey eric pourquoi tu tepiles les mains, toi qui est le chantre du mec viril???

    RépondreSupprimer
  5. Concrètement, il serait malhonnête de prétendre que Sarkozy n'a pas à son actif quelques beaux trophées.

    Moi j'aime bien Sarko même si j'admets quelques imperfections ici et là.

    Attendons encore un peu pour juger sentencieusement.

    Pour en revenir à l'espoir à gauche...Quel profil vous lui donnez ?

    Mais au fait, c'est quoi ? Ca veut dire quoi être de gauche, être du peuple de gauche ?

    Et c'est quoi le programme jubilatoire du parti ??

    RépondreSupprimer
  6. La gauche francaise n'a reussi (plus ou moins) que tardivement a se debarasser (publiquement) de ses lunes Trotsko "grand soir" de facon explicite .

    C'est d'ailleurs le problème de la gauche en général.

    C'est mort au mieux, c'est la social-democratie, et ca n'a pas reussi à Jospin, de se dire de ne plus être "socialiste"...

    La gauche est morte en 89.
    L'echec de 1917 etc, c'est le drame du XXeme siècle non ?

    Cest le fond de commerce de Royal ce baratin bidon, relifté aux histoires de democraties participatives et de bons sentiments.


    Maintenant Sarkozi est pareil , il joue de l'image, mais c'est quand même la même base de clientèlisme que Chirac.

    Et ses reformes, il y a de quoi rire, il (Mais personne) ne fera pas les vraies reformes, trop prisonnier de son reseau.

    J'ai franchement rit quand je voyait tout ces idiots voter pour lui par "haine des gochos" (Surtout quand on voyait le niveau de revenus des idiots, ils ont l'esprit de sacrifice, c'est bien).

    Mais si leur quotidien s'est amélioré juste a cause de la mine deconfite d'un certain serail de gauche
    (Ils sont quand même encore du serail...Après tout, Kouchner a beau être de" gauche", ca ne gène pas Sarkozi...).

    Il leur en fallait peu, c'est bien...

    En attendant, il est quand même un peu tôt pour juger des résultats de l'action de Sarkozi, j'ai juste des doutes sérieux sur ces capacités (Voire intentions) réeles.

    Mais médiatiquement et au niveau manoeuvres politiques il est très bon, et c'est ce qui compte, n'est-ce pas...

    Ce que je veux dire c'est que les elites politiques (tout bords confondus) de la France sont...

    Ahem...

    (Mais je pense que c'est recurent...)

    RépondreSupprimer
  7. Il serait intéressant de passer au concret et qu'on nous dise la société idéale et les moyens pour y parvenir.

    Ne rêvons plus que du possible et mettons le en oeuvre ! Pour ce faire, annonçons la couleur !

    Votre idéale sociétale.... il est comment ? Dans le faisable, j'entends puisque c'est lui qui nous touche de plus prêt, qui nous alimente.

    RépondreSupprimer
  8. Ha mais vous êtes merveilleux, celui qui a la societé ideale en mains (Et la possiblité de l'appliquer !), il ne traine pas sur des blogs !

    Je pense simplement que les tares systemiques (Corporatisme, lourdeurs administratives, panne de la méritocratie par exemple) francaises, personne ne les traite, et personne n'a le courage ou les moyens de le faire.Le systeme francais a été un atout dans le passé, aujourd'hui c'est un handicap.

    La politique compte de moins en moins, les Etats ont de moins en moins de pouvoir, et la France est tres etatique (Même Sarkozi).

    Ce fut un atout...

    Regardez les sourires apitoyés adressés au francais quand on les voit s'echarper pour la politique...

    A moins d'être dans la clientèle de ces politiques, c'est un peu vain.
    (Mais il vaut mieux se voiler la face ...).

    Par contre, à titre personnel, j'exècre les mensonges de ces gens, leur langue de bois.

    En ce sens Zemmour fait du bien.

    RépondreSupprimer
  9. Nous sommes en début de règne et je n'ai, personnellement, jamais cru au miracle même si j'ai fondé beucoup d'espoir sur ses intentions, son projet et sa philosophie épicurienne de la vie.

    Je suis, jusqu'à un certain point que je ne connais pas, Sarkosiste à fond les manettes, sans pour autant être un inconditionnel ni en parfait accord avec l'ensemble de sa vision politique. C'est un peu compliqué, je l'admets, mais je m'y retrouve très bien.

    Ce que j'aime chez cet homme ? Ses meilleurs aspects. Sur le fond il est honnête.

    Par contre je crains que sur les questions de politiques économiques il soit partiellement à côté de la plaque, comme l'est quasiment l'ensemble du politique.

    Une crise financière sans précédent se profile à l'horizon qui nous interdit désormais de penser "croissance ou expansion économique" sans sombrer dans le ridicule.

    Je m'intéresse à ce que disent certains écologistes pas nécessairement encartés.

    RépondreSupprimer
  10. zemmour je t'aime ^^

    RépondreSupprimer
  11. Eric Zemmour ? si je n'en fait pas une idole c'est que l'âge m'a passé.

    Soyons juste, je lui dois au moins assez souvent le plaisir de "vitupérer l'époque".

    RépondreSupprimer
  12. Royal/Sarkozy les deux faces d'une même médaille rouillée. Yann

    RépondreSupprimer
  13. Voilà enfin, digne du plus grand intérêt, une analyse pertinente qui nous laisse pantois.
    Je suis scotché !

    RépondreSupprimer
  14. Vous vous trompez Awarenest.

    Sarkozi comme le faisait remarquer Zemmour a été elu en canibalisant l'electorat du Front National en vampirisant ses idées.

    Or le vrai Sarkozi est un liberal de reseau, avec des idées très eloignées des traditions francaises (En matière de laicité, de politique exterieure...).

    Son approche du liberalisme va faire payer le prix aux classes basses, sans aucune garantie de relancer l'emploi (Mais c'est aussi dû à la conjoncture)

    Sarkozi est un escroc qui demande a la police de faire du chiffre et reatbli la police de proximité en douce (Ca fait un moment qu'il est au gouvernement...On a vu que ca n'a pas empeché les emeutes, mais le lumpen proletariat n'est sans doute pas si genant que ca pour lui...).

    Un menteur sur l'immigration qui arrete devant les caméras et legalise par derrière.

    Quelqu'un qui comme une tres grande partie du patronat francais, comprend le liberalisme sans aucun sens civique, et veut dereglementer mais ne jouera pas le jeu...

    Le patrons francais confondent liberalisme et exploitation, la frilosité des banques, les lourdeurs administratives n'arrangent rien...

    Pour entreprendre, changez de pays si vous n'êtes pas un fils de...

    Alors l'aspect méritocratique, laissez moi rire....

    "Travailler plus" dans le pays du chomage endemique, quelle farce.

    Jamais Sarkozi homme de reseau ne fera des reformes qui menaceraient ses barons locaux (Toutes ces divisions administratives etc...).

    Si les gens qui ont voté pour lui attendaient du Pompidou, voire un Le Pen light, il ont raté le coche.

    Ils ont un arriviste parvenu et beauf a l'allure de vendeur de bagnoles d'occasion de province qui les méprise et se comporte comme si etre president de la republique, c'etait avoir gagné au loto.

    Un donneur de lecon a grande phrases moralistes pour les autres, mais qui ressemble furieusement a Chirac...

    RépondreSupprimer
  15. Alors on fait quoi ?? La révolution ?

    Et on met qui à la place ?

    Besancenot ! La Guillerette ?

    RépondreSupprimer
  16. Non.

    (C'est quand même incroyable que vous vous croyiez encore au siècle dernier.Il n'a même plus de communistes, il n'y a plus que des gauchistes a postures)

    On arrete de croire que voter va changer grand chose.

    (Faites un referendum...si le résultat ne plait pas, on fait passer ca par le parlement...Sans commentaires)

    Discutez avec des américains et vous verrez, seuls ceux qui sont dans les lobbies ou dans la clientèle directe des candidats sont motivés pour voter.

    Les autres ont de l'espoir...
    (Sic)

    La politique est morte.

    C'est pour ca qu'une Royale, comme le fait remarquer Zemmour, fait par exemple dans l'affect...C'est tout ce qu'elle peut faire.

    Ces gens là sont des fusibles grassements payés par leur commanditaires.

    Commanditaires (essentiellement des financiers anonymes, des actionnaires...Ilsn'y même pas de "complot".C'est un système aveugle.) qui n'ont de compte a rendre a personne et ne souhaitent pas en avoir.

    Alors ils vous donnent ces parvenus pour vous distraire...

    Et les francais sont prêts à se battre pour ca...

    L'avenir c'est les lobbies, les communautés...
    Un modèle anglo-saxon que Sarkozi ne se cache pas de vouloir importer.

    Plus que jamais le clientèlisme.

    Tant pis pour ceux qui ne seront dans aucune case.

    RépondreSupprimer
  17. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  18. C'est mortel !! Cela ne porte pas à en redemander.
    L'espoir n'est donc plus dans la jeunesse ... Plus rien à se mettre sous la dent de ce côté là...
    Le réalisme, vu sous cet angle, cela ne vous donne pas des ailes de géant pour vous envoler.
    Si j'étais de cette jeunesse, je vomirais un tel discourt !

    RépondreSupprimer
  19. La politique est morte il n'y a plus de feu, ouvre moi ta porte pour l'amour de Dieu...

    RépondreSupprimer
  20. Une partie de la jeuness aparfaitement integré ces données là...

    a votre avis de quoi rêvent un jeune americain a part ganger un maximum d'argent, consommer les derniers gadgets technologiques...

    Et de plus en plus, tout la jeunesse du monde rêve comme lui

    RépondreSupprimer
  21. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  22. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  23. Une partie de la jeunesse un peu paumée ne saurait être la jeunesse. La jeunesse ?? Mon royaume pour la jeunesse !!!!

    Vas-y mon coco bouffe la vie à pleines dents ! N'écoute pas les grands parler...Trace !!!

    RépondreSupprimer
  24. Ségolène plutôt battue par l'augmentation incontrôlée du nombre de vieux cons qui lisent "Le Figaro".
    L'Alzheimer est le meilleur allié de Sarkozy.

    RépondreSupprimer
  25. Il est plus facile de lire le Figaro que Liberation...

    C'est orienté, c'est clair, mais moins mal ecrit et moins a l'emporte piece...

    RépondreSupprimer
  26. Au distingué lapinos révolutionos.

    Parmi ces vieux cons qui lisent le Figaro, se trouvent beaucoup de papy-boomers qui étaient de leur temps de gentils soixante-huitard. On ne peut jurer de rien décidément !

    De sorte que l'on peut supposer, parmi ces jeunes remplis de certitudes, de convictions révolutionnaires qui lisent Libération encore aujourd'hui, beaucoup qui dans 30 ans feront du Figaro leur quotidien préféré.

    Sartre à la fin de sa vie avait pour VGE les mots les plus doux...

    RépondreSupprimer
  27. Cela fait longtemps que je ne l'ai pas lu le Libé !

    Je vais l'acheter pour voir si ça bave pas trop sur les commissures - tel que je le crains - et pour faire bonne mesure je prendrais aussi Le Figaro. La liberté de la presse c'est "quand y'en a plus qu'on la regrette".

    RépondreSupprimer
  28. Et puis je m'installerais au bar du Luxor pour voir passer les gens !!
    J'adore ...

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes et plus généralement tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires sont donc soumis à validation (validés sous 12h maxi.)