samedi 26 avril 2008

Zemmour face à Christiane Taubira


19 commentaires:

  1. Seigneur ! Qu'adviendra-t-il de nous quand Zemmour ne sera plus là ? Qui sera présent dans ces milieux pour faire subsister l'espoir et le salut de la France ?

    RépondreSupprimer
  2. Il restera ce qui lui précèda c'est à dire le Front National !
    YANN

    RépondreSupprimer
  3. Cette madame Christiane TAUBIRA que je respecte, dans la mesure où il se confirme qu'elle le demeure à l'heure où je vous parle, m'inquiète considérablement.
    Je me trouve ici, dans cet échange verbal, vis à vis d'Eric Zemmour, tout comme Michel Polac entièrement à ses côtés.
    C'est fou comme on se sent mal à l'aise face aux propos à double focales de l'interviewé!!
    On se demande, mais où veut-elle en venir à la fin ? Quel est son projet ?
    Son combat semble vraiment très dirigé contre la France ? Pourquoi cette détestation, cette constance dans la hargne ? Comme une idée fixe qui ne dirait pas ses intentions.
    Je ne suis pas FN et ne le serais jamais. De cela je n'ai point besoin à m'expliquer. Aussi on ne me qualifiera pas de ce que je ne saurais être, à savoir un être raciste et "réactionnaire" au sens commun du terme.
    Quant à elle, madame Christine Taubia, pour ce qui la concerne, je dois admettre que je la trouve très en forme, très en voix pour allumer le FEU !

    RépondreSupprimer
  4. "Parce que la France ce n'est ni une race, ni une géographie, c'est une histoire et une République Madame Taubira, et je croyais que quand on se disait Républicain, on savait ça !"... Meilleure réplique de Zemmour forever.

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  9. Il est vrai que certaines communautés arabes ont su jouer un rôle de premier ordre dans l'esclavagisme. Ce fait n'est pas contesté.
    Je rappelle par ailleurs que celui-ci n'est pas banni dans le Coran. Il est donc aujourd'hui toujours praticable et acceptable en terre d'islam.
    Rien ne s'y oppose, en soi, dans une pratique coranique respectueuse de ses textes sacrés.
    A moins d'un aggiornamento des textes et sourates concernées il ne serait être question de remettre en cause quoi que ce soit qui réfère à cette pratique.

    Sources d'inspirations coraniques:
    S.2.V.22
    S.4.V.3
    S.8.V.51
    S.24.V.31
    S.24.V.33

    RépondreSupprimer
  10. Awarenest, pourquoi supprimes-tu beaucoup de tes messages ?

    RépondreSupprimer
  11. Comme la plupart, j'écris sans recul et ce n'est véritablement qu'après lecture, quand la "matière" a reposé que je mesure intérêt éventuel de maintenir le propos.

    J'essaie d'être le plus exact possible. Un mot ici ou là mal placé et on vous fait un procés d'une pécadille ou dire le contraire de ce qui vous amène.

    RépondreSupprimer
  12. La France est-elle une belle démocrate imbue d'elle-même, outrageusement maquillée dans son patrimoine, dans son Destin, qui déambule dans sa vitrine à Paris, une vieille pute quoi, qu'il convient de réformer, de dresser, de mater dans le cadre inverse d'un ordre tyrannique inspiré des pires élans de l'archaïsme tribal qui nous vient de toutes parts où résonne les relents infâmes de la jalousie et de l'envie ?

    Oui ! la France, pour certains, est bien cela, un être sublime, une femme belle ô combien qu'il convient d'avilir au rang, aux bancs des humanités les plus vulgaires afin de la rendre mieux accessible, mieux préhensible et réduire son caquet à ce mutisme que l'on impose aux terres conquises et qu'il convient également - pour toutes ces bonnes raisons - de châtier afin que soit venger un outrage si longtemps travaillé dont on voudrait éternellement l'accabler...

    La France n'est-elle pas une terre promise, une chance qui sourit aux "audacieux" ?

    RépondreSupprimer
  13. J'ai, j'éprouve une sympathie considérable pour Michel Polac...et ce malgré le terrible "coming out of the closet" qui n'aurait jamais du voir le jour et qui l'a vu mettre KO.
    Je n'ai pas de mot pour dire ma peine et mon estime.
    Peu ont su donner ce qu'il a su donner et si bien apporter à la littérature, à ce monde de l'esprit où se côtoient l'amour de la liberté et celui de la vérité.

    Je nous souhaite, autant que faire se peut, de proches retrouvailles.

    RépondreSupprimer
  14. bonjour je vous joint en lien surement la premiere caricature d'eric zemmour...

    http://dieusebastiencreation.over-blog.fr/

    RépondreSupprimer
  15. Pour reprendre une phrase magnifique d'Alain Soral : "Je parle à tous les Français quelque soit leur origine alors qu'eux (Taubira entre autres) parlent à tous les noirs quelque soit leur nationalité."
    Mme Taubira fait partie de ces personnes qui pensent rendre service à la France (et encore ...) en poussant les minorités à imposer leurs différends sur l'intérêt général. Non ! La liberté s'acquiert par le sang et la sueur ! Chacun doit faire l'effort de s'arracher à ses origines passées, sans quoi ce n'est même plus la peine de parler de France.

    RépondreSupprimer
  16. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  17. Amusant de voir que beaucoup ont noté combien Zemmour "s'inspire" de Soral...

    RépondreSupprimer
  18. Je suis d'accord 5/5.
    Il faut faire cet effort de s'arracher de sa condition et cela est valable pour beaucoup, la vaste majorité en vérité d'entre-nous !
    Considérant que la pire des exclusions est d'ordre culturel et que beaucoup se joue dans ce domaine (au moins) sur les fondamentaux du savoir, je préconise -entre autre- un retour en arrière - à peu de chose prés de 180°- sur la manière de dispenser ce savoir afin que celui-ci ne soit plus soumis au dictat de l'échec lequel, comme chacun, sait crée la véritable exclusion. Il y a incontestablement pire que d'être de telle ou telle minotité culturelle en France. Quand il y a d'être maintenu dans l'ignorance, on atteint le sommet. Car il n'est de pire servitude, que d'être cet "homme qui rit" enchainé à ce qui fait son malheur et sa honte

    RépondreSupprimer
  19. Heureusement que Zemmour est là, c'est vrai que quand il n'y sera plus, personne ne défendre plus les idées de la bonne droite patriotique !

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes et plus généralement tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires sont donc soumis à validation (validés sous 12h maxi.)