mercredi 18 juin 2008

Zemmour : le clash face à Jacques Weber




Emission du 31 Mai 2008.

37 commentaires:

  1. Autant je passerai des heures à écouter notre Eric Zemmour (voir plus si affinités, mais ne le dites à personne )autant je fuirai ce mastodonte hurleur avec laquel aucunes discutions ne peut avoir lieu ,postillons livrés avec.
    Jacques Weber ou gare à celui qui l'exaspère .
    Eric Zemmour une main de fer dans un gant de velours .

    RépondreSupprimer
  2. Comprends pas qu'on oppose police et ecole.
    Condamner la politique du chiffre de Sarkozi ou la police spectacle, d'accord.

    Mais sans un minimum de sécurité, les écoles brûlent...

    D'autre part le système educatif n'est pas sans ratés et ce n'est pas qu'une question de moyens.

    Simplisme quand tu nous tient...

    RépondreSupprimer
  3. C'est un peu "na na nère" sur les bords, mais j'aimerais entendre les réactions du public si Zemmour s'emportait de la sorte...

    RépondreSupprimer
  4. Je trouve complètement lamentable son attitude (à Weber). Il nous parle, en gros, de privilégier l'éducation et le dialogue et nous montre tout le contraire. Pitoyable.

    Sinon sur le fond, ils ont autant raison l'un que l'autre. Déjà, le concept de banlieue n'est pas uniforme, vouloir trouver une politique globale miraculeurse est une abération.

    C'est là que réside toute l'absurdité de ce genre de confrontation, chacun prend ce qu'il a connu pour une généralité, tout le monde à tort et tout le monde à raison.

    RépondreSupprimer
  5. "Le débat est clos" dit M. Ruquier... Mais avait-il seulement commencé ?
    Il semble effectivement difficile de débattre, ou meme de s'exprimer, face à quelqu'un qui profite d'une virgule ou d'un mot pour s'emporter avant de déclarer "vous m'emmerdez profondément"... Comme le dit "Criticus", il est regrettable que les invités ne s'imposent pas la même retenue que les chroniqueurs (au dela d'une simple question de tempérament).
    Avant de critiquer avec tant de véhémence l'état actuel des choses, "on" ferait peut etre mieux de se demander tout simplement pourquoi la politique d'investissement que l'on remet en question a été mise en place. Quand l'école brule, on y dépêche pas des enseignants...

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  7. "J"ai des amis...je connais quelqu'un qui... Oui ! parce que moi, je n'y vais pas dans ces banlieues de merde. J'ai autre chose à foutre que d'aller m'emmerder avec des cons qui ne savent pas lire, qui n'ont pas une tune pour voir mes pièces dont par ailleurs ils n'ont que faire, qui crachent et pissent partout et font régner la terreur... J'suis pas con moi.
    Et puis, et puis ...foutez moi la paix, j'ai du boulot moi !!!
    D'ailleurs, je n'vous parle plus ! Z'êtes trop con !!!
    Et puis si vous insistez un peu trop j'vais vous péter la gueule !

    RépondreSupprimer
  8. Le sectarisme en action. Je le connais par cœur celui là, car je le rencontre souvent quand je discute avec des gens de gauche. Pas n'importe qu'elle gauche, ni tous à gauche bien sûr. C'est toujours cette tentation de faire table rase du passé, ne pas affronter une réalité incompatible avec son idéologie. Web est juste un con, mais on lui donne la parole sur un sujet qu'il ne connait pas, et qu'il croit connaître parce qu'il a un ou quelques amis etc...ses amis pensent comme lui en tout cas c'est sûr, parce qu'il n'a pas d'amis qui ne pensent pas comme lui...

    RépondreSupprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  10. Je trouve que Weber en a trop fait et même si pense que c'est un grand homme de théâtre, sa pensée de gauche moralisatrice m'est pénible.

    RépondreSupprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  12. Ce n'est pas un si brillant comédien, enfin il ne jure pas dans l'environnement qui est le sien "globalement". De plus, il n'a rien d'un prosateur inspiré; il n'est manifestement pas dans son rôle à commenter trop loin sur des sujets qu'il ne maîtrise pas suffisamment.
    On a tord de l'engager sur ces sentiers qui ne ressortent pas de ses compétences...Je serais lui, je prendrais du large, j'irais voir ailleurs, je quitterais ce Paris qui le limite, le borne ET j'apprendrais à me taire pour mieux m'exprimer, mieux exprimer le fond des choses où nous n'y sommes pas... Et merde !!!
    Un peu de retranchement sur les choses, de solitude quelques voyages ici et là, pourquoi pas au bout du monde et vous voilà comme un sou neuf, riche en vitamine, tout bronzé, prét à réinventer la vie.

    RépondreSupprimer
  13. Ahhhh encore un esprit brillant dans le monde étonnant des acteurs/chanteurs... Môssieur Weber qui nous explique doctement que le théatre et la littérature peuvent résoudre le problème des banlieues alors que ces cons de droite s'obstinent à envoyer des flics... La preuve, il connait des gens qui ont réussi comme ça!!! si c'est pas de la preuve ça!

    Môssieur Weber en grand dramaturge de la pensée de ceux qui ont raison, a balayé le gnome Zemmour d'un revers de mépris auguste... Quel homme... Quel penseur... Que dis-je, quel phare humaniste dans la nuit fasciste que ce misérable Zemmour fait tomber chaque semaine sur le plateau de télé...

    Bon allez, le papy il va prendre ses gouttes et il va retourner picoler du champagne avec les bobos et on lui promet qu'on va retenir sa leçon...

    RépondreSupprimer
  14. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  15. Plus intéressant comme sujet:

    Le philosophe Robert Redeker s'est déclaré hier déçu par le jugement condamnant à six mois de prison avec sursis et 750 euros d'amende l'homme qui l'avait menacé de mort à la suite d'une tribune critique envers l'islam dans Le Figaro.
    «On peut se demander si un verdict d'une telle clémence n'est pas un encouragement?», s'interroge le philosophe.
    AFP

    Ce en quoi, il n'a pas tord ! C'est effectivment peu cher payé pour une intimidation à se taire, à la fermer en terre chrétienne !
    A ce tarif, il convientde pas s'en priver, d'autant que, contre cette critique (de celle de Rober Redeker), il n'est aucun argument autre qui vaille.

    RépondreSupprimer
  16. Au gros qui se fâche, il faut lui dire qu'il n'est pas sur scène là...c'est un pote à Cali ? dictature de la pensée, ça parle des banlieues et ça vit dans le luxe, zemmour a vécu en banlieue lui il s'est de quoi il parle. Weber t'es ridicule et franchement je te l'aurais dit en face que tu sois gros grognon à la con ou pas.

    RépondreSupprimer
  17. Youah.... le nez qui tire le môssieur...« C'est un roc !… C'est un pic !… C'est un cap  !… Que dis-je, c'est un cap ?… C'est une péninsule  ! » le Bergerac à consommer avec modération pour ne pas finir....Weber !

    RépondreSupprimer
  18. Des subventions sont retirées à des "ateliers d'écriture" s'insurge Weber, Lang opine.
    Qu'est-ce que c'est que ça des "ateliers d'écriture"?
    Je vois bien ce que ça signifie: des subventions données à des rappeurs décérébrés ou à des crétins slammeurs afin qu'ils forment les jeunes-des-banlieues à leur "art".
    Qu'on leur donne du papier et des stylos, ça suffira pour un "atelier d'écriture!

    RépondreSupprimer
  19. supporter de longue date21 juin 2008 à 10:57

    Monsieur Zemmour , merci pour vos interventions pertinentes , à rebours de la névrose médiatique ambiante et du politiquement correct , de l' esprit de panurge et conformiste qui caractérise nos élites .

    RépondreSupprimer
  20. Zemmour, tu es le meilleur, le plus courageux et le plus intelligent, ne te laisse jamais intimider par ces gros cons embourgeoisé qui ne connaisse pas autre chose que la devanture clinquante de leur fond de commerce démago, auquel ils ont de plus en plus de mal à croire eux-même tant la réalité les rattrape davantage chaque jour... Vivement qu'ils se fasse tous trancher la gorge par les zozos incultes et irrécupérables des banlieues qu'ils s'ingénient à défendre, retranchés derrière les vitres de leur duplex du 7ème arrondissement!!
    Longue vie à Zemmour!!!

    RépondreSupprimer
  21. Encore une opportunité de se taire qui disparaît. De cette hauteur, on mesure mieux l'importance de la retenue, du silence. Ne disait-on pas dans mon enfance de tourner 3 fois sa langue dans sa bouche avant de s'exprimer, d'espérer exprimer une pensée qui vaille d'être entendue ?
    C'est que l'on ne disait pas que des énormités alors... quand on ventait les mérites de la réflexion.
    « Le pire état de l'homme, c'est quand il perd la connaissance et le gouvernement de soi. » Montaigne

    Passage des Écritures: Nous sommes comme une maison dont il faut savoir ouvrir et fermer les portes et les fenêtres en fonction des circonstances.

    Une vie n'y suffit pas pour y parvenir à moins, d'incessants rappels.

    RépondreSupprimer
  22. c'est "tourner 7 fois sa langue dans sa bouche"

    sinon zemmour te laisse pas avoir par des animaux mal dressés comme weber! et tous les gauchos poubelles qui sentent le cadavre ambulant.

    RépondreSupprimer
  23. Qu'en termes choisis ces choses là sont dites.

    Je parlais moi-même de Weber. Je pense que trois fois devraient suffire. C'est un bon début, praticable et qui ne décourage pas.

    Remarque: parler de cadavre ambulant à propos de quelqu'un de bien vivant,qui au demeurant n'a fait de mal à personne c'est le menacer de mort, un peu comme une "fatwa". Etes-vous sûr de ce que vous dites ?
    Si ce n'est qu'une gourance, celle-ci est contreproductive et risque de "refroidir" (c'est involontaire) ceux qui partageaient votre point du vue critique.

    RépondreSupprimer
  24. A voir absolument, les derniers articles concernant l'affaire Sellam.

    http://france-israel.hautetfort.com

    RépondreSupprimer
  25. jeunes de la génération mitterrand23 juin 2008 à 20:25

    Où est passé le Jacques Weber qui jouait Cyrano de Bergerac, qui n'hésitait jamais à défendre ses idées et sa liberté de pensée, sans peur des duels bien sûr.

    Il ne reste que le lâche duc de Guise (qu'il jouait pour Rappeneau), qui préfère la brutalité du poing sur la table (à défaut de l'épée) à la subtilité des mots.

    RépondreSupprimer
  26. Je suis tombé par pur hasard sur ce site que je trouve d'une qualité très médiocre...

    En effet il fait l'apologie d'une personne (zemmour) en ne présentant qu'un seul point de vue...

    C'est plus de la "démagogie" (dixit lui-même) c'est pire !!

    Je trouve même que cela s'apparente à de la propagande obscurantiste.... Ce qui d'un côté ne m'étonne pas venant de la part de personnes vaniteuses comme zemmour..

    Pourquoi par exemple, ne voyons nous pas "aussi" -sur ce blog - le clash avec Eric et Ramzy ??

    Ainsi que les autres << clahs >> ?

    Tout cela est d'une démagogie et d'un égocentrisme affligeant...

    PS: Merci de ne pas me "censurer" avec des méthodes "staliniennes" dignent d'un zemourriste !

    RépondreSupprimer
  27. Nonobscurant:

    Si vous en connaissez de meilleurs qui ne chantent pas une même chanson, qui ne ronronnent dans leurs pantoufles, qui grattent éventuellement là ou ça peut faire mal, qui dérangent occasionnellement les bonnes consciences, qui n'aient pas froid aux yeux, qui ne soient pas des dépotoirs à ordures langagières et qui aient cependant quelque chose à débattre en terme d'idée, vous m'intéressez !

    RépondreSupprimer
  28. Puisque tout le monde est d'accord .... On se croirait dans un meeting de l'UMP

    Weber n'est ni le premier et ni le dernier a être profondément agacé par les théories de Zemmour fondées sur ses fantasmes et des bouquins qu'il a mal interprété à la sauce droite décomplexée.

    Alors, on peut reprocher à Weber de ne pas avoir lancé le débat et d'avoir perdu son calme mais les propos de Zemmour qui ne connait rien de la situation des gens dont il parle continuellement. Il n'a jamais été à Cachan, dans la rue, n'a jamais rencontré de personnes issues de la banlieue et théorise des concepts retrograde sans connaître les conditions de vie de ces gens.

    Je le vois dans le 9è arrondissement lorsqu'il se rend au Figaro. On ne peut pas dire qu'il soit très courageux. Il baisse les yeux devant les personns qu'il insulte le samedi soir ou dans ses livres.

    RépondreSupprimer
  29. "O� est pass� le Jacques Weber qui jouait Cyrano de Bergerac, qui n'h�sitait jamais � d�fendre ses id�es et sa libert� de pens�e, sans peur des duels bien s�r."

    J'ai vu souvent weber ces derni�res ann�es � la t�l�. Il n'avait jusqu'alors jamais rencontr� un specimen comme zemmour. Avec dechavanne ou gildas, aucune difficult� pour lui � d�vider sa pelote gauchiste comme tout artiste qui se respecte. Ces gens n'�taient pas habitu�s jusqu'alors � la contradiction. Avec les id�es r�actionnaires qui montent, l'artiste va de moins en moins �tre en s�curit� derri�re le parti socialiste (c'est � peu pr�s ce parti qui garantissait une ligne sympathique � tout artiste d�sireux de se montrer sous un bon jour, pour vendre sa camelotte). Il est fort probable que l'artiste va finir par en avoir marre de se prendre des baffes par zemmour ou des clones qu'on attend et d'avoir l'air d'un con devant toute la France du samedi soir. La r�action post-�mission de weber -non seulement il assume mais il vire encore plus � gauche- montre qu'ils semble qu'en recherchant un milieu plus prot�g� les artistes vont se tourner vers l'extr�me gauche, soit besancenot. Car �tre au ps est v�ritablement trop une posture et c'est du nanan pour zemmour. Besancenot est au moins garant d'une sinc�rit� (partielle) aux malheurs du monde, plus difficilement attaquable par zemmour.

    A nonobscurrant : l'altercation entre ramzi (pas les deux) et zemmour est tr�s r�cente (samedi dernier chez ardisson) et je vous assure qu'elle a tout � fait sa place ici ! ramzi est un troph�e de plus dans la bezace du trublion !
    Alors que zemmour avait fait quelques citations pour r�pondre aux questions d'ardisson, ramzi mi-s�rieux, mi-blagueur, r�torquait en substance "les citations, c'est chiant !" zemmour r�pliqua de fa�on convenue "excusez-moi d'avoir lu des livres !" l'imb�cile ramzi s'�nerva alors et pris la r�plique de zemmour pour de la condescendance, allant y voir m�me une forme de racisme sous-ja�ant !
    Encore un inculte complex� qui avait l'air d'un con !

    RépondreSupprimer
  30. Oui enfin bon prenez un dictionnaire et cherchez le mot "cuistre".

    La culture on peux s'en servir pour ecraser l'autre, détourner des idées, etc...

    Ca n'a rien de positif de facon inherente, cela peut etre une arme, un tremplin pour de la pedanterie et de la suffisance etc...

    Après tout il y a plein de beaufs incultes qui trouvent Zemmour sexy pour son côté "réac"(Pas besoin d'être cultivé pour etre "reac"), et parce qu'il "casse du gaucho" (La methode on s'en fout),pas pour sa culture.

    Mitterand etait très cultivé, il etait de gauche quand même.

    (Quoique...)

    (humour)

    RépondreSupprimer
  31. comme toujours des pantins s'éloignent du sujet, on voit les anti-zemmour qui crient leur haine, ce blog a été construit non pas a la gloire de zemmour mais pour écouter quelqu'un d'"autre" d'ailleurs c'est bien ça qui en fait une espèce rare.

    RépondreSupprimer
  32. Certes. Si c'est une question de "temps" pour laquelle la vidéo n'a pas été publiée j'en conviens et je m'en excuse.

    Pour ce qui est de la personne qui me demandait si je connaissais d'autres personnes "qui ne chantent pas une même chanson, qui ne ronronnent dans leurs pantoufles, qui grattent éventuellement là ou ça peut faire mal, qui dérangent occasionnellement les bonnes consciences, qui n'aient pas froid aux yeux, qui ne soient pas des dépotoirs à ordures langagières et qui aient cependant quelque chose à débattre en terme d'idée."

    Je dois, là aussi convenir que il y en a peu. Toutefois, je pense qu'il existe différentes "méthodes" (notamment dans la consistance) et que je ne suis pas trop pour le "spectacle télévisuel"; d'ailleurs je n'ai plus la télévision depuis 2 ans et demi et je ne m'en porte pas plus mal !

    Pour finir sur une touche personnelle - et désolé pour ceux qui vont avoir des réactions de 'vieux réacs' - mais je préfère un bon vieux bourdieu (hélas décédé) ou un bon pierre carles (toujours vivant lui ^^) sans oublier son collègue daniel schneidermann...

    Leur apptitude au << débât >> dérange tellement qu'ils sont reclus à faire de la "résistance télévisuelle". Et là, un Carles vaut bien une dizaine de zemmour...

    Si ce n'est pas plus !


    PS: J'attends aussi vos commentaires :-).

    *

    RépondreSupprimer
  33. Oui, il a du talent le Zemmour..

    C'est un conservateur presque pur sucre ce qui détonne dans cet univers politiquement correct.

    Mais c'est un conservateur, il manque toujours à notre PAF un libéral talentueux et provocateur pour s'opposer à ces socialistes (et à ce conservateur..)

    RépondreSupprimer
  34. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  35. Il faut lessiver, que dis-je "lessiver", c'est d'un acide dont nous avons besoin. Acide pluriel anticonformiste.
    Un grand coup dans le PIF du PAF !!

    A ceux trop facilement tentés par l'injure, l'insulte, je dirais que rien ne vaut mieux, rien ne pèse davantage qu'un argument. Opposez-vous par la force des arguments !! Il est trop facile de désarçonner la vulgarité, qui par ailleurs y contribue elle-même très bien.
    Comment mieux affaiblir ses positions qu'en se laissant porter par la facilité, au détriment du raisonnement, de la raison ?
    L'insulte, c'est l'impasse argumentaire, c'est l'aveux de sa faiblesse intellectuelle, c'est la perte en crédit de ce pour quoi l'on se bat et le début de l'intolérance !
    Je ne dis pas qu'il faille la bannir définitivement, je dis qu'il convient d'en faire un usage mesuré, le plus mesuré possible à l'égard notamment des personnes. Quoi de plus rédhibitoire qu'une insulte, quoi de plus condamnable ?
    Quoi de plus" invitant" à une réplique encore plus cinglante ? Quoi de plus fascisant que l'usage de cette force qui n'appelle rien de bon et gâche nos chances à mieux nous comprendre ? Le désespoir, la violence, la haine sont ses enfants !
    Pour affirmer sa virilité est-il indispensable de faire appel à ses instincts barbares et, en réduisant les fonctions de son cerveaux, générer la violence et le désespoir contre lequel on entendait vouloir se battre , que l'on espérait éradiquer?
    La violence verbale est l'expression même d'une invite aux armes, au conflit.
    "Le va chier, connard" (très courant aujourd'hui) a peu de chance de rencontrer sur sa route, en face de lui un "Que puis-je faire pour vous".

    RépondreSupprimer
  36. Justement...

    "Ce que vous dites est d'une rare démagogie" et "Ce que vous dites est d'une démagogie de bas étage".

    C'est pas très constructif, et c'est plutôt une insulte dénuée d'arguments...

    Toutefois, Zemmour est excellent orateur, vu qu'en plus il arrive à ses fins de manière peu orthodoxe... Mais bon, à quoi bon savoir extrêmement bien manier la lange et les gestes si c'est pour avoir un discours dénué de sens critique ?


    Petit rappel: "Comportement empreint de complaisance excessive dans le but de parvenir à ses fins", c'est la définition de quoi ?

    *

    RépondreSupprimer
  37. Eric Zemmour est toujours aussi incisif. Je suis profondément déçu par la réaction violent de Jacques Weber qui prouve son incompétence et son ignorance totale sur le sujet. Il confirme ma théorie au sujet des acteurs qui ne devraient jamais se mêler de politique.
    Bravo Monsieur Zemmour ! Continuez !!

    PYB

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam, les liens vers d'autres sites ainsi que tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.