dimanche 6 juin 2010

Zemmour face à Francis Huster



Extrait de l'émission du samedi 5 Juin 2010.

.

9 commentaires:

  1. Fatiguant...

    Tiens puisqu'Huster aime Guitry:

    "On n'est pas infaillible parce qu'on est sincère."

    RépondreSupprimer
  2. Une sacrée mitraille que Francis Huster !

    RépondreSupprimer
  3. Ce huster il vit dans un monde parallèle, il est pas parmi nous. A part ça, j'en ai assez de voir soixante dix ans après des mecs donner des bons points à qui ils veulent. J' ai vu une vidéo d'archive où on voit las allemands défiler avec triomphe sur les Champs Élysée. Les Français ont perdu, ils ont du collaborer plus ou moins comme les trois quant de l'europe, alors ça me fait bien rire ces actes "héroïque" de rebellions d'artiste qui refuse de décrocher un tableau d'un juif, ou qu'il refuse que sa pièce soit joué en Allemagne, effectivement quel courage !! ça me donne des frissons.

    RépondreSupprimer
  4. Très bien vu, sous le couvert de 'Juste', on peut idolatrer et réhabiliter n' importe qui.
    Etre humaniste, c' est aussi commettre des erreurs et savoir aussi reconnaitre et assumer ses responsabilités. Pourquoi à tout prix ce besoin de reconnaissance? beaucoup d' artistes, justement à cette époque n' ont été directement envoyés à la mort, est-ce qu' ils ne sont pas pour autant des artistes à part entière? Ou bien fallait-il la reconnaissance des occuppants pour valider leur talent?
    Je ne partage pas les memes valeurs que M. Huster.
    Se dire 'Juif' ne justifie pas et ne valorise pas un point de vue. Il y a aussi des 'Noirs' qui soutiennent la suprématie blanche

    RépondreSupprimer
  5. Pauvre Huster, il y crois pas lui-même. C'est dur d'accepter l'idée de ceux qu'on a pu admirer et qu'on admire encore ont pu faillir.
    Équivoque, contradictoire telle est la nature humaine, trop humaine.
    Des moments de sublime, parfois: pour le reste une brume inquiétante.

    RépondreSupprimer
  6. temps de paroles :
    Huster : 16 minutes
    Zemmour, Naulleau, Ruquier : 3 minutes !

    vive les débats avec Huster !
    "puisque nous somme juifs toi et moi" donc les non-juifs non pas le droit d'opinion sur ce sujet ?


    sinon c'est moi ou Zemmour essayait de draguer la jeune actrice ...?

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir Mr Zemmour,
    Je m'appelle Abderrahim (Abdel pour les intimes). Je suis né et j'ai grandi en France , dans le nord Précisemment à Bruays sur L'Escaut. (Valenciennes). J'ai fait toutes mes études là bas, pour vous dire que je suis français sans avoir pris la nationalité française. Je l'ai refusé à l'age de 18 ans. Bref, je suis heureux de vivre dans mon pays qui est le Maroc. Je n'ai aucun regret par rapport à "l'administratif". Je suis rentré "chez moi" quand je n'avais plus rien à faire en France et cela m'a été inculqué par mon père. Bref, je suis d'accord avec vous sur l'immigration et surtout je rejoins vos points de vue très souvent. Bon courage Eric.
    Abdel. abdelkhettab@gmail.com

    RépondreSupprimer
  8. Pauvre ZEMMOUR Eric, polémique et provocation, vous ne faîtes qu'ouvrir des portes déjà ouvertes. Votre manque de culture et d'objectivité appauvrissent votre parole.
    J'ai bien peur que vous n'apportiez rien si ce n'est que du bruit.

    RépondreSupprimer
  9. Il apporte en tout cas énormément plus que vous cher Monsieur ou Madame, de cela, vous pouvez être absolument sûr(e).

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam, les liens vers d'autres sites ainsi que tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.