lundi 14 janvier 2013

Eric Zemmour dans "Ça se dispute" sur I-Télé le 12 Janvier 2013


- Intervention au Mali : François Hollande chef de guerre


- Accord sur l'emploi : et le gagnant est ...
- " Manif pour tous " : Jésus revient

Merci à News360x pour la mise en ligne.

.

6 commentaires:

  1. L'avis de M. Zemmour sur les deux grandes religions monothéistes est intéressant. Pour autant, si le texte chrétien promeut la paix, il est indéniable que tout comme l'islam, la religion chrétienne à une vocation universaliste. Contrairement au judaïsme ou le peuple est élu, l'islam et le christianisme veulent se rependre au monde ou en substance: à l'humanité. Or, l'idée d'expansion ne peut être déliée de celle de la guerre. La religion chrétienne est donc une religion de paix (le message du Christ) mais qui porte en germe, je crois, cette idée de conflit.

    RépondreSupprimer
  2. L'avis de M. Zemmour sur les deux grandes religions monothéistes est intéressant. Pour autant, si le texte chrétien promeut la paix, il est indéniable que tout comme l'islam, la religion chrétienne à une vocation universaliste. Contrairement au judaïsme ou le peuple est élu, l'islam et le christianisme veulent se rependre au monde ou en substance: à l'humanité. Or, l'idée d'expansion ne peut être déliée de celle de la guerre. La religion chrétienne est donc une religion de paix (le message du Christ) mais qui porte en germe, je crois, cette idée de conflit.

    RépondreSupprimer
  3. Petite rectification pour Eric: les islamistes touaregs et arabes du nord-Mali descendent vers le sud non pas contre d'autres Africains chrétiens ou animistes mais contre d'autres Africains musulmans. Au Mali près de 90% de la population est musulmane et 2% seulement est chrétienne. Mais cet islam africain est humaniste et tolérant, avec des particularités telles que le "culte des saints" (marabouts particulièrement vénérés pour leur piété). Les cinglés d'Al-Qaïda détruisent d'ailleurs les tombes historiques de ces "saints", lieux de pélerinage (par ailleurs inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO pour leur beauté architecturale), car ils les considèrent comme impies. Bien entendu, les Africains chrétiens des pays du sud auraient du souci à se faire si les fanatiques pouvaient poursuivre leur marche au sud.
    Pangloss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Pangloss pour cette rectification, que j'ai voulu moi-même apportée, mais mon message n'a visiblement pas été enregistré. Éric Zemmour semble effectivement confondre la situation du Mali avec celle du Nigeria ou encore de la Côte d'Ivoire.

      Par ailleurs, les islamistes ne sont pas seulement touaregs et arabes. Une partie vient d'ailleurs du sud du Mali, zone d'islamisation plus récente où, pour cette raison, le fondamentalisme rencontre un écho plus grand.

      J'aimerais apporter une autre rectification, qui celle-ci me semble beaucoup plus importante, et qui porte sur ce que vous appelez l' "islam africain" (la formule, ainsi que la description que vous en donnez, me rappelle l' "islam noir" de Monteil). Cet islam n'est ni "humaniste", ni "tolérant", et ce que vous appelez le "culte des saints" n'est pas propre à l'Afrique subsaharienne : on le retrouve dans à peu près tout le monde musulman, même s'il peut prendre des formes différentes.
      Il faut rappeler qu'aux XVIIIe et XIXe siècles, le Sahel était déjà une zone de jihad. De nombreux empires peuls (Sokoto, Macina, Toucouleur, etc.) ont été fondés par le jihad à cette époque. Ceux qui menaient ces jihad étaient pourtant très souvent rattachés à une confrérie, et représentaient donc cet "islam africain" dont vous parlez.
      Vous voyez que les choses sont complexes, et que les catégories occidentales que vous essayez de plaquer sur cet islam ne sont pas forcément appropriées. El-Hadj Umar Tall, fondateur de l'Empire toucouleur, incarne parfaitement cette complexité, puisqu'il a pratiqué le jihad extérieur, mais qu'il insistait dans le même temps sur l'importance et la supériorité du jihad intérieur.

      Supprimer
  4. "La religion chrétienne est donc une religion de paix (le message du Christ) mais qui porte en germe, je crois, cette idée de conflit."

    Oui mais le djihad n'est pas un concept chretien.

    Il n'y pas dans la bible d'equivalent, les croisades ne sont pas validées par l'evangile comme le djihad par le coran.

    Totalement vrai que comme l'islam est multiple, la catégorie Al qaida/salafiste/frere de l'islam est loin de faire l'unanimité...Ce serait donc une bonne idée de ne pas leur donner de soutien tactique de courte vue qui se paie tres cher par la suite...

    On paie la Lybie au Mali, et ne parlons pas de la Syrie...

    RépondreSupprimer
  5. "les catégories occidentales que vous essayez de plaquer sur cet islam ne sont pas forcément appropriées"

    Remarque particulierement appropriée.

    "L'occident" ne comprends pas/plus suffisement l'alterité.

    Trop nombriliste, c'est une source d'erreurs sans fin.

    C'est un defaut qui est en partie du a ces cotés universalistes.
    (L'islam aussi a une pretention universelle, d'ailleurs...)

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam et/ou plus généralement tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.