jeudi 28 mars 2013

Eric Zemmour invité de "C à vous" sur France 5, le lundi 25 Mars 2013.

A l'occasion de la sortie de son dernier livre.



Merci à armageddon16x16 pour la mise en ligne.

.

19 commentaires:

  1. Et moi qui pensais que cette émission lui tendrait nombre de pièges... Pas le moindre.

    Il y a probablement une stratégie de la sphère médiatique consistant à ne plus le mépriser afin de récupérer les mécontents.

    RépondreSupprimer
  2. bravo eric...
    et vive Marine, la dernière qui peut nous sauver, même si, il est vrai, je suis extrêmement pessimiste sur les français.
    Le lavage de cerveaux a fonctionné sur beaucoup !!!

    RépondreSupprimer
  3. M.Zemour a entièrement raison; tout: médiascrassie et politiciens incapables attisent la violence dans tous les domaines. On dirait que c'est leur but de faire générer des conflits, des heurts dans notre société; ces incapables ne DISENT PAS la VERITE sur la violence dans les cités contre la population; la preuve: la presse française A REFUSE de révéler que le cinéaste israélen Yaniv Horowitz a été lynché hier à Aubagne au sortir d'un cinéma! il ne faut pas dire des méchancetés sur ces pauvres maghrébins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. " Gaëlle Rodeville, déléguée générale du Festival international du film d’Aubagne, souhaite faire une mise au point autour de l’agression du cinéaste israélien, Yariv Horowitz, présent sur le festival avec son film « Rock the Casbah » en compétition internationale.

      « Nous étions sur place lors de l’agression du réalisateur Yariv Horowitz le jeudi 21 mars à 22h30. Il ne nous appartient pas de juger à qui revient la faute et aucune agression n’est excusable. Mais il convient de rétablir certaines vérités : ce ne sont pas des hommes qui ont commis l’agression mais un jeune mineur qui était avec d’autres jeunes de son âge ; pour nous, celui-ci n’était pas arabe. 3 – Les événements qui ont déclenché le coup (un seul coup) n’ont rien à voir avec une agression raciste, ni un lynchage ; après avoir été aidé par les organisateurs du festival, Yariv Horowitz a été vu par les pompiers qui n’ont relevé qu’une blessure mineure. Ils lui ont proposé d’aller voir la police. Le réalisateur a refusé. Sa blessure étant minime il n’a pas souhaité non plus aller à l’hôpital; loin du lynchage, Yariv Horowitz a repris le cours du festival dès le lendemain et a participé aux différents événements jusqu’à la fin du festival; il est monté sur scène le soir du 23 mars lors de la remise des récompenses avec le sourire pour recevoir son prix : mention spéciale du jury pour la qualité de sa mise en scène. »

      Or cette déclaration est parfaitement contradictoire avec les propos tenus par Yariv Horowitz auprès du journal israélien Haaretz.

      Quelques jours plus tard, la toile s’est pourtant enflammée du côté de certains medias israéliens qui n’ont pas hésité à travestir la vérité en compagnie du CRIF et de Fdesouche (Fdesouche rectifié) qui a retouché le titre de son premier post en y ajoutant un point d’interrogation. Ainsi, le coup porté par l’unique agresseur est devenue un « lynchage » perpétré par « de jeunes arabes ». Certains blogs communautaires peu regardants sur la qualité des informations diffusées sur leurs pages se sont carrément vautrés dans la fange de la désinformation en parlant d’agression « à caractère raciste » et en jetant l’opprobre sur la France accusée de fermer les yeux sur les actes antisémites."

      Plus d'infos sur http://bouteillealamer.wordpress.com/2013/04/03/le-vrai-faux-lynchage-de-yariv-horowitz-par-des-arabes-daubagne/

      Supprimer
    2. Jenna: Ici, ce n'est pas Fdesouche. Ni un quelconque lieu faisant dans le communautarisme.

      Supprimer
    3. Et bien on ne dirait pas, lorsque l'on voit certains commentaires qui ne vous gênent visiblemen pas...
      Le mien, loin de faire dans le communautarisme,réagissait au message de Anonyme dont les propos hors sujets et plein d'ironie, méritaient une mise en lumière de ce qui s'est réellement passé.

      Supprimer
  4. J'aime pas l'utilisation du terme élite, car une personne élue est une personne qui a été choisie pour exercer un mandat. C'est un mandat à remplir, et il est mandaté pour cela.
    Je ne vois pas en quoi il devient élite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime pas l'utilisation du terme élite, car une personne élue est une personne qui a été choisie pour exercer un mandat.
      Vous avez le droit de ne pas aimer. Mais "Elite" ne signifie pas "Personne élue". Vérifiez dans votre dictionnaire préféré.

      Supprimer
  5. bonne interview , mr cohen n a pas essayé de provoquer notre ami Zemmour ; mal lui en aurai pris , il n 'a pas le niveau pour le faire et il le sait .
    toujours franc , toujours lucide et toujours clair ..
    quel plaisir de l écouter

    RépondreSupprimer
  6. Est-ce que je suis malentandant ou bien Patrick Cohen cite-t-il bien 'Le budget des vanités' en place de 'Le bucher des vaniteux' ? Il est journaliste, le Cohen ?

    RépondreSupprimer
  7. J'aime le blog qui aime le seul qui dit, ce qui fait chier la pensée unique. Dommage que le pensée unique soit si égoïste, enfin non, sinon on aurait pas not'e ZEM d'amour.
    Amicalement

    RépondreSupprimer
  8. Bravo E.Zemmour vous avez raison de dire la vérité, je ne manque jamais de vous lire dans le Figaro et d'écouter votre chronique sur RTL..Cordialement.

    RépondreSupprimer
  9. J'ai plusieurs projets d'émissions politiques à proposer à Eric Zemmour. Aucune ne laisseraient indifférent. Si elles devaient voir le jour, elles ne pourraient que faire un buzz d'enfer !!
    Je ne sais à qui m'adresser, à quelle adresse adresser mon courrier ?

    JLC

    RépondreSupprimer
  10. Je rejoins totalement l'avis de Franck.

    RépondreSupprimer
  11. Dire que ces émissions sont financées en partie avec l'argent du contribuable, ça fait froid dans le dos.
    Leur propagande, je leur mets où je pense... Jamais de la vie elle ne passera par moi.

    RépondreSupprimer
  12. Cohen se faisait démonter chaque fois qu'il ouvrait la bouche. Rien que pour ça, merci Eric !

    RépondreSupprimer
  13. Bravo, honnête, courageux, patriote, seul contre tous. On voit bien cet héroïsme humble et bien élevé.

    RépondreSupprimer
  14. Éric Zemmour, merci de votre analyse et d'avoir le courage de la partager en dépit de tt ce qui et mis en oeuvre pr accabler, conspuer, isoler ceux qui sont clairvoyants et qui desesperent parfois du sort de notre beau pays. Je ne vs suis pas ts les jours mais en vs écoutant là, je me dis que tt n est pas perdu...

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam et/ou plus généralement tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.