mardi 4 juin 2013

Eric Zemmour dans "Ça se dispute" sur I-Télé le 1er Juin 2013.

Au sommaire :

- François Hollande un peu moins impopulaire
sondages : le coup de talon ?

- Front uni contre le chômage
Hollande - Merkel : le dégel ?

- Affaire Tapie
et maintenant, à qui le tour ?

- Le défi des nouveaux terroristes
les renseignements impuissants ?

- La bataille de Paris
la primaire UMP tourne au vinaigre






Merci à News360x pour la mise en ligne.

.

9 commentaires:

  1. D'habitude, je suis plutôt indulgent pour Domenach. C'est un catho de gauche qui veut avoir des idées généreuses, pas antipathique même s'il est souvent dans le rêve, loin des réalités. Là il est vraiment pitoyable. Face à un Zemmour regonflé et en pleine forme, ça ne pardonne pas. Quant à l'arbitre, bien formaté bobo standard, il n'apporte pas grand chose à part des idées convenues. Maya Lauqué a une autre classe politique!
    Pangloss

    RépondreSupprimer
  2. Le souci, c'est que l'idée "L'Allemagne règle son problème démographique en se servant dans les pays du Sud" ne résiste pas aux réalités statistiques. Voici ce qui a été publié il y a quelques jours, par exemple : http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20130531trib000767678/on-a-perdu-15-million-d-allemands-.html
    Par ailleurs, quand on s'intéresse un peu à la réalité de l'émigration européenne, on constate que les Espagnols ou les Portugais qui décident de partir vont d'abord vers leurs anciennes colonies, dont l'avenir est bien plus grand que n'importe quel pays européen et où on parle leur langue...

    RépondreSupprimer
  3. Domenach dit absolument n'importe quoi

    RépondreSupprimer
  4. J'étais au début de ce siècle un lecteur de "Marianne".
    Puis, j'ai constaté sa dérive bien-pensante et je m'en suis éloigné.

    J'ai parfois apprécié des articles du site Marianne.next.

    Maintenant, la dérive est au maximum.
    Les articles du site sur le drame qui a coûté la vie à Méric sont totalement dans la ligne de l'exploitation politicienne.
    L'argumentation de Domenach ce samedi 8 est scandaleuse.
    Il en est même à accuser Zemmour d'être co-responsable de la mort de Méric.

    Qu'est-ce que cela signifie ?
    Qu'il faut exclure Zemmour des médias ?

    Ce qui se passe actuellement sur la liberté d'opinion est inquiétant : blogs de plus en plus censurés (RTL), comportement ultra-partial de journalistes (Aphatie, Bourdin, ...), dérive de l'émission "On n'est pas couché" où "le naturel de Ruquier revient au galop" appuyé par l'ultra-manichéen, ultra-sectaire Caron (1) (tant qu'à avoir un homme de gauche, Naulleau c'était une autre "classe" que Pulvar ou Caron), etc ...

    Peut-être est-ce une coïncidence.
    Mais, je trouve que cette dérive va trop dans le sens des discours d'Ayrault ("tailler en pièces") ou de Valls dont "les muscles" semblent uniquement réservés aux groupuscules d'extrême-droite (2).

    (1) J'apprécie les arguments de Natacha Polony. Mais, sur la forme, elle est trop "sage" face à des gens qui ne le sont pas. Si le contenu de l'émission continue à s'aggraver, sa présence risque de n'être qu'une caution.

    (2) Je n'ai aucune sympathie pour ces groupuscules violents (extrême-droite ou extrême-gauche), mais le risque fasciste est mort depuis longtemps (le plus gros en 1945, certains avatars dans les 3 décennies suivantes). Le fascisme (mais aussi le stalinisme) sont des dangers du passé. Ceux qui font commerce de "l'antifascisme" en 2013 pratiquent la diversion qui masque les véritable dangers de notre époque (liés à la mondialisation et son avatar UE).

    NB : Pour Domenach, il est interdit de renvoyer dos à dos les groupuscules "méchants" d'extrême-droite et les groupuscules "gentils" d'extrême-gauche.
    Mais, que pense-t-il du slogan "un flic, une balle" seriné par les "antifascistes" lors d'une manif pro-Méric ?
    http://www.youtube.com/watch?v=YYI1ecikB30
    Que pense-t-il de Julien Terzic, proche de Besancenot, ancien chef des red-skins, dont le dessin du tee-shirt est un poing américain ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. harry callahan8 juin 2013 17:47

      Dans Liberation, l'ex fondateur de la "ligue communiste revolutionnaire" (Dont la force de conviction s'exerce aujourd'hui au PS...), vous explique que la droite et la gauche extreme sont bien evidement differentes...

      (Sans commentaires)

      Zemmour dans le dernier ca se dispute, fait remarquer que nos "radicaux" de droite ou de gauche se fournissent leur costume chez le meme tailleur...

      (Avec leur coupe, ont devrait leur rouvrir le bagne, ca correspondrait a leur esthetique...)

      "le camp du bien" prepare a part ca une nouvelle reforme des retraites...Que ses electeurs (Ou memes d'autres) vont certainement apprecier

      Heureusement, apres le mariage homosexuel, qu'il y a une terrible menace fasciste en France pour faire croire aux gogos que la gauche (Enfin en dehors de ses tendances staliniennes) existe toujours...

      Supprimer
    2. Harry Callahan fait allusion à Henri Weber. C'est un des fondateurs de la LCR avec Krivine.
      Une fois jeunesse passée, il a rejoint le PS au milieu des années 80 : proche de Fabius, sénateur de Seine-Maritime (1995-2004) et député européen depuis.

      Weber dit que les gens d'extrême-droite sont anti-républicains et ceux d'extrême-gauche seraient républicains.
      Concernant ces derniers, ce que j'ai montré plus haut prouve le contraire. On pourrait montrer d'autres exemples édifiants.

      Ou alors, leur "républicanisme" est alimentaire, car depuis quelques décennies, la "drôle de république" que nous avons est bien bonne pour les gens d'extrême-gauche anciens ou actuels.
      On les trouve omni-présents dans les médias (bon nombre d'anciens de "Libération" par exemple, mais aussi Plenel et d'autres).
      L'instituteur retraité que je suis constate aussi qu'ils sont très présents dans l'Éducation Nationale moins face aux élèves que comme "conseillers pédagogiques" et autres sinécures de cet acabit (ce qui leur donne du temps pour s'occuper du Réseau Éducation Sans Frontières).

      Supprimer
    3. Concernant le "républicanisme", je voudrais souligner le cheminement inverse de 2 partis comme le PCF et le FN concernant les groupuscules violents.

      Certes, dans la "culture" communiste, il y a depuis longtemps un "antifascisme" devenu depuis des décennies une diversion politicienne. C'est pourquoi, actuellement, même les communistes "non bobos" "foncent" dans la dénonciation du "fascisme".

      Cependant, vis-à-vis des groupuscules d'extrême-gauche. Après 1968 et dans les années 70, le PCF se méfiait "comme de la peste" de ces groupuscules.
      Ils étaient virés "avec pertes et fracas" des manifs du PCF et de la CGT.
      Le PCF se désolidarisait systématiquement de leurs actes.
      En 2013, le PCF les soutient inconditionnellement et se place même "à leur remorque".

      Concernant le FN : ce parti a trop longtemps été complaisant envers les groupuscules d'extrême-droite.
      Mais, en 2013, quand un de ses membres est repéré, il est exclu du FN et ce parti prend ses distances envers leurs actes.

      Alors, entre le PCF et le FN, qui évolue le plus dans un sens républicain ?

      Supprimer
    4. harry callahan9 juin 2013 13:18

      Le pire est que ces groupes (Droite ou gauche) sont indigeants, totalement indigeants, ils n'approcheront jamais le pouvoir , et comment se dire politique si on se met volontairement a l'ecart du pouvoir ?
      (Reproche d'alleurs aussi valbles pour certains partis institutionnels qui se complaisent a la marge pour toucher une rente via le systeme electoral, ou essayer de la toucher...)

      Juste bon a se choisir un deguisement de revolutionnaire et a se battre dans la rue pour se prouver qu'ils existent.

      Supprimer
  5. Monsieur Zemmour,

    bien que je sois loin de partager toutes vos idées, je tiens à vous remercier pour la qualité de cette intervention, alliant pragmatisme et objectivité.
    Ceci devient bien rare de nos jours.

    Concernant monsieur Domenach, il fait parti des millions de personnes qui des oeillères lorsqu'il s'agit de lire les informations ou lorsque ceci touche à leurs idées. En bref, ce genre de personnes ne peut analyser correctement une situation au niveau d'une situation géo-politique complexe quand un pays se retrouve à droite ou à gauche de son axe méridien.

    Cordialement

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes et plus généralement tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires sont donc soumis à validation (validés sous 12h maxi.)