dimanche 7 juillet 2013

Eric Zemmour dans "Ça se dispute" sur I-Télé le 6 Juillet 2013.

Au Sommaire :

- Nicolas Sarkozy : flambeur et sauveur ?
- Delphine Batho : maladroite ou trop à gauche ?
- Edward Snowden : apatride et patate chaude
- Egypte : la fin de l'islamisme politique ?
- Congé parental : papa, le plus beau métier du monde !







Merci à News360x pour la mise en ligne.

.

35 commentaires:

  1. En matiere de politique nous sommes au bas de l'echelle. Il faut reagir au plus vite...

    RépondreSupprimer
  2. du coup ça revient à la rentrée l'émission ou pas?

    RépondreSupprimer
  3. Quand Eric Zemmour affirme qu'un père ne sert à rien dans les premières années de la vie d'un enfant, il fait preuve d'une inculture crasse.

    Le père a deux fonctions fondamentales dès les premiers mois de la vie d'un être humain : incarner la loi et séparer symboliquement l'enfant de sa mère.

    Si un père ne servait à rien avant l'adolescence, on ne verrait pas les dégâts que provoquent les familles mono-parentales et la cruelle absence des pères dans la vie des enfants.

    Yves-Marie Le Bescond

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans etre pour zemmour sur ce coup la,je ne suis pas d'accord sur vos arguments:
      Vous dites:"Le père a deux fonctions fondamentales dès les premiers mois de la vie d'un être humain : incarner la loi et séparer symboliquement l'enfant de sa mère".
      je suis d'accord sur la loi et la séparation mais pas au bout de quelques mois d'existence. Le lien entre l'enfant et sa mere est si fort que justement par la loi et l'autorité faudra attendre quelques anneés et se démarquer justement de l'autorité de la mère que le gamin au bout d'un moment connait par cœur.
      Ce n'est pas qu'un père ne sert à rien avant l'adolescence,ce serait excessif de le dire mais il est vrai qu'a cette période un peu chaotique qu'est l'adolescence,son apport surtout sur le rapport de force est incontestable;c'est justement par son absence lors de cette période et meme à la pre-adolescence dans les familles monoparentale que cela part parfois en biberine .

      Supprimer
    2. ne pas confondre l'absence du père totale et le fait que le père présent physiquement ts les jours mais qui ne s'occupe pas plus que ça de ses enfants sur le côté matériel mais est présent ds la famille.
      nombre de personnes ont été élevées sans que leur père leur change les couches ou les fassent travailler.... et elles en sont aps tordues !!!
      le père peut être présent sans avoir à jouer le rôle d'une mère qu'il n'est pas.... la nature a bien fait les choses et respectons-là... et y en a marre qu'on gère notre vie privée !!
      Je vois bien mon mari (48 ans) demander 6 mois de congé à son employeur.... la rigolade !!! ce sont les fonctionnaires qui peuvent ! les entreprises ne peuvent pas se séparer de eeurs employés comme ça....
      tant que les salaires des hommes et femmes ne seront pas égaux totalement, l'homme aura toujours une avance sur le salaire par rapport à la femme et le couple ne pourra s'autoriser à vivre avec un salaire moindre...
      et ds cette loi, égalité homme/femme ??????? quid du salaire paternel qui sera plus important que celui de la mère pour inciter le père à prendre son congé ????????
      du grand n'importe quoi cette loi, que Najat nous fiche la paix et nous laisse élever nos enfants comme ns l'entendons ds notre couple !!!!!!!!!

      Supprimer
  4. L'émission ne revient pas à la rentrée ? Dommage, Maya va nous manquer, et puis c'était toujours jouissif de voir Zemmour démonter Domenach.

    RépondreSupprimer
  5. Il est appréciable que Maïa Larqué ne revienne pas pour la prochaine saison. Pour ma part il y avait un net abaissement comportemental d'avec le précédent, Victor. Elle se permettait des remarques et des attitudes dédaigneuse et moqueuse à l'encontre d’Éric. S'agissant de ses positions non-rattachées au cirque médiatique ou lorsqu'il faisait référence à l'histoire.
    Donc oui bon vent.

    Yves-Marie Le Bescond, Zemmour ne fait pas preuve d'inculture. Ce que vous dites là, Eric l'a déjà dit lorsqu'il était face à Serge Hefez. Il signifie simplement son agacement à voir le gouvernement ériger la manière dont les français doivent éduquer leurs enfants.

    RépondreSupprimer
  6. Zemmour, toujours dans son excellence habituelle, avec cette culture de l'Histoire et de la Politique impressionnante.
    Bonnes vacances et reposez vous bien les neurones pour attaquer la rentrée encore probablement toujours plus riche d'évènements, de sursauts en tout genre!

    RépondreSupprimer
  7. Eric Zemmour a précisé que l'enfant n'a pas besoin de son père dans les 6 premières années. Le père incarne et transmet à l’enfant les règles qui lui permettront d’acquérir force de caractère, pouvoir de contrôle, sens moral et désir d’affirmation positive de soi. La figure traditionnelle du père se situe donc du côté de l’autorité et il joue un rôle dans la socialisation. Peut-être a-t-il raison...

    RépondreSupprimer
  8. Moi j'ai toujours entendu qu'un enfant n'avait "pas besoin" de son père jusqu'a 7 ans.
    Zemmour l'explique très bien, dans ses livres, mais il est particulièrement stupide et incohérent de vouloir faire du père et une deuxième mère alors que l'enfant lui ne peut pas prendre en compte ses considérations sociétales pendant les premières années de sa vie!

    Un bébé qui devient enfant pourra parfaitement s'émanciper seulement avec sa mère.
    Un adolescent par contre qui n'aurait pas un père ou une présence masculine forte comme référence dans son cercle privé très proche aura très certainement beaucoup de mal à traverser cette période sans encombres...

    Comme quoi du bébé au jeune homme, un père et une mère ne sont pas inter changeables, ils ont des rôles tout aussi importants, mais tout deux DIFFERENTS!
    oh mon dieu, j'ai osé dire qu'un homme et une femme sont DIFFERENTS!
    Je risque le procès à perpette là...

    RépondreSupprimer
  9. Je suis tout à fait d accord avec EZ l enfant a plus besoin de sa mère dans les premières années. Encore faudrait il que les pères veuillent bien prendre le relais car les pères sont nombreux à être présents physiquement et absents moralement. Les hommes font un passage rapide au sein d une famille, ils ne se sentent pas concernés par la routine. Ils ont mieux à faire pour leur carrière. Ils se réveillent quand les enfants sont adultes en claironnant que c est grâce à eux si les enfants sont bien élèves par contre c est la faute à la mère si ils sont mal élèves.
    Je suis de l ancienne génération et mon espoir c est que les hommes changent . J ai beaucoup souffert du manque de soutien pour élever mes enfants car mon mari préférait les réunions politiques à la compagnie de ses garçons. Le temps ne se rattrape jamais.
    Betty

    RépondreSupprimer
  10. Autant je trouve la position de Zemmour ridicule, sidérante concernant le rôle du père et de la mère (la relation exclusive, voire fusionnelle mère/enfant n'est pas souhaitable. L'affection, la tendresse, les échanges du père... et plus sont extrêmement bénéfiques, le monde ne se réduit pas à 1 ou 2 personnes) autant je trouve que VB ne devrait pas jouer les psychosociologues et intervenir dans la vie de famille. Au nom de quoi ? Qu'elle aille soigner son brushing.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous trouve quelque peu sectaire et prompt aux jugements hâtifs. Éric doit nécessairement simplifier son explication faute de temps en présentant les grands traits qui structurent l'éducation d'un enfant. En l'espèce il convient au père de ne pas être une deuxième mère en lui attribuant un rôle central pendant l'adolescence bien différencié de celui de la mère.

      Supprimer
  11. Personnellement, je n'ai jamais parlé de deuxième quelque chose, mais au contraire, j'ai plaidé pour la diversité, et le nombre des échanges.
    Il est vrai que je ne suis pas un défenseur de la cellule familiale telle qu'elle fonctionne, globalement, en Occident. (Cellule qui se rétrécit de plus en plus, même du point des sexes maintenant)
    Comment nier que "père" et "mère" sont des concepts conditionnés issus d'une socioculture donnée. On fonctionne conformément à l'idée ou image que l'on nous a donné de ces choses. On fonctionne en essayant de remplir le mieux possible notre "mission". Mission confiée par qui ? Au nom de quoi ? (Et tiens, si on oubliait tout...)
    Il n'y a rien d'ontologique, ni même d'anthropologique dans cette répartition des rôles. Tiens, Badinter, qui n'est pas spécialement ma tasse de thé, a dit quelque chose comme : le parent principal, c'est celui que l'enfant aime le plus. Ce n'est pas une question de sexe ou d'âge.
    thomas

    RépondreSupprimer
  12. Vous n'avez aucune conception de la vie.

    RépondreSupprimer
  13. "Comment nier que "père" et "mère" sont des concepts conditionnés issus d'une socioculture donnée."

    il n'y a qu'a abolir la " socioculture donnée" donc.

    Le problème voyez vous, c'est ce par quoi elle sera remplacée, la nature ayant horreur du vide.

    Vous assumerez donc ca, si vous avez des enfants, ca sera encore plus facile !

    RépondreSupprimer
  14. Le plus beau métier du monde dit-on. C'est donc un métier ? En tout cas, il faut bien en avoir un.
    Mais de même que l'on se moque de quelqu'un qui se prend vraiment pour un ingénieur, pour un policier, pour l'incarnation du métier, de même on peut se moquer de quelqu'un qui est sûr d'avoir la vérité quand il obéit à ses idées de père ou de mère, quand il transmet ses "valeurs". Non, il vaut mieux qu'une dimension d'échange entre individus persiste pour relativiser tout cela.
    Mais cela ne vous étonne pas que Zemmour (dont je partage les vues politiques) se plaigne de la féminisation de la société et laisse la clé de l'éducation aux femmes ?
    Et comment croire qu'un père qui s'est fait oublier pendant 12 ans va soudain avoir le rôle principal dans l'éducation de l'adolescent. ?
    thomas

    RépondreSupprimer
  15. En dehors de toute consideration ideologique c'est un fait que les premières années de vie d'un enfant et dans tous les pays du monde sont a 90% passées aupres de sa mere et non de son pere.
    Chez les animaux c'est même la mère qui éleve seule jusqu’à l’indépendance ses petits.
    Si la nature fonctionne ainsi c'est que ça ne doit pas être si mauvais qu'un enfant ne voit que peut son père dans les premières années de sa vie.

    RépondreSupprimer
  16. "Mais cela ne vous étonne pas que Zemmour (dont je partage les vues politiques) se plaigne de la féminisation de la société et laisse la clé de l'éducation aux femmes ?
    Et comment croire qu'un père qui s'est fait oublier pendant 12 ans va soudain avoir le rôle principal dans l'éducation de l'adolescent. ? "

    Il y a une marge entre transformer un pere en mere bis et nier la specificité des roles dans l'education et supprimer totalement le pere avant 12 ans...

    RépondreSupprimer
  17. ? ?
    "Le problème de l'Italie, c'est la mère " Pippo Delbono, à "Hors-champ" sur France-Culture, hier. (S'il n'y avait qu'en Italie....)
    thomas

    RépondreSupprimer
  18. Éric Zemmour a ete élevé par des femmes, car son père était souvent absent d'après les dire. Selon moi le père est aussi important que la femme. Que se soit l'un ou l'autre l'important et l'amour qu'on lui rapporte.

    RépondreSupprimer
  19. Cher Eric Zemmour,
    Heureusement que vous êtes parmi les seuls qui "osent" encore dire ce qu'ils entendent et ce qu'ils voient.
    Je suis certain que vous connaissez F.Hayek (Prix Nobel d'Economie) et son livre(t) principal : "La route de la servitude".
    A toutes fins utiles voici un petit résumé de l'esprit du message :
    " La Route de la servitude (titre original : The Road to Serfdom) est un ouvrage de Friedrich August von Hayek (« prix Nobel » d'économie en 1974) paru en 1944. Il montre que l'interventionnisme de l'État a tendance à toujours empiéter davantage sur les libertés individuelles et qu'il peut progressivement conduire au totalitarisme, c'est-à-dire à la servitude des peuples."
    Vous ne serez jamais seul !

    RépondreSupprimer
  20. Hayek est un penseur liberal, Zemmour est peu liberal...

    (Mais Hayek est assez pertinent si on l'oppose au Keynesianisme, du moins l'application qui en a ete fait apres 1945...)

    RépondreSupprimer
  21. Cher Inspecteur Harry,
    Je faisais référence aux propos de Zemmour concernant l'interventionnisme sectaire et dictatorial de Najat V-B ... les congés parentaux obligatoire pour le Père ..
    L'argumentation de Zemmour à ces propos de Najat V-B, est dans la ligne de ce que conclu Hayek à propos de ceux (collectivistes) qui empiètent sur nos libertés.

    NB
    Dans le cadre du "Mariage" pour toutes, comment appliquer cette idée de Najat V-B à un couple lesbien ?

    RépondreSupprimer
  22. La remplaçante de Maïa est Léa Salamé que l'on a déjà pu côtoyer dans cette émission quelques fois. Évidemment la personnalité n'est pas la même ( elle est moins excitée) mais l’imprégnation de l’idéologie moderniste et la sympathie pour tout relativisme culturel promet de certainement des moments désagréable pour Éric. Il n'a décidément pas beaucoup de vaine avec ses interlocuteurs.

    RépondreSupprimer
  23. Comment peut on croire que Sarkozy soit le sauveur. c est lui qui a aggravé la dette de la France de 600 milliards en donnant cet argent avec le bouclier fiscal à ses chers amis les très riches.
    il était le patron de l ump et ce parti a une dette de 50 millions. il a maintenant le culot de demander de l argent pour payer ses dépenses luxueuses . il n a pas honte pendant que des gens vivent avec 450 euros.
    qui peut lui faire confiance ! Il a l arrogance de se poser en victime dans toutes les affaires mais il oublie que la justice ne pouvait rien faire quand il était président et il voudrait le redevenir en 2017 uniquement pour échapper à la justice. il n aime pas les francais c est un menteur.
    Betty

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les gens ont le droit de croire en lui, comme ils ont le droit de croire en Hollande. C'est de l'hémyplégie votre commentaire. Si vous croyez que Hollande est mieux que Sarko, vous vous fourvoyez Betty.

      Supprimer
    2. Tout à fait d'accord et j'espère que les français s'en souviendront lors des prochaines élections

      Supprimer
    3. Mais qu'est-ce qui pourrait faire en sorte que le peuple arrête de faire n'importe quoi?

      Supprimer
  24. "L'argumentation de Zemmour à ces propos de Najat V-B, est dans la ligne de ce que conclu Hayek à propos de ceux (collectivistes) qui empiètent sur nos libertés."

    Oui beaucoup de liberaux sont positifs dans ce domaine de facon indeniable.

    Chaque courant de pensée a ses perversions, sans doute que l'equilibre peut s'obtenir en essayant de les contrebalancer, mais en etant conscient des particularismes historiques et culturels des differents pays.

    Pas simple...

    "NB
    Dans le cadre du "Mariage" pour toutes, comment appliquer cette idée de Najat V-B à un couple lesbien ?"

    Et le congé maternité pour un couple d'hommes ?

    Congé parent 1, congé parent 2 ?

    C'est assez intrigant, l'egalitarime qui vous conduit a nier l'alterité, la difference....

    D'autant que cette difference sera revendiquée et valorisée a d'autres moments.

    Schitophernie totale...

    Il faut pousser ces gens dans leurs contradictions.

    Ca marche mieux qu'on ne croit souvent...

    RépondreSupprimer
  25. Sarkozy n'est pas un "sauveur".

    La France ne sera pas "sauvée" par un homme "providentiel".

    Ca ne suffira pas

    RépondreSupprimer
  26. C'est le bloggeur ou Eric Zemmour qui est en vacances ? Je ne tiens plus !

    RépondreSupprimer
  27. Où va "Marianne" ?

    Venu de la gauche (PCF) mais agacé par l'influence grandissante des idées libertaires (laxisme pour les délinquants, pédagogisme, ...) dans cette mouvance, j'étais devenu un lecteur de "Marianne" qui avait un discours différent.

    Puis, j'avais senti une dérive bien-pensante et j'étais devenu un lecteur irrégulier.

    Il restait des points positifs. De nombreux articles du site "Marianne2" (devenu "Marianne.next") étaient intéressants (cf une interview de Jean-Claude Michéa il y a quelques mois).

    Mais, je constate que, "Marianne" est en train de devenir "à la vitesse grand V", une revue bien-pensante guère différente de "Libération" ou du "Nouvel Observateur".
    Et le site "Marianne.next" dérive aussi.

    Quelques exemples.

    22/07/2013.
    Un article de Lou Marillier parle de Bourdouleix.
    Bien sûr, sous réserve d'éventuelles manipulations techniques, les propos du député-maire de Cholet sont inacceptables.
    Ceci dit, l'importance qui est donnée à ce "dérapage" VERBAL par le milieu politico-médiatique est une "excellente" diversion pour masquer les RÉALITÉS concrètes (dont le problème posé par des gens du voyage évangélistes qui s'imposent illégalement sur des terrains communaux ou agricoles).
    L'article de "Marianne" est en plein dans cette diversion.

    Mais, le "pompon", c'est lorsqu'il rappelle l'entente (réelle) entre Debout la République et le CNIP (parti de Bourdouleix) lors des régionales de 2010.
    Cet article qualifie DLR "d'aile droitière de la droite".
    Ce qui signifie dans le contexte de cet article "l'horreur absolue".

    Rappelons que le fondateur de "Marianne", Jean-François Kahn, malgré ses divergences sur l'Europe, ne cachait pas sa sympathie pour Dupont-Aignan. Qu'en 2007, 8% des journalistes de cette revue se prononçaient (scrutin interne) pour le pré-candidat NDA. Qu'en 2012, certains journalistes (dont Perico Légasse) soutenaient ce candidat.

    Par quel "miracle", ce parti "sympathique" est devenu une "abomination" sous la plume de Marillier ?


    23/07/2013.
    Au début de ce siècle, "Marianne" avait souvent des mots très durs contre les idées "bisounours" de larges pans de la gauche sur l'insécurité.
    Époque révolue.
    Un article de Mathias Destal nous "apprend" que, contre les émeutiers de Trappes, "la Justice n'a pas été laxiste".
    Elle aurait même frappé fort (ne riez pas) : 10 mois "fermes" pour un émeutier (1).

    Quand aux relaxés : "il n'y a pas de preuves".
    Ils ont pourtant été arrêtés au milieu de casseurs et de pilleurs ?
    Mais, ils "observaient". Bref, ils ont "vu de la lumière", ils sont "allés voir".

    "Marianne" ose nous "servir cette soupe".

    24/07/2013.
    Mohamed Bechrouri nous "livre" un article digne du pire jésuitisme pour atténuer la gravité des événements de Trappes.
    Sa conclusion "bat les records".
    Les émeutiers de Trappes sont qualifiés ainsi : "ceux qui ont manifesté le week-end dernier".
    Bref, de "paisibles manifestants" (venus sans doute en famille avec le panier-repas ?).

    Décidément, Où VA "MARIANNE" ?
    SA DÉRIVE VA-T-ELLE S'ARRÊTER ?

    (1) Je ne sais pas qui il faut mettre en cause concernant ce laxisme. Je sais que certains magistrats idéologues (style Syndicat de la Magistrature) sont favorables à cette dérive. Mais, tous les juges ne sont pas au SM. Je crains aussi que la législation de nos politiques (de gauche, mais aussi de droite) ait une part importante dans ce laxisme.

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam et/ou plus généralement tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.