mercredi 20 novembre 2013

La chronique d'Eric Zemmour du 19 Novembre 2013 sur RTL.

Attention à ne pas trop taper sur l'Allemagne !



.

27 commentaires:

  1. Réponses
    1. Qui peut m'indiquer la façon dont je peux contacter Éric ZEMMOUR que j'apprécie autant que Florient Philippo.
      Merci d'avance.
      Fairesav@wanadoo.fr

      Supprimer
    2. je n'en sais rien, je crois qu'il ne va pas souvent sur le net; Et estelle tu as raison, c'est bizarre une femme d'accord avec zemmour lol

      Supprimer
  2. Le blog ressemble de plus en plus à un repaire d'anonymes (qui mettent la pagaille) et de groupies... Inutile pour moi de rester si rien ne change...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah bon? moi je trouve pas, mais bon, tu peut partir si tu veut personne ne t'en empêche

      Supprimer
  3. Mon cher Kami. Si vous connaissez le remède pour équilibrer les économies de chaque pays sur la planète et les harmoniser en une économie mondiale équitable, je suis toute ouïe et si, par la même occasion, vous avez les réponses pour éliminer les conflits raciaux et religieux (sectaires) la planète entière est pendue à vos lèvres et vous espère.

    RépondreSupprimer
  4. Super éric quel plaisir de t'entendre .Dire que l'on a supprimé trois jours par semaine à ta chronique.

    RépondreSupprimer
  5. RTL Veuillez inviter éric du lundi au vendredi comme auparavant on ne s'en lasse pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'est sur, c'est dégeulasse qu'il ne passe plus souvent, tout ça a cause des gauchiste totalitare

      Supprimer
  6. l Allemagne s est enrichi depuis des années en ne payant pas les travailleurs. Lorsque l on paye 400 euros pour 40 heures dans un pays riche cela s appelle de l esclavage.
    Toute l Europe admire cette Allemagne qui a pillé la grèce en étant son principal fournisseur et maintenant il utilise la main d œuvre étrangère pour faire de l argent sur son dos.
    Betty

    RépondreSupprimer
  7. Novy Kan:

    N'importe quel pays ne doit pas avoir une population dont les besoins alimentaires dépassent ses ressources internes, et ce même si l'import-export reste un échange de bons procédés. Mais seulement à partir du moment où il est convenablement limité!

    Faut acheter uniquement des aliments de saison.

    La religion n'est pas du tout indispensable à la spiritualité. N'importe qui peut croire en la nature, Dieu, la réincarnation et caetera sans avoir besoin du moindre dogme.

    Il suffit d'avoir un pouvoir étatique fort imposant l'assimilation, qui n'est pas une volonté de transformer l'autre en clone, et interdisant n'importe quelle association de type communautaire pour déjà avoir une marche de manoeuvre plus que suffisante.

    La france devrait avoir comme allié privilégié le japon, qui comme elle se trouve être une puissance mondiale déclinante. Et ce parce que la france est le pays qui reçoit le plus de touristes de cette nationalité, mais aussi parce que l'histoire de la france est très respecté là-bas.

    Les japonais vont être obligés de partir à cause notemment de l'engloutissement par les eaux qui se fait de plus en plus ressentir. Ils ont des résultats scolaires plus qu'exemplaires, et avec tenue obligatoire (nous pourrons ainsi relancer l'industrie du textile).

    Il n'y a pas de gros problèmes raciaux en france car autrement toutes les nationalités seraient touchées, ce qui est très loin d'être le cas! Le problème vient uniquement de revendications que se permettent quelques communautés face à un pouvoir étatique faible.

    RépondreSupprimer
  8. Betty arretez de caricaturer l'Allemagne.

    Meme Zemmour nuance, les allemands ont toujours eu des domaines d'excellence, personne ne peut leur enlever,.

    Toute la reussite de ce pays ne repose pas seulement sur sa politique salariale, et c'est encore plus grossier de pretendre que l'Allemagne "pille" la Grèce.
    (Ce qui est drole c'est que pas mal d'Allemands reprochent a Giscard de l'avoir fait rentrer dans l'UE sans reflexion suffisante...)

    Le probleme fondamental c'est que l'Europe ne peut pas etre "allemande" c'est tout....Tout simplement parce que l'Europe est composée de pays economiquement (Au moins) differents, et ces differences trop marquées pour le projet d'UE actuel !
    L'union n'a jamais reussi d etoute facon, quels que soient les methodes. Nous n'auront pas les "etats unis d'Europe", pas de cette Europe là en tout cas...

    De toute facon il y aura un point de non retour, mais l'Allemagne ne pourra pas sortir de l'Europe sans le payer cher. Quel que soit la solution choisie.
    Et elle ne sera pas la seule.

    Il faudra penser l'Europe autrement une fois les degats encaissés.

    RépondreSupprimer
  9. De mon point de vue la force "relative" de l'Allemagne est de rester intrinsinquèment une nation particulièrement disciplinée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui l'allemagne possède une force, mais le problème c'est qu'elles nous imposent des choses

      Supprimer
  10. Peut etre mais c'est pour le meilleur comme pour le pire.

    Je n'utiliserai pas le mot "discipline" d'ailleurs.

    Mais c'est vrai que, par exemple, en Bavière (Land detesté globalement par tout le reste de l'Allemagne), si vous traversez en dehors des clous, non seulement c'est le pv, mais le passant vous rappelle a l'ordre, voir vous denonce.

    C'est un conception de la societe differente , et de la loi aussi: la loi est beaucoup plus vue comme de votre coté, comme une protection du citoyen, d'ou son respect, et la volonté de la faire respecter beaucoup plus marquée pour une majorité.

    C'est vous que vous defendez quand vous defendez les regles.

    Pour citer Malaparte: "Si les allemands veulent faire un coup d'etat, essayent de s'emparer d'une gare, ils acheteront un ticket de quai avant".

    Donc on nous serine toujours que l'autrichien dictateur a ete elu, mais ca n'est pas du tout surprenant dans le contexte de guerre civile de son epoque.

    Mais s'il y a un pays en Europe ou je ne vois absolument pas une dictature s'etablir, c'est bien l'Allemagne.

    Les allemands (Le passé joue aussi evidement) n'auront jamais besoin ou envie d'un pouvoir de ce genre.

    Par contre la crise financiere qui va toucher leur pays comme les autres les fera demander des comptes. Et un allemand en colere...

    RépondreSupprimer
  11. Bravo Mr Zemmour,
    je vous apprécie beaucoup, je me reconnais dans vos chroniques.

    JF de Bruxelles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. idem c'est un vrai dissident

      Supprimer
  12. Sauf peut-être la dictature de l'argent, Harry. Les Allemands, sont toujours nationalistes. Je ne crois pas que leur mentalité ait profondément changé depuis la fin du XIXe . Ils ont simlement déplacé leur orgueil. Savez-vous que 2 pays se sont opposés aux démarches d'un organisme européen (dont j'ai oblié le nom) visant à mettre en lumière les tricheries et les problèmes financiers de la Grèce, bien avant la crise; La France et l'Allemagne. Because des marchés sans doute.
    Il y a deux façons radicales de sortir de la crise pour la France :
    1 on prélève 17 % de l'épargne au-dessus de 100.000 euros et on rembourse la dette. Fin du psychodrame et du dépouillage de la majorité des Français
    2 on fait ce que l'Allemagne refusera toujours : dévaluation de l'euro (moins d'un dollar) et une politique industrielle française avec des droits de douane variables;
    thomas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Les Allemands, sont toujours nationalistes. Je ne crois pas que leur mentalité ait profondément changé depuis la fin du XIXe ."

      Je pense que vous vous trompez, mais pas quand vous dites qu'ils ont deplacé leur orgueil.

      Le mot "nationalisme" en Allemagne n'est meme pas prononcable.

      Ca s'exprime autrement, il ne peuvent d'ailleurs pas le faire autrement vu le passif.

      La crise on en sortira quand les interets de la dette vont devenir insoutenables.

      Les taux d'emprunts sont bas pour le moment ca ne durera pas.



      Supprimer
  13. Bonsoir M Zemmour.
    Je viens de regarder votre émission sur Paris-Première, concernant les deux derniers invités, je veux simplement dire...quoi ?! Vous êtes ma voix et celle de beaucoup d'autres !! Vous avez ce dont de la parole claire, franche, réfléchie et de bon sens, ce fameux bon sens totalement disparu de nos jours! J'ai 56 ans et pour avoir vécu plus de 25 ans dans le 93, eh bien je suis complètement écœuré lorsqu'il m'arrive d'y revenir pour voir ma famille, je ne reconnais plus rien, je pense a Aubervilliers en particulier, plus aucun commerce français, c'est sale, le peu de français qui reste vivent dans un état de peur permanente, ma soeur il y a 15 jours sort du franprix, elle a chaud elle ouvre son chemisier et instantanément un grand noir lui saute a la gorge l'empoigne pendant que son autre main lui arrache sa petite chaîne en or !!! Vous savez , je crois que tout cela finira mal... Je suis moi-même parti de cet enfer en 2007, en province je me sens en France mais dans le 93 c'est fini... Comment ce pays a t'il pu laisser les choses se dégrader a ce point !! Bravo pour votre courage, merci.

    RépondreSupprimer
  14. Lundi, l'émission "Mots Croisés" avait pour invités le ministre Le Foll, la député verte Pompili, le député Modem Lassalle, Roquette du "Figaro magazine", le sociologue Jean-Pierre Le Goff et Henri Guaino.

    D'abord, concernant les "experts", c'était l'exception à une "règle" à laquelle j'ai déjà fait allusion : la très grande majorité des "experts" représentent la "pensée unique". Et bien, pas Le Goff dont j'ai beaucoup apprécié les interventions.
    Il a beacoup critiqué les préjugés et attaques d'une certaine gauche parisianiste. Or, moi qui ai lu un de ses livres (très critique sur les dérives du management), je sais que c'est le contraire d'un libéral.

    Mme Pompili montrait le côté extra-ordinaire (mot décomposé à la Zemmour) des Verts.
    Déjà en septembre, elle soutenait une éventuelle intervention en Syrie. Car les Verts sont à la fois antimilitaristes et ... bellicistes (Kosovo en 1999, Libye en 2011, Syrie).

    Concernant la Bretagne, Mme Pompili veut des sanctions fortes contre ceux qui ont cassé des portiques et des radars.
    Personnellement, si j'approuve globalement ce mouvement (à l'exception d'un côté autonomiste chez certains), je suis aussi favorable à des sanctions contre les casseurs.
    Sauf que les verts sont les plus mal placés pour exiger cela : eux aussi se sont livrés à des actions violentes (casses de McDo, fauchages d'OGM, ...).
    De plus, ils sont hostiles aux politiques sécuritaires contre les délinquants.

    Mme Pompili a même eu le culot de dire que si des "jeunes de banlieues" avaient fait ce qu'ont fait les casseurs bretons, on aurait envoyé l'armée.
    On se pince quand on entend une telle ineptie.
    Depuis 30 ans, les émeutiers des banlieues font BIEN PIRE. Comme en novembre 2005 : incendies de voitures, d'écoles, de gymnases, 3 morts tous provoqués par les émeutiers, ... Or, depuis 30 ans, il n'y a quasiment pas eu de répression contre eux.

    RépondreSupprimer
  15. Sur l'économie, Mme Pompili a des "solutions miracles".
    - Les énergies renouvelables. Pourquoi pas ? Mais on ne va pas loin avec.
    - L'isolation des maisons. Pourquoi pas ? Mais il semble que les Verts baseraient toute l'économie française sur cela. Quid quand ce sera terminé ? Une crise comme l'immobilier en Espagne ?
    - Le déficit du commerce extérieur serait presque exclusivement dû aux importations d'énergie selon elle. Autrefois, c'était le cas. Mais maintenant, avec le libre-échange généralisé, l'énergie n'est qu'un poste important mais pas exclusif.
    Pour Mme Pompili, il faut réduire les importations d'énergie.
    Comme ils ont combattu toute recherche sur le gaz de schiste ou autre source en France, il ne restera qu'à "se serrer la ceinture". Comme disait un jour Zemmour : le rôle des Verts est de justifier l'austérité pour les classes populaires.

    Bref, quand elles ne sont pas absurdes les conceptions économiques des Verts se limitent à des gadgets de bobos pas du tout à la hauteur des nécessités.

    Guaino s'est rappelé qu'il avait été proche de Séguin et partisan du "non" à Maastricht (1992) et en 2005.
    Il l'a, hélas, parfois "oublié" pendant 5 ans (avec Sarkozy).
    Mais, lundi, j'étais quasiment d'accord à 100% avec lui. Il précisait d'ailleurs qu'il ne parlait pas au nom de l'UMP.
    Il a peu polémiqué avec Le Foll et la gauche. Il a reconnu une grande impuissance des gouvernants (de gauche et de droite) qui ont les mains liées par l'Union Européenne et des cours de justice nationales et européennes.
    Guaino constate que nous n'avons pas la maitrise de la monnaie et peu de moyens pour une politique économique.

    Le Foll lui dit que la crise de 1929 existait alors qu'il y avait des frontières.
    Guaino le reconnut (1) mais constata que les crises de 1929 et de 2008 avaient de nombreux points communs.
    Crises dûes à la spéculation financière effrénée. Crises aggravées par des politiques de déflation (2).
    Bref, de l'excellent Guaino. Dommage qu'il ait parfois "oublié" ses analyses entre 2007 et 2012.

    (1) Constatons toutefois qu'avec les frontières, la crise de 1929 éclata aux États-Unis mais se diffusa lentement en Europe (plus vite en Allemagne qu'en France) alors que celle de 2008 a touché immédiatement notre continent.

    (2) Politique déflationiste du chancelier allemand Brüning (1930-1932) et, en France, de Laval (1931 et 1935).

    RépondreSupprimer
  16. Pas de McDonald, pas d'huile pouvant servir de carburant! Ils sont vraiment très forts ces écolos... ^_^

    RépondreSupprimer
  17. Je me demande s'il n'y a pas un peu d'ironie dans le commentaire de Kami.
    Alors, soyons précis.
    - Je ne suis pas du tout un défenseur des McDo. Mon exemple était juste pour montrer que les écolos utilisent parfois des méthodes violentes alors qu'ils veulent punir les casseurs s'ils ne pensent pas comme eux.
    - Je n'ai pas imaginé qu'on allait utiliser le gaz (ou l'huile) de schiste pour remplacer le carburant des voitures (quoique : on ne sait pas où peut mener la recherche). Mais le gaz est une énergie indispensable pour d'autres activités privées ou industrielles. C'est pourquoi être hostile au gaz de schiste par principe est absurde (je reconnais qu'il ne faut pas faire n'importe quoi, mais laissons les chercheurs travailler dessus au lieu de les en empêcher).

    RépondreSupprimer
  18. Mon commentaire était ironique dans le sens que les écolos veulent interdire pour autrui ce qu'ils font déjà eux mêmes.

    Nous connaissons la vérité, qui est que ces gens veulent être les seuls à pouvoir faire usage des énergies fossiles et autres. Et ce sous prétexte qu'elles ne sont pas inépuisables, mais aussi qu'en permettre l'usage à tout nuis à la planète.

    En fin de compte ils veulent êtres les nouveaux aristocrates. Même si c'est de plus en plus le cas avec la hausse des tarifs et caetera...

    Faudrait une bonne dictature éclairée pour mettre tous ces pourris dans une carrière à casser des cailloux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si l'ironie portait sur les écolos, je suis d'accord.
      J'avais cru (à tort donc) que cette ironie concernait 2 passages de mon commentaire.
      Bon, ça m'a donné l'occasion de préciser ma pensée ce qui n'est jamais une mauvaise chose.

      Supprimer
  19. Pas d'inquiétude car vos commentaires me plaisent autant que ceux d'Harry Callahan.

    Ils sont gavants les écolos, parce que la nature fait autrement que dans le sentimental...

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam, les liens vers d'autres sites ainsi que tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.