samedi 8 février 2014

Vidéos : "Zemmour & Naulleau" sur Paris Première le 7 Février 2014.

Invités :
- Vladimir Fédorowski, écrivain et diplomate russe,
- Pierre Lellouche , ancien ministre et député UMP,
- Le socialiste Gérard Filoche et l'UMP Jérôme Chartier ,
ainsi que Jean-Luc Roméro , conseiller régional d'Île-de-France.







Merci à News360x.

.

40 commentaires:

  1. Le "casse toi pauv' con" de Sarkozy fut adressé à un citoyen lambda,

    Le "j't'emmerde" de Valls fut adressé à un semblable...

    L'un ne justifie pas l'autre, et l'autre ne justifie pas l'un, mais une petite nuance existe, expliquant l'intensité autour du premier...

    Et Naulleau m'exaspère avec son idéal démocratique qui n'existe nulle part sauf dans les manuels de propagande peut-être...

    RM.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le 'casse toi...' était une réponse. Vous en souvenez-vous ?

      Supprimer
    2. @Anonyme

      Vous êtes, fort heureusement, mon pense-bête, sans vous j'aurais de quoi m'inquiéter!

      Et alors?

      Le "J'temmerde" fut une réponse également ... d'un essoufflé qui n'a plus rien à dire (même si il n'a jamais eu à dire), certes, mais une réponse quand même...

      Votre ironie, vous empêche-t-elle d'être suffisamment clairvoyant et de considérer, réponse ou pas, qu'un président n'a pas à se rabaisser à si peu auprès d'un simple citoyen...

      On n'est pas dans un dualisme que l'un aurait battu l'autre, je précise que les rapports peuvent être plus familiers entre politiques, entre "professionnels" donc moins choquant, c'est tout...

      Elevez-vous un peu... je n'étale pas un avis en fonction de ma sensibilité politique, j'essaie de taper dans le sens logique.

      RM.

      Supprimer
    3. @ Richard Malvy - Je m'excuse mais vous ne pouvez dédouaner l'un parce qu'il s'adresse à un "confrère" au détriment d'un autre, parce qu'il s'adresse à un citoyen - ni plus et ni moins, les deux sont sur le même pied. De plus, Valls n'est pas un modèle de démocrate loin s'en faut, sa verve a fustiger ceux qui n'ont pas sa vision est limite parfois. Je ne suis pas un pro- Lellouche mais on ne peut lui donner tord sur ce fait précis.

      Supprimer
    4. "je précise que les rapports peuvent être plus familiers entre politiques, entre "professionnels" donc moins choquant, c'est tout..."

      Même avis.

      Supprimer
    5. Quand on voit ce qu'ils se balancaient a la face il y a un siecle...

      Supprimer
    6. Moins choquant pour vous et pour d'autres ? - Mais ceux qui sont choqués, ils ont tords ? - N'est-ce pas là une vision un peu étroite ? - Tout ce que je vois là, c'est que l'un - Sarkozy,alors en fonction de président de la République française, traite de pauvre con une personne refusant sa poignée de main et lui ayant déclaré : « Ah non, touche-moi pas ! Tu me salis ! " et de l'autre côté, un ministre qui insulte un député ( qui représente des citoyens et non 1 seul) parce que ce dernier lui fait justement remarquer qu'il a dépassé les bornes en qualifiant une partie de la droite de réactionnaires, d'anti-républicains, moi ce n'est pas pour le coup le " je t'emmerde" qui est le plus choquant mais plutôt cette facilité inquiétante de monsieur Valls a voir des fascistes partout et surtout chez ceux qui n'ont pas sa vision. en conclusion - je me garderez bien de dédouaner les uns et les autres -

      Supprimer
    7. Ca revele le "caractère" de Valls...

      Pour ceux qui n'ont pas encore remarqué son port de tete facon "duce".
      (Allez, je n'ai pas cité Franco, et c'est du deuxieme degré...)

      Supprimer
  2. C'est juste un signe de la degradation de la situation.

    Sarkozy et Valls se ressemblent beaucoup...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La gauche et la droite se ressemblent beaucoup, mais pas pour le bien du peuple, qui ne dispose que d''un droit de vote pour des menteurs, prometteurs de bon-jours.

      Supprimer
  3. http://valeursactuelles.com/tous-clignotants-au-rouge

    Sondages inquietants pour les politiques...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La stratégie consistant à discréditer les institutions pour que le peuple en vienne à exiger une dictature fonctionne comme sur des roulettes.

      Ne mettez surtout pas en tant que dictateur un vendu au système car vous signeriez par là même votre arrêt de mort.

      Supprimer
    2. Est-ce une strategie ?

      Mais c'est evident qu'appliquer un modele tres autoritaire a l'Europe ne generait pas du tout les gens qui ont du vrai pouvoir, tant industriel que politique.

      Le probleme n'est pas le fait d'avoir un pouvoir autoritaire mais EFFICACE dans sa gestion de la France.

      La 3eme republique a gagné la premiere guerre mondiale.
      (Et pourtant au niveau stabilité politique...)

      Les institutions ne sont que ce que les hommes en font.

      Une dictature n'a pas de valeur en soi, c'est le danger.
      (Louis XIV et Louis XVI etaient des rois...Est ce que les institutions royales ont ete boulversées entre ces deux monarques ? Par contre le caractère du roi et la situation economique, par exemple...)

      Quand on voit les tendances totalitaires d'un Valls, on se dit qu'il pourrait postuler.
      (Il n'est surement pas le seul)

      Et franchement, ca ne ferait qu'empirer la situation, si ce n'est que les choses seraient plus lisibles.

      Supprimer
    3. Evidemment que le problème est ce que les politiques au pouvoir font des institutions. Malheureuseument de plus en plus de gens disent qu'ils en ont plus qu'assez de la politique, et que cela les poussent à l'individualisme. Ils ne comprennent pas qu'ils ne gagneront certainement pas en pouvoir ou en puissance contrairement à ce qu'ils pensent...

      Pour me faire deux secondes l'avocat de l'oiseau Manu, sa vision du monde ne peut que tourner au totalitarisme s'il n'y a pas comme actuellement une force importante et sérieuse dans l'opposition parmi les professionnels de la politique.

      Supprimer
  4. pourrait-on mettre le dernier ça se dispute ? il y aurait des tas de choses à dire, j'ai rarement vu zemmour aussi en colère, en même temps face à de tels abrutis (car il n'y a pas d'autres mots pour les qualifier) on peut le comprendre.

    RépondreSupprimer
  5. En même temps, EZ s'est laissé un peu aller avec sa copie de "Egalité et réconciliation". Non pas à cause de Soral, mais de ce qu'il a laissé entendre qui n'était pas fidèle à la vérité et sans que la vérité lui donne vraiment tort. C'est une loi générale du désir de convaincre.
    Mais encore une fois, essayer de deviner et de formuler les intentions cachées du pouvoir, c'est prendre des risques. Mieux vaut commenter ad nauseam. C'est plus confortable.l
    Le pouvoir se caractérise par deux choses :
    - il est débordé, et il essaie de ne pas le laisser paraître.
    - il est maître de son jeu.
    thomas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "EZ s'est laissé un peu aller avec sa copie de "Egalité et réconciliation".

      Ca tiens a son discours anti censeur.
      On a le droit de lire Soral, d'aller sur son site.

      On est pas en Corée du Nord.

      Maintenant il y a d'enormes conneries sur le site de Soral, il relaie parfois n'importe quoi.

      Attention au syndrome de la lutte "greco romaine et syndicaliste"...

      Supprimer
  6. Concernant l emission de ça se dispute j ai eu l impression d une censure envers EZ car par 2 fois on lui à couper la parole par de la publicité. Cela n était jamais arrivé.
    EZ gène beaucoup de gens car il dit ce qu il pense alors que tous adoptent le politiquement correct.
    Concernant l immigration on devrait faire un référendum comme les suisses. Les politiques seraient au moins fixés sur ce que pensent les francais.
    Betty

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais arrêtez de croire que les politiques ne savent pas ce que pensent et veulent la majorité du peuple uniquement parce qu'ils ne subissent pas les mêmes problèmes liés à une immigration beaucoup trop massive et beaucoup trop concentrée.

      Le résultat négatif d'un référendum n'influence certainement pas les politiques à faire ce qu'ils ne peuvent/veulent pas faire.

      Supprimer
    2. Je ne sait pas si ca a ete confirmé: Henri Guaino s'est fait remettre sur les rails par Barroin et Parisot en son temps, pour ses diatribes anti-immigration.

      Zemmour sait sans doute parfaitement que Sarkozy ne sera jamais Victor Orban, ne revez pas, l'immigration est voulue, et pas pour le bien des francais ou des immigrés deja sur place...
      (Ni meme pour celui des immigrés qui arrivent)

      Au fait par refferendum en 2005, le peuple francais a refusé la constitution européenne.

      Les politiques ont appliqué le jugement de Serge July a l'epoque a ce refferendum...

      Supprimer
  7. Comme d'hab Eric c'est le fond, les autres le bla bla !!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Prennez exemple sur lui alors en nous proposant autre chose que du blabla...

      Supprimer
    2. Kami, je t'emmerde ! occupes toi d'abord de ton orthographe ............

      Supprimer
    3. De la part d'un anonyme, ça me fait bien rire.

      Supprimer
  8. Pour le premier débat sur Poutine, alors quoi ? nous vivons dans un monde de bisounours ? - Bien sur que Poutine n'est pas tout blanc mais est-il mieux qu'Obama ? - j'en doute - La diabolisation des autres, c'est le système préférés des ultra libéraux - La russie peut être un bon allié pour la France malheureusement, depuis plus de 40 ans, nous sommes les toutous des américains.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. alors bien sur, j'ai voulu écrire - "est-il PIRE qu'Obama ?

      Supprimer
    2. Moi aussi une alliance franco-russe m'est préférable à un truc bidon où la france remplis le rôle de laquais. Nous avons une forte histoire en commun avec la russie, qui a par exemple donnée vie à des livres de grands écrivains (Léon Tolstoï = Guerre et Paix, Claude Manceron = Le Tambour de Borodino).

      Supprimer
    3. Ce sera difficile.

      Il y a des liens cependant.
      (La Francophilie des russes existe toujours.)

      Ce qui est posititf, c'est que le monde va etre de plus en plus multi-polaire.

      Supprimer
    4. Je me suis "contenté" d'écouter la première partie de l'émission et compte prendre appui sur castillo2000, Kami et Harry car réellement attentifs aux propos exprimés par les différents intervenants !

      Tout d'abord, il était plaisant d'écouter ce joyeux désordre intellectuel où l'atlantiste - Pierre Lellouche- s'avérait réservé devant la politique d'influence américaine tandis que son compère, décrivant si bien le faste des Tsars, se révélant excessivement critique devant les actes du Président Poutine !

      Tous, cependant, déplorant la pusillanimité de notre classe politique française - hélas !

      Supprimer
  9. Pour le deuxième débat, il y avait trop de cacophonie, difficile de se faire une opinion - pour le troisième débat - tout est dans la sémantique. exemple - (une guerre humaniste - la libération de la femme ou l'égalité homme - femme) - Toutes ces formules n'ont pour but que d'êtres les arbres qui cachent la forêt - le mariage pour tous et la PMA sont la partie visible de l'iceberg, la vision idéologique s'entend dans quelques propos (pour Romano, c'est un peu à la fin du débat) , dans une déclaration d'un politique voir d'un "expert" mandaté pour défendre une réforme. Tout est dans le sens des mots... comme "pédagogie" c'est vraiment un mot génial pour cacher ce que l'on veut - pourquoi ne dit-on pas "enseignement" ? - parce qu'enseignement, çà fait trop "instruire, maître d'école, autoritaire ..." - Pédagogie, c'est soft, çà fait penser à psychologue, une personne qui t'écoute, bienveillante...- En plus si on y ajoute le mot 'ÉGALITÉ" çà donne une vision républicaine (même si çà rien à voir) - Ce n'est pas nouveau que de dire qu'il y a des "experts" en sémantique, tout est dans la formulation et c'est comme cela que depuis des dizaines d'années, cette cohortes de faux-culs manipulent la majorité du peuple et font passer en douce leurs lois.

    RépondreSupprimer
  10. G P A ? P M A ? Et la dass ????

    RépondreSupprimer
  11. Et bientôt, la PMA pour femmes seules, et la GPA pour Hommes seuls. Et, soyez en sûrs, de plus en plus de discours bien-pensants, généreux, et creux de ce genre.
    Et dire que ce sont des gens d'une petite caste privilégiée, à part, et peu reluisants moralement, qui se mêlent de vouloir réformer - voire révolutionner - les fondements de la société, et de vouloir rééduquer et moraliser le peuple.
    thomas

    RépondreSupprimer
  12. kami pour qui vous prenez vous pour juger de la qualité d un commentaire? kami ou la suffisance, je ne vous aime pas Didier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'on reconnaît le style de celui qui a utilisé le pseudonyme de Harry Callahan pour faire mumusse.

      Ne pas être apprécié d'un gagman comme vous me remplis d'une joie de très courte durée...

      Supprimer
  13. Là où la pédagogie a pris le pas sur l'enseignement. Comme le souligne très bien Mr Zemmour on n'apprend plus rien à l'école puisque n'est pas tournée vers la réalité des choses -> on a beau être diplômé. Mais en réalité que vaut ce diplôme sans connaissance à la fois de l'histoire et de la situation du monde avec l'entreprise en son centre? Concernant théorie du genre suffit de voir comment cela va tourner à partir du Danemark où l'on fait accoucher des hommes devant les caméras!!! Ca c'est le souhait de bien des gens comme Najat, Roméro et ces lobbies totalitaires.

    RépondreSupprimer
  14. j'adore éric zemmour ! sauf qu'il coupe toujours la parole à ses interlocuteurs, ce qui devient difficile de suivre les débats, voire pénible !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce qu'il sait déjà ce que la majorité de ses interlocuteurs vont répondre, à cause de sa volonté de vouloir anticiper et du fait qu'il connaît la plupart de ces gens via son travail de journaliste politique.

      Il ne cherche pas à faire adhérer le plus d'auditeurs/téléspectateurs possible à une idéologie en nivelant le contenu de ses interventions par le bas, mais à ce que les gens fassent les efforts nécessaires pour comprendre non pas la forme mais le fond de ses interventions.

      Supprimer
  15. A lire l'intéressant article de Nicolas Baverez publié dans "Le Point" :"Parier sur la Russie au-delà du despotisme"..

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour
    J'espère que vous pourrez en placer une prochainement à propos du "vote blanc", et nous éclairer de votre point de vue. Continuez d'exciter nos neurones....

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour,
    Avez-vous prévu d'inviter prochainement M.François Asselineau ? Inspecteur général des finances, président de l'Union Populaire Républicaine(UPR), il préconise une sortie de l'euro et de l'UE. Son mouvement totalise à ce jour plus de 4100 adhérents à jour de cotisation et est assez peu médiatisé. Il serait sans doute intéressant d'organiser un débat dans la perspective des prochaines échéances électorales..
    Bonne continuation,

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam et/ou plus généralement tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.