dimanche 30 mars 2014

Eric Zemmour dans "Ça se dispute" sur I-Télé le 28 Mars 2014

Au Sommaire :

Débat NKM / Hidalgo : les femmes, des hommes comme les autres
Marine Le Pen a-t-elle fait exploser le Front républicain ?
Front National : Marine Le Pen a-t-elle fait exploser le biparti
Remaniement: François Hollande doit-il virer à gauche?
Remaniement : qui va où ?
Alain Juppé : sauveur de l’UMP ?




Merci à News360x.

.

34 commentaires:

  1. La nouvelle coqueluche des médias et surtout, des élites financières de notre pays, j'ai nommé "alain Juppé" , 1er ministre de Jacques chirac en 1995, son gouvernement n'a tenu que quelques mois 17 mais 95 - 7 novembre 95 - Je me souviens qu'à cette époque, il était loin d'être l'idole des médias comme les temps changent - sa bobine passait chez les guignols de canal + et ce n'était pas pour le glorifier - Aujourd'hui, il représente une alternative intéressante à tout les lobbys qui sont dans notre pays - Un centriste très pro - union européenne, mondialiste, capable de manger à gauche qu'à droite - comme le dit Zemmour, le centre n'a jamais eu d'électeurs, c'est un parti de "bobos, de notables" - les électeurs, ils les ont en s'alliant avec l'UMP ou en pactisant en sourdine avec les socialos.

    Pour le reste, Valls ne peut plus être le premier ministre, sa côte de popularité à chuté comme neige au soleil, après son inquisition de ces derniers mois, les socialos préfèrent moins le mettre en avant - à ce qui semble - c'est donc le "mafieux" de service, autre ancien 1er ministre sous Mitterand - Laurent Fabius qui reviendrait le poste de premier ministre ( quelle honte) ce gouvernement est le pire de la 5e république même Domenach les traite de guignols.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semble que Manuel Valls a les moyens et un certain soutien pour rebondir, mais nous verrons...

      Supprimer
    2. Ferme ta gueule.

      Supprimer
  2. Ce blog tourne mal, c est dommage certains des intervenants étaient très intéressants.
    Il n est pas nécessaire d injurier pour demander à Kami d être moins agressif et violent dans ses propos.
    Betty

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était pour con2000.

      Supprimer
    2. harry callahan31 mars 2014 à 09:58

      Ca n'est pas mieux, surtout de la part d'un anonyme.

      On pourrait s'epargner ca...

      Supprimer
    3. Il y en a marre de se coltiner des Anonymes. Peut-être que le gérant du blog pourrait faire définitivement quelque chose?

      Supprimer
    4. Ne répondez pas à ce genre de commentaires injurieux sinon, vous aurez toujours ce genre de troll qui ne sont là que pour chercher la dispute, moi je les zappe, je ne leur accorde aucunes importances, j'ai connu bien pire dans d'autres blogs ou forums.

      Supprimer
  3. Au secours mon Zemmour ! Que dis-je, notre Zemmour national !
    encore une soirée électorale au cours de laquelle chacun aura analysé à sa sauce le résultat des élections ! Seul M. Guaino s'est montré capable d'élever la discussion au niveau requis par la gravité de la situation et a su poser les vrais questions, juste avant qu'on ne lui coupe la parole ; l'incurie des autres fait froid dans le dos...Hamon, Belkacem, Duflot, on ne sait ce qui est le plus grave de leur part ; l' idéologie destructrice, l' incompétence, le déni de réalité ou bien les trois à la fois ; on en regretterait presque Ségolène Royal !
    Espérons que les sondages, souvent utilisés à tort et à travers, seront appelés à faire une analyse sérieuse du vote des français, sinon c'est à désespérer.
    Merci Eric de nous éclairer et de décrypter pour nous le résultat de ces élections.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ anonyme : (pourquoi ne pas choisir un pseudo ?)

      "encore une soirée électorale au cours de laquelle chacun aura analysé à sa sauce le résultat des élections ! ".

      REP/ c'est de bonne guerre, chaque politique cherche à surestimer ou à minimiser les résultats qu'ils soient bon ou mauvais - Henri guaino est un des politiciens, il y en a d'autres, de droite et même de gauche, qui sont à la hauteur du débat politique et qui ne pratiquent pas la langue de bois, malheureusement, ce sont ceux-là qui sont les moins écoutés dans leurs partis.

      "on en regretterait presque Ségolène Royal !".

      REP/ Je l'ai trouvé intéressante dans ces propos, elle est une des rares politiciennes chez les socialistes qui à la lucidité des problèmes que traverse notre pays -

      Supprimer
  4. je vous entendu ce soit sur i télé dire que les gens de droite trouvaient que Pierre Cohen était un bon maire - toulousaine depuis 45 ans que vous vous trompez .La ville était dirigé par un sectaire sans aucun charisme - saleté dela ville -logements sociaux dans tous les quartiers de la ville d'où montée de l'i sécurité - camps de rooms - mendicité - les toulousains n'avaient qu'une hate le changement - Jean Luc MOUDENC avait un vrais projet pour la ville et les toulousains

    RépondreSupprimer
  5. harry callahan31 mars 2014 à 03:31

    "Ces elections ne serviront a rien"
    (Eric Zemmour, qui retient comme fait pricipal l'abstention, d'ailleurs Domench aussi.)

    Hélas d'accord avec lui, mais ca n'augure vraiment rien de rejouissant.

    RépondreSupprimer
  6. Avec sa nullité, ses idées dépassées, Hollande permettra peut-être aux Français de comprendre justement ce que EZ dit : à savoir ce que sont maintenant le président et son gouvernement. Des ombres. Ce qui aurait été plus difficile, plus long, si on avait eu de grands acteurs comme Sarkozy.
    thomas

    RépondreSupprimer
  7. harry callahan31 mars 2014 à 09:52

    Sarkozy aurait fait illusion plus longtemps mais sur le fond par contre...

    Tiens a propos du parti de notre actuel président, Kami l'avait qualifié de "parti societaliste"(L'aboutissement final sera sans doute le debat societal et progressiste de la couleur souhaitable des casques de scooters...). Le terme a ete recement repris par le philosophe Remy Brague...

    RépondreSupprimer
  8. Il y a quelque chose d'intéressant à surveiller : deux France qui se comportent différemment.
    - la France qui vote par tradition, par réflexe de classe, par paresse morale ou intellectuelle, par posture idéologique. Les politiques, avec leurs discours, se sont toujours adressés à elle.
    exemple : la réflexion symptomatique du socialiste à Bobigny : un enfant d'immigré, ça vote socialiste. Les réactions offensées à l'égard du FN quand il est élu : quelle honte ! . Les appels à voter pour Hollande ou Sarkozy (seul face à Le Pen) 2017 après toutes les critiques: etc Les vieilles façons de penser.
    - la France qui bouge : dont le vote change, qui s'abstient sciemment, qui instrumentalise son vote.
    Facile de disserter sur la première. Pas sur la seconde.
    thomas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. harry callahan31 mars 2014 à 19:01

      C'est assez vrai, d'autant plus que le pays vieilli, et que les gens plus agés changent moins facilement leur vote, et ont du mal a integrer les changements politiques.

      Les abstentionnistes, les electeurs du FN, beaucoup (Pas tous)sont des jeunes aujourd'hui. Rien d'etonnant, ce sont les premieres victimes de la situation.

      Supprimer
    2. En prenant aussi en compte le fait que certaines personnes, qui ne sont pas victimes de la situation, font aussi dans l'abstention.

      Il ne suffit pas d'avoir plus de moyens pour réussir à faire quand l'on réprésente l'ultra minorité de sa classe sociale.

      Supprimer
  9. La fin de ces élections municipales me donne deux sentiments : la première, la joie après le résultat du FN - 2) l'incompréhension pour la victoire de l'UMP -

    Honnêtement, je n'aurais jamais pensé que le FN gagne autant de ville et qu'il ai, autant de conseillers, un peu déçu de la défaite de philipot et Aliot mais ils progressent de plusieurs points - par contre, la victoire presque écrasante de l'UMP me laisse dubitatif - Certes, c'était à prévoir mais çà fait 40 ans que çà dure, cette alternance - un coup, je vote massivement à droite, un coup je vote massivement à gauche et je recommence, à droite, à gauche...En 2008, la droite de Sarkozy est au pouvoir, il est sanctionné aux municipales, aujourd'hui, la gauche est au pouvoir, elle est sanctionné dans les urnes. Le constat, c'est que les partis que les électeurs ont rejetés il y a cinq ou six ans, ils les revotent dés les nouvelles élections - çà ne choque personne ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. harry callahan31 mars 2014 à 19:03

      Je pense que c'est un peu le meme processus qui a fait elire Hollande, du vote "par defaut"...

      Supprimer
    2. Il faut constater que le FN ne fédère pas autant qu'il le voudrait, car autrement, il y aurait eu plus que 0,2% d'abstentionistes en moins, et qui auraient choisis de voter pour ce parti.
      Florian Philippot (bras droit de Marine Le Pen!) fait moins au deuxième tours qu'au premier.

      La majorité des gens continuent de voter pour le bipatisme droite/gauche habituel, parce que la plupart savent que le programme du FN (même s'il peut être plus souverainiste que ceux autres partis) est inappliquable compte tenu de la faible défense/puissance que peut déployer le régime démocratique face à cette mondialisation de l'immédiateté.


      Post-scriptum:
      Manuel Valls est le nouveau premier ministe: "Il me semble que Manuel Valls a les moyens et un certain soutien pour rebondir".

      Supprimer
    3. @ Kami

      La majorité des gens continuent de voter pour le bipatisme droite/gauche habituel, parce que la plupart savent que le programme du FN (même s'il peut être plus souverainiste que ceux autres partis) est inappliquable compte tenu de la faible défense/puissance que peut déployer le régime démocratique face à cette mondialisation de l'immédiateté.".

      REP/ "compte tenu de la faible défense/puissance que peut déployer le régime démocratique face à cette mondialisation de l'immédiateté.".

      Je ne comprends pas ce propos - Un mot sur le résultat FN - c'est 11 villes de gagnée, le FN n'avait pas de ville en 2008 - plus de 1500 conseillés - il y en avait que 60 - les chiffres parlent d'eux même - certes, l'UMP est le grand gagnant mais le parti est mieux structuré, plus de moyens et bénéficie du rejet de la gauche - tant qu'au score des candidat battu - Philippot, c'est sa première élection et il fait 35%, Aliot fait 44%, en 2008, il faisait 9,02% - donc -

      Supprimer
    4. Il faut comprendre que la technologie permet un déplacement toujours plus rapide des biens commerciaux, et des individus d'un point à un autre sur la planète.
      Le tout provoquant une mondialisation antiétatique et le nomadisme de masse, biens comme individus, sur la planète.

      Dans l'histoire humaine les cités-Etats (à rapprocher du concept d'Etat-nation) sont une conséquence de la sédentarisation

      Le facteur humain y joue aussi évidemment un rôle, mais le souverainisme atteint rapidement ses limites si les autres font autrement. Et comme la France n'a plus les moyens d'imposer sa vision de l'europe...


      Il n'y a pas que l'UMP qui bénéficie du rejet de la gauche sociétaliste. Et les gens peuvent autant voter pour des partis que pour des personnalités.

      Supprimer
    5. L'on peut me répondre que la technologie permet tout cela depuis très longtemps. Ma réponse est que les existences d'armées imposantes empêchaient la mise en place et application de la mondialisation antiétatique.

      Supprimer
    6. je ne vois toujours pas le rapport avec "compte tenu de la faible défense/puissance que peut déployer le régime démocratique face à cette mondialisation de l'immédiateté.". mais bon...

      Supprimer
    7. Les états n'ont pas le temps de plus ou moins contrôler un tel va-et-vient toujours plus rapide de telles quantités de biens et de gens.

      Faut être puissant, économiquement (la sortie de l'Euro et le retour au Franc, ou autre monnaie, n'est pas la condition unique permettant le retour à une exportation compétitive) ou militairement (faites la comparaison de l'importance numérique de l'armée française avec par exemple l'armée des USA ou de la Chine...) pour être capable de ne serait-ce que résister à l'ogre mondialiste.

      Il y a dorénavant 7 milliards de gens sur Terre, et ils ont soif de technologies et faim de nourritures... Le nombre de la population mondiale a doublée depuis la mort du dernier grand président de la France (Charles de Gaulle).

      Les démographies indienne et chinoise rendent ces deux pays très puissants depuis qu'ils font autant dans le commerce mondial.


      Maintenant si vous ne voyez toujours pas le rapport...

      Supprimer
  10. Castillo, une façon de comprendre est peut-être celle-ci : opposition entre conservatisme et progrès.
    Le conservatisme, ce n'est pas ce qu'on en dit du haut en bas. Tenir à des idées, valeurs, concepts anciens, traditionnels, en fonction desquels on vote automatiquement, les défendre, c'est du conservatisme, il va de l'extrême gauche à l'extrême droite. Cela s'appelle : tradition, histoire, fidélité etc. Excellent vecteur : la morale.;
    Le progrès consiste à accepter de tenir compte de la réalité, à dépasser les vieux schémas, à adapter son point de vue à cette réalité, à viser le bien, non d'une idée, mais des peuples, sans a priori, sans préjugé.
    En fonction de cela, qui est conservateur, qui est progressiste ?
    thomas.

    ,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Thomas

      C'est clair votre analyse mais ce qui m'amène à vous poser une question - De Giscard à Hollande, de la droite (udf - rpr - ump) ou de la gauche (PS - allié aux verts et front de gauche) y voyez-vous donc depuis 40 ans (1974 -2014) une différence idéologique, tant sur le plan national (privatisation - hausse des impôts - immigration ) qu'international (délocalisation - même projets européens ) j'en oublie surement - Comme je l'ai écris par ailleurs, je crois que les clivages aujourd'hui sont entre - les souverainistes dont l'idéologie est identitaire, respect de la nation, souvent ils sont conservateurs sur la famille, la morale...et de l'autre, ceux que j'appellent les "fédéralistes" ou "mondialistes" qui eux pensent que l'Etat c'est dépassé, que l'avenir, c'est la mondialisation sans entraves, le multiculturalisme...ect .

      Supprimer
    2. Il y a même l'écrasante majorité des gens qui pensent que l'état autre que sous un régime démocratique est dépassé... Réaction normale pour un peuple méconnaissant de plus en plus son histoire...

      L'on ne peut avoir des bases aussi solides que celles d'une certaine époque en jouant le jeu d'un adversaire beaucoup plus puissant que soi.
      Refuser de s'adapter dans ces conditions équivaut à du suicide d'un point de vue anthropologique.

      Supprimer
  11. @ harry callahan

    "C'est assez vrai, d'autant plus que le pays vieilli, et que les gens plus agés changent moins facilement leur vote, et ont du mal a integrer les changements politiques

    REP: Je crois que vous avez entièrement raison, je le vois dans de nombreuses discussions avec des personnes agées et lorsque l'on regarde attentivement les résultats des votes - la tradition chez les personnes âgées est une chose vraiment difficile a faire changer, on a l'impression que certains croient que le PC est le même que ceux des années 40 - De plus, ils sont très influençables, pas, pas armés comme la manipulation des médias traditionnels dont ils sont les plus fidèles, à l'inverse des jeunes qui avec internet et n'ayant pas le même vécu, sont plus enclin à changer leurs votes s'ils ne sont pas formatés dans les écoles - Encore une fois, que l'on ne se méprenne pas, je ne dis absolument que les gens doivent tous voter le FN, en démocratie, chacun doit avoir le choix mais quand on voit les résultats de l'UMP et du PS depuis 40 ans, je trouve çà curieux que les électeurs ne regardent pas les projets des autres partis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup croient aussi, vieux comme jeunes et riches comme pauvres, que la démocratie (5ème république y compris) possède encore les moyens de faire ce qu'ils attendent d'elle. Mais comme ils ne peuvent être que déçus...

      Il est claire qu'internet forme plus à l'abstentionnisme qu'au vote. Et ceci se vérifie de plus en plus dans les résulats des élections.

      Ne pas voter pour un autre parti (DLR, FN ou autres) ne signifie pas que l'on ne connaisse pas leurs projets et/ou programmes.

      Supprimer
  12. Dans chaque émission, dès qu'on parle de Valls à Domenach, il jouit...et dès que Zemmour s'attaque à Valls, il le défend bec et ongles.
    Domenach à Valls...je suis ton père...tu es mon fils caché...
    Valls 5/20 en français au Bac...sa mère prof...bien pistonné par des relations...
    On voit le chemin qu'il a fait...
    Quelle honte pour la France!!!...je déteste les opportunistes mais si on avait encore l'autre coupable du sang contaminé...
    Certains élus ont joué au coq...mais s'il y avait pas de triangulaire pour certains cas, ils auraient déchanté...
    Dans tous les cas...se sont les citoyens qui vont se faire plumé!
    Attendre 2017?...mais il est déjà trop tard, la France a déjà perdu beaucoup...

    Gervais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Gervais

      Je suis d'accord avec vous, Valls est fabius, c'est bonnet blanc et blanc bonnet dans le genre " voyage au bout de l'enfer" mais qui dans ce gouvernement mérite un peu de respect ? Pour que Domenach les traite de guignol - Après, comme Zemmour, je pense qu'aujourd'hui nos élites au pouvoir sont des pantins qu'agitent Bruxelles - Vous connaissez Assouline ? je l'ai encore écouté dans une vidéo mais alors quel con ce type, d'une arrogance, d'un mépris avec belkacem, ils se disputent certainement pour le prix de la personne la plus méprisante.

      Supprimer
    2. "Dans tous les cas...se sont les citoyens qui vont se faire plumé!"

      Et par un plumeur supplémentaire...


      "Attendre 2017?...mais il est déjà trop tard, la France a déjà perdu beaucoup..."

      Même qu'elle va perdre encore plus d'ici l'année 2017. (l'élection présidentielle existera-t-elle encore?) Il risque fort de ne plus rien rester à sauver...

      Supprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam et/ou plus généralement tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.