mercredi 12 mars 2014

La chronique d'Eric Zemmour du 11 Mars 2014 sur RTL.

Eric Zemmour : Les avocats au secours de Nicolas Sarkozy contre les juges.

La Chronique d'Éric Zemmour du 11 mars 2013 en vidéo : la nouvelle affaire Sarkozy a visiblement réveillé la guerre avec les juges et, une fois n'est pas coutume, la guerre entre les avocats et les juges qui sont entrés dans cette danse très politique.

)

.

15 commentaires:

  1. Là, il serait temps de se demander si c'est normal que des magistrats soient politisés et étrangement, de la même famille politique.

    RépondreSupprimer
  2. Ce qui n est pas normal , c est que des gens comme Cope, le plus menteur d entre nous, soit interviewé par tous les journalistes pour dire qu il est choqué les attaques subies par l ump. De qui de moque t on ?
    C est Chirac puis Sarkozy qui ont détourné le plus les lois en leur faveur. Et l affaire Tapie ?
    Les affaires apparaissent toutes maintenant à cause de l immunité. Cela leur a permis de faire toutes leurs turpitudes pour de l argent.
    Donc merci aux courageux juges.
    Betty

    RépondreSupprimer
  3. @ betty . Le problème, ce n'est pas que l'on juge copé ou sarkozy, là, vous avez raison, le problème, c'est que vous ne verrez pas - sauf si c'est un paria - un politicien de gauche être la cible de ces juges - Bernard tapie avant de retourner sa veste était un ministre socialiste sous Mitterand, c'est son propre camps, certains qui avaient peur qu'il prenne Marseille qui l'ont fais tomber sinon, il serait encore là. Ce que je trouve dangereux, je me répète, c'est que l'on donne un grand pouvoir sans contrepoids à des hommes qui en plus, sont majoritairement de la même couleur politique et dont, nous avons vus, à travers l'affaire du mur des cons, leur idéologie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'on ne va tout de même pas imposer la parité chez les juges (50% à droite et 50% à gauche). Et imposer que le prévenu soit jugé par un juge ayant la même idéologie politique.

      Supprimer
  4. harry callahan14 mars 2014 à 16:38

    Et si ces gens etaient ideologiquement a l'inverse ? Kami n'a pas tort, difficile d'exiger une "parité". Le probleme c'est plus un potentiel"gouvernement des juges" que leur couleur politique.

    Certains juges de gauches(Ou de droite) laissent heureusement leurs opinions politiques de coté dans l'exercice de leur travail.

    RépondreSupprimer
  5. @harry callahan

    " Certains juges de gauches(Ou de droite) laissent heureusement leurs opinions politiques de coté dans l'exercice de leur travail."

    REP/ Ils sont loin d'êtres majoritaires, c'est pourquoi, il faut un contrepoids, il n'est pas normal que l'on donne les clés de la justice à un groupe d'hommes dont on connait aujourd'hui, qu'ils se servent trop souvent pour leur idéologie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ce serait quoi le contrepoids? Il se baserait sur quel(s) critère(s)?

      Supprimer
  6. Concernant les magistrats, on peut comprendre qu'ils aient des associations professionnelles.
    Mais, celles-ci ne devraient intervenir que sur des questions professionnelles et être strictement apolitiques.

    Autant il est normal qu'il existe des syndicats chez les ouvriers et bon nombre de travailleurs, autant l'existence de syndicats de magistrats est une anomalie.

    Les magistrats ont un rôle particulier qui devrait interdire de leur part toute manifestation publique de positions politiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ pepe

      Le syndicat de la magistrature a pris le pas, même s'il y a encore des juges qui font leurs boulots, sur la neutralité que doit avoir la justice, pour servir leur idéologie soixante huitarde. De même, le syndicat des enseignants qui fédère derrière lui beaucoup de pouvoir, on le voit après les dernières affaires dont les premières remontent dans les années 70, de même, les médias qui véhiculent toujours les mêmes attaques, prioritaires contre Le FN et la droite dite républicaine ou tout ceux qui se dressent contre leur idéologie. si on ajoute les syndicats traditionnels, tous politisés, à l'extrême gauche et les artistes du show bizz qui sont là, pour véhiculer en musique, l'idéologie dominante, nous pourrions croire que notre société depuis 50 ans ressemble étrangement à ce bloc soviétique tant redouté jadis par ces mêmes acteurs. remarqué, en cherchant bien, le trotkisme, maoisme et consort, chez certains qui sont au premier plan comme dans l'ombre, c'est une seconde nature.

      Supprimer
    2. harry callahan15 mars 2014 à 20:09

      En tout cas ca me semble plus efficace de cibler un syndicat que l'opinion personnelle des juges (Que tous n'affichent pas).

      Les maoistes francais devraient migrer en chine, ca leur beneficierait beaucoup, mais les chinoix n'en veulent sans doute pas...

      Supprimer
    3. Petit regard sur la presse, vous allez sur google et dés que l'on recherche sur la politique, voici les noms des magazines les plus actifs - le point - propriétaire Artémis, une holding gérant les participations de François Pinault homme d'affaire qui en plus de beaucoup d'activité est Administrateur de Bouygues SA, propriétaire de TF1 dont on connait l'influence dans le monde politique.

      Le parisien autre journal très actif - détenu par le groupe amaury, dirigé par Philippe Carli, ce dernier, De 2002 à 2010, il a assuré la présidence de la Chambre franco-allemande de commerce et d'industrie dont il reste membre et administrateur. Il a, pendant cette même période, été vice-président du club économique Franco-Allemand qu’il a créé avec Francis Mer.

      Libération , plusieurs actionnaires dont Édouard de Rothschild (que l'on ne présente plus)

      Le monde - aujourd'hui dirigé par Pierre Jeantet qui succéda à Jean-Marie Colombani qui est un membre (je le souligne parce que çà a un certain intérêt) du club Le Siècle dont le fondateur était Georges Bérard-Quélin, membre important du Grand Orient de France. (pour ceux qui n'ont pas encore vu le film documentaire de Serge Halimi "les nouveaux chiens de garde" vous comprendrez pourquoi je souligne ce personnage.

      le nouvel observateur est la propriété du groupe perdriel .

      Le figaro appartient à Serge Dassault dont on connait son appartenance politique - Tout cela pour dire ô combien la presse, les journalistes ont la liberté d'expression - - là aussi, un peu comme les magistrats, comment peut-on parler d'impartialité ou de ne pas y voir de conflits d'intérêts lorsque les principaux propriétaires ou décisionnaires sont eux mêmes, les acteurs de la vie politique qui régie notre société ? Il fut un temps ou on accusait l'Etat de se servir de la presse pour défendre sa politique or aujourd'hui, ce sont des grands groupes financiers qui dirigent les médias, est-ce mieux ? Ne servent-ils pas leurs intérêts ? ne sont-ils pas influents sur la politique ?

      Supprimer
    4. Nous le savons déjà...

      Supprimer
    5. Pour reprendre mon argumentation plus haut sur la presse, voici un interview de Pierre Gatines, philosophe et chercheur indépendant, spécialiste des réseaux d’influence, et militant d’ATTAC. ( et dont je signale que l'on ne peut soupçonner de faire parti de l'extrême droite) interview fait par un journaliste indépendant (agence info libre) que je recommande quand on veut avoir de vrais infos - (pour le coup, ils ont été traités par le magazine "l'express " d'être de l'extrême droite" bref comme l'a dit Pierre Jovanovic, un journaliste français d'origines serbes, ""on est tous d’extrême-droite, t'as pas compris ? du moment que t'es pas d'accord avec le PS" - Donc cette interview concerne les accords transatlantiques qui sont fais dans le dos des peuples et dont les grands médias, trop occupés à parler de la quenelle de Dieudonné, de l'escapade de Hollande ou des colistiers FN, ne disent curieusement pas un mot, ce qui est entrain de se passer dans notre dos est très important et grâce à des gens comme ATTAC mais bien d'autres réseaux, nous pouvons êtres informés avant qu'il ne soit trop tard, la lutte des classes n'a jamais cessé et elle est entrain d'être gagné par les puissants.

      voici le lien.

      http://www.agenceinfolibre.fr/traite-transatlantique-zoom-sur-les-groupes-dinfluence-et-la-reunion-feutree-a-lhotel-shangri-la/

      Supprimer


  7. Bonjour,

    Je me permets de vous écrire ce mail car je viens de publier aux Editions Jeanne d'Arc, du Puy en Velay, une biographie de Philibert Besson, député atypique de la III° République: "Philibert Besson le fou qui avait raison".
    .
    Elu à la Chambre en 1932, il fut déchu de ses fonctions en 1935, pris le maquis en Haute-Loire pendant un an et devint l'homme le plus recherché de France.

    Mais vous devez bien connaitre son histoire, son parcours atypique!

    Un précurseur de l'europe que l'on a traité de fou à l'époque.
    Il mena plusieurs combats durant toute sa vie, contre les Puissants, les monopoles, en l'occurrence les compagnies de chemins de fer, les compagnies d'électricité (les Vautours)...

    Par ailleurs, membre du mouvement fédériste de Joseph Archer, il créa dès 1928, l'ancètre de l'euro, l'Europa, la monnaie universelle, la monnaie de la paix gagée sur le capital-travail devant servir dans les Etats fédérés d'Europe...

    Le SEL avant l'heure!



    Peut-être cet ouvrage pourrait-il vous intéresser ou certains membres de votre blog ?

    .
    Personnellement, je trouve regrettable que cette "figure" soit tombée dans l'oubli, ses combats étant toujours d'actualité,
    Cette biographie se présente sous la forme d'un dialogue entre deux personnages de fiction mais tout ce qui y est raconté est véridique.
    .
    Je vous joins donc la couverture ainsi que deux liens, l'un permettant de m'écrire directement, l'autre d'accéder à la page qui lui est consacré sur le site des Editions Jeanne d'Arc.
    En vous remerciant par avance de la suite que vous donnerez à ce courriel, pour m'aider à la diffusion de cet ouvrage, je reste à votre disposition pour plus d'informations

    Jean-Luc Dousset








    Pour contacter l'auteur Jean Luc Dousset, c'est là

    Vous pouvez commander ce livre directement chez l'éditeur
    en cliquant ici ⇓

    5 rue de la Gazelle
    43000 Le Puy-En-Velay
    Tél. 04 71 02 11 34












    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue avoir connu le nom de Philibert Besson lorsque j'ai entendu (étant enfant en colonie de vacances à la fin des années 50) la chanson de Georgius : "le lycée Papillon" (1936).
      C'est un inspecteur qui interroge les "meilleurs élèves" en histoire, géographie, arithmétique, ... et "le cancre" (nommé Cancrelat).
      Les "bons élèves" ne disent que des inepties mais sont félicités par l'inspecteur.
      Le "cancre", interrogé en philosophie, dit entre autres : "comme plus tard, je veux devenir ministre, moins je serai calé, plus j'aurai de valeur".

      Passage où Philibert Besson est cité.

      - Élève Troufigne.
      Vous connaissez bien la géographie
      Et bien, citez-moi les départements
      Les fleuves et les villes de la Normandie
      Ses spécialités et ses représentants.

      - Monsieur l'Inspecteur, je sais tout ça par coeur
      C'est en Normandie que coule la Moselle
      Capitale Béziers et chef-lieu Toulon
      On y fait le caviar et la mortadelle
      C'est là que mourut Philibert Besson.

      - Bravo mon ami
      Je vous mets neuf et demi.

      Choeur :
      On n'est pas des imbéciles
      On a même de l'instruction
      Au lycée Papa, au lycée Papil
      Au lycée Papillon.

      Philibert Besson, député non-inscrit de Haute-Loire (législature 1932-1936), était en vie quand cette chanson est sortie.

      Supprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam et/ou plus généralement tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.