vendredi 6 juin 2014

La chronique d'Eric Zemmour du 6 Juin 2014 sur RTL.

Eric Zemmour : "Obama - Poutine, ce n'est pas reparti comme en 1950"



.

106 commentaires:

  1. Eh oui, histoire d'empires. Depuis des milliers d'années jusqu'à aujourd'hui, c'est l'Histoire. Mais voilà, la guerre ultime entre le bloc ouest et le bloc est (guerre froide) n'a pas eu lieu. Un événement fondamental s'est introduit : la bombe atomique; Les responsables des guerres n'étaient plus à l'abri. Alors ça s'est reporté sur la guerre économique. (avec l'otan qui sert d'interface) La Russie n'est pas au niveau. C'est sûr. Mais réveiller l'idée de conflit, quand l'empire américain pensait achever sa victoire, ça gêne.
    L'Europe ne peut pas exister, c'est le caniche des USA
    thomas.
    ,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y eut deux bombardements atomiques, sur Hiroshima et Nagasaki, avant la "guerre froide"...

      Supprimer
  2. C'est vrai, c'est toujours pour le pouvoir que des conflits éclatent, c'est à celui qui va étendre un peu plus son empire, c'est vrai aussi que l'arme nucléaire a changé un peu la donne, aujourd'hui, la guerre est économique et une des armes a destruction massive, c'est le médias, Poutine a donné un interview à un média français et ce qui était important a été censuré, on peut voir l'interview en entier sur un autre site comme par exemple, la volonté européenne et des américains d'attiser le feu en Ukraine, De Gaulle se méfiait des américains et quand on regarde l'histoire jusqu'à aujourd'hui, on peut que lui donner raison, j'ai lu qu'un g7 a eu lieu (donc sans la Russie et la Chine) et ce qui a filtré c'est l'empressement a ratifier les accords de libre échange (accords transatlantiques) au plus vite. Les résultats des élections européennes ont dus faire leurs effets.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis tout a fait dans la ligne de Zemmour et il affirme la réalité qui existe depuis plus de 40 ans en ce qui concerne les populations maghrébines ! ces gens là sont incivilisé et le resteront cest dans leur cultures !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. harry callahan7 juin 2014 à 15:05

      "ces gens là sont incivilisé "

      Ridicule...

      Supprimer
  4. Justement Kami, Ca a été radical. Et étant dpnné le progrès dans les bombes !
    Et quant aux médias, Castillo, regardez quel numéro nous font nos gouvernants. Tout ça pour nous.
    Et quand en plus, on fête la libération des nations européennes qu'ils s'attachent tout particulièrement à effacer de la carte ! Quelle mascarade !
    thomas

    RépondreSupprimer
  5. Je trouve tout a fait risible de voir et d'entendre Hollande parlait de libération de la France alors que depuis la fin de la seconde guerre, il fait partie de cette caste qui dilapide la France pour la donner aux américains.

    RépondreSupprimer
  6. Aussi, je trouve qu'il ne faut pas être complice de ceux qui seraient toujours prêts à refaire les mêmes erreurs, et à nous envoyer encore au casse-pipe pour défendre leurs intérêts.
    On posait justement la question :
    Quelle France a été libérée ? On peut ajouter
    Nos gouvernements sont-ils plus proches de leur peuple, plus soucieux de lui, plus solidaires de lui qu'autrefois ? Ou sont-ils une caste à part et indifférente ?
    thomas

    RépondreSupprimer
  7. Je me suis régalée avec l emission " ça se dispute " c était du grand Zemmour avec toute sa culture sur le débarquement.
    Betty

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce que vous ne saviez pas ce qu'il a dit?

      Supprimer
    2. Non pas tout et ça ne fait pas de moi une ignorante ni une imbécile comme vous avez l air de le penser et je me fiche de vos remarques.
      Betty

      Supprimer
    3. L'on est un(e) ignorant(e) (en tout cas de la politique) lorsqu'on ne connaît pas le b.a.-ba d'un sujet de cette importance.

      Supprimer
    4. Pour Kami :

      L'article l' sert à éviter le rapprochement à l'oral de deux voyelles, plus particulièrement quand on suit et, ou, où, pourquoi, qui, quoi, si.

      Désolé mais je n'en pouvais plus de ces "l'on" à longueur de message...

      Supprimer
    5. age mental etc7 juin 2014 à 20:09

      L'emploi du "l" euphonique en début de phrase n'est pas incorrect, y compris dans le cas de " l'on ". On peut a la rigueur le considérer comme vieillot ou a peine pédant, mais c'est un jugement purement gratuit sur l'auteur, pas sur la syntaxe. L'on ferait bien de trouver mieux a critiquer.

      Supprimer
    6. Comme vous Betty, c'est chaque jour que je m'instruis un peu plus... et Zemmour dans son domaine est bon pédagogue ;)
      Vous faites bien de ne pas vous laisser décourager par des pédants ridicules !

      Supprimer
    7. Les pédants ridicules attendent vos arguments...

      Supprimer
  8. harry callahan7 juin 2014 à 15:43

    "La russie contrairement a l'URSS, n'a pas de modele economique alternatif"

    Bravo Zemmour...

    RépondreSupprimer
  9. dans l'émission "çà se dispute", la dernière partie est savoureuse et Domenach est plutôt gêné de reconnaître qu'il y a un problème avec une immigration qui n'a pas été contrôlée et qui a surtout une culture trop différente que la nôtre. L'erreur a été de croire que le vivre ensemble était possible avec toutes les "communautés" sauf que, comme le dit Zemmour, même si ce n'est pas la majorité, est pratiqué ici en France, par une minorité qui considère, et les juifs, et les chrétiens comme des ennemis, Domenach a beau dire que les responsables de l'Islam de France affirment que les musulmans doivent se plier aux lois de la république ( depuis qu'ils sont en France, il était temps qu'ils le disent) çà n'empêche pas un noyau de se radicaliser, d'autant et ce n'est pas prêt de s'arrêter. Deux petites réflexions) on attend des chansons (comme le dit zemmour) de la part de ces chanteurs-humanistes pour dénoncer ces crimes et aussi, qu'est-ce qu'on aurait pas écrit si le tueur aurait été de l'extrême droite, ici et partout, on aurait pointé le FN comme le coupable de tous les maux de notre planète. Il faut arrêter l'immigration et pour l'arrêter, il faut retirer toutes les aides sociales, déjà, çà fera des économies et en plus, çà n'attirera plus une nouvelle immigration à venir en France.

    RépondreSupprimer
  10. " La Russie n'a pas de modèle économique alternatif " exact. Et il n'y a pas non plus de modèle de civilisation alternatif (communisme) comme pendant la guerre froide. Enfin, les dictateurs ne sont plus de mise à ce niveau. D'où le côté ridicule de cette comparaison historique.
    thomas

    RépondreSupprimer
  11. harry callahan7 juin 2014 à 22:17

    "L'erreur a été de croire que le vivre ensemble était possible avec toutes les "communautés""

    Parce ceux qui ont voulu le faire croire ne pratiquaient pas.

    Hors aujourd'hui de plus en plus de gens "pratiquent" et le vivent tres tres bien.

    Et ca tout les gadgets electoraux et diversions diverses ne le changent pas.

    Ceux qui se croient a l'abri devraient penser que dans un monde ou tout est connecté...Ils ne sont pas si a l'abri...

    Preparez vous sans doute donc a la deconnection.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Harry callahan

      "Parce ceux qui ont voulu le faire croire ne pratiquaient pas.

      REP/ Principalement ceux qui militent pour le "vivre ensemble".

      "Hors aujourd'hui de plus en plus de gens "pratiquent" et le vivent tres tres bien.

      REP/ Ha oui ? Ou çà ? Dans les banlieues à fortes connotations musulmanes je présumes.


      "Ceux qui se croient a l'abri devraient penser que dans un monde ou tout est connecté...Ils ne sont pas si a l'abri...

      REP/ Connecté par ceux qui militent pour le mondialisme sauvage, par la disparition de toutes les frontières, par ceux qui appellent de leurs vœux une passerelle sans entraves avec les USA. C'est certains que de ce point de vue, pas de doute, le communautarisme battra son plein mais le "vivre ensemble", çà, c'est une formule pour les naïfs.

      Supprimer
    2. Une vérité qui fait plaisir, c'est la victoire de la Russie sur l’Allemagne nazie, longtemps ignorée au profit des américains, il est évident que ces derniers ont un pouvoir médiatique dont la propagande à sut influencer l'histoire et des alliés Européens, tout acquis à leurs causes, voilà à peine aujourd'hui que l'on parle (à demi-mot) du scandale des viols des femmes de Normandie commis par des soldats américains -

      Supprimer
    3. age mental etc8 juin 2014 à 12:36

      @ harry callahan: "Preparez vous sans doute donc a la deconnection".

      Peut-être l'instant de lucidité le plus remarquable sur ce blog, eurêka, bravo.

      Ghettoïsation - compartimentation - déconnection.

      Une alternative - pas souhaitable - pourrait être "les gangs de New-York" (ce qui n'est pas un encouragement a plus de discours "anti-USA" déjà bien exprimé sur ce blog).

      Supprimer
    4. "(ce qui n'est pas un encouragement a plus de discours "anti-USA" déjà bien exprimé sur ce blog).

      Ce qui nous change de 70 ans de pro-USA et d'anti-russe. Merci internet, les médias et les intellectuels alternatifs !!!!

      Supprimer
    5. harry callahan8 juin 2014 à 16:25

      "anti-russe"

      Une chose qui etonnera toujours: Avant 1989, ou etiez vous ?
      (Parce qu'anti-russe, faut peut etre se rappeller que le PC a ete le premier parti francais, et qu'il etait tres independant de Moscou...)

      Quelques rares lucides parlaient de Russie avant 1989, ils avaient raison.

      Mais la Russie "faisait partie" de l'URSS.

      Ca incluait pas mal d'ogives nucleaires, le Komintern, le pacte de Varsovie, des dictatures policieres, etc...

      En bref, les gens ne fuyaient pas des USA vers les etats paradisiaques de la liberté socialiste, c'etait le contraire.

      C'etait la RAF ou Action Directe qui posaient des bombes.

      Donc la sitation geopolitique etait differente, et pourtant, les etats gardaient des constantes .
      (D'ailleurs certains ont commencer a devenir independants relatifs de l'Atlantisme...Tres tot...De Gaulle ? Ou D'autres dès les années 80, et c'etait tres bien vu a droite a l'epoque...)

      Vous ne pouvez pas attaqzer les etats unis en permanence parce qu'ils defendent leurs interets, et trouver la Russie merveilleuse alors qu'elle n'est toujours pas un departement francais (du moins aux derneire nouvelles "alternatives")...

      Vous pouvez aussi trouver d'autres pays ou religions merveilleux.
      (Pas besoin d'en rajouter)

      La seule chose qui compte c'est la France, c'est la seule constante, le reste change, donc les Etats Unis, la Russie, on s'en fiche, c'est NOUS qui est important.

      Et nous c'est un pays de 1500 ans.

      Supprimer
    6. age mental etc8 juin 2014 à 18:11

      @ harry callahan: exact et c'est bien cela la realpolitik française.

      Castillo & Cie sont "bien intentionnés" mais ont besoin de recul.

      Si on n'a pas vécu l'entre-deux-guerres (mondiales 1 et 2) ou l'après-guerre (2) ou au moins la guerre froide a partir de la Corée, la fin de l'empire colonial Français et Anglais, en Europe, Afrique, en Asie, jusqu'à la chute du mur de Berlin, on ne peut pas bien comprendre, même de manière livresque, sauf par une forte tradition orale familiale ou par les proches, ou une formation ad hoc (vu l'enseignement "moyen" historique et géopolitique en France).

      S'il y a un "empire" potentiel qui ait le recul historique et culturel pour se mesurer avec confiance a la France et au Monde, c'est bien la Chine.

      Non pas qu'il n'y ait pas de civilisation avec un recul historique gréco-romain, a commencer par les adversaires arabes, perses et indiens d'Alexandre le Grand. Aujourd'hui, tribalisés, ils pèsent peu sans allégeance, aux US, aux Russes, a la Chine, peut-être a l'Inde qui elle même cherche sa voie.

      La "realpolitik" a la française se différencie de l'allemande par un choix.

      Que les rapports de force et conflits d'intérêts apparents au moment, ne sont pas de nature a bloquer ni une destinée nationale, ni une trajectoire géopolitique, ni la vocation de rayonner et d'inspirer, au delà de la force brutale ou du besoin urgent (de gaz, de sécurité, de neutraliser le voisin).

      C'est ce qui différencie la France de l'Allemagne, mais aussi de la Pologne, ou des pays Baltes. C'est moins hypocrite que l'"indépendance" Anglaise, qui est une allégeance directe aux US, a compare au Japon, qui lui n'a même pas la dissuasion nucléaire, et cherche a reconstituer son pouvoir .

      Ce qui ne veut pas dire que la France ne s'implique pas, elle le fait, a la hauteur de ses moyens militaires sérieux mais fiscalement restreints.

      Indépendamment de ce qui peut arriver a Pierre-Paul-Jacques en géopol, le jour ou ce principe d'indépendance est abandonné, il n'ya plus de France.

      La dessus je suis un peu d'accord avec les railleries sur la perte évidente de souveraineté vis-à-vis de l'Europe, les accords TAFTA et l'équivalent trans-pacifique. Mais il faut bien comprendre que non seulement les Républicains Américains mais aussi les Démocrates derrière Obama sont de plus en plus hostiles a ces accords hyper-libéraux, pour les mêmes raisons que nous.

      Castillo & Cie risquent en fait de trouver leurs meilleurs alliés par le retour de bâton anti-globaliste Américain, ce pas uniquement des Républicains anti-globalisation et des Libertaire néo-isolationniste, mais les Obamo-Clintonites qui veulent protéger leur base électorale populaire qui risque de passer chez l'ennemi (Rick Santorum "populiste" presque comme qui on sait).

      Tout est affaire de rééquilibrage des doctrines et du pouvoir économique et militaire et migratoire. Raccourci par Coluche dans les années 80: "vous avez vu ces Arabes qui mangent le pain de la bouche des Portugais", voire également Thierry Le Luron dans les années Chaban-Delmas et Giscard.

      Supprimer
    7. @ age mental

      "Castillo & Cie sont "bien intentionnés" mais ont besoin de recul."

      REP/ Oui, grand maître. A vous lire, vous avez un siècle, Dieu merci, il y a des historiens qui font leur travail sans fabriqué l'histoire.

      Bref.

      Sortir les mêmes ritournelles, apprises dans les médias et les livres d'histoires" officiels" qui nous ont spoliés des véritables enjeux de notre société, nous font oublier les vrais tournants qui nous rapprochent de l'union EU-USA. Assurer aujourd’hui le sort de la liberté, de la démocratie, de la paix et de la prospérité est un problème qui relève de l’organisation du gouvernement du monde », Clarence Streit,. Clarence Kirschmann Streit (1896-1986) reporter au new york times est l'auteur du livre "Union Now".1939. véritable programme politique, guide certainement les pas des élites mondialisée. Mais bien avant lui Cecil John Rhodes, un des princes du mondialisme (1853 - 1902) homme d'affaires et homme politique britannique, fondateur de la British South Africa Company et de la compagnie diamantaire De Beers en liaison avec les Rothchild, et dont une bourse fut créé dés 1904, pour les étudiants politique, militaire, ingénieur, journaliste, service secret et dont les motivations sont "mondialistes" Clarence streit a eu la bourse cecil rhodes tout comme un certain Bill Clinton. Nous sommes très loin de l'idée d'empire d'un Napoléon Bonaparte ou d'un Alexandre le grand, dépassé par le groupement de riches industriels, banquiers ect...Qui eux, ont l'argent, les pouvoirs de tirer les ficelles des gouvernements, ce n'est plus un homme ou un gouvernement qui a le pouvoir mais une oligarchie financière, mondialiste qui pousse ses pions et affrontent des adversaires qui lui barrent la route vers un marché mondial sans entraves. Un dernier exemple, on ne parle qu'aujourd'hui des accords transatlantiques alors que depuis la seconde guerre, 1939, l'idée d'accords transatlantiques était mis en avant par Clarence streit et soutenu par le president Roosevelt et William Joseph Donovan, créateur de la CIA? Clarence Streit lancera deux idées transatlantiques, 1954, 1962 - pour un périmètre commun unissant l'ouest de l'Europe et l'Amérique du nord avec des normes américaines ect...ect...

      Tout cela pour dire, que ces accords ne datent pas d'hier, que c'est un mensonge ceux qui prétendent qu'ils ne sont au courant de rien (je pense aux politiciens et aux journalistes) que des accords sont presque conclus avec le Canada. (et là, pas d'échos) - Alors le seul problème d'immigration...c'est gadget.

      Supprimer
    8. harry callahan8 juin 2014 à 23:06

      Castillo vous connaissez la differnce entre Rome et Carthage ?

      Ou comment l'Angleterre s'est averé un empire commercial maritime agressif bien avant les mechants americains ?

      Et puis c'est drole de vous voir alternativement pointer les americains puis "l'olligarchie mondialiste". Vous meme etes conscients que ca n'est pas si simple.
      (Et que oui, certains politiques americains ne suivent pas. Comme d'autres...).

      Je ne vois pas en quoi ce que vous ecrivez est contradictoire avec le fait qu'il faille penser France avant de penser "les americains sont nos ennemis"
      (Et les russes nos alliés ? Devriez en parler aux militaires francais qui ont fait l'Indochine..."'l'ennemi interieur"-Et pas seulement !- financé par Moscou, ca n'avait rien de virtuel...)

      "c'est un mensonge ceux qui prétendent qu'ils ne sont au courant de rien"

      Quelqu'un ici dit le contraire ?
      Apres vous avez des gens plus ou moins conscients et acteurs des choses.

      Supprimer
    9. @ Harry callahan

      "Et puis c'est drole de vous voir alternativement pointer les americains puis "l'olligarchie mondialiste". Vous meme etes conscients que ca n'est pas si simple.

      REP/ Ce que je trouve drole, c'est par contre que vous défendiez l'Amérique plus que vous ne défendrez la France, qui est le plus Gaulliste des deux ? - Bon. Il vous est difficile apparemment de comprendre ou de dissocier, un pays (l'Amérique et l'oligarchie financière) - Pourquoi je parle de l'Amérique ? - Parce que jusqu'ici, c'est la 1er puissance mondial - (certes la Chine l'a devance économiquement il y a peu) Pourquoi est-elle la première puissance mondial ? - Comme toute empire, l'Amérique à fait des conquête, s'est élargie, à gagné des guerres et çà a un coût. Qui payent et qui gagnent ? - Toujours les mêmes, ceux qui font les armes, ceux qui investissent dans un pays, bref, les grands financiers. Ils ne sont pas qu'en Amériques, en Angleterre, en Allemagne...Partout.

      " Je ne vois pas en quoi ce que vous ecrivez est contradictoire avec le fait qu'il faille penser France avant de penser "les americains sont nos ennemis"

      rep/ Parce que nos élites qui nous dirigent ne sont plus "français", ils sont allemands ou américains, bien plus intéressants que ce peuple d'incapables et de contestataires que sont les français et puis j'ai répondu à " age mental" d'aller voir une certaine vidéo d'une chaîne américaine qui a fait un reportage sur la France - édifiant -

      - (Et les russes nos alliés ? Devriez en parler aux militaires francais qui ont fait l'Indochine..."'l'ennemi interieur"-Et pas seulement !- financé par Moscou, ca n'avait rien de virtuel...)

      REP/ Les allemands nous ont fais la guerre, ce n'est pas pour cela que l'on ne traite pas avec eux, la Russie ne nous a pas envahie. Par contre, a la différence d'avec les Etats Unis, c'est qu'une union européenne élargie avec la Russie ferait certainement du continent un des plus riche du monde sinon le plus riche, c'est pour cela que les Etats unis et leur ami intime l'Angleterre s'y opposent.

      j'ai écris ""c'est un mensonge ceux qui prétendent qu'ils ne sont au courant de rien"

      vous répondez "Quelqu'un ici dit le contraire ?
      Apres vous avez des gens plus ou moins conscients et acteurs des choses.

      " je parlais des journalistes et des politiciens et non des visiteurs de ce blog bien sur - Oui ils disent le contraire, parce que a la façon dont ils parlent, ils font comprendre qu'ils ne sont au courant de rien - journalistes et politiciens - Tout comme ils ignorent ou ils ne parlent jamais des nombreux think tank (cercle de rendez-vous des hommes d'affaires, politiciens dont des chefs d'Etats, journalistes et autres...dont aucunes infos ne sort) Bildeberg, bertelsmann, Council on Foreign Relations....ect.

      Vous ne m'avez pas répondu, avez-vous voté contre cette union européenne ? Parce que ce n'est pas un reproche mais je trouve que c'est assez étrange cette attitude de dénoncer les méfaits de cette union européenne mais de ne rien faire (hormis délirer comme kami) pour justement empêcher que çà continue.

      Supprimer
    10. Il y en a un qui délire sec ici, et ce n'est pas moi.

      Supprimer
    11. j'ai oublié, les Euro-régions, voila un sujet qui mérite attention puisque c'est le vœu des dirigeants de cette union européenne pour détruire les Etats - Pourquoi, alors qu'il y a tant à faire sur le plan social et malgré la déroute des socialistes aux élections européennes et municipales, sa priorité, c'est la réforme territoriale ? Vous n'ignorez pas que Jean marc Ayrault encore 1er ministre, le 13 décembre 2013, à Quimper, relança le processus de la charte européenne des langues régionales ou minoritaires. Ici et là, on entend des annonces de référendums pour l'indépendance d'une région et l'union Européenne n'est certainement pas étrangère à ce qui se passe.

      Supprimer
    12. lu sur le blog de Jacques Sapir. extrait d'un interview.

      " Le PPE et le PSE seront obligés de tomber les masques du rôle de la fausse opposition et finiront, comme c’est le cas dans différents pays, par se coaliser pour former la prochaine Commission. Ne craignez-vous pas que ces « ententes européennes élargies » ne favorisent une ultérieure perte de souveraineté nationale, sans tenir compte du cri de détresse qu’ont lancé les peuples européens ?

      Réponse de Sapir. "e crains qu’hélas ce cri de détresse ne soit pas entendu, parce que les partis du PPE et du PSE ont systématiquement ignorés les réactions et les réticences des peuples depuis maintenant près de 25 ans. Nous aurons une coalition pour faire du Parlement Européen une chambre d’enregistrement de décisions technocratiques prises par la commission."

      Conclusion: Quand le FN dénonce la connivence (l'alternance unique selon Michéa) de l'UMP et du PS, beaucoup s'insurgent de cette formule qu'ils dénoncent comme simpliste OR nous le voyons bien au parlement européen ou ces deux grands partis s'associent quand ils sentent la vraie opposition les menacer ( les Euroceptiques, FN, FG, les verts (parfois)) - les masques tombent -

      Supprimer
    13. harry callahan11 juin 2014 à 17:19

      "Ce que je trouve drole, c'est par contre que vous défendiez l'Amérique plus que vous ne défendrez la France, qui est le plus Gaulliste des deux"

      Ha vous trouvez que je defends l'amerique ? Devriez remontez a l'affaire syrienne ou je me faisait limite traiter d'anti americain primaire...
      Et en fait c'est tout simplement juste pas le cas.
      Je suis juste pas interessé par les interets de l'Amerique mais par ceux de la France !

      A part ca vous me demandez si j'ai voté contre l'UE en 2005 ?
      Parce que voter contre a servit a quelque chose ?
      (Je peux vous assurer que j'ai pas voté pour ! Ca vous fait une reponse...)
      Vous choisissez tres mal votre exemple pour essayer de demonter que le vote est efficace, parce que ce vote là est la preuve meme du contraire !

      Je suis contre l'europe actuelle, je suis pro france et pas pro amerique ou pro russie ou ce que vous voulez.

      A propos des "masques qui tombent", on va encore plus rire quand les retournements de vestes vont arriver. C'est pas tout de suite, mais vous pouvez compter dessus.

      Un systeme qui ne marche pas n'a pas d'avenir.

      Ou alors il va falloir que ce systeme devienne tres repressif.
      La les masques vont tomber vraiment.

      Supprimer
    14. "Ce que je trouve drole, c'est par contre que vous défendiez l'Amérique plus que vous ne défendrez la France, qui est le plus Gaulliste des deux ?"

      Il "ose" sortir un truc pareil...

      Supprimer
  12. Qu'est ce qu'était l'URSS si ce n'est l'empire Russe à son maximum ?

    Cette impérialisme est peut être le plus vieux du monde. Celui-ci resurgit à nouveau à la faveur de la révolution Ukrainienne et de l’affaissement de la puissance occidentale. C'est la continuité historique.

    Le communisme a simplement été (comme dans tous les pays qui y ont succombé) le véhicule d'un nationalisme traditionnel, voire plurimillénaire.

    **

    RépondreSupprimer
  13. @ Harry callahan

    Je n'attaque pas, je rappelle des choses qui nous ont été cachées depuis 70 ans par les médias, les élites, par la propagande hollywoodienne qui consistaient à faire des américains, les sauveurs de l'humanité et les autres, les allemands (quand ceux-ci voulaient dominés l'Europe) les russes et aujourd'hui les chinois, quand ce n'est pas les Iraniens, les irakiens hier ou les syriens, les gros méchants qu'il faut abattre. Vous ne pouvez pas ignorer que ce sont les Américains (je parle des élites) qui en Europe imposent leur vision du monde, je dirais même leur dictature. Vous écrivez qu'ils défendent leur pays, et je vous répond, que vous avez mal lu alors christopher lash, ils n'ont pas de pays, l'Amérique, merci Obama, à plus d'endettement que depuis Georges Washington à bill clinton, le pays est ruiné, Près de 50 millions d’Américains (49,7 millions) vivent sous le seuil de pauvreté, avec 80% de l’ensemble de la population américaine vivant à un niveau proche de la pauvreté voire en dessous . Récemment, un G7 (sans les Russes) et bien sur en dehors des chinois, a révélé l'empressement des américains pour les accords transatlantiques, des accords qui leurs permettraient de résister à l'emprise chinoise et de garder le leadership pour la gouvernance mondiale or vous l'ignorez peut-être, les russes ont essayés par trois fois de faire du libre échange avec l'Union européenne, refusé en faveur des Etats Unis, ces derniers comme les anglais craignant d'êtres écartés de l'Union et de perdre leurs avantages, ont mis leurs vétos, Les événement de l'Ukraine sont révélateurs des agissements des américains et aussi des allemands (même si ces derniers sont encore liés avec les russes pour le Gaz) Au début de l'Année 2014, Poutine a relancé sa demande de libre échange avec l'UE et comme par hasard, une "révolution" peu après sur la place Maïdan chasse le pouvoir Ukrainien - (comme en 2004)avec la fameuse révolution orange, c'est un secret de polichinelle, qu'infiltrés parmi les manifestants, nous retrouvons des "agents" américains ou allemands. En conclusions, si pour vous comme vous dites, ce qui compte, c'est la France alors, je suppose que vous avez voté contre cette union européenne qui livre notre pays aux élites américaines.

    PS. En cette période de célébration du débarquement de Normandie, il est bon de rappeler le rôle ambiguë de nos élites financières françaises (banques et industrie) pendant l'occupation pour comprendre la vision réelle des élites financières mondialistes d'aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. age mental etc8 juin 2014 à 19:05

      @ Castillo2000: l'Amérique que vous attaquez a longueur de blog ne correspond plus vraiment a la réalité actuelle, sauf dans la sphère financière et sa réglementation extraterritoriale (BNP etc) je vous l'accorde.

      L'Amérique se replie militairement et fiscalement malgré les déclarations du "Pivot" en Asie-Pacifique, et malgré des moyens encore importants, la crédibilité de ses alliances sécuritaire est en cause (parler de lignes rouges qui s'effacent avec l'écume des jours, envoyer des tweets indignés de la Maison Blanche ou des lettres fortement formulées des Nations Unies n'est pas un substitut a l'usage dissuasif de la puissance militaire - idem pour la France en Afrique et partout ou nous intervenons quasi seuls d'ailleurs).

      Vous êtes sympa mais vous retardez d'une guerre (Iraq 1/2 et Afghanistan): le problème a partir de maintenant, ce n'est pas l'abus de pouvoir Américain, c'est son retrait géostratégique. Et cela devient un peu problématique.

      L'Histoire montre que cela est interprété comme faiblesse, par les adversaires mais aussi par les alliés "entre deux eaux", ce qui ne peut que renforcer le caractère prudemment indépendant de la diplomatie militaire et économique (et culturelle) française.

      D'ailleurs les a priori "bons caniches de l'Amérique" pour reprendre votre terminologie, que sont la Pologne et le Japon (a priori peu comparables) étudient la politique de la France pour comprendre comment évoluer et survivre dans un monde "zéro/multipolaire" ou l'Amérique recule, et ou la Russie et la Chine montrent des manifestations de résurgence et d'hégémonie régionale, pour ne pas dire globale a terme (Chine, + démographie Inde et Afrique).

      Tandis que l'Europe militaire n'existe pas, tandis que sa politique étrangère "commune" est surtout un sac de nœuds de conflits d'intérêts.

      Ceci étant, l'univers parallèle dans lequel vivent les élites de la construction (usine a gaz) européenne et leurs pendants, notamment aux US, et leur emprise au sein de nos gouvernements est assez hallucinant. Mais je suis prêt a parier que Obama partira sans un TAFTA ni l'accord trans-Pacifique signés (la Malaisie n'en veut pas, le Japon bloque sur agriculture et automobile, mais en fait personne ne veut de l'ingérence locale ultime que cela entrainerait).

      Obama n'a pas autorité sur ces traités, c'est l'affaire du Congres de voter et de décider, et il faut déjà voir les résultats des élections mid-term en Novembre 14. Surtout si les Républicains gagnent, mais même sans, les Démocrates ne sont pas chauds (Harry Reid a bloqué le fast-track d'Obama déj.

      Personne en dehors de certaines élites, ne veut du TAFTA aux US, pour les mêmes raisons de souveraineté locale que nous. Et ils en ont assez du libéralisme car il souffrent aussi de ses excès et de l'immigration en matière de chômage, de-industrialisation etc. D'ailleurs si tout implose, ils pourraient se retirer de l'OMC, c'est l'option nucléaire notamment vis-à-vis de la Chine.

      D'ailleurs FH, Fabius & Co le sentent bien, et font semblant de supporter la CE sur ce dossier, tout en en cherchant une off-ramp, convenablement fournie par le dossier BNP-P et l'amende légèrement "surchargée", une excuse crédible.

      Tout cela est du théâtre politique, la seule chose qui compte est le pouvoir. D'ailleurs vos amis(e)s l'ont bien compris et n'ont qu'une peur, c'est que tous ces épouvantails se dégonflent car même les partis dits "gouvernementaux" ne font plus que semblant d'y croire.

      Ne soyez pas "dindon de la farce" a la puissance 2 ou 3, une seule fois suffit largement, non ?!

      Supprimer
    2. @ Age mental

      " Castillo2000: l'Amérique que vous attaquez a longueur de blog ne correspond plus vraiment a la réalité actuelle, sauf dans la sphère financière et sa réglementation extraterritoriale (BNP etc) je vous l'accorde.

      rep/ Je n'attaque pas l'Amérique mais ces élites, faudrait mieux me lire. Je n'ai absolument rien contre le peuple américain par contre, je peux vous montrer un reportage d'une chaine américaine qui parle des français "édifiant".

      "Vous êtes sympa mais vous retardez d'une guerre (Iraq 1/2 et Afghanistan): le problème a partir de maintenant, ce n'est pas l'abus de pouvoir Américain, c'est son retrait géostratégique. Et cela devient un peu problématique.

      REP/ C'est pour cela qu'Obama a envoyé des unités d'élites dans 4 nations Afrique, payé par des fonds "spéciaux" du Pentagone, parmi lesquels se trouvent les bérets verts, pour entraîner des commandos sélectionnés en Libye, Niger, Mauritanie et au Malie, 70 millions de dollars sont dépensés pour l'achat d'armes ect...Et s'ils n'ont pas bougés en Syrie ou en Ukraine, c'est à cause de la Russie.

      "Personne en dehors de certaines élites, ne veut du TAFTA aux US, pour les mêmes raisons de souveraineté locale que nous.

      REP/ Vous croyez encore que ce sont les politiciens qui ont le pouvoir ? Les accords transatlantiques intéressent les financiers, les multinationales, de même, les lobbys sont présent en nombre au parlement de Bruxelles. Ce sont eux qui traitent les accords, les politiciens sont des sous fifres.

      Tenez sur le dossier BNP Paribas, vous croyez que c'est Obama qui a le pouvoir de sanctionner ou de revoir à la baisse la sanction ?

      Bref. Il serait temps de baisser les masques et d'arrêter de parler d'Amérique, de Russie, de France ...Et plutôt de considérer que ce sont les élites financières, industrielles, banquières qui sont derrière tout çà, un exemple ? Qui a relancé le projet de constitution Européenne après le non de la France et des pays bas en 2005 ? (les mêmes qui sont à l'origine du texte du traité de Lisbonne porté par Nicolas Sarkozy)

      Supprimer
  14. harry callahan8 juin 2014 à 23:14

    "Vous croyez encore que ce sont les politiciens qui ont le pouvoir ?"

    Curieuse declaration...
    (Surtout quand on connait votre focalisation sur le vote....Vous parliez de 2005 au fait ?)

    "Et plutôt de considérer que ce sont les élites financières, industrielles, banquières qui sont derrière tout çà,"

    Vous devez etre vaguement au courant que ca ne date pas d'hier...

    Seulement le marxisme a ses limites: la culture existe, donc ces elites ont au moins une appartenance civilisationnelle a defaut de nationale.

    Je maintiens: notre seule chance de ne pas nous perdre est de se baser sur nous memes, pas d'idolatrer un sauveur exterieur.

    Evidement, ca n'a rien de facile...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Harry callahan

      "Curieuse declaration...
      (Surtout quand on connait votre focalisation sur le vote....Vous parliez de 2005 au fait ?)

      REP/ Au contraire, c'est un fait - on ne devine pas çà sur un coup de tête, c'est dans le constat que l'on tire des conclusions, dans la politique qui est menée et c'est évident depuis De Gaulle - Comme je l'ai écris, je n'ai pas la prétention (comme certains sur ce blog qui sont des génie en herbe) d'écrire que je ne me suis jamais trompé - Vous savez combien de millions de gens ont été trompés par ces politiciens ? ... De plus, les infos ont été cadenassées par les médias eux-mêmes à la soldes des financiers - Pas facile d'y voir clair. Ensuite 2005 - là, je crois que çà a été un vrai tournant, il a fallu réécrire ou plus exactement "détourner" le vote des peuples français et hollandais pour faire passer le traité pour une politique qui privilégie le grand patronat - le think tank qui a largement contribué à relancer le traité, c'est la fondation bertelsmann,un empire des médias (ils ont RTL, M6, fun radio, femmes actuelles, la plus grande maison d'édition américaine,(Random House) qui a édité Obama en 2006 ect...donc qui a relancé le 1 juillet 2005 avec les parlementaires allemand( Elmar Brok député européen CDU il est administrateur du think tank Les Amis de l'Europe. Jo Leinen fait partie du groupe politique de l'Alliance progressiste des socialistes et démocrates et un autricien dont le nom m'échappe..)

      j'ai écris ""Et plutôt de considérer que ce sont les élites financières, industrielles, banquières qui sont derrière tout çà,"


      vous répondez " Vous devez etre vaguement au courant que ca ne date pas d'hier...

      rep. J'ai beau cherché, il ne me semble pas qu'il y a beaucoup de personnes qui en parlent sur ce blog. Mais bon, suis-je bête.

      "Seulement le marxisme a ses limites: la culture existe, donc ces elites ont au moins une appartenance civilisationnelle a defaut de nationale.

      rep. Pourquoi vous me parlez de Marxisme ? - vous n'ignorez pas que Poutine est un libéral, de plus, Marx n'était pas le "communiste pur et dur que la caricature occidentale a fait de lui. Deux choses - Le communisme est un danger, une erreur qui a conduit à un enfermement comme l'ex URSS mais le capitalisme ne vaut pas mieux, c'est une autre dictature - la seule appartenance de cette "civilisation" est son rapport avec l'argent et çà ne date pas depuis hier, si çà continue, on va revenir à la monarchie, les seigneurs d'un côté et les "bouseux" de l'autre.

      "Je maintiens: notre seule chance de ne pas nous perdre est de se baser sur nous memes, pas d'idolatrer un sauveur exterieur.

      rep/ Si vous avez lu la réponse que je fais à Age mental, je lui dis que je ne crois plus qu'un napoléon ou un alexandre le grand pourrait s'opposer à ce groupe mondial de financier donc je ne crois pas à l'intervention d'un être providentiel par contre, "comptez sur nous même, d'accord mais en faisant quoi ? en croisant les bras et en attendant que çà se passe ? Certains croient qu'ils suffit de s'en foutre et de s'abstenir pour croire que tout va bien se passer, je regrette mais c'est loin d'être le cas, il y a certainement deux choses que redoutent cette oligarchie ( la révolution des ouvriers et le vote massif de ces derniers) le reste...

      Supprimer
    2. harry callahan9 juin 2014 à 16:11

      "Pourquoi vous me parlez de Marxisme ? "

      Parce que considerer que les evenements historiques sont fondés sur la lutte de classes seule, c'est tres marxiste. Ca compte, mais il n'y a pas que ca.
      (1914 est une preuve a contrario et pas la seule).

      Quand je parle de sauveur exterieur je parle d'une ideologie ou d'un pays exterieur.
      Pas d'un Napoleon.

      S'opposer a des financiers ? En fait les jouer les uns contre les autres est une maniere de limiter leur pouvoir. (Khodorkovsky en a fait les frais en Russie...).

      "mais le capitalisme ne vaut pas mieux, c'est une autre dictature - la seule appartenance de cette "civilisation" "

      Le capitalisme n'est pas un civilisation. quand au retour au feodalisme, ca risque d'etre un imponderable materiel. Ca coute moins cher que le reste, et quand on passe a un monde de la rareté.
      Devriez lire Soljenitsyne pour le reste, il a fait grincer des dents a l'ouest en son temps...

      "il y a certainement deux choses que redoutent cette oligarchie ( la révolution des ouvriers et le vote massif de ces derniers) le reste..."

      "Ouvriers" ? Encore du marxisme...
      C'est vrai qu'il y a encore pas mal d'ouvriers en France (Autour de 20% des actifs ?), mais c'est loin d'etre une base suffisante. En 2005 on a vu a quel point le vote gene vos "elites"...

      Le vote c'est encore de la com'. Je ne vous dit pas que ca ne veut rien dire, je vous dit que ca fait parti d'un tout.

      Ce serait miraculeux que par les choses changent uniquement par le biais du vote.
      Surtout en France. Mais la "revolution des ouvriers", ca ne tombe pas du ciel, et les "ouvriers" qui font la revolution seuls, c'est de la mythologie communisante.

      ils sont "encadrés"(Certains diront manipulés), vos "ouvriers"...

      S'en foutre il faut avoir des moyens pour et les moyens, peu de gens vont les avoir.


      Supprimer
    3. @ Harry callahan

      J'ai écris " "Pourquoi vous me parlez de Marxisme ? "

      Vous répondez " Parce que considerer que les evenements historiques sont fondés sur la lutte de classes seule, c'est tres marxiste. Ca compte, mais il n'y a pas que ca.
      (1914 est une preuve a contrario et pas la seule).

      REP. 1914 et d'ailleurs comme toutes les guerres, c'est la volonté d'un gouvernement, poussés par des élites financières pour étendre leur empire, a la fin du 19e siècle, l'Angleterre qui ne domine plus autant le marché, voit l'émergence de la jeune Allemagne , la course à l'armement par exemple, pour voir qui est le plus fort, (comme les USA aujourd'hui) l'Asie puis l'Afrique, la bataille pour celui qui remportera le marché, ceci avant 1914 - Tant qu'aux ouvriers à cette époque, il faut savoir que du temps de Bismarck, il n'y avait pas de retraites, que l'on bossait plus de 12h par jours, que les enfants de 12 ans étaient employés et que bien sur, il ne fallait pas se mettre à dos le cartel des industriels qui protestaient dés qu'ils entendaient parler d'augmentation de salaire.

      "Quand je parle de sauveur exterieur je parle d'une ideologie ou d'un pays exterieur.
      Pas d'un Napoleon.

      REP/ Je ne pense pas du tout que cela soit possible même pour un pays, on lui ferait la guerre et on se chargerait de le traiter de "communiste"

      "S'opposer a des financiers ? En fait les jouer les uns contre les autres est une maniere de limiter leur pouvoir. (Khodorkovsky en a fait les frais en Russie...).

      REP/ C'est ce qui se passe aujourd'hui, à travers la formation de blocs.

      Ensuite, c'était pour reprendre vos mots que j'ai écris "civilisation" pour capitalisme, par contre, c'est une dictature, celle d'une oligarchie qui veut imposer son diktat à la masse populaire.

      a suivre

      Supprimer
    4. suite et fin
      j'ai écris ""il y a certainement deux choses que redoutent cette oligarchie ( la révolution des ouvriers et le vote massif de ces derniers) le reste..."

      votre réponse " "Ouvriers" ? Encore du marxisme...

      REP/ Vous faites du "Apathie" dés que l'on dit un mot, çà doit définir la "pensée"' - j'écris ouvriers ou citoyens d'en bas ou ceux qui sont exclus du "système" -

      "En 2005 on a vu a quel point le vote gène vos "elites"..."

      REP/ Bien au contraire, ce vote à eu des conséquences parce qu'il a montré au plus sceptiques le vrai visage des élites, d'ailleurs (et Zemmour le dit) c'est là que le vrai clivage s'est fait, fini la fausse opposition (gauche-droite)

      "Le vote c'est encore de la com'. Je ne vous dit pas que ca ne veut rien dire, je vous dit que ca fait parti d'un tout.

      REP/ Si le vote ne les dérangerait pas, ils s'abstiendraient de faire tout ce cinéma avant les élections et mieux, ils enlèveraient le vote. SAUF que si la majorité des citoyens votent CONTRE l'UMP et le PS, là, çà peut faire une révolution.

      Ce serait miraculeux que par les choses changent uniquement par le biais du vote.
      Surtout en France.

      REP/ Si cela ne se passe pas, c'est que des gens bien pensant militent contre le vote Dieu seul sait pourquoi (bien que j'ai une petite idée) en leur faisant croire que çà va faire changer les choses - totalement faux. Ensuite, le bourrage des médias qui manipulent l'opinion, c'est entrain de changer mais il faut du temps.

      "Mais la "revolution des ouvriers", ca ne tombe pas du ciel, et les "ouvriers" qui font la revolution seuls, c'est de la mythologie communisante.

      REP/ çà je veux bien vous croire d'autant que la majorité des syndicats (dirigeants) sont politisés et qu'aucunes révolutions du peuple n'a été sans les élites (pas même 1789)

      "S'en foutre il faut avoir des moyens pour et les moyens, peu de gens vont les avoir.

      REP/ Oui en d'autres termes, si on vous suit, on fait rien. Ce qui me fait dire ceci, je veux bien croire a 99% que le vote ne sert à rien et qu'une révolution citoyenne est loin d'être acquise mais d'entendre ou de lire des critiques, uniquement des critiques de la part de personnes qui ne font rien parce que selon eux, il n'y a pas de "moyens" me laisse " rêveur".

      Supprimer
    5. " le désespoir et l’inquiétude qui gagnèrent et agitèrent tout le pays quand la banque des Etats Unis s'attaqua au peuple dans le but de l'obliger à se soumettre à ses revendications, ne doivent cependant pas tomber dans l'oubli, la nature aussi impitoyable, qu'implacable qui présida à l'oppression de cités et de communautés entières, à la ruine et à l'appauvrissement de moult individus, ainsi qu'à la brusque transformation d'un décor de prospérité réjouie en une scène de ténèbres et d'abattement, devrait toujours rester gravée dans la mémoire du peuple américain, si ce fut là son pouvoir en temps de paix, quel n'aurait-il pas été en période de guerre avec l'ennemi à vos porte ? il n'est pas de nation, sinon celles des hommes libres des Etats Unis, qui eut pu sortir victorieuse d'un tel combat, pourtant si vous n'aviez pu vaincre, le gouvernement serait passé des mains de tous à celles de quelques-uns et ce pouvoir organisé de l'argent vous aurez dicté, à partir de ses secrètes enclaves, le choix de vos plus hauts fonctionnaires et obligé à faire la paix ou la guerre pour satisfaire au mieux ses propres désirs" - Andrew Jackson (15 mars 1767 - 8 juin 1845) Président des Etats Unis.

      Vous voyez, je ne suis pas anti-américains, Andrew Jackson, tout comme Jefferson et Madison avant lui, s'est opposé au monopole des banquiers, de la banque des Etats unis qui serait gérés par une élite de banquiers. Hélas, ce ne fut pas le cas des autres Présidents dont un certain "Thomas Woodrow Wilson ( 1856 - 1924). Pour mémoire, la Réserve fédérale des États-Unis ou (Fed) fut créé en 1913.

      Supprimer
    6. harry callahan9 juin 2014 à 20:34

      "c'est la volonté d'un gouvernement, poussés par des élites financières pour étendre leur empire"

      Vous negligez des constantes culturelles, l'importance de l'opinion publique. (Manipulable, mais jusqu'a un certain point. rien que pour le declenchement la guerre de 1871, par exemple).

      Vous avez aussi la concurence de l'Allemagne vis a vis de l'Angleterre, non seulement commercialement mais au niveau maritime, et meme culturel etc...

      Les thalassocraties n'aiment pas les concurents ou les continents unifiés...

      "aux ouvriers à cette époque"

      Oui mais il n'y a pas eu d'union du proletariat.
      En France l'union sacrée a prevalue par exemple.

      D'autres facteurs que la lutte des classes donc, et surtout la lutte des classes ne fonctionne pas de facon internationale.

      "j'écris ouvriers ou citoyens d'en bas ou ceux qui sont exclus du "système" -"

      Ca n'est pas suffisant.
      Pour que il y ait basculement, des elites doivent suivrent, d'autre part s'il y a beaucoup d'ouvriers et d'employés, etc, vous avez aussi une classe de possedants en France. Il faut qu'ils basculent , et c'est pas aussi impossible que ca en a l'air de prime abord.

      "si on vous suit, on fait rien."

      Je vous dit que le vote ne suffit pas, qu'il est une manifestation de l'opinion (D'ailleurs vous avez l'air d'accord) mais ne change pas le pouvoir, je ne vous dit pas de ne pas voter.

      Merci de nous raconter l'histoire du Dr Jekill sinon...
      (C'est une boutade et un clin d'oeil)

      Supprimer
    7. @ Harry callahan

      j'ai écris: "c'est la volonté d'un gouvernement, poussés par des élites financières pour étendre leur empire"

      rep.Vous negligez des constantes culturelles, l'importance de l'opinion publique. (Manipulable, mais jusqu'a un certain point. rien que pour le declenchement la guerre de 1871, par exemple).

      REP/ Savez-vous ce que Bismark a dit de Bedel et Liebknecht qui ont refusés en 1870, le vote des crédits militaires pour poursuivre la lutte contre la France ? - De traites ! Sans oublier qu'à cette époque (aussi) le grand patronat contrôle la presse (et le peuple n'avait pas encore internet)

      "Oui mais il n'y a pas eu d'union du proletariat.
      En France l'union sacrée a prevalue par exemple

      REP/ Oui c'est vrai, c'est pour cela que les élites préfères les allemands parce que ces derniers ont toujours sus mettre en veille les protestations des ouvriers. Quand vous écoutez nos élites, comme ils badent le modèle allemand - Tenez le SMIC, pas encore en Allemagne et personne pour nous dire à combien doit-il être le SMIC européen pour contenter les oligarchie financières.

      "Je vous dit que le vote ne suffit pas, qu'il est une manifestation de l'opinion (D'ailleurs vous avez l'air d'accord) mais ne change pas le pouvoir, je ne vous dit pas de ne pas voter.

      rep/ Vous écrivez que le vote ne suffit pas mais vous n'écrivez pas ce qui doit l'accompagner, c'est d'ailleurs la remarque que je ferais à ceux qui pensent comme vous. Que faut-il faire ? Vos suggestions sont les bienvenus.

      "Merci de nous raconter l'histoire du Dr Jekill sinon...
      (C'est une boutade et un clin d'oeil)

      REP/ Je veux croire que c'est une boutade si vous le dites mais je suis confus, je l'avoue...Mais bon. Avez-vous compris le message édifiant d'Andrew Jackson qui me semble fort d'actualité non ? Il est tiré d'un livre d'Anthony Sutton " Le complot de la réserve fédérale " Anthony Sutton était un économiste, historien et écrivain britannique. Il a écrit des livres très intéressants.

      Supprimer
    8. harry callahan9 juin 2014 à 22:17

      "Vos suggestions sont les bienvenus."

      N'importe quoi qui valorise votre pays. Par le biais d'entreprises de culturel, etc...
      Ce ne sont pas les possibilités qui manquent (Ca depends de ce que vous faites, de votre metier, etc...), vous ne voulez pas non plus qu'on vous incite a faire un putsch comme Robin ?

      Vous ne pouvez pas dire que les politiques ne sont pas le pouvoir et dire que le vote va tout changer. C'est contradictoire, apres si vous ne voyez pas la contradiction, je n'insiste pas.

      Votre accord sur la reserve federal a ete signé sur une ile...

      Supprimer
    9. @ Harry callahan

      j'ai écris " "Vos suggestions sont les bienvenus."

      vous répondez "N'importe quoi qui valorise votre pays. Par le biais d'entreprises de culturel, etc...
      Ce ne sont pas les possibilités qui manquent (Ca depends de ce que vous faites, de votre metier, etc...), vous ne voulez pas non plus qu'on vous incite a faire un putsch comme Robin ?

      REP/ Non mais attendez - j'aimerai comprendre - D'abord vous écrivez que le vote n'est pas suffisant, je vous demande une suggestion pour accompagner le vote et vous me répondez "N'importe quoi qui valorise votre pays. Par le biais d'entreprises de culturel, etc...Vous croyez réellement que cela va changer la politique de l'union européenne en agissant de la sorte ? Ou peut-être soutenez-vous la politique qui est mené actuellement par la majorité parlementaire européenne ? - Après tout, chacun a le droit d'exposer ses opinions.

      "Vous ne pouvez pas dire que les politiques ne sont pas le pouvoir et dire que le vote va tout changer. C'est contradictoire, apres si vous ne voyez pas la contradiction, je n'insiste pas.

      REP/ C'est parce que vous restez sur l'idée que l'on (ou que je) vote un parti - ce qui n'est plus vraiment majoritaire aujourd'hui - je m'explique - Je ne vote pas Marine le pen ou plus exactement le FN, je vote un "projet" - vous disiez vous même que j'ai des idées de "gauche" or le FN n'est certainement pas mis à gauche de l'échiquier politique. Tout ce qui peut nuire à cette immonde construction oligarchique (UE) suffit à beaucoup d'électeurs pour voter ceux qui prônent sa destruction après, je ne dis pas, que çà se fera, nous verrons...Savez-vous que Marx a écrit au journal le "New york tribune" ?

      Supprimer
    10. harry callahan10 juin 2014 à 00:26

      ".Vous croyez réellement que cela va changer la politique de l'union européenne en agissant de la sorte ? "

      Oui si on valorise la France pas l'Europe.

      D'autre part la solution miracle pour renverser les choses, vous ne l'avez pas non plus. Ce sont des speculations.
      (Respectables en tant que telles)

      "Ou peut-être soutenez-vous la politique qui est mené actuellement par la majorité parlementaire européenne ?"

      Je traduit par : "soit vous etes avec nous, soit vous etes contre nous".
      ...Vous n'avez aucun moyen pour dire des choses pareilles, mais si ca vous fait plaisir....

      Vous votez pour un projet et pour des gens qui vont le mettent en oeuvre.

      Vous m'avez vu essayer de vous dissuader de voter ?

      "Tout ce qui peut nuire à cette immonde construction oligarchique (UE)"

      C'est de l'ordre du symbole, la construction europeene continue.
      Certains contre lobbies sont plus concretment efficace que de la candidature de temoignage.

      Cela dit, essayez de comprendre: je ne juge pas le score du Fn comme negatif(Pas positif vu que ca ne change rien), parce qu'il montre un reveil.

      Ca fait parti d'un tout, d'un changement de paradigme.

      Apres vous etes militant, ca inclu des reflexes (Me demande si vous etiez aussi virulent quand vous souteniez Sarkozy., on ne vous refera pas...

      (Marx a eu des prises de position tres "liberales". C'est connu...)

      Supprimer
    11. Le Caliméro de service confond désigner un ennemi avec le moyen de redonner un certain amour propre à la France.


      "Cela dit, essayez de comprendre: je ne juge pas le score du Fn comme negatif(Pas positif vu que ca ne change rien), parce qu'il montre un reveil. Ca fait parti d'un tout, d'un changement de paradigme."

      Réveil par rapport à quoi exactement?

      Supprimer
    12. harry callahan10 juin 2014 à 09:46

      C'est a relativiser.

      Mais globalement c'est tout de meme un signe de voir un vote qui a un caractere souverainiste.

      Supprimer
    13. @ Harry callahan

      Oui si on valorise la France pas l'Europe.D'autre part la solution miracle pour renverser les choses, vous ne l'avez pas non plus. Ce sont des speculations.
      (Respectables en tant que telles)

      REP/ Travailler mais travailler pour qui ? Dans le système qui est le notre, patron ou ouvrier, on met la main à la poche et il y a toujours une bonne excuse. Faire bien c'est quoi ? Valoriser la France certes mais tant que ces élites seront au pouvoir, (vous et moi et bien d'autres seront des "anonymes" ou des victimes) Et même ceux qui croient qu'ils peuvent bosser ou vivre pour "eux même" - Ensuite, qu'est-ce qu'il se serait passé si aux élections européennes, le front national et le front de gauche auraient fait des gros scores et que les partis pro-union européennes n'auraient pas dépassés les 10% avec un vote massif de la population - là, on aurait parlé de révolution -

      j'ai écris ""Ou peut-être soutenez-vous la politique qui est mené actuellement par la majorité parlementaire européenne ?"

      vous répondez "Je traduit par : "soit vous etes avec nous, soit vous etes contre nous".Vous n'avez aucun moyen pour dire des choses pareilles, mais si ca vous fait plaisir....

      REP/ C'est vous qui interprétez les choses comme çà, moi je pose seulement une question - Ce n'est pas parce que cette union européenne correspond, si c'est le cas à vos attentes que vous êtes un ennemi, vous avez le droit d'y croire - Ceci dit, vous ne répondez pas à la question mais bon..


      C'est de l'ordre du symbole, la construction europeene continue.
      Certains contre lobbies sont plus concretment efficace que de la candidature de temoignage.

      rep/ Dites-vous une chose - 2005 çà a été un tournant - sans 2005, le FN n'aurait plus fait 18% aux présidentielles et 25% aux européennes...Il y a une constante.

      "Cela dit, essayez de comprendre: je ne juge pas le score du Fn comme negatif(Pas positif vu que ca ne change rien), parce qu'il montre un reveil. "

      REP/ Honnêtement, çà ennuie beaucoup le score du FN mais pas forcément pour les municipales ou même les européennes, là je vous donne raison (enfin, il y aurait autre chose à dire) cependant, vous savez ce qui inquiète les élites politique et médiatique et autres..? - La constante. A tort ou à raison, le FN devient de plus en plus, pour beaucoup de citoyens, une réalité et çà - (faut lire l'interview de JF Khan qui a d'ailleurs sorti un livre, pour comprendre cela.

      Apres vous etes militant, ca inclu des reflexes (Me demande si vous etiez aussi virulent quand vous souteniez Sarkozy., on ne vous refera pas...

      REP/ Je ne sais pas pourquoi on pense que je suis militant, je vous assure, je n'ai pas la carte du parti FN, en faite, je défends juste mon opinion, en ce qui concerne Sarkozy, j'étais un peu "refroidi" par sa position européenne - çà n'a pas empêché d'avoir voté pour lui et comme dirais notre "extra lucide " Kami, tu t'es trompé, tu dois être exécuté (guy béart)

      Supprimer
    14. "(Marx a eu des prises de position tres "liberales". C'est connu...)

      Plus que l'histoire officielle du "Marxisme" nous le révèle. peut-être que vous serez surpris...

      Supprimer
    15. Il y a une différence entre se tromper, ce qui est le cas de tout le monde, et ne pas le reconnaître en se permettant au passage de faire sans cesse des leçons à ceux qui sont assez lucides pour ne pas tomber dans ce genre d'attrape nigaud.

      Mais étant donné que tu ne connais pas la nuance, et préfère faire dans les amalgames...

      Supprimer
  15. Tout à fait d'accord
    quelle mascarade cette comémoration
    quand je pense aux 400 000 morts de Stalingrad par rapport aux quelques milliers de tués sur les plages de normandies le 6 juin, j'ai envie de hurler. Sans la contre attaque russe ces chers ricains seraient restés isolationnistes du moins en Europe. Quand je pense qu'aucun média ne nous rappelle le lourds tribu payé par l'armée rouge pour vaincre l'armée d'Hitler, j'ai envie de sourire!

    RépondreSupprimer
  16. Comme je l'ai écris ailleurs, les américains ont une arme très efficace, les médias, que cela soit la presse ou la TV ou le cinoche (Hollywood) ils ont sus reécrirent à leurs avantages l'histoire. A propos de média, je viens d'écouter, un interview de philippot sur RTL par le calamiteux Aphatie, un interview qui a duré 7'13" sur uniquement JM Le pen et ce qu'il a dit de ces artistes "humanistes" Bruel, bedos, noah et consort qui passent leur temps à cracher sur l'électorat FN alors qu'ils en ont rien à foutre de la misère des français de la classe d'en bas - 7'13" uniquement pour parler de JM le pen qui a dit le mot "Fourner" bla bla bla...(affaire d'Etat) à côté, plus de cinq millions de chômeurs, près de dix au seuil de la pauvreté, des restrictions sur les retraites et sur le remboursements de la sécu" mais qu'importe, parlons 7' 13" sur ce que JM Le pen a dit - Voila ou nous en sommes aujourd'hui dans notre pays et vous ne rêvez pas, nous ne sommes pas dans un pays de l'EX URSS ni en Corée du nord ou en Chine mais en France.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. FERME TA GUEULE !

      Supprimer
    2. Ça vous gêne tant que cela que Castillo2000 dise la vérité sur Apathie. Cet homme est toujours en train de faire la morale alors qu il ne sait que cirer les bottes des politiques.
      Du calme tout le monde a le droit de donner son avis sans se faire insulter. C est ça la démocratie.
      Betty

      Supprimer
    3. @ Betty

      Ce qui dérange, c'est SURTOUT que je vote le FN mais ne répondez pas à ce genre de messages, ce sont des sortes de "troll" qui apparaissent dans les divers forums ou blogs pour insulter ceux qui ne pensent pas comme eux, Audiard aurait simplement répondu " Je ne parle pas aux cons, ça les instruit" -

      Supprimer
    4. Au cas ou vous l'ignorerez, on est "fliqué" donc, je vous suggère de "modéré" vos propos sur certains thèmes. Nous sommes sur un blog dont (en principe) les participants sont des "fans" de Zemmour, vu sa popularité auprès de certaines associations et auprès de l'inteligentsia médiatique, il est clair que des blogs comme celui-ci (ou d'autres) attirent ou vont attirer des "personnes bien attentionnées" qui n'ont qu'un seul but "diaboliser" ceux qui ne sont pas dans la philosophie acceptable. donc quel que soit, vos désaccords avec moi, soyez prudents.

      Supprimer
    5. Dans les médias, on nous bassine que du mot de JmLP...J'ai cherché le sens du mot "fournée"...
      ensemble de gens qui participent à un même mouvement...
      C'est clair, vu les propos du passé de JmLP, tous ses ennemis se sont engoufrés dans la brèche...et ils ont tout de suite pris le mot au premier sens et je le comprends, à juste titre.
      Par respect à toutes les victimes (pas seulement les "pauvres" juifs) de la seconde guerre mondiale...des crimes ont été commis par tous les régimes!
      La seconde guerre mondiale en Europe est le résultat pour une bonne part de la première guerre mondiale...et il y a de nombreuses causes à cette première guerre mondiale (pas seulement ceux qu'on nous impose dans nos livres scolaires!)
      Pour les commémorations des massacres...
      Des actes lâches entrainent en retour des actes encore + lâches...c'est un cercle vicieux.
      Quand des pseudo/résistants (pour la plus part qui changent de veste voyant le vent qui tourne, un débarquement imminent ou pour de nombreux, la mère patrie était Moscou) abbattent des soldats ou officiers allemands par derrière...et ensuite ce sont des innocents qui doivent payer...porter le chapeau, il y a pas de mot...
      Pour la seconde guerre mondiale...je recommande le film Far Away, une autre histoire vraie...pleins d'émotions, qui laisse songeur...
      Gervais

      Supprimer
    6. Il y a le film "Stalingrad" (celui réalisé par Jean-Jacques Annaud) qui parmi ses nombreuses qualités propose aussi une critique intéressante de l'idéal utopique poussant fortement au fanatisme.

      Supprimer
    7. @ Gervais

      Dans les médias, on nous bassine que du mot de JmLP...J'ai cherché le sens du mot "fournée"...

      Rep/ Hélas, c'est la situation actuelle des médias de masse qui font tous partis du même système - ceci dit, Je comprends pourquoi je n'ai jamais voté pour JM Le pen, tout simplement, parce que son programme à l'époque ne concernait que l'immigration et aussi son "humour" de barbouze, faudrait lui dire une fois pour toutes, qu'on est au 21e siècle et que chaque "mot" sont disséqués - Franchement, je comprends l'exaspération de Marine, d'Aliot ou de Collard, si JM le pen ne se reconnait plus au FN, il peut passer la main.

      Supprimer
    8. Pour revenir sur l'Histoire du Film "Far Away"
      A noté:
      Environ 600 000 soldats japonais furent capturés par les soviétiques lors de l'invasion de la Mandchourie par l'Armée rouge. Plus de 500 000 trouveront la mort dans les camps de Sibérie.
      Gervais

      Supprimer
    9. harry callahan11 juin 2014 à 15:01

      "parce que son programme à l'époque ne concernait que l'immigration"

      On parle d'un deputé de Poujade, Le Pen a toujours eu d'autres themes que l'immigration. il etait tres liberal, bien plus que sa fille.

      Gervais: "La mort résout tous les problèmes : pas d'hommes, pas de problèmes" Joseph Staline

      Supprimer
  17. Annonce de la conférence "L'Église occupée par des forces ennemies" de Florian Rouanet du 26 avril 2014 :
    http://youtu.be/cfqSkAM-aGs

    Sommaire de la vidéo :
    Libéralisme, modernisme, Protestantisme, Franc-Maçonnerie, Judaïsme, manque de réaction, Révolution de 1789, abbés dévoyés, Démocratie chrétienne, Lamennais, actions des différents Papes, Catholicisme social et principe corporatif, l'Action française, la Sapinière, gnose, sédévacantisme, Concile Vatican II, œcuménisme, prière et devoir d'État, serment antimoderniste, Civitas, Notre Seigneur, Tradition, théologie, cléricalisme, Mgr. Lefebvre, Fsspx (libéralisation ou Tradition ?), solutions (fiches, groupes, dialogues, formation et informations)...

    www.florianrouanet.wordpress.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. harry callahan10 juin 2014 à 09:44

      Belle aeropage de perdants morts ou grabataires sur votre site...

      "La France qui perds"

      Supprimer
    2. @ Florian Rouanet

      Je regarderais votre vidéo à tête reposée - Et si vous repassez sur ce blog, je vous donnerais mon impression - Ce sont des sujets qui m'intéressent mais dont il faut du recul avant de donner son avis -

      Supprimer
  18. Ah l'idéal. Ah les causes, et les causes anti-mauvaises causes. Pour clore la fête à Dédé, je vous dédicace ces lignes : " Les patriotes tombent dans des combats sanglants.. La nation est satisfaite. L'engrais de leurs cadavres en a fait une nation florissante. Les individus sont morts pour la grande cause de la nation. La nation leur envoie quelques mots de reconnaissance et a tout le profit de l'affaire. J'appelle cela un égoïsme lucratif " (Stirner)
    thomas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord, mais sans nation c'est encore pire. A force de critiquer les constructions présentes, on perd le pourquoi elles ont été forgée. On oublie que la fonction première de la nation est la protection commune, vis à vis des menaces externes, comme internes. Les libéraux veulent les faire sauter pour nous rendre la loi de la jungle individualiste. Donc à cela je me pose la question : d'un point de vue humain, est-ce qu'il n'est pas plus sain de mourir dans une tranchée pour ce qu'on considère comme son pays que d'être un chômeur vivant avec le sentiment honteux de n'être qu'un boulet. On ne peut réduire un homme à son estomac.

      Supprimer
  19. Oui, dans le contexte, Nation est mis pour Etat, tandis que les patriotes représentent le peuple. C'est à dire que les objectifs du sacrifice échappent au peuple et que les fruits du sacrifice ne reviennent pas au peuple. Egoïsme, mais pas du peuple. .
    thomas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait ce que je déduis de vos propos est que mourir pour les intérêts d'un roi ou ceux d'une caste d'égoïstes ne fait pas une grande différence. Le peuple meurt pour d'autres que lui, quel que soit la configuration. Dans ces conditions, il est compréhensible que certains préfèrent recourir à Dieu : avec lui au moins, on décide des histoires qu'on se raconte.

      Supprimer
  20. Dieu est le plus égoïste, le plus insatiable de tous.
    "Encore s'il suffisait
    De quelques hécatombes
    Pour qu'enfin tout changeât,
    Qu'enfin tout s'arrangeât!
    Depuis tant de "grand soir"
    Que tant de têtes tombent,
    Au paradis sur terre
    On y serait déjà.
    Mais l"âge d'or sans cesse
    Est remis aux calendes
    Les Dieux ont toujours soif,
    N'en ont jamais assez
    Et c'est la mort, la mort
    Toujours recommencée" (Brassens)
    thomas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Mourir pour des idées" J'aime beaucoup Brassens, mais cette chanson transpire une vision pacifiste que je trouve un peu facile. D'abord parce que c'est considérer que la violence n'est jamais utile, ce qui est erroné. Parfois elle permet de dégrossir les esprits buttés, que ce soit en envahissant ou en se faisant envahir. Même je peux critiquer certaines voies qu'il a choisi (après coup c'est toujours facile), je ne renie pas Louis XIV par exemple, dont les invasions ont chamboulé l'Europe. Ensuite estimer que le fameux âge d'or serait forcément sans violence... Il y a des gens pour lesquels la paix est une plaie et qui préfèrent se battre, se confronter à d'autres. Je pense qu'il faut essayer de voir au delà de l'instant et se dire la mort est à la fois une destruction mais aussi une promesse de renouvellement. Enfin c'est nier le besoin de mouvement des hommes, qui est toujours une brutalité vis à vis de l'inertie ambiante. L'homme a besoin des deux, inertie et mouvement. C'est du mélange de ces contraires que naît l'histoire et donc l'évolution humaine.

      Supprimer
  21. kami,
    je vous conseille le Stalingrad version allemande de 1984 qui est bien plus proche de la réalité et qui montre que les soldats allemands n'etaient pas tous d'horrible barbares.
    la fin est dailleurs tres utopiques, quand ils meurent gelés dans la step.
    Pour ma part, la version de J.J.A est une vraie merde humaniste à la sauce holywoodienne.
    Dommage que Sergio Leone est décédé trop tôt il s'était attaqué au scénario.
    Pour moi Stalingrad reste et restera le tournant de la deuxieme guerre mondiale.
    sI HITLER avait gagnée cette bataille, l'Angleterre et l'amerique aurait négocié une paix séparée. Beaucoup d'historiens vont dans le même sens.
    De Gaule n'avait il pas dis " voyez jusqu'où ils sont allés, quel grand peuple"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La réalité historique de cette période ne m'est pas inconnue au cas où vous pourriez en douter.

      Mais où vous avez vu que le film réalisé par Jean-Jacques Annaud présentait les soldats allemands comme des barbares? Et où vous avez vu de la guimauve humaniste dans ce film?

      Pour le reste, il est préférable de ne pas trop faire dans l'uchronie (à partir du moment ou Hitler est vivant) étant donné le nombre de facteurs à prendre en considération; l'idéologie de la "race aryenne", la guerre du pacifique, la bombe atomique et caetera...

      Supprimer
    2. C'est plus compliqué que ce que vous dites. Stalingrad est une victoire (ou défaite selon le camp où on se place) qui a plus une valeur de symbole qu'un coup d'arrêt définitif à l'expansion hitlérienne à l'est. En fait c'est surtout la première fois, pratiquement depuis Napoléon, qu'une armée allemande entière est obligée de capituler, et surtout, parce que la ville s'appelait Staline, Hitler en avait voulu faire un enjeu hautement symbolique.
      Cependant tout ça est à relativiser. Hitler, dont le fanatisme outrancier a trop souvent permis, dans la perception que l'on a de lui, d'éclipser sa réelle clairvoyance stratégique, savait dès la fin 1941 que la guerre était perdue à l'est. Il avait tout misé sur Barbarosa, partant de l'idée, fausse, que l'URSS était une structure pourrie qu'il suffisait d'un bon coup d'épaule pour la faire s'écrouler. Victime de ses à priori racistes, il avait sous-estimé l'incroyable capacité des Russes non seulement à remplacer leur armée, mais surtout à réorganiser leur pays (leur production en particulier) et leur défense en un temps aussi bref. Il l'a compris dès que son offensive s'est arrêtée dans les neiges de l'hiver devant Moscou et avec la contre offensive russe qui a suivi. Il existe des déclarations de lui à ce sujet, dès 1941.
      Pris dans la machine infernale qu'il avait lui-même lancée, il a tout de même continué jusqu'au bout en faisant mine d'y croire. Il lui était difficile de faire autrement, la nature de son régime pouvait difficilement s'accommoder d'une défaite, alors il a joué son jeu jusqu'à la fin, s'enfermant de plus en plus dans des délires mystiques qui n'ont pas aidé la cause allemande (beaucoup de super-armes censée renverser la vapeur sont nées pendant la guerre). Il est même probable que l'extermination systématique des juifs a été décidée, voire précipitée, par la perspective de cette défaite : il fallait faire vite pour remplir ce qu'ils considéraient comme leur "mission salvatrice". Quand les délires se mêlent aux capacités d'un état, ça fait mal.

      Supprimer
    3. harry callahan10 juin 2014 à 23:22

      Pour l'anecdote, les francais disent "une Berezina".
      Les allemands un "Stalingrad".

      Le film allemand est pas mal.
      (Petit faiblesse pour Das Boot de W. Petersen aussi, et Iron Cross de Peckinpah-Evidement...-un film des années 70 ou un soldat de la Wehrmacht n'est pas presenté comme un monstre. Et ou il y a de vrais T-34...).

      Hitler a fait un mal infini a l'Allemagne...

      Supprimer
    4. "Das Boot" est un excellent film. Il y a par exemple aussi du même réalisateur "The NeverEnding Story" et "Troy" à posséder selon moi dans sa vidéothèque.

      Supprimer
    5. harry callahan11 juin 2014 à 02:29

      Si vous ne connaissez pas: "enemy mine" du meme realisateur est tres curieux.

      Ce film a ete un succes enorme en URSS a sa sortie...

      Pas du tout anodin ce succès a l'epoque.

      Supprimer
  22. L'objectif allemand du sud du front de l'est était de prendre le pétrole du Caucase mais les puits étaient sabotés par les russes.
    Stalingrad (Tsaritsyne/Volgograd) tout un symbole pour la propagande, ville stratégique, grâce surtout à la proximité du fleuve la Volga qui permettait le ravitaillement indispensable pour le renforcement des troupes russes, la ville était industrielle, où l'on fabriquait les redoutables chars T-34, des munitions,...
    Hitler: "J'ai voulu atteindre la Volga en un point bien précis, dans une ville bien précise, parce que c'est un point très important. Par coïncidence cette ville porte le nom de Staline..."
    Hitler piètre stratège diminua et divisa les forces allemandes, il y eu trop de pertes de temps au niveau des ordres et contre ordres, assigna trop d'objectifs, les forces était trop dispersées et fragilisés contre des attaques de flanc, il sous-estimait les forces russes...
    L'armée allemande était mal équipée pour la guerre face à l'hiver russe...les unités hongroises, roumaines, italiennes...alliées des allemands...étaient très mal équipés avec des armes obsolètes.
    La Luftwaffe transforma la ville de Stalingrad en ruine ce qui facilita la défense russe, les blindés allemands ne pouvaient plus intervenir, les combats étaient âpres, pour la maîtrise de chaque bâtiment...
    Hitler refusa avec entêtement à tort des replis stratégiques, des unités valeureuses étaient perdues pour rien et pour toujours...le front était très étiré, les renforts et le ravitaillement arrivait très lentement ou pas du tout tandis que l'ennemi avait toujours plus de renforts en hommes et en matériels!
    D'où l'encerclement de la 6ème Armée de Von Paulus (sans grande expérience pour commander une armée) qui n'avait pas le droit de se replier...l'incompétent Göring chef de l'aviation allemande avait assuré à Hitler que Stalingrad encerclée pouvait être ravitaillé par la voie des airs...
    La 6e armée allemande se composait de 260 000 soldats, 91 000 ont survécu au combat, au froid, à la faim et aux maladies. Les survivants furent fait prisonniers et ce fut la longue marche de la mort vers les camps...
    Les autorités soviétiques ne fournissaient pas la moindre ration de nourriture aux prisonniers...
    "Des soldats allemands et roumains eurent recours au cannibalisme pour rester en vie".
    Il restera que 6 000 survivants après la guerre.
    La victoire/défaite de Stalingrad sera un facteur moral majeur lors de la seconde guerre mondiale.
    Quand on voit les pertes humaines de Stalingrad, difficile de croire que ce sont les russes qui ont gagné...

    A noté tous les soldats russes qui s'étaient rendus à l'adversaire et qui ont ensuite été retrouvés, étaient considérés comme déserteurs et finissaient fusillés ou déportés.
    Les prisonniers russes qui ont travaillé de force dans les usines allemandes ont été considéré comme traîtres...
    A noté le soutien de cosaques, ukrainiens, tartares, ingouches, tchétchènes,... envers les allemands sur ce front est sera réprimé par les russes par exécutions et déportations...
    Gervais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Méfiez-vous de ce que les généraux allemands ont raconté sur Hitler. C'est eux qui lui ont fait une réputation de piètre stratège pour masquer leurs propres fautes. Sa grande faute stratégique à lui a été de croire qu'il pourrait faire mieux que Napoléon et conquérir la Russie occidentale en quelques mois à coup de grands encerclements. Cependant cette faute vient de l'aveuglement allemand sur les Russes qui n'est pas l’apanage exclusif d'Hitler. Il y a le mépris culturel mais aussi l'ignorance des qualités des généraux russes qui émergeront du chaos et de la puissance de certains matériels comme le T-34. ça, les Guderian et compagnie en sont également comptables devant l'histoire. S'ils avaient vu un peu plus clair, Hitler aurait certainement réfléchi à deux fois avant de sauter sur "l'ours".
      Quand il se lance sur le Caucase il est déjà trop tard : l'Allemagne n'était pas préparée à la guerre dans laquelle la Russie l'a contrainte à entrer.

      Supprimer
  23. Très intéressant ça se dispute du 6 juin...de nombreux thèmes sont abordés mais pas assez développer en profondeur...
    A noté longtemps tabou:
    Dans ça se dispute Z&D parlent des viols (6:16) qui sont commis par des soldats américains...pour être précis autres crimes lors de la seconde guerre mondiale en Allemagne : 17000 viols supposés. 11000 jugés. Sur les 11000 jugés, 84% commis par des noirs, donc soit plus de 9000, et 2000 par des blancs.
    En France: il y aurait eu 3 500 viols commis par des soldats américains en France entre juin 1944 et la fin de la guerre. Sur les jugés 81% étaient noirs et 19 % étaient blancs.
    Mais en réalité bien +...pour épargner l'intégrité de nos sauveurs...
    L'Armée rouge a fait subir des viols aux femmes, + de 2 Millions de femmes allemandes (100000 femmes furent violées à la prise de Berlin), on recense entre 70 000 et 100 000 cas à Vienne et en Autriche en général, 50 000 à 200 000 en Hongrie, ainsi que des des milliers d'autres en Roumanie, Bulgarie, Pologne, Tch/Slovaquie et les Balkans.
    Les soldats allemands ont aussi commis des viols sur le front de l'est, par Millions...
    L'autre exemple du Corps Expéditionnaire français envoyé en Italie fin 43 composé de nord-africains et tirailleurs sénégalais violent entre 12000 et 60000 femmes.
    Gervais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juste une remarque sur les % attribués aux noirs. Il est plus probable que les viols commis par les noirs étaient plus sévèrement réprimés que ceux commis par les blancs, ou alors qu'on jugeait ça plus choquant de leur part. Un homme à la guerre reste un homme, la couleur importe peu.

      Supprimer
    2. Oui c'est exact! La réponse qu'on m'a donné...c'est que certains de ces hommes occupaient des postes à l'arrière ou étaient des déserteurs...
      Gervais

      Supprimer
    3. harry callahan11 juin 2014 à 14:43

      " La paysanne aux pieds nus" de De Sicca parle des viols perpetrés par des troupes coloniales francaises en Italie en 1944.

      Un traumatisme en italie.

      Supprimer
  24. Le viol des femmes pendant toutes les guerres n est pas un sujet tabou mais un sujet sans aucun intérêt pour la plupart des hommes. Dans beaucoup de culture la femme est à la disposition des bas instincts des hommes. Le dernier exemple est l enlèvement des ados au Nigeria pour servir comme prostituées et je m arrête là dans les exemples.
    Betty

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. harry callahan11 juin 2014 à 14:48

      C'est a dire que dans la guerre les pires atrocités sont toujours commises, en particulier sur les civils.
      Mais dans une guerre on est confronté a la mort en permanence.

      Il y a eu cet echange entre Ochrent et Zemmour sur le sujet:

      http://www.youtube.com/watch?v=lydyRlaruwA

      (Evidemnent un viol est un crime, il ne s'agit pas de l'excuser. Mais le meurtre aussi, et c'est consideré comme plus grave. Parce qu'on peut survivre, surement difficilement, a un viol. Pas a un meurtre)

      Supprimer
  25. Difficile de trouver de "bons" officiers russes...vu les grandes purges de Staline! Des milliers d'officiers se sont fait exécutés!
    Ceux qui restaient, ils ne devaient pas décevoir ou se montrer trop brilliant.
    La peur et une discipline de fer règnait!
    Des millions d'hommes ont été sacrifié sans scrupule!
    Gervais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en réponse à Iskander the Great 9:28

      Supprimer
    2. Staline avait certes massacrés en masse les meilleurs officiers supérieurs Russes (Toukhatchevski par exemple), mais il en restait encore. Joukov, le plus célèbre et pas loin d'être le meilleur général de toute la guerre avait rétabli la situation désastreuse en Finlande et surtout étrillé les Japonais en Mongolie en 1939. On connait la suite de son parcours. Ivan Koniev, Rokossovski, et toutes une ribambelle d'officiers qui avaient échappé aux purges deviendront des héros de l'URSS pendant la grande guerre patriotique, souvent parce qu'ils avaient été moins mauvais que les autres pendant Barbarossa. Après les désastres du début, ces hommes ont pu s'illustrer et, paradoxalement, si la brutalité stalinienne a probablement couté très chère au début de la guerre, c'est aussi elle, par son caractère implacable et jusqu’au-boutiste, qui a empêché l'effondrement et permis le retournement.

      Supprimer
    3. harry callahan12 juin 2014 à 15:24

      Ca explique encore plus a quel point Hilter et ses theories raciales sur les "sous hommes" slaves etait un imbecile.

      Malgré les purges et les commissaires politliques qui abataient tout "suspect", les russes ont gagné quand meme.

      Supprimer
    4. Tout à fait Harry, Hitler et l'ensemble des généraux allemands qui croyaient à la supériorité raciale germanique sur les slaves. Sans verser dans la slavophilie excessive, on peut dire que les Russes leur en ont donné pour leur croyance et l'on se tromperait en croyant que le nombre seul a fait la différence.

      Supprimer
    5. C'est aussi surtout à l'apport et l'incorporation d'hommes qui sont venus de l'est et l'extrème-est, qui ont servi comme chair à canon et un nombre incroyable de brigades blindés, des terribles katiouchas et une quantité énorme de matériels et ravitaillements...ces facteurs ont été determinant...meme le + brilliant ne pouvait rien faire...la Bataille de Koursk, le démontre bien! Vu còté allemande, la retraite était interdite, des unites ont été sacrifié inutilement, il fallait faire des replis stratégiques, preserver les unites élites equipés de nouveau materiel, pour réussir des contre-attaques...mais l'essence et la fiabilité des nouveaux chars faisaient défaut...
      Gervais

      Supprimer
    6. Je vois que vous êtes au fait de ce que ces enfumeurs de généraux allemands ont écrit dans leurs mémoires pour masquer leur propre incompétence. Des hommes suffisamment arrogants pour pouvoir vous expliquer que s'ils ont perdu c'est parce que personne ne pouvait gagner.
      Le nombre seul n'aurait pas suffit sans des généraux valables pour commander et un tissu industriel surpuissant derrière. A la même époque, les Chinois étaient beaucoup plus nombreux que les Japonais et pourtant ces derniers n'ont jamais été vaincus par les premiers pendant toute la guerre.
      Que les immenses ressources de l'URSS, en hommes et en matériel (mais quand on a du matériel performant, c'est qu'on est loin d'être une sous-race) aient joué c'est incontestable. Mais la négligence des Allemands s'est chargée de les achever. Pourtant rien n'aurait pu être joué, si les Allemands avaient été plus subtiles. En effet, les peuples de la majorité du territoire conquis pendant Barbarossa a vu les Allemands comme des libérateurs du joug soviétique, ils ont vite déchanté. Encore une erreur fatale : la guerre à l'est aurait du d'abord être une guerre politique contre le communisme or Hitler a voulu une guerre raciale pour conquérir son "espace vital" comme il disait. Résultat, les populations se sont vite retournées contre les Allemands, les gens n'étant pas particulièrement ravis de passer des commissaires politiques aux commandos de la mort.
      Et puisque vous semblez vous intéresser au question logistique et bien même dans ce domaine ils ont failli. Ils ont étiré leur ligne de ravitaillement très loin, sans penser aux lignes de chemin de fer par exemple. L'URSS avait un réseau ferré, mais l'écartement des rails n'était pas compatible avec celui des motrices allemandes... Pas anticipé, car trop persuadé de tout réussir en quelques mois.
      Enfin, et surtout, Hitler s'est lancé dans cette affaire sans but de guerre précis. S'il avait anticipé un peu et s'était dit qu'il allait pousser le plus à l'est possible puis préparer la stabilisation du Front, à la rigueur il gardait une chance d'économiser ses hommes et pourquoi pas d'arracher des territoires importants à l'URSS. Mais non, là ce n'était pas clair. Il s'agissait de détruire les armées soviétiques et c'est tout. Pas mal réussi au début, mais manque de chance, l'armée ennemi se reconstitue. Alors une fois échoué devant Moscou que faire ? Tient bah partons dans le Caucase, il y a du pétrole là bas et au fait j'en ai besoin. Voilà, la stratégie à la gribouille qui s'improvise au fil que les délires s'évaporent devant la réalité.

      Supprimer
    7. Vu l'Etat des troupes allemandes..., le ravitaillement coupé par des routes impratiquables et le début des sabotages des partisans par l'arrière, Moscou était hors de danger...
      (ah oui voir encore les orgues de Staline...)
      Il était impossible d'avoir un front aussi étiré, faute d'hommes...
      Je ne parle pas des généraux allemands...et encore fait références de leurs mémoires...
      Gervais

      Supprimer
    8. La guerre de partisans rejoint ce que je disais sur les populations. Si les Allemands s'étaient comportés réellement en libérateur, les partisans n'auraient pas fait long feu car sans soutien de la population la guerre de partisans est vouée à l'échec (Che-Guevara en Bolivie l'a montré). Napoléon avait commis une erreur similaire, mais dans l'autre sens. Lui croyait faire une guerre du 18ième siècle entre souverains alors que les Russes étaient dans une guerre nationale, comme celle de la révolution. Hitler, lui, menait une guerre d'extermination, sans même que Staline n'ait eu besoin de travestir ses intentions comme cela fut autrefois vis à vis de Napoléon.
      Sinon, pour relancer un peu la discussion, si je lis nos échanges, je conclus que c'était une folie de se lancer dans cette guerre à l'est. Pourtant, Hitler n'était pas si fou que ça en y allant. Il était persuadé, probablement à raison, que l'URSS, une fois ses armées modernisées, finirait tôt ou tard par lui sauter dessus après qu'il se soit épuisé face à la Grande Bretagne. Le pacte germano-soviétique était une alliance précaire à durée forcément déterminée. Il a peut-être voulu prendre les devants et frapper tôt avant que l'autre s'organise. Dans tous les cas de figure, l'Allemagne telle qu'il la voulait était condamnée.

      Supprimer
  26. Les allemands étaient vu comme libérateurs par les baltes, polonais de l'est, biélorusses, ukrainiens,...et même russes (2 millions) face aux socialistes de l'ogre Staline!
    C'est normal vu ce qu'il a fait comme atrocité à ces peuples! (voir aussi le massacre de polonais de
    Katyn!)
    Famines, déportations, purges, exécutions...au finale + de 20 Millions de morts.
    (voir les autres peuples qui se sont ralliés aux allemands: en bas de mon commentaire du 11 juin
    2014 03:03)A voir l'exemple des cosaques...voir le massacre des cosaques de Lienz!

    Les allemands au lieu de se comporter en "bons" libérateurs réquisitionnent de la main d'oeuvre, la
    nourriture et les stocks de matières premières...pillent les pays conquis...
    Hitler et le haut commandement allemand croyaient à une guerre rapide (comme Napoléon)...c'était
    mal connaître l'ours russe habitué au froid! Et l'ours se transformera en loup, harcelant les arrières...
    Les troupes allemandes qui n'avaient pas de ravitaillements, se sont servis sur place, les populations
    locales déjà très mal au point surtout en Ukraine suite aux grandes famines provoquées par Staline, se sont sentis trahi....
    Les allemands attaqués par les partisans (les premiers étaient des membres du parti et des troupes
    spéciales du Nkvd) à l'arrière, ont commencé des représailles et ont commis de terribles exactions
    contre les populations.
    La population locale est prise entre deux feux...les partisans réquisitionnent avec force les vivres et
    autres fournitures chez ceux qui sont réticents, ils font des exécutions...
    "Des actes lâches entraînent en retour des actes encore + lâches...c'est un cercle vicieux."
    A voir les témoignages de ceux qui ont survécus, civils ou de simples soldats de chaque camp, il y a
    de très bons documentaires,...
    Mais pour comprendre mieux certaines graves causes et conséquences, il faut s'attaquer à la
    source des problèmes! Qui a financé Hitler pour qu'il arrive au pouvoir?...Qui a provoqué le krach de
    1929? Qui a poussé à la première guerre mondiale... et qui avaient des intérêts pour profiter et pour
    s'enrichir encore +? Des millions de victimes inutiles et la défaite allemande...d'où la conséquence
    du traité de Versailles qui a été insupportable pour les allemands et qui a provoqué la montée de la haine...
    Comment un criminel arriva au sommet du pouvoir communiste en Russie?
    Comment les hauts dirigeants alliés ont-ils pu croire que Staline allait respecté les accords de Yalta?
    On connait les réponses!!!
    Gervais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la campagne de Russie de Napoléon...on pourrait discuter des heures...
      La mise en place de la tactique de la terre brûlée* jouera un grand rôle...(dans les deux cas).
      Les paysans russes, victimes...au sein d'une société russe dominée par le système du servage...ils considéraient et mettaient autant l'envahisseur français et la noblesse russe dans le même sac...(les différentes révoltes des paysans qui ont eu lieu, le montre bien)...la seule chose sacré à leurs yeux...c'était la religion et leurs us et coutumes...
      Napoléon n'utilisa pas ce grand point stratégique pour une propagande dès...Austerlitz ou surtout la campagne de Pologne, pour offrir la liberté à des millions de paysans (esclaves) pour déstabiliser l'Empire russe!
      Vu la pauvreté et leur situation*, beaucoup de paysans russes (mouijiks) préféraient s'engager et se mettre aux services de Koutousov...se ranger derrière les cosaques, les mêmes qui ont brûlé les terres et massacré le bétail! De peur des représailles avec les cosaques, les paysans avaient + à gagner...en massacrant et dépouillant les prisonniers, déserteurs, traînards, blessés,...chargés de butins du pillage de Moscou,...
      Il n'y avait pas un "nationalisme" russe, c'était une idéologie crée de toute pièce, propagande pour créer un lien entre le tsar et le peuple, à part pour les 225000 issus de la noblesse et certains élites qui détenaient la terre et le pouvoir!
      Avec Staline, pareil, une propagande bien ficelée...les figures héroïques...Alexandre Nevski contre les chevaliers teutoniques,..."Bats les ennemis comme ils l'ont été par tes pères et grands frères...les vainqueurs d'octobre 1917", "Puisse l'exemple de vos ancêtres vous inspirer dans cette guerre",...
      Le nationalisme de Staline s'était d'ailleurs au fil du temps imposé dans l'imaginaire populaire!
      Hitler faisait pareil avec le héros germanique Arminius (Hermann)...
      Gervais

      Supprimer
    2. Si je reprends le fil au début de ce que vous dites, selon moi tout part de la désastreuse politique britannique de division du continent et la terreur particulière que lui inspirait la puissance française. On peut en effet dénoncer le financement d'un Hitler, l'enchaînement des erreurs d'une bourgeoisie industrielle allemande (et Américaine un peu trop keynésienne dans sa germanophilie). L'aveuglement britannique qui laisse la France seule au moment de la remilitarisation de la Rhénanie. Bref, on peut les multiplier.
      Cependant, la source, selon moi est la faute commise à la fin de la guerre de 1914 de ne pas diviser l'Allemagne correctement. Je souscris intégralement à la thèse de Bainville sur le traité de Versailles "Une paix trop douce dans ce qu'elle a de dur et trop dure dans ce qu'elle a de doux". Trop douce car si l'Allemagne se voyait amputée de son territoire, on constituait autour d'elle une constellation de petits états fragiles qui ne demanderaient qu'à retourner, de gré ou de force, dans l'orbite allemande. Ainsi, tout en la brimant on ne remettait pas en question l’œuvre Bismarckienne d'unification, au contraire on la renforçait. Certains ont argué qu'il était trop tard, que la nation Allemagne était un fait accompli désormais. Pas si sûr, c'était plus une prophétie auto réalisatrice. Mais mue par quoi ? Par la volonté des alliés de la France, Grande Bretagne et Etats-unis d'empêcher la première de rétablir une forme de domination en Europe en mangeant un certain nombre de territoires supplémentaires pour assurer sa défense stratégique et économique (la rive gauche du Rhin en fait).

      Et trop dure à cause des réparations exorbitantes qui endettaient les allemands pour trois générations vis à vis des Français. Thèse copieusement développée par l'Anglais Keynes, sauf que lui en plus prônait le chouchoutage des Allemands, comme feront les Etats Unis en 1945. C'est la phrase de Le Luron (en Glandu) qui me plaît beaucoup : " Hitler leur avait dit : on va faire la guerre, on va la gagner et vous roulerez tous en Volkswagen ! Résultat : ils ont fait la guerre, ils l'ont perdue et ils roulent tous en Mercedes !"

      Si on veut reparler de la guerre de Russie de Napoléon, l'habileté russe a consisté à transformer une guerre aux motifs économiques en une guerre contre l'antéchrist révolutionnaire qu'incarnait Napoléon. On pourrait dire que Napoléon a été victime de ses ambiguïtés, à force de vouloir faire la synthèse antre l'ancien régime et le nouveau, ses ennemis avaient la part trop belle à lui reprocher ce qui les arrangeaient en évacuant discrètement ce qui allaient dans leur sens. Le Cardinal de Retz disait qu'on ne sort de l'ambiguïté qu'à son détriment, en l'occurrence Napoléon a démontré que demeurer dans l'ambiguïté finissait par jouer à votre détriment aussi.

      Supprimer
    3. harry callahan18 juin 2014 à 00:49

      "Comment les hauts dirigeants alliés ont-ils pu croire que Staline allait respecté les accords de Yalta?"

      Je pense que c'etait des rapports de force.
      Ils avaient besoin des russes (Contre le Japon pour les USA en particulier)

      Un probleme vient du raidissement diplomatique avec Truman, faut savoir ce qu'on veut, mais il y a eu un virage dans la communication a 190 degrés aidé par le sentiment d'avoir l'avantage de la bombe (Avantage qui n'a pas duré d'autant que Staline avait des bons espions).

      Staline avait des constantes diplomatiques russes. C'etait pas non plus trotsky et l'internationalisme, il n'a pas aidé les communistes francais ou grecs, mais cherchait la continuation du glacis classique a l'est.
      Le raidissement americain a amené a une reaction equivalente.

      Mais bon c'est facile de juger a posteriori.

      "Certains ont argué qu'il était trop tard, que la nation Allemagne était un fait accompli désormais."

      Pas evident le IIeme reich avait encore une composante regionale importante, c'est effectivement versailles qui a encore plus soudé les allemands, je crois meme que la perspective d'une paix separée avec certains land allemands a ete envisagée et envoyée au panier, ca aurait pu diviser le pays, au lieu de ca en traitant l'Allemagne de facon abherante, ca soudait le pays.

      Et puis marcher dans Berlin (A un moment ou la France etait la premiere puissance militaire et presente sur pleins de fronts...Clemenceau le "perds la victoire" etait un de ses autres surnoms...Pas a gauche il est vrai...) aurait evité la theorie du coup de poignard dans le dos...

      Toujours pareil, c'est facile de refaire l'histoire.

      Supprimer
  27. Pour revenir à Poutine...il a gagné la bataille de la Crimée...avec des pertes et des contres
    mesurettes faibles..., une belle revanche par rapport à 1853-56 ( quand on pense que la guerre de
    Crimée à eu comme conséquence pour la France la mort de 95000 soldats,... tout ceci pour sauver
    l'Empire ottoman, le commerce et l'enrichissement personnel de "certains"...On comprend mieux
    quand on voit qui dirigeait le commerce à Istanbul...)
    La grande conséquence, c'est que des millions de chrétiens ont été exterminé par la suite!
    Le summum, c'est le remerciement de la Turquie...(après l'intervention de l'Angleterre et la France
    contre la Russie lors de la guerre de Crimée et la passivité de la guerre de 1877 de ces deux
    "grandes" nations), qui s'allie avec l'Allemagne...lors de la première guerre mondiale...voir bataille
    des Dardanelles qui a coûté la vie pour rien de 79000 soldats français!
    ...
    Cette Europe de la finance fait tout pour faire rentrer la Turquie (pour faire du made in E.U) dans la
    communauté européenne pour que les ploutocrates fassent encore + de profits...eux, les
    bureaucrates européens et les élites qui sont à leurs bottes se moquent des conséquences
    graves...(délocalisations, suppressions d'emplois dans les pays européens, déstabilisation profonde
    de notre société,...) et après pourquoi pas la Géorgie, l'Arménie et l'Azerbaïdjan?! Pour le gaz...le
    chemin est tout tracé...
    ça va faire plaisir à Poutine et aux oligarques!
    Pour contrer cette Europe...Poutine le patriote (comme le désiraient les tsars d'autrefois) doit
    reprendre la capitale du monde chrétien orthodoxe pour contrer cette Europe expansionniste!
    ...et il deviendra un demi-dieu!!!
    Gervais

    RépondreSupprimer
  28. La guerre de Crimée ou les acrobaties diplomatiques de Napoléon III... Sauvez l'empire Ottoman pour les Anglais était surtout une manière de poursuivre leur politique de division du continent. Il fallait à tout prix empêcher qu'un des vainqueurs de la France de Napoléon (premier du nom) ne se prennent pour lui. La destruction de l'Empire Ottoman par la Russie aurait eu pour première conséquence d'en faire une puissance maritime au levant capable de contester la suprématie britannique sur les Indes. Les Anglais rateront le coche avec la Prusse et laisseront pousser la puissance germanique plus que de raison. Bismark était trop malin et a su les endormir en jouant sur leur terreur des Français. Après la guerre de 70 les Anglais disaient qu'il n'était pas mauvais qu'un grand Empire sépare la France de la Russie (le syndrome de Tilsit).
    Pour ce qui est d'aujourd'hui, je doute que Poutine ait les épaules et la volonté de devenir comme vous dites "un demi-Dieu" chef de la chrétienté. Ce serait intéressant, mais il n'a pas les moyens d'aller jusque là. La revanche de l'histoire du XIXième siècle rencontre quelques limites pratiques, notamment l’indécrottable arriération économique de la Russie : la chute de l'URSS et le pillage des oligarques ont fait du dégât. Je pense que Poutine se contentera d'affirmer ses zones d'influence syrienne et ukrainienne, il en a besoin à l'ouest parce qu'il est également menacé par la sinisation de la partie orientale de son pays.

    RépondreSupprimer
  29. harry callahan18 juin 2014 à 00:52

    "notamment l’indécrottable arriération économique de la Russie "

    Il y a du mieux par rapport au années 90.

    Et c'est vrai que Poutine revendique clairement l'orthodoxie pour la Russie.

    Cela dit qui va lui succeder ? Ca compte aussi...

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam et/ou plus généralement tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.