mardi 9 septembre 2014

La chronique d'Eric Zemmour du 9 Septembre 2014 sur RTL.

Éric Zemmour : « L’Écosse, ou le triomphe des régions »



À moins de deux semaine du référendum, le "oui" à l'indépendance de l'Écosse passe en tête dans les sondages. Pour Éric Zemmour, une victoire du "oui" signifierait la mort de la Grande-Bretagne. "Même si le 'non' finit par l'emporter sur le fil du rasoir, le Royaume-Uni n'aura plus le même visage", poursuit-il.

Pour retenir l'Écosse sous son giron, Londres lui promet une plus grande autonomie. Or, Édimbourg dispose déjà de son parlement, de son gouvernement et de sa propre fiscalité. Que pourrait-elle donc obtenir de plus ?

Catalogne, Pays basque, Flandres, Italie du Nord : les velléités d'indépendance gagnent plusieurs régions d'Europe. C'est une "révolution profonde et inouïe", pour Éric Zemmour, qui rappelle que dans la mondialisation, "les États providences sont vécus comme des boulets inutiles". Ce qui cartonne, ce sont les petits États dynamiques et cohérents (Suisse, Singapour, Israël).

"Notre époque consacre la gloire des petites nations, alors qu'on nous annonçait depuis longtemps la mort des nations", poursuit-il.

.

15 commentaires:

  1. Bravo Monsieur Zemmour, votre vision de notre société prouve que l'intelligence menne à l'émancipation des peuples. Votre regard et votre capacité à débattre a force d'arguments force le respect.

    RépondreSupprimer
  2. J'allais dire quelque chose mais se an connery...
    Vive l'Ecosse! Honneur aux Pictes, William Wallace, Robert Bruce et tous ceux qui se sont battus contre la tyrannie...
    Free & Independent Scotland (without Europe bureaucracy!)
    Gervais

    RépondreSupprimer
  3. Sauf que...

    C'est quelque chose que l'Europe de Bruxelles encourage a pas mal d'egards, donc, il faudrait peut etre se mefier...

    Cela dit on est moins sujet a ce genre de revendications en France pour le moment.

    RépondreSupprimer
  4. Réponses
    1. Yes! Et la Nouvelle France!
      Gervais

      Supprimer
  5. C'est un véritable "remake" des deux référendums manqués sur l'indépendance du Québec.

    Mêmes résultats de sondage trop serrés, hésitations des intéressés, peurs entretenues par le gouvernement en place, refus d'une monnaie commune pour mieux décourager....je pourrais continuer la liste tant le scénario est identique.
    Des représentants de notre parti indépendantistes se trouvent sur place en observateurs, mais surtout bien sûr dans l'espoir de participer d'une victoire qui leur est toujours refusée.

    Zemmour a raison: quelque sera le résultat, ça restera dans le paysage.

    Dans le cas de l'Écosse plus que dans celui du Québec, et compte tenu de l'écoeurement généralisé d'une Europe oublieuse des particularités des états qui la composent, cela aura l'aspect d'un signal fort, du moins je l'espère.

    J'aspire à ce que nous revenions à la formule "small is beautiful" qui a déjà eu son heure de gloire.

    Korat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème ici est que le résultat pour une même chose n'est pas identique d'une époque à une autre.
      Faut se méfier d'un tel engouement par rapport à ce qui fut jadis rejeté.

      Supprimer
  6. Contrairement à Zemmour, je pense que si l'Écosse vote NON, même par une très courte marge, cela peut mener à une décrédibilisation durable du nationalisme écossais et une solidification du pouvoir de Londres par effet de miroir. C'est ce qui s'est passé au Québec...

    RépondreSupprimer
  7. Quand est-ce que Z & N recommence ?

    RépondreSupprimer
  8. Suite à l'intervention de E ZEMMOUR (que j'apprécie énormément) sur RTL, j'ai mis 2 fois le commentaire ci-dessous qui a disparu au bout de quelques minutes .... censure de RTL.

    Pour une véritable EUROPE DES REGIONS,
    Une Région RHONE-ALPES-AUVERGNE autonome, c’est économiquement possible !
    N’attendons rien de nos hommes politiques,
    Prenons notre destin en main.
    Allez sur le site http://graa38.wix.com/essai
    Et confortez nous dans nos idées !

    RépondreSupprimer
  9. Par son vote l écosse a raté un tournant de leur histoire. Ils vont continuer à de faire tondre par la monarchie et ses sujets et ne révolter que des miettes. C est dommage. L Europe va pouvoir continuer à faire des ravages dans les populations pauvres.
    Betty

    RépondreSupprimer
  10. Dans ce monde mondialisé et tyrannisé par une poignée qui en profite, les troupeaux bêlants ont de beaux jours devant eux.

    Tant pis l'Écosse pour ce 55% qui rassurent avec force les brimeurs.

    RépondreSupprimer
  11. Bon, 45 % d'indépendantistes, dans un très vieil état européen, c'est énorme ... On en reparlera forcément ..
    Cependant... je vous invite tous à voir la carte du vote (faut chercher) sur le territoire écossais. Incroyable ... seule une toute petite frange centrale, autour de Glasgow s'est déclarée en faveur de l'indépendance. Laquelle dès lors, si minoritaire territorialement, ne pouvait l'emporter..

    L'Ecosse de demain, probablement très autonome, préfigure peut être une forme appelée à se généraliser en Europe : liens très souples avec l'ancien Etat, impôts largement récupérés, et affirmation "nationale", catalane, ou galicienne, voire savoyarde (??) ....etc
    Triomphe, "soft", des petites nations ? Des Slovénie, ou des Croatie, en douceur ?? le beurre (...) et l'argent du beurre ??
    cordialement

    RépondreSupprimer
  12. De toute façon...il y a eu manipulations, des rumeurs pour faire peur dans les derniers jours et surtout des fraudes...(voir les sujets)
    Et puis si on fait voter des adolescents de 16 ans...
    Et c'est clair British Petroleum et Shell, leurs actionnaires et bénéficiaires sans cette manne!
    Entre 1970 et 2013 ont été extraits de la plate-forme continentale du Royaume-Uni plus de 42 milliards de barils de pétrole pour une valeur globale de 1 081 milliards de livres! :
    335 milliards ont été dépensés en investissements et en explorations, 198 milliards en opérations, 4 milliards en démantèlement d'installations alors que 313 milliards alimentaient les coffres de sa Majesté...!!!
    En 2012...le pétrole écossais à rapporter 40 milliards!
    Après il y a encore d'autres ressources qui apportent des revenus conséquents que tout le monde connait! Et d'autres nouvelles énergies...pour le futur!
    Certains écossais avaient peur de plus recevoir une bonne retraite, une bonne éducation,... ou des aides! Mais avec tous les revenus évoqués précédemment, l'argent devait aller dans la poche des écossais et plus celui des anglais, l'aristocratie bâtarde!
    Gervais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ajoute en bas entre...
      ,..."financière"...!
      Gervais

      Supprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam, les liens vers d'autres sites ainsi que tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.