vendredi 19 février 2016

Eric Zemmour sur RTL : "Syrie : En se retirant, Obama rend service au monde"

La chronique du 18 Février 2016 sur RTL.

Face à l'offensive russe en Syrie et la montée des tensions dans la région, beaucoup attendent une intervention américaine et critiquent l'inaction du locataire de la Maison Blanche.



.

27 commentaires:

  1. Devant l'ours la fouine se retire....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment difficile de savoir a quel point c'est valide, mais L'ours aurait peut etre depassé militairement "la fouine" dans certains domaines.
      (Anti aerien, detection...)

      Si l'ours a de bonnes griffes, ca explique tout.

      Supprimer
    2. A grand renfort de défilés militaires devant le Kremlin sous prétexte de
      commémorations multiples,Poutine fait étalage d'une force de frappe
      militaire impressionnante pour ceux qui se cultivent par l'image,et tente
      de faire oublier aux amateurs de statistique que l'armée américaine est
      7 à 8 fois mieux équipée que la future ex-armée rouge.Qu'à cela ne tienne,
      pendant que l'OTAN et la coalition ne faisaient que tergiverser,de chercher
      un terrain d'entente,ou au moins le plus petit dénominateur commun;Poutine
      envoyait en Syrie une armée suréquipée,qui a vite fait preuve de la maîtrise
      du terrain au nez et à la barbe des autres intervenants extérieurs au conflit,
      obligeant Obama à se retirer,plutôt que de laisser un accrochage se produire
      entre les 2 armées phare de la planète,sous risque de réanimer une nouvelle
      guerre froide,chose néfaste pour un président US en fin de 2ème mandat.
      Poutine a pallier un désavantage matériel par une stratégie aussi impertinente
      que calculée.Il a déjà désamorcé la crise des armes chimiques en partie grâce
      à la reculade d'Obama.Cette fois,si il éradique tout les opposants à El Assad,
      DAESH compris sur le sol syrien,il renforcera son aura de négociateur
      incontournable au Proche-Orient,surtout qu'il fera face à deux novices en
      matière d'expérience gouvernementale au sommet:le nouveau président US fraîchement élu,et le chef de la Ve République à peine sorti des urnes.
      Tout les feux sont au vert pour le patron du Kremlin,mais il reste malgré tout
      pourvu d'un caractère imprévisible.

      Supprimer
    3. faire oublier aux amateurs de statistique que l'armée américaine est
      7 à 8 fois mieux équipée que la future ex-armée rouge. oui oui
      Von paulus disait ca aussi en 42

      Supprimer
    4. Sûrement pas,en 42 l'Amérique préparait une armée capable de traverser
      l'Atlantique,vu qu'en 39 elle ne représentait en rien la suprématie actuelle.
      Seule l'Armée Rouge retenait l'attention de von Paulus.

      Supprimer
    5. De toute facon ni l'Amerique ni la Russie vont s'affronter directement.

      Volontairement en tout cas.

      A propos de l'Armée russe il ne s'agit pas de se fier aux defilés, mais plutot de certains domaines ou elle aurait le potentiel pour discuter une superiorité US "sans partage".

      Au fait l'armée russe n'est pas l'Armée francaise.
      L'armée americaine non plus.

      Il ne s'agit pas de rever par procuration avec la puissance des autres.

      Supprimer
    6. "Il ne s'agit pas de rêver par procuration avec la puissance des autres."

      Faudrait l'encadrer.

      Supprimer
    7. Seule l'Armée Rouge retenait l'attention de von Paulus
      c'est bien ce que j'ai écrit
      il a sous estimé la capacité industrielle et le combattant russe

      Supprimer
    8. Vous avez écrit l'armée US,faut se relire de temps en temps !

      Supprimer
    9. "il a sous estimé la capacité industrielle et le combattant russe "

      Et le territoire.
      La terre russe avale les armées.

      Supprimer
    10. C'est justement en multipliant les parades militaires que Poutine essaie
      de faire oublier un rapport de force en total déséquilibre,et aussi une
      armée en pleine restructuration,car vieillissante voir obsolète dans certains
      domaines.Il y arrive très bien,aidé par son intrusion dans le conflit syrien,
      mettant les autres acteurs devant le fait pratiquement accompli.
      Par contre,avec le rouble en grande dépréciation tout comme les recettes
      du gaz et du pétrole à l'exportation,plus un embargo européen,je le vois
      mal avoir en réserve un éventuel potentiel militaire lui conférant un certain
      avantage sur ses plus grands rivaux;mis à part un nouveau coup de bluff de
      sa part.De toutes façons il a réussi à renvoyer Obama à la Casa Bianca.

      Supprimer
    11. Et en quoi les dires et attentions de von Paulus en 42,apportent-ils
      un quelconque éclairage sur la situation actuelle ?-Je ne vois pas.

      Supprimer
    12. Je faisais allusion aux capacités anti-aeriennes russes qui menacent serieusement ( Selon des sources. Evidement le Pentagone va pas approuver) la domination aerienne americaine.
      Ou au capacité d'anti detection des russes, capable de tromper totalement les radars americains.
      Pour le reste la Russie n'a pas autant de puissance, mais ca reste une puissance nucleaire, a moins que l'amerique desire se suicider...Ils ne sont pas fous non plus.

      C'est peut etre du bidon ces infos.
      (Cela dit les histoires d'anti missiles russes redoutables livrés a des pays tiers, c'est tout de meme tres relayé)

      Par contre il s'avere que l'Amerique ne passe pas en force.
      L'un comme l'autre, dans les années 90, bluff ou pas, personne n'aurai pu faire reculer les americains.

      Aujourd'hui c'est different.

      Encore une fois, votre passeport n'etant pas americain (?), la puissance americaine n'est pas a votre service.

      Celle de la Russie non plus.

      La seule puissance a notre service, S'il y lieu, c'est la notre.

      Supprimer
    13. de toute façon le dollar ne vaut plus un copec
      cet empire va s'effondrer tout seul
      et là ca risque de chauffer
      cette bande de bouffeurs de céréales se sont toujours relevés avec une guerre mondiale

      Supprimer
    14. Juste avant que Nixon annonce la fin de l’adossement du dollar à l’or, le secrétaire au trésor John Connolly, s’annonçant la planète entière, a déclaré : « le dollar est notre devise, mais votre problème ».

      Ne les sous estimez pas.

      Supprimer
  2. Je suis en train d'écouter Mélenchon à "on n'est pas couché".
    Je suis souvent partagé sur ce politique : parfois d'accord, parfois agacé.
    Ce soir, je dis "bravo Mélenchon" pour sa fermeté sur la Syrie.
    Il pense (à contre-courant des idées médiatiquement correctes) que l'action de Poutine en Syrie va dans le bon sens.

    Bravo Mélenchon ! Mais je ne suis pas certain que tout le monde pense cela au Front de Gauche. Je me souviens qu'il y a quelques mois, Clémentine Autain avait critiqué une position de Mélenchon qui allait dans le même sens que Poutine.

    RépondreSupprimer
  3. un gars qui est incapable de prononcer les mots "oui, on sort de l’euro" et qui profite de l’intervention Russe qui fait le ménage comme il faut pour être du "bon coté", ça sent l’alternative à "l’extrême droite" histoire qu’on évite le FN.
    Cet imposteur est dans son rôle en faisant des apparitions médiatiques talentueuses mais il l’est encore plus lorsqu’il vient défendre des points de vues souverainistes après avoir appelé à voter OUI au traité de Maastricht instaurant l’UE et la monnaie unique, le merluchon, avec le même jeu de comédien de théâtre de boulevard, voudrait nous faire croire qu’il a changé, comme Sarkozy...
    Ce boutiquier de la politique n’a aucune colonne vertébrale ni aucune conviction, c’est un opportuniste et une girouette qui s’oriente selon le vent du moment.
    Qu’il s’en aille !







    Une fois élu, s’il est élu, il ira lécher les pieds de merckel et nous expliquera que c’est plus compliquer que ça...Enfin je dis ça mais quand on sait qu’un président avait déclaré la finance comme ennemi et q’il semble n’avoir de compte à rendre à personne...


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déjà faut être stupide pour croire un type qui balance "la finance est mon ennemi".

      Supprimer
    2. AVRIL 1969 : SORTIE DE LA FRANCE DE L’OTAN,
      OU SORTIE DE DE GAULLE DU POUVOIR ? L'oligarchie déjà inquiete ?
      ------------------------------------------
      si de Gaulle n’avait pas envisagé de faire sortir la France de l’O.T.A.N. purement et simplement après le 4 avril 1969, pourquoi bigre aurait-il mentionné cette date ? S’il n’avait voulu que sortir du commandement militaire intégré, il lui aurait parfaitement suffi de dire : « sans revenir sur son adhésion à l'Alliance atlantique, la France va modifier successivement les dispositions actuellement pratiquées, pour autant qu'elles la concernent », sans mentionner la moindre date et sans faire référence au « terme ultime prévu pour les obligations » de la France.
      Sans doute de Gaulle préféra-t-il user d’une formule sciemment ambiguë, afin de ne pas trop heurter Washington d’un seul coup d’une part, et afin de se conserver une marge de manœuvre, et la possibilité de changer d’avis le moment venu, d’autre part.
      Mais il prévoyait certainement de conduire la démarche jusqu’à son terme : après avoir fait sortir la France du commandement militaire intégré dans un premier temps, il aurait fait sortir la France de l’O.T.A.N. dans un second temps, lorsque les Américains n’auraient plus eu de motif juridique de s’y opposer.
      On notera que plusieurs confidences faites par de Gaulle à Alain Peyrefitte pendant les années 1963-1966 tendent à confirmer que telle était bien son intention.
      Il n’est pas interdit enfin d’imaginer que cette date butoir d’avril 1969 a pu peser dans la décision de Charles de Gaulle d’organiser son référendum sur la réforme du Sénat et la régionalisation le même mois, référendum dont l’échec entraîna sa démission.

      Peut-être l’objectif secret de de Gaulle était-il, s’il avait gagné le référendum, de profiter de cette nouvelle légitimité du suffrage universel pour mettre à bien son projet de sortir de l’O.T.A.N. dans la foulée, sans que Washington ne puisse alors décemment protester ?

      Supprimer
    3. CONCLUSION : EN 2017, MOBILISONS-NOUS POUR CHASSER CEUX QUI TRAHISSENT LA FRANCE.

      Comme on le sait, hélas, le formidable héritage de souveraineté, de rayonnement et d’indépendance de la France que nous avait légué Charles de Gaulle a été dilapidé par ses successeurs, les uns après les autres, et tout spécialement par les deux derniers.
      En 2007, Nicolas Sarkozy a décidé d’effacer la décision du 21 février 1966 en assurant le retour de la France dans le commandement intégré de l’O.T.A.N. Cette décision devint effective en avril 2009.
      Le maître pose la main sur son domestique, qui sourit avec soumission et veulerie.

      Et le 4 janvier 2016, le Conseil des ministres réuni sous la présidence de François Hollande a donné son accord sur un projet de loi « autorisant l’accession de la France au protocole sur le statut des quartiers généraux militaires internationaux, créés en vertu du Traité de l’Atlantique Nord ». Ce projet a été aussitôt déposé pour examen à la Présidence du Sénat.
      Sans l’avoir jamais proposé dans son programme présidentiel de 2012, sans l’avoir jamais annoncé dans la moindre conférence de presse, sans avoir jamais demandé aux Français s’ils étaient d’accord, François Hollande a ainsi décidé - en catimini - que la France allait réintégrer l’ensemble des instances militaires de l’Alliance atlantique.
      Une décision autoritaire, illégitime, antidémocratique et très dangereuse.

      La discrétion honteuse de l’actuel président français s’explique : fin 2008, François Hollande, alors premier secrétaire du Parti “socialiste”, avait en effet défendu bec et ongles une motion de censure portée par le groupe socialiste contre le retour de la France dans le commandement intégré de l’O.T.A.N. décidée par Sarkozy ! Mais il ne s’agissait que d’une opposition factice puisque François Hollande et les dirigeants du Parti “socialiste” ont approuvé les traités européens qui placent la “politique européenne de sécurité et de défense” sous la tutelle de l’O.T.A.N. (article 42 du T.U.E.).
      Totalement illégitime du point de vue démocratique, cette décision autoritaire de François Hollande parachève la destruction de l’héritage gaulliste, consacre le renoncement à notre souveraineté nationale, et l’abandon de notre indépendance militaire.
      En se vautrant dans la soumission à Washington, François Hollande place en outre la France dans la situation très dangereuse d’où de Gaulle l’avait justement fait sortir : il entraîne la France et le peuple français – qui ne l’a pas voulu - dans des guerres qui ne sont pas les nôtres, voire dans « une conflagration mondiale » avec la Russie.
      En 2017, les Français devront se mobiliser pour chasser du pouvoir cet homme qui trahit la France et pour empêcher un de ses clones « made in USA » de lui succéder.
      Bref : bref une histoire simple

      Supprimer
  4. C’était, il y a 50 ans de cela le General De-Gaule décidait que la France devait quitter l’OTAN.
    https://www.ina.fr/video/I04329970

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas qu'un civil professionnel de la politique puisse en faire autant car il est trop lié avec les autres étant dans le même cas que lui; c'est-à-dire renvois d'ascenseurs parce que soutenu financièrement et autre pendant sa carrière, sa campagne présidentielle etc...

      Supprimer
    2. ne pas confondre sortie du commandement intégré 1966 et sortir de l'Otan
      article 13 de l'alliance atlantique qui stipulait un bail de 20 ans.

      Supprimer
  5. Ce terrorisme de Daech Qaeda Gia Boko Haram fonder par Usa les dictateurs arabes leurs généraux l'Otan et israél pour tuer le maximum des musulmans en Irak en Afghanistan en Syrie en Libye en Yémen en Algérie en Nigeria pour satisfaire leurs patron satan l'ennemi n°1 de l'humanité et le patron de la franc maçonnerie satan mourra normal ces séismes en Maroc la mort de satan et la fin du monde si la fin du monde vendredi 4.3.2016 aux non musulmans de se convertir a l'islam pour éviter la peur la panique et l'enfer.

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam et/ou plus généralement tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.