jeudi 17 avril 2008

Zemmour face à Jean-Christophe Rufin


8 commentaires:

  1. Une incohérence de Zemmour ?

    Son moralisme a geometrie variable...

    Contre l'avortement mais pointant les problèmes de surpopulation .

    Ces Pro-life...

    Une bonne guerre, une bonne epidemie ou une famine pour regler la surpopulation "des pauvres", ca c'est une methode reconnue par la religion...

    La morale est sauve...

    Ne pas tuer des "bébés", mais les parents pas de probleme.

    (Ca s'embrigade sans doute moins facilement)

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Le discours de surpopulation c'est du mercantilisme. L'idée qu'il y a un nombre arrêté de ressources exploitables sur terre et que plus on est nombreux, moins il y en aura pour tout le monde. De là le communisme à la petite semelle.

    De fait, c'est assez cohérent avec ce que pense Zemmour sur la mondialisation en général. Je ne vois vraiment pas le rapport avec l'avortement en revanche...

    RépondreSupprimer
  4. "Le discours de surpopulation c'est du mercantilisme."

    Du malthusianisme, pardon, c'est plus précis.

    RépondreSupprimer
  5. Parce que Zemmour fait coincider l'adoption dans la loi de l'avortement légal avec le debut de l'immigration de masse, facon limite "complot".
    (C'est un peu poussé)

    Le Malthusianisme ca semble plus logique si on ne croit pas a l'extention infini des capacités materielle a supporter la croissance des populations.

    Ca se discute evidement

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  8. Eric Zemmour n'aurait-il pas droit à l'errance et loin de nous serai-il au deçà des lois humaines ?

    Fort de cette prise de conscience, je lui accorde le mérite de dire ce qu'il pense, d'avoir un esprit bien tranché et de me déplaire plus qu'occasionnellement, ce qui me permet de m'insurger à mon tour et, évacuant le fond de ma pensée, de dire ce qui me vient à l'esprit en produisant à mon tour (je n'en doute pas) sensiblement les mêmes effets en sens inverse.

    Vous voyez un peu l'intérêt du débat ?

    Quand la passion l'emporte, le bonheur n'est jamais tout à fait absent

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes et plus généralement tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires sont donc soumis à validation (validés sous 12h maxi.)