mercredi 31 octobre 2012

La chronique d'Eric Zemmour du 30 Octobre 2012 sur RTL

"La Chronique d'Eric Zemmour" : une taxe pour Google ?



.

4 commentaires:

  1. C'est plutot Yahoo qui a livré des infos sur les dissidents chinoix...

    Pour le reste, assez bien vu

    RépondreSupprimer
  2. Google pourrait tout aussi bien demander à la presse de lui payer une redevance car elle lui rend un service inestimable en la diffusant au niveau international. La presse française bénéficie de subventions très importantes et les journalistes d'avantages fiscaux extravagants. Ce membre éminent de la nomenklatura en veut encore plus et amplifier son racket... Finalement tout dépend comment l'on voit les choses avec plus ou moins d'objectivité ce qui n'est pas en général le point fort de la France de nos médias, Etat, syndicats, fonctionnaires etc

    RépondreSupprimer
  3. "La presse française bénéficie de subventions très importantes"

    Vous voulez dire qu'une enorme part de la presse est sous perfusion d'etat et ne survivrait pas sans plutot !

    Je comprends votre point de vue, mais Google n'est pas une firme francaise.

    Donc pas neutre non plus , mais qui est neutre...

    RépondreSupprimer
  4. Il n y a pas que la presse qui bénéficie de l aide de l état, n oublions pas l automobile, les banques , la sncf et beaucoup d entreprises qui après se délocalisent.
    Il est tout à fait normal que Google paie des impôts sur le CA qu il fait en France.
    Les grosses entreprises font des millions même des milliards de bénéfice et à part leurs actionnaires elles ne veulent plus rien payer ni impôts ni salaires sauf celui du patron. Betty

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam et/ou plus généralement tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.