lundi 22 octobre 2012

Vidéo : "Zemmour & Naulleau" sur Paris Première le 19 Octobre 2012.

Invités : Guillaume Peltier & Renaud Dély, Camille Pascal et Michel Onfray.


Face à Guillaume Peltier & Renaud Dély :








Face à Camille Pascal :




Face à Michel Onfray :






Merci à News360x pour la mise en ligne.

.

34 commentaires:

  1. Cacophonie c'est tout ce que l'on peut dire!!!!!

    RépondreSupprimer
  2. "JE pense que le libéralisme sociétal en fait fait le lit du capitalisme mondialisé"

    Mouais, c'est surtout Marx qui le pense Eric ;)

    RépondreSupprimer
  3. Je note une fois que plus (après Hollande qui ne s'est jamais marié) qu'une personne (Onfray) se déclarant en faveur du mariage libre ou homo est quelqu'un qui se considère à la base contre le mariage en règle générale. C'est très révélateur...
    et merci à News360x pour la mise en ligne.

    RépondreSupprimer
  4. Bravo pour les vidéos de ZEN. Nous n'avons pas Paris 1ère et sur M6 c'est trop tard.
    Merci beaucoup.
    Une fan de N et surtout de Z....zemmour ! juliana

    RépondreSupprimer
  5. heureusement que ce blog existe sinon, c'est impossible à voir.

    RépondreSupprimer
  6. Les gauchistes à la Renaud Dély "osent tout" en niant l'existence des bobos. Même pour cela que leurs idéaux dominent.

    Eric Zemmour a bien fait d'affirmer être pour l'hypocrisie qui vaut bien mieux que la démagogie ambiante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et c'est quoi un bobo au fait ?

      Supprimer
    2. "Bobo" : un "bourgeois bohème" de gauche. Quelqu'un qui vit généralement dans les beaux quartiers parisiens, met ses enfants à l'école privée et se complait dans la "bienpensance" et l'antiracisme primaire, refusant de voir la dure réalité vécue par quasi tous ses concitoyens des classes populaires ou moyennes.
      Cela étant dit, toujours extra l'émission de nos 2 Eric.

      Supprimer
    3. Un bourgeois qui vote à gauche pour se donner bonne conscience mais qui n'applique le plus souvent aucun des principes de son engagement dans son quotidien par paresse (mai 68 style)...

      Supprimer
    4. Un terme sociologique d'importation américaine, sauf qu'en France c'est devenu pejoratif...

      (Sinon c'est en general benin, mais irritant un bobo...)

      Supprimer
    5. Donc, si j'ai bien compris, un bobo serait au choix une petite blessure bénigne ou un riche qui vote à gauche.

      Dans le premier cas, je le concède, c'est assez pénible d'avoir un bobo. Mais je trouve quand même curieux la seconde proposition.

      En quoi, le fait d'avoir un peu d'argent rendrait insupportable l'idée de voter à gauche ? Après tout, on est libre de ses opinions et de voter pour qui on veut dans ce pays.

      D'autant plus que la gauche est porteuse de valeurs. On peut ne pas y adhérer, mais je ne vois pas ce qu'il y a de mal à avoir quelques économies tout en étant contre le racisme, la pauvreté et les inégalités sociales… À moins de considérer qu'un type qui a de l'argent et qui se dit de gauche soit forcément un hypocrite, mais dans ce cas que pourrait-il faire ? Quand bien même il distribuerait tous ses biens aux pauvres, cela ne résoudrait pas le problème de la misère dans le monde. Et puis si on adopte un point de vue de gauche, c'est tout le système de répartition des richesses qu'il faudrait changer. Dans la société actuelle se prendre pour une sorte de "Robin des bois" ne servirait à rien, si ce n'est à se sacrifier en vain.

      Et puis personnellement, je préfère un "bobo" qui vote à gauche mais qui n'importune personne à un "patron voyou" qui exploite les pauvres gens pour servir ses intérêts personnels et qui vote à droite pour bénéficier de réductions fiscales.

      Bref, tout cela pour dire que chercher continuellement des boucs émissaires n'a aucun intérêt. Que ce soit des "bobos", des "immigrés" ou des "chômeurs", la plupart du temps, ce sont juste des pauvres gens qui n'ont rien à voir avec les problèmes des "classes populaires et moyennes". Prétendre le contraire revient à se voiler la face et ne sert qu'à évacuer sa rage sur quelqu'un. Cela ne résout pas les problèmes.

      Sinon, j'ai bien aimé cet épisode de Zemmour & Naulleau, surtout la partie avec Onfray où Zemmour admet être un réactionnaire et son interlocuteur un progressiste…

      Supprimer
    6. Le "bobo" (peu importe le terme) n'est pas que seulement "un riche qui vote à gauche".
      Exemple: Il passe son temps à faire des leçons de morale dans tous les médias qu'ils ne s'appliquent jamais à lui-même.

      L'on vous cause de misère en france! Pas de celle de toute la planète...

      Faut être obligatoirement de gauche pour être contre le racisme, la pauvreté et les inégalités sociales? Mais vous êtes complètement dans un monde imaginaire!
      Les valeurs (peu importe lesquelles) n'appartiennent pas à la gauche, au centre, ou à la droite.

      Il y a dans l'immigration un problème depuis la présidence de Valéry Giscard d'Estaing, c'est son nombre.
      Renseignez-vous sur ce qu'est le système de "famille nucléaire" qui n'est pas celui de tout le monde.

      Puis Eric Zemmour ne s'est jamais caché d'être un "réactionnaire".

      Supprimer
    7. Bah c'est devenu un raccourci pour "gauche caviar", "bobo".

      Mais il faut bien savoir que ca n'est pas pejoratif aux USA, pays d'origine du mot...

      Supprimer
    8. 'Citation : Le "bobo" (peu importe le terme) n'est pas que seulement "un riche qui vote à gauche".

      Peut-être, mais je répondais aux commentaires précédents qui définissait le "bobo" comme tel. De toute façon, je trouve cette expression absurde et pas du tout pertinente d'un point de vue sociologique. C'est non seulement péjoratif, mais en plus ça ne veut rien dire. Des gens qui votent à gauche (et ils ont bien le droit de le faire), il y en a dans toutes les couches sociales. Des moralisateurs et des hypocrites, il y en a partout. Ce sont des traits "humains" et qui n'ont pas grand chose à voir avec une appartenance à tel ou tel groupe social.


      'Citation : L'on vous cause de misère en france! Pas de celle de toute la planète'

      Quand bien même, ça ne change rien à mon argumentation qui s'applique tout aussi bien au niveau local. Pour rappel, la France se trouve sur Terre.


      'Citation : Faut être obligatoirement de gauche pour être contre le racisme, la pauvreté et les inégalités sociales? Mais vous êtes complètement dans un monde imaginaire!
      Les valeurs (peu importe lesquelles) n'appartiennent pas à la gauche, au centre, ou à la droite.'

      Mais je n'ai jamais dit ça. Relis mon texte. J'ai écris que la gauche était porteuse de ces valeurs, pas qu'elle était la seule à les avoir.


      'Citation : Il y a dans l'immigration un problème depuis la présidence de Valéry Giscard d'Estaing, c'est son nombre.'

      Alors là, mort de rire ! Sache qu'historiquement, il y a toujours eu des problèmes d'immigration en France et ça ne date pas de Giscard. À l'époque, on appelait ça des "invasions barbares" car on en avait (déjà) peur. En général, quand on immigre, on ne voyage pas tout seul, on part avec toute sa famille. De par sa localisation géographique, au carrefour de l'Europe, la France a toujours été une terre de migrations. Que ce soit un bien ou un mal est un autre débat…

      Je sais très bien ce qu'est une famille nucléaire. Merci, mais ce n'est pas le sujet.

      Et j'estime être beaucoup moins à côté de la plaque que toi mon cher "Kami".

      Très cordialement.

      Supprimer
    9. Le problème est que la quasi-totalité des médias font depuis plusieurs décennies la part belle au gauchisme moralisateur. Ne viens pas me balancer le contraire étant donné qu'il suffit de travailler et/ou de connaître les coulisses des médias pour s'en rendre compte immédiatement.

      D'abord français avant d'être terrien. Parce qu'il y a un rapport de force entre les différentes zones géographiques étant donné leurs différences. faudrait un conflit opposant l'humanité à des extra-terrestres pour "unirent" momentanément les peuples...

      La gauche porteuse de valeurs qu'elle fut incapable de protéger; accroissement du racisme, de la pauvreté, des inégalités sociales (les droites successivent étant au pouvoir, après De Gaulle, n'ayant pas fait mieux). Fallait attiser les passions afin de cacher les vrais problèmes de fonds qui pourrissent actuellement la france...

      Entre les "invasion barbares" et la présidence de Giscard, il y a une marge... Puis l'immigration entre les pays européens tient plus de la famille nucléaire que d'une autre.

      Il n'est pas ici question de prétendre que ce système familial est supérieur ou inférieur, mais uniquement de préciser qu'il fait parti du système traditionnel. Inutile de remonter jusqu'à l'homme préhistorique afin de vouloir prouver le contraire...

      Nous sommes en plein dans le sujet étant donné qu'il s'agit de la démographie.

      Pas moi qui fait une fixette sur l'islam au cas où tu l'imaginerais. Faut voir les commentaires de certains autres intervenants pour se rendre compte qu'ils utilisent les méthodes qu'ils dénoncent.

      Supprimer
    10. Et bien, LA famille nucléaire comme norme et seule dans LA NORME. Le chauvinisme primaire dont tu fais preuve et tout sauf démocratique et républicain. Les flux migratoires sont plus anciens que les outils qui ont été inventer pour le mesurer. La France n'a aucune légitimité à vouloir être considéré comme PEUPLE "unique" : une frontière, économique, politique... Est toujours en mouvement. La "frontalisation" d'un pays, d'un état et un acte mensonger : la France à était construite sur l'histoire des Romains, des Anglais, des Allemands et d'une multitude de minorité ayant à leur époque une influence certaine et affirmée à l'endroit où ils étaient établies.

      Supprimer
    11. La famille nucléaire est la norme des nations du continent européen. Il n'est pas question de chauvinisme mais seulement de penser que sa culture est la meilleure DANS SON PAYS, autrement il est inutile de vouloir la défendre.

      Pas envie de partager "ta" perception de la démocratie.

      La toute fin de ton commentaire prend seulement en compte la partie de la vérité qui t'intéresse... Pas moi qui me permettrait d'être aussi réducteur...

      Supprimer
  7. Que ça console de tous les "n'importe quoi" de voir et d'entendre deux hommes intelligents, cultivés et courtois énoncer leurs accords et désaccords avec brio et clarté. Grand merci Eric Zemmour et Michel Onfray.

    RépondreSupprimer
  8. Qu'est-ce qui est arrivé à Naulleau ? comment a-t-il pu en arriver là ?

    Soit son intelligence et sa grande culture ne l'ont pas empèché de tomber dans l'endoctrinement de la bien pensance et c'est bien dommage.
    Ou peut-être que par lacheté intellectuelle il refuse de dire ce qu'il pense vraiment, évidemment par crainte des conséquences d'une condamnation par le tribunal d'inquisition de la bien pensance.

    Heureusement que Zemmour reste fidèle à lui-même en nous éclairant par sa grande culture et ses analyses qui comme toujours sont le reflet de la (triste) réalité.

    RépondreSupprimer
  9. excellente émission j'adore ,un vrai délice de débat.
    grand merci et longue carrière au 2 eric

    RépondreSupprimer
  10. Mais lol quoi, lever les bras pour avoir parlé d'un racket de pain au chocolat...

    Mon gamin de 5 ans s'est fait chanter récemment par un autre de sa classe "si tu me ramènes pas du chewing gum, je ne serais plus ton copain" (sachant qu'ils savent que c'est interdit d'en avoir dans l’école)

    Chantage dés 5 ans...

    Relater des faits devient choquant maintenant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'exagérez pas étant donné que beaucoup ont entendus ces propos pendant la scolarité, et qui n'a rien d'un chantage sérieux.

      Supprimer
  11. Je ne sais pas ce qui m'arrive, n'étant plus affilié idéologiquement à une mouvance de gauche ou de droite depuis un moment, je trouve quand même que les 2 proches de Sarko invités en 2 semaines (Guaino je connaissais mais Camille Pascal m'était inconnu), ont vraiment une rhétorique et façon de débattre sans tâche là où les gauchistes (et dire que plus jeune je me déclarais de ce bord) m'hérissent le poil..

    Très bonne émission (à part la cacophonie du premier débat aussi pauvre qu'inutile) et décidément, j'ai beau avoir lu du Onfray et avoir vu pas mal de ses vidéos, je le trouve vraiment fascinant et encore meilleur quand il débat avec Zemmour que quand il est seul à exposer son truc.

    Je ne pense pas être facilement "épris" d'un philosophe mais celui-ci me plaît depuis longtemps.

    Suis-je le seul à être intéressé par ce fils de prolo qui ne vit pas tranquillement de ses livres (certes nombreux..) dans le cercle de la capitale à dire ses pensées naïves et déconnectées de la réalité (lui qui a déjà mis la main dans le cambouis et côtoie toujours de tous les milieux) ? Auquel cas je me remettrais foncièrement en question..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non Josselin, je ne suis plus du tout de gauche (bien que je l'ai été aussi étant plus jeune) mais comme vous, j'adore écouter Michel Onfray. Voilà un homme ouvert, intelligent, tolérant, bien loin des habituels "bobos donneurs de leçons" (on en parle plus haut justement) qui pullulent en général dans les médias. Et d'accord avec vous : excellente émission comme toujours, excepté le 1er débat, où chacun refuse d'écouter l'autre.

      Supprimer
    2. Bonsoir,
      Je n'ai pas encore vu l'émission, mais j'apprécie de lire les commentaires.
      Aussi, je me permets de vous répondre car, comme vous, j'apprécie Michel ONFRAY.
      Je trouve qu'il est très agréable à écouter, ses propos sont ceux d'un homme libre. Il est toujours respectueux de son ou ses interlocuteur(s), et, avec Eric ZEMMOUR, c'est toujours un très bon moment télévisuel.

      Cordialement.
      Géraldine

      Supprimer
    3. "(et dire que plus jeune je me déclarais de ce bord)". Le manque d'expérience et de recule qui s'efface avec les années comme vous le faites remarquer, pour certains...

      Supprimer
    4. Je suis heureux de lire cela, je n'ai lu sur ses vidéos que des pro-Onfray à l'extreme et des "ce type est un bobo des beaux quartiers qui ne dit que ce que l'on veut entendre".

      J'aime la façon qu'il a d'écouter les autres calmement et de se confronter avec son faux jumeau Eric Zemmour pour qui j'ai aussi beaucoup de respect (alors que je le haissais au début).


      A quand une émission "Zemmour et Naulleau et Onfray" ? Non sérieusement ça serait peut-être un peu trop..

      Franchement avec C dans l'Air qui est bien trop inégale (c'est selon les invités), cette émission nous permet un peu de réalisme et de cynisme alors continuez !!

      Supprimer
    5. Il me plairait que Michel Onfray prenne la place d'Eric Naulleau. L'émission "C dans l'air" est quasi-systématiquement un concentré de mensonges éhontés.

      Supprimer
    6. Je suis d'accord Kami, j'ai beau apprécier un peu le côté blagues capillotractées de Naulleau, quand quelque chose ne lui plait pas chez son interlocuteur, il est trop partial voire désagréable et sort de son rôle de médiateur comme il se voyait au début de l'émission.

      Le couple Onfray/Zemmour serait un régal car tous 2 sans complexes, parfois proches mais leurs divergences pourraient être pour nous un délicieux exemple d'impartialité car 2 avis avec 2 types d'arguments.

      Supprimer
    7. L'argumentation est ce qui manque aux propos des adversaires idéologiques d'Eric Zemmour.
      Heureusement qu'il aborde les sujets d'une manière peu commune, parce que sinon les débats seraient aussi plats que l'électrocardiogramme d'un mort.

      Supprimer
  12. Dans le débat avec Dély, Zemmour est excessif. Quand il parle de l'affaire Dreyfus, il fait des raccourcis juste pour avoir raison et soutenir que la gauche a toujours tout faux. C'est stupide de sa part, je m'explique : lorsqu'il soutient qu'au début, Jaurès (Jaurès se désintéressait de l'affaire au début, pour lui c'était une histoire entre bourgeois), Clemenceau et quelques autres étaient antidreyfusards, c'est vrai, sauf que l'écrasante majorité de la France pensait la même chose et pour cause : on ne connaissait pas encore le vrai coupable, le colonel Picard ne l'avait pas encore découvert. Ce n'est qu'après que la césure se marque, lorsque plus aucune personne de bonne foi ne peut nier que Dreyfus est innocent (je mets de côté les illuminés aveuglés par leur antisémitisme qui en dépit de l'évidence croyaient toujours à la culpabilité). C'est en effet là que l'enjeu n'est plus de savoir s'il est coupable ou innocent, mais de savoir si, pour l'honneur de l'armée, on doit libérer Dreyfus ou continuer à le maintenir coupable aux yeux de la loi et tresser des lauriers au véritable traître, à savoir Esterhazy. Maurice Barrès était sur cette ligne-ci, l'idée étant qu'en gros la vérité doit s'écraser devant l'enjeu de l'affaiblissement national à la veille de la guerre, on dirait la raison d'état aujourd'hui.
    On est donc loin d'un affrontement simple entre droite et gauche, l'escroquerie intellectuelle, parfaitement orchestrée par la gauche depuis 100 ans (souvenez-vous de la sortie de Jospin à l'Assemblée sur le sujet), consiste justement à faire croire qu'il s'agissait d'un combat entre droite et gauche alors qu'il n'en était rien. Il s'agissait plutôt, selon moi, de deux conceptions de l'Etat et du rapport à la vérité. A l'instar de Picard, je pense qu'on est plus fort en reconnaissant qu'on s'est lourdement trompé et qu'on punit le vrai coupable, car c'est bien cela l'enjeu : au delà du délire symbolique, si on a en place un système qui aboutit à ce que consciemment on laisse dans ses rangs les félons et qu'on emprisonne les fidèles, c'est qu'il y a un gros problème.

    Bref c'est un peu un argument à l'emporte pièce qu'il balance là notre Zemmour, il nous fait du Jospin à l'envers et ce n'est pas très heureux. Ce que je trouve dommage car tout son propos est par ailleurs fort juste, entre son analyse de la déroute de Sarkozy et celle de Dély, la sienne tient mieux la route car Dély exclut la victoire de Sarkozy en 2007 (et son corolaire : le faible score de Lepen) de ses raisonnements.
    Allez je lui pardonne, la passion égare.

    RépondreSupprimer
  13. J'apprecie Zemmour par contre je le comprend pas quand il rapproche mariage gay et libéralisme économique! D'ailleurs une grande partie des opposants au mariage gay ( de Fillon a Bush ou Romney pour parler des USA) ne sont il pas des libéraux? D'ailleurs dans l'UE le mariage gay est largement minoritaire cela fait il de l'UE un ensemble politique anti liberal? Qu'elle grande blague!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le terme "Gay" est du communautarisme qui n'est pas l'homosexualité en soi.

      Supprimer
  14. Bravo les 2 Eric pour votre émission. Ruquier de France 2 peut se faire du souci tellement le niveau intellectuel de son émission est bas comparée à la votre.

    C'est génial de vous regarder et pourvu que ça dure !

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam, les liens vers d'autres sites ainsi que tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.