mercredi 30 janvier 2013

La chronique d'Eric Zemmour du 29 Janvier 2013 sur RTL.

"La Chronique d'Eric Zemmour" : Delanoë, les voies sur berges et son avenir



.

10 commentaires:

  1. Lumineuse analyse ! Elle corrobore les propos d'un conseiller municipal (voir le site "Delanopolis") et un défenseur du Patrimoine artistique ("La Tribune de l'Art")..


    Bientôt, Paris sera essentiellement composé de bourgeois "traditionnels" et de "bobos" (le coeur à gauche et le portefeuille à droite) sans négliger les quelques familles défavorisées servant de caution morale pour politiciens amoraux !

    RépondreSupprimer
  2. Attendez un peu le krach immobillier avant d'etre sur de l'avenir...

    Cela dit une ville sans classe moyenne ou ouvriere "francais de souche" ne peut que plaire a Terra Nova, le "think tank" de "gauche".
    (C'est leur analyse officielle, alors qu'on ne me traite pas de tout les noms...)

    RépondreSupprimer
  3. La France va donc être receleuse des GPA de l'Etranger !
    Et complice de l'esclavage des ventres des pauvres !
    Pour des socialistes ! Chapeau !

    Voilà deux arguments à mettre en avant.

    Une solution: DEMISSION EN MASSE DE TOUS LES DEPUTES OPPOSÉS à cette forfaiture: ils seront réélus illico avec tous les honneurs à l a nouvelle Assemblée obligatoire après ces démissions !
    Vous ne risquez rien d'autre que d'être réélus comme jamais !

    RépondreSupprimer
  4. Les familles défavorisées ne sont pas seulement des cautions morales, ce sont aussi des serviteurs. Il faut bien avoir des nounous, des femmes de ménage, des éboueurs, des jardiniers. Ils sont priés de venir de leurs banlieues lointaines par le RER, quand il n'est pas en panne, ou vandalisé, ou en grève (pour revendication, souvent légitime, ou pour agression). Avec la "gentrification" en cours, les derniers ilots populaires sont en train de disparaître. Ca donne aux Delanoe et consorts la certitude d'une paisible ré-élection.

    Pangloss

    RépondreSupprimer
  5. "DEMISSION EN MASSE DE TOUS LES DEPUTES OPPOSÉS"

    Vous vous faites des illusions, vous...

    Non, ce que les electeurs pourraient reclamer c'est l'abrogation de la loi en cas de retour de la droite au pouvoir.

    Ca ne s'est jamais produit...

    RépondreSupprimer
  6. Les politiques combattent la voiture dans les villes, mettent des radars et des gendarmes sur les routes : résultat les gens n achètent plus de voiture, les usines ferment et les ouvriers sont au chômage. Les politiques ont ils réussi ce qu ils voulaient ?
    Betty

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Les politiques ont ils réussi ce qu ils voulaient ?"

      Evidemment que oui. La plupart des gens manquant par exemple de lucidité...

      Supprimer
  7. Les politiques taxent là ou on leur donne le droit de taxer...

    RépondreSupprimer
  8. @Gonzague Hutin : Nos députés ne sont pas assez courageux pour oser faire une chose pareille. Ils n'ont pas assez de convictions. Ils ne sont préoccupés que de leurs intérêts à court terme. Il y a longtemps qu'ils ne sont plus capables d'avoir sur l'avenir un regard visionnaire (à quelques rares exceptions près, ostracisées).

    Delanoë a bien compris que pour être réélu sans arrêt il lui faut un électorat immigré et socialiste. D'où sa politique de rejet systématique de la classe moyenne blanche hors de sa ville. C'est une politique injuste et ségrégationniste, mais qui s'en soucie ?

    Ludwig

    RépondreSupprimer
  9. "il lui faut un électorat immigré et socialiste."

    Les immigrés sont loins d'etre tous socialistes.

    Ils votent pour la gauche pour d'autres raisons.

    Le jour ou ils auront leur propres partis...Bref.

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam et/ou plus généralement tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.