mardi 5 février 2013

La chronique d'Eric Zemmour du 5 Février 2013 sur RTL.

La Chronique d'Eric Zemmour : l'Euro, l'idiot du village planétaire.



.

2 commentaires:

  1. Le probleme est que l'echec de l'euro va nous couter très cher.

    Si le dollar tombait avant encore...Mais il ne faut pas y compter.

    Notez que l'epargne en France a toujours ete elevée (Bonne allusion a l'etalon or), ca explique sans doute la peur de la fin d'une monnaie et du prix que ca va couter...

    Ha l'euro, la "prosperité" etc...

    L'epargnant ruiné aura peut etre envie de presenter la note aux responsables...

    RépondreSupprimer
  2. Simple, brillant. Je ne suis pas benêt mais les citoyens doivent se rendre compte que les circonvolutions des experts et autres politiques achetés par l'idéologie ne nuancent que pour noyer le poisson : les grandes directions ou idéologies sont (malheureusement) aussi simple à résumer que le fait Z. Certes il est plus facile de dire que de faire, surtout en politique; Mais à un moment il faut trancher et dans le vif. L'Euro est fait et a été fait pour l'Allemagne. On fait quoi ? On attends de mourir à petit feu en espérant que le paysage soit agréable ?
    Il faut trancher : tans pis pour les possédant, tans mieux pour les entreprenants. Les "vieux" tuent la jeunesse sans toujours le savoir. Le jeunisme n'est qu'un maquillage. La politique aux petits bras...

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam et/ou plus généralement tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.