vendredi 29 novembre 2013

La chronique d'Eric Zemmour du 26 Novembre 2013 sur RTL.

Iran : les petites cachotteries de Barack Obama.



.

6 commentaires:

  1. Quand les cretins "antisionnistes" finacés par l'iran vont voir ceux qui les paient leur dire de la mettre en veilleuse sur leur anti americanisme, on va rigoler...

    Il leur restera plus qu'a vendre le communautarisme, point commun entre l'Amerique et les pays musulmans en la fermant sur la nation...

    "idiots utiles"

    RépondreSupprimer
  2. "Quand les cretins "antisionnistes" finacés par l'iran vont voir ceux qui les paient leur dire de la mettre en veilleuse sur leur anti americanisme, on va rigoler..."

    Je me suis fait la même réflexion. D'ailleurs, Ahmadinejad, le héros des "dissidents", est aujourd'hui traité comme un repoussoir en Iran. Je me demande bien comment les Soral, Meyssan et les autres "dissidents" envisagent ce renversement des alliances. J'ai comme l'impression qu'ils sont passés complètement à côté des bouleversements géopolitiques qui sont en œuvre depuis quelques années.

    Par contre, doit-on aller jusqu'à affirmer que les États-Unis vont lâcher Israël ? Les États-Unis ne reviennent-ils pas tout simplement à leurs alliances traditionnelles avec les puissances non-arabes du Moyen-orient (Turquie, Iran, Israël) ?
    D'ailleurs, on assiste à un rapprochement intéressant entre la Turquie et l'Iran. Et un rapprochement entre Israël et l'Iran n'est pas totalement à écarter.

    La seconde phrase est moins claire. Les pays musulmans ne sont pas tous construits sur le modèle communautaire, même si certains pays comme la Turquie s'en rapprochent de plus en plus. Et puis vous semblez sous-entendre que le communautarisme est propre aux pays musulmans et à l'Amérique. Ça me semble tout à fait contestable. Je crois que même en Chine, on différencie les Han des minorités (par exemple, la restriction des naissances ne concernaient que les non-Han).
    Bref, si ce n'est pour taper sur les musulmans, cette phrase n'a pas beaucoup de sens.

    RépondreSupprimer
  3. Le communautarisme n'est pas un modele limité aux pays musulmans ou a l'Amerique, mais a coup sur un modele antithetique de ce qui reste du modele francais...

    Les Soral et cie encouragent le communautarisme a demi-mot en pretendant le contraire quand ca les arrange...

    Les americains n'ont plus les moyens de soutenir "inconditionnellement" Israel, en tout cas.

    RépondreSupprimer
  4. "Je crois que même en Chine, on différencie les Han des minorités"

    Exact.

    RépondreSupprimer
  5. Non pas magnifique chronique ..
    Mettre la France dans le même panier que l'Arabie Saoudite et Israêl est un amalgame indigne de celui qui se réclame de la pensée gauliste. Pour ma part j'ai salué ce premier pas de l'administration Obama qui va dans le bon sens. Autant que j'ai honni la politique Fabiusienne orientée sur Jérusalem. Hollande est faible et les faibles sont toujours dangereux car la proie aux griffes des puissants ou tenus comme tels. Les idées caricaturales vendues sur l'Iran ne tiennent pas la route. L'Iran ne veut ni la bombe ni la guerre. Elle veut la paix dans la dignité et la reconnaissance pour assurer son développement et sa spécificité. Ce que ne lui reconnaissent ni Israel ni les pays arabes. Israel et l'Amérique devraenit en finir avec leur alliance avec les régimes nauséabonds d'Arabie et renouer les liens anciens avec l'Iran.

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam et/ou plus généralement tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.