samedi 11 janvier 2014

La chronique d'Eric Zemmour du 10 Janvier 2014 sur RTL.

Eric Zemmour : Manuel Valls et Dieudonné font un tabac.



.

14 commentaires:

  1. EZ dans l emission " ça se dispute " a été parfait face à Domenach qui avait beaucoup de mal à défendre ses idées.
    EZ a très bien expliqué qui a créé Dieudonne et pourquoi .
    Il a confirmé la responsabilité du crif ainsi que la prise de position dû juge du conseil d etat.
    Nos présidents successifs ne sont pas assez occupés par leur fiction et ont l air plus préoccupe par leur libido que par les problèmes des francais. C est une honte.
    Betty

    RépondreSupprimer
  2. Livre de Gérade Pichon:« Sale Blanc «chronique d’une haine qui n’existe pas ….
    Préface de Pierre Dautarel,Chez Idées
    P 48 :« le fait que SOS Racisme reconnaisse du bout des lèvres l’existence d’agression antiblocage tout en ne les combattant pas ,et ce après avait passé sciemment sous silence ce phénomène pendant des années,n’est-il pas le signe d’une position totalement schizophrène ??. »
    « sa section locale recevait des directives de la direction nationale de SOS racisme lui intimant de ne pas traiter les agressions antifrançaises.»
    « Mues par la peur de devoir rendre des comptes sur leur silence,sur leur inaction et sur leurs dissimulations ,SOS racisme,MRAP,LICRA,;,ligue des droits de l’homme,tentent par tous les moyens de nazifier toute dissidence au racistement correct pour garder la main sur un sujet qu’ils savent explosif;
    « impossible en effet d’aborder encore maintenant le racisme antiblancs sans passer pour un dangereux extrémiste »

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonsoir
      blog de thymus ma résilience

      schizophrène: maladie psychique =souffrance

      Supprimer
  3. Depuis que Valls a lancé "l'affaire Dieudonné" (1), Zemmour n'en parlait pas : il s'intéressait à des sujets sérieux. Mais, comme le battage se prolonge, cette diversion est devenue un problème politique réel impossible à esquiver.

    D'abord, je trouve que Zemmour a plus d'humour que Dieudonné et les "humoristes" anti-Dieudonné : "Manuel et Dieudonné ont fait un tabac. Dieudonné remettra une quenelle d'or au ministre. Dieudonné est l'enfant (politique) de Harlem Désir et Christiane Taubira."

    Pour le reste, je partage l'analyse de Zemmour sur l'historique et l'actualité.
    Sur le site "Causeur", Élisabeth Lévy qui estime "dégueulasse" la une du "Nouvel Observateur" amalgamant Soral, Dieudonné et Zemmour (2) fait une analyse assez proche sur de nombreux points.

    Personne, c'est évident, ne peut taxer Zemmour ou Lévy "d'antisémitisme". Il est donc intéressant que ces 2 journalistes montrent les effets pervers de la loi Gayssot et de "la religion" de la Shoah.

    É. Lévy : "La loi Gayssot prétendait neutraliser Faurisson : 25 ans plus tard, on a M'bala, M'bala". "30 années de devoir de mémoire, d'effroi et de religiosité autour d'Auschwitz n'ont pas fait reculer l'antisémitisme qui s'est déployé sous une forme nouvelle, arabo-musulmane et post-coloniale".

    L'instituteur retraité que je suis veut revenir sur un point qu'É. Lévy aborde.
    Depuis 25 ans, trop d'enseignants ont seriné sur la Shoah avec des méthodes de "bourrage de crâne". Ils n'ont réussi qu'un seul "exploit" : dégoûter bon nombre d'élèves. J'ai entendu que des spectateurs de Dieudonné disent : "la Shoah, on en a bouffé jusqu'en terminale".
    Et ces excès ont abouti à l'excès inverse : dans certains quartiers, les professeurs d'histoire ne peuvent plus parler de ce fait historique inconstestable que fut la Shoah.
    Voilà où nous a conduits (entre autres) cette religiosité.

    (1) Curieusement, c'est à la suite de reportages télévisés comme "complément d'enquête".

    (2) Sur France 5 ("C dans l'air"), Claude Weill interpellé par Guillaume Roquette sur cette une était "dans ses petits souliers". "Je discute avec Zemmour, pas avec Dieudonné" dit-il. Il se sentait tout de même obligé de défendre la une de son hebdomadaire, mais "à reculons".

    RépondreSupprimer
  4. Vendredi soir, le "spectacle Manuel et Dieudonné" était encore largement commenté : "C dans l'air" (France 5) ou "Ce soir ou jamais" (France 2).

    Il y avait des interventions intéressantes (Philippe Bilger sur la 5 ou Jean-François Kahn sur la 2).
    Le député PS Rihan-Cypel (la 2) était arrogant selon son habitude.

    Le plus significatif (sur la 2), ce fut le début de l'intervention d'Alain Jakubowicz, président de la LICRA.
    Il dit que Dieudonné avait dérivé. Autrefois, il aurait été un militant antiraciste que Jakubowicz avait soutenu quand il était candidat anti-FN à Dreux.
    Cet aveu montre où nous ont menés les "professionnels" de "l'antiracisme" (LICRA, SOS-Racisme, MRAP, proches de Dieudonné, ...).
    Cet "antiracisme", ce n'est pas la lutte contre le racisme. C'est l'abandon de l'unité de la Nation au bénéfice des communautés. Notons que l'intégration européenne est un "remarquable" outil favorisant ce communautarisme.

    Puis, quand la Nation a été assez bradée et que les communautés se sont renforcées, les anciens alliés "antiracistes" se sont affrontés : combat entre communautarismes concurrents.
    Voilà où nous a conduits l'idéologie du pseudo "antiracisme".

    Zemmour rappelle avec raison que cette idéologie a été surtout défendue par la gauche sociétale.
    Mais, là comme ailleurs, le clivage gauche-droite ne suffit pas à tout expliquer.
    Zemmour qui ne cache pas avoir voté Chevènement en 2002 et qui critique souvent la soumission aux idées bien-pensantes de gens de droite le sait mieux que personne.

    Ainsi, Jakubowicz qui raisonne comme la gauche sociétale n'est pas de gauche. Il fut adjoint au maire RPR de Lyon, Michel Noir.
    Ce dernier était un des premiers adeptes du "Front Républicain" (du PCF au RPR en passant par le PS et l'UDF) contre le FN.
    Michel Noir appelait à combattre le FN pour "ne pas perdre son âme".
    Hélas : lui-même "perdit son âme" dans des "affaires" politico-financières.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais peut-être y-a-il d'autres raisons que politiques pour relier Jakubowics et Michel Noir. Y avez-vous songé ?

      Supprimer
    2. Qu'est ce que vous inspire le fait que nos elites "bien francaises" fassent souvent copain copain en etant de bord differents quand leur interet "d'elite" est menacé ?

      Le juif de la rue est souvent un peu loin de michel noir ou de Jakubovitz.

      Donc ce qu'inspire votre remarque c'est les gens sont ce qu'il font, et que tout les juifs ne sont pas obligatoirement solidaires entre eux. Et pas obligatoirement parce qu'ils sont juifs.

      Les solidarités commuanautaires existent mais ne sont pas une regle intangible et n'excluent pas d'autres solidarités.

      Ca marche aussi avec les musulmans ou les catholiques...

      Supprimer
  5. L'ideologie du "vivre ensemble", "multi culturelle" qui pousse le communautarisme et les tensions est devenue transcourant.

    Meme Sarkozy parlait de "metissage obligatoire" dans certains de ses discours.
    Et lui aussi avalisait les "communautés"

    C'est vraiment fort que Zemmour cible aussi l'heritage de l'iconclastie obligatoire de 68, de la provoc gratuite. Zemmour ne tombe jamais dedans, c'est bien pour ca que dans l'interview de Bilger, il mentionnait "qu'on lui reproche d'etre serieux".

    Beaucoup de son efficacité, et l'abime qui le separe d'un Soral, par exemple, viens aussi de là.

    RépondreSupprimer
  6. Encore un écran de fumée ?
    L'année dernière c'était le mariage homo, qui aurait du être voté sous 15 jours (1 mois maxi).
    Cette guignolerie a tenu 6 mois, combien de temps cette fois ?
    Et pendant ce temps, nous continuons notre lente décadence.
    jl


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le mariage homo la décadence, Duschmoll ! Comment ne voyez-vous pas que la décadence est d'abord morale, et que le reste suit ?
      Décadence non pas lente mais extraordinairement rapide. A croire qu'on a un record à battre.

      Supprimer
  7. M. Zemmour, bravo et merci. Vous êtes le meilleur journaliste politique de notre époque.

    Un Français de l'étranger.

    RépondreSupprimer
  8. Anthony (Bruxelles)12 janvier 2014 à 14:25

    Une des meilleures interventions d'Eric Zemmour. Chapeau et respect l'artiste.

    RépondreSupprimer
  9. Zemmour voit encore juste, comme d'habitude, mais je pense qu'il y a une autre raison à ce battage médiatique ; faire un contre feu à la une de CLOSER . comme par hasard, sort cette semaine la une avec les infidélités de Flamby ; ce battage qui dure, qui dure, c était aussi pour étouffer le scandale d'un président qui occupe l'élysée avec sa maitresse(qui elle ne serait pas encore divorcer ) et qui la trompe avec une actrice , surement un peu naïve ...
    cette homme semble aimer tromper les autres, c'était ça ou le menteur patenté ; comment dans une élection peut avoir le choix entre la peste et le choléra, qu'est devenu notre pays, notre république, et la démocratie sert a quoi quand le pays est noyauté par 2 partis ..

    RépondreSupprimer
  10. Chronique de haut niveau.Dommage qu'il passe trop vite sur l'atteinte à la liberté d'expression qui selon moi est le vrai scandale de cette affaire.

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam et/ou plus généralement tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.