mercredi 12 novembre 2014

"Qui saura parler avec Eric Zemmour ?", par Sarah Rubato.

QUI SAURA PARLER AVEZ ERIC ZEMMOUR ?
Épluchage de l’arène médiatique
par Sarah Rubato


  Polémiste, agitateur d'idées, Éric Zemmour passe pour quelqu'un qui suscite des débats, et même pour un phénomène de société à lui tout seul. À en juger par le dernier buzz médiatique autour de son livre Le suicide français, c’est peut-être moins les idées que les sentiments qu’éveille ce journaliste polémiste, ce littéraire médiatique. Car c’est sur le terrain du sentiment que se sont placés ses interrogateurs et opposants ces trois dernières semaines, entretenant un décalage qu’on observe depuis des années entre un Zemmour qui continue à se situer uniquement sur le terrain de la réflexion, oubliant ou faisant fi que la télé c’est avant tout du spectacle et une faune journalistique qui cherche à provoquer l’empathie ou l’antipathie du téléspectateur. Le « phénomène Zemmour » est donc un produit du système médiatique.  

Précisons tout de suite avant que les foudres ne tombent que cet article n’est pas une défense d’Éric Zemmour et qu’il n’est pas nécessaire de partager ses opinions pour réclamer qu’un débat digne de ce nom puisse avoir lieu en France. Afin de ne pas subir des attaques de même nature, cet article contient quelques précautions rhétoriques que le lecteur me pardonnera, mais nous ne sommes pas ici à la télévision, pas de risque de coupure au montage.

  La France reste encore dans l’imaginaire collectif la nation du débat, de la conversation, de la controverse, de la rationalité. C’est pourtant un tout autre spectacle auquel nous assistons depuis trois semaines. Car, faut-il le rappeler, un buzz n’est pas un débat, et un clash n’est pas une argumentation. À quand des émissions d’analyse des médias, où le quatrième pouvoir serait lui aussi, comme les artistes et les politiciens, soumis à une critique hebdomadaire ? En attendant, voyons à travers cinq émissions qui ont créé et entretenu le buzz médiatique, ce qui se dégage des interventions télévisées d’Éric Zemmour. 



Le traitement médiatique d’Éric Zemmour
L’attaque personnelle :
   Chaque semaine dans Ça se dispute, Nicolas Domenach commence ses tirades par une attaque personnelle à Éric Zemmour comme : « ça y est c'est fini ? à un moment donné c'est dur », « moi j'ai pas dit des énormités».
  Dans le même registre, Léa Salamé nous a offert un magnifique exemple de réduction identitaire, en concluant qu’elle ne comprenait pas la position de Zemmour « le juif » :
« Parfois j’ai le sentiment chez vous…vous voulez tellement, vous le juif, faire plus goy que goy, faire plus français que français, que vous en arrivez à remettre en cause Vichy, à réévaluer Pétain
- Pourquoi vous me ramenez à mon état de juif ? (…) Je suis un français qui m’interroge aussi »


  Il ne serait pas venu à l’idée à Mme Salamé que la pensée d’Éric Zemmour vient de son idéologie et non de son appartenance religieuse ou culturelle. Un journaliste qui réduirait un invité à sa confession musulmane en lui disant que c’est parce qu’il est un musulman frustré qu’il pense ainsi, se ferait tout de suite attaquer pour racisme. Cette réduction honteuse qui a circulé de façon virale sur internet a été très efficace : de nombreux internautes se sont mis à commenter sur « Zemmour le juif ». Peut-être est-il temps de rappeler aux médias leur responsabilité civique et citoyenne. Leur manière de mener les débats et leurs questions orientent tout autant l’opinion publique que les informations qu’ils livrent.

  L’attaque personnelle frise le ridicule quand Anne-Élizabeth Lemoine, dans l’émission C à vous, s’empresse de demander au journaliste invité ce que Madame Zemmour a le droit de faire, et si la domination sociale de son mari lui confère bien un fort pouvoir érotique. Insulte et mépris de la personne à laquelle Éric Zemmour répond poliment qu’il ne se permettrait pas de faire la même chose.

La caricature :
  La caricature et l’exagération sont des traits que l’on reproche souvent à Éric Zemmour. On peut de fait retourner le reproche à ses interlocuteurs sur les plateaux télé (précaution numéro 1 : ceci ne signifie pas que Éric Zemmour puisse échapper à cette critique). Nicolas Domenach, interrogé sur ce qu’il a pensé du Suicide français, commence à reprocher à Zemmour d’être devenu très populaire, lui « le persécuté, celui qu’on torturait, qu’on empêchait de s’exprimer »… image projetée, car Éric Zemmour n’a jamais tenu de tels propos. Il avait simplement souligné lors d’une émission Zemmour et Naulleau où Natasha Polony était invitée, que les quelques quinzaines de « réac » qui ont accédé à la notoriété restent très isolés au sein des rédactions où ils ne sont tolérés parce qu’ils font de l’audience.

Les glissements de terrain :
  Les glissements de terrain sont très utiles pour entretenir la caricature de Zemmour le fasciste, le collabo, l’anti-étrangers. À commencer par Léa Salamé, qui est subrepticement passée de « Pétain a-t-il sauvé des juifs » à « C’est Pétain qui sauvé les juifs ». Alors que Éric Zemmour tente d’expliquer que Pétain a appliqué la préférence nationale – à laquelle il ajoute « On peut trouver ça horrible » – Ruquier enchaîne : 
« Bon alors c’est pas grave y’a eu que les juifs étrangers »
- Est-ce que j’ai dit que c’était pas grave ? J’ai dit que c’était plus compliqué.
- Oui mais c’est trop.
- Alors restez sur les choses simples. (…)
-(Léa Salamé) Moi je préfère les choses simples »
Voilà qui est dit : sur les plateaux télé on ne veut pas s’embarrasser de nuances. Les équations sont simples : préférence nationale = haine des étrangers, complexification de Pétain = réhabilitation du régime de Vichy.

   Jean-Jacques Bourdin nous a offert un autre glissement de terrain moins subtil, en fin d’émission Bourdin direct du 13 octobre. Éric Zemmour donne son analyse de la préférence nationale appliquée par Pétain en soulignant comme il l’avait fait dans ONPC que « chaque homme tué est une horreur » (précaution numéro 2 : homme étant à entendre dans le sens être humain et non humain masculin, soit la première définition dans le Larousse).
Bourdin pose alors sa dernière question, en regardant sa feuille car ladite question tait bien préparée : « Alors dernière question : vous êtes négationniste ? ». Éric Zemmour interloqué ne peut que répondre que la question est grotesque, et demander quel est le rapport avec ce qu’il vient de dire, ce à quoi Bourdin répond : « Non, alors autant répondre à la question. » Confirmation encore une fois que le but n’était pas le débat mais la fabrication d’une image médiatique qui sert de repoussoir.

Coincer et non débattre :

  Les glissements de terrain et les caricatures ont un but clair, qu’on a pu entendre dans le cri de joie d’Anne-Élizabeth Lemoine : « On a coincé Éric Zemmour ! » après que Pierre Lescure eut rectifié des dates sur l’histoire de la chaîne Canal+ que fait le journaliste. Pierre Lescure de dire que le but n’est pas de coincer mais de s’expliquer, mais trop tard, l’animatrice est trop heureuse.

  Éric Zemmour est donc un phénomène médiatique avant d’être un agitateur d’idées. C’est le taureau qui fait venir les foules et qu’il faut abattre. Il se retrouve étriqué par sa propre popularité. Les grands médias restent le moyen plus puissant de diffuser ses idées, mais l’empêchent de débattre, limitent le temps, font des montages, retiennent les petites phrases.
Éric Zemmour semble avoir du mal à trouver son rôle dans une pièce dont il n’est pas le metteur en scène, à moins qu’il n’aime tenir ce rôle qui, personne ne semble s’en soucier, affecte, blesse, épuise. Il faut dire que Éric Zemmour est taillé pour le rôle : la cinquantaine, homme, physique d’intellectuel, rien de cool rien de bien sexy dans la présentation.

Comment donc parler avec Éric Zemmour ?

  On aurait pu s’attendre lors de l’émission Ce soir ou jamais du 10 octobre, à un véritable échange entre Jacques Attali et Éric Zemmour, deux penseurs, et deux hommes du milieu académique. Rien de tel. Jacques Attali a énuméré une série de clichés binaires entre deux types de gens : ceux qui sont fermés, qui ont peur de l’autre qui prônent le repli, et de l’autre ceux qui sont ouverts tolérants et qui vont dans le bon sens en souhaitant plus de libéralisme.
C’est sans doute oublier que toutes les sociétés de primates sont basées sur la distinction entre soi et l’autre, que de nombreuses études anthropologiques et sociologiques montrent que les immigrants ont toujours tendance à se regrouper d’abord avec ceux qui leurs ressemblent (précaution numéro 3 :  ceci ne signifie pas que les humains soient prêts à s’entretuer ni racistes).


Imaginons un instant le débat entre les deux hommes se déployer autour de la recherche d’un équilibre entre l’humanisme qui reconnaît à tous les humains des valeurs communes, et la définition d’un soi social (national ou autre) dans lequel d’autres sont admis à certaines conditions. Ou encore un débat sur l’équilibre à trouver entre le pouvoir de l’État et celui les structures supra-étatiques, dans un monde qui se dirige clairement vers un ordre où l’État ne sera plus qu’un pouvoir parmi d’autres. Mais ceci aurait supposé de la part des deux intellectuels une forme de « modestie » – terme qu’ils se sont lancés poliment à la figure – en  tant qu’esprits qui se mettent au service du bien de la cité par un débat public.

Sortir de l’émotion et de la personnalisation

   On peut reprocher bien des choses à Éric Zemmour, mais jamais l’attaque personnelle. Il a toujours été respectueux de l’adversaire.  Éric Zemmour fonctionne sur un mode qui exclut l’émotion et l’empathie. Quand il déclare que l’islam est incompatible avec les valeurs de la république, ça n’est pas l’expression d’un mépris envers les musulmans. Quand il parle du pacte diabolique entre Pétain et Hitler, ça n’est pas sans empathie pour les victimes de ce troc. 

   Les débats avec Éric Zemmour sont donc souvent décalés car son interlocuteur va opposer à Éric Zemmour ce que celui-ci appelle la doxa, qui repose sur l’idéal de ce que devraient être les relations humaines : tolérance, ouverture, égalité. Le journaliste, lui, part de la réalité. Les débats sur les sujets de prédilection d’Éric Zemmour ne vont jamais au fond car on ne cherche pas la question qui se dessine en filigrane.  Quelques exemples :

Le fond de la question : ce que les sociologues et anthropologues pourraient apporter

Sur le mariage des homosexuels : La question du mariage se pose-t-elle comme un droit entre les couples, et donc d’une égalité nécessaire entre hétérosexuels et homosexuels ? Le mariage est-il une consécration de l’amour ou bien l’unité de base familiale ? Ces questions amènent le débat au-delà de la simplification tolérants / intolérants, dans un débat sur ce qu’est la famille, à l’heure des familles monoparentales, recomposées et d’une société avec de plus en plus de retraités.
Des anthropologues de la parenté invités à un tel débat auraient pu expliquer que le modèle même de la famille comme cellule minimale du père et de la mère est loin d’être universel, qu’il existe des sociétés où la paternité de sang n’est pas nécessaire pour qu’existe la paternité filiale, et donner leur avis sur la possibilité de familles où un enfant aurait deux pères et une femme qui serait la présence féminine.

Sur l’islam : Éric Zemmour ne cesse de le répéter : il fait la distinction entre islam et musulmans. « Il y a des musulmans qui prennent de la distance par rapport à leur texte originel » a-t-il répété à Nicolas Domenach.  Notons que Michel Onfray ne tient pas un propos différent sur ce sujet, et qu’on ne l’accuse pas d’islamophobie. Nul besoin donc d’être d’extrême droite pour constater que comme tout texte religieux, le Coran a ses contradictions, et que si les athées et historiens peuvent l’expliquer en le contextualisant historiquement, les croyants, eux, ne le peuvent pas, car ils croient en sa révélation donc sa vérité totale.
Si Éric Zemmour, au lieu de marteler l’incompatibilité de l’islam avec la république, mettait plus l’accent sur ce qu’il a énoncé plusieurs fois, mais très rapidement, à savoir que les musulmans auraient besoin de réformer et de clarifier leur rapport au texte, il deviendrait alors un formidable levier pour que les musulmans de France soient les premiers à convoquer un débat interne pour modifier des aspects de leur religion car il est évident qu’« il y a des musulmans qui prennent de la distance par rapport à leur texte originel ».

Sur l’assimilation :   L’analyse d’Éric Zemmour sur Vichy qui a fait buzz, ne s’inscrit pas dans l’histoire de la seconde guerre mondiale, mais dans une argumentation précise qu’il a rappelée : il cherche à défendre le modèle assimilationniste français. Le débat assimilation / multiculturalisme est en filigrane de beaucoup de questions comme celles de l’immigration, à laquelle réagit Éric Zemmour.
C’est ce débat-là qu’on souhaiterait voir émerger, avec des sociologues invités, avec des observateurs de l’Amérique du Nord qui viendraient expliquer les avantages et les dérives du multiculturalisme (comme le concept de « minorité visible » au Canada qui distingue dans la loi entre les personnes de race blanche et les autres), avec au bout du compte la nécessité d’ajuster ou d’inventer un nouveau modèle, les deux termes assimilation et multiculturalisme étant tous les deux déjà teints de présupposés erronés.

  Des anthropologues de la mondialisation expliqueraient par exemple comment le concept d’identité, qui semble aujourd’hui une donnée acquise et revendiquée par beaucoup d’anthropologues de la mondialisation expliqueraient comment le concept d’identité est apparu récemment, et qu’avant on n’avait pas cette option dans l’éventail d’appartenance. L’identité n’était pas quelque chose qui se choisissait.  Ce qui donne une nouvelle clé pour comprendre que les immigrés musulmans des années soixante n’avaient pas idée de demander des mosquées ou à porter le voile.

Sur la féminisation de la société : Éric Zemmour parle d’un monde où les valeurs dominantes sont les valeurs généralement attribuées aux femmes. Il serait bon de discuter ici encore avec des anthropologues, pour savoir si par exemple cette idée que les femmes véhiculent le pacifismes, reflète une réalité, ou si c’est une construction. Par exemple dans nombre de sociétés patriarcales traditionnelles, les femmes avaient intérêt à encourager la guerre car cela apportait un prestige à leur mari donc à leur famille.

Conclusion

  Éric Zemmour a pris le plateau télé pour une prolongation de colloques ou de débats écrits. C’est oublier que la télévision joue sur l’affect des téléspectateurs, et qu’on ira toujours chercher dans ce qu’il écrit les petites phrases ou les quelques pages qui susciteront l’indignation, la colère, bref des sentiments forts chez les gens. Car il est entendu qu’on ne fait pas un spectacle avec une analyse raffinée et balancée des phénomènes socio-historiques, où les méchants et les gentils se ressemblent, où il n’y a pas qu’une seule cause à un phénomène, où on peut trouver le meilleur et le pire dans un homme.

  Le « cas Zemmour » nous renseigne sur les limites du débat dans le système médiatique actuel. Si polémique il doit y avoir, qu’elle soit dirigée autant autour d’Éric Zemmour qu’autour des médias. C’est cela, peut-être, qui est la vraie force et la vraie utilité d’Éric Zemmour.


Sarah Rubato,
Femme
Moins de trente ans

206 commentaires:

  1. La violence des attaques que subit EZ sont incroyables : ainsi sur Vichy. EZ ne réhabilite pas Vichy, il émet l'hypothèse que sur un point précis, la déportation des Juifs, Vichy a peut être été -un tout peu petit peu- moins pire qu'on ne le dit. Est ce encore trop ? bon dieu, ces faits ont 70 ans, et l'on ne pourrait pas en parler sereinement ?
    idem sur la question du "détail", la Shoah, abomination totale, mais élément du conflit.

    J'en finirais presque par penser moi aussi, que notre vision historique serait comme une idéologie, figée comme un dogme, auquel chacun de nous se devrait d'adhérer à 200%..

    merci à EZ, ce livre était attendu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet toute vision historique est idéologique, le problème est que les médias prétendent nous proposer un débat et en effet ne s'attachent à ressortir des petites phrases qui feront le buzz. C'est pourquoi je soulignais la nécessité d'inviter des sociologues / anthropologues, et d'avoir régulièrement une sorte d'émission qui analyse les médias et les passe au peigne fin.

      Supprimer
  2. la nuit de l'iguane12 novembre 2014 à 16:59

    la violence des attaques contre eric zemmour???????
    comme il disait a rafy: qui se plaignait de sa sois disante agréssivité: oh la chochote........
    je pense que zemmour n'est pas une chochote en debat, et qu'il aime avoir la meute contre lui; car il se defend trop bien.
    par contre, je l'ai vu avoir peur de dieudonné en face a face:zemmour etait dans une brasserie pour une conférence sur les infréquentables, et dieu donné est arrivé: zemmour n'est pas resté, et nous sentions qu'il etait impressionné(alors que dieudonné est pacifiste)
    non chère sarah rubato, mme léa salamé tout comme la brillante (oui brillante)géraldine muhlmann ne sont pas a coté de la plaque en voulant savoir ce qu'eric zemmour a au fond de lui: il nous montre sa chair idéologique, elles veulent:mme salamé (entre autres)savoir ce qu'il y a en dessous: dire que zemmour veut etre plus francais que francais: quelques fois, j'en ai l'impression: c'est un raccorci, mais ce n'est pas faux.
    tout les momes venant de l'immigration, tout les pieds noirs n'ont pas eu la meme chance, la meme niaque de bosser, d'etre studieux,d'etre laborieux via a vis des études.
    nous ne sommes pas égal face a la réussite.
    je n'exclu pas qu'il y a un tas de feignasse de pleureuses dans les quartiers (dit sensible) qui ne veulent pas bosser ou alors se faire un max de fric sans compétence: ils sont dans l'abstrait, ils sont dans le fantasme de ce qu'ils aiment: les footballeurs,les grands gangster,ou les tapie et sarkozy pour d'autres.
    zemmour est un type brillant (certes) mais ne me mettons pas au dessus de la pensée unique: il est seulement une pièce du puzzle d'une idéologie de plus en plus importante que nous sommes tous ici sur ce blog: que ce soit de droite, de gauche, d'extreme droite, d'estreme gauche etant donné que cela ne veut plus rien dire.
    enfin, j'aimerai finir, sur un constat aussi qui me gonfle et dont je n'ai pas peur de dénoncer.
    si pour certaines, zemmour veut faire plus francais que francais, il y a de plus en plus de jeunes issu de l'immigration: magréhbins et africains: surtout magrèhbins; qui veulent eux VRAIMENT se la jouer plus francais que francais: plus royaliste que le roi: comme ces petits trou du cul de 14 ANS/ MOHAMED BOUDIA, militant fn,qui me fait peur: non pas peur, mais plutot qui me désole: si d'un coté, il y a des neuneus du fn qui s emettent a la religion musulmane, il y a de l'autre coté des autres neuneus biberoné ala sauce marinne le pen, soral,et autres pote a ces derniers qui essaye de rendre plus francais que nous autres(sois disant les traitres: proche de melenchon) et qui ont appris leurs leçons sur le bout de leurs petits doigts boudiné de petit con.
    14 ANS, et deja vieux poussièreux,cramoisi: dieu faite que mes enfants ne soient pas comme ça.
    il y a aucun risque (je pense) ma compagne et moi meme avons une trop belle ame(meme si je suis un peu mysanthrope) pour que nos enfants crame leurs desirs, leurs vies,ce qu'ils devraient faire a un age; que de bafouiller du caca idéologique récité comme ils récitent leurs compte rendu d eleurs évaluations de grammaire ou de maths.
    je pisse sur ces jeunes, si les racailles devraient marcher droit a coup de pompe dans le fion: ces autres a l'extreme devraient s'en prendre autant dans le cul.
    je conchis ces jeunes,ces mentalités pétrufié dans la parano a la mamie germaine ou a la marcel qui a peur de son ombre:
    oui a forçe d'entendre qu'il faut etre encore plus francais, j'ai moi (vrai francais) d eme détacher et de prendre du recul vis avis de ces océans de crasse intellectuel ou pseudo intellectuel:
    si soral peut éveiller dans le bon sens des consciences, il en pollu aussi un max
    et zemmour de meme: il faudrait donner l'autorisation pour pouvoir écouter ou lire zemmour.
    amen!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la nuit de l'iguane12 novembre 2014 à 17:06

      PS/
      correction: MADAME SARAH RUBATO/ quand je dis que je clique plus vite que mon ombre.
      enfin: je ne veux pas que zemmour soit le bhl de ses prochaines années de déconstruction idéologique: et j'ai bien peur que cela peut arriver.
      RE AMEN!

      Supprimer
    2. "je l'ai vu avoir peur de dieudonné en face a face"

      Zemmour ridiculiserait Dieudonné dans un debat.
      De toute facon Dieudonné si on essaie de faire un debat serieux, redeviendra opportunement un comique...Il a deja fait le coup.

      Un militant de 14 ans, Iguane, ca n'est pas serieux : il ne peut pas voter.
      C'est un "coup" pour l'image.

      "il faudrait donner l'autorisation pour pouvoir écouter ou lire zemmour."

      Il n'y a pas a avoir de pemis pour penser, faut juste le vouloir.

      Et mefiez vous aussi de Soral, c'est un demagogue.
      ( Zemmour "nouveau BHL", c'est du Soral.)

      Supprimer
    3. oui j'ai vu la video sur la création de son parti, c'est à mourir de rire.
      les deux pilliers de comptoir.

      Supprimer
    4. Votre analyse fait un peu rabougri du cerveau! Puisque vous vous prétendez un vrai Français, essayez d'écrire correctement dans notre langue. Et dites-vous bien, cher monsieur à la grande âme, que présomption et eau bénite chacun en prend ce qu'il veut!

      Supprimer
    5. Agréablement étonné par le calme impressionnant dans la réponse de harry callahan12 novembre 2014 17:17 à la nuit de l'iguane. Il suffit donc de lui répondre, si on le souhaite, en ignorant ses délires et en tenant compte des seuls passages lisibles et cohérents de ses interventions. Si j'avais su, je ne me serais pas contrarié à propos de lui. Je suis soulagé car je m'apprêtais à ne plus venir et cela m'aurait privé d'une source d'information à laquelle je m'abreuve depuis de nombreuses années. Même si le plus souvent j'ai vu les vidéos ou les émissions en direct, ce sont les commentaires qui ici m'ont toujours intéressés. Très documentés le plus souvent, permettant d’élargir le domaine de la lutte intellectuelle avec soi-même. C'est ainsi que grâce à une information de ce blog j'ai revu avec délice : mort d'un pourri que j’avais complètement oublié et dont certains passages sont bien loin d’avoir vieillis dans leur pertinence.
      Jean

      Supprimer
    6. "Il suffit donc de lui répondre, si on le souhaite, en ignorant ses délires et en tenant compte des seuls passages lisibles et cohérents de ses interventions."

      Jean, c'est la seule solution, depuis le temps que je viens sur ce blog, j'ai remarqué que si vous etiez patient et aussi tres impavide, on fini par pouvoir discuter.

      Bon c'est pas toujours facile, mais ca en vaut la peine.

      "Mort d'un pourri" est dialogué par Audiard.
      Pour avoir une idée de sa lucidité, il a aussi fait les dialogues du "president" avec Jean Gabin. (Notament le discours devant l'assemblée, cherchez c'est sur le net).

      Pas vieilli non plus.

      Supprimer
    7. Ce qui ferait du bien dans un premier temps c'est de pouvoir débattre sur le terrain des idées et des convictions, et non de cataloguer les gens comme "ceux qui sont français" et "ceux qui veulent faire plus français que français". Si je rencontre quelqu'un sympathisant du FN issu de l'immigration, je ne pense pas qu'il cherche à être plus français que français, je pense simplement que c'est un individu qui a telle idéologie. De même pour EZ, je ne considère pas que c'est un juif qui cherche à être plus goy que goy. Cela s'appelle précisément l'assimilation à la française, le principe que nous sommes égaux en tant que citoyens sans tenir compte de nos origines culturelles, religieuses ou raciales.

      Supprimer
    8. "goulag", "masses", "populasse" sont déjà des mots pas mal teintés d'idéologie. Je ne pense pas que cela serve à combattre la doxa libérale de droite comme de gauche, que d'utiliser ce genre de mots et d'oppositions simplistes binaires

      Supprimer
    9. "pouvoir débattre sur le terrain des idées et des convictions"

      D'accord avec ca, on essaie de le faire ici a petit niveau.

      Les mots ne sont jamais neutres, faut pas rever, mais qu'au moins on puisse s'expliquer.

      Pas de procès (D'intention ou autres)

      Supprimer
  3. "par contre, je l'ai vu avoir peur de Dieudonné en face a face :Zemmour etait dans une brasserie pour une conférence sur les infréquentables, et dieu donné est arrivé: Zemmour n'est pas resté, et nous sentions qu'il était impressionné(alors que Dieudonné est pacifiste)"

    Jean Robin précise à la fin de cette vidéo qu'Eric Zemmour avait prévu de partir car avait d'autres occupation:
    http://www.dailymotion.com/video/xgogdr_remise-du-prix-de-la-liberte-d-expression-a-eric-zemmour_news


    "non chère Sarah Rubato, madame Léa Salamé tout comme la brillante (oui brillante) Géraldine Muhlmann ne sont pas a coté de la plaque en voulant savoir ce qu'Eric Zemmour a au fond de lui: il nous montre sa chair idéologique, elles veulent :madame Salamé (entre autres)savoir ce qu'il y a en dessous: dire que Zemmour veut être plus français que français: quelques fois, j'en ai l'impression: c'est un raccourci, mais ce n'est pas faux."

    Il y a des étrangers, ou des gens qui ne sont pas blanc de peau et n'ont pas des parents ou des ancêtres français, qui sont réellement plus français que nombre de français.


    PS: Monoparental, ainsi que Homoparental, sont des mots pièges de mon point de vue étant donné qu'il faille être deux pour engendrer un enfant (voir la signification du mot "parent").

    RépondreSupprimer
  4. Zemmour est un électron libre , un bol d air , une bouffée d ' oxygène dans ce climat socialiste puant pollué de gauchistes qui ont transformé la France en un vaste goulag intellectuel de gauche !

    RépondreSupprimer
  5. Zemmour à tout compris. La pensée dominante s'abat sur les masses, elle contamine la populasse, le bas du panier économique. Cette pensée cherche à faire tomber toutes les bases de l'état nation pour en faire une pensée "antique" et qualifie comme raciste toute personne qui cherche à perpétuer la pensée nationale. La situation est critique cher amis, levons nous.

    RépondreSupprimer
  6. Les différentes personnes qui conversent avec Zemmour ne sont pas là pour débattrent, leurs seuls but est de le confondre, de le diaboliser - J'ai regardé toutes les émissions ou zemmour a participé depuis la sortie de son livre, à chaque fois (ou presque, chez Taddeï, c'était moins évident), Zemmour affronte, l'animateur plus TOUS les autres invités et à chaque fois, il est confronté aux mêmes attaques - (Vichy, Les femmes, l'immigration, l'islam) pas une seule fois, le débat se porte sur l'Union européenne, sur les délocalisations, sur le changement de culture depuis mai68....Je trouve vraiment que dans notre pays, la connivence entre les médias et les politiques et le milieu des affaires sont trop proches - çà en devient plus qu'indécent -

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "goulag", "populasse" sont des mots très teintés idéologiquement. Je ne pense pas que cela serve à la lutte contre la doxa libérale de droite comme de gauche, que d'utiliser ces mots et ces oppositions binaires simplistes. Essayons de combattre efficacement...ou alors on se déverse et ça fait du bien, mais ça ne change rien et ça n'éclaire personne.

      Supprimer
  7. Ah, l'éternel demande d'un débat de fond, l'éternel reproche que l'on ne critique pas les idées. Comme si, dans les médias, même écrits, c'était possible, comme si ceux qui réclament cela étaient prêts à accepter la remise en cause de leurs convictions, comme si, surtout, la parole - comme dit Valery - n'était pas un instrument de transformation (via persuasion, mythes etc) et non un instrument de démonstration comme en mathématiques.
    thomas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thomas,

      Proposez-en un que l'on puisse observer si vous avez raison ou pas...

      Supprimer
    2. Thomas, Je me joins au commentaire de Kami : qu'est-ce qu'on fait alors ? Heureusement que Zola de son temps ne s'était pas contenté de ce genre d'argument pour ne pas défendre Dreyfus. Ça n'est pas parce que les médias sont dominés par l'absence de débat qu'il ne faut pas en réclamer, toujours plus haut et toujours plus fort.

      Supprimer
    3. Chère Madame,
      votre réponse qui prend pour référence "Zola et l'affaire Dreyfus" souffre du même défaut que vous reprochez, à juste titre, aux détracteurs de E. Zemmour : l'usage du lieu commun, la simplification pour éviter tout débat. L'affaire Dreyfus est devenue l'affaire Zola et Clémenceau par le grand sens de la publicité de leurs intérêts personnels qu'avaient ces deux personnages. Vous auriez cité Bernard Lazare, j'aurai trouvé l'argument plus recevable.
      Sur le fond de votre article, rien à redire. Je crois seulement que jamais nous n'obtiendrons ce débat de fond car personne ne veut s'y risquer. Peur d'ennuyer le téléspectateur ? Peur surtout, il me semble, que si on donne au quidam trop à réfléchir, le fruit de sa cogitation ne le mette du côté de E. Zemmour. Alors tous ses détracteurs, tel FOG pour ne citer que ce parangon de cuistrerie, préfèrent pratiquer ce qu'ils font depuis plus de trente ans et qui avait permis de tuer tout débat : ils jettent l'anathème sur qui n'adhèrent pas à leur opinion.
      Thierry Bruno

      Supprimer
    4. Comme EZ, je fais une suggestion de débat, ce qui ne veut pas dire que j'y crois. Je sais bien que le débat n'aura pas lieu. Mais on le dit, par conscience, pour qu'au moins on se dise qu'on aura essayé. Je pense que Philippe Murray ne croyait pas pouvoir changer les choses en dénonçant homo festivus. Il l'a quand même fait de toutes ses forces.

      Supprimer
  8. A l'heure où l'on abat les symboles de la méritocratie (c'est le cas notamment des bourses au mérite ou la fin des collèges d'excellence), il est étonnant d'observer l'intelligentsia politique, celle-là même qui s'érige contre tout individualisme de la réussite, considérant qu'on ne doit sa réussite sociale, sa propre ascension qu'à la communauté, la collectivité; je trouve assez paradoxale de la voir se relayer, se gosser pour venir nous vanter que la science, l'intelligence humaine et donc les talents, la réussite, auraient permis d'accomplir un pas décisif dans l'histoire spatiale. Je ne dis pas que le succès de Philae n'est pas un évènement majeur. Bien au contraire, je suis stupéfait qu'un tel évènement n'ait pas appelé une mise en scène un peu mieux rodée, pour ne pas dire élogieuse... Au lieu de cela, nous assistons incrédules aux agitations asynchrones et aux incertitudes de quelques individus derrière une vitre leur pupitre. Au passage nous invite t-on à venir célébrer en présence d'un président titubant un évènement pour lequel le peuple, autrement dit vous et moi, n'a jamais été associé depuis dix ans. Pas un mot, pas une pensée pour ce dernier, pas un drapeau ni flash spécial, alors que la dimension patriotique d'un tel exploit devrait dépasser l'enjeu qu'on lui prête. Car, après tout, ne doit-on pas cette incroyable prouesse d'abord au peuple et à dieu? Il est loin le temps de Youri Gargarine où toute une nation tremblait, et où se jouait le destin, la fierté de tout un peuple. Il ne fait aucun doute que l'Europe a tué les peuples. J'irai même plus loin en disant qu'avec Philae (traduction grec du mot amour/aimer), on a "enfin" fuit les peuples! S'il est un acte politique qui à 500 millions de kilomètre de la terre pose les bases de ce qu'est l'Europe, c'est bien celui-ci; une Europe loin des peuples.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 1.5 Milliards et des poussières...

      Supprimer
  9. Mais qu'est-ce que "Dieu" vient faire là-dedans...? Et la prouesse ne signifie pas que la notion de peuple a été balayée...

    RépondreSupprimer
  10. Kami : qu'est-ce qui rend détestable, raciste, le fait de maîtriser l'immigration de façon draconnienne ou le fait de pratiquer la priorité nationale
    thomas

    RépondreSupprimer
  11. Être plus français que français...
    Est ce vraiment une question à se poser ?
    Si la formule et ridicule, l'intention est certitude
    Il y'a t'il un mal à être français?
    Il y a t'il un mal à aimer sa mère?
    Lea s'alarme d'un manque d'identité juive pour un trop d'amour de sa patrie mère
    Et réduit la démarche d'eric à une bavure communautaire

    L'histoire se répètent disent les anciens
    Les acteurs et les décors changent, mais le scénario est le même
    Dieu à dit lui même, tu respectera ton père et ta mère
    Qui de censé de ne comprend pas qu'elle image cet ordre reflété?

    Le courageux Éric respect son père,
    Et défend sa mère,
    Situation difficile que d'être attaquer par la fille de son père
    Et les enfants de sa mère
    Tels une mâchoire, se referment sur l'impossibilité d'aller plus loin
    Être invité sur tout les plateaux, sans être politiquement incorrect
    Alors qu'il suscite la colère et la haine la plus net

    Drôle de situation, ou les commentateur s'affole et se réjouisse
    Sans regarder, que derrière le rideau un très grand danger se glisse
    L'histoire se répète, ou chacun croit être le premier
    Mais le soleil à déjà vu ces drôle de festivité

    Chacun a un rôle à jouer,
    Celui d'eric reste tout de même bien compliqué
    Dénonce! Mais n'intervient pas!
    Écrit une vérité! Mais laisse les autres de côté!
    Annonce la fin! Mais assure toi d'avoir le ventre bien plein!

    Drôle de position, qui finalement, ne sera que celle d'un pion
    Honnête tans qu'il le peut, courageux tans qu'il le peut,
    En attendant que le peuple n'est plus besoin d'intermédiaire
    Et qu'il retrouve la force nécessaire
    Pour s'exprimer de son propre intérêt

    Mais Éric, restera dans les livres alors que l'homme qui subit l'histoire, se contentera de lire ces lignes sans empoigner son destin et sa gloire.



    RépondreSupprimer
  12. la nuit de l'iguane13 novembre 2014 à 10:47

    CALLAHN/
    ce petit mohamed de 14 ans,veut intégrer le fn: il a deja posé avec jm le pen et marinne:
    bien sur que c'est une image, mais il est qualifié de petit militant fn: a été invité sur un plateau de tv: c'est une amie qui m'a donné le lien"c a vous" et j'etais éffaré en le voyans babillé avec son cheveu sur la langue en recitant ces conneries: non c'etait juste un constat, que nous vivons une drole d'époque.
    KAMI/
    la réalité, c'est que zemmour a tout fait pour éviter d'etre avec dieudonné.
    autrement, je suis d'accord pour le fait que dieudonné n'est pas bon dans le debat, et qu'il revient tout ou tard a la déconne........................
    bien sur que soral est un démagogue dans son genre.
    des étrangers plus francais que ces derniers: non souvent c'est du zele, oui du zele: de vouloir etre pris au sérieux, d'en faire trop: ce rapport inquiétant aussi du genre: je suis moins immigré que toi, je suis plus francais que toi.....................
    en cela, je rejoins thomas: oui je pense que l'idéologie de la priorité nationalen'est pas la plus clean: et un travail de régulation, de ne pas avoir peur d erefuser l'entrée ou de partiquer l'expulsion quand elle est necessaire: mais pas de façon excessive ou juste(comme la plupart du temps: pour les points,pour faire baisser l'immigration, meme si cele est de la poudre aux yeux)
    meme si au fond de moi, je pense que cette priorité nationale n'est pas le fait d'etre raciste, mais c'est con a dire, elle me gene,je la trouve un peu reductrice.
    amen!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Honnêtement, tous ces immigrés ne sont pas Français; je suis désolé mais on ne devient pas Français parce qu'on a passé une partie de son enfance en France et qu'on s'appelle Mohammed. Il faut plusieurs générations pour être Français. Il y a énormément d'immigrés en France qui devraient être catalogués étrangers en réalité (et donc expulsables).

      Supprimer
    2. Faire la distinction entre:
      La patrie,
      La nation,
      Le peuple,
      La république,
      La civilisation,
      La citoyenneté
      Et ensuite tu nous expliquera qui "est" ou "n'est pas français"

      Cela évitera les déclarations hasardeuse, essayé de "penser" en français bon sang!
      C'est une piste pour toi...

      Supprimer
    3. Fais-les ces distinctions, toi car je ne vois pas très bien où tu veux en venir, comme d'hab..

      Mais pas trop long et en vers plutôt!

      Supprimer
    4. Iguane ce gamin de 14 ans est manipulé.
      Si le Ps ou l'UMP faisait la meme chose ca s'appellerait aussi de la manipulation.
      Passé 14 ans, il risque de se reveiller un peu...
      Que le Fn n'ai pas beaucoup de scrupules, c'est pas tres nouveau, mais il n'est pas le seul dans ce domaine...

      Le probleme numero un c'est d'avoir le controle des frontieres.
      Que ce soit acceptable de controler non seulement les mouvements de population mais aussi des marchandises et....des capitaux (SURTOUT des capitaux...).

      Les Etats unis (Entre autres) le font alors qu'on ne sorte pas que c'est de l'anti liberalisme.
      Seulement l'Europe se permet a coup de fonctionnaires designés, de ne pas le permettre aux etats qui sont censés la controler !

      L'immigration massive pose un probleme dans tout les pays.
      (Meme ceux du Maghreb, mais il s'agit de chinoix ou de sub-sahariens !).

      Remettre en cause l'immigration ca n'est pas etre un adepte de l'autrichien a moustache.

      Que deja on se decide a agir. "priorité nationale", "controle des frontiere", c'est de la mise en forme, qu'au moins le principe soit enteriné et appliqué, c'est l'essentiel.

      Supprimer
    5. "la réalité, c'est que Zemmour a tout fait pour éviter d'être avec Dieudonné."

      Mais où est-ce que l'on peut voir ça?

      Supprimer
    6. "Il faut plusieurs générations pour être Français."

      Prenons l'exemple d'une personne qui a baignée toute son enfance dans la culture française (littérature et caetera..) et qui l'apprécie plus que les autres. Et qui a combattu après pour les intérêts de la France
      Il ne sera pas français à vos yeux parce qu'il n'est pas blanc de peau, que ses parents nés ailleurs que sur le sol français ne lui ont pas donné un prénom français?

      Etre français peut se mériter autrement que par la seule manière que vous imaginez.

      Supprimer
    7. A contrario, des gens dont tous les ancetres sont francais, vous les elevez integralement comme un australien (ou ce que vous voulez), ils n'auront peut etre pas grand chose de francais.

      Remettre en cause le droit du sol (Ca n'est d'ailleurs pas le droit du sol integral en France, il ne suffit pas de naitre en France pour etre francais.), si vous voulez, mais une base raciale ou "hereditaire" pour la France, c'est plus discutable.

      Supprimer
    8. Il faut remettre en cause le droit du sol à cause de la Guyane, de mayotte, de l île de la réunion,de la Guadeloupe et Martinique et de la Calédonie.
      C est là où nous avons le plus de femmes etrangeres qui viennent accoucher.
      Tous ces départements vivent sous perfusion . Ce sont des terres stratégiques qui coûtent très cher à la France.
      Betty

      Supprimer
    9. Bien sûr, il y a trop de combines pour devenir "Français" aujourd'hui ou pour toucher des avantages français. Mais peut-être que l'Etat là-bas aussi abandonne les populations comme à la campagne, ici...

      Une bonne façon de se débarrasser des immigrés parasites, c'est de supprimer l'Etat-providence: ils seront des milliers voire des millions à refluer telle une vague.

      Supprimer
    10. C'est aussi une solution, mais il faudra encaisser le choc.

      C'est souvent la question que j'aimerai poser a certains liberaux:
      vous etes prets a faire tirer sur la foule ?
      Les francais sont turbulents...

      Parce que la transition risque d'etre violente.

      Cela dit avec la dette francaise, en fait ca risque d'arriver un jour !
      Suffit que les taux d'interets remontent et deviennent intenables.

      Et ca risque d'etre une question de temps avant que ca n'arrive.

      Le probleme est que l'effondrement ne va peut etre pas se limiter aux services sociaux, et là, on risque de pas s'amuser...

      Supprimer
  13. Bravo Mme Sarah Rubato pour ce texte très juste. Ça change des énormités télévisuelles que l'on peut admirer à longueur de journée. Merci à vous d'apporter un peu d'intelligence dans notre monde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, ça me touche beaucoup. À noter que cet article a bien sûr été refusé par les grands journaux, puisque je ne suis personne de reconnu. Même si le contenu de ce que je dis a été dit le lendemain par EZ dans Le Figaro. Difficile pour les gens de ma génération de se faire entendre et lire...voir ma chronique dite "bénévole" dans le Huffington Post Qc. De l'exploitation consentie, travail gratuit contre "visibilité", et Mme Huffington est cotée en bourse pour des millions.

      Supprimer
  14. " ...une faune journalistique qui cherche à provoquer l’empathie ou l’antipathie du téléspectateur" voire carrément l'apathie! Je pencherai volontiers vers ce dernier postulat!

    RépondreSupprimer
  15. Perso, je trouve que vous y allez fort, Robin Girard. Vous n'avez pas le monopole de l'identité française.
    Je suis, pour l'immigration qui renouvelle et élargit la culture française, qui représente un challenge, une émulation pour les Français, qui fait évoluer l'identité nationale.
    Mais il y a un moment où trop, c'est trop. On risque le grand remplacement.(D'ailleurs, c'est voulu : le grand ennemi de la mondialisation et de l'Europe, c'est la démocratie. Or la démocratie va avec la nation ou l'entité politique cohérente) .
    Je n'ai pas envie qu'en 2050, un président de paccotille, (un sous-hollande) venu d'Afrique du Nord ou subsaharienne, réintroduise l'excision, la polygamie, et les tribunaux religieux.
    thomas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la nuit de l'iguane13 novembre 2014 à 15:01

      THOMAS!!thomaaaass, c'est un jeu que vous jouez precisement plesentement di donc di donc bouanaa bananiaaaa:
      c'est a celui qui va tre le plus nationaliste hardcore?
      un president arabe en france en 2050????est ce possible: juste dans les tetes des paranioaque qui ont peur de leurs ombres.
      non!!deux fois non!!!!et meme trois fois NOOOOOOONNNNNNNNNNN.
      il n'y aura aucune introduction de l'excision, la polygamie, ou les tribunaux religieux ou meme le retour de faudel:
      nous serons comme a l'acoutumé introduit par un politique classique bien français ou d'origine juive séfarade ou hachcénas ou naze, si une femme ne réussi pas en 2017 a etre a la tete de notre cher pays, ce n'est pas un africain du nord qui y parviendra.
      vous pouvez dormir en paix
      la quenelle sera toujours francaise.
      amen!

      Supprimer
    2. Ca ne le dérangerait pas du tout, le Merluchon, un président avant tout "arabe" mais estampillé Français. Et ta pente, c'est ça, Roqueur, tu ne veux pas voir que le nombre finit par produire la force puis le pouvoir malgré les digues. Les pieds-noirs d'Algérie n'ont pas pu rester: ils n'étaient que deux millions contre neuf millions de musulmans si je ne dis pas de bêtise (et même si nous contrôlions le pays in fine).

      Cette immigration massive que toi, tu vois dans les quartiers populeux, est une vraie menace de cohésion nationale car elle est alimentée sans cesse par le regroupement familial et toutes les combines qui vont avec. Au bout de la troisième génération, ces arabes non-francisés donnent toujours des prénoms arabes à leurs enfants; ils sont plus américanisés, arabisés ou mondialisés ou prolétarisés que francisés et leurs enfants seront pareils. La gauche française n'arrête pas de les entretenir dans l'illusion glorieuse de leur origines et de ce fait, elle est responsable du malaise du déraciné.

      Pourquoi l'immigration élargirait la culture française? C'est amusant, ça. C'est une vision culturelle américaine (j'en connais un qui sera d'accord).

      Supprimer
    3. La culture française est justement de plus en plus naze ou inexistante depuis que nous subissons la mondialisation américaine et l'immigration africaine, en gros.

      Supprimer
    4. parfaitement raison ,le contraire serait formellement interdit ,pas de mécréants en terre d'I,,,,, En 2015,la justice sera rendu avec un smartphone ,plus besoin d'aller a l'hôpital ,allongez vous sur la table de la salle a manger et le smartphone fera le reste ,si vous voulez des lunettes idem regardez la vitrine de l'opticien ,et 10 mn apres vos lunettes a moins de 10 euros . Elle est pas belle la vie ?

      Supprimer
    5. La France a existé avant l'immigration de masse, je précise pour certains à qui ça pourrait ne pas paraître évident et même la majeure partie de son histoire et donc de sa civilisation (Xe-XIXe siècles), est le fruit de la géographie, du territoire et non des immigrés, à quelques exceptions près (Mazarin, par ex.).

      Supprimer
    6. Pour aller plus loin: le multiculturalisme (Sous une forme qui varie, mais on retrouve une constante), n'est pas limité aux Etats Unis.

      C'est un trait commun de beaucoup d'empires.

      Et puis Iguane, vous avez un point de friction qu'on vous a deja fait remarquer: si on parle de France et de nation, pour vous on est nationaliste.

      Meme sans etre trop cocardier, ca va vous deranger.

      Tant que ca va vous deranger, vous serez en porte a faux avec ce qui va se dire souvent ici, mais aussi potentiellement un allié objectif de la conception "un pays c'est un hotel" facon Attali...

      Si la nation c'est un extremisme, a qui profite l'internationalisme ?
      Pas au prolo...
      (Devriez chercher le dialogue Delon/Kinski dans "mort d'un pourri", c'est un film de votre generation...)

      Supprimer
    7. Je vous l'ai trouvé:

      http://www.dailymotion.com/video/x4wus9_l-international-du-pognon_shortfilms

      C'est de 1977...Depuis on continue.
      (Et a credit.)

      Supprimer
    8. Merci HC pour la video.
      Jean

      Supprimer
    9. La question n'est pas "immigration ou pas" mais "quelle immigration". Il est clair que toutes les nations se sont construites sur l'immigration des peuples. Le choix à faire est multiculturalisme, assimilation, ou autre chose. Vivant entre la France et le Canada, j'ai le privilège de voir les avantages et inconvénients des deux. Et il est clair que la nouvelle donne que beaucoup de sociologues étudient est qu'une autre identité que celle nationale est en train de se créer : l'identité "mondialisée".

      Au point que beaucoup de nos concitoyens en savent moins sur l'histoire de leur pays que les immigrants qui doivent passer un test (au Canada) mais finalement, vivent en ayant comme principal objectif : faire de l'argent, nourrir sa famille, partir en vacances, envoyer de l'argent au pays. Et non faire partie d'une nation. D'autres immigrants viennent et se trouvent des affinités culturelles avec le pays d'accueil et là ils forment un projet commun. Bref, la réalité est bien plus compliquée qu'une masse d'envahisseurs armés qui débarquent chez des nationalistes patriotes purs.

      Par contre il est clair que la France est en train de glaner des éléments multiculturalistes tout en essayant de conserver la tradition assimilationniste : elle ne sait pas sur quel pied danser, il va falloir éclaircir ça, redéfinir au besoin, faire un choix. Il est clair que ni les pieds noirs ni les immigrés maghrébins musulmans qui débarquaient dans les années 60 n'avaient idée de demander des mosquées ou de la viande hallal.

      Aujourd'hui le monde est différent et les gens sont toujours sollicités à choisir à la carte leur identité, leur culture, leur être, leur soi, etc.

      Supprimer
    10. Non, toutes les nations ne se sont pas construites sur l'immigration généralisée. On verra combien de temps tient l'empire américain, s'il n'y a pas cassure un beau jour, entre la Californie ou la Floride hispanisée, le Midwest conservateur et la côte Est des bobos et des youpis efféminés. Idem pour le Canada dont l'origine est française, dont l'épine dans le pied est le Québec, ce qui l'empêche d'être une "nation" justement.

      La Russie est l'exemple magnifique d'un grand peuple qui s'est d'abord cherché à travers un empire mais qui désormais constitue une nation en état de route. Je vois plus d'avenir à la Russie qu'aux Etats-Unis, en tant que tels!

      Entre le Xe et le XIXe siècle, voire le XXe siècle, nous n'avons subi aucune invasion majeure, aucune immigration forcenée et cette période correspond à l'épanouissement de notre civilisation, chère à ZZ, entre autres. Les diverses invasions antérieures (celte, romaine, franque, burgonde, wisigothe, normande), n'ont pas remis en cause fondamentalement le peuplement paléolithique et néolithique. Cette immigration massive est donc bien une menace directe à notre civilisation et ne se compare pas aux quelques milliers de Francs ou de Burgondes qui traversaient la Gaule en tous sens, avant de s'installer.

      Votre identité "mondialisée" ne concerne que les youpis et les gros profiteurs, type CB, Attali ou Attias et tous les bobos crétins juifophiles et anti-nationaux. Enfin, les pieds-noirs, à ce qu'il me semble, n'étaient pas musulmans. Bonne journée.

      Supprimer
    11. (Incorrigible Robin...)

      L'Amerique n'est pas l'Europe: la France n'est pas un pays constitué par l'immigration et c'est assez valable pour d'autres pays européens aussi.

      C'est different pour le canada et d'autres pays d'Amerique.

      Notre histoire ne date pas de 200 ans, comme pour les Etats Unis par exemple.

      Doit-on evoquer ce que les "natives" sont devenus en Amerique ?
      L'immigration europeene ne leur a pas beaucoup profité...

      Supprimer
    12. Il faut que je place la meilleure du père Le Pen quand on lui a vanté le multiculturalisme us. Il a répondu à peu près je n'ai pas le mot à mot : "les français seraient alors les indiens peaux-rouges".

      Supprimer
  16. La curée socialiste anti flics :
    Tout le monde vous tombe desssus mrs les gendarmes ; depuis ce matin l inquisition fomentée contre vous s ' accélère : ""vous saviez " vous aviez su "" vous avez rien dit"".... au sujet de Fraisse
    Pour la gauche bien-pensante, les policiers, par exemple, ont toujours systématiquement tort vis-à-vis de ceux qu'ils arrêtent ou malheureusement lorsqu'il y a bavure.
    Les journalistes dits "d'investigation" ont leurs boucs émissaires et leurs têtes de Turc et, de temps à autre, pour nous montrer leur impartialité et faire diversion aux multiples affaires réelles ou supposées de NS, ils sortent une affaire concernant leurs protégés.
    En ce moment vous etes des boucs émissaires et têtes de turcs de circonstance qui tombent à pic !
    Ce pays est gouverné par l antiracisme , le gauchisme , les casseurs et toutes les racailles protégées par le pouvoir
    A vomir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la nuit de l'iguane13 novembre 2014 à 15:23

      VOULEZ VOUS UNE BASSINE?
      pas sur nos pompes! merci!
      je voulais dire que la quenelle politique sera toujours francaise, avec un peu de sionisme dedant:tout de meme: faut pas deconner: a moins que juppé,bayrou et merde un pro sioniste ou un valet de chambre du sionisme: valls: vous voyez, vous pouvez faire toute les combinaisons possible, nous revenons toujours aux meme politicard et politique a enfumage.
      vous le savez mes tres chers frères: j'aimerais essayer JEAN LUC MELENCHON/ juste comme ça pour voir ce qu'il pourrait faire de plus ou de moins??
      amen!
      ps: ou alors une cohabitation:
      MELENCHON/ZEMMOUR serais-ce l'ideal?
      que c'est compliqué et con a la fois tout ce cirque politique et idéologique.
      basta!!
      amen!

      Supprimer
    2. AU DESSU DE 300 000 EUROS IL PREND TOUT
      AU DESSOU DE 3 NEURONES IL EXPULSE
      MEFIEZ-VOUS

      Supprimer
    3. Merluchon le führer rouge nostalgique de l UREUSEUSEU et sa criminalité communiste en 100MILLIONS DE MORTS dans le monde :
      Avantage : çà relancera la croissance du bâtiment avec tous ces camps et miradors à reconstruire et le personnel des guérites et miradors à embaucher en centaines de milliers ; tout bénef pour retrouver un paysage bucolique prolifique en goulags !

      Supprimer
  17. Vous ne devriez avoir aucune raison de craindre quelques foudres que ce soient, en publiant votre excellent article car en principe c'est un blog dédié aux gens qui aiment Zemmour. C'est avec grand intérêt que j’ai lu, votre article. En plus d’être éclairant il correspond bien à ce que devrait être ce blog dans ces commentaires. Un décryptage des interventions de Zemmour, les comportements de ses hôtes médiatiques et un prolongement par nos discussions, pour ceux qui le comprennent et qui parfois partagent ses idées de ce qu'il tente péniblement de faire passer dans l'épaisse sottise, surfaite d'ailleurs, volontaire, qu'on lui oppose. Même si on n’est pas d’accord, au moins expliquer ce qu’il a voulu dire, vraiment, et non pas déformer ses propos. Je pense encore avec consternation à la tentative d’explication de la scène « primitive » où Piccoli distribue la viande qu’aucun participant au débat n’a semblé avoir comprise. Et ce pauvre Bourdin ... Mais vous avez dit tout ça très bien.
    Encore bravo et merci
    Jean

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce genre de diabolisation ne marche plus de toute facon, cet article le prouve aussi.

      Supprimer
    2. Merci Jean. La raison pour laquelle j'ai voulu éviter les foudres est que bien sûr je n'ai pas écrit cet article pour ce blog, et que je l'ai proposé à des journaux qui n'ont pas daigné me répondre, puisque je ne suis pas un nom.

      Supprimer
  18. Eric ,vous etes le meilleur, le plus grand .Présentez vous aux élections continuez a defendre les valeurs judéo-chrétienne ,la France à besoin de gens comme vous Merci d'un de vos admirateurs et les Français qui vous aiment .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La France est chrétienne, de racines et de culture chrétiennes, merci bien. On les voit assez les autres.

      Supprimer
    2. T'es un bon râleur à l'ancienne, je vais éviter les mots de plus de trois syllabe, histoire que toi comprenne moi.
      Essayé de faire avancer les débat parce que la....ça patoge

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    4. Robin Girard,

      Je ne suis pas chrétien, ne veux pas le devenir, et suis contre la manifestation des religions dans l'espace public et dans la politique. Il y a un problème?

      Supprimer
    5. Réponse à la question de Kami sur "je ne suis pas chrétien, et suis contre la manifestation des religions dans l'espace public et dans la politique. Il y a un problème ?". Voici ce qu'en dit Hannah Arendt dans "La crise de la culture . Le concept de l'histoire". Je cite : "Le fait est que s'est produite la séparation de l'Église et de l'État, qu'éliminait la religion de la vie publique, retirait à la politique toutes les sanctions religieuses et faisait perdre à la religion cet élément politique qu'elle avait acquis dans les siècles où l'Église catholique romaine agissait en héritière de l'empire romain. (Il ne suit pas de là que cette séparation a transformé la religion en une affaire privée. Ce type d'intimité dans la religion se produit seulement quand un régime tyrannique interdit le fonctionnement public des Églises et refuse au croyant l'espace public où il peut apparaitre avec d'autres et vu par eux. Le domaine public-séculier, ou la sphère politique, à proprement parler, a et laisse une place pour la sphère publique-religieuse. Un croyant peut être membre d'une Église et en même temps agir comme citoyen, dans l'unité plus large constituée par toute appartenance à la cité)."
      C'est exactement l'inverse de votre position qui est aussi celle des prétendus défenseurs de la laïcité. Comme quoi, il est bon de lire ou re-lire ses "classiques".
      Thierry Bruno

      Supprimer
    6. La laïcité est elle-même une affaire de foi car elle fut soutenue par les maçons et leur religion byzantine, les républicains et leur foi puérile dans le progrès puis les démocrates-socialistes, aujourd'hui les bobos étiquetés socialistes qui se prennent pour l'Homme nouveau à moitié pédale... La séparation de l'Etat et de l'Eglise n'est pas possible et est même funeste, je pense...

      Supprimer
    7. "La séparation de l'Etat et de l'Eglise n'est pas possible"

      Vous allez nous faire du cesaro-papisme, c'est un classique...

      Et surtout ca n'est pas en abrogeant la laicité que vous allez remplir les eglises.
      (Par contre d'autres vont bien en profiter)

      Supprimer
    8. Thierry Bruno,

      Je ne suis pas un défenseur de la laïcité, mais seulement une personne qui estime que la croyance en "Dieu" et la spiritualité n'appartiennent pas à la religion.

      Supprimer
    9. "Que vous estimiez que la croyance en Dieu et la spiritualité n'appartiennent pas à la religion", je n'essaierai pas même de discuter ce postulat. Mais je ne vois pas le rapport avec le fait de considérer que la laïcité doit empêcher l'expression des religions dans l'espace public, ce que vous sembliez affirmer.
      Thierry Bruno

      Supprimer
    10. Le mot "laïcité" n'avait pas été utilisé dans mon commentaire...

      Supprimer
  19. La faucuterie des écologistes me fait toujours marrer. Car enfin, de deux choses l'une :
    ou bien l'homme fait entièrement partie de la nature, c'est une espèce comme une autre, et alors tout ce qu'il fait est naturel, écologique. (comme l'éléphant qui dévaste un territoire) ; ou bien il y a une partie, en lui, qui n'est pas naturelle (c'est mon avis), et jamais elle ne le deviendra.
    Pour prendre le pb par un autre bout, Etienne Klein, dans une conférence, disait que ce qui distingue une tribu primitive d'Amazonie qui ne se sépare de la nature (de vrais écolos), et l'homme occidental, c'est la science. La connaissance scientifique donne la maîtrise puis l'utilisation.

    La caractéristique de l'Occident, et la France est un exemple parmi d'autres, c'est qu'elle a opéré cette révolution de la connaissance. C'est ce qui lui a permis de conquérir ou de dominer les autres civilisations et d'édifier les sociétés que l'on voit. La religion, quelle qu'elle soit, est un obstacle, un facteur d'obscurantisme.
    Les racines dites chrétiennes sont à arracher pour aller de l'avant. Je ne dis pas que tout sera rose Il n'y a que les benêts pour espérer le paradis sur terre. Mais c'est notre destin. Si on en a encore un, si la France ne se dissout pas dans une nouvelle religion abêtissante.
    thomas,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas du tout, ces tribus amazoniennes avaient de la science et des connaissances; ils ont eux aussi conquis et dominé la nature autour d'eux. Ils l'utilisaient, la canalisaient mais comme ils ne connaissaient pas le profit comme nous, ne la détruisaient pas. Dominer la nature ne veut pas dire la détruire. Nous, nous ne sommes plus en harmonie avec la nature (ferme des mille vaches). Objectifier le vivant revient à nous objectifier nous-mêmes, problème philosophique et religieux peu accessible aux âmes perdues et aux esprits superficiels...

      Comme si la science était à l'origine de la colonisation, des guerres, etc., la religion lui étant strictement opposée. On ne peut pas faire plus "gauche naïve". Eh, on a un bobo ici, et un beau! Science= Bien (Hiroshima) - Religion = Mal absolu. L'histoire romaine montre peu de progrès scientifiques par exemple, ce qui ne les a pas empêchés de s'étendre sur tout le pourtour de la Méditerranée, et à l'inverse, la première Guerre mondiale a produit beaucoup d'inventions meurtrières sans que le cours de la guerre en soit abrégé ou qu'il y ait un vainqueur net. Donc, votre caractéristique de l'Occident, vous pouvez vous la carrer aussi où je pense.

      Il y a des Etats laïcs mais pas de sociétés laïques. Ca n'existe pas; ce sont des fantasmes de petit-bourgeois à la mord-moi-le-noeud. Une société trop sécularisée comme la notre est une société qui se meurt, qui n'a plus d'âme et qui, dans sa faiblesse congénitale, est prête à se faire envahir, se faire dominer par de nouvelles couches barbares, plus fraîches et moins tordues. C'est quoi votre société sans racines: des godemichés géants à tous les carrefours, des enfants du tiers-monde qu'on peut acheter et revendre pour le caprice de couples artificiels, des gens qui ne veulent plus se parler qu'à travers internet ou le téléphone? ON Y VA et on y est déjà dans cette société déracinée, soyez heureux!

      Supprimer
    2. Je suis d'accord avec vous sur le fait que c'est stupide d'opposer religion et science.

      Je ne pense pas que la secularisation soit le fond du probleme, parce que des signes de religion ne garantissent aucune religiosité.

      Encore moins de morale.

      Supprimer
    3. De mon point de vue l'être humain est dans une phase de transition technologique où ses connaissances peuvent le détruire car dépassent beaucoup trop les ressources que peuvent lui fournir l'écosystème dans lequel il vit jusqu'à maintenant.


      "La connaissance scientifique donne la maîtrise puis l'utilisation."

      Pas faux. La différence est quand une partie assez importante des connaissances technologiques est plus ou moins partagée, ou pas, dans son usage avec tout le monde.


      "La religion, quelle qu'elle soit, est un obstacle, un facteur d'obscurantisme."

      Il y a des élites religieuses, ou autres, qui peuvent garder la plupart des connaissances, ou les plus importantes, que pour elles.

      Supprimer
    4. "Eh, on a un bobo ici, et un beau! Science= Bien (Hiroshima) - Religion = Mal absolu."

      Personne n'a écrit ça...


      "L'histoire romaine montre peu de progrès scientifiques par exemple, ce qui ne les a pas empêchés de s'étendre sur tout le pourtour de la Méditerranée"

      En même temps les adversaires des romains n'avaient pas d'armes scientifiquement plus avancées, ou pas en assez grand nombre, pour forcer les romains à faire de gros progrès dans cette matière.


      "la première Guerre mondiale a produit beaucoup d'inventions meurtrières sans que le cours de la guerre en soit abrégé ou qu'il y ait un vainqueur net."

      Peut-être parce que la différence technologique, ainsi que la plupart des stratégies et tactiques, entre les uns et les autres n'étaient pas assez grande...


      "C'est quoi votre société sans racines"

      Ne pas être religieux ne signifie pas ne pas être pleinement français, ou moins que d'autres.

      Supprimer
    5. Thomas vous avez titillé l'anthropologue en moi alors permettez-moi de vous répondre. Pour avoir eu la chance d'étudier l'anthropologie avec des professeurs de l'école française britannique et américaine, j'ai pu constater que la France est très en retard sur beaucoup de choses.

      Donc en anthropologie biologique basée sur l'étude de la primatologie entre autres, il n'y a pas de "humain entièrement naturel" ou "une partie pas naturelle". Il y a un primate dont le cerveau se développe de façon considérable, et qui lui permet de dépasser les contraintes imposées par l'environnement. C'est très compliqué car ce qui va pousser un primate à avoir tel comportement "naturel" va être le même principe qui va pousser l'homme à fabriquer une bombe atomique par exemple.

      ensuite le mot "tribu primitive" est vraiment galvaudé, issu du positivisme du XIXe. Ces tribus d'Amazonie ne sont pas du tout de vrais écolo, car ils n'ont même pas le concept de la nature séparé du monde humain : ils vivent dans un monde qui est un, et qui est principalement constitué d'êtres vivants végétaux et animaux. L'idée que les peuples "primitifs", eux n'ont pas de science, est absolument erronée et pour le coup, arriérée, quand on sait que les plus grands laboratoires vont chercher parmi les aborigènes et indigènes d'Amazonie leur savoir accumulé sur des milliers d'années, sur les plantes, que leurs systèmes politiques, sociaux et religieux et de parenté sont tellement complexes que les anthropologues prennent toute une vie à en comprendre une infime partie, etc.





      out ce qu'il fait est naturel, écologique. (comme l'éléphant qui dévaste un territoire) ; ou bien il y a une partie, en lui, qui n'est pas naturelle (c'est mon avis), et jamais elle ne le deviendra.
      Pour prendre le pb par un autre bout, Etienne Klein, dans une conférence, disait que ce qui distingue une tribu primitive d'Amazonie qui ne se sépare de la nature (de vrais écolos), et l'homme occidental, c'est la science. La connaissance scientifique donne la maîtrise puis l'utilisation.

      pour anticiper sur votre commentaire suivant : l'opération logique que l'on applique à la nature est un trait que nous partageons avec les primates...pas si facile la distinction nature/culture

      Supprimer
    6. Vous êtes charmante, Sarah mais outre que vous répétez à peu près ce que je dis, vous répétez aussi l'erreur de Thomas (qui est celle de ce Etienne Klein, apparemment).

      Comment pouvez-vous dire que "l'opération logique que l'on applique à la nature est un trait que nous partageons avec les primates" alors que vous avez dit plus tôt, en parlant des tribus primitives, qu'ils "ne sont pas de vrais écolos" et qu' "ils n'ont même pas le concept de la nature séparé du monde humain"? Sommes nous proches des primates mais pas des tribus primitives ou sommes-nous éloignés des deux ou sommes-nous encore un continuum sans cassure véritable?

      Si les tribus primitives ou même les animaux ne sont pas des écolos alors même que "les plus gros laboratoires vont chercher parmi les Aborigènes et indigènes d'Amazonie leur savoir accumulé sur des milliers d'années...", je ne sais vraiment pas ce que c'est que l'écologie!

      Outre que la distinction entre la nature et la culture est plutôt floue, elle n'explique pas, à elle seule, l'apparition de la morale et des valeurs. La connaissance est peut-être un cycle qui nous fera retourner à notre ignorance primordiale.

      Supprimer
    7. "La connaissance est peut-être un cycle qui nous fera retourner à notre ignorance primordiale."

      Et cela s'est déjà produit dans l'histoire humaine...

      Supprimer
  20. C'est plus ancien que ce que dit EZ : je crois que des forces mauvaises se sont soudées et que l'histoire a envoyé la France dans une mauvaise direction. Mais je ne saurais préciser.
    thomas

    RépondreSupprimer
  21. Je n'ai peut-être pas été assez précis. Par connaissance scientifique, j'entends :
    - la séparation radicale d'avec la nature du fait de l'opération logique qu'on lui applique.
    - la théorisation, l'expérimentation et la reproduction à volonté toujours et partout de la connaissance
    - l'application à la nature de cette connaissance.
    Bien sûr que les tribus avaient leur propres connaissances, plutôt empiriques, issues de l'observation.
    Mais ontologiquement, ils font partie de la nature. Et il est clair que cette connaissance n'est du genreà permettre l'expansion.
    Bien sûr que la science puis la technologie ont donné aux Occidentaux les moyens (et l'idée) de se rendre maîtres des civilisations amérindiennes, américaines, africaines, asiatiques. C'est évident.

    L'âme est un concept à la mords-moi-le-noeud.
    thomas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes le représentant de votre petite classe étriquée de bobos qui croit régner sur le monde mais vos sous-instruction et sous-édification sont manifestes.

      Nous faisons partie, ontologiquement comme vous dîtes, de la nature, au même titre que la tribu la plus primitive, qui ne l'est d'ailleurs que par rapport à nos critères. Cette tribu dominait la nature, à sa manière, je me répète, de façon beaucoup plus subtile et complexe que nous pouvons le comprendre aujourd'hui. A la limite, un chat apprenant à pousser une chatière domine lui aussi son environnement; il est capable de s'adapter à un environnement qui originellement, n'est pas le sien. La préhension est bien développée chez les grands singes et nous en descendons, donc, dans la nature elle-même, il n'y a pas nécessairement une coupure "ontologique" entre données naturelles et apprises.

      La connaissance scientifique ne débouche sur rien à proprement parler. Il n'y a pas de séparation nette non plus entre connaissance empirique et spéculation à moins que cette dernière ne devienne un jeu inoffensif ou débile. Comme vous ignorez ce qu'est l'AME, vous ne savez pas que dans l'homme, il y a tout: le bien, le mal, l'envie, l'avidité, l'instinct de survie, l'instinct de mort, la paresse, l'activité, le pardon, la douleur, l'affectivité, la peur, la vision, la pensée...

      Relativement peu de peuples n'ont pas connu guerres, classes sociales, esclavage, colonisation, destruction d'une partie de leur environnement. C'est ainsi qu'on ne peut pas dire que la Civilisation est un processus uniquement positif; c'est un processus qui englobe des milliers de victimes, de batailles, de destructions... vous vous croyez le dernier arrivé donc le meilleur mais bientôt toute votre scientificité ou votre technicité ne vous protégeront plus contre la dégénérescence de la race; plus vous favorisez l'individu et ses appétits égoïstes, plus vous affaiblissez l'espèce dont vous avez oublié faire partie.

      "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme", ai-je besoin de le dire? Conscience voulant dire AME d'ailleurs, chez Rabelais. "Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles." P. Valery, 1919. L'homme doit apprendre à être petit et humble devant sa propre Création, pas à être un bobo arrogant.

      La Genèse me convient très bien (voyez que j'aime bien les Juifs): nous sommes des animaux mais nous avons trahi notre animalité... nous avons troqué la béatitude paradisiaque de l'ignorant contre le malheur conscient du mortel...

      Toutes nos réussites se sont payées par le prix de milliers d'échecs, de douleurs, de rancoeurs, de jalousies. Notre course folle ne nous mène nulle part sinon à oublier notre animalité, notre mortalité.

      Supprimer
    2. Tout a fait d'accord pour dire que le coté Promethéen de l'Europe se paie.

      Sans retouner aux cavernes, le culte beat du "progrès" est ridicule et dangereux.
      Un peu d'humilité ne fait pas de mal...

      Supprimer
    3. Robin Girard,

      Pourquoi ne pas t'appliquer ce que tu écris? Retourne dans la nature et arrête d'utiliser l'ordinateur et tout le reste si pour toi cela équivaut à trahir sa propre nature...

      Et n'importe quelle réussite s'apprend par l'échec, car nous sommes une espèce qui apprend de ses erreurs. Mais cela ne se voit pas forcément car il y a également en chacun la cupidité et tout le reste.


      Harry Callahan:
      Il me semble que nous sommes allés beaucoup trop loin pour que l'humilité puisse sauver l'humanité. La migration dans l'espace extra-atmosphérique, si c'est possible ou si un jour ça le devient, me semble être une solution à la survie de l'humanité...

      Supprimer
    4. "l'humilité puisse sauver l'humanité."

      La sauver peut etre pas, lui eviter de se faire tres mal par contre...

      L'humilité n'a rien a voir avec le fait de refuser les decouvertes.
      On peut eccepter les decouvertes et etre conscients de leur consequences sans pour autant en faire une sorte d'aboutissement.

      C'est une conception tres lineaire de l'histoire de toute facon, cette idée de "progrès"...
      Et cette conception est tres chretienne !

      Pour un pre-chretien, rien a voir.
      Et pour les philosophies orientales, vous le savez mieux que d'autres...

      Supprimer
    5. Le fait est que c'est plus compliqué que ça étant donné que chaque nation sur Terre n'a pas les mêmes intérêts, parce que pas les mêmes ressources (alimentaires, énergétiques, technologiques...) que n'importe quelle autre.
      Il y a des nations pour qui vendre de la technologie est plus ou moins un moyen d'améliorer la condition de la majorité de son peuple. Même s'il est très probable que cela se retourne un jour contre elle...

      Supprimer
  22. la nuit de l'iguane14 novembre 2014 à 10:27

    ROBIN ET surtout HARRY CALLAHN/
    est -ce que j'ai deja dis qu'aimer son pays faisais de nous un nationaliste pur et dur?
    il ne faut pas déformer mes propos mon cher: jamais je n'ai dis cela:
    j'ai pourtant dis et redis plus d'une fois que je ne suis plus démagogue de gauche depuis longtemps: et de moins en moins.
    robin, je sais les problèmes que causent l'immigration de masse, et autres dérives........................
    bien sur que la france exsistait avant la venue des immigrés: mais tout n'est pas si simple a mettre dans des petites case ou faire entrer ce genre de discours dans une petite bouteille:
    qui a été chercher ces immigrés au debut des années 60s puis apres?
    nous étions bien content qu'ils construisent ces immeubles,ces tours: ok, il y eu aussi les italiens,les portugais: maos beaucoup d'afrique du nord.
    MAINTENANT, je suis d'accord que l'immigration a partir des années 80s? surtout 90s etait de trop: pas de régulation: aucune politique d'immigration sérieuse.
    mais tout de meme,ces immigrés, nous sommes bien content de les avoir quand c'est pour faire le sale boulot: comme aujourd'hui: sur les chantiers,tout les travaux pénible, sont fait pas des etrangers: mainetenant de l'est, des indous, africains,magréhbins: et tout ces vieux immigrés, ils ont eu des enfants, qui ont eu a leur tour des enfants: qui ont pour certains destructuré, abimé le bien vivre ensemble dans ces quartiers de banlieues: mais tout cela est complexe, j'en parlais hier avec des gens a la conférence d'eric zemmour qu'il a faite a la librairie lamartine(tres interessant: du grand zemmour) et pour les plus modéré, ils etaient d'accord sur ces derniers points que je citais precedement.
    CALLAHN/ me rangez pas trop vite dans une petite boite, oui je suis de culture de gauche, un peu mysanthrope mais humaniste tout de meme: je conchis sur le gouvernement de hollande, sur tony blair, sur merkel,mais aussi sur la droite:
    certains penseraient que juppé ou valls pourraient un la redresser cette france: valls: au secours!!juppé plus sage, je n'y crois vraiment pas
    ai-je le droit de donner mon credit de penser politique a melenchon? merci!!
    hier zemmour m'a repondu qu'il etait d'accord sur le fait qu'il etait moins démagogue, et qu'il etait loin d'etre le pire: mais bien sur il n'est pas sur la meme ligne que lui: tout comme moi, je rejoins eric zemmour sur des sujets, et sur d'autres je m'éloigne.
    amen!

    RépondreSupprimer
  23. "a partir des années 80s? surtout 90s etait de trop"

    Avant c'etait deja de trop (Le regroupement familial c'est Giscard d'ailleurs. Et la, il n'est plus question de travail...De toute facon la France a un taux de chomage endemique !), qui etait "content" de leur faire construire des immeubles etc ?
    Vous ?
    Ou Bouygues ?
    Et pourquoi Bouygues voulait-il des immigrés ?
    Pourquoi a la fin du XIX eme siecle on a ete chercher des belges, des polonais, des italiens...Et meme des chinoix !...
    Vous etes de gauche, vous savez donc que des greves, ca se casse de cette facon aussi...

    Personne ne vous discute le droit d'etre de gauche
    (Mais on a le droit de se demander ce que ca veut dire aujourd'hui).

    Idem pour soutenir Melanchon (Mais il est encore actif ?)

    Simplement il y a un barage a dire certaines choses chez vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la nuit de l'iguane14 novembre 2014 à 14:54

      CALLAHN/
      mes valeurs sont a gauche, celle d'avant le desastre idéologique et la putrefaction démagogique caviar and co.
      mais en vieillissant je me sens beaucoup plus proche d'une droite des valeurs(famille)
      etre de gauche aujourd'hui, bien sur que cela ne veux plus rien dire: je suis le premier a le dire.
      callahn, vous lisez de moi ce que vous voulez,me mettre dans la caricature du gauchiste qui persiste et signe: tres peu pour moi: AUCUN PARTI,
      pour melenchon, si il revient et d'ailleurs ce dimanche il y a une manifestation anti hollande du front de gauche, et melenchon sera la: oui il fait pour l'instant du surplace, il se cherche: moi j'attend la directive qu'il prendra et je le suivrais comme je l'ai fais au front de gauche.
      UN BARAGE A FAIRE SUR CERTAINES CHOSE QUE JE PEUX DIRE???:dites-vous!
      vous pensez avoir la bonne analyse historique en disant que ce sont des gens comme moi ou d'autres a sensibilité de gauche et cet enfoiré de bouygues, qui ont fait venir tout ces immigrés pour reconstruire la france? pas vous les gentils de droite??? les conservateurs de tout poil??
      je suis un conservateur concernant la famille, l'ecole,le culture,et certaines tradition qui jalone nos calendriers via certaines dates historique: MAIS, je ne le suis plus ou pas quand en face de moi, certaines personnes ne vont meme pas reconnaitre que NOUS AVONS ETE UN PEUPLE DE COLONISATEUR qui ont exploité, oprimé,violenté,marchandisé des humains que nous pensions et que estimions inférieur a nous.
      CALLAHN et les autres: je voudrais que ce soit un debat sain: pas d'insultes: mais j'ai confiance en toi callahn et en robin: kami aussi.
      mais je sais que sur ce blog, je serais en minorité via ce sujet épineux et sensible pour nous francais.
      hier, je voyais eric zemmour nous parler d ela grandeur de la france sous l'empire: c'est vrai et des que napoleon a perdu sa campagne de russie(je crois) ce fut le debut de l'effondrement de la grandeur et puissance de la france: seul le general de gaulle avait cet heritage découlant du 19 e SIECLE. a sa mort ce fut fini: il ne parle meme pas de 74/MORT DE POMPIDOU, mais de 71.
      pour eric zemmour le debut de la decadence:j'aurais tellement aimé lui poser quelques questions,débatre (moi l'humble type lambda qui n'a pas son savoir historique) car quans j'entend dire que de gaulle avait ordonné de tirer dans les jambes des manfestants de 68/ et que son ministre POMPIDOU ai refusé: nous pouvons dire MERCI A POMPIDOU et ok general ta grandeur de la france est importante, mais pas au point de bléssé, ou de tuer des gens qui veulent que les choses soient moins poussièreuse sociétalement.
      certains vont me dire qu'il y a eu du bon dans la colonisation: oui! mais au vu de l'inverse, cela ne fait pas le poid.
      la medecine coloniale fut un epouventable drame: oui nous,les portugais et autres:nous prenions vraiment ces africains pour des singes(meme pas savant).
      et pour finr sur une note plus sympa:
      hier ont essayé de le mettre devant sa contradiction via son amour pour les stones:
      il a repondu qu'il etait schysophrène sur ce sujet: oui il aime le rock des années 70 s et adore les stones: il essaye de s'en détacher: quel connerie!!si il pense qu'a 56 ans il va renier une chose qu'il a toujours aimé???
      mais ce fut passionnant comme toujours avec sieur zemmour.
      amen!
      vous

      Supprimer
    2. "etre de gauche aujourd'hui, bien sur que cela ne veux plus rien dire: je suis le premier a le dire"
      Tout est dit, merci!

      La gauche a un intérêt économique: c'est la lutte du travail contre le capital. Or la gauche officielle, le Ps est clairement du côté du Capital. Dès sa venue, Hollande a supprimé la défiscalisation des heures supplémentaires (dont j'avais profité un peu). Le Front de Gauche ou l'extrême-gauche n'est pas sérieusement anti-capital car il soutient une immigration démesurée, main-d'oeuvre du capital, tout en préconisant des mesures irréalistes (interdiction des licenciements, tout le monde fonctionnaire, des millions de logements pas chers etc).

      Supprimer
    3. Nous ne sommes pas les seuls à avoir colonisé d'autres peuples. A. Soral est très anti-colonialiste larmoyant, ça, ça m'énerve chez lui, toute cette gluanterie de gauche. Nous avons colonisé des peuples souvent de façon moins brutale que nos adversaires anglais, par exemple mais aussi parfois ce furent des peuples qui eux-mêmes pratiquaient l'esclavage, les razzias, les pillages, les tortures, je ne sais quoi... Nous sommes allés coloniser des petits peuples innocents bien gentils: mon cul! Et s'ils ne sont pas contents, ils n'ont qu'à retourner au mode de vie qui était le leur avant la colonisation!

      J'aimerais voir combien sont prêts à abandonner leur portable et leur baskets pour une vie saine dans la brousse!

      Supprimer
    4. "Nous avons colonisé des peuples souvent de façon moins brutale que nos adversaires anglais"

      C'est vrai mais contrairement a la France, les anglais n'ont pas "francisé" les elites sur place en rendant les population schizophrenes.
      Nous avons detruit les elites locales et malmené leur culture.

      Les anglais se sont contentés golbalement de "piller".
      Ca partait peut etre parfois d'une "bonne intention" les ecoles, l'administration etc...Mais ca a eu des consequences...

      Cela dit que ce soit clair, iguane: le bilan de la colonisation (Theorisée par la gauche, souvent faite par la droite) est un DESASTRE.
      Mauvais pour les colonisés, mauvais pour le colonisateur
      (Et ce qu'il faut voir, c'est qu'exploiter un pays sans infrastructure, c'est impossible. Il a fallu les constuire et c'est l'etat francais qui a payé. Par contre qui a exploité ? Le privé essentiellement. Besoin de faire un dessin ? Le francais de base a tres peu profité de cette colonisation...).

      Ca explique aussi la ligne de Zemmour que j'approuve: pas de colonialisme deguisé en intervention humanitaire.
      Ca serait pas mal aussi que les gens qui nous sortent "Et Total, c'est pas de la colonisation ?", comprennent que c'est pas le francais de base qui controle Total, c'est une boite privée !

      Ces boites se foutent souvent des gouvernements, voirent leur dictent ce qu'ils ont a faire en Afrique mais en Europe aussi !

      Ca veut dire aussi de pas se meler ou prendre parti de conflits qui ne nous regardent pas (Israel/Palestine par exemple). Evidement qu'on essaie de nous impliquer , mais on y gagne quoi concretement a part importer le conflit ?

      "A. Soral est très anti-colonialiste larmoyant,"

      Qui constitue une (Importante) partie de la clientele de Soral ?
      Il n'a pas le courage de leur dire une verité nuancée, il prefere les brosser dans le sens du poil.
      Ce type est un manipulateur et un monument de demagogie...

      Idem Robin a raison, la gauche Melanchon compris, ne veut pas lutter contre l'immigration.
      Melanchon pourrait accepter l'idée de controler les marchandises, le capital (Evidement...).
      Mais pas les hommes ?

      Deja que le reste c'est loin d'etre facile (Surtout le capital...), mais si vous ne controlez pas les hommes, ca ne sert a rien.

      "si il pense qu'a 56 ans il va renier une chose qu'il a toujours aimé???"

      C'est pas non plus essentiel (Zemmour, on l'a jamais vu avec une bague tete de mort non plus!), et de tout facon vous avez evolué vous meme, on peut evoluer sans se renier sur l'essentiel !


      Aujourd'hui Jagger est un bourgeois mondialiste apatride qui joue devant des Hedgefunds, Bowie a ouvert une banque, la roue a tourné, faut etre lucide.

      Supprimer
    5. "il aime le rock des années 70 s et adore les Stones: il essaye de s'en détacher: quel connerie!!si il pense qu'a 56 ans il va renier une chose qu'il a toujours aimé???"

      Détacher ne signifie pas renier...

      Supprimer
  24. moi je dis vive EZ, vive le blog de EZ, qui est une véritable tribune de la démocratie pour nous les sans dents, les cons , les riches , les moins riches etc....tribune qui n'est soumise à aucune modération si ce n'est celle de nos idées.
    gloire à EZ qui ose mettre les pieds dans le plats, et remettre nos journaliste et politiciens véreux dans la bonne direction.
    il est notre lumière, notre phare, notre représentant et je milite pour qu'on lui remette la légion d'honneur et pour qu'un jour il repose au panthéon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que lui payer un peigne pour qu'il s'en serve avant ses chroniques du matin lui serait plus utile qu'une legion d'honneur !

      Supprimer
  25. Cette petite Dame est charmante, mais elle est légèrement à côté de ses chaussures, je vais essayer d'être synthétique en deux points :

    - Elle a le mérite de ne pas l'ostraciser, mais ce qu'elle propose, c'est de l'eau tiède. C'est du compromis de classe moyenne. Un exemple : l'équilibre entre l'état et les structures supra-étatiques. Les choses ne se posent pas en ces termes, mais en termes de rapports de force or les seuls systèmes légitimes pour le rapport de force, ce sont les états. Les structures supra-étatiques comme l'ONU ou l'Europe, ne sont souvent que des émanations indirectes d'états qui les orientent en sous-main à peine masqués, ça c'est pour l'Europe. Ou bien ne sont que la nouvelle forme diplomatique, le nouveau terrain de jeu, la nouvelle cour, où s'expriment les rapports de force classiques entre les états, ça c'est pour l'ONU. Je pourrais développer pareil sur ce qu'elle dit sur le mariage gay, etc.
    Elle n'a pas compris que nous ne sommes plus, ou pas encore, à l'heure du compromis, mais à l'heure du conflit. Le système libéral tente de détruire toute force étatique pour imposer le marché. Le système étatique, d'émanation populaire, va donc se défendre, certainement violemment, pour lui résister. Ce sera donc la guerre, sous une forme ou une autre mais ce n'est pas possible autrement : le désespoir grandit trop vite et trop fort.

    - Le second point est qu'elle se trompe dans sa conclusion. Zemmour n'est pas un intello échappé d'un colloque qui vient s'échouer à la télévision. Il se moque du désordre de la réception et de la mauvaise foi de ses interlocuteurs, au contraire : ils le servent. Tout le monde qui veut bien voir et entendre, "que celui qui a des oreilles pour entendre entende" comme disait le Christ, mesure l'imposture de la classe médiatique qui habituellement masque le vide intersidéral de leur pensée. Grâce à lui, elle est révélée. Elle le remarque elle-même : Attali qui se fait passer pour un penseur, se révèle comme un manichéen grotesque dans lequel il incarnerait le bien. Toute l'imposture de l'époque, le basculement de l'histoire qu'on essaye de nous faire avaler. Le nouveau veau d'or, la seconde guerre mondiale, qu'on veut nous faire vénérer comme l'acmé de la lutte du bien contre le mal, en y retirant toute substance politique. Dans quel but ? Nous faire accepter leur monde nouveau, sans frontières, sans sédentaires, sans rien.
    Donc Zemmour fait tout ça sciemment. Qu'il souffre de ses postures et qu'on en souffre pour lui c'est évident, mais il le dit lui-même, il part au combat contre les déconstructeurs sur leur propre terrain. Le succès de son bouquin les terrifie parce qu'il signifie que le cadavre du peuple français bouge encore. Ce peuple en a marre qu'on lui crache au visage qu'il n'est qu'un collabo raciste qui mérite les poubelles de l'histoire. Il a faim de son passé glorieux, il traîne la mélancolie de son déclassement qu'il estime injuste. C'est sûr que rien que de savoir ça, même si c'est dur, cela vaut la haine de quelques profiteurs et puis... seul contre tous dans l'arène, le peuple adore ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De toute facon, Zemmour l'a dit, il parle au public, surtout au public.

      Si ses interlocuteurs sont des diabolisateurs, ca les dessert eux, surtout eux, par contre on voit bien qu'ils font tout pour l'empecher de parler, lui coupent la parole etc...

      "Ce sera donc la guerre, sous une forme ou une autre mais ce n'est pas possible autrement : le désespoir grandit trop vite et trop fort."

      Oui.
      Il va falloir garder la tete froide et avoir du courage.

      Supprimer
    2. @Iskander"
      " Le succès de son bouquin les terrifie parce qu'il signifie que le cadavre du peuple français bouge encore. Ce peuple en a marre qu'on lui crache au visage qu'il n'est qu'un collabo raciste qui mérite les poubelles de l'histoire. Il a faim de son passé glorieux, il traîne la mélancolie de son déclassement qu'il estime injuste. C'est sûr que rien que de savoir ça, même si c'est dur, cela vaut la haine de quelques profiteurs et puis... seul contre tous dans l'arène, le peuple adore ça."
      rien a ajouter vous avez tout dit ...

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    4. @Iskander. Permettez-moi de répondre :
      Tout d'abord commençons par éviter les "petite dame charmante", je ne suis pas petite, je ne suis pas une dame, et vous ne savez rien de mes charmes. Débattons simplement sur les idées s'il vous plaît.

      L'article était déjà long, donc je n'ai pas eu le temps de préciser ce que j'entendais par "structures supra étatiques" en effet un autre terme plus approprié aurait été "autres pouvoirs" car je n'entendais pas du tout des structures comme l'OTAN ou lONU, mais les forces à l'oeuvre dans le monde qui dépassent les États (qui ne sont pas légitimes mais qui sont actives : comme les multinationales).

      "LE système libéral" n'existe pas, parce qu'il n'y a pas 1 système qui fonctionne tout seul comme un supra-monstre. Il y a des processus à l'oeuvre qui s'entrecroisent, et forment ce que nous appelons LE système libéral. Alors oui opposition, peut-être pas uniquement binaire sur libéralisme / États. Car rappelez-vous que les États entretiennent et vivent du libéralisme, et même l'ont fait naître.

      "Elle n'a pas compris que nous ne sommes plus à l'heure du compromis..." . Ici encore, n'allons pas trop vite . Je n'ai pas suggéré que Eric Zemmour ne soit pas conscient ni qu'il n'utilise pas la médiocrité de ses adversaires. Je ne parle pas pour le défendre, je suggère que ce serait plus sain d'avoir un vrai débat avec lui. Ou alors on reste dans l'opposition binaire "Zemmour contre ceux qui ne savent pas débattre et qui apparaîtront comme plus idiots et vides"...et quoi pour le spectateur / lecteur ? conforté dans l'idée que tout va mal ? Je sais que les français se nourrissent de ce sentiment tous les jours, mais on peut envisager autre chose.

      "Il a faim de son passé glorieux, il traîne la mélancolie de son déclassement qu'il estime injuste." Malheureusement ce fut le lot de tous les peuples : les Turcs, les Mongols, les Chinois, les Arabes…tous ont eu leur heure de gloire…le déclassement n'est pas injuste, c'est la marche de l'Histoire. Comme disait Léo : "et c'est très bien"

      Supprimer
    5. Le declassement se paie.
      Vous comprendrez bien que tout le monde n'est pas pret a l'accepter, surtout qu'il n'y a pas de raison qu'il y ait des limites a ce declassement.
      Surtout si on accepte avec fatalisme, justement.

      Supprimer
    6. De mon point de vue le problème vient ici du fait que la France ne se bat pas contre son propre déclassement. Réussir ou pas à l'empêcher reste une autre histoire...

      Supprimer
    7. @sarah rubato
      j'ai apprécié votre analyse mais il y a un mais, vous dites : " Malheureusement ce fut le lot de tous les peuples : les Turcs, les Mongols, les Chinois, les Arabes…tous ont eus leurs heures de gloire…le déclassement n'est pas injuste, c'est la marche de l'Histoire. Comme disait Léo : "et c'est très bien".
      pouvez vous développer le "et c'est très bien" ... effectivement toutes les civilisations se sont effondrés a un moment de leurs histoires, on ne peut malheureusement dire que ce qui les a remplacés fut toujours une réussite ... donc il me semble légitime que l'on puisses s'inquieter pour l'avenir de notre pays et des ses valeurs sans etre obligatoirement classés
      affreux fachos réacs obscurantistes, on peut aussi etre reconnaissant a nos ancêtres de s'etre bien souvent battus au risque de leurs vies pour construire cette société plutôt libre a tous point de vues par rapport a bien d'autres sociétés dans le monde ... et le changement qui s'annonçe n'est pas foncièrement porteur d'espoir, il semble que pour la majeure partie de la gauche tout changement soit synonyme de progrès... désolé mais pour moi , voir dans ma commune du 94 la majeure partie des femmes musulmanes voilées et de plus en plus jeunes (chez moi on commences a voir des fillettes voilées...) alors oui c'est surement un changement , mais un progrès...? d'où mon doute sur votre conclusion ... respectueusement .

      Supprimer
    8. Vous croyez vraiment que le changement est un progrès ?
      Tous les pays musulmans qui ont fait leur révolution dernièrement sont tombés dans l obscurantisme. Je pense qu avec l application de la charia les femmes de ces pays arabes n apprécient pas beaucoup le changement.
      Au sujet des jeunes filles voilees, la gauche vient d autoriser aux femmes voilées d accompagner les sorties scolaires. Elles ne pourront ni entrer dans une piscine, ni une salle de sport ,ni un musée. C est une très mauvaise décision cela est contraire à notre laïcité.
      Betty

      Supprimer
    9. Tout progrès chez nous peut être vu comme une régression également. Tout progrès matériel notamment entraîne une régression de type immatériel ou moral: l'apparition du portable par exemple qui a rendu les gens encore plus égoïstes, insociables, immatures, impolis.

      Le mariage pour les homosexuels est un progrès pour la coterie homosexuelle et les crétins gauchistes; d'un autre point de vue (anthropologique et social), c'est l'achèvement du mariage en tant qu'institution sociale au service de l'espèce... à l'heure où plus de 50% des naissances se font hors-mariage, la revendication homosexuelle au mariage est à la fois irréaliste et régressif car ce ne sont pas eux, avec leurs petites familles artificielles à la con qui vont redorer le blason du mariage... d'ailleurs, ils ont déjà abandonné le pacs en masse, bientôt, ils demanderont le divorce express pour les homosexuels...

      Supprimer
    10. Robin Girard,

      Pourquoi vous utilisez l'ordinateur si vous pensez que c'est une régression?

      Supprimer
    11. @Betty
      vous m'avez mal lu, je vais exactement dans votre sens... pour moi tout changement n'est pas un progrès ,surtout si il va dans le sens d'une dégradation de nos valeurs de liberté et de notre façon de vivre les rapports hommes femmes... je dis qu'il est évident que pour la majeure partie de la gauche par contre c'est le contraire et il suffit pour s'en convaincre d'observer le silence assourdissant des "féministes" de gauche qui passent leur temps a "combattre" le méchant sexisme du "male blanc" mais qui curieusement s'écrasent gentiment quand il s'agit d'un autre sexisme... c'est un peu le sketch des inconnus, pour la gauche il semble y avoir le bon sexisme et le mauvais sexisme...c'est pour ça que je fais remarquer gentiment a Sarah que finir par "et c'est très bien" me semble un peu court... pour moi le marquage des femmes au nom d'une idéologie religieuse me semble évidemment inquiétant... d'ailleurs si les hommes de culture chrétienne s' "amusaient " a demander a leurs femmes de sortir habillées avec des croix de 50cm imprimées sur leurs vêtements pour bien montrer leurs convictions religieuses , je suis sur que la gauche trouverait cela tout a fait légitime, n'est ce pas ? ;-)

      Supprimer
    12. Les femmes ne sont jamais contentes, ça, c'est une constante, pas un progrès.

      Supprimer
    13. "Pourquoi vous utilisez l'ordinateur si vous pensez que c'est une régression?"

      Le vrai sujet c'est idealiser le progres et de le considerer comme une fin en soi.

      Robin en effet, l'ideal ascetique est respectable, les moines et les hermites ont des qualités propres a leur vie. Ils ne courent pas apres le derniere ipod (D'ailleurs, c'est tellement primordial, que l'ipod n'est plus fabriqué ! Obsolethe !), c'est evident.

      Mais c'est assez difficile d'imaginer vouloir ce genre de vie pour tous.

      C'est encore une fois une question d'equilibre...Ca nous renvoie a la notion d'hubris des grecs.

      Supprimer
    14. Le progrès technologique est actuellement une fuite vers l'avant, et qui prend de plus en plus la forme d'une impasse parce que l'humanité est toujours sur la Terre.

      Supprimer
    15. @Sarah Rubato

      Déjà c'est un plaisir que vous veniez discuter. C'est dit et ce sera tous pour les caresses.

      Épargnez-moi le numéro de la féministe de base qui se sent rabaissée parce qu'on utilise des expressions sympathiques qui ne sont plus en usage. Si vous eussiez été un homme, j'aurais dit "il est bien mignon" alors je vous imagine en train de me dire " si je suis mignon vous n'en savez rien." Prendre au pied de la lettre des formules imagées, c'est une tactique banale de rhétorique dont les détracteurs de Zemmour usent jusqu'au dégoût.
      Bref pour moi, sur le blog, vous êtes une petite dame charmante. Mais si je l'ai formulé ainsi, c'est pour ne pas dire le mot qui m'est venu en lisant votre article : naïf. Revenons point par point :

      Si par structure Supra-étatique, vous entendiez multi-nationale ou ONG, c'est encore pire ! Un dialogue sur l'équilibre du pouvoir entre les états et les multinationales ou je ne sais quelles ONGs, est totalement inutile. Pourquoi ? La question est réglée en deux coups de cuillères à pot : ONG et multinationale n'ont aucune légitimité que celle que l'argent qu'ils brassent ou le terrorisme intellectuel qu'ils exercent leur octroient. Seuls les états, démocratiques ou pas, sont des émanations des nations et ont la légitimité : il n'y a pas d'équilibre à chercher, il y a l'état, la loi et les individus. Le reste ce sont des dérives. Je sais que quand on baigne dans un univers anglo-saxon c'est dur à comprendre car l'état y est faible, ce qui favorise le communautarisme de toute sorte. Nous avons une autre tradition (nous ne sommes pas les seuls) et cette tradition est celle de l'histoire des nations depuis avant le XXième siècle. Que vous preniez le système libéral (pas seulement économique) à l'américaine pour le fonctionnement standard des nations, c'est une chose. Mais songez que c'est très fragile. On peut rabaisser les nations tant que tout va bien, tant qu'on est dans un compromis de classe moyenne. Par contre au premier coup de Trafalgar, les gens se replient vers ce qui les sécurise. Pour les uns c'est l'état, pour les autres sa petite communauté, mais le compromis a vite fait de voler en éclat s'il n'y a pas une poigne de fer pour le maintenir.

      Supprimer
    16. (suite)
      Sur le "système libéral", évidemment on doit faire des raccourcis quand on s'exprime. Je pourrais dire "un courant mondialiste actuel", ce serait peut-être plus juste. Cependant comme celui-ci est une émanation d'inspiration libérale... Sur la genèse du libéralisme, il y aurait à dire aussi. C'est une maladie opportuniste qui a profité de l'abattement des nations au sortir de la guerre de 40. A l'époque, ce qui rendait les choses vivables, c'était l'existence du contre modèle communiste. Il était ainsi possible de prendre une voie médiane, comme celle que vous prônez, car un système faisait peur à l'autre. Je ne le répéterai jamais assez : la chute du mur de Berlin et du communisme ont été une catastrophe pour un pays comme la France et pour l'Europe en général. Cela a livré nos systèmes sociaux à la mondialisation libérale. C'est de cela dont je parle, de ce laminoir libéral qui d'ailleurs touche ses limites car le libéralisme qui se veut l'alternative à la guerre des nations, revient finalement à la loi de la jungle : la raison du plus fort. Les riches de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres. Je vais vous ce qui m’écœure le plus dans tout ça : c'est la mort de la noblesse. On fait la charité mais le fort ne protège plus le faible en échange de son soutien. On a le culte de la réussite qui mène à quoi ? Au retour de la féodalité primitive, c'est-à-dire avec des esclaves plutôt que des sujets et sans les obligations que Dieu imposait. Ce compromis libéral est donc finalement un échec : à quoi bon ne plus faire la guerre si on est juste un esclave ?
      Donc oui, moi je préfère un état fort, héritier direct de la monarchie absolue, avec un roi validé par le peuple et dont la mission est de nous défendre et de nous faire grandir.

      Sur Zemmour et le débat. Le problème est : comment voulez-vous coincer quelqu'un qui pense juste ? Les seules choses que vous pouvez faire c'est développer ce qu'il laisse de côté et minimiser ce qu'il caricature. C'est ce qui est terrible avec lui : ses constats sont si justes que sur le fond on ne peut pas le contredire, ou alors vous acceptez de lui servir de faire-valoir. Ou bien vous le contredisez sur des bricoles.

      Supprimer
    17. (fin)
      "Je sais que les français se nourrissent de ce sentiment tous les jours, mais on peut envisager autre chose. "

      J'aime beaucoup cette phrase car elle est caractéristique de l'incompréhension entre le peuple français et, pour le dire vite, les gens qui réfléchissent. Vous refusez de vous rendre compte à quel point il est mortifiant de voir notre mode de vie détruit. Oui ça va mal parce que ce qu'on aime est en train de mourir. Ce n'est pas parce que, même dans la mondialisation, on arrive à survivre qu'on a l'obligation d'y être heureux. On peut savoir faire une chose tout en n'aimant pas la faire ! Surtout que l'on sait que ça pourrait être autrement, mais qu'on a perdu la main il y a deux siècles environ. Et puis nous avons une classe dominante qui ne respecte pas nos rêves et cela nous met en rogne. Je vous donne deux exemples, deux passés et un à venir.
      En 2005, la France a envoyé des bateaux pour la "célébration" de la bataille de Trafalgar. Que les Anglais fêtent la bataille en grande pompe avec la Reine etc., j'en suis ravi pour eux mais nous...
      Même année, bataille d'Austerlitz, quasiment rien en France et une vague présence symbolique en Tchéquie. La honte de la victoire.

      En 2015, autour du 18 juin je sens que je vais encore pleurer. Que va faire Hollande pour Waterloo ? Envoyer Valaud-Belkacem pour écouter les beaux discours sur la victoire contre la tyrannie ?

      Notre rancœur n'est pas imaginaire : nos élites nous haïssent, elles nous foulent aux pieds. Elles veulent nous obliger à nous noyer dans un bain globalisé complètement imaginaire sous le prétexte que la France et le Peuple français sont coupables de tout. Vous ne vous rendez pas compte à quel point c'est pesant surtout quand, comme le peuple français, on a un petit peu conscience de ce que la France vaut vraiment.
      Donc non, on ne se nourrit pas, nous sommes empoisonnés, suicidés comme dit Zemmour.

      Vous, vous estimez que le déclassement n'est pas injuste et bien vous vous trompez. L'histoire n'est pas juste, elle est tragique. Cela ne signifie pas que ce que la France a réalisé soit perdu : je suis convaincu qu'on reviendra de la mondialisation, qu'il y aura une renaissance et que le génie assimilationniste d'un Napoléon et le génie de la sécularisation du pouvoir à la Henri IV, seront reconnus et repris.
      Mais en attendant, notre pays meurt et on n'aime pas ça, parce que nous savons, nous, que les solutions aux problèmes posés par le mondialisme moderne nous les avons mais que personne ne veut le savoir.

      Supprimer
    18. Elle est charmante mais apparemment, elle aime pomper aussi. Mais je ne fais aucun sous-entendu!

      Supprimer
    19. "c'est la mort de la noblesse"

      Tres funeste en France....

      Et definitivement la constitution de l'etat c'est intimement lié a la naissance de la France en tant que pays.

      Nous ne sommes pas des "nations/royaume/etats unis".

      Ceux qui veulent detruire l'etat (Je ne parle pas d'etat providence, c'est un autre sujet) n'ont rien compris a la France, ou on tres bien compris, au contraire.

      Il y a longtemps, j'avais vu un type de gauche en crise de "lucidité" dire "que ce serait mieux si on pouvait voter coca cola".

      On ne pourra JAMAIS voter coca cola, parce que coca cola ne l'acceptera jamais, pas si betes !



      Supprimer
    20. @iskander :

      Je n'ai pas le temps de répondre point par point, et ce sont là les limites d'un débat par commentaires sur internet. Car si nous étions en face j'aurais pu tout de suite rectifier certaines choses et on se serait rendus compte que nous sommes sur la même ligne.

      "LE NUMÉRO DE LA FÉMINISTE DE BASE"
      Donc d'abord : je ne suis pas du tout féministe et même pas mal anti féministe, si vous saviez...Seulement si vous m'aviez appelée "mon petit monsieur" ou "petit débutant" ou toute autre expression passablement rabaissante, j'aurais réagi de même. Donc vous tombez un peu dans votre piège : je ne réagissait pas au fait "féminin" mais au fait "petit mignon".

      PAS DE DIALOGUE SUR L'ÉQUILIBRE DES POUVOIRS

      Ensuite et pour en finir avec l'histoire des deux pouvoirs : comme Sancho je pars du réel et non de l'idéal. Dans le réel, il se trouve que aujourd'hui l'État Nation n'a plus tous les pouvoirs et que d'autres structures/forces appelez-les comme vous voulez, influencent bien plus nos vies. Alors on peut le déplorer ou pas (vous pensez que je suis pour, c'est faux, vous n'aviez pas besoin de toute cette argumentation pour me démontrer à quel point c'est destructeur). Seulement on ne peut pas les nier (ou bien vous êtes Don Quichotte) donc soit on réfléchit à un équilibre à trouver entre l'État nation et ces forces qu'il font dompter, maîtriser, réguler, soit on s'obstine à dire non il faut que l'État nation garde tous les pouvoirs car il nous protège, aille aille aille on est en train de tout perdre c'est terrible, et là c'est cause perdue parce que ça n'est plus le cas de toute façon.


      L'INCOMPRÉHENSION ENTRE L'INTELLECTUELLE ET LE PEUPLE
      Ce qui m'amène à votre dernier point :"Je sais que les français se nourrissent de ce sentiment tous les jours, mais on peut envisager autre chose. ", qui serait pour vous la preuve du divorce entre les gens qui pensent (sous entendu j'en fais partie) et le peuple.

      Ici encore, vous semblez interpréter mon texte d'après les clichés que vous avez en tête. Je suis anthropologue, une personne de terrain, j'ai vécu des années dans les montagnes parmi les ruraux, et je m'apprête à le faire encore. Seulement ayant voyagé, j'ai pu voir dans des pays où c'est aussi difficile voire plus qu'en France, croyez-moi, que d'autres attitudes existent.

      Ai-je dit que cette rancoeur était imaginaire, non justifiée, idiote ? Ai-je prôné d'une façon ou d'une autre le modèle anglo-saxon ? C'est impressionnant de voir à quel point vous vous construisez une image de mon idéologie qui est pas mal à l'opposé de ce que je suis.

      Encore une fois ça ne remet PAS en question le sentiment légitime de perdre des acquis si précieux, et je peux vous dire que étant de l'autre côté de l'Atlantique, je ressens à quel point ces acquis français, j'y tiens. Ici pas de suffrage universel, pas de laïcité, et bien d'autres choses.

      Mais figurez-vous qu'il existe, en France d'ailleurs aussi, des gens qui retournent ce sentiment en une énergie de combat et de quête (même désespérée) du changement. Et ces gens justement repensent le rapport entre le local et le global. Ils ont des projets ancrés dans la vie locale, sur un autre modèle économique, et ils en font parler par des associations et autres internationales (d'où cet équilibre entre les pouvoirs) Et là je ne vous parle pas de théorie, mais bien de connaissance concrète du terrain et d'expérience.

      Contrairement à vous je ne fais pas de distinction entre le peuple et l'intellectuel, certains jouent peut-être à être des intellectuels, moi je pars du principe que tout le monde a la possibilité de réfléchir.

      Mais pitié n'étendons pas le débat à l'infini dans des commentaires

      Sarah

      S'il vous plaît donc, balayez un peu le seuil de vos préjugés avant d'accueillir un texte dans votre réflexion.

      Sarah

      Supprimer
    21. ps sur "Prendre au pied de la lettre des formules imagées, c'est une tactique banale de rhétorique dont les détracteurs de Zemmour usent jusqu'au dégoût." : il se trouve que Zemmour, lui, n'utilise jamais d'expression condescendante comme "vous êtes charmant mon petit monsieur". Ça n'était pas ici une question de genre, n'en déplaise à votre image de "la petite jeune intellectuelle naïve coupée du peuple".

      Supprimer
    22. Est-ce votre site internet? http://sarahchanson.com

      Supprimer
    23. Avant que vous repartiez en expédition, quelques éléments de réponse :

      Je reprends vos propos : "je ne suis pas petite, je ne suis pas une dame, et vous ne savez rien de mes charmes. Débattons simplement sur les idées s'il vous plaît." Je vous l'apprends peut-être, mais ceci est une posture typiquement féministe (d'aujourd'hui en plus) : ne me ramenez à rien d'autre que ce que je dis, comme si le genre de ceux à qui on parle n'existait pas.

      Ensuite, de toutes manières, il n'y a pas d'équilibre entre nations et tout le reste à chercher puisque le déséquilibre actuel est illégitime. Le réel c'est le peuple et la puissance armée qui se tient derrière. Ce que je vous explique, c'est que ce que vous proposez c'est du bricolage stérile car, mécaniquement, comme un ressort que vous compressez, les nations reviendrons en force car les gens ont besoin de ce système de protection. La défense communautaire que vous prônez à lobby local contre lobby global, consiste simplement à accepter la logique de l'adversaire et donc à se faire laminer (parce qu'à ce jeu là il sera toujours plus fort que vous, il ira même jusqu'à faire remuer le cadavre national pour vous écraser si besoin). Vous construisez des petits châteaux de sable associatifs et locaux qui vous donnerons l'impression de fonctionner jusqu'à que la lame de fond les emporte. Maintenant, qu'il y ait des forces qui tentent de préserver ce qui peut l'être par ancrage local, en rasant les murs, je vous l'accorde bien volontiers. Mais l'essentiel viendra ailleurs.

      Enfin, je vous cite votre phrase complète : "Ou alors on reste dans l'opposition binaire "Zemmour contre ceux qui ne savent pas débattre et qui apparaîtront comme plus idiots et vides"...et quoi pour le spectateur / lecteur ? conforté dans l'idée que tout va mal ? Je sais que les français se nourrissent de ce sentiment tous les jours, mais on peut envisager autre chose. "

      Vous dites bien : "conforté dans l'idée que tout va mal", comme si finalement tout n'allait pas si mal. Votre propos est donc bien que les Français se nourriraient d'un sentiment imaginaire de déclassement et se complaisent dans l'auto-flagellation ( c'est ce qu'on lit dans la presse et voit à la télévision partout ici, le décalage entre peuple et élite est alors patent).

      "Ai-je dit que cette rancœur était imaginaire, non justifiée, idiote ?" Oui je viens de vous le démontrer. Que vous nuanciez dans un deuxième temps je veux bien, mais moi je pars de ce que vous avez écrit, pas de ce que vous allez écrire. Mais vous avez raison : sur l'histoire nous sommes d'accord, pas sur l'avenir.

      "la petite jeune intellectuelle naïve coupée du peuple" Si vous ne voulez pas passer pour tel, n'en tenez pas les discours.

      Un dernier mot sur "le terrain". Je ne fais pas partie des gens qui se laissent impressionner par les arpenteurs de terrain. Parce que sur le terrain on n'a pas forcément le recul pour juger la situation de façon globale, question d'échelle. Cela ne signifie pas que les gens de terrains soient inaptes, mais simplement qu'ils ne peuvent pas s'appuyer là dessus pour délégitimer le général dans son QG qui lui peut croiser l'ensemble des informations que l'homme de terrain n'a pas.

      Supprimer
    24. Et aussi :" il se trouve que Zemmour, lui, n'utilise jamais d'expression condescendante comme "vous êtes charmant mon petit monsieur" "

      Déjà je ne suis pas Zemmour, j'ai donc potentiellement des pratiques qui ne sont pas les siennes et ensuite vous le connaissez mal. Je l'ai déjà vu lancer un " Maintenant que nous avons écouté le sermont du pasteur Wolton" dans un débat avec Wolton (un médiocre spécialiste des média au CNRS), c'était plus méchant que ma "charmante petite dame". En plus atterrissez : il n'arrête pas de donner du "mon cher Nicolas" à Domenach.

      Mais donnez moi du "charmant petit monsieur" si ça vous venge, moi j'adorerais ça !

      Supprimer
  26. ""seul contre tous dans l'arène, le peuple adore ça."

    Et nombre des adversaires d'Eric Zemmour l'admirent dans le fond, même s'ils tentent de le tuer symboliquement car est leur adversaire idéologique.

    RépondreSupprimer
  27. la nuit de l'iguane15 novembre 2014 à 11:21

    pour commencer ,je tenais a dire bravo ou plutot dans le mille via les écrits de callahn sur la colonisation( son analyse assez juste et objective?)
    kami pour son juste discours envers la religion et la laicité: que croire en dieu ,n'est point la religion: ce fut créé par l'homme CE DIEU.
    j'ai bossé dernièrement sur ce qu'est la laicité: j'ai entendu des réponses farfelus, d'autres assez proche: mais sur les 15 personnes que j'ai interrogé (toute classe confondu: du chomeur au cadre sup')
    a peine la moitié savait la définir cette laicité.
    OUI 1905 bordel!!oui et deux fois oui pour cette séparation de l'etat et de l'eglise:politique et religieux: surtout pas en harmonie: car je pense que notre monde serait archaique comme l'est l'islam: dont la politique et religieuse, influencé a forte dose du religieux et de ses écrits poussièreux qui ne met pas en lumière l'homme: attention je ne rejette pas le coran, le talmud et la bible: mais dans ces chaque classique religieux qui ont pu rendre dingue l'homme, qui s'en ai servi bien trop souvent pour faire le mal au nom d'une idéologie de chiotte bouché.
    il y a des passages de ces trois livres qui sont dans la sagesse et l'amour du prochain: mais tant d'autres prone une violence masqué par ce sacro satané dieu.
    je ne suis pas un bisounours, loin de la: je me répète ; j'ai une mysanthropie modéré et meme une haine que je contiens envers certains humains:
    tout ces connards et connasses qui nous viennent nous faire chier avec leurs religions: cela me gonfle,cela est d'une mievrerie qui est alliénante: je respecte, JE RESPECTE les croyants, les religions: mais dans la sphère privé: et c'est un des choses dont je me sens proche de zemmour.
    perso, je crois au christ a son exsistence a sa volonté de rendre l'homme plus bon: meme si certaines de prophéties etaient limite bisounours ou caca patrick sebastien, il fut le premier homme a vouloir une sagesse, une comprehension reciproque entre les hommes: oui jesus un homme d'amour: il fut tué, par rome, mais voulu par ses frères juifs.
    ponce pilate ne fut pas le pire dans sa crucifixion, les rois juifs de l'époque ont tou fait pour le faire éliminer. A MEDITER.
    et il ne m'arrive pas une semaine; ou je ne vais pas dans une église me receuillire sur la vierge marie ou jesus christ: je porte autour du cou une chaine alliant jesus et marie: MAIS, c'est privé, je fais cela avec moi meme.
    ENFIN KAMI/
    je le sais que jagger est un grand bourgeois, que bowie de meme: je m'en tape: c'est eux que j'aime, c'est ce qu'ils font: et comme zemmour, je les aimes par leurs creations, pas par leurs bizness qui n'est pas plus pourri que celui de richard bronson ou du mec de free.
    mais c'est sur eric zemmour fait parti de ces gens raisonnable qui ont aimé ou qui aime le rock d'une manière modéré et sage:
    pas comme moi, qui fut dansle bain a une époque et dont j'ai manqué y laissé des plumes.
    oui j'ai eu la rock 'n roll attitude comme le chantait si bien johnny hallyday.
    amen!
    ROBIN/
    que t'arrives t-il , depuis peu tu as commencé un travail de déconstruction vis a vis d'alain soral?
    c'est pas plus mal, il est un vrai brouillon idéologique a lui tout seul.
    ENFIN ROBIN/
    non!!non!!c'est si façile et si caricaturale; de dire a ses gens qui ont subi la colonisation: SI VOUS NE VOULIEZ PAS ETRE COLONISE, IL FALLAIT RESTER DANS VOS BROUSSES:
    tu te rend compte de ce que tu dis?
    je te trouve un peu limite sur ce sujet: aucun peuplles n'a voulu(je pense) etre colonisé ou etre traité comme une marchandise juste bonne a travailler comme un chien et maltraité.
    il faut relativisé dans le bon sens, sans faire le calimero ou le bisounours.
    JOUET CLUB AMEN.

    RépondreSupprimer
  28. Iguane vous etes un chretien en fait...

    Dites vous bien que la laicité est issue du monde chretien, absolument pas d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien aise de lire votre réflexion H Callahan !

      Supprimer
    2. Je ne suis pas un anti-religieux primaire, et je suis parfaitement conscient de ce que le christianisme et le catholicisme on apporté a la France (Entre autres).

      La secularisation decoule de cette phrase "rendons a Cesar ce qui est a Cesar, et a Dien ce qui est a Dieu" ou encore de "mon royaume n'est pas de ce monde".
      (Pas la peine de preciser qui a dit ca , je crois)

      Ce genre de concept n'existe pas pour d'autres religions et cultures.

      C'est la racine de la separation des pouvoirs spirituels et temporels (Evidement, la forme et l'application politique varie. L'empereur byzantin, par exemple, etait pontife je crois, il avait des pouvoirs religieux superieurs a celui des rois d'Occident. Qui dependaient aussi plus du Pape pour leur legitimité.)

      Pas de secularisation ou de laicité sans le christianisme.
      D'ailleurs des gens comme Castoriadis pensent que c'etait meme une evolution inevitable.

      Supprimer
  29. la nuit de l'iguane15 novembre 2014 à 15:13

    CALLAHN/
    je le sais,si vous voulez je suis u chrétien: j'aime le christ, il n'y a pas un jour sans que je le baise(et non BAISE au sens détraqué déviante façon anal plus) mais je pense que vous n'avez pas l'esprit tordu.
    oui pas un jour ou je n'embrasse sur ma chaine que je met a mon cou:marie et son fils jesus.
    mais je ne suis pas pratiquant, et ma croyance va seulement en jesus: c'est en quelque sorte mon dieu, mais un dieu pas idéalisé et passionnel: non juste quelqu'un que je pris de temps en temps et cela depuis plus de dix ans: avant je m'en fichais completement, c'est en vieillissant, en entrant dans une sagesse, en deposant mes armes, apres une vie en dent de scie, ou j'ai failli mourir plus d'une fois.
    j'ai trouvé la sagesse,aupres de ma compagne qui est une femme posé,modéré,diplomate,pas excessive: tout ce que je n'etais pas: j'ai eu des enfants, cela a été au debut compliqué(fausse couche a 4 mois) le drame, et c'est la que j'ai eu envie (comme beacoup l'ont fait avant moi) m'en remettre a jesus et a marie: ce petit etre parti a quatre mois, il fallait qu'il soit quelque part: et pour moi c'est marie qui veille sur lui ET JESUS réscucité ou non: je m'en fiche,je en cherche aucunement a vouloir déchifrer cette bondieuserie? pour moi il fut vivant, il fut le debut d'une nouvelle humanité: cela me suffit,jesus est en quelque sorte mon dieu: mais le dieu comme la plupart l'entende: NON MERCI ,TRES PEU POUR MOI.
    je connais, j'ai connu tellement de gens qui allait a la messe tout les dimanches,a la mosquée tout les jours, et a la synagogue chaque semaine, qui faisaient shabat et chat perché, et chat bite: je plaisante!!
    mais cela me fait marrer jaune toutes ces croyances, tout ces gens qui allaient prier et qui le reste de la semaine se conduisaient a l'inverse de ce a quoi il priait: certains tenant des propos raciste,éloignanat ces enfants en passant devant un clochard a terre,d'autres dealant, volant, d'autres arnaquant,tenant meme des propos de bizness dans la synagogue: oui je l'ai vu de mes yeux VU.
    j'ai été a deux fetes juives (dans ma vie) comme les musulmans: les femmes sont séparé des hommes:DEJA UN TRIP QUI ME GENE.
    nous au moins,nous n'avons pas ses rites archaiaque et mysogine religieux de mon cul.
    ATTENTION/ je commence a partir en vrille ou en couille: c'est le sujet qui me l'impose:
    ensuite durant la ceremonie, certains parlaient d eleurs bonnes affaire de fric et meme de cul: oui!!
    ou alors ceux qui venaient de prier hallah!!et des qu'ils sortaient vendaient de l'heroine proche de la mosquée ou alors une concierge (portugaise) que nous avions, qui cassait du sucre sur certains habitants de l'immeuble ou parlait d'une famille juive en ces termes: oh!!vous savez monsieur, je ne suis pas raciste, mais ces juifs sont bizarre, et je peux comprendre que durant la guerre ont ai pu les mal traité: je lui ai rentré dans le lard: ce fut le clash, deja elle ne faisait pas le menage comme il fallait cette vieille conne de portugaise qui etait en france depuis 30 ans et qui ne savait pas s'exprimer correctement sans buter sur chaque mot, alors qu'elle balancait a tour de bras: oh!!ces noirs ils sont chiatique, ces juifs aussi, ces arabes: mais nous portos, nlous sommes des gens bien: MON CUL


    RépondreSupprimer
  30. la nuit de l'iguane15 novembre 2014 à 15:33

    SUITE ET FIN/
    nous en revenons a un sujet precedent: oui plus francais que francais certains cherche a etre: oui MADAME SARAH RUBATO: vous qui nous dites, qui me dites qu'il faut faire attention aux mots que nous choisissons pour parler ou définir une personne ou un groupe de personne.
    je suis d'accord avec vous,mais meme si JE SUIS EXCESSIF dans ma manière de presenter les choses: comme par exemple tout con:
    je n'ai pas envie d'analyser un mec comme julien doré ou un groupe comme les BB brunes: je dirais que c'est de la merde.
    il en est de meme si je parle de ces gens issu de l'immigration qu'ils soient d'afrique ou d'europe: mais en l'occurence d'europe (surtout portugais) par mon boulot, j'en ai croisé des sérieux CON.
    pardon ,si il y a des adeptes de la morue sur ce blog ou des dames ayant du poil sur les bras et la moustache façon MOUSATCHE.
    it's joke!!!!!!!!!!!it's joke!!!
    oui ces portugais comme mon ex concierge et dont d'ailleurs la nouvelle est plus ou moins dans le meme moule: mais elle, elle vient de la frnace profonde: elle se cultive a closer et voici:elle est toujours medisante, faux cul,berf! la franchouillarde dans toute sa splendeur.
    mais pour ces gens qui font du zele, comme mon ancienne concierge: oui cela exsiste chere sarah rubato: bien sur que nous sommes tous des francais, et ils faut nous définir comme tel: mais tout de meme, il y a des nuances: cette conne de concierge qui dégueulait sur les arabes,noirs et juifs: elle qui nous disait qu 'eux les portugais avaient mouillé leurs chemises en venant en france, que c'etait de bons travailleurs, et qu'ils aimaient la france, et qu'ils etaient le meilleur modéle d'integration: je traduisais bien sur, car elle ne me parlait pas en ces termes: dans des termes plus primitif.
    MOI JE PENSAIS MON CUL est -ce du poulet? ou du canard?
    dans le quatier ou j'habite entre place de clichy et les batignolles: il y a beaucoup de gens venant du portugal depuis plusieurs décennis: et bien ils vivent entre eux, c'est une communauté cloisonné, ils se refile les boulots de gardienage: d'uen certaine façon, nous pensons qu'ils sont intégré: car ils ont la chance d'avoir la bonne couleur de peaux, malgré un gout de chiotte pour se vétir et du poil partout.
    mais c'est juste une façade, car ils savent se fondre dans la société.
    portugaiphobe: non! vraiment pas vu qu'une de mes meilleure amie est né la bas: mais elle ne cesse de me dire que la plupart des portugais venu en france sont les pires: tres basique: elle qui est cadre, et qui a su se détaché de ce millieux dont elle ne se sentait a l'aise:intellectuellment tres bas du front.
    d'ailleurs la plupart des portugais de france votent fn: comme les pied noirs.
    amen!

    RépondreSupprimer
  31. Les plus grandes mafias dont constituées de gens très religieux: la mafia italienne, la mafia juive de N'Y qui s étend jusqu en Israël, les mafias d Amérique du sud et les mafias asiatiques qui ont des règles strictes comme les religions.
    Chez les musulmans les intégristes religieux donc nous donnent le parfait exemple de ce qu est la croyance. Une vaste fumisterie pour aliéner les peuples primaires.
    Il vaut mieux se retourner vers la science cela sert plus que la religion.
    Chaque religion croit détenir la vérité et veut l imposer aux autres.
    Betty

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais chére Betty nombre de Pères de l'Eglise, de philosophes étaient des scientifiques ne vous déplaise. Ne voyez pas dans la religion judéo chrétienne une aliénation mentale. Par contre laissez les mafias où elles sont ainsi que l'idéologie musulmane.

      Supprimer
    2. Il y avait des scientifiques aussi chez les musulmans...

      Supprimer
  32. Je ne suis pas raciste, mais pourrais le devenir à force d'entendre nos bienpensants placer les Français d'origine France en second plan et les " étrangers " ( notamment maghrébins et SURTOUT les algériens ) en premier plan, entre plaindre toujours les mêmes ( Juifs de la Shoah notamment ) et oublier les millions d'autres comme les Arméniens, Ruandais, Tibétains, Cambodgiens, Tutsies, Congolais, Harkis ( hypocritement abandonnés par de gaulle et dont on occulte cette trahison ignoble ) etc, etc ..... il y a une ligne à ne pas franchir. Tout comme pour Dieudonné, je ne vous connaissais pas plus que d'autres journalistes, les médias en vous critiquant vous ouvrent ( inconsciemment ou consciemment ) en grand la porte de la renommée et peut-être car je le souhaite, les yeux de beaucoup de mes compatriotes qui se refusent à l'évidence.
    En effet depuis près de 50 ans la France se meurt, depuis plus de 50 ans elle est envahie " pacifiquement " par certains étrangers qui viennent dans mon pays non pas pour s'enrichir par le travail ( comme certains l'ont fait par le passé et qui méritent d'être français ), mais pour pomper toutes les aides sociales par tous les moyens. Je ne vous apprends rien. Si en 1962 de gaulle n'avait laissé entrer en France que les Harkis et les algériens Pro-Français et eux seuls, nous n'aurions pas les problèmes actuels causés par ceux qui se sont donné " moins de 130 ans pour conquérir la France " et de lui en faire voir en attendant .
    Je n'ai pas encore lu votre livre, et par le biais de tous ces journaleux hypocrites je souhaiterais vous entendre poser la question suivante à tous ces " français sur le papier " :
    SI LA FRANCE ENTRAIT EN CONFLIT AVEC LE PAYS DES ORIGINES DE CES NOUVEAUX " FRANCAIS " , DE QUEL COTE SE RANGERAIENT-ILS ?
    Je ne me suis peut-être pas aussi bien exprimé que vous le feriez, mais encore BRAVO pour votre courage.

    RépondreSupprimer
  33. "Harkis ( hypocritement abandonnés par de gaulle et dont on occulte cette trahison ignoble )"

    Vous pouvez aussi penser a ceux qui avait choisi la France en Indochine et qu'on a livrés.

    Rien de glorieux en effet.



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La trahison et la lâcheté commence déjà par les compatriotes de ces personnes !

      Supprimer
    2. Que voulez vous dire ?
      (Si vous pensez aux communistes francais, c'est presque une habitude chez eux...)

      Supprimer
    3. Non pas, je pense aux compatriotes des pays d'origine, algériens d'un côté tuant des algériens et pour les indochinois idem ! Comme pour un match de foot (ne m'en veuillez pas pour la comparaison) toute la victoire ou la défaite ne repose pas seulement sur les épaules du capitaine de l'équipe non ? Encore une comparaison oui je sais comparaison n'est pas raison mais imaginez un remplaçant sur qui on ferait peser la défaite et les blessés (toujours en foot) ici je pense au G de G que je défends s'il en est besoin sur l'histoire de l'Algérie, pour l'Indochine qui a livré qui ? Ces moments ces années de violence et de haine pour certains, animés par leur amour de notre pays plus que du leur ont été sacrifiés comme souvent sont sacrifiés des brebis, et on pleure sur ces brebis qui auraient voulu un autre berger mais en leur sein il y avait non pas des loups (j'aime trop cet animal) mais des hyènes qui les ont massacrés ! J'espère que vous comprendrez ce que j'écris mais vous qui lisez Castoriadis...ma bafouille sera simple pour vous !

      Supprimer
    4. Je comprends tres bien !
      (J'ai parlé de Castoriadis juste pour indiquer d'ou venaient certains raisonnements ! Et si on s'attaque a la theologie catholique, c'est pas vraiment plus simple ! Ca n'etait pas non plus pour trop la ramener, voire le dialogue Zemmour/Ramzy si necessaire !)

      Pour l'Indochine c'est plutot des "abandons" que des "livraisons"
      (Voir ce que Bastien Thierry a pu en dire. Ca a eu d'ailleurs des consequences en Algerie pour ceux qui comme lui, l'avaient vecu...).

      Supprimer
    5. H Callahan je n'ai pas pensé une seconde que vous vouliez la ramener mais Castoriadis ce n'est pas simple pour moi !

      Supprimer
    6. Ca oui, mais c'est interessant.

      D'un point de vue chretien, vous pouvez vous interesser aux livres recents de Pierre De La Coste.
      ("heurs et malheurs du progrès").

      Sur la facon dont St Augustin est tres valorisé en Occident et beaucoup moins en Orient, et de son influence sur le "progrès" en occident.
      (Il est assez fin quand il fait remarquer que l'orthodoxie n'a pas generé de reforme...)

      Enfin il s'agit aussi beaucoup de l'opposition entre libre arbitre et predestination, un classique theologique, et un debat sans fin...

      Supprimer
    7. Merci de votre réponse, je lis de manière parcimonieuse Le Génie du Christianisme de Chateaubriand et du B. Pascal, je vais me pencher un peu plus sur St Augustin et ce livre que vous m'indiquez. Nous sommes tous des entités donc différents mais on peut se retrouver dans un chant ou une prière cela s'appelle la Communion quelque part. La fin de votre commentaire me fait dire que c'est un peu les deux pour moi il n'y a pas d'opposition, notre libre arbitre est souvent conditionné et si vous saviez le nombre de personnes même du monde scientifiques qui disent "il n'y a pas de hasard ", même mes médecins, généraliste, spécialiste, me l'ont dit souvent, il fallait cette rencontre, il fallait ce problème, etc... Mais on pourrait en parler jusqu'à demain, merci d'avoir la patience de me lire car je fais partie du monde des femmes minoritaires sur ce site pourtant nous sommes malgré son antiféminisme qu'il faut dépasser, des passionnées d 'E. Zemmour.

      Supprimer
    8. Et vous en savez quelque chose...

      Supprimer
    9. " La fin de votre commentaire me fait dire que c'est un peu les deux pour moi il n'y a pas d'opposition"

      Dans le christianisme certains considerent souvent que c'est "un mystere".
      Et que penser le resoudre (En choisissant predestination ou libre arbitre de facon radicale) est une arrogance humaine et la porte a toutes les perversions.
      (On est bien servi...).

      Supprimer
    10. H. Callahan mais nous sommes entourés de mystère, le nier pour moi est présomptueux !

      Supprimer
    11. Mais cela ne justifie pas le fait de vouloir imposer une croyance à tout le monde.

      Supprimer
    12. Mais qui pourrait vous imposer quelque chose à vous Kami ? Vous ne respectez rien, vous êtes un jeune cheval fou mais vous n'êtes pas Pégase ! Ou plus prosaïquement vous êtes la mouche des coches de ce site, mais je dois reconnaître que parfois vous m'avez fait rire ! Insulter comme vous le faites souvent prouve si besoin était que vous n'avez pas reçu l'éducation made in Marie Jo !

      Supprimer
    13. Il suffit de vous lire pour constater que vous êtes une fanatique religieuse qui pense que les non religieux sont des sous êtres.
      Les "serpent", "vous le regretterez plus tard" et autres "je refuse de discuter avec des gens qui n'ont pas de religion" font de vous une esclave.

      Impossible pour moi de respecter une idiote comme vous qui pense que faire la guerre est "un jeu", et qui va regretter de l'avoir voulue quand elle va en subir les conséquences...

      Supprimer
    14. Pour en revenir a Saint Augustin, il y a ces concepts de "cité de dieu":

      "Deux amours ont donc bâti deux cités : l'amour de soi jusqu'au mépris de Dieu, la cité de la Terre, l'amour de Dieu jusqu'au mépris de soi, la cité de Dieu. L'une se glorifie en soi, et l'autre dans le Seigneur. »

      — Saint Augustin, La Cité de Dieu, XIV,28,1.

      C'est fondamental parce que l'opposition ou l'adhesion a cette theorie augustinienne a ete la source de plusieurs vision politiques en occident.

      L'augustinisme politique avec primauté du spirituel sur le temporel. mais vous remarquerez qu'il y a separation. deja...
      Meme si le spitiruel est superieur.
      Typiquement occidental avec un Pape tres important, mais pas theocrate pour autant.
      (Allez expliquer ca a un musulman. souvent ils font semblant de pas comprendre...Au mieux...)

      Et l'anti-augustinisme. qui peut aboutir a etablir le "royaume celeste sur terre" (Certains protestants en Amerique !) ou bien sur l'autonomie accrue de la sphere politique du spirituel.

      Vous avez ca dans Rousseau, Hobbes, la revolution francaise...

      J'insiste, les orthodoxes sont moins focalisés sur Saint augustin.

      Il y a un coté plus immuable dans l'orthodoxie.
      C'est peut etre aussi pour ca qu'elle connait un renouveau en Russie
      (Et elle y a souffert pourtant...).

      (Je vous recommande le très beau film "Ostrow", "l'ile" en russe de Pavel Longuine, avec une vision assez reussie du monachisme a l'orthodoxe et de la redemption...C'est un film assez "meditatif" mais plus profond qu'il en a l'air-ca vous parlera je pense-...Un Patriarche russe l'a lui meme recommandé. C'est assez intriguant parce que Longuine a fait des films sur les oligarques, la perestroika et ce genre de theme...Mais c'est un russe, tout simplement !)

      Le "sens de l'histoire" c'est aussi un concept derivé de saint augustin.

      Supprimer
    15. La religion chrétienne est finie, et cela me plaît. Maintenant les vraies raisons pour lesquelles elle a été tant affaiblis, et ce qui la remplacera, ne suscitent pas mon adhésion...

      Supprimer
    16. En réponse à Kami si je pensais que les non croyants étaient des sous êtres je ne serais pas chrétienne, j'aime beaucoup ce que vous dites de la spiritualité et c'est parfois ce qu'il manque ou a manqué après Vatican II, nous ne savons plus méditer et nos enfants non plus ! Pour ce qui est de la guerre j'ai un neveu de votre âge si vous pensez vraiment que pour moi c'est un jeu, je n'ai plus rien à vous dire, j'ai fait des efforts pour vous répondre alors que vous n'avez été qu'insultes à mon égard dommage !

      Supprimer
    17. Réponse à H Callahan merci d'attirer mon attention sur ce film. Autour de moi des copains des copines je ne dis pas amis rêvent de réincarnation .... Pas moi en tout cas, une vie de grandes joies mais aussi d'immenses chagrins suffit et je ne désire que la Cité de Dieu ! Pourquoi comme Kami être content que la religion chrétienne soit finie ? Mon père disait que c'est la plus difficile à suivre "aimer les autres comme soi même" c'est impossible disait il mais l'important c'est d'essayer n'est ce pas ? On découvre l'amour des autres dans le désarroi et ces personnes même si elles sont à l'opposé de votre vision de la vie, qui vous ont aidé dans la peine, vous les défendez, vous les aimez un point c'est tout, c'est le cas d'une amie, tricheuse, menteuse, aimant seulement le bon temps pour elle, ses enfants sont aimés comme elle est capable d'aimer à sa manière, elle a un humour d'enfer, et d'une générosité ne laissant jamais quelqu'un dans la peine, je ne lui ressemble en rien mais je la défendrais quoique il advienne ! La Foi en quelque chose qui nous dépasse les hommes primitifs possédaient déjà ce sentiment, je respecte les athées jusqu'au moment où ils ne me respectent plus, je l'ai peut être déjà écris lorsque je travaillais au collège mes collègues lorsque je leur ai dis que j'allais à la messe ne voulaient pas le croire car quelqu'un d'intelligent ne crois pas en ces foutaises ben voyons, c'est pourquoi j'ai vu des profs se tenir au fond de l'église oh pas des mille et des cents pour ne pas se faire remarquer on ne sait jamais ! Nous avons eu un principal agrégé de philosophie qui aurait pu prétendre à un poste plus élevé, on m'a soufflé dans le creux de l'oreille qu'il pratiquait le spiritisme oh la honte bouh cachez cet individu perverti !!! Pourtant un grand écrivain tel que Victor Hugo le pratiquait et peut être d'autres mais voilà pas de ça à EN ! J'arrête mon verbiage car je vais vous lasser.

      Supprimer
    18. "Méditation" est un mot qui n'apparaît dans aucun de mes commentaires... Et pour le reste, vous avez fait que vouloir éviter de répondre à tout ce qui vous mettait en difficulté, mais sans oublier de balancer des slogans...

      Prendre au sérieux ce que vous mettez sur ce blog m'est impossible.

      Supprimer
    19. Pauvre hère, soldat sans cause que celle des femmes que vous méprisez JE parle de MEDITATION et le mot SPIRITUALITE se trouve plusieurs fois dans vos commentaires ! On ne fait pas boire un âne qui ne veut pas, je vous laisse à votre grande misère sociale, votre incapacité à vous mettre à la place des autres, à votre imbécillité congénitale, et ne veux plus vous lire du tout !

      Supprimer
    20. Encore une fois les trois femmes, maintenant deux, qui participent assez souvent à ce blog ne représentent pas toutes les femmes...

      La "spiritualité" ne se limite pas à la "méditation". Impossible de faire comprendre quelque chose à une fanatique religieuse comme vous qui se rend incapable de sortir des schémas de la religion.

      Retournez voir le troupeau des endoctriné(e)s puis ce que vous pensez avoir besoin de lui pour exister...

      Supprimer
    21. Je pense que des gens vont aussi a l'eglise pour s'y retrouver avec d'autres...
      Apres chacun voit midi a sa porte.

      Si le christianisme est declinant en Europe occidentale, ca n'est pas le cas en Russie ou en Amerique du sud (C'est pas un hasard si le dernier Pape est de ce continent). Ca reste la premiere religion mondiale.

      C'est evident que la pensée chretienne a eu et a toujours une influence sur la politique, la societe etc...

      Supprimer
    22. Merci pour votre commentaire M. Callahan mais je crois que je vais m'abstenir d'écrire sur ce site car je ne veux pas souffrir de commentaires méchants, stupides, cela va un temps mais on se lasse et comme il n'y a plus que 2 femmes comme dit Kami et bien je laisse la place à Betty ! Sans être méchante bien qu'un peu je me demande si Kami et d'autres ne sont pas de la jaquette qui flotte car vouloir se débarrasser des femmes ... Bonne après midi H. Callahan

      Supprimer
    23. Est-ce que ce blog est sensé faire dans le féminisme? Non.
      Est-ce que ce blog est sensé faire dans le prosélytisme religieux, ou écrire que la religion chrétienne serait mieux que les autres? Non.
      Est-ce que ce blog est sensé faire l'apologie du droit d'ingérence? Non.
      Est-ce que ce blog est sensé être un relai de sites qui prétendent que les juifs dirigent la planète entière? Non.

      Il est possible de répondre aux gens qui viennent ici déverser ces imbécilités, mais je préfère avoir des échanges sérieux avec des personnes intéressantes comme par exemple vous ou Iskander the great.

      Supprimer
    24. Le "vous" est pour Harry Callahan. Non pour la fanatique religieuse, féministe qui plus est, qui veut que l'on fassent la guerre à sa place partout sur la planète à l'Islam, et ce au nom "du bien contre le mal".

      Elle peut retourner sur les sites identitaires et les sites féministes qui lui conviennent bien mieux que ce blog.

      Supprimer
    25. Kami le blog est ouvert a tout le monde, ca ne me derange pas de discuter avec qui que ce soit, et encore moins que des gens donnent des opinions differentes.

      Je vais pas vous contredire pour votre tirades sur l'apologie de l'ingerence du feminisme etc, mais si on doit se limiter ici a strictement des gens d'un bloc sur le sujet, ca va rendre les discussions un peu vaines et ternes.
      L'opposition c'est tres bien, ca etaie les convictions...

      De toute facon c'est un reflet de la realité aussi, et personne ne va changer.
      Donc je ne crois pas qu'il faille "chasser" quelqu'un, de toute facon en fait personne ne le peut ici a part l'administrateur , et il ne fera que pour des raisons legales.

      En plus les choses evoluent, vous auriez cru la discussion apaisée possible entre certaines personnes sur ce blog il y a quelques temps ?

      Et pourtant j'ai pas l'impression que les convictions des intervenants soient differentes...

      Enfin ca n'est qu'un blog de toute facon.

      Supprimer
    26. Evidemment que le blog n'est pas fermé, mais lire des "nous les femmes avons souffert, et continuons de souffrirent, à cause des hommes", "combattons les juifs, qui sont ceux qui dirigent toute la planète, et après tout ira mieux", "les musulmans doivent être combattus partout sur la planète", je refuse de discuter avec des gens qui n'ont pas de religion, parce qu'ils sont des serpents prétentieux qui seront punis par Dieu, "piano! diabolo! menthe à l'eau! il y a une mentalité française qui pue du fion: la preuve ma concierge m'a pas laissé passé devant elle à la caisse alors qu'elle me connaît et que j'avais 2 articles contrairement à elle qui se vôtre dans le capitalisme avec son caddie plein alors qu'elle vit toute seule! tout ça c'est encore pour donner à son fils le con qui vient squatter chez sa mère et QUI FAIT DU BRUIT DANS L'ESCALIER!!! mort à ces fumiers qui vendent des grosses chaussures!

      Lire des trucs plus ou moins dans ce genre là ne m'intéresse pas le moins du monde. Il existe l'asile ou de très nombreux sites internet pour ces abrutis.

      Mais vous avez vu sur quoi vous êtes tombé? Par exemple un détraqué comme Robin Girard qui ne cesse de prôner tout le contraire de ce qu'il fait.

      Les gens peuvent en penser ce qu'ils veulent, mais les hystériques comme les Grées ne méritent que je leur réponde poliment.

      Ici c'est seulement un blog, mais qui propose d'échanger nombre d'opinions avec quelques personnes intéressantes.
      Les féministes, fanatiques religieux, complotistes, anti ou pro juif/musulman et Israël/Palestine et caetera ont leur place ailleurs.

      Je vais m'occuper de faire le ménage.

      Supprimer
    27. Bah essayez de ne pas y accorder trop d'importance.
      (Mais vous avez le droit d'avoir vos coups de gueule. Ca mets de l'ambiance !)

      Et puis comme c'est ouvert a n'importe qui, il y a de tout, et ca reflete aussi un peu le monde.

      Il y a quand meme des discussions interessantes sur ce blog, pour le reste, comme je disais...Ca n'est qu'un blog.

      Supprimer
  34. " Dites vous bien que la laicité est issue du monde chretien, absolument pas d'ailleurs. "
    Peut-être, Harry, mais vous risquez de laisser entendre que la laïcité esr une vertu que le christianisme portait en son sein.
    C'est oublier les luttes terribles contre l'hégémonie cléricale, et le comportement agressif, menaçant de l'église.
    En fait, c'est un des mérites de la France que d'avoir su porter, depuis la Renaissance, des courants laïques, émancipateurs, libérateurs. (Avec un point d'orgue excessif à la Révolution) Bien des intellectuels ont payé cher leur audace. .
    La laïcité a été arrachée à l'église dans une France alors, à la pointe du progrès et non pas inventée grâce au christianisme. ;
    C'est quasiment fini.
    thomas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La laïcité comme abstraction légale est une religion qui a elle-même été remplacée par le culte shoatique officiel. La laïcité comme pratique a toujours existé à travers l'Eglise puisque les clercs étaient des laïcs, pour enseigner, ceux qui vivaient dans "le monde". Dès le départ, en tous cas en 1223 pour l'université de Toulouse, l'Etat, la monarchie s'est mêlée de participer à l'enseignement... au Collège de France fondé par François 1er, il n'y a pas d'enseignement de la théologie (mais mathématiques, médecine, philosophie, hébreu, grec, latin). L'Etat prend de plus en plus en charge l'instruction, avant même la Révolution (sécularisation des buts de l'enseignement à l'université de Paris sous Henri IV, gratuité dans les collèges universitaires de Paris en 1719, concours d'agrégation pour les maîtres en 1766...). La monarchie restait chrétienne, faut-il le préciser pour les quelques schizophrènes du blogue pour qui la non-séparation absolue de l'Eglise et de l'Etat provoquerait des angoisses profondes...

      C'est déprimant la mentalité de gauche: toutes ces petites oppositions naïves... "C'est oublier les luttes terribles contre l'hégémonie cléricale", "c'est un des mérites de la France que d'avoir su porter, depuis la Renaissance", " dans une France alors, à la pointe du progrès", "La laïcité a été arrachée à l'église (...) et non pas inventée grâce au christianisme."

      On imagine déjà les hordes de curés batailleurs, les sorcières et les dragons qui les accompagnent dans ce ténébreux Moyen-âge que la lumineuse Renaissance enfin, éclaire de ses doigts divins pour emmener le bon peuple à grands pas vers la vérité scientifique et le bonheur social! Quel tableau! Avec Henri IV, ils avaient une poule au pot le dimanche, maintenant, ils auront des godemichés anals pour Noël!

      Supprimer
  35. "la laïcité esr une vertu que le christianisme portait en son sein. "

    Ca vient de la secularisation propre au christianisme.

    Je ne fais pas d'autres sous entendus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien peur que ce Thomas ne vous entend pas perdu dans ces délires anticléricaux !

      Supprimer
    2. Dans ce cas precis il faut voir l'influence de la pensée chretienne et catholique avant les actions du clergé.

      Il faut voir dans quel cadre la secularisation et la laicité emergent.

      Ca n'est pas un cadre bouddhiste, ca n'est pas un cadre musulman ou taoiste.

      Et ca n'est pas un hasard.



      Supprimer
    3. Le bouddhisme et le taoïsme sont plus des philosophies que des religions. Et les trois religions monothéistes ont des particularités qui les diffèrent assez de toutes les autres croyances.

      Supprimer
    4. Il n'y a que deux religions monothéistes, l'islam est une idéologie politicoreligieuse inspirée du Judaïsme et du Christianisme !

      Supprimer
    5. L'islam est la troisième si je m'en réfère à ce que signifie "religion monothéiste". Et il me semble que les deux autres sont aussi des idéologies politicoreligieuses...

      Supprimer
    6. Je parlais de "cadre", pour essayer de depasser le mot religion.

      Les concepts de secularisation ou de laicité viennent du monde chretien.

      Supprimer
    7. D'accord, mais après moult conflits... Et puis cette laïcité ne s'est pas faites vis-à-vis des autres religions...

      Supprimer
  36. Ouf ! Où avez-vous vu ça ? La sécularisation aussi (passage dans le public) s'est effectuée contre la volonté de l'église.
    Je vous invite à relire les discours de Victor Hugo contre la loi Falloux.
    Et ne me dites pas que le christianisme c'est une chose (pure, bonne) et l'Eglise une autre. Non, quand même pas.
    thomas

    RépondreSupprimer
  37. Plus tard Jaurès déclarait encore :
    "Il n’est pas mort tout entier, car la pensée même dont il vivait, c’est-à-dire l’alliance des rois, des puissants de la terre et des curés, en vue de la domination commune, n’est pas morte encore. Oui, il n’y a plus de religion d’État ; mais, il y a quelques années encore sous le vingt-quatre mai, ceux qui voulaient aller reposer en terre sans être accompagnés d’un prêtre ne pouvaient faire que la nuit leur dernier voyage. Oui, il n’y a plus de tribunaux ecclésiastiques ; mais il y a quelques années, l’influence du clergé arrêtait la justice quand elle voulait toucher à un prêtre. Oui la loi ne connaît plus ni catholique ni protestant ; mais on vient de trouver, dans le dossier d’une affaire civile remontant à une trentaine d’années, cette note, insérée au dossier par un magistrat de l’empire : « Cet homme est une canaille, il n’a pas fait ses Pâques ». Oui, il n’y a plus de religion d’État ; mais tous les hobereaux qui veulent indéfiniment asservir les paysans de France sont groupés autour de l’Église ; mais les hautes compagnies financières, comme celle de Montceau-les-Mines, qui veulent assujettir les travailleurs, les envoient au mois de Marie sous peine d’expulsion.

    Et vous voulez que nous introduisions dans les écoles du gouvernement, si peu que ça soit, cette insatiable domination, qui veut étreindre toute la société française ? Non : les écoles publiques appartiennent à la nation et à la liberté. Si nous mettions seulement le petit doigt dans l’engrenage des ambitions cléricales, nous y passerions bientôt tout entiers ; ce n’est point par esprit de guerre, mais par esprit de liberté et de légitime défense, que nous avons exclu de l’école toutes les questions de religion, qui, se mêlant au pouvoir, deviennent immédiatement des questions cléricales."
    thomas

    RépondreSupprimer
  38. le commentaire d'hier n'étant pas mentionné je refais une tentative.
    A l'intention d'Eric Zemmour:
    Je suis une de vos "fidèles"(livres,radio,TV).En vous écoutant face à Nicolas Domenach,j'ai été étonnée de votre réaction concernant "l'affaire Jouyet-Fillon.Vous avez fait preuve de facilité,ce qui n'est pas dans vos habitudes,en vous alignant sur la position des médias.Ne pourrait on offrir une petite chance de vérité aux affirmations du troisième homme?Enfin et surtout il ne faut pas oublier que le vraisemblable n'est pas toujours vrai!..

    RépondreSupprimer
  39. la nuit de l'iguane16 novembre 2014 à 11:13

    CALLAHN/ oui je suis d'accord avec vous sur la chrétieneté via la laicité.
    BON/ est-ce un bonne chose, que je réponde a cet ou a cette anonyme du 15 NOV A 16H05.
    sinèrement, honetement, vous pensez vraiment que les algériens(magréhbins) passent avant nous français: pour les soins medicaux,pour l'aide social?????????vous avez vu ça OU?
    ce n'est qu'un fantasme,d'une msse de gens LA PLUS BASIQUE, qui ont été biberoné par le vieux j m le pen et un peu sa fille.
    nou tapons toujours sur les meme: LES MAGREHBINS.
    et cela depuis l'indépendance.
    charonne 1961 cela vous dit rien?
    l'affaire ilhan alimi a été terrible, j'en ai presque pleuré: quans ont parle de ce sujet,je suis toujours boulversé meme 8 ans apres ce terrible drame.
    MAIS, est-ce que l'ont a parlé de ce vigile d'origine magréhbine qui a refusé l'entré a trois mecs(juifs) car il ne faisait que son job: c'etait la fermeture.
    les trois mecs, l'ont mal pris, et ont pris cela comme de l'antisémitisme: ils sont revenu, ils l(ont frappé a trois et l'ont jeté comme une merde dans un canal: bon, vous allez me dire, ils ont l'habitude d'etre balancé dans des canals,dans la seine: remenber la manif de le pen ou un mec en marge de cette manif a été aussi je té dans la seine.
    bref! ce mec qui a été frappé a mort puis jeté dans ce canal: la presse n'en a jamais(ou presquejamais parlé) étouffé, par peur de rprésaille, que les quartiers brule a nouveau???
    je dis cela, pour répondre a ceux qui nous bavent que les algériens en france sont bien traité: peut etre mieux qu'avant? peut-etre et encore, ils restent le bouc émissaire a tout nos problèmes sociétaux: meme si je ne réfute pas qu'il y a des problèmes avec certains: MAIS PUTAIN DE MERDE, commencer par: et pourtant je ne suis pas raciste:MAIS je vais le devenir parce que gna!gna!gna!gna!
    stop!!!
    je pense et je crois sincèrement qu'il y a plus de magrèhbins qui aiment notre pays que de juifs qui l'aiment.
    je peux en parler, car j'ai travaillé avec eux durant des années quand j'etais coupeur maroquinier: des
    les francais sont des clochards, les goy sont des sales raciste, c'est pas grave, ont les enculent et ont leurs prend leurs pognons,la france est un pays de pecnos,il n'y a que paris qui est classe, la province(sauf deauville , nice et cannes) le reste ce sont des patelins de raciste ET J'EN PASSE ET DES MEILLEURS.
    il y a des moments ou j'ai ru ,d'autres ou vraiment j'en pouvais plus: c'est pour cela que j'ai préféré quitter mes jobs que j'ai pu avoir dans le sentier et a republique.
    je suis de père juif (pied noir d'algérie comme eric zemmour) mais ma mère est une francaise pur souche de chez pur souche:alors je ne suis pas un vrai juif pour eux, et je m'en bat les couilles,mais si ils savaient a quel point je m'en tartine le fion: je suis francais, avec des orignes pied noir d'algérie et italienne par les grands parents de mon père: un joli mélange coule dans mon sang: j'en suis fière, car cela fait un physique d'un beau brun ténébruex/ c'etait ma minute alain delon.
    en conclusion, si il y a des magréhbins qui se comportent comme des primates sans education, il faut voir aussi ailleurs et meme chez nous: oui nous francais, nous sommes loin d'etre exemplaire en ce qui concerne la savoir vivre et le respect d'autrui:
    quand nous avions une poussette, c'etait TOUJOURS des magréhbins qui nous donnaient la place ou se levaient pour donner la place a ma compagne quand elle etait enceinte.
    ils ont cette hospitalité,ce savoir vivre via la famille que nous n'avons pas: NOUS, nous sommes individualiste,materialiste,faux cul, pleutre: dire le contraire, c'est d'etre un connard de mauvaise foie.
    amen!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es un gauchiste indécrottable, Roqueur... et tu ne sors jamais de Paris, j'ai l'impression. la communauté algérienne est la première de France par le nombre, elle surpasse toutes les autres de plusieurs centaines de milliers d'individus plus leurs mémères et grand-parents rapatriés d'Algérie plus leurs descendants automatiquement Français et non francisés... Ce sont eux maintenant qui sortent dans la rue avec des drapeaux algériens pour soutenir l'équipe d'Algérie et non l'équipe de France. La loyauté de tous ces sujets est très douteuse. Pour des raisons démographiques et non sentimentales ou individuelles, cette masse est menaçante au même titre que les Portugais d'ailleurs: ils s'intègrent très bien mais il y en a trop aussi.

      Nous avons le droit de déterminer qui vient en France, pour quelle raison et dans quelle proportion. A l'heure actuelle, nous n'avons besoin de PERSONNE d'autre, avec le chômage, la dette, les emplois précaires ou fonctionnarisés, les problèmes de ghettoïsation.

      L'affaire Halimi est sans doute une injustice mais ça ne remet pas en cause les problèmes démographiques ou économiques que l'immigration nous cause.

      Supprimer
    2. la nuit de l'iguane16 novembre 2014 à 14:31

      NON ROBIN, ce n'est pas l'affaire halimi qui est une injustice: je pense que tu t'est planté en cliquant? non l'injustice vient de l'autre pauvre type (algérien d'origine) qui s'est fait frappé a mort par trois types et jeté dans un canal vivant d'ou il est mort noyé: bref! que ce soit halimi ou lui c'est ATROCE.
      JE SUIS UN GAUCHISTE INDECROTABLE: peut -etre mais pas démagogue robin: cela fait maintenant pres de deux mois que je viens, et comme tu me lis, tu as bien vu que j'etais pas un gauchiste pur et dur(plus)
      mais je n'ai pas le meme constat aussi alarmiste que toi et d'autres ou qu'eric zemmour: d'ailleurs a la conférence, quand il en parlait, je hochais la tete d'une manière négative: et lui de me regarder en faisant si! si! de la tete: j'etais tres proche de lui,et c'est un type tres attentionné aux gens qui viennent l'ecouter: une grande qualité qu'il faut reconnaitre d'eric zemmour: ils nous regardaient droit dans les yeux quand il s'adressait a nous.
      non,MALGRE que je suis entièrement d'accord avec toi, sur le fait que nous ne pouvons plus acceuillir de nouveaux étrangers: c'est certain! il en va de la survie de notre pays.
      et quand je dis cela, j'ai une amie tres proche qui me reproche d ene plus etre suffisament a gauche: c'est marrant ce lien,ce décalage entre toi qui pense que je suis trop a gauche, et elle pas assez: oui j'ai une position pas façile: je me suis déchiré avec soral,avec la population de telerama et ici je suis catalogué de gauchiste invétéré: c'est trop injuste comme disait l'une de mes idoles d'enfance et maintenant de l'un de mes fils: CALIMERO.
      si robin, je sors de paris, je voyage,la banlieue j'evite: je reconnais; nous ne voulons pas y habiter: je ne suis pas un faux cul, je n'ai jamais di qu'il n'y a aucun problème: non je sais que cela doit etre atroce de vivre dans certains de ces quartiers, ou il a une 15zaines de gus qui tiennent les murs en picolant une 8/6 dégueu et en fumant du sheet; et que tu dois faire profi bas quand tu rentres chez toi: je le sais, mais pas de stigmatisation outranciere: c'est con a dire, mais je veux encore rester dans la moderation.
      BETTY/
      pour repondre sur le quartier de belleville: oui j'ai une maie qui y habite(rue de belleville) oui moi aussi cela me gene:nous ne sommes plus en france, mais en chine: c'est certain:SAUF que idem a new york et londres, nous avons toujours eu ces quartiers chinois: LE 13, le chinatown parisien, barbes quartier arabe: mais je suis d'accord avec les chinois et ces vagues d'immigration de toutes sorte: c'est l'overdose: oui les arabes et les juifs sont parti en banlieue,les juifs les plus populaire: et tout ces petits chinois et chinoises sont venu s'inplanter tel une araignée qui tisse sa toile.
      je pense qu'il est trop tard,cette france que certains veulent n'exsistera pas.
      il faut etre realiste et sauver ce qui peut etre sauvé main dans la main SANS TORTILLER DU CUL.
      ENFIN/
      pour l'anonymous??ou l'anonyme tout court;
      attention!!un soulevement peut provenir PAS de ces francais qui ne vivent que par procuration via leurs programmes tv dont ils sont addict: et que tout ça est fait pour qu'ils soient des moutons bien controlé:MAIS faut faire gaffe a tout ceux qui sont matraqué jours apres jours par des soral,penet,dieudonné(qui ce dernier ne veut pas de violence, mais qui ne modère pas toujours ces propos),faurisson, fadelha belhoul,et tout les autres des blocs identitaire PLUS ceux qui suivent besancenot et MELENCHON.
      moi aussi, durant longtemps je n'y croyais pas ; qu'un mouvement de la veine de 68 pouvait arriver de nos jours: les mentalités ont changé:le materiel a prit le pas sur l'humain.
      mais je ne suis plus si sur que cela: surtout depuis que des mecs comme soral et dieudonné abreuvent les tronches de gus plus ou moins con.
      amen!

      Supprimer
    3. C'est toi qui as écrit "alimi" mais c'est un nom arabe évidemment! C'est l'histoire du vigile arabe...

      Supprimer
    4. " ces francais qui ne vivent que par procuration via leurs programmes tv dont ils sont addict" - C'est ça les Français, il ne faut pas juger trop durement. Le Français "moyen" que je décrivais avec sa Mégane et sa cravate jaune moche a quand même le droit de vivre dans son propre pays et d'espérer un avenir français pour ses enfants. Je t'avoue que je ne suis pas fan des chasseurs ou des gros agriculteurs à grosse bedaine que je rencontre ici au bistrot mais ce sont des Français aussi, bien blancs et il faut faire avec. Je pense même que la dégénérescence de notre race va de pair avec l'immigration mondialisée (ah ah, là, tu vas me trouver carrément raciste).

      Ces Français là représentent la majorité; Soral ou Dieudonné, pas du tout. Contrairement à ce qu'ils croient, ces deux-là, ils restent relativement inconnus. Soral qui ne veut pas être le chef tout en étant le chef va comprendre sa douleur lorsque ses candidats feront des scores aussi minables qu'en 2004 et 2009. Soral est un intello et de fait, son influence est limitée; tous ses petits suiveurs sur le net jouent à faire de la politique par procuration. Ils verront le résultat.

      Supprimer
    5. "Je t'avoue que je ne suis pas fan des chasseurs ou des gros agriculteurs à grosse bedaine que je rencontre ici au bistrot"

      Et pourtant vos ancetres etaient peut etre des agriculteurs, comme l'immense majorité des francais...La France fut longtemps une terre essentiellement paysanne.
      (Pas seulement, evidement, mais en % de population, beaucoup...).

      Soyez pas trop durs avec eux, c'est un metier astreigant et ils n'ont pas la vie facilitée par Bruxelles.

      "Ces Français là représentent la majorité; Soral ou Dieudonné, pas du tout. "

      Tres tres vrai....Et idem pour la suite de votre raisonnement.

      Supprimer
  40. la nuit de l'iguane16 novembre 2014 à 14:40

    je voulais dire: une amie qui habite ce quartier (rue de belleville)
    bon dimanche sous vos applaudissements!

    RépondreSupprimer
  41. Zemmour à des nerfs d'acier, il ne s'énerve jamais fasse aux journalopes en fasse de lui. Ce type est incroyable ! Quelle chance de l'avoir !!!

    RépondreSupprimer
  42. la nuit de l'iguane18 novembre 2014 à 10:44

    ROBIN/
    oui tout ces gros beaufs, sont bien francais et c'est ça aussi d'etre francais: je le sais, mais ce n'est pas une raison de ne pas les citiquer: pas tous, je ne fais aucun amalgame, je vais regulièrement en vacances en province: j'adore notre campagne: en vieillissant, ou en prenant de l'age: je préfère les terres que la mer(pour me reposer)
    et j'ai rencontrer certains agriculteurs qui etaient tres raisonnable et pas au cerveau basique.
    par contre, il y a une majorité de personnes vivant dans notre belle france profonde: aie!!!!nous avons l'impression d'etre sur une autre planete: la planet homme de cromagnon: j'exagère a peine.
    KAMI a raison, quand il souligne que nous sommes tous(ou presque descendant de paysans)
    oui j'ai (avec mon oncle) fait il y a 35 ans l'arbre généalogique de nos ancetres: ils etaient tous paysans.
    amen!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "KAMI a raison, quand il souligne que nous sommes tous (ou presque descendants de paysans)"

      Pas Kami, mais Harry Callahan.

      Supprimer
  43. "Comparons Zemmour à un rat..." (légende sur une affiche de l'atroce exposition "Le juif et le France", cira 1943) ... Voilà ce que les séides de l'ordure Pétain, ce grand protecteur des Jufis selon Zemmour, auraient dit de notre chroniqueur décidément de plus en plus cintré.... Il rejoins les autres Juifs anti-Juifs genre Gilad Atzmon, disciple Dieudonné et Soral... La haine de soi est la mère de la haine des autres. Reprends toi, Eric.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Achetez vous des neurones.

      Ecoutez mieux ce que dit Zemmour, il ne rehabilite pas Vichy, il dit que si la France avait continué la guerre ou n'avait pas "negocié avec le diable", les juifs auraient subi en France le sort qu'ils ont subit ailleurs en Europe occupée.

      Supprimer
    2. c'est l'argument des pétainistes.... de Touvier à Papon en passant par Bousquet et Brasillach , qui, par "charité", conseillait qu'on déportât aussi les petits... au motif qu'il eut été pire qu'ils restassent orphelins en France: même "raisonnement" que celui du "Pétain protecteur" : mon ignominie réelle, certes horrible, vous protège d'une ignominie hypothétique encore plus horrible...
      C'est une logique d'acceptation de tous les asservissements....de n'importe quelle horreur....
      Je suis consterné que ce soit avec ce genre de "raisonnement" de petit comptable de cadavres (un peu moins ici, un peu plus là, donc ici c'est bien mieux) qu'on passe aujourd'hui pour un "intellectuel" , un "penseur" (médiatique, il est vrai, ce qui est un peu antinomique)

      Supprimer
    3. Il aurait fallu selon vous qu'ils réagissent comment? Parce que c'est facile de faire des leçons de morale plusieurs décennies après les événements, et surtout lorsqu'on a pas subi cette période. De plus venant de la part d'un Anonyme...

      Supprimer
    4. "C'est une logique d'acceptation de tous les asservissements...."

      Il faut peut etre vous rappeller qu'avant d'etre asservi il y a eu une guerre et qu'elle a ete perdue.

      D'autre part, meme si refaire l'histoire est vain (Quelle malchance qu'a l'epoque un heros genial dans votre genre n'ait pas sauvé la situation), Zemmour ne rehabilite pas ni Vichy,ni Petain , mais essaye de montrer comment on a instrumentalisé cette histoire pour nous imposer le modele multiculturel communautaire americain.

      Qui est une grande reussite.
      D'ailleurs ceux qui en sont convaincus devraient demenager.

      Et la ils se rendront compte, surprise, que c'est tres difficile et que ca n'est qu'une partie de ce modele qu'on nous impose...

      Supprimer
  44. la nuit de l'iguane21 novembre 2014 à 08:54

    je suis assez d'accord avec l'anonyme: oui je ne peux pas, c'est plus fort que moi, il m'est impossible de faire une quelconque analyse ou argumentation via cette période pourri avec des gens pourri.
    pardon! je vais aller dégueuler cette période dans mes wc.
    amen!

    RépondreSupprimer
  45. la nuit de l'iguane23 novembre 2014 à 14:01

    KAMI/
    pauvre crétin.
    pauvre petit garçon qui ne fini pas de grandir: seul sa connerie pueril grandit.
    amen!
    vas mon fils, je suis ton père spirituel: écoute moi:
    va te faire une tartine de nutella, ferme ta console de jeux video, referme ta bd de mangas,et jette a la poubelle ton hot mag vido qui te fait du mal.
    suis mon chemin, mon fils: je suis le christ rock, je suis le messie n' roll.
    AMEN.

    RépondreSupprimer
  46. A Mme Rubato 1/2
    Un article qui méritait d’exister, en essayant de vous répondre sur celui-ci comme sur vos autres réponses (je précise que je ne suis pas fan d’EZ). Vous appelez à ce que le débat porte à nouveau sur le fond, au détriment de la forme. Vous avez tout compris. Rappelez vous aussi que les médias sont là pour marteler l’idéologie dominante. Vous démontez les sophismes et les artifices de communication qui sont employés dans les médias et qui abaissent les débats au niveau zéro.

    En fait, vous posez la question des conditions du débat en France, et vous analysez sans le nommer ainsi ce qu’est le terrorisme intellectuel. Vous pourriez ajouter l’inculture des journalistes, d’une manière générale, ça se vérifie, EZ a plus de culture qu’eux, et une bonne connaissance des origines du droit de vote refusé aux femmes, ou de la laïcité par exemple, prouve que EZ a souvent raison sur des questions de ce type, mais comme l’enseignement est défaillant, les gens sont amenés à ignorer ces choses, et à être manipulés avec des idéologies telles que le gauchisme a su l’insuffler dans la société et qui est l’idéologie d’une grande partie des médias. Certains termes trahissent une idéologie : la rhétorique de la bien-pensance avec le terme « réac ». Sachez que le progrès, ce n’est pas tout et n’importe quoi, il ne suffit pas de marteler que telle mesure est un progrès pour que ce soit vrai. Ce mensonge de faire croire que les uns sont conservateurs et les autres progressistes est usé. Quand on voit les mesures « antisociales » de ceux qui sont censés incarner la défense du travail… Il faut juger chacun aux actes !

    Dans tout, il faudrait réintroduire de la complexité, ce qu’on apprend quand on fait des études, quel que soit le sujet, rien n’est simple ni facile, alors que la télé et les médias veulent faire croire tout le contraire, pour tout « lisser » et ne pas effrayer un téléspectateur souvent pas très instruit. Là vous avez amplement raison et je vous suis.

    Je ne sais ce que vous avez contre le libéralisme. Si vous êtes nostalgique du socialisme et du communisme, allez vivre dans un tel pays. Tellement merveilleux que tous ceux qui le pouvaient essayaient de s’enfuir. Le libéralisme est le seul type de régime qui fonctionne, il n’est pas anti-démocratique. Depuis 1983, la partition gauche-droite n’a plus de sens étant donné que les gouvernements successifs font à peu près la même chose et essaient de se différencier sur des points de détails (ce que Clouscard analysait comme la nouvelle idéologie libérale-libertaire) de même les politiques sont tous issus de la bourgeoisie... Ils n’ont plus le pouvoir qui a été confisqué. Pour preuve de la continuité de l’action politique, l’austérité qui se poursuit et s’aggrave à l’égard des facs, ne provoque pas les mobilisations de 2009. C’était des grèves politiques… Les journalistes bien-pensants, quand on les entend, on se dit qu’ils sont totalement coupés de la réalité. Quand on vit dans un appart haussmannien, qu’on est bien payé, on peut être dans le déni des problèmes que connaît le peuple, qui lui, vit dans le monde réel. En ce qui concerne l’immigration, le sujet n’est pas « immigration ou pas d’immigration », mais « quel type d’immigration » on veut, et ça vous l’avez compris. On voit que ça ne marche plus. Le communautarisme à l’anglo-saxonne ne marche pas en France, où le modèle est l’assimilation, la francophonie un vecteur commun du vivre ensemble. Avec des médias qui, en plus, ne montrent jamais les immigrés qui réussissent, et qui constituent une nouvelle classe moyenne supérieure, le sujet a créé des crispations. Oui il existe une élite émergente chez les immigrés, il y a du changement.

    RépondreSupprimer
  47. A Mme Rubato 2/2
    La classe politique et les médias ont « ethnicisé » la société, pour ne plus parler des classes sociales (et des luttes sociales) et ont très mal influencé les Français. En effet, les humains ne se définissent pas par leur couleur de peau ou leur religion mais par leur condition sociale, la question fondamentale est leur place dans l’appareil productif. Et rien d’autre (vous vous dites « issue de l’immigration » mais ça ne veut rien dire, dites plutôt de quelle classe sociale vous êtes issue). Oui il y a des problèmes avec une partie des immigrés parce que ces personnes appartiennent au prolétariat et qu’il y a toujours eu des phénomènes de délinquance dans cette classe sociale : les Apaches à Paris, les Zoniers de la proche banlieue. Certains sujets servent à diviser le peuple et à évacuer des questions importantes comme le chômage, en agitant le mariage pour tous… On a oublié que les enfants ne sont pas une marchandise, et qu’un enfant qui n’a pas ses vrais parents risque d’être perturbé (des études ont montré aux USA que la délinquance des garçons explose dans les familles sans père). C’est du grand n’importe quoi de dire le contraire. On voit que le concubinage et les divorces de masse sont une impasse : on jette son conjoint quand on trouve mieux, on abandonne ses enfants… Une société ne peut être bâtie sur le vide. Mais ça, vous n’en dites rien. Derrière, les capitalistes se frottent les mains : une famille divorcée va avoir besoin d’un autre logement, véhicule, frigo… Tout racheter en double.

    Vous dénigrez les attaques personnelles, à juste titre mais vous jugez EZ à son physique « rien de cool ni de sexy dans sa présentation », chose que je ne me permettrais pas de faire sur vous si je vous voyais.

    Au final EZ joue certainement sur son côté provocateur (vous l’avez compris), qui peut plaire à ses admirateurs, il ne cherche pas à apaiser ni à proposer des solutions pour les maux de la France. EZ peut plaire à des gens dont il devient le porte-voix : issu d’un milieu modeste de petite classe moyenne, patriote… alors que beaucoup de journalistes aux leçons de morale viennent de milieux privilégiés, des beaux quartiers, d’écoles privées, privilèges de classe, copinage...

    La rigueur scientifique a déserté depuis longtemps les débats télévisés, et même si l’on convoquerait des sociologues, ce serait un petit plus qui n’apporterait pas grand-chose, sachant que ces personnes ont aussi leur idéologie, peuvent faire dire n’importe quoi à des statistiques, qui ne sont pas le reflet des réalités … Chacun présente sa part de vérité, mais ne fait avancer le schmilblick. La télé c’est devenu la forme au détriment du fond. Une solution, l’éteindre et lire, écouter avec bienveillance les autres, avant de faire son avis, avis qui sera l’émanation de son expérience, de sa condition sociale, de son vécu, de ses intérêts, du lieu de vie, éventuellement de sa philosophie ou idéologie.

    Votre article a le mérite d’être intelligent et malheureusement on n’en verra pas d’autres de cette veine. Le phénomène « EZ » arrange une partie de la classe politique qui souhaite « diviser pour mieux régner », alors que, sur le terrain, des gens sont en train de travailler ensemble, et qu’il y a une demande de nouvelles relations entre les individus, moins individualistes, plus engagés pour la collectivité. Dans certaines communes, les clivages traditionnels ont disparu, il se passe donc des choses. En tout cas c’est bien le premier article d’analyse « à froid » du phénomène « EZ » !!! Dommage que certains ici ne soient pas aussi bienveillants envers vous, vous avez le droit, comme chacun, d’exprimer votre opinion, ici comme ailleurs.
    A vous,
    LS

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam et/ou plus généralement tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.