samedi 26 juillet 2008

Zemmour face à Roland Dumas




Emission datant vraisemblablement de 2007.

6 commentaires:

  1. C'est un beau râtelier qui chausse bien !

    Je ne sais pas ce qu'il dit mais il donne à penser qu'il croit "mordicus" en ses contes et légendes.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Un mélange d'analyse admirable de la politique intérieure et de n'importe quoi en économie et en politique internationale.

    Dommage qu'on ne puisse pas avoir la première sans avoir à subir le second.

    On y est habitué de la part du Front National, mais du Front National on se rappelle quand même qu'il y a 15 ans, il était reaganien.

    RépondreSupprimer
  4. C'est naïf de demander à un homme politique d'admettre ses erreurs, surtout quand elles sont graves... au moins c'est instructif pour le téléspectateur...
    Mitterand disait : J'ai Badinter pour le droit, et Dumas pour le tordu...

    RépondreSupprimer
  5. Antitroll

    Excellent, j'aime beaucoup !!!
    Il aurait aussi pu ajouter: "l'obscure, je le garde pour moi !"

    RépondreSupprimer
  6. Toute une époque le personnage. Un homme de gauche -prétendu tel- avec une sensibilité très marquée pour les privilèges, les honneurs, les bienfaits d'une vie dorée à l'or fin, bref un flatteur hors paire. Un cas pathétique quoi ! Unique.

    Vous imaginez, ce machin, chantant l'international ?

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam, les liens vers d'autres sites ainsi que tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.