dimanche 13 septembre 2009

Zemmour face à Yann MOIX



1/2



2/2

Extrait de l'émission du samedi 12 Septembre 2009.

.

34 commentaires:

  1. Echange quand meme beaucoup plus intéressant que ceux avec benchetrit et disiz
    Yann moix s'explique bien je trouve et je suis d'accord avec lui sur les remarques de zemmour: toutes les semaines il sort son "vous etes le representant des lieux communs de l'epoque" et tous les passages d'ecrivains sont pretexte aux meme sujets de discussion (banlieues, immigration, niveau de l'ecole...)

    En fait zemmour reste le meilleur dans la partie invité politique, il devrait laisser les livres a naulleau. Et ruquier m'insupporte de plus en plus, je ne regarde plus l'emission car chacune de ses interventions m'insupportent.

    RépondreSupprimer
  2. Michael Jackson c'est un technicien très bien marqueté et produit au summum du profesionalisme, une sorte d'aboutissement de la societe du spectacle.

    Il commencé gamin, donc le controle qu'il a eu sur son existence...
    (C'est le seul coté reelement attachant du personnage je trouve)

    Apres fondamentalement sa grande qualité personnelle etait surtout dams le domaine de la danse, ou il etait doué (Techniquement) pour le reste, c'est un interprete avisé qui a su se faire produire.

    Bon, oui le coca Cola, ca marche.

    "C'est un bon soda"
    (Sic)

    On a le droit de preferer le bon vin.

    Il fait partie des gens (Avec Madona) qui ont enterré le concept de "contre culture" develloppé dans les 60's (La bande sonore de la "révolution" des moeurs et de la "consommation de masse"...Avec en plus, l'opposition à la guerre du Viet Nam aux USA...Pas etonnant que le déclin commence dans les 70's...), pour en faire du pur entertainement.

    D'un point de vue creation les Beatles sont le premier groupe "pop", et ont tout inventé (pour le meilleur et le pire). Mais comme ils sont "vieux", Moix ne peux pas s'empecher de taper dessus en comparaison avec Jackson, c'est hilarant....

    (Si Lenon est un bobo, jackson est ...un monstre transparent...C'est encore plus facile a vendre !)

    La jeunesse est un art qui vielli mal decidement...

    Apres Zemmour a totalement raison, juste pour rire, quelqu'un de celebre dans le milieu de la chanson l'a dit avant lui:

    http://www.youtube.com/watch?v=QnoS7xffUIM

    On vit une epoque ou les arts mineurs sont portés au pinacle...

    Merci a Zemmour d'oser dire que Jackson et Mozart, ca ne se compare pas...

    RépondreSupprimer
  3. Je ne suis pas d'accord Harry.

    Je n'aime pas trop les puristes qui disent que "c'était mieux avant" ou "ca ne se compare pas".

    Chaque siècle à son Mozart. Le 20ème avait Michael Jackson.

    MJ était un génie. Il suffit de regarder son oeuvre et son parcours sans tomber dans l'obsession du capitalisme de séduction chanté par l'anticapitaliste zemmour chaque semaine.

    Si mozart était un artiste du 20ème siècle, il aurait sorti le même discours sous prétexte qu'il aurait fait vendre...

    Tout chez MJ était inné : il dansait et chantait aussi bien que Brown à l'âge de 5 ans.

    La différence avec mozart, c'est que la mondialisation n'existait pas encore. C'est pour cela que zemmour ne peut pas lui vomir dessus en disant qu'il est le suppôt du capitalisme...

    RépondreSupprimer
  4. Comparer Michael Jackson (MJ pour les intimes) avec Mozart !!!
    Cà c'est GRANDIOSE !!!!
    Cà en dit long sur l'inculture de son auteur !!!
    Je suis estomaqué !!!

    RépondreSupprimer
  5. Tout chez lui était génial il dansait comme un " Browning " ???

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  7. Alors le Mozart du XXI siècle c'est qui ??? C'est BENABAR !!! Ignorants!!!

    J'ai pas dit BABAR ! S'ont cons !!

    RépondreSupprimer
  8. Pour Mozart les "capitalistes" étaient les rois , reines, princes des cours d'Europe qui se l'arrachaient.Et cela alors qu'il était encore un enfant. Le tout orchestré par son cher papa tout comme un certain...MJ.
    Ensuite le style, l'époque ne sont pas comparable évidemment.

    MJ étant lui le symbole de la mondialisation totale et du capitalisme outrancié qui a fait du monde du spectacle l'opium du peuple. Ce que E Zemmour exprime clairement. Néanmoins cela ne change rien au "génie" de MJ ... ni a celui de Mozart d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
  9. Je ne dit pas que c'etait fatalement "toujours mieux", mais en tout cas c'etait different.

    Jackson ecrivait-il ses morceaux ?
    Combien de fois a-t-il intelligement utilisé le talent d'intervenants autres pour ses chansonnettes?
    (Producteur notamment...Vous en avez surement entendu parler...)

    C'etait une vedette populaire, certes.

    Qui plus est vous derailléz sur l'inné (Exactement ce que Zemmour fait remarquer), Jackson a appris ses choregraphies et morceaux des Jackson 5 avec ses frères sous la houlette d'un père tyrannique qui voulait reussir par leur biais.

    Meme Jackson a travaillé (Indeniablement sa voix et surtout ses capacités de danseur).

    Et à coups de martinet, ca n'etait pas "inné", reveillez-vous.

    (Le Brown en question Awarenest c'est James Brown, un des fondateurs de la Soul et du Funk dans les années 60)

    Dans le cas de Mozart on n'est pas dans le capitalisme populaire, mais bien dans le mecenat non ? Son oeuvre etait destiné a une elite, l'industrie du disque n'existait pas et qui pouvait se payer des concerts ?
    Autre epoque plus elitiste, avec des reférents musicaux plus elitistes aussi...

    Mais pourquoi diable des musiciens pop ont voulu faire des "opera rock" (Ahem souvent pour le pire), qui donc influence qui...?

    Il ne s'agit pas de "critiquer le capitalisme" mais de ne pas comparer un compositeur qui a posé des canons musicaux qui ont influencés les musiciens de tout styles depuis des siècles (Meme Jackson), et un interprète actuel quel que soit le talent que vous lui prettez.

    En cette matière, dans le cadre de la "pop", les Beatles sont plus importants que lui.
    Maintenant ils ont moins vendus au final (Mais admettre que c'est pour ca qu'ils comptent moins...Vous plaisantez enfin !), mais il a quand meme racheté un temps leur catalogue...
    (Comme quoi lui etait moins dupe que ses fans...)

    On s'en rappellera de Jackson dans 2 siecles vous etes sur ?

    Fan(atique) de Jackson je n'essaierai pas de vous faire changer d'avis, mais vous devriez relativiser un peu...

    RépondreSupprimer
  10. Tres bel echange...le ya de la matiere et du niveau...tres tres riche en culture
    Merci messieurs

    RépondreSupprimer
  11. Mais MJ (comme vous dites) c'est nul à chier en vérité à comparer avec Les Beatles ou Elvis.

    Quand à vouloir le comparer à Mozart ou Bach...........PUFFFFF

    Qu'est-ce qu'on rigole ici !!!!

    RépondreSupprimer
  12. Encore une fois, votre (harry et/ou les autres) esprit de puriste me fait assez rire.

    Concernant Elvis, faut-il rappeler qu'il n'était qu'un simple interprète et que certains de ses tubes étaient des reprises ?

    MJ (j'ai osé!) a écrit et composé la grande majorité de ses titres, oui. Il a même mis en musique un texte de Charlie Chaplin intitulé "Smile" que je vous conseille d'écouter.

    Concernant l'inné, vous prouvez encore une fois que vous ne connaissez pas la vie de MJ : c'est sa mère qui a remarqué son talent en le voyant danser et chanter dans sa chambre. Pendant ce temps, le père voulait faire de Jermaine LA star. Et quand il s'en est aperçu, il a mis Michael leader du groupe car il n'avait pas besoin de beaucoup travailler et que tout était déjà intégré en lui. Ce qui ne veut pas dire qu'il a été épargné par son père, c'est vrai, qui le battait souvent quand il était contrarié pour une raison X ou Y. D'ailleurs, son père s'en prenait à ses frères en disant "Faites comme Michael ! Faites comme lui !" entre deux coups de ceinture.

    Concernant Mozart et le capitalisme, relisez le commentaire de Léa qui dit à peu près ce que je pense.

    En terme d'influence, on ne peut pas les comparer vu que l'un est mort au 18ème siècle et l'autre au 21ème. Laissons le temps décider de son sort...

    Les fans de MJ naïfs, je veux bien, mais quand on voit les groupies des Beatles, blondinettes décervelées en minijupes, laissez-moi rire !

    N'oubliez pas qu'il a révolutionné le clip musical en créant des personnages et scénarii aussi différents les uns que les autres. Pour la danse, là aussi, il créait ses propres chorégraphies et même certains pas de danse comme le Moonwalk. Un collègue chorégraphe, à l'époque de Thriller, disait qu'il n'avait jamais vu un jeune homme ayant autant de facilités à danser (je rappelle que les chorégraphies des Jackson 5 étaient basiques donc elles ne l'ont pas aidé à se perfectionner avec le temps). Son seul prof' était James Brown qu'il regardait à chaque passage TV. Faut-il aussi rappeler que Fred Astaire (référence que vous respectez sûrement, ancienneté oblige!), avant de mourir, avait déclaré à MJ : "Je suis un vieil homme, j'attendais la relève. Merci."

    Dans 20 ans, vous tiendrez le même discours pour MJ que pour les Beatles. Tout est question de temps. Vous êtes désespéré par notre époque donc vous le méprisez mais ça s'inscrit dans une suite logique donc je n'ai pas à vous en vouloir.

    Vous prouvez une fois de plus que le réactionnisme considère la culture comme une affaire d'élite(s) et que tout succès populaire actuel ou moderne ne mérite que le mépris. Mépris visant évidemment le peuple. Les élites ont toujours méprisé le peuple, ce qui vient d'en bas, de la rue. Le traitement de la musique noire-américaine (jazz, funk, soul, hip hop, RnB) à une certaine époque, et toujours dans certains cas, est un bel exemple du dédain des élites pour un panel musical qui avait le tort d'être populaire, dans tous les sens du terme.
    Aujourd'hui, le jazz s'est embourgeoisé et, petit à petit, c'est toute la musique noire-américaine qui sera cooptée par les élites...

    Autre exemple assez drôle : le tag est passé des murs des ghettos américains aux galeries d'art parisiennes... Dois-je rire ou pleurer ? Si les élites l'ont adopté, c'est que ça doit être de l'art ! C'est du moins ce qu'on dira dans quelques décennies...

    C'est toujours bon de rappeler que culture = élite(s) > populace !

    Cette équation est d'autant plus vraie quand on sait que Mozart était un fils de grand bourgeois alors que Jackson n'était qu'un petit banlieusard, fils d'ouvrier, d'Indiana...

    Au fait, vous aimez l'oeuvre de Mozart ?...

    RépondreSupprimer
  13. Peut etre que MJ avait des facilités mais tout ne lui ait pas venu sans travail !

    Il s'agit d'arreter de raconter qu'il n'y a que de l'inné !

    Ma question c'est: quel niveau d'inventivité faut-il pour ecrire des morceaux de "pop" ?

    Ca vaut la peine qu'on crie au génie ?
    (On nous en sort un regulièrement dans ce milieu.)

    C'est la question"elitiste" que je posait, que Gainsbourg (Grand reactionnaire...Mais malgrè tout tres cynique et lucide sur l'evolution de l'art au sens general...) lui meme a posé...

    "Genie", Jackson ?
    Si on le limite à son domaine de la pop, si on veut .
    Et encore.
    Présision je ne suis pas (Mais pas du tout) un adorateur des Beatles, (encore moins d'Elvis).
    Mais qui a inventé autant qu'eux en studio? Qui a crée (beaucoup) les canons de cette musique là ? Recherché autant sur l'enregistrement multipistes, les harmonies etc...?
    Eux ou MJ ? J'ai fait cette remarque par rapport aux reflexions de Moix essentiellement.
    Lennon est moins a la mode et vends moins que MJ, c'est tout.

    Il est mort il y a plus longtemps...
    Dans 20 ans MJ se fera tailler des croupières comme lui par le Moix du futur, et pour les memes raisons...

    Sauf que le mot "génie" me semble trop galvaudé pour ce genre là, oui, c'est ce que je veux dire.
    Ca n'est que de la "pop".

    Le Moonwalk, MJ ne l'a pas inventé seulement popularisé, ce qui est tout le temps le principe de la pop, on recycle on adapte.
    (Ca n'enlève pas ses qualités de danseur).

    Merci a lui d'avoir accompagné l'apparition bénie de MTV qui a marquée le début de la dictature du video clip.
    Un merveilleux progrés (promotionnel) à n'en pas douter.

    Mais sans doute qu'un clip de MJ c'est le summum du 7eme art...
    (Quand on aime pas les clips evidement c'est autre chose...Mais en a-t-on encore le droit ?)

    Votre raisonnement sur l'"elitisme" se tient, les gens auront toujours du mal avec "l'avant-garde", c'est son principe meme...
    (Apres l'art c'est aussi un secteur d'investissements...La cote et la valeur artistique, c'est comme les ventes de disques, libre a vous de croire que ca decide de la qualité...).

    Mais MJ "avant-gardiste", faut y aller.
    Soupe racoleuse et qualibrée putassière avec (Et surtout) un contenu en carton pate, j'ai encore le droit de le penser.

    Et ce dans le domaine de la pop, parce qu'au regard de la musique au sens large, je prends ca comme une sonnerie de portable extremement vulgaire.
    (Encore une fois, j'ai le droit)

    je vous dirait qu'on a pas encore élevé les grafitis salaces de Pompei au meme niveau que le Colisée...

    (Je n'aime pas particulièrement Mozart par ailleurs, mais ca n'est pas le meme niveau, c'est tout.).

    De toute facon chacun à le droit d'aimer n'importe quelle musique, mais crier au genie, là, excusez-moi, pas d'accord...

    RépondreSupprimer
  14. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  15. Mais en vérité je vous le dis....
    La plupart d'entre-vous n'a aucune idée de l'impact que le phénomène ELVIS a pu avoir sur la société américaine et internationale dans les années 60.

    Tout comme l'autre grande vague Beatles. C'est le phénomène sociologique et culturel qu'il faut considérer ici.

    Pour ce qui me concerne je me lasse que très rarement de réentendre Elvis ou les Beatles même si mes horizons vont parfois au delà. Le phénomène Jackson n'est pas sans importance, bien sur, mais son impact sociologique est de bien moindre ampleur. Elvis et les Beatles sont les incarnations de tournants culturels majeurs, lesquels ont bouleversés la planète...

    J'admets cependant que le tenu de couille de Jackson avait un certain poids...Bambi en avait !

    RépondreSupprimer
  16. Très honnêtement, il me semble que le véritable génie musical du siècle passé était Jimi Hendrix.

    Que ce soit au niveau de l'inventivité ou de la virtuosité, cet homme a révolutionné son domaine. Plus jamais on ne pourra jouer de la guitare électrique sans être à un moment ou un autre influencé par son jeu. Le blues fut son berceau, mais il a réussi à le remanier, le digérer, le remodeler pour en faire quelque chose de neuf et d'original qui continue à briller longtemps après sa mort.
    On parle ici des Beatles... eux-mêmes s'inclinaient devant lui.

    Michael Jackson, ça évoque chez moi des souvenirs d'enfance avant tout (la trouille que j'avais eu en regardant Thriller !). Mais Jimi Hendrix, que je n'ai jamais entendu de son vivant... c'est le bonheur sur terre... et je ne crois pas être élitiste en disant cela. Lui aussi était un des nombreux fils pauvre de l'Amérique d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
  17. Elvis avait un coté pantin....
    Effectivement le petit camionneur aux mains de son management qui devient l'incarnation du reve americain et un nouveau "messie".

    Concretement il aura popularisé le rythm n blues, et le rock n roll à cause...de la couleur de sa peau...
    (Un blanc qui chante comme un noir et en avant les dollars...)

    Cela dit pleins de reactions de "l'Eshtablishment" de l'epoque rappellent celles que vous pouvez avoir sur le Rap, Awarenest, vous donnez la perche pour vous faire battre...

    Les Beatles ont inventé le concept de "pop music".
    Mais je trouve un peu curieux qu'on puisse les porter au pinacle ici, vu le fonds souvent niais de leur discours...

    Il y a au moins un point commun entre Hendrix et Jackson: ils ont reussi en seduisant le public blanc...
    (Sauf qu'Hendrix n'a pas eu le temps d'etre riche)

    Mais honnetement j'ai tendance a penser que tout ca est secondaire.

    Jackson, Beatles, Hendrix...

    Ca n'est que de la pop.

    "Du pain et des jeux" pour le bon peuple...

    Au XXeme siecle, juste pour donner des noms, vous avez aussi De Bussy, Stravinsky, Bartok, Ravel, Satie (Voire Kurt Weil, pillé regulierement par la pop)...

    Mais c'est certes plus la fin du XIXeme quelque part...

    RépondreSupprimer
  18. D'ailleurs en guise d'epitaphe à ces "génies" pop qu'on nous markette abondement pour nous faire croire que c'est de l'art (Voire des politiciens !), je signale que l'industrie de la musique est en train de couler.

    (Telechargement, et aussi manque de nouveauté...Se renouveller sur 3 minutes devient dur, sans parler de la fin des mythes musicaux et des grands liens sociaux à la musique...Le concept pop est très usé...)

    Quand vos "génies" seront réduits aux jingles annexes de jeux videos, de publicité ou de sonnerie de portables (Ce sont les derniers secteurs qui rapportent encore), on verra si on essaie encore de nous faire prendre des vessies pour des lanternes...

    L'industrie du spectacle a le sens de l'enphase (libre à ceux qui le veulent d'y croire), mais surtout celui du portefeuille.

    RépondreSupprimer
  19. On peut juger les artistes du temps passé à l'aune de sa sensibilité du moment...Est-ce la bonne posture vraiment ?

    N'oublions pas de contextualiser l'époque cependant.

    L'aspect sociologique ne pèse pas pour rien dans la balance.

    En quoi l'époque d'Elvis fut un boulversement considérable sur plusieurs plans culturels et non exclusivement musical ?

    Idem pour les Beatles...

    Si on ne veut s'en tenir qu'aux textes de leurs chansons, on a tord et on prend le rique de ne rien y comprendre ?

    N'oublions pas qu'ils avaient à peine 20 ans et qu'un vent, une vague énorme les précipitait, entrainant avec eux ceux de leur génération et bientot celle de leurs parents !

    RépondreSupprimer
  20. Avez-vous écouté la version d'Elvis de la chanson de Gilbert Bécaut : "Et maintenant... what now my love"

    Elvis... MISTERY TRAIN and so ...

    Elvis !!!

    RépondreSupprimer
  21. "On peut juger les artistes du temps passé à l'aune de sa sensibilité du moment...Est-ce la bonne posture vraiment ?"

    C'est difficile a éviter, c'est un reflexe normal.
    Ca peut se moderer.

    "L'aspect sociologique ne pèse pas pour rien dans la balance."

    Encore une fois, cet argument est totalement valable pour le rap, que vous detestez.

    Vous me faites penser a Zemmour quand il dit aimer les Rolling Stones, qui ont cumulé toutes les "tares societales" qu'il dénonce par ailleurs...

    "Avez-vous écouté la version d'Elvis de la chanson de Gilbert Bécaut : "Et maintenant... what now my love"

    Elvis a meme fait O sole mio dans sa periode 60's....
    ("It's now or never"), il s'agissait de rentabiliser et de policer.
    (Mais il restait un bon interprete).

    Avec qui Mickael Jackson s'est-il marié au fait ?

    Je me contenterai de vous redire qu'en matière de pop, l'histoire se repette avec des partitions à peine differentes parfois...

    RépondreSupprimer
  22. Il s'est marié avec la fille Presley (mais vous le savez), a fait 2 duos avec McCartney (très bons), a repris "come together" (très réussi) et a racheté le catalogue des Beatles, oui. Il voulait être au dessus d'eux et il a réussi.

    Encore une fois Harry, vous n'êtes que dans le mépris. Ici, c'est vis-à-vis de la pop. Et jackson ne faisait pas que de la pop bien qu'on l'appelle le roi de la pop.

    Et le coup de la qualité qui rime pas avec quantité, franchement... Excusez-nous d'aimer ce qui est bon ! Pour vous, la qualité doit être forcément impopulaire on dirait...

    Pour Elvis, vous démontrez une fois de plus que c'est une machine à reprises ce mec ( même si je l'aime bien).

    Encore une fois, vous tombez dans le côté marchand de la musique actuelle... Jackson n'a pas fait de musique pour le fric. Et que vous le vouliez ou non, comme l'a très bien dit Moix, le 20ème siècle se cristallise déjà autour de MJ, alors on peut imaginer ce que ça donnera dans le futur vu qu'il est maintenant six pieds sous terre.

    Et jackson ne faisait pas que de la pop. Il avait ce talent de mêler musiques noire et blanche. D'ailleurs, je lui reproche assez d'avoir trop fait de musique blanche (beaucoup de rock dans ses succès) au point de zapper la musique noire par moment. Mais ça vous ne le savez pas comme vous n'avez pas écouté ses morceaux moins connus qui sont parfois difficilement classables dans un style musical propre.

    Tendez l'oreille un peu !

    PS : je ne sais pas si j'arriverai à poursuivre la discussion faute de temps. Je verrai.

    RépondreSupprimer
  23. "Encore une fois Harry, vous n'êtes que dans le mépris. Ici, c'est vis-à-vis de la pop."

    Tout ne se vaut pas.
    Ca n'a rien a voir avec du mépris.
    (Meme si Jackson me sort par les yeux, donc j'en rajoute parfois je l'admets...)

    Le mépris va pour l'adoration sans mesure.
    Pour qui ou quoi que ce soit.

    Et si j'ai pas envie de prendre des gants avec "le nouveau Jesus moderne"...
    (Quoique "les Beatles ont ete plus connus que le Christ" , avant lui, après tout...).

    "Et le coup de la qualité qui rime pas avec quantité, franchement."

    C'est ouvertement votre argument pour préférer Jackson aux Beatles...
    (Rappel, je n'en suis pas fou non plus, mais d'un point de vue historique et créatif, ils sont plus importants)

    "Et que vous le vouliez ou non, comme l'a très bien dit Moix, le 20ème siècle se cristallise déjà autour de MJ"

    C'est très discutable.
    (Toujours dans le cadre pop j'espère ? Non parce que sinon...).

    "D'ailleurs, je lui reproche assez d'avoir trop fait de musique blanche (beaucoup de rock dans ses succès) au point de zapper la musique noire par moment."

    Et c'est moi qui me fait traiter de puriste !!!

    De tout evidence votre Jackson n'avait pas decollé de Motown et des "Off the Wall" (Gros succès mais uniquement dans la communauté noire à l'epoque), vous ne seriez pas en adoration devant lui...

    Mais c'est sur, il s'agit d'aimer "ce qui est bon"...

    Après vous pouvez me qualifier d'élitiste si vous voulez, mais votre veneration n'est pas sans ambiguités amusantes...
    (Et très courantes et convenues, ).

    Tiens juste pour conclure et rire un peu:

    "Les blancs veulent le blues. Qu'ils le gardent"
    (Miles Davis)

    RépondreSupprimer
  24. Il faut accepter, chez soi, certains écarts.

    Pourquoi devrais-je nier avoir eu 17 ans et avoir aimé autre chose que les armoires bien rangées de maman ?

    On n'est pas sérieux quand on a 17 ans et qu'on a des tilleuils verts sur la promenade. C'est bien connu et cela ne date pas d'hier !!!
    Et c'est si bon !!!

    La folie serait de ne pas être fou !!

    RépondreSupprimer
  25. C'est tout simplement humain...

    Masi dans ce cas, il faut aussi savoir etre indulgent avec ceux qui ont 17 ans aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  26. Il existe cependant une nuance considérable entre les époques concernées des années 50 et 60 (rock and roll), des années pop et des années discos avec l'avènement du rap !

    La rupture avec ce dernier est flagrante. D'un côté nous avons un appétit de vivre incroyable et l'autre la négation de toutes forme possible de vie organisées. Pas de solution de rechange, pas de projets, pas d'enthousiasme, pas de joie, pas d'extase.

    Le rap cultive en vous la haine, l'envie de tout détruire sur des critères carcéraux. La rue et le show biz sont de plus en plus entre les mains de ses tolars qui sont les nouveaux détenteurs de ce courant musical.

    Le gore, le porno, la violence, le sexe et la drogue. Point barre ! Les années "bonheur" quoi !!

    RépondreSupprimer
  27. Faute de temps, je n'ai lu qu'une partie de votre propos et je m'arrêterai là vu qu'on est tous les deux têtus ^^

    Je ne suis pas un fanatique aveugle. Mes points de vue sur sa vie privée le prouvent.

    Off the wall, album communautaire ?? Laissez-moi rire : 15M d'albums vendus. L'artiste US le plus rentable en '79 !

    J'aurais pu apprécier la musique des Jacksons si sa carrière s'était arrêtée à ce moment-là.

    Par contre, si Elvis & les Beatles avaient arrêté à 21 ans, il aurait été difficile de voir leur production musicale qui n'aurait logiquement pas existé puisqu'ils ont démarré après...

    Je reconnais le talent là où il est, voilà tout. Je n'ai pas besoin d'être un fanatique. Je n'ai même jamais assisté à un concert car je déteste les idoles.

    Je considère juste que si Dieu nous a envoyé sur Terre ce genre d'individu, ce n'est pas pour rien.

    A dans 20 ans pour regretter ensemble Michael Jackson ! ^^

    RépondreSupprimer
  28. Vous savez très bien que le phenomène Jackson, celui qui en a fait votre "Star incontournable et indiscutable" n'a commencé qu'avec "Thriller"
    (Ou en effet il racolle le public blanc avec beaucoup d'habileté).

    Elvis et les Beatles n'ont pas arreté a 21 ans (Pas plus que Jackson). Je ne comprends pas ce que vous voulez dire. Il faut commencer avant 21 ans pour faire quelque chose de valable ?
    C'est la précocité qui vous fascine ?

    Tout simplement que ce soit Elvis The Beatles ou Mickael Jackson, de la a les croire envoyés divins...
    Ahem, voila bien là ou je ne vous suivrai pas...

    Dans 20 ans je rejetterai encore MJ, et vous avez une idée de pourquoi...
    Le simple concept d'artiste "pop" génial me fait rire aux eclats. Ce ne sont que des chansons, toujours plus ou moins les memes themes melodiques-sans parler des themes abordés dans les paroles-, tout ca transfiguré par la mode et l'air du temps. Le génie la dedans...

    Awarenest, il y a des formes de Rap proche de ce que vous decrivez.
    Le "Gangsta Rap"(Qui ne parle que de crime, d'argent, de drogue etc..) est la forme de rap qui cumule souvent toute les tares que vous affublez a l'ensemble du style, maintenant, comme vous l'avez dit vous meme, le Rap est en echo de la societé actuelle, il n'est pas né par hazard non plus.
    Les années 60 sont revolues...

    Là vous ne vous mettez pas dans la peau du jeune de 17 ans...Qui aura aimé des formes de rap totalement denuées de ce que vous prettez a l'ensemble du style.
    C'est logique qu'il ecoute plus naturellement ca que Presley aujourd'hui...
    (Pas tous les jeunes cependant)

    (Je précise ne pas particulièrement aimer le rap.ce que je connais sur la musique pop en general, c'est pour raisons professionnelles, pas spécialement par gout)

    RépondreSupprimer
  29. Mais cela dit, vous aurez remarqué combien ces histoire de musiques populaires américaines laissent voir en sous-jacence le problème racial (Pas de procès parce que j'ai osé ecrire race, svp) aux USA...

    Elvis qui brise une barrière en faisant danser les blancs sur de la musique noire, les Beatles reconnaissant systematiquement leurs racines à ce niveau là, Hendrix roi de la pop blanche grace a l'Angleterre et l'Europe (Son public etait surtout blanc), Jackson qui se blanchi (Au sens musical comme litteral) pour devenir une "star planetaire", le Rap qui transporte le ghetto noir le plus dur sur les steréos des petits blancs...

    Il y a une constante...

    Sociologiquement c'est assez explicite.

    RépondreSupprimer
  30. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  31. Toute cette hitoire aboutit à OBAMA !! L'Amérique, la sublime Amérique que j'adore !!! A laquelle le peuple noir a tant contribué !!!
    Il faudrait pour en douter ne pas être américain !!

    RépondreSupprimer
  32. Or nous ne sommes pas américains...
    (Humour evidement.)

    RépondreSupprimer
  33. comment peut on dire Michael jackson est rien??? que c est un produit commercial???

    Michael Jackson c est
    l inventeur du clip video musical
    de la choregraphie scenique unique
    un compositeur et parolier hors pair.

    il a composé des centaines de musiques, je dis bien COMPOSER (musique et paroles) entre autres Billie jean black or white,BAD,BEAT IT, Heal the world... j en passe....

    ce gars était un génie et il a touché un max de monde, est ce de sa faute???
    non, car il a su toucher les gens au plus profond de leur etre

    ET ne comparons pas Mozart a MJ car je le dis clairement et sans honte, j ai plus d emotions a ecouter MJ que Mozart, comme Chopin procurant plus de plaisir que Mozart.

    Madonna pour ex a composé qu une chanson celle qui l a fait connaitre et puis elle s est bien entourée ca c est du buisness reussie.

    il n y a pas un chanteur sur terre aujourd hui du calibre de Michael jackson et ca c est une realité.

    et pour moi ERic zemmour est RIEN comparé au Monstrueux talent de la Legende Jackson.

    RépondreSupprimer
  34. C'est triste d'être aussi peu...ouvert sur l'inventaire culturel et musical qui s'offre à nous ! Pauvre Jackson, pauvre idole, pauvres "groupies" !!

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam, les liens vers d'autres sites ainsi que tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.