lundi 12 mars 2012

La chronique "Z comme Zemmour" du 12 Mars 2012 sur RTL

Eric Zemmour : "Race, un gros mot ou pas ?"



.

22 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Ils sauront faire passer les gens qui continueront d'utiliser le mot "race" pour des révisionnistes illégaux.

    Hum... Mais c'est déjà pratiquement le cas!


    Kami

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  5. Un vilain lapsus ("suisse" au lieu de "suite"), mais une conclusion détonnante: Zemmour sait vraiment frapper là où ça fait mal.

    RépondreSupprimer
  6. De mon avis de juriste,

    si je ne doute pas que la conclusion de M.ZEMMOUR est plus un trait d'esprit qu'une analyse de l'avenir de la législation...

    Je pense que le discours prête à confusion.

    On trouve dans la loi: "De son appartenance ou de sa non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation ou une race"

    Tout est dans le "vraie ou supposée". La loi est plutôt bien rédigée, pour le coup, et disparaîtra pas.

    RépondreSupprimer
  7. Une des rares fois ou je ne suis pas d'accord avec Zemmour(la dernière fois s'était sur Orban), je me demande si c'est par envie de polémiquer plus que par conviction qu'il a fait cette chronique.

    Le rappel historique est intéressant,mais ce n'est pas parce que le mot était courant qu'il doit toujours avoir une valeur juridique.

    Cependant Zemmour qui d'habitude critique la mauvaise fois des bienpensants en abuse ici.
    Supprimer le mot de la constitution priverait la condamnation pour racisme de fondement juridique?
    Outre le fait que cela soit faux ( puisque le mot est présent dans de nombreux textes, la DDHC, des traités ratifiés par la France ) , on peut facilement envisager que le racisme soit justement le faire de croire qu'il existe des races humaines différentes, il suffit simplement d'actualiser un peu son dictionnaire.

    Je trouve la proclamation d'une "égalité qu'importe la race", rappel beaucoup la doctrine "separate but equal" (même si ils n'en découlent pas les mêmes conséquences) , et pour moi sa reste du racisme(d'imaginer qu'il existe différentes races), et comme la constitution est le seul texte ou nous avons une emprise immédiate, ( je ne pense pas qu'il faille modifier la ddhc ou figure le mot.) , pourquoi ne pas le faire?
    Il serait peut être temps d'épurer nos lois de ce reliquat d'esprit colonial!

    Je tiens a préciser que je ne voterai pas Hollande mais je trouve cette idée intéressante, Zemmour fait bien de préciser qu'elle ne coute rien!

    RépondreSupprimer
  8. Et la volonté qu'il y a derrière cette proposition d'aller encore plus loin après ne coûte rien peut-être? Faut pas croire que le mec s'arrêtera en si bon chemin...


    Kami

    RépondreSupprimer
  9. Le texte constitutionnel dit:
    "La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion."

    Appliquons la proposition Hollande, et il devient:
    "La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine ou de religion."

    D'un trait de plume, les discriminations raciales deviennent constitutionnelles.

    RépondreSupprimer
  10. Bien observé Fabien ! D'ailleurs, ils devraient aussi rajouter "Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens et citoyennes..." pour satisfaire le lobby féministe. A vouloir trop en faire...

    RépondreSupprimer
  11. Admettre l’existence de races ne sous-entend pas un classement entre celles-ci.
    Comme l'a souligné Eric Zemmour, les guerres au nom des religions ont fait (et font encore) plus de morts que les guerres au nom d'une supposée supériorité d'une race par rapport à une autre et pourtant on ose pas toucher aux religions. Absurdité et lâcheté des nos politiques, on va sur un sujet qui n'a pas lieu d'être traiter maintenant (et qui n'apporte rien) pour éviter les sujets qui fâches.
    Cela prouve bien que M. Hollande n'a rien à proposer ...

    RépondreSupprimer
  12. "Hollande, Responsable politique de gauche !" comme tu y vas Eric !!!

    RépondreSupprimer
  13. Je propose que pour supprimer les maladies on enleve le mot du dictionnaire...

    RépondreSupprimer
  14. Chanteur = Artiste.
    Doubleur = Comédien de doublage.
    Politicien = Résponsable politique.

    et cætera... RIDICULE!


    Kami

    RépondreSupprimer
  15. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  16. Stella,

    demandez-lui au moins ce qu'il en pense. Non?

    RépondreSupprimer
  17. Il en a des soucis, notre futur Président de la République !!!! tout cela pour faire diversion parce qu'il n'a rien à nous proposer!

    RépondreSupprimer
  18. Je trouve que EZ manque autant d'inspiration que ce pauvre Hollande sur le sujet de la "race". Et il faudrait aussi qu'il se mette un peu à jour...On commence à être vraiment assez loin des savants positivistes du XIX ème siècle dont l'objectif était de rationaliser le monde afin d'en chasser la superstition voire la religion ( mais c'est pas systématique, religion et science ne s'opposent pas toujours).
    Le XIXème , c'est le grand siècle de la classification méthodique du monde, de la réflexion laïque sur les origines de l'humanité etc etc ... Or, c'est aussi le grand siècle de la colonisation....Et de l'immense contradiction entre les valeurs humanistes héritées des Lumières (qui assurent toujours à la France et à l'Europe leur place de leader des civilisations et de conscience internationale) et les faits : la conquête par la force de territoire étrangers et "la réduction à un nouveau servage" des populations autochtones.
    Donc, la science permettant de tout expliquer et de tout justifier, il a été facile de l'instrumentaliser pour moraliser certains aspects de la conquête. Bien sûr , le mot " race" n'est pas un gros mot, c'est un outil pratique de distinction des personnes sur des critères physiques qui ne sont exclusivement liés à des "couleurs" de peau...Mais bon, je suis européenne , je suis donc de type caucasien : mais avez vous déjà vu des gens du Caucase ??? Ils sont basanés, ils ont les cheveux et les yeux noirs...et pourtant nos squelettes sont identiques d'aprés les scientifques du XIXeme qui n'ont pas été démentis !!!
    Tous ça pour vous dire, que ce qui nous distingue des animaux et qui distingue les hommes entre eux, c'est la capacité à réfléchir, à construire, à inventer l'artificiel ( c'est à dire le nom naturel) ??? Une fois qu'on n'a compris ça, je ne crois pas qu'il faille longtemps insisté sur le concept de race qui est caduc et de toute façon mal compris pas la population..Pour ces même scientifiques, un homme blanc , c'est un type qui a des poils sur la première phalange ...donc les Européens, les Maghrébins, les Berbères chers à EZ sont blancs, alors que les Arabes d'Arabie sont des Asiatiques etc, etc...

    RépondreSupprimer
  19. De toute façon, dans notre République "Démocratique", on n'a plus le droit de parler de race, et encore moins de religion !
    Prononcer le mot "Islam" dans "réagir" de l'actu Orange, les boulets rouges pleuvent !!! On se demande qui sont les censeurs ... c'est la nouvelle France!

    RépondreSupprimer
  20. Evidemment que dans l'absolu peu importe que telle personne soit de telle race, mais il y a des enjeux idéologico-politiques dans le monde dans lequel nous vivons...


    Kami

    RépondreSupprimer
  21. harry callahan16 mars 2012 à 21:58

    C'est toute l'ambiguité des critères de distinction.

    Personne ne pretends que ces critères sont toujours fondés sur des bases intelligentes ou objectives.

    Ca serait trop beau...

    RépondreSupprimer
  22. François Hollande et la constitution :
    http://www.blogactualite.org/2012/03/francois-hollande-et-la-constitution.html

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam, les liens vers d'autres sites ainsi que tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.