mercredi 9 juillet 2008

Besancenot, le parfait petit opposant

Par Eric Zemmour
Publie dans Le Figaro le 07/07/2008
.


La mondialisation façonne souterrainement une nouvelle géographie politique. Le Front national fut longtemps le rassemblement de toutes ses victimes pressurées par les grandes firmes et concurrencées par des vagues d'immigrés, pendant que les vainqueurs flamboyants de la « mondialisation heureuse » les traitaient de racistes : salauds de pauvres !

Besancenot, c'est la classe moyenne en voie de prolétarisation, profs, jeunes diplômés précarisés, fonctionnaires, qui se reconnaît dans son visage poupin de Tintin, un Che Guevara qui aurait troqué la lecture de Trotsky pour celle de Marc Levy.

A chaque fois, ces mouvements s'enracinent dans une histoire politique ancienne, mais simplifiée pour la télé. Devant la montée en puissance de Besancenot, Sarkozy se frotte déjà les mains. Mais, contrairement à Le Pen, qui avait rassemblé toutes les familles du nationalisme français, Besancenot est loin d'avoir réuni toute la « gauche de la gauche ». C'est le but de son Nouveau Parti anticapitaliste ; cependant, le NPA n'arrive pas encore à la cheville du Linkspartei allemand. Surtout, Besancenot, lui, n'est nullement diabolisé. Peu importent les massacres révolutionnaires, de la Terreur au Goulag, en France, l'extrême gauche reste « angélisée ».

Ainsi, entre l'extrême gauche et le PS, les électorats sont fluides, ils passent d'un camp à l'autre sans mauvaise conscience. Ceux qui ont révélé la rencontre entre Besancenot et l'ancien membre d'Action directe, Jean-Marc Rouillan, tentaient sans doute de marquer au fer rouge du « terrorisme » le facteur de Neuilly. Caramba, encore raté !

27 commentaires:

  1. Besancenot...

    Quand effectivement, on dit dans certains pays en Europe (Surtout a l'Est...) que jusqu'en 2002, les trostkistes/communistes et consorts, faisaient 15 % aux elections en France (Idem quand on leur parle de Le Pen d'ailleurs), on vous regarde fixement et avec incrédulité...

    Effectivement, devant un guignol pareil, la droite peut se frotter les mains.

    RépondreSupprimer
  2. Besancenot, le parfait petit opposant, et vous, la soupape du système.
    Quand on en a marre d'être trahi par Sarko, vous gueulez à notre place, et on se sent de suite mieux.

    J'espère que vous êtes bien payé.

    Après avoir lu Goldnadel cirer les pompes à Sarko sur son blog, on peut dire que tout s'achète.

    RépondreSupprimer
  3. Sans compter que Besancenot n'est qu'un petit bourgeois, proprietaire d'un appartement a Paris avant ces 30ans dont les traites sont payee par sa compagne qui travaille chez Flammarion. Flammarion appartient au groupe RCS qui est cote en bourse (valeur: plus d'un milliard d'euro).

    Donc en gros, c'est le grand capital (celui qu'il denonce a longueur de journee) qui paye pour son mode de vie dont il profite bien.
    Quelle hypocrisie !

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  5. Mais je pensais qu'il habitait Neuilly dans un très bel immeuble un très bel appartement loué par son administration ??

    Je sais qu' Arlette la Guillerette ne voyage qu'en première.

    Normale tout ça !!! Les chefs sont toujours moins con !! C'est pour ça qu'ils sont chef !!!

    J'aimerais bien les suivre à la trace un moment afin de voir où ils déjeunent et ce qu'ils mettent de côté avec leur revenus plus ou moins occultes.
    La transparence du côté syndical ?? De quoi faire une révolution !!!!
    Ferme çà. On n'est pas en démocratie absolue.

    RépondreSupprimer
  6. Les syndicats francais ne sont pas representatifs et sont corporatistes et nepotes au dernier degré...

    Ce qui arrange bien le patronat.

    Ca n'est pas prèt de changer.

    RépondreSupprimer
  7. Il est a Montmartre son appart

    RépondreSupprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  9. Personnellement je n'ai aucune sympathie pour cette graine de dictateur. C'est curieux comme beaucoup peuvent être... masochistes.

    La médiocrité, c'est tout ce qu'il m'inspire !

    Au fait, il a fait et dit quelque chose en faveur de madame Ingrid Betancourt ???
    Et, pour cause, les FARC (armée du peuple) se revendiquent mouvement révolutionnaire de gauche.

    Touche pas à on pol pot !

    RépondreSupprimer
  10. Oui bon, les casseroles dictatoriales, il y en a de l'autre côté aussi...
    (On parlera pas des Barbouses francais, ex de la guerre d'algérie qui forment le "renseignement" Chilien-ou même la CIA-Sans doute histoire de pas se tromper, en Amérique le courant pour la gegene c'est du 110, pas 220...).

    Les Farcs en fait, c'est de l'immigration choisie , Sarkozi-Même si ce ne sont pas les services Francais qui ont libéré la très médiatisée Betancour- est très très fort...Si ca doit finir comme l'ex Brigade Rouge qui va être extradée après qu'on lui ait dit le contraire, faut se rassurer...

    Pas de morale en politique.

    Besancenot n'est pas Marchais(Enfin bon dans le genre dictateur, ca deoassera pas les réunions PMU...), on ne peut même pas le prendre au sérieux.

    RépondreSupprimer
  11. Besancenot vous ne le verrez jamais comme Marine .
    Marine déjeune avec ses militants dans le local et non au resto,elle met la main à la pâte pour préparer le repas avec ses militants,elle fait un excellent café pour ses militants .
    Ils ont des centaines d'anecdotes avec Marine que n'auront jamais les militants du bourgeois faux gentilhomme Besancenot !

    RépondreSupprimer
  12. Ben moi j'aurai bien aimé que Marine et Eric nous fassent des p'tits !!!

    RépondreSupprimer
  13. Les dictateurs sont des pitres que l'on a tord un jour de prendre au sérieux. Je les déteste à gauche comme à droite et pour moi ils se valent d'autant plus qu'ils ne valent rien. Je n'en revendique donc ni n'en veut épargner aucun.

    Marine Le Pen a un lourd handicap ! Son héritage ! Et pourtant que serait-elle sans Lui ? Les choses sont d'une simplicité, vous ne trouvez pas ??

    Bon, si vous me demandez de choisir entre le 110 et le 220 voltes... votre choix est le miens. Cela étant, je ne saute pas de joie !!!

    Moi, je suis du genre pas très orthodoxe du tout ! Je suis tout disposé à voir des gens bien un peu partout mais jamais "seuls d'un même côté" !!
    C'est curieux comme démarche ...En réalité, cela n'arrange pas mes affaires du tout !!!
    M'est égal ! c'est comme ça !! J'aime les gens avec lesquels on peut encore dialoguer. Pas vous ?
    Et puis, le bien, son projet dans l'objectif, c'est une quête...pas une certitude d'y parvenir à coup sûr, jamais définitivement pour la nuit des temps... enfin presque. Je dis cela, parce qu'en vérité, des gens bien, de ces perles rares qui réhaussent le genre dans sa globailité, cela existe vraiment...
    Comme disais Coluche (le philosophe) : "Je marche seul, dans la nuit noire". C'est vraiment ce qu'il a pu dire de mieux.

    RépondreSupprimer
  14. C'est curieux d'entendre les militants d'un parti d'extrême droite se revendiquer anti-bourgeois.

    RépondreSupprimer
  15. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  16. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  17. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  18. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  19. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  20. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  21. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  22. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  23. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  24. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  25. Ce qui pressure le peuple, ce ne sont pas les multinationales, c'est l'impôt qui vole à chacun la moitié de ce qu'il gagne : qui sait que les prétendues "cotisations" de Sécurité sociale volent au smicard la moitié de son salaire ?

    Aujourd'hui, les Français sont à moitié esclaves, et c'est des hommes de l'état qu'ils le sont. Des hommes de l'état et de la Sécurité sociale.

    C'est ce pillage esclavagiste qui détruit la société, et certainement pas les libertés résiduelles telles que le Droit d'envoyer son argent à l'étranger et d'y acheter des produits.

    Ces libertés-là permettent seulement aux plus entreprenants de se soustraire en partie au pillage esclavagiste et destructeur des hommes de l'état, et de maintenir de ce fait un semblant de prospérité.

    Quant à l'immigration, ce n'est pas sa concurrence sur le marché du travail qui écrase le peuple : elle écrase le peuple parce qu'elle vit par la force sur son dos, d'argent que les hommes de l'état lui volent sans arrêt : argent volé ("prestations sociales"), logements volés ("sociaux"), école et hôpitaux volés (pseudo-"gratuits").

    Et que dit la droite radicale aujourd'hui ? Au lieu de dénoncer ce pillage, cette exploitation, cet esclavage manifestes et qui s'aggravent d'une année sur l'autre, elle a adopté stupidement, et répète comme un perroquet, l'inversion des rôles d'inspiration marxiste qui accuse les capitalistes d'être les exploiteurs du peuple alors que les exploiteurs du peuple ce sont les hommes de l'état et de la Sécurité sociale --y inclus, bien entendu, les gangsters syndicalistes.

    Depuis quinze ans le Front National renie l'antisocialisme et l'anticommunisme, il a donc encore moins à proposer que les esclavagistes socialo-communistes qui, au moins, ont quelques chances de participer au pouvoir.

    Quant à Eric Zemmour, il semble à ce propos répéter des absurdités tout à fait semblables.
    C'est d'autant plus désespérant que, comme lui, il dit par ailleurs des choses vraies, que ce discours d'absurdisme économique et de trahison morale ne peut évidemment qu'affaiblir.

    RépondreSupprimer
  26. Ha là vous pointez quelque chose d'interessant, c'est la droite qui se veut anti-capitaliste.

    (Curieux n'est-ce pas)

    il s'agit de savoir le poids de ce que vous pointez.

    Tout les ans 50 milliards d'euros (C'est la dette de l'etat francais) quittent la France pour les paradis fiscaux.

    Même des départements d'Etats aux USA aimeraient bien pouvoir y faire quelque chose, cette evasion fiscale mondiale (Mais personne n'a jamais rien réussi en la matière).

    Alors bon , oui, pointer les dètournements facon pays de l'Est ou republiques bananières de certaines recettes de l'Etat, très bien.

    Faut-il abolir l'Etat ?

    C'est peut être bien ce qui se produit.

    RépondreSupprimer
  27. Pourquoi pas facteur à montfermeil, c'est plus proche du peuple, et se faire traiter de sale français lui ferait du bien. S'il tient six mois je vote pour lui.

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam, les liens vers d'autres sites ainsi que tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.