lundi 27 avril 2009

" Le virage Zemmourien " : venez supporter Eric Zemmour sur le plateau de "On n'est pas couché" !




Nous vous présentons les meilleures interventions d'Eric Zemmour en présence de ses plus grands fans, plus connus sous le nom de VZ's (membres du virage Zemmourien).
Rejoignez le groupe facebook "Venez soutenir E. Zemmour sur le plateau de l'émission On n'est pas couché" pour assister à l'émission dans le Virage Zemmourien !

119 commentaires:

  1. Facebook me révulse assez... Parcontre il me plairait assez de faire connaissance des membre du virage Zemmourien.

    RépondreSupprimer
  2. C'est idiot de huer ainsi les propos des invités!!! Vous utilisez la même technique que les tolérants-bien-pensants qui empêchent la libre expression.

    Contentez vous d'applaudir les propos de Zemmour quand pertinents. Ça leurs donnera plus de poids!

    RépondreSupprimer
  3. D'accord avec Strangelove, encouragez Zemmour, respecter les autres, meme si c'est pas réciproque.

    Ca fait la différence.

    (Facebook est une daube, qui plus est suspect de flicage...)

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  5. L'apocope de "fan" devrait être remplacé, et ce à cause de ce qu'il signifie étymologiquement, par un terme qui conviendrait bien mieux à des personnes qui soutiennent ce monsieur pour autre chose que de mauvaises raisons.

    RépondreSupprimer
  6. M.Zemmour n'a pas besoin d'un publique, il s'en fou complètement que les autres l'apprécie ou non.

    RépondreSupprimer
  7. Même opinion malgré le fait qu'il faille tout de même l'apprécier pour entre autres faire l'achat de ses ouvrages.

    RépondreSupprimer
  8. Disons que Zemmour ne va surement pas changer d'opinions si elles deplaisent.

    Apres il doit quand meme pas se plaindre avoir des gens qui aiment ses livres ou ses chroniques.

    Ni de faire de l'audience.

    RépondreSupprimer
  9. Oui je crois qu'il est content au fond de lui qu'on le lise, après tout il écrit aussi pour ça non?

    Après c'est vrai que moi aussi j'aime pas trop ce genre de méthode qui serait d'agir comme ceux qu'on dénonce. Je me souviens que sur le plateau nous avions seulement applaudit zemmour lorsque nous étions d'accord avec, donc pas tout le temps comme un débile. De plus sur un réseau big brotherien.
    Je suis d'accord avec Kami pour dire que je n'apprécie pas le mot "fan" car il renvoit à une sorte de servitude zélé ce qui n'est pas mon cas. Et cela n'empêche pas que je trouve le personnage brillant (aussi bien à l'écrit qu'à l'oral). Ravi de l'avoir rencontré en vrai même si cela était de courte durée.

    ps : harry, j'ai regardé dirty harry hier je me suis encore régalé.

    RépondreSupprimer
  10. @Romain : attention l'abus d'inspecteur harry est répréhendé par la bien-pensance. N'abuser que si ça "make my day"...do you, punk ?

    RépondreSupprimer
  11. ok bonsoir à tous. J'apprécie beaucoup la fraicheur des écrits de Zemmour, son intelligence, ce qui ne m'empeche pas sur le fond d'être ou de me sentir en désaccord avec lui.

    Ce que je pense maintenant de votre idée d'allé sur le plateau télé soutenir Zemmour :

    Je pense que Zemmour n'a aucune envie d'avoir des gens qui bêlent dans son sens comme des fans adulant leur idole. Au contraire, en faisant cela vous diminuriez son côté subversif.

    Et en ce qui concerne ce que branche cette initiative, je pense qu'un Zemmour, s'il peut tout de meme apprécier pour son égo de voir des gens le soutenir un peu plus, aura tout de meme un mépris intérieur pour ceux qui viennent bêler leur admiration, ou leur haine. Ce qui l'intéresse ce sont des gens intelligents, pas des benni oui qui disent OUI à Zemmour pour un oui et pour un non. Il aura bien plus de respect pour un contradicteur intelligent, que pour des gens qui sont venus lui déclarer leur amour, en espérant une aumone de reconnaissance de sa part.

    Après je comprends que ce soit amusant d'aller voir le champion en vrai et de se retrouver en ptit groupe de supporters.

    Amicalement néanmoins! parceque ce site est bien pratique !

    RépondreSupprimer
  12. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  13. C'est important parce que comme ça les gens qui regardent et qui sont d'accord avec Zemmour comprennent qu'ils sont pas des tarés isolés. Le fait de pas se sentir seul dans ses opinions décomplexe. Continuez les VZs (perso je peux pas j'habite pas à Paris).

    RépondreSupprimer
  14. Qu'il me soit permis de vous soumettre la pétition que Zemmour mentionne sur itélé (émission du 25 avril 2009), à laquelle il se dit favorable et qui vise à la suppression de la HALDE:

    http://www.libertas2009.fr/participer/petitions/petition-pour-la-suppression-de-la-halde-2

    RépondreSupprimer
  15. Freddo,
    On se fiche pas mal de la psychologie de Zemmour et de ce qu'il pensera de ses "supporters". Le virage zemmourien n'est justement pas un club de supporters. Il ne s'agit pas d'exprimer notre adoration à une personne, mais de soutenir des idées qui sont les nôtres et qu'il est le seul à défendre. C'est très important de montrer qu'il n'est pas seul au monde dans son combat contre la "bien-pensance", surtout si le soutien vient des jeunes.L'image, ça compte...D'ailleurs, si on le laisse dans son statut de "trouble-fête seul contre tous" il va vite passer de provocateur subversif à "vieux réac' ringard" en discréditant avec lui ses (et mes) convictions. Pour le moment, il étonne, mzis bientôt, il lasseraz. Ce n'est pas Zemmour qui a besoin de soutien, mais ses idées! En plus, je ne crois pas qu'il soit insensible aux marques de soutien du public. Je ne réduirais pas Zemmour à un simple agitateur qui n'interviendrait que pour exciter l'agressivité des gens en face de lui et se sentir exister en provocant bêtement. Je lui soupçonne un peu plus de profondeur, et d'humanité... En revanche, si je peux me permettre, je trouve que tu réfléchis bcp à ce qu'il faut faire pour plaire à Zemmour...C'est pas grave, il y a pire que d'aduler Eric Zemmour!
    Je soutien donc l'initiative du Virage Zemmourien, et j'envie tout ce qui en font concrètement partie! Si j'étais à Paris, je viendrais. En attendant vous pouvez compter sur mon soutien moral qui ne sert à rien. Des actes! Des actes!

    RépondreSupprimer
  16. Moyen la video, au nom de quoi Zemmour n'aurait pas des supporters de gauche. J'aime beaucoup de choses de ce qu'il dit et pourtant je suis de gauche. C'est sectaire comme vision...D'autant qu'il est tout sauf sarkozyste.

    RépondreSupprimer
  17. Vous tomber dans le même travers que ceux que vous critiquez : vous faites SYSTEMATIQUEMENT vos louanges à Zemmour. Quant aux huées, c'est drôle mais ça ne vole pas haut du tout.
    Bref, comme d'autres l'ont dit avant moi, il serait plus sérieux de n'applaudir Zemmour que lorsqu'il ne va pas trop loin dans ses analyses. La critique des jeunes de gauche sur Europe 1 est un exemple de laisser aller de la pensée Zemmourienne, surtout quand on sait que Zemmour est Chevènementiste, soit la gauche républicaine et nationaliste.

    RépondreSupprimer
  18. @mickael et alfred : Tout à fait mais nous sommes là pour en discuter : Zemmour n'est qu'un observateur politique qui en tant qu'observateur a repéré la veulerie qui s'exerçait dans une certaine gauche depuis 25 ans (SOS anti-racisme, le discours sociétal...) et en cela est un fin journaliste qui repère les faiblesses....mais ne vous en faites pas la droite libérale a son compte aussi (sur I-télé dans "ça se dispute" et sur ce blog vous ne trouverez que peu de fanatiques, mais surtout un peuple ravi de voir un journaliste remettre les points cardinaux de la politique au centre des débats. Après débattons. Mais ne vous en faites pas, beaucoup de gens de Droite aime leur Gauche (parce qu'elle est le produit d'un idéalisme tout à fait français)...or l'inverse n'est hélas jamais réciproque d'où la méfiance (parce que souvent à gauche l'on voit les gens de Droite comme les futurs Pétainistes qui vont remettre le Nazisme en place !).
    Arrêtons les idées reçues sur chaque camp et étudions ensemble le meilleur équilibre de valeurs/idées qui vont le mieux pour le pays et notre peuple afin de sortir de la gauche moraleuse et la Droite sécuritaire (oula je sors les grandes diatribes mais c'est pour revigorer tout le monde !)

    RépondreSupprimer
  19. Cher Eric Zemmour,
    Cher blogeurs,
    Je me permets par le biais de ce blog, de vous faire remarquer ceci, (même si je pense que vous ne lirez pas ma réponse, ou que vous ne prendrez pas connaissance de cette remarque) :
    Contrairement à ce que vous pouvez penser, j'aimerais vous dire que de nombreux jeunes (dès 17 ans) vous soutiennent...
    Certains diront : qu'est ce qu'ils connaissent de la politique ou des problèmes d'actualités à cet âge la. Ces personnes se trompent : Même si en 2009, de nombreux jeunes n'écoutent que du rap, se contentent de lire la presse people, emploient un langage d'analphabète, il faut rappeler que certains jeunes (c'était d'ailleurs le cas de nombreux philosophes comme Blaise PASCAL par exemple) comprennent les problèmes d'actualités, s'intéressent à la vie politique française et essaient de se cultiver dès plus jeune âge...Evidemment les jeunes dont je parle et dont j'ai la prétention de faire partie ne sont pas majoritaire...
    Ensuite, j'aimerais vous faire part de mes impressions concernant Eric Zemmour et les jeunes : il faut savoir qu'avec tous les sujets importants évoqués par Eric Zemmour qui intéressent les jeunes (je pense notamment aux problèmes de racisme, à l'immigration, etc...) beaucoup sont touchés par la capacité qu'à celui-ci à traiter avec la justesse de ces fines analyses les problèmes d'actualités qui perturbent grand nombre de français ! Pour ma part j'ai beaucoup aimé les interventions d'Eric Zemmour lorsque la marseillaise a été sifflé ou lors des affrontements police/jeunes banlieues. J'ai également apprécié ses opinions historiques sur l'esclavage et sur l'immigration.
    Je pense que la jeunesse française au fil du temps, sera de plus en plus agacée par certains problèmes de société (féminisation, problèmes banlieues) et il ne m'étonnera pas que dans 15/20 ans les jeunes d'aujourd'hui qui seront des hommes cultivés auront tendance à soutenir les propos que soutient Eric Zemmour aujourd'hui.
    Longue vie à cet homme, qui je pense a encore le temps, avec son charisme d'orateur, de charmer bien des auditoires...
    PS : Monsieurs Zemmour, merci de m'avoir signé votre livre le premier sexe après l'enregistrement du 99è numéro de "on est pas couché" le 04/04/2009
    Avec tout mon soutien...
    RP

    RépondreSupprimer
  20. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  21. 'Romualdstrasbourg', bon texte, mais vous êtes utopiste!
    La jeunesse européenne est le fruit d'un système éducatif qui ne les rend pas critique (-hormis certains systèmes pédagogiques des pays du nord), mais les formes à être juste de bons outils pour les industries. Sans compter le nombre d'immigrés non-assimilés qui font pencher la balance. (C'est d'ailleurs intéressant d'observer la montée des radicaux dans les pays démocratiques, comme si les totalitaires s'y plaisent.) Je n'ai pas d'espoir quand à notre devenir. Les blancs sont en mauvaise posture, et c'est notre faute. On est les Incas qui accueillirent les conquistadors au début comme des dieux, à bras ouverts. On accueille les immigrés comme des hommes pures, dénués de tout mal, puis on se flagelle. Mieux vaut se faire passer pour une victime/coupable et baisser les yeux que de combattre et d'argumenter. Cette habitude est malheureusement bien encrée en occident.


    PS: Si vous ne pensez pas être lu, publiez autant que vous le pouvez.
    Si vous nous écrivez qu'on ne va pas vous lire, ne publiez pas!
    Zemmour a dû se battre pour faire passer son analyse et pour nous donner, nous lecteurs, auditeurs, électeurs, une confiance en nos concepts. C'est désormais à nous de nous battre pour nous faire entendre. Monsieur Zemmour ne sera pas toujours là pour nous redonner espoir.

    RépondreSupprimer
  22. cher voisin alsacien (romuladstrasbourg) je suis lorrain, plus précisément vosgien. Je me reconnais dans ce que vous dites, étant plutôt jeune (20 ans) et m'étant intéressé aux propos de zemmour (a la télé et ses écrits) vers 18ans.
    Mais pour ce qui est d'un soutien de zemmour il doit être vraiment minoritaire!! car je dois être le seul à le connaître dans le coin avec tous les gens que je connais, la plupart ou bien s'en foutent royalement de la politique ou bien sont plutôt communistes et pseudos rebelles oue ncore doux rêveurs a la lalanne. Bien sûr qu'il doit y en avoir mais je pense que cela reste vraiment minoritaire, en tout cas par chez moi. De plus lors des émissions on ne voit pas trop de jeunes de 17ans, enfin d'après ce que je vois à la télé les samedis. Maintenant il faut savoir se faire sa propore opinion et c'est bien là que certains zélés s'égarent, pour ma part je sais ce que zemmour dit de juste et lorsqu'il va dans les excès.
    au plaisir!

    RépondreSupprimer
  23. Romain88', je pourrais vous répondre à la lalanne justement, car qui êtes vous pour 'savoir' dans quelle catégorie les propos de Zemmour se situent, dans l'excès ou le rationnel, du mauvais ou du bon?
    Je partage assez souvent les arguments de monsieur Zemmour, mais la direction qu'il prend est à l'opposée de mes principes. Voilà ma façon de le dire ;)

    RépondreSupprimer
  24. Je pense m'être mal formulé, j'ai bien dit avant selon "ma propre" opinion. Après j'ai remarqué que Zemmour, aussi perspicace soit-il, est beaucoup trop catégorique et ses propos sont le plus souvent peremptoires ce qui est gênant dans une discussion et c'est là que je trouve personnellement qu'il tombe dans l'excès. Car Zemmour ne détient pas la vérité absolue sur tout et il se comporte souvent comme tel ce que je lui reproche. Après cela n'empêche pas que je partage ses arguments, en somme je lui suis reconnaissant sur le fond mais moins sur la forme. Mais je ne suis pas un juge je donen mon avis.

    RépondreSupprimer
  25. Cher blogeurs,
    Tout d'abord je vous remercie pour vos promptes réponses et je ne peux m'empêcher de vous dire qu'il est très agréable de voir certaines personnes s'intéresser à ce que vous dîtes...
    Je vais donc vous répondre à mon tour avec grand plaisir :

    « Strangelove », je pense que votre analyse de la jeunesse européenne est assez juste. Je suis d'accord lorsque vous dites que "La jeunesse européenne est le fruit d'un système éducatif qui ne les rend pas critique (-hormis certains systèmes pédagogiques des pays du nord), mais les formes à être juste de bons outils pour les industries."
    Premièrement, je pense que de nombreux jeunes n'ont plus leur propre opinion mais se contentent de suivre l'opinion de ceux qu'ils entendent et voient à la télé (je pense notamment aux chanteurs et comiques contemporain, qui très souvent, sont très médiatisés pour raconter grand nombre de niaiseries, que certains politiques soutiennent !) : c’est sur que la jeunesse n’est pas aidée lorsqu’elle entend les chansons de Diam’s qui prône et serine un discours totalement irréaliste. Elle est encore moins aidée lorsqu’elle voit certains politiques (je pense à Ségolène Royale dire des âneries comme « Je préfère Diam’s à Piaf ». Comme le dit Zemmour il faut garder à l’esprit que tout ne se vaut pas ! Et je suis désolé mais Diam’s ne vaut pas Piaf ! (http://tf1.lci.fr/infos/jt/0,,3424542,00-segolene-royal-prefere-diam-piaf-.html)

    Pourquoi ces jeunes la n’arrivent plus à se faire leur propres idées : je pense que leur manque de culture les empêche de penser différemment… L’école est le principal responsable de la robotisation des pensées chez les jeunes. Il est très intéressant d’écouter Alain Finkielkraut à ce propos.
    (http://www.dailymotion.com/relevance/search/Alain+Finkielkraut+et+l%27%C3%A9cole/video/x2yhtz_c-a-dire-alain-finkielkraut-la-fail)

    Hormis le fait d'être de bons outils pour les industries je pense que la jeunesse est un très bon outil pour le capitalisme : il n’est pas étonnant de voir aujourd’hui autant de femmes et d’homosexuels mis en avant dans la société, ce sont les plus gros consommateurs ! Et comme ces personnages sont de plus en plus médiatisés, certains jeunes, qui se font leurs idées uniquement par le biais de la télévision, se familiarisent avec cette fausse image de la société française…

    En ce qui concerne l’immigration, je pense, comme Eric Zemmour, qui le dit admirablement bien, que la France n’a pas besoin d’immigrés : les patrons ont besoins d’immigrés afin de bénéficier de main d’œuvre moins chère et ces patrons réussissent grâce à l’immigration à peser sur les salaires des ouvriers locaux réguliers ! Ensuite les gauchistes bien pensant, droit de l’hommiste qui sont les idiots utiles du capitalisme poussent à la régularisation massive des immigrés… (je ne fais que citer Zemmour) mais c’est exactement cela qui se passe !

    Romain88, je suis très touché par ton soutien car nous faisons partis tous les deux des jeunes qui soutiennent Zemmour.
    Personnellement je pensais aussi que personne ne connaissait Zemmour mais je me suis rendu compte qu’il y avait pas mal de jeunes qui regardaient « On n’est pas couché » et qui appréciaient Zemmour.
    A la fin de l’enregistrement de l’émission quelques jeunes (trois ou quatre dont moi) sont venus chez Eric Zemmour pour lui parler, il a d’ailleurs été très gentil ! je pense comme je l’ai dit dans mon ancien post que Zemmour va continuer à rassembler d’avantage de jeunes…
    De plus, comme l’a dit Strangelove, c’est aussi à nous de nous battre pour que ses idées qui sont aussi les nôtres puissent se faire entendre…

    RépondreSupprimer
  26. Un conseil, evitez ca:
    "Les blancs sont en mauvaise posture"

    Francais, Européens (ou meme d'autres pays en fait), ca n'est pas seulement etre blanc (il suffit de voir le nombre de "blancs" qui s'en moquent), pas la peine de donner des arguments a ceux qui crient au racisme quand on parle d'immigration pour se cacher la situation ou diaboliser la discussion.

    La Nation, pas le communautarisme ethnique.

    Faites comme Harry, detestez toutes les races !
    (Mais aimez votre pays)

    RépondreSupprimer
  27. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  28. En tout cas, ce débat fait plaisir à lire!
    Ne mettez pas de fossé de générations non plus, Zemmour ne parle pas qu'aux jeunes. S'il est vrai que ce sont les jeunes qui se déplacent pour le soutenir, ce qui se dit ici et ailleurs au fil des semaines n'est pas insignifiant. Et s'il a le loisir et l'envie de suivre ce blog, il sait qu'il a du soutien internaute aussi bien que dans l'émission.

    RépondreSupprimer
  29. Bonjour Monsieur Zemmour,
    Je m'excuse d'avance des fautes d'orthographe.
    Je suis du maroc et je suis tout à fait d'accord avec toi sur la plupart des sujets abordés.
    J'aime vos idées sur la laicité, napolian, la république,des religion....
    C'est a travers les invités de l'émission "on n'ai pas couché" que je constate malheureusement la décadence du peuple français.

    Continuez et bon courage.

    RépondreSupprimer
  30. Je ne suis ni pour ni contre Monsieur Zemmour. Je le considère comme un autre de mes congénères ( personne du même genre que ou mammifère de la même race que...au choix!) qui peuple la belle bleue qui vire au rouge à cause de ceux qu'elle héberge.

    Je suis en désaccord avec ses mots de novembre 2008, selon lesquels les noirs et les blancs sont de races différentes sous prétexte que lorsqu'ils se mélangent on parle de métissage. SI un élément aussi futile que la couleur de la peau devait être ce facteur qui distingue une race d'une autre, dans ce cas les blonds sont une race différente de celle des bruns et celle des gens aux yeux bleus de celle de ceux aux yeux verts.

    Monsieur Zemmour serait donc lui même père d'enfants métisses puisque lui même de race arabo-bèrbère(car ils n'ont pas exactement ce qu'on appelle une peau blanche...)

    Quant aux Antillais, dois-je vous rappeler que selon la définition Zemmourienne ils seraient métisses ( issus de races différentes donc)et non de race mélanésienne; en effet monsieur Zemmour, vous qui semblez quelque peu cultivé, auriez-vous occulté tout un pan de cette histoire colonialiste et esclavagiste dont vous ne semblez pourtant pas être partisan?

    Comme quoi nous ne somme jaimais trop âgés pour nous appliquer le vieil adage qui veut que nous tournions 7 fois notre langue avant de proférer des inepties...

    RépondreSupprimer
  31. Eunice votre discours sur les races tellement "moderne" est fatiguant de laisser-aller et de culpabilisation...dés qu'on emploie le mot "race" aujourd'hui c'est devenu un nouveau puritanisme avec les donneurs de leçons dans votre genre qui viennent "remettre à leur place" des journalistes qui en disant cela, ne voyaient pourtant pas à mal...et va-y qu'on prête à Zemmour des discours haineux ou incitateurs à la haine...chers amis des "nouveaux mots à bien utiliser car défendant la bonne morale, l'unique la seule" : allez voir les anthropologues, l'académie française et supprimez le mot race comme cela vous serez tranquille dans votre monde ou "le mot n'entraîne pas la chose" selon votre définition ou vous prêtez plus de force et de dangerosité aux mots qu'aux vraies raisons qui poussent au racisme.

    Le mot race a été utilisé de tellement de manières dans l'Histoire (et donc culturellement) que lorsque quelqu'un ne l'utilise pas selon le discours dominant d'aujourd'hui fait bonne cible à l'anathème...

    A une autre époque c'est pour d'autre mots que l'on avait les moralisateurs au fesses. C'est inouï comme l'époque change et les inquisiteurs ont besoin de nouvelles valeurs aussi.

    RépondreSupprimer
  32. Définition du mot race : "le petit larousse" : subdivision de l'espèce humaine en Jaunes, Noirs et Blancs selon le critère apparent de la couleur de peau.

    Comme l'a très bien dit "le général", il y en a vraiment marre de ce nouveau discours sur les races...

    Eunice, votre analyse est totalement fausse, ce n'est pas parce que Zemmour a brisé les tabous mis par les maitres du "politiquement correct" qu'il fait de la provocation. Il parle tout simplement français...
    Ce serait plutôt à vous de tourner votre langue dans votre bouche avant de venir affirmer un discours totalement irréaliste sur "la race" ...

    RépondreSupprimer
  33. évidemment je vais dans le sens de romualdstrasbourg et je voulais ajouter que pour Zemmour distinguer les races ce n'est pas les stigmatiser : la distinction signifie ) la fois la différence et l'élégance...on peut faire pire comme évaluation du mot race dans sa langue, non ?

    Alors arrêtez de voir le mal partout (et surtout qu'à partir du moment ou l'on veut supprimer des mots car l'on pense qu'ils mènent au mal, on réduit aussi la liberté d'expression, pensez-y chers catéchistes de la nov-langue). Et je répète en vous attaquant à cela (une langue) vous déplacez le débat sur les vraies causes du racisme.

    RépondreSupprimer
  34. On est dans le vocabulaire, pas dans un jargon scientifique, Zemmour faisait remarquer qu'on en arrivait a parler "d'espèce", il ne s'agit pas de faire passer quelque chose en sous main dans le cas de Zemmour, je ne pense pas.
    Jamais Zemmour ne pretends qu'une race est superieure a l'autre, et il est plus interessé par la Nation qu'autre chose, qui est au dessus des races parce que l'appartenance a la Nation, ca n'est pas inné, c'est quelque chose qui se construit, qui s'apprends, comme la citoyenneté etc...
    Meme si ca peut aussi avoir quelque chose d'emotionnel.

    J'ai fait allusion a la scène de l'inspecteur Harry ou il disait detester toute les races (En particulier les chicanos comme son collègue !).
    Ce qui ne l'empechait pas de risquer sa peau pour son collègue en question

    Le politiquement correct ca fatigue.

    RépondreSupprimer
  35. vous savez, ce n'est pas parceque votre grand gourou en subversion utilise le mot race qu'il a nécessairement raison. Parce que le concept de race est tout simplement inutile pour l'espèce humaine, inutile et dangereux.
    Il n'a pas grand sens biologiquement, et meme s'il en avait un, ca sert à quoi de séparer l'humanité en race, ce concept est un vecteur de racisme et ne sert à rien. Il n'est pas utiliser pour tous les animaux, mais seulement ceux d'élevage, c'est-à-dire ceux susceptibles d'être vendu.

    Et si les gens s'insurgent contre l'utilisation du concept, les raisons morales ne me paraissent pas indigne au regard de l'histoire. Le mot race est devenu un mot tabou. Mais il y a de bonnes raisons pour cela. Parcequ'il n'a jamais servi qu'à entretenir le racisme, qui mène facilement à penser l'inégalité des races. Et c'est une pente facile et meme tout a fait cohérente : si nous sommes différents physiquements, pourquoi pas intellectuellement ou psychologiquement alors?
    Le discours de Zemmour ouvre un chemin dangereux, et l'on peut voir ici que beaucoup d'entre vous, finalement, partage très rapidement son point de vue, histoire de jouir de la position subversive minoritaire au-dessus des tabous (en un mot, aussi irresponsable). Voilà !

    RépondreSupprimer
  36. Je ne crois pas etre subversif parce que je m'interesse à ce que peux dire Eric Zemmour.

    Je ne crois simplement pas que s'emporter prématurement sur l'utilisation du mot race soit efficace pour lutter contre le racisme.
    Je n'aime pas le racisme.
    Mais je ne fait pas de "l'antiracisme" une pose mediatique et de la bien pensance bon teint.
    Ca me fait penser a ceux qui donnent pour les actes de charité et s'en font une publicité.

    Pour definir le mot racisme, on est bien obligé d'utiliser le mot "race".

    Ca ne passe pas le vocabulaire en ce qui me concerne.

    Si je peux ajouter, j'accorde de la valeur a UNE distinction entre les hommes:
    Leurs actes, leur mérite.
    Je me fous de leur race (Désolé...), de leur origine sociale, de leur nationalité de tout ce que vous voulez en comparaison à ce qu'il font.

    Eric Zemmour n'est pas mon gourou, je n'ai pas de gourou.

    RépondreSupprimer
  37. Eric Zemmour n'est pas mon gourou car me faisant seul mes propres opinions à partir de constats.

    La race qui est un vecteur de racisme dont le mot fut inventé 402 ans plus tard, et dont la plupart des gens ne retiennent que ce qu'en a fait le national socialisme Hitlérien. Faudra repasser niveau crédibilité...

    Il y a un raciste ici qui se nomme Eric (Drouin) car pense qu'il existe une hiérarchie entre les races pouvant se constater via certaines aptitudes physiques n'étant pas toutes les mêmes d'une race à une autre : L'exemple du Tibétain de base pouvant supporter une plus importante baisse du taux d'oxygène en haute altitude que n'importe quel Français...

    Il ne faut pas oublier que la théorie du racisme n'est pas née de "Mein Kampf"...

    Le mot "race" n'est devenu tabou que pour les gens comme toi pour qui tout ce qui ne rentre pas dans la case "bien pensance" est forcément tabou !

    Et si nous sommes tous identiques pourquoi tenter de préserver même un semblant de culture ? Principe nauséabond que le tiens qui conduit à ce genre de carnage intéressant tout particulièrement les personnes contre qui vous autres gauchistes croyez vous battrent.

    Nous sommes irrésponsables alors que vous autres ne prennez que ce qui vous arrangent en réniant de manière systématique tout le reste !? Laisse-moi rire...

    Faudra pas compter sur moi pour venir ramasser vos restes à la petite Cuillère...

    RépondreSupprimer
  38. @freddo : mais peut on utiliser le mot race si ce n'est pour ne pas hiérarchiser ? Pouvez-vous concevoir cela mon cher freddo et laissez les gens libres ? Je vais me répéter mais distinguer les races ce n'est pas les stigmatiser : la distinction signifie la fois la différence et l'élégance...on peut faire pire comme évaluation du mot race dans sa langue, non ?

    En vous attaquant à la langue vous déplacez le débat sur les vraies causes du racisme. Votre conception (que le mot race utilisé par un peuple mène forcément au racisme) je pense que vous vous attaquez à des problèmes de surface, que vous ne voulez pas en fait utiliser un mot beaucoup trop connoté. Je vous suggère plutôt de stimuler une bonne éducation parmi les gens, d'apprendre le respect, plutôt que de supprimer un mot. Supprimer le mot ne va pas faire disparaître cette "colère qui se trompe de cible" comme disait Mauriac. La nature humaine si vous me suivez...

    Attaquez vous aux VRAIES causes : votre raisonnement qui conduit à penser que si on utilise le mot race conduit au racisme est très très dangereux et cela vous permet d'évacuer les causes sociales derrière tout cela pour un combat de surface finalement très puritain....de toute façon nos yeux ne nous tromperont jamais sur les différentes variables de couleur de l'épiderme humain et j'ai envie de dire tant mieux ! Et il faut dépassionner ce combat sur le racisme : ça mène vraiment partout et n'importe ou...bientôt il y aura du racisme dans mon yaourt, dans mon youka de bureau, après etre si nauséabondément présent dans ma langue...

    Mais c'est là ou je ne suis plus ces gens : on a déjà des lois sur le sujet...que veulent-ils d'autres ? Des camps de rééducation ?

    RépondreSupprimer
  39. Comme l'a déjà dit M. Zemmour, toute lutte idéologique passe avant tout par une guerre des mots. Et en la matière, messieurs, la bien-pensance nous commande de ne pas dire "race" mais "ethnie". Obéissez, sinon vous jouez sur les peurs et propagez la haine !

    RépondreSupprimer
  40. Je crois qu'un des sommets en la matière c'est cette idée de "discrimination positive".
    (Pas une idée de gauche, mais plutot une idée du"génie anlo-saxon", que j'oppose au génie francais la dessus).

    En gros les "non races" ou "communautés", et bien certaines de ces "espèces" (sic) meriteraient par "anti-racisme" qu'on leurs donne des "quotas" pour qu'ils aient une meilleure "visibilité".

    Ce que ca cache pour moi c'est en fait du bon gros racisme en pretendant le contraire, tout ca a cause de la "bien-pensance".

    Un noir, un arabe, ou tout ce que vous voulez, sans ce systeme infect ne peux pas faire partie d'une administration (Par exemple) de par son seul mérite.

    Il est trop nul pour ca en fait.

    Je trouve ca minable et completement contraire au modèle francais et meme au bon sens.

    Bradons le concept de competence et de merite pour se donner de la bonne conscience.
    nivellons vers le bas, et prennont en plus "les minorités" pour de la merde.

    Merci Mr Sarkozy.

    RépondreSupprimer
  41. Marre que la plupart des gens ne comprennent pas que la hiérarchisation des races puisse être autre chose que la définition que lui en donna le National Socialisme Hitlérien !

    Notre langue est basée sur l'ethymologie qui ne doit pas être supplantée par la sémantique ne faisant que servir de propagande à n'importe quelle faction politique détenant le pouvoir !

    Etre raciste ne signifie pas que l'autre me soit inférieur sur le plan intellectuel, ni même qu'il faille le tuer car étant impur, mais plutôt que ses aptitudes physiques (qui s'améliorent avec l'entraînement) soient inférieures ou supérieures aux miennes à cause notamment des lieux de naissance qui ne sont pas les mêmes (vivre en haute altitude n'ayant rien à voir avec le fait de vivre au niveau de la mer).

    PS: Faut cesser de simplifier les choses à l'extrême comme quoi toutes les personnes soutenant ici Eric Zemmour seraient des Sarkozyste étant donné que telle n'est pas du tout le cas !

    RépondreSupprimer
  42. Honnetement Kami, la hierarchisation des races pour moi c'est bidon parce que votre asiatique tibetain, s'il passe sa vie au soleil sous les tropiques, un noir alpiniste sera surement meilleur physiquement que lui dans ce domaine, et son entrainement viendra de ses efforts qui plus est.

    Les caracteristiques genetiques en face de la volonté humaine ca ne fait pas le poids.

    L'idée qu'on est ce qu'on fait est plus importante que son origine pour moi, aprés je ne suis pas geneticien ou scientifique, qui d'ailleurs ne m'ont pas l'air d'accord sur le sujet du poids des differences innées.

    Je trouve juste ridicule, comme vous, que le mot "race" provoque un tollé dans certaines circonstances, et soit utilisé dans d'autres sans problèmes,...

    Tout ca au nom du "politiquement correct".

    RépondreSupprimer
  43. Il me semble tout de même que le tibétain sera plus apte que n'importe quel français dans le fait de résister à une baisse du taux d'oxygène en altitude si les deux naissent au tibet, et ce malgré le fait que les deux subissent un entraînement identique.

    la différence se fera de moins en moins grande au fur et à mesure des générations.

    RépondreSupprimer
  44. Loin d'etre un expert, il me semble que l'evolution genetique ne depends pas de l'environnement.
    (Au moins pas uniquement, ca semble tres complexe et non resolu).

    Je maintient que quelque soit votre capital ou handicap genetique (De toute facon avec les histoires de genes recessifs, il y aura toujours des surprises), c'est ce que vous en faites qui compte.

    RépondreSupprimer
  45. je me suis inscrit pour l'enregistrement de l'émission du 14 mais prochain. Y a t-il un code pour se retrouver parmi les Zémouriens...?

    RépondreSupprimer
  46. Faudrait poser la question aux membres du Virage Zemmourien sur Facebook.
    Il me serait possible de m'inscrire pour cette même émission si tu souhaites ne pas te retrouver seul parmis un public lobotomisé ?

    RépondreSupprimer
  47. je veux pas m'inscrire sur facebook..
    oui si tu veux on se donne rendez vous un peu avant kami.

    RépondreSupprimer
  48. Zemmour absent de la prochaine émission...un deuil survenu dans sa famille l'empêchera d'assister à l'enregistrement d'On n'est pas couché, ou Bayrou viendra à présenter son livre.

    Les amis de Youssoupha doivent etre très ravis ainsi que les nombreux bien-pensants qui détestent le journaliste, vu que personne ne leur a appris à zapper, ils vont pouvoir regarder l'émission en mode "safe" pour leur idées (on est content pour eux).

    Ah oui sinon Yassin Belatar vient de créer "ferme-là Zemmour", un site visant à...bref vous m'avez compris : à satisfaire les pulsions anti-démocratiques des gens qui ont plein de haine à déverser sur lui. Super programme en perspective : le niveau d'argumentation risque d'être bien bas.

    Inouï comme Zemmour inspire les cons, il devient un pole-emploi dans ce pays c'est sur.

    RépondreSupprimer
  49. Dommage, juste le jour où Bayrou vient. Mais bon, il n'a pas choisi...

    RépondreSupprimer
  50. Il y en a quelques-uns comme ça, qui focalisent la haine des cons. Plus ce qu'ils disent est juste, plus les cons les haïssent... cela doit être normal, après tout.

    RépondreSupprimer
  51. http://jeanmarcmorandini.tele7.fr/article-26314-exclu-belattar-fr4-lance-une-campagne-anti-zemmour-fr2.html

    Il faut de ce pas créer une ligne de T-Shirt "Ferme-la Yacine !"

    Marrant ce Yacine qui souhaite se servir des valeur du Marché (un T-Shirt "cool") afin de discréditer et diaboliser un journaliste...que dire ? Reporters sans frontières ne va évidemment pas réagir. On serait sous un autre régime, la stigmatisation de journalistes que beaucoup de par le monde connaissent n'offrent pas les mêmes réaction d'un pays à l'autre. Ici c'est vu comme "cool"....

    RépondreSupprimer
  52. Bonne initiative que ce t-shirt qui me permettra de me défouler sur l'inconscient qui osera en porter un devant moi! ^_^

    RépondreSupprimer
  53. Il ne faut surtout pas descendre au niveau de ce type.
    (J'avoue admirer Zemmour face a Wolton par exemple. Wolton qui est si mauvais, bon sang ou sont les contradicteurs de bons niveau !??)
    Encore et toujours un moyen de se faire de la pub.

    "La societe du spectacle".

    Cela dit des reactions de Pavlov hoquetantes en guise de reponse, c'est pas bon signe.
    Ca brasse du vide, ca n'a rien a repondre.

    On ne peut pas eternellement camoufler le neant en periode de crise.

    Qu'est ce qui va se passer quand ces gens vont se rendre compte que les médias ne paient pas le loyer ? Ne remplissent pas le frigo ?

    (ou qu'il ne pourront plus se payer le T-Shirt"cool" en guise d'opinion lavable...)

    Il va bien falloir repondre aux questions qu'Eric Zemmour ose aborder...

    RépondreSupprimer
  54. Tiens j'ajouterai juste une chose a propos des gens qui nous caricaturent la caverne de Platon...

    Ca n'est pas le pseudo-gauchistes (Il n'y a pas que les gauchistes !) qui croient a la bien-pensance le pire.
    Parce que les ecailles peuvent leur tomber des yeux devant la realité.

    Le pire c'est le tribal, le petit rat mediocre, qui vous sert la bien pensance en n'y croyant pas une seconde (Ceux là on est obligé de se retenir de pas leur en coller une, mais bien sur ils, ne vont pas souvent seuls...D'ailleurs afligeant de voir la difference de comportement quand ils sont seuls...), pour mieux pouvoir preparer ses petits coups.

    Celui qui hurle au racisme ou a l'injustice sociale comme pretexte pour bruler la voiture de son voisin smicard parce qu'il a "trop la haine".

    Ou l'autre qui magouille en reseau associatif ou autre en se pretendant "anti-capitaliste" pour mieux vous cracher dessus le jour ou "il arrive".
    (La on peut en coller des ex-68tards ou pseudo rebelles).

    La bien pensance, c'est leur arme pour les empecher de vous laisser les appeler par leur vrai nom.

    Crapule minable ou margoulin...

    RépondreSupprimer
  55. Eric Zemmour est génial, notamment pour la jeunesse d'Europe a qui il donne une vraie vision sur les raisons de la faillite totale du système mondialiste et apatride en ce début de 21ème siècle.

    Eric devrait être plus souvent sur les plateaux de TV.
    A lui tout seul il casse le paradigme absurde et dangereux qui entraîne la France et l'Europe vers une paupérisation croissante. Ce paradigme fatal à la jeunesse d'Europe et de France tient en quelques concepts seulement:

    - antiracisme,
    - mondialisme marchand,
    - incontinence procréatrice des jeunes femmes du tiers-monde,
    - peoplelisation pour détourner l'attention des vrais sujets qui fâchent: chômage de masse des jeunes, pauvreté, insécurité, lois des bandes ensauvagées
    - pillage de l'intelligence de la jeunesse d'Europe et de sa capacité de découvertes au profit d'une minorité de mondialistes capitalistes voyous qui détournent une part croissante des rendements.

    Eric tu mérites notre soutien.

    Vision21

    RépondreSupprimer
  56. Sans rentrer dans le débat des idées (pour l'instant, je m'économise) c'est l'apparente contradiction du personnage.

    Je l'avais découvert à l'occasion de son livre "le premier sexe" chez Ardisson. Son entrée sur le plateau, tout sautillant avec le sourire de l'enfant qui vient de réaliser son reve. On est content pour lui. J'imagine le sourire de mon fils si je lui annonçait que je lui offrait la dernière Playstation ou même le mien si ma copine me proposera un nuit à trois avec sa meilleure amie.

    Plus c'est gros plus ça passe, en surfant sur la vague de nostalgie de l'ordre ancien, vague initiée par Finkelkraut et consorts, il peut enfin atteindre la notoriété et enfin exister ! La polémique, le syndrôme "seul contre tous". Il a trouvé le filon. A la manière d'un Soral qui avait à son époque séduit le même Ardisson.

    Autant Soral m'avait un temps amusé par ses propos provocateurs (un temps), autant quand Zemmour se met à parler du temps regretté où l'homme en avait dans le bénouze, on a du mal.
    Est-ce l'aspect un peu précieux et efféminé du personnage ? Je crois qu'il y a de ça. Il faudrait demander à des femmes. J'ai du mal que les femmes attirées par le genre de male tel que regretté par Zemmour, soit attirée par ce dernier.
    On sent de l'aigreur chez lui et la hargne des petits. Car je dirais à la Zemmour, "on sait très bien" que les petits ont moins d'assurance que les personnes de grande taille (Obama/Sarkozy). Par nature plus faible, le petit doit déployer plus d'effort pour se faire accepter, pour séduire, pour faire sa place.

    D'ailleurs pour continuer le parallèle entre Soral et Zemmour, le premier ne regrette pas le temps passé où la femme était à sa place, il dit qu'il est macho un point c'est tout. Il n'a pas besoin que ce soit "établi" pour l'être. Le second regrette le temps passé car c'est seulement dans un cadre quasi-legal (la femme doit obéir à l'homme) qu'il peut espérer avoir un semblant de domination à l'égard du "second" sexe.

    Courageux Zemmour ? On pourrait le penser puisqu'il est souvent seul contre tous. Il se donne une attitude quasi-christique, que ce blog renforce d'ailleurs. Pour ma part je pense que les motivations sont plus vénales. Ce qui est en accord avec la pensée Zemmourienne pour qui l'homme est foncièrement mauvais. Il y a d'ailleurs là un paradoxe du personnage à creuser, mais je n'ai pas le temps aujourd'hui. Pour en revenir à son courage, il reste malgré tout sélectif dans son combat des communautarismes. Il ne manquerait plus qu'il se fasse traiter d'antisémite.

    … À suivre...

    RépondreSupprimer
  57. La ou je suis d'accord c'est sur le fait qu'il a un "fond de commerce" vu qu'il est dans les médias.

    En fait il dit que la litterature est sa motivation, mais il est quand meme assez bon sur un plateau de télé. (Sinon il n'y serait plus depuis longtemps).

    Le danger c'est le piège de la notorieté (De l'ego pour etre plus clair, qu'il se prenne pour un porte parole...) et des a prioris (On se rappelle de sa gaffe avec la manifestation de "lutte" politque imposée à des enfants par des profs...Qui s'averait etre de la lutte greco-romaine... ).

    L'interet de Zemmour c'est quand meme de pousser les politiques/people etc dans leurs retranchements.

    C'est toujours mieux que Drucker.

    RépondreSupprimer
  58. Pour répondre au père des ses enfants..(sic)

    Voici ma position:

    1. il ne s'agit pas de débattre sur Eric en tant que personne, alors que lui arrive sans effort avec une acuité d'esprit exceptionnelle à remettre l'église au milieu du village à chaque fois face aux gens de type "people/politique" qu'on lui présente; Il gagne par Ko à chaque fois.

    2. Son livre "premier sexe" est tellement vrai, tellement juste aujourd'hui. Ces nanas totalement instrumentalisées au/par le système quand elles sont jeunes pour être ensuite délaissées comme de vieilles chaussettes sitôt l'âge venu. Certaines se font tirer dessus et sodomiser dès l'âge de 14 ans comme des bêtes. Celles aussi qui plus tard s'engouffrent dans les procédures de divorces trôp facilement obtenues ont finalement eue pour mérite de rendre les hommes un peu plus forts et surtout moins naïfs. Elles ne se rendent pas compte qu'elles accèlèrent ainsi la descruction de l'environnement familial. Elles sont des vecteurs de paupérisation de familles entières souvent pour des motifs triviaux. Certaines s'étonnent encore que les mecs ne souhaitent plus s'engager aujourd'hui mais seulement les baiser, ce qu'elles adorent par dessus tout. Ce sont des créatures tellement sexuées!

    Lire des commentaires de mecs sur la psychologie d'Eric en dit long sur l'état de ces représentants de la gent masculine. Pauvre France ! Quand j'entend un mec parler comme une femme de psycho, je sors mon pistolet..! Le mec ferait mieux de réfléchir à son devenir dans ce système social et économique calamiteux. Il est clair que les nanas sont généralement trop libres aujourd'hui, et que ce gain de liberté n'est pas toujours bien géré, produit par suite des douleurs et des comportements abusifs.

    Eric n'est pas nostalgique de l'ordre ancien, il est seulement passablement plus conscient que la plupart de ces contemporains de l'état dans lequel l'ordre marchand extrême - en quelques décennies à transformé notre civilisation pourtant patiemment construite sur des siècles de génie d'Occident. Nous voyons le résultats et nos jeunes vont souffrir de cette dégradation générale.

    Non, non Eric n'est pas seul, loin s'en faut. il y a beaucoup de gens qui commencent à se réveiller..
    Et qui obscurément sentent que le désordre actuel va les engloutir.

    Cette prise de conscience va prendre du temps, mais le paradigme actuel est déjà obsolète, bourré de contradictions, et ce, dans différentes sphères: économique, sociale, environnementale, démographique. C'est le bordel total en réalité.

    Vous avez vu cette crise financière? Hallucinante! Le poisson pourri par la tête.

    A défaut d'arguments, "Le père des ses enfants" fait des commentaires sur le physique de Zemmour. C'est nul! C'est insignifiant. J'aimerais qu'il commente l'allure de certaines personnalités à la dégaine simiesque, genre "baggy rappeurs" échappés des tôles américaines.que l'on nous présente comme l'horizon indépassable de la modernité.

    Faire des commentaires sur la petite taille d'Eric est insignifiant. Plus sérieusement, je ne vois en quoi une haute taille conférerait un avantage sélectif aux humains. Il vrai que nos jeunes boustés aux aliments bourrés d'hormones tendent à grandir. Si au moins ces hormones de croissance pouvaient aussi bouster l'intelligence ce serait top, mais ce n'est pas le cas. C'est donc un non événement.

    A suivre

    RépondreSupprimer
  59. @ père de ses enfants (dont j'espère bon géniteur) :

    Je ne vous suis pas totalement dans votre perception de Zemmour. Bon déjà le fait que vous commenciez par la personne au lieu de discuter de ses idées me semble un rien suspect car on attaque la personne sur ce qu'elle est, non sur sur ce qu'elle dit : on se déplace du débat d'idées pour mieux discréditer. Cette tactique trotskiste dont vous faites usage contre le journaliste n'est pas très élégante pour entrer dans le débat...avez-vous entendu parlé de l'expression "présumé innocent" ?

    Donc je ne passerai que très vite sur votre conception darwiniste de bistrot, ou comme Zemmour est petit, c'est forcément l'histoire éternelle de la revanche des faibles. Eric fait 1M75 (ce qui est un peu plus que petit) et donc c'est votre perception audiovisuelle qui est faussée (choix des angles de caméra, Naulleau plus costaud, table un peu haute laissant que peu de poitrail à l'image...).

    Lorsque vous parlez de préciosité, je pense que vous confondez avec le raffinement. D'autres qui sont dans cette préciosité et maniérés sont davantage des Sliimy que des Zemmour.
    Vous pointez le fait qu'il plat aux femmes. C'est tout à fait vrai et sachez que contrairement au préjugé : ce ne sont pas (que) des vieilles catho tradi...mais chez les jeunes notamment (pas tradi, pas scoutes cathos, contrairement à ce que vous auriez pu croire)

    exemple sur ce blog :

    http://iletaitunefoissurleweb.wordpress.com/2009/03/15/eric-zemmour-est-sexy/

    Non : une des clés pour bien comprendre sa hargne en interview est l'ostracisme permanent des progressistes. Les 68ards depuis 40 ans nous ont habillé la France d'un costume traditionaliste éprouvant pour les moeurs (pov' chéris !), rigide et compassé pour mieux nous "libérer" et ils ont gagné culturellement. Mais ils ont eu l'habileté de nous faire croire que l'on était libre de croire à leurs valeurs alors qu'en fait pas du tout : leurs valeurs sont aussi rigides qu'avant car si vous n'êtes pas féministes, internationalistes et libertaires, vous n'êtes qu'un (au choix) : réac/passéiste/macho limite FN. Or la démocratie n'est pas qu'un régime c'est aussi une forme de société et accepter la contradiction, la critique ne doit pas vous encarter dans une case.

    Or Zemmour habitant à Paris (ville dominée par les progressistes - sauf dans le XVIe) et travaillant dans la profession journalistique, il côtoie beaucoup de libéraux libertaires issus de la pensée 68arde, mettez vous donc à la place de Zemmour qui ne cesse de rappeler des vérités : que tous les idéaux 68ards n'ont fait que servir le Marché qui est aujourd'hui cause de nombreux torts. Cette analyse juste Historique permet donc l'analyse critique du progressisme (car dominant et dans une démocratie l'on se doit de critiquer les valeurs dominantes, c'est dans un régime totalitaire que l'on se tait à ce propos...or ici on est pas vraiment libre de les critiquer : pointer cela est d'un gage pour la qualité de liberté d'expression de ce pays).

    Or les féminismes, internationalismes, libéralismes sont passé des idéaux à la pratique ont tué les classes moyennes, gardiennes de prospérité pour un pays, tué la justice sociale et tout protectionnisme qui le permettait ainsi son ascenseur républicain (lié), excluant la jeunesse du travail et fait de nous des consommateurs de sexe et de relations (donc centralisés sur la sphère intime) comme horizon ultime de l'évolution des moeurs (ce qui produit une génération narcissique et égoïste en amour) du genre : pense qu'à ta bite tu seras libéré, évolué ! Quelle envergure de pensée sociétale !

    Bref imaginez que vous tombiez avec des gens qui continuent (donc sans avoir fait d'auto-critique, de remise en question) à promouvoir ces valeurs comme si c'était le Graal, que votre profession en regorge et que la sphère médiatique dans laquelle vous travaillez l'incarne. Cette génération finalement la plus gâtée du 20e siècle, et pourtant culturellement agressive : elle s'est débarrassée de la génération précédente en les qualifiant de "fachos" et écrasé la génération suivante - nous - en nous précarisant et aliénant : l'on est pas libre de remettre en cause ces valeurs, que nous étions les plus gâtés du monde à avoir des parents "potes" et pas autoritaristes alors qu'ils nous ont rien laissé pour l'avenir (génération hors du monde du travail, 8 à 11 ans pour s'insérer en moyenne professionnellement....) mais ont seulement favorisé les idéaux qui servaient à leur génération, selon des codes de prospérité propre à une époque seulement mais hélas pas la notre...comme si ton grand frère pique ta tirelire en te promettant que tu seras le gars le plus cool du monde parce que t'es pote avec lui. Lamentable (chose que je comprend : j'ai eu des parents 68ards).

    D'où la hargne qu'il produit face à cette pensée chez les ses contradicteurs.

    Concernant son désir nostalgique de régime ou l'on dominait les femmes, je vois que la propagande 68arde marche bien encore : Zemmour ne cesse de dire que dans un couple c'est la femme qui a le pouvoir psychologique et que cela a toujours été.

    Comme beaucoup il pense que ce sont elles qui font tourner le monde. Et je vous rappellerai que ce qui dominait avant dans un couple, c'est la guerre. Si le mari n'allait pas à la guerre, sa patrie/le Roi le fusillait et s'il y allait il prenait aussi le risque de mourir. Donc c'est une forme de régime qui conditionnait le fait que la femme règle le quotidien et ait cette place : les circonstances : non l'homme...mais pour l'homme croyez-moi que ce n'était pas la panacée non plus.

    De plus certaines journalistes rejoignent la pensée de Zemmour sur ce sujet et ce mythe de la femme soumise, donc ce n'est pas qu'histoire de machisme :

    http://www.dailymotion.com/video/x4dqeo_natacha-polony-feminisme_news

    C'est aussi les raisons pour lesquelles il est utile d'écouter Zemmour, c'est qu'il remet les points cardinaux de l'Histoire en place, offrant un regard oblique sur le présent par l'éclairage du passé. Notamment le fait que beaucoup de progressismes ont eu lieu dans l'Histoire (ce qui sous-entend que nous sommes une génération arrogante car se sentant plus évoluée que nos ailleuls et je pense que toute génération est tombée dans ce poncif) que les moeurs n'étaient pas si frigides que ça avant Mai 68 (l'Elysee qui était une bombonnière à partouzes avec la Pompadour, la tradition paillarde française...) ce qui fait relativiser les progressismes d'aujourd'hui, qu'ils soient sociétaux ou politiques : les idéalistes qui oublient qu'avant eux toutes sortes de pensées politiques ont été mises en place - toujours dans le bien de l'humanité - aussi bien par des rois (l'anarchie sous Pétaud ou tout le monde ordonnait la marche à suivre) que par des régimes démocratiques (le pouvoir directement au peuple avec la 4e république qui ne fonctionnait pas).

    La lecture de l'Histoire a quelques enseignements plus qu'utiles. Zemmour peut etre apprécié pour cela aussi.

    Quant à l'admiration christique : faut relativiser : on l'aime surtout car il vanne sévère. Comme on est fasciné par le méchant dans le film plutôt que le gentil héros : le méchant se permet tout.

    Sur la contradiction d'Eric je vous rejoins bien que ce n'en soit pas vraiment une : il n'a aucun complexe à faire "le sale boulot" : l'homme est mauvais et il ne le nie pas au moins ou feint de l'ignorer. Mais la civilisation c'est lorsqu'on canalise nos violentes pulsions. Si c'est pour faire avancer le débat d'idées ça ne me dérange pas (si l'on sophistique le langage : que l'on ne tombe pas dans l'insulte, l'intimidation, l'agressivité, mais par l'argumentation musclée bien sur).

    Impossible qu'il se fasse traiter d'anti-sémite car étant juif berbère d'origine cela le dispenserait je pense (mais on est jamais à l'abri de cette injonction à la mode c'est vrai).

    Bises au enfants.

    à suivre

    RépondreSupprimer
  60. J'ajouterai concernant l'illusion de la libéralisation des moeurs des auteurs de poids du passé comme Sade ou Choderlos de Laclos qui ont décrit leur époque pas vraiment comme une société coincée...

    J'ajouterai qu'Eric Zemmour a totalement raison lorsqu'il dit que les 68ards ont destitués les dernières valeurs qui résistaient au Marché (Nation, Famille, Patriarcat..) et que le féminisme n'a pas rendu les femmes plus heureuses mais lui a remplacé un corset par un autre.

    @père de ses enfants (vous avez fait le test ADN ?) : du passé tout n'y est pas ringard et désuet. Si certaines idées traversent les siècles, bien que venant du passé, c'est qu'elles sont plus modernes qu'on le croit.

    RépondreSupprimer
  61. Bellatar mouché : son inélégance à sortir une campagne de T-shirt contre Zemmour alors qu'Eric vient de perdre sa mère ne lui fait pas bonne publicité.

    http://www.lepost.fr/article/2009/05/07/1526817_yacine-belattar-france-4-contre-eric-zemmour-l-operation-de-mauvais-gout.html


    Toutes mes condoléances à la famille Zemmour.

    RépondreSupprimer
  62. Je rejoins également le Général : les 68ards sont à l'origine du courant dominant libéral-libertaire qu'incarne la Droite Libérale comme la Gauche sociétale et qui domine culturellement notre pays.

    En effet la libéralisation des moeurs, censée etre le summum chic de notre évolution, n'est qu'un conducteur de comportements de consommation (donc valeur flattée par le Marché) en plus de n'être que du domaine du loisir. Etre esclave de sa bite comme seul horizon évolutionniste c'est vrai que ça ne fait pas très sérieux.

    RépondreSupprimer
  63. La majorité des 68tards ont de toute facon tourné leur veste d'une facon ecoeurante.
    Rappel, nous parlons de trotsko-maoistes-
    "Contre les mechants capitalistes et l'egoisme petit bourgeois"...
    Quelle farce !!!-Les plus brillants ont souvent fini....Dans la pub, les médias...
    De la Révolution, ils ont au moins gardé le sens du slogan...

    Le summum de notre evolution c'est consommer.
    N'importe quoi mais consommer...

    Dommage que la terre soit pas assez grande pour ce stade de l'evolution...

    RépondreSupprimer
  64. Sur la libéralisation des moeurs la série "Rome" illustre une époque beaucoup plus libérale que notre époque !
    Et ce n'est pas que de la fiction...c'est le passé aussi.

    (je ne saurais évidemment que vous susciter à tous sa vision).

    RépondreSupprimer
  65. C'est une série transgressive avec beaucoup de valeurs de notre époque (mythes féministes, sociétaux, impérialistes...) et réévalue la morale de l'époque (dictée par les circonstances).

    Une série à l'origine du républicain bourrin assumé John Milius, auteur du barbare "Conan", film à la sublime musique paganique de Basil Poledouris.

    à voir immédiatement.

    RépondreSupprimer
  66. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  67. Peut etre qu'il y a eu une certaine euphorie sexuelle entre la fin des années 70 et le debut des 80's, mais je pense que c'est bien retombé.
    Le divorce, le Sida, les difficultés economiques (Sans argent on n'est pas très sexy...), on quand meme largement joué leur role.

    Il y a certainement une enorme marge entre la "liberalisation des moeurs" que vous pouvez voir dans les médias et la vie concrete des gens.

    RépondreSupprimer
  68. Qui à vu frightmare (film britannique de 1974) hier à 1h sur arte ?
    evidemment les films qui dérangent on les met tard...

    j'ai trouvé ça intéressant sur le système judiciaire et medical bancal.

    ps : je ne savais pas que c'était la mère d'éric qui était décédée...toute mes condoléances pour la famille et ce moment très douloureux.

    RépondreSupprimer
  69. Pas vu ! Mais les histoires de réinsertion sociale de nos amis les cannibales sont toujours captivantes et intéressantes d'un point de vue sociétal !

    La structure narrative a l'air bien plus audacieuse que la mise en scène un peu compassée.

    RépondreSupprimer
  70. Zombie de Romero est un sommet du genre.
    (Les zombies, et surtout les survivants...Au supermarché...)

    Vous remarquerez que des elements de la "pensée" de 68 (En fait les pires tares sont le positivisme/progressisme bèlant et le dogmatisme "centralisé dogmatiquement"....) a souvent et immediatement ete critiquée et tournée en dérision.

    La plupart du temps diffusion très limitée a l'époque...
    (Et aujourd'hui...Mais internet change la donne pour le moment)

    RépondreSupprimer
  71. "Zombie" un de premiers films a critiquer la société de consommation en faisant des exclus de cette société des Zombies...manière détournée par le cinéma de genre de parler de problèmes contemporains. Son remake "L'armée des morts" est pas mal non plus : plus fun et axé survival (la critique reste plus en sous-texte qu'en allégorie pure).

    @Harry : je vous comprend mal sur les éléments de la pensée 68arde : pouvez vous préciser pour moi (car j'ai eu du mal à vous traduire là) ?

    RépondreSupprimer
  72. (Désolé de ne pas etre assez clair)

    Sur l'euphorie sexuelle ?

    C'est simple, ca n'est pas parce que les médias nous vendent une pretendue "sexualité liberée" que tout le monde y a accès !

    Sans etre un fanatique de Houellebecque, il y a un personnage d'un de ces romans, totalement exclu de cette norme de comportement, qui fini par se suicider...

    (Passons sur les difficultés a s'adapter a la doxa comportementale "fémnisée"...Ca se paie. Et par tout le monde...)

    De plus la destruction des structures traditionnelles en vue d'une societe plus "ouverte et plus juste" (sic) a abouti a un modele consumeriste generalisé.

    On consomme du sexe, et des relations, tout est jetable et vouée a l'obsolescence programmée...

    Regardez le modèle de production...On ne repare plus, on jette et on remplace, c'est le fondement de tout a tout les niveaux.

    (Discutez avec un garagiste, avec un technicien qui a connu les modeles de productions techniques avant les années 70-80...On ne fait rien pour durer. C'est normal, si vous etes avec quelque chose qui dure et qui est reparable, vous n'achetez rien de nouveau !)

    Les rapports humains en viennent a fonctionner de la meme facon.

    Je ne pense pas que c'est la pensée de 68 a l'origine de ce modele deséquilibré, je pense que ce modele a recuperé le coté destructeur de 68 mais envoyé aux orties (Souvent sans l'avouer bien sur ) le modele gentillet/ou toute "revolution socio-economique concrete" qu'il opposait aux traditions.

    Les 68huitards etaient niais au fond, et n'avaient aucune epaisseur.
    Resultat, très faciles a retourner...

    C'est plus ou moins ce que Zemmour remarque.

    C'est de cette facon qu'un Kouchner fini chez Sarkozi...

    RépondreSupprimer
  73. Pas étonnant que ce type, étant perçu comme un gentil dauphin par les siens, finisse par rejoindre Sarkozy qui, malgré ses très nombreux défauts, était le seul candidat de crédible pour devenir président de la république.

    RépondreSupprimer
  74. @Harry : je vous suis mieux sur la libéralisation économique qui conduit à la libéralisation sexuelle (développée dans le bon "extension du domaine d la lutte" seule bonne adaptation ciné de Houellbecq). Je vous rejoins en tout point. J'ajouterai qu'il y a une conduite historique évidente : avec une génération gâtée comme guide on comprend les résultats.

    Kouchner, sans commentaires....moi je ne digère pas son goût du droit d'ingérence.

    RépondreSupprimer
  75. Oui et puis "liberalisation", ca ne change pas le fait que la misère existe dans ce domaine aussi...

    En plus je serais curieux d'avoir des statistiques comportementaux, parce que ca n'est pas parce que les médias projetent une certaine image que la majorité s'y conforme autant que ce qu'on peut croire.

    Général, si on a de bonnes intentions, on ne peux faire que le bien...

    RépondreSupprimer
  76. Je vois que j'ai des amis ici, donc je vais répondre au fur et à mesure.
    Je vais donc commencer par le plus facile : Vision21.

    Tout d'abord c'est par ce genre de réponse que je vois le danger de la prose de Zemmour lorsqu'elle tombe entre de mauvaises oreilles. Mais comme tu m'as fait rire, tu ne m'en voudras pas de te répondre en te tutoyant à ta "position" et sur les 1 et 2 (qui se mélangent un peu à la fin) :

    1. Il s'agit de débattre sur ce qui me plait, je ne vois pas toujours des commentaires sur les idées ici et en plus je ne sépare pas les idées de la personne, car c'est l'individu qui produit les idées pas l'inverse. Le commentaire sur son physique était une boutade sous forme de constatation (que cette assemblée de gens sensibles, raffinés et distingués, qui pourtant devraient partager avec Riri son amour de la littérature, devrait comprendre), j'avais même dit "à la Zemmour" pour éviter toute confusion. Car je ne sais pas si vous l'avez remarqué, c'est que Rico emploie très souvent des affirmations du genre : "on sait très bien", "tout le monde sait", "la vérité c'est que", "c'est évident ".

    2. Au point où tu en es tu peux aussi dire "enculer" au lieu de sodomiser ça ne me choque pas trop tu sais. Tu ne m'en voudras pas de digresser un peu là-dessus mais une phrase m'intrique : "Elles se font tirer dessus ou sodomiser dès l'âge de 14 ans comme des bêtes". Je me suis d'abord dit que tu te fourvoyais en écrivant cette phrase car d'une part les animaux n'utilisent que rarement des armes à feu, et s'ils le font c'est pour imiter les hommes et d'autre part la sodomie, même si certaines espèces la pratique occasionnellement je ne le nie pas, est un comportement essentiellement humain. Mais ensuite je me suis dit que tu faisais sans doute référence à des animaux victimes de chasseurs, ce qui me semble non seulement plus logique mais nous apprend qu'à leur manière les chasseurs aiment vraiment les animaux. On comprend mieux pourquoi ils défendent ce droit avec une telle vigueur.

    Si je peux me permettre de marquer mon désaccord, sur la manière dont tu appréhende les femmes, elles n'adorent pas être baisées, elles adorent être BIEN baisées, nuance. Mais c'est évidemment plus facile de faire porter le chapeau de sa propre incompétence à l'époque. Pour ça les livres de Rick sont du pain-bénit pour certains : "Mon petit, si tu n'arrives pas à choper, ce n'est pas parce que t'y prends comme un pied, c'est la faute à 68. Et si tu t'es fait largué c'est parce qu'on leur a mis ces conneries d'idées psychologiques à la con, pas par parce que tu es éjaculateur précoce." Attention je ne généralise aucunement, j'argumente juste à partir de mon expérience personnelle. Bien que au contraire de Ric qui dit parfois "on connait les chiffres" sans jamais les donner ces fameux chiffres alors qu'on les attends avec fébrilité, je pourrais citer Brassens qui dit que "95% des femmes s'emmerdent en baisant". Je sais Brassens est aussi un dangereux progressiste et ses sources sont sujettes à caution. Mais bon à l'incertitude près ça fait quand même pas mal. Autant dire pour paraphraser ta conclusion : pour les femmes se faire baiser est un non-événement.

    J'aurais pu conclure là-dessus, mais je voulais continuer malgré tout. C'est comme quand je baise, j'aime quand ça dure.

    Alors on ne peut rien dire de la psychologie de Ricou? Alors que lui nous assène son analyse de la psychologie des individus qu'il critique (dans les deux sens du terme) et même de la société occidentale (enfin de la société parisienne ce qui revient au même). J'ai bien le droit non ? Et pour aller plus loin même je dirais qu'il a trouvé un moyen en or de choper.
    Une remarque : je crois que tu te réfrènes encore un peu trop quand tu dis que les femmes sont trop libres aujourd'hui, tu pouvais dire sans craindre de me choquer : "toutes des salopes sauf ma mère" en ayant une pensée émue pour Eric en ce moment qui vient de perdre la seule personne sainte au monde (je sens que je vais me faire allumer là).

    Mais bon je ne veux surtout pas t'énerver. Et puisque tu me le demandes (tu dis "j'aimerais qu'il commente...") j'avoue que je préfère les chemises roses de Ricky aux pantalons "baggy" des rappeurs.

    ...A Suivre...

    RépondreSupprimer
  77. @ père de ses enfants :

    "le danger de la prose de Zemmour" : aucune diabolisation ne marche ici. Vous n'arriverez aucunement à montrer combien il est dangereux d'écouter Zemmour. C'est une tactique un peu ringarde si vous souhaitez le contredire : trouvez autre chose : des arguments, de la culture, ou de la sagesse populaire...que sais-je ? Mais le coté rouge-brun nauséabond que porteraient les analyses de Zemmour, on en rigole d'avance ici, ce débat a déjà été réglé.

    "Mais bon je ne veux surtout pas t'énerver" : oui bien il faudrait que vos intentions rejoignent vos actes car au vu du texte un peu condescendant et arrogant concernant votre réponse à Vision21 les intentions bienveillantes en semblent exclues. Je passe sur la réflexion sur la mère d'Eric.

    Pensez-vous réellement que Zemmour est lu juste par des puceaux qui n'assurent pas auprès des femmes ? Allez en parler au Général, son tableau de chasse est plus que parlant...
    Que Zemmour n'a pour seule fonction (à travers le "1er sexe") de déniaiser des garçons, boulot qui n'est plus pris en charge par leurs pères en manque de repères (sur les femmes, la place de la masculinité..) ? Il se peut que vous touchiez juste car j'en connais beaucoup dans ce cas. (quand est ce qu'on réouvre les maisons closes ?) C'est une piste de réflexion à ouvrir mais vous m'avez l'air chaud comme la braise à vouloir vous faire Zemmour plutôt que de rebondir à ses analyses.

    Une petite tisane et on pourrait discuter avec plaisir entre gentlemen autour d'un gros cigare Cohiba dans ce club qu'est le Eric Zemmour's.

    Sinon tout le monde aime les chemises roses d'Eric : elles font journaliste de canard provincial, manque plus qu'une Gitane maïs au coin du bec et des post-it en guise de bloc-note et il peut couvrir la rubrique des chiens écrasés.

    RépondreSupprimer
  78. il y a des pays ou les maisons closes sont légales,
    Ca ne règle pas fondamentalement les problèmes, c'est une autre approche, peut etre moins hypocrite.
    (Il y a un suivi des "prestataires de services" a tout le moins, ca permet aussi de mieux encadrer le proxenetisme)


    Ca ne modère pas en tout cas les excès de certaines féministes.
    (L'école Valérie Solanas par exemple.)

    Je suis d'accord pour que travail egal, salaire égal.
    Egalité de droits.

    En revanche m'expliquer que je suis mauvais parce que je suis né (Mais ne saviez vous pas extremistes ridicules qu'on ne choisi pas son sexe a sa naissance ?), vous repasserez.

    Un type etudiant la famille au Moyen-age m'avait raconté tout les problèmes qu'une "féministe militante homo" lui avait posés.
    C'est facile a comprendre, la famille au Moyen-age en Europe est très majoritairement patriarcale et influencée par la chrétienté.
    Fait historique.
    Mais non, la dogmatique en question ne pouvait pas accepter ca....

    Le summum de la provocation est de rester et courtois (voire galant, outrage ultime...) devant ce genre d'attitude stupide.

    Elegance oblige.
    (Toujours avec les femmes, meme si elles sont excessives...)

    RépondreSupprimer
  79. Je vous rejoins sur la condescendance idéologique que les gens ont (de plus en plus) de l'Histoire. Pour mieux faire passer leur fameuse "évolution" de la société, on manichéise et diabolise le passé. L'anathème plutôt que la raison. L'opprobre morale plutôt que les Lumières.

    En accusant le patriarcat, elle dédouanent tout un régime fondé sur l'inégalité que subissaient hommes comme femmes. Et taper sur des gens morts : quel courage ! quelle audace !

    De plus cela ne fait qu'attiser une guerre de sexes stérile (pourquoi en naissant homme je serais encarté "criminel de l'Histoire" ? Je trouve cela injuste et peu rassembleur).

    RépondreSupprimer
  80. Je rejoins aussi en cela le Général car de plus en plus de progressistes ne se décomplexent pas de se montrer carrément intolérants (lorsqu'ils n'étaient pas sectaires la plupart du temps). Sous couvert de discours moderne, les progressistes usent d'armes bien basses, passéistes et peu rassembleuses pour faire valoir leur idées.

    Les universités peuvent en témoigner avec leurs petits torquemada qui font dans l'arbitraire et la violence dans leur blocage, alors que ces deux armes ont été dans l'Histoire les préférées des fascistes. Tout cela sous l'oeil bienveillant et torve des profs qui eux, perdent de plus en plus de crédibilité à se déguiser en clown lors des manifs.

    Mais je ne souhaites pas diaboliser simplement relever les contradictions : ces étudiants (qui n'étudient pas tant que ça en fait) souhaitent par dessus tout se débarrasser de la méchante Droite (dans leur perception niaise) qu'il jugent fascisante (sont jamais allé en Corée du Nord ces naïfs) en utilisant eux-mêmes des méthodes qui le sont tout autant. On les voit répondre d'ici là : "mais nous renvoyons ce que nous subissons !" dans un discours geignard et plaintif : ridicule.

    RépondreSupprimer
  81. Bon je voulais répondre aux autres commentaires de la semaine dernière mais ça attendra.
    Je vais répondre à Alex deLarge. Je ne veux pas "faire marcher" une quelconque diabolisation, je dis ce que je pense sans réclamer ma part de la redevance télé moi. Je remarque malgré tout que Rackham le Rose arrive quand même à sourire et même rire quand on se moque de lui. Ce qui n'as pas l'air d'être le cas de certains ici.

    Je suis désolé si j'ai été un peu condescendant et arrogant, après avoir vu la prestation de Zemmour avec son petit ami Naulleau avec Lalanne je pensais que ce serait bien vu de se moquer des cibles faciles.


    Je suis bien content pour le Général et je le félicite, mais plus que la liste de son tableau de chasse (décidemment c'est une obsession ici !) ce serait l'avis de ses proies. Et puis entre ce qu'on dit et la réalité il y a toujours une marge.

    Et puis quand on a un tableau de "chasse impressionant" qu'a-t'on à craindre pour sa masculinité ?

    Pour rebondir sur quelque chose il faut un peu de surface. Les analyses de Ricky Z n'étant que des discussions de bistro avec un vocabulaire différent j'aurais bien du mal. Avec un gitane au coin du bec son discours passerait encore mieux.

    Je compte bien enseigner à mon fils comment se déniaiser mais sûrement pas à la papa (pardon papa, ne le prends pas personellement) donc pas seulement à tirer sa crampe.Au lieu de lui faire lire du Eric Zemmour, je luis ferai lire les nouvelles d'Anais Nïn ou la correspondance de cette dernière ave Henry Miller (rassurez-vous ça date d'avant 68).

    RépondreSupprimer
  82. N'importe qui de cohérent sait que la "politique réaliste" se fiche éperdument de l'idéologie ayant le pouvoir lié au suffrage universel, alors faut arrêter ("Le père des ses enfants" et les autres de même acabit) de tout simplifier au point de croire, et systématiquement faire croire de manière nauséabonde, que tout ce qui ne s'accorde pas avec les dérives liées aux suffixes du mot "liberté" ne méritent pas de perdurer.

    RépondreSupprimer
  83. Vais me traîner une réputation ici ! Ne vous en faites pas : si le Général est si rassembleur c'est parce qu'il porte la France partout sur son corps alors évidemment ça attise l'envie d'aller vérifier (n' privez pas les femmes je vous en conjure).

    @ père de ses enfants : alors en fait ici c'est un blog et non pas un plateau de télévision (je suis sur que cela ne vous aura pas échappé) donc si vous ouvrez un débat de manière belliqueuse (comme notre Riri qui l'a bien cherché) vous risquez de récolter ce que vous semez.

    Si les analyses de Zemmour sont "de surface" alors comment expliquez-vous qu'elles recoupent certaines de celles d'Emmanuel Todd (sur le protectionnisme national dont il jette mot dans son dernier livre), de Michel Onphray (sur le déclin de l'occident), d'Alain Soral (sur la féminisation)...bref des gens encartés (comme vous le faites avec le bistrot pour Zemmour) aussi bien à Droite qu'à Gauche et qui sont néanmoins de belles plumes ?

    Je ne compare pas seulement parce que ces gens font autorité dans leurs domaines mais c'est à une certaine intelligence toute française à laquelle je veux rendre hommage et auxquels participent selon moi tous ces acteurs. Si Zemmour est pour vous digne d'un bistrot je n'ose imaginer ou vous placeriez le niveau du bistrot aujourd'hui (si haut que ça ? car sur la chaîne Histoire il tient la dragée haute à beaucoup d'intervenant prestigieux).

    Ces analyses là perdraient subitement de leur poids dés qu'elle sont rejointes/recoupées/complétées par Zemmour ?

    RépondreSupprimer
  84. Merci de ne point faire oeuvre de mépris envers les bistrots et leur clientèle.

    Demande émannant d'un buveur d'eau.

    RépondreSupprimer
  85. Pour ce qu'il s'agit de l'etudiant en question, il etait extremement fatigué de cette confrontation.
    Il n'etait d'ailleurs pas du tout encarté.
    (Je crois pas que la "militante" etait affiliée a un parti politique non plus).

    Vous savez mon Père (puisqu'on est dans l'humour), ca n'est effectivement qu'un blog, on a le droit de faire de la dérision, mais je suis quand meme un peu atristé de voir que personne ne s'oppose a Zemmour de facon solide.

    Ca manque.
    Zemmour n'est pas dieu non plus, mon Père.
    (Je precise que je suis non croyant d'ailleurs, mais on a le droit de respecter le patriarcat virtuel.).

    RépondreSupprimer
  86. Une réponse aux père de ses enfants.

    J'avoue que ton pseudo "père de mes enfants" me rassure et m'interpelle tout à la fois. Voilà la puissance paternelle réaffirmée, revendiquée. Il doit y avoir un sacré vécu dans ce choix de pseudo, ou un esprit de résistance très fort à l’œuvre.

    Il était temps de s'affirmer dans sa moderne paternité, dans un contexte où la notion de "père de famille" et celle d'autorité paternelle n'existent plus. Tu sais très bien que le grand capital ne s'accommode pas de la moindre contrariété, et ne supporte pas le moindre contre-pouvoir. Exit le pouvoir au sein de la sphère privée familiale, comme ailleurs du reste. Tout sera devissé, et mis à plat. Le grand capital c’est de la glisse, de la logistique, cela consomme de l’espace. Cela déteste le temps et le vertical.

    En réalité, nous vivons dans un système post-moderne. La modernité vraie s’est l’invention du père, or le père a disparu depuis 30 ou 40 ans. Donc nous ne sommes plus des modernes. Nous sommes des néo-primitifs féminisés. Nous sommes dans l’esprit du nihilisme, des derniers hommes.

    Les meufs, sont trop libres dans le sens où tu le sais bien, cette liberté ne s'accompagne pas nécessairement d'un accroissement de leurs sens des responsabilités, notamment quand dans les 3/4 des cas, elles obtiennent futilement le divorce et créent les conditions pour chasser le père sitôt le divorce obtenu. Dans ce mouvement nihiliste, elles paupérisent leurs cercles privés. Elles ne savent ce qu’elles font.

    Non les femmes ne sont pas toutes des salopes sauf ma mère. Elles sont tout simplement amorales. Elles ne sont pas immorales, ni morales.

    Elles ont une activité sexuelle débridée; elle ne féconde que rarement; elles avortent beaucoup (140.000 avortements en France chaque année). Pendant ce temps les ressortissantes exotiques reproduisent comme à l'ancienne (merci les allocations familiales, y a bon la France).

    Ce qui est à l'œuvre ici c'est une progression arithmétique de type géométrique des naissances suivant l'origine ethnique des génitrices. Un changement visible de la substance du peuple européen français est à l'œuvre. Compare donc les images d'archives de la TV avec les images actuelles. C'est saisissant. Il n'est pas nécessaire d'observer l'équipe de France bleu nuit. A ce rythme là, dans 3 générations, il sera interdit de consommer du jambon dans le pays d'Astérix.

    Donc une modernité politique assumée est précisément celle qui génère un sentiment de force et de joie chez ses citoyens, et des conditions où les droits de l'homme sont avant tout les droits du citoyen. Trop facile de nous désinformer en nous faisant avaler l'énormité suivant laquelle nous aurions besoin encore d'immigration au prétexte que nos populations sont vieillissantes.

    Moins de baises stériles Mesdames, moins d'avortements, plus d’allocations de revenus pour les jeunes femmes qui suivent un enseignement supérieur et qui désirent enfanter, plus d'enfants de souche, moins de divorces et tout ira mieux dans 25 ans.

    La masculinité ne se réduit pas à la baise et au plaisir d'entendre sa meuf jouir en étant certain qu'elle ne simule pas. La notion du père est d'une autre nature, d'une nature plus spirituelle, plus grande, plus haute, plus distante, plus noble. Il est vrai que dans la modernité dégénérée actuelle tout est mis à plat, tout glisse, une seule dimension subsiste : l'horizontalité. A contrario, la dimension masculine, la paternité c'est encore un peu de verticalité qui reste dans nos sociétés.

    Tout est là. Nous voulons réintroduire de la verticalité dans les rapports sociaux, de la commande dans les réseaux. Cette généralisation de la notion d'égalité et des droits pour tous c'est l'esprit du nihilisme qui est à l'œuvre. Pendant ce temps le mondialisme apatride s'étend au profit de la surclasse. La classe moyenne locale est complètement baisée, divorcée, au chômage, surendettée, paupérisée, tiersmondisée. Dans cette dérive là, la femme est instrumentalisée par le système. Ce serait bon qu'elle prenne conscience de sa responsabilité. Pour cela, il faut la rééduquer dans le sens de l’innocence du devenir de l’Occident.

    RépondreSupprimer
  87. Une réponse aux père de ses enfants.

    J'avoue que ton pseudo "père de mes enfants" me rassure et m'interpelle tout à la fois. Voilà la puissance paternelle réaffirmée, revendiquée. Il doit y avoir un sacré vécu dans ce choix de pseudo, ou un esprit de résistance très fort à l’œuvre.

    Il était temps de s'affirmer dans sa moderne paternité, dans un contexte où la notion de "père de famille" et celle d'autorité paternelle n'existent plus. Tu sais très bien que le grand capital ne s'accommode pas de la moindre contrariété, et ne supporte pas le moindre contre-pouvoir. Exit le pouvoir au sein de la sphère privée familiale, comme ailleurs du reste. Tout sera devissé, et mis à plat. Le grand capital c’est de la glisse, de la logistique, cela consomme de l’espace. Cela déteste le temps et le vertical.

    En réalité, nous vivons dans un système post-moderne. La modernité vraie s’est l’invention du père, or le père a disparu depuis 30 ou 40 ans. Donc nous ne sommes plus des modernes. Nous sommes des néo-primitifs féminisés. Nous sommes dans l’esprit du nihilisme, des derniers hommes.

    Les meufs, sont trop libres dans le sens où tu le sais bien, cette liberté ne s'accompagne pas nécessairement d'un accroissement de leurs sens des responsabilités, notamment quand dans les 3/4 des cas, elles obtiennent futilement le divorce et créent les conditions pour chasser le père sitôt le divorce obtenu. Dans ce mouvement nihiliste, elles paupérisent leurs cercles privés. Elles ne savent ce qu’elles font.

    Non les femmes ne sont pas toutes des salopes sauf ma mère. Elles sont tout simplement amorales. Elles ne sont pas immorales, ni morales.

    Elles ont une activité sexuelle débridée; elle ne féconde que rarement; elles avortent beaucoup (140.000 avortements en France chaque année). Pendant ce temps les ressortissantes exotiques reproduisent comme à l'ancienne (merci les allocations familiales, y a bon la France).

    Ce qui est à l'œuvre ici c'est une progression arithmétique de type géométrique des naissances suivant l'origine ethnique des génitrices. Un changement visible de la substance du peuple européen français est à l'œuvre. Compare donc les images d'archives de la TV avec les images actuelles. C'est saisissant. Il n'est pas nécessaire d'observer l'équipe de France bleu nuit. A ce rythme là, dans 3 générations, il sera interdit de consommer du jambon dans le pays d'Astérix.

    Donc une modernité politique assumée est précisément celle qui génère un sentiment de force et de joie chez ses citoyens, et des conditions où les droits de l'homme sont avant tout les droits du citoyen. Trop facile de nous désinformer en nous faisant avaler l'énormité suivant laquelle nous aurions besoin encore d'immigration au prétexte que nos populations sont vieillissantes.

    Moins de baises stériles Mesdames, moins d'avortements, plus d’allocations de revenus pour les jeunes femmes qui suivent un enseignement supérieur et qui désirent enfanter, plus d'enfants de souche, moins de divorces et tout ira mieux dans 25 ans.

    La masculinité ne se réduit pas à la baise et au plaisir d'entendre sa meuf jouir en étant certain qu'elle ne simule pas. La notion du père est d'une autre nature, d'une nature plus spirituelle, plus grande, plus haute, plus distante, plus noble. Il est vrai que dans la modernité dégénérée actuelle tout est mis à plat, tout glisse, une seule dimension subsiste : l'horizontalité. A contrario, la dimension masculine, la paternité c'est encore un peu de verticalité qui reste dans nos sociétés.

    Tout est là. Nous voulons réintroduire de la verticalité dans les rapports sociaux, de la commande dans les réseaux. Cette généralisation de la notion d'égalité et des droits pour tous c'est l'esprit du nihilisme qui est à l'œuvre. Pendant ce temps le mondialisme apatride s'étend au profit de la surclasse. La classe moyenne locale est complètement baisée, divorcée, au chômage, surendettée, paupérisée, tiersmondisée. Dans cette dérive là, la femme est instrumentalisée par le système. Ce serait bon qu'elle prenne conscience de sa responsabilité. Pour cela, il faut la rééduquer dans le sens de l’innocence du devenir de l’Occident.

    RépondreSupprimer
  88. Une réponse aux père de ses enfants.

    J'avoue que ton pseudo "père de mes enfants" me rassure et m'interpelle tout à la fois. Voilà la puissance paternelle réaffirmée, revendiquée. Il doit y avoir un sacré vécu dans ce choix de pseudo, ou un esprit de résistance très fort à l’œuvre.

    Il était temps de s'affirmer dans sa moderne paternité, dans un contexte où la notion de "père de famille" et celle d'autorité paternelle n'existent plus. Tu sais très bien que le grand capital ne s'accommode pas de la moindre contrariété, et ne supporte pas le moindre contre-pouvoir. Exit le pouvoir au sein de la sphère privée familiale, comme ailleurs du reste. Tout sera devissé, et mis à plat. Le grand capital c’est de la glisse, de la logistique, cela consomme de l’espace. Cela déteste le temps et le vertical.

    En réalité, nous vivons dans un système post-moderne. La modernité vraie s’est l’invention du père, or le père a disparu depuis 30 ou 40 ans. Donc nous ne sommes plus des modernes. Nous sommes des néo-primitifs féminisés. Nous sommes dans l’esprit du nihilisme, des derniers hommes.

    Les meufs, sont trop libres dans le sens où tu le sais bien, cette liberté ne s'accompagne pas nécessairement d'un accroissement de leurs sens des responsabilités, notamment quand dans les 3/4 des cas, elles obtiennent futilement le divorce et créent les conditions pour chasser le père sitôt le divorce obtenu. Dans ce mouvement nihiliste, elles paupérisent leurs cercles privés. Elles ne savent ce qu’elles font.

    Non les femmes ne sont pas toutes des salopes sauf ma mère. Elles sont tout simplement amorales. Elles ne sont pas immorales, ni morales.

    Elles ont une activité sexuelle débridée; elle ne féconde que rarement; elles avortent beaucoup (140.000 avortements en France chaque année). Pendant ce temps les ressortissantes exotiques reproduisent comme à l'ancienne (merci les allocations familiales, y a bon la France).

    Ce qui est à l'œuvre ici c'est une progression arithmétique de type géométrique des naissances suivant l'origine ethnique des génitrices. Un changement visible de la substance du peuple européen français est à l'œuvre. Compare donc les images d'archives de la TV avec les images actuelles. C'est saisissant. Il n'est pas nécessaire d'observer l'équipe de France bleu nuit. A ce rythme là, dans 3 générations, il sera interdit de consommer du jambon dans le pays d'Astérix.

    Donc une modernité politique assumée est précisément celle qui génère un sentiment de force et de joie chez ses citoyens, et des conditions où les droits de l'homme sont avant tout les droits du citoyen. Trop facile de nous désinformer en nous faisant avaler l'énormité suivant laquelle nous aurions besoin encore d'immigration au prétexte que nos populations sont vieillissantes.

    Moins de baises stériles Mesdames, moins d'avortements, plus d’allocations de revenus pour les jeunes femmes qui suivent un enseignement supérieur et qui désirent enfanter, plus d'enfants de souche, moins de divorces et tout ira mieux dans 25 ans.

    La masculinité ne se réduit pas à la baise et au plaisir d'entendre sa meuf jouir en étant certain qu'elle ne simule pas. La notion du père est d'une autre nature, d'une nature plus spirituelle, plus grande, plus haute, plus distante, plus noble. Il est vrai que dans la modernité dégénérée actuelle tout est mis à plat, tout glisse, une seule dimension subsiste : l'horizontalité. A contrario, la dimension masculine, la paternité c'est encore un peu de verticalité qui reste dans nos sociétés.

    Tout est là. Nous voulons réintroduire de la verticalité dans les rapports sociaux, de la commande dans les réseaux. Cette généralisation de la notion d'égalité et des droits pour tous c'est l'esprit du nihilisme qui est à l'œuvre. Pendant ce temps le mondialisme apatride s'étend au profit de la surclasse. La classe moyenne locale est complètement baisée, divorcée, au chômage, surendettée, paupérisée, tiersmondisée. Dans cette dérive là, la femme est instrumentalisée par le système. Ce serait bon qu'elle prenne conscience de sa responsabilité. Pour cela, il faut la rééduquer dans le sens de l’innocence du devenir de l’Occident.

    RépondreSupprimer
  89. Une réponse aux père de ses enfants.

    J'avoue que ton pseudo "père de mes enfants" me rassure et m'interpelle tout à la fois. Voilà la puissance paternelle réaffirmée, revendiquée. Il doit y avoir un sacré vécu dans ce choix de pseudo, ou un esprit de résistance très fort à l’œuvre.

    Il était temps de s'affirmer dans sa moderne paternité, dans un contexte où la notion de "père de famille" et celle d'autorité paternelle n'existent plus. Tu sais très bien que le grand capital ne s'accommode pas de la moindre contrariété, et ne supporte pas le moindre contre-pouvoir. Exit le pouvoir au sein de la sphère privée familiale, comme ailleurs du reste. Tout sera devissé, et mis à plat. Le grand capital c’est de la glisse, de la logistique, cela consomme de l’espace. Cela déteste le temps et le vertical.

    En réalité, nous vivons dans un système post-moderne. La modernité vraie s’est l’invention du père, or le père a disparu depuis 30 ou 40 ans. Donc nous ne sommes plus des modernes. Nous sommes des néo-primitifs féminisés. Nous sommes dans l’esprit du nihilisme, des derniers hommes.

    Les meufs, sont trop libres dans le sens où tu le sais bien, cette liberté ne s'accompagne pas nécessairement d'un accroissement de leurs sens des responsabilités, notamment quand dans les 3/4 des cas, elles obtiennent futilement le divorce et créent les conditions pour chasser le père sitôt le divorce obtenu. Dans ce mouvement nihiliste, elles paupérisent leurs cercles privés. Elles ne savent ce qu’elles font.

    Non les femmes ne sont pas toutes des salopes sauf ma mère. Elles sont tout simplement amorales. Elles ne sont pas immorales, ni morales.

    Elles ont une activité sexuelle débridée; elle ne féconde que rarement; elles avortent beaucoup (140.000 avortements en France chaque année). Pendant ce temps les ressortissantes exotiques reproduisent comme à l'ancienne (merci les allocations familiales, y a bon la France).

    Ce qui est à l'œuvre ici c'est une progression arithmétique de type géométrique des naissances suivant l'origine ethnique des génitrices. Un changement visible de la substance du peuple européen français est à l'œuvre. Compare donc les images d'archives de la TV avec les images actuelles. C'est saisissant. Il n'est pas nécessaire d'observer l'équipe de France bleu nuit. A ce rythme là, dans 3 générations, il sera interdit de consommer du jambon dans le pays d'Astérix.

    Donc une modernité politique assumée est précisément celle qui génère un sentiment de force et de joie chez ses citoyens, et des conditions où les droits de l'homme sont avant tout les droits du citoyen. Trop facile de nous désinformer en nous faisant avaler l'énormité suivant laquelle nous aurions besoin encore d'immigration au prétexte que nos populations sont vieillissantes.

    Moins de baises stériles Mesdames, moins d'avortements, plus d’allocations de revenus pour les jeunes femmes qui suivent un enseignement supérieur et qui désirent enfanter, plus d'enfants de souche, moins de divorces et tout ira mieux dans 25 ans.

    La masculinité ne se réduit pas à la baise et au plaisir d'entendre sa meuf jouir en étant certain qu'elle ne simule pas. La notion du père est d'une autre nature, d'une nature plus spirituelle, plus grande, plus haute, plus distante, plus noble. Il est vrai que dans la modernité dégénérée actuelle tout est mis à plat, tout glisse, une seule dimension subsiste : l'horizontalité. A contrario, la dimension masculine, la paternité c'est encore un peu de verticalité qui reste dans nos sociétés.

    Tout est là. Nous voulons réintroduire de la verticalité dans les rapports sociaux, de la commande dans les réseaux. Cette généralisation de la notion d'égalité et des droits pour tous c'est l'esprit du nihilisme qui est à l'œuvre. Pendant ce temps le mondialisme apatride s'étend au profit de la surclasse. La classe moyenne locale est complètement baisée, divorcée, au chômage, surendettée, paupérisée, tiersmondisée. Dans cette dérive là, la femme est instrumentalisée par le système. Ce serait bon qu'elle prenne conscience de sa responsabilité. Pour cela, il faut la rééduquer dans le sens de l’innocence du devenir de l’Occident.

    RépondreSupprimer
  90. Me demande pourquoi le féminisme ne réclame pas la parité sur par exemple le champs de bataille...

    RépondreSupprimer
  91. @vision21 : tu as répondu de manière construite (et Bayrouiste ou De Villieriste ? Je saisis difficilement la ligne même si elle est bien sur souverainiste) mais en 4 exemplaires : veille à alléger le blog en supprimant trois de tes copies s'il te plaît.

    @Kami : l'armée française de métier applique bien la répartition sur le terrain de tous les sexes. Sinon ne t'en fais pas ici on ne discrimine pas les bistrots (avant que le lobbying du cannabis ne nous fasse trop pression bien sur, là on pliera !)

    @Harry : laissez les parler ces petits étudiants : quand leurs illusions seront tombées, ils grandiront : c'est aussi de leur âge que de tenir des certitudes de gendarme, de vouloir changer le monde (car on dissimule mal son inadaptation au monde à cet âge-là et faut trouver un prétexte) et d'être viscéralement à Gauche ("celui qui n'est pas à gauche à 20 ans n'a pas de coeur, celui qui l'est encore à 40 n'a quant à lui pas de tête" Clémenceau...)

    @au Général : mes respects mon général comment se porte vos Yvonnes ? Certaines des analyses d'Eric Zemmour recoupent aussi les travaux d'Aymeric Chauprade (les analyses Historiques des idéologies et leurs parcours notamment/ les intérêts géopolitiques des pays). En effet le bistrot dont parlait le père de ses enfants est bien plus prestigieux qu'il ne le pensait...

    RépondreSupprimer
  92. Ho vous savez, l'etudiant en question n'etait pas particulièrement de gauche.

    Des femmes sont integrées dans toutes les armées du monde.

    Kami si vous n'avez pas vu je vous recommande "la meilleure facon de marcher", documentaire sur l'integration de jeune recrues chez les paras...
    Assez edifiant, mais vous avez des jeunes femmes qui sont impressionantes.
    Des hommes lachent et elles tiennent...
    (Le mérite, il n'y a que ca de vrai...)

    Et des sous officiers qui en imposent
    (En plus d'etre sympathiques et vraiment formateurs, "a la dure" ce qui est indispensable dans des unités de ce genre.)

    http://www.youtube.com/watch?v=7bFGX2NXwBk

    (Ou comment traiter une recrue qui se croit a la colo et s'amuse a voler de l'alcool et finir ivre...Il s'en tire bien...)

    RépondreSupprimer
  93. Oh non je ne critiquais pas le positionnement à gauche, je relevai juste une petite généralité dans les universités. Etant un peu chevenementiste je ne vais pas me tirer une balle dans le pied : j'aime une certaine gauche (plus culturelle, historique et idéologique...donc d'un autre temps je l'avoue !).

    RépondreSupprimer
  94. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  95. @A Vision21
    Ta réponse me confirme ce que je subodorais.
    Je paraphraserais donc Desproges (comme tant d'autres avant), on peut de rire de tout mais pas avec tout le monde.

    Avant de tirer ma révérence je répondrais toutefois sur mon pseudo. J'ai deux enfants, je suis divorcé et j'ai "gagné" le titre de père de mes enfants. Je n'ai rien exigé quant à la garde de mes enfants, je l'ai mérité pas par me femme mais par mes gosses. J'entretiens une grande méfiance à l'égard des modèles pseudo-progressistes, mais tout autant, j'éduque mes enfants comme je l'ai décidé sans utiliser de modèle et je n'entends pas imposer mon modèle aux autres. Je suis toujours effaré de voir des point de vue péremptoires comme le tien et des généralisations ne reposant sur rien (ou alors bien souvent sur une expérience personnelle malheureuse). Je rencontre une telle variété d'humains dans ceux que cotoie et de comportement que je ne saurais pas généraliser.

    Donc quand tu me dit "les nanas sont trop libres dans le sens que tu sais bien" je te réponds que non je ne sais pas bien. La morale dont tu parles n'est bien souvent qu'une façade.

    J'ai eu aussi une quantité de relations toutes différentes, de différente nature, mais toujours franche (pour la baise ou plus) je suis peut-être amoral mais il y a eu quelques cocus dans l'histoire aussi. Pour être cru, si tu n'arrive pas à faire jouir ta femme, il ne faut pas t'étonner qu'elle aille chercher ailleurs. Et ca ne date pas d'aujourd'hui.

    Quant à la sexualité soit-disant débridée des femmes, je trouve pour ma part que beaucoup sont encore un peu trop coincés et n'osent pas assez. Et si tu veux un conseil pour ne pas à avoir à te demander si ta femme simule ou pas : applique-toi.

    Le seul commentaire que m'inspire tes remarques sur les ressortissants exotiques sont : y a bon les vieux clichés. Quelques remarques :
    - la souche française ? avec les diverses invasions que le territoire que l'on nomme aujourd'hui France, comment définit-on le Français. N'oublie pas qu'après Astérix les Huns sont allés jusqu'à Montargis. Les fontières et les peuples évoluent, l'histoire est ainsi faite.
    - une progession est soit arithmétique soit géométrique, mon fils le sait ça. Ca prouve que je suis un bon père non ?
    - le peuple européen français exclut les DOM-TOM alors ?


    Salut

    P.S.: les questions sont juste là pour le style, ta réponse ne m'intéresse car je ne la lirai probablement pas.

    RépondreSupprimer
  96. Quelle couardise.

    ça s'échauffe, ça joue des mécaniques ironiques et de chambrage puis ça fuit. comme d'habitude...

    et après on s'étonne que les clivages se font de plus entre les français pour unifier un projet commun...et ça sert l'UMPS bien sur.

    c'est bete je l'aimais bien le père de nos enfants. il voulait faire bien (quelque part dans son esprit) en voulant contredire les positions de Zemmour.

    @vision 21 : en fait tu me fait un peu peur toi ! t'ai relu mais suis vitrifié par tes vues qui se veulent lyriques mais qui sont plutôt guindées et rigides...dans l'autre sens ! Peut etre que la vérité est plus au milieu...pense-y.

    RépondreSupprimer
  97. sectarisme plus que couardise. Enfin l'un peut dissimuler l'autre...

    RépondreSupprimer
  98. @Alex
    J'ai une certaine éducation donc je réponds. Je suis près à discuter et à me moquer mais pas avec n'importe qui. De mon côté j'aurais espéré (et oui) lire d'autres choses que les poncifs que même Jean-Marie n'utilise plus. Je suis même étonné de ne pas avoir vu la mention "le pain des Français". Une étourderie sans doute.

    Quand à ma couardise , je m'attendais à ce genre de remarque surtout dans le contexte de bande qui règne ici (il y a une très bonne illustration de ce comportement dans l'excellent ouvrage sociologique "les Dingodossiers - Tome 1" Goscinny - oui celui qui a créé Astérix - et Gotlib).

    De mon côté, ce que je trouve pas très courageux, c'est de ne pas reconnaître ses propres (dans une relation, je fais référence aux propos de Vision21) et d'aller chercher dans l'époque, la perte de masculinité ou n'importe quelle autre connerie à la mode aujourd'hui, la justification de son propre échec.

    RépondreSupprimer
  99. L'echec massif équivaut selon moi à un problème de société.

    Pas de contexte de bande, mais une grille de lecture somme toute assez identique (voir nos goûts en communs à propos du cinéma et autres divertissements artistiques).

    RépondreSupprimer
  100. @ père de ses enfants : bien sur que tu peux répondre : nulle parade de bizutage tient lieu sur ce blog !

    Pour répondre franchement : tu me réponds mais c'est sur le texte de Vision21 donc c'est à lui qu'il faut s'adresser...Quant à moi je trouve son texte (et relis-moi) rigide et compassé dans son vocabulaire.

    Le fait de s'offusquer c'est se poser un interdit alors qu'il faut déjà etre libre sur tous les sujets à aborder (profiter pleinement du mot "démocratie") et non pas renvoyer cette rigidité qu'elle t'inspire.

    Dépassionner la question extrémiste me semble plus civilisé que le diaboliser (ce que cela porte comme valeurs - et pas comme fantasmes - et comme casseroles aussi - mais tous les partis en ont...: la Gauche (SFIO) n'a t elle pas donné tous les pouvoirs à Pétain ?) Se débarrasser de la colère. Cultiver la mise à l'index ne rend pas service à la démocratie car cela ne fait que renforcer les extrémistes dans leurs convictions - car se sentent victimes - à toute origine d'une colère il y a souffrance c'est bien connu et l'idée est de l'apaiser.

    J'aime aussi beaucoup Gotlieb mais n'invoquez les Dieux que lorsque vous allez vraiment mal, là on ne fait que discuter. Laisser l'offusquation aux vieilles filles.

    Quant à l'appréciation sur la perte de la masculinité , son ancrage existe (la crise des hommes à longueur de rubriques dans les magazines féminins/record de ventes Mars et Venus...) mais il est relatif à chacun d'être juste observé ou vécu. Quant à l'accusation (dure) que vous faites de Vision21 - à savoir qu'il recourt aux analyses de Zemmour pour dissimuler des échecs féminins - ne tient pas pour une sérieuse approche du problème.

    Sinon bon courage pour l'éducation des bambins. (Henri James c'est bien mais la pratique c'est mieux afin de les isoler de leurs fantasmes et de toute cerebralité inconvenue dans l'acte amoureux !)

    RépondreSupprimer
  101. Pardonnez moi si je vous ai quelque peu raillé en parlant de couardise. Derrière un écran il n'est jamais question de courage évidemment.

    RépondreSupprimer
  102. Mon Père, une précision je ne parle que pour moi, meme si je suis pret a discuter avec tout le monde.

    On avise si la discussion n'est plus possible, mais sur un blog, ca n'ira pas loin.

    En ce qui concerne vision 21, je le trouve completement irréaliste dans certains domaines.
    J'ai envie de lui demander s'il trouve les femmes "trop libres", comment il compte y pallier. J'aime les approches concretes et plus ou moins realistes, c'est difficile, mais c'est tout l'interet .
    Ca n'empeche pas que je comprenne qu'on déplore un certains manque du sens des responsabilités.
    Encore faut-il avoir des propositions concretes pour lutter contre ca.
    Vaste programme.
    (Comme dirait Le Général)

    La politique est l'art du possible.

    J'ai deja précisé en ce qui me concerne que je me fichais de la couleur de peau et du sexe des gens, que leurs actes seuls parlaient.

    Dejà eu l'occasion de discuter de facon ouverte et pas en le prenant de haut, avec un membre du FN (Revendiqué, et c'est légal d'etre membre du FN en France, rappel) qui defendait une "Europe ethnique blanche".

    Je lui ait expliqué pourquoi je trouvait ca ridicule.
    La couleur de peau n'est pas une valeur, l'ethnique (Et pourquoi pas le tribal pendant qu'on y est, je laisse ca aux communautaristes), n'est pas la Nation, celle qui se gagne, qui se construit.
    Sans nier ses racines, certes, mais sur des actes, pas sur des acquis, des phantasmes ou des privilèges.
    (Ha les francais et les privilèges...).

    En tout cas, ce qui est sur, c'est que je ne parle que pour moi.

    RépondreSupprimer
  103. A croire que ce blog applique la censure!
    Bien entendu, si le propos est de soutenir cette personne, alors il est normal que ses partisans soient plus nombreux à s'exprimer.
    Toutefois, il n'y a vraiment pas beaucoup de commentaires à l'encontre de Mr Zemmour (j'avoue ne pas avoir lu tous les 100 et quelques commentaires!)

    Alors si les modérateurs adorateurs de ce blog me le permette, j'exprimerai mon avis.

    Ce journaliste politique, de sa fonction première, devenu artiste de cirque, excelle vraiment dans l'art de la rhétorique, ça je ne peux pas lui enlever. Mais là est aussi son plus grand défaut, à savoir l'envie irrémédiable d'avoir raison, et ce, parfois, sans baser ses argumentations sur des connaissances avérées des sujets abordés.
    Et pour conclure, ce qui, je pense énerve le plus la majorité des détracteurs de ce personnage, est qu'il est totalement à l'image de la société actuelle française, ce qui, soit dit en passant me désole profondément.
    Il est désinvolte, ne respecte pas le débat, passe par la force. Il est heureux de clamer son appartenance au partie de la majorité, et à travers ça, son appartenance à la bourgeoisie décomplexée par notre hyper-président. On a l'impression avec lui que les cons d'hier sont les rois d'aujourd'hui. Que la couche populaire est écrasée et que l'ordre des choses n'est pas près de changer mais va au contraire continuer à évoluer dans ce sens.

    Je me permet de dire tout ça que cette querelle pro ou anti zemmour n'est que le reflet du clivage gauche droite dans notre pays.

    Amis zemmouristes sans charisme bonsoir...

    RépondreSupprimer
  104. Pas de censure ici avons-nous déjà répondu! Faut arrêter de fantasmer!

    N'importe quelle opinion est ici permise contrairement aux lieux où les gens prétendent détenir la seule et unique vérité.

    Faut arrêter de reprocher à Eric Zemmour le fait qu'il pense avoir raison étant donné que cette pensée est inhérente à toute l'humanité.

    Pouvez-nous expliquer quelles sont "les connaissances avérées" qui vous permettent de croire que vous avez raison contrairement à lui?

    Eric Zemmour n'est pas à l'image de la société actuelle sinon la majorité de ses idées obtiendraient gain de cause.

    Pourquoi ne devrait-il pas être désinvolte alors que vous l'êtes tout autant que lui?

    Il respecte tellement le débat qu'il ne cesse de le réclamer pendant que vos copains anarchistes crient au retour du nazisme à la moindre critique. La pensée qu'il défend est bien une force en face de tout ce qui rejette la notion de simple réflexion afin d'immédiatement assouvrir la moindre de ses petites envies.

    Depuis quand s'est-il réclamé de l'UMP? Il critique au contraire assez sévèrement le gouvernement en place.

    Le terme d'"omniprésident" collerait mieux à Nicolas Sarkozy.

    Pourrais-t-on cesser de me qualifier (étant un membre actif de ce blog...) de Zemmouriste/Zemmourien ou n'importe quel terme à la con du même genre!?

    RépondreSupprimer
  105. C'est leger votre critique
    (Pas de censure, vous pouvez ecrire ce que vou svoulez du moment qu'il n'y pas d'insultes).

    Ca ne tient pas globalement.

    Sur le coté cirque, je suis d'accord, il est dans le système médiatique, notament chez Ruquier, il est dans un role, ca peut etre caricatural.
    Le système médiatique encourage ca, il a d'ailleurs beaucoup a y perdre je pense
    (Je parle de Zemmour, le système phagocyte n'importe qui).

    Je ne le trouve pas "à l'image" de la societé actuelle.
    On peut le juger representatif d'une partie de la societé, mais il est loin d'etre consensuel.
    Je pense qu'on a le droit d'exprimer son point de vue et de le defendre sans fatalement etre accusé de vouloir "avoir raison".
    Au nom de quoi des "artistes" ou des "people", par exemple auraient-ils plus le droit de donner leur avis que lui ?
    (Ce dont ils ne se privent pas-sans diplome de specialistes-).

    Pas d'accord sur ses passages en force, je crois que dans l'emissions de France O il doit très souvent se battre pour pouvoir s'exprimer, et la plupart du temps laisse les autres finir leur argumentation.

    On peut encore rappeller que Zemmour n'est pas un adorateur de Sarkozy, qu'il a toujours critiqué.

    Par contre il est de droite, ca n'est pas encore un délit.

    Il parle souvent des classes populaires sans aucun mépris, mais avec une vision plutot de droite, c'est clair.
    (CAD, repsect de la loi, du travail-d'ou ses critiques du liberalisme-, du droit et des devoirs, etc...).

    (Et encore des gens de gauche ont la meme vision)

    Je pense que Zemmour quand il est bon est au dela du clivage gauche droite (Il est plutot "souverainiste, tendance gaulienne", pas de n'importe quelle droite).

    Pas mal de gens de gauche ecoutent ce qu'il dit avec interet .
    Kouchner notament quand il lui a prédit qu'il finirait chez Sarkozy...
    (Boutade a part, des gens de gauche l'ecoutent aussi, sans fatalement etre d'accord avec tout ce qu'il dit)

    Ca serait quand meme pas mal de faire mieux si on veut le critiquer efficacement...

    Idem j'aime les debats qu'il declenche, je suis pas "Zemmouriste"

    RépondreSupprimer
  106. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  107. Le problème des gens est de construire rapidement des cases et y mettre des gens à tout prix. Le clivage gauche-droite gengraine l'action de penser (si c'est encore une action pour certains...), ainsi tout le monde reste dans sa case et réfute toute idée d'opposition.
    Pour le terme "zemmourien" il est vrai qu'il renvoit trop à une sorte de zèle, d'adoration, de culte de la personnallité qui ne me convient pas trop car le disait notre maître à tous Platon il faut savoir penser par soi-même (beaucoup beaucoup de gens devraient en prendre de la graine...)

    RépondreSupprimer
  108. Bien d'accord...

    Si encore les gens voulaient bien au moins admetre qu'il y a "DES" droites et"DES" gauches, ca serait un pas appréciable.

    RépondreSupprimer
  109. Cela revient souvent : ceux qui catalysent leur haine de la société sur Zemmour...Et bien si la société ressemblait vraiment à Zemmour, le niveau littéraire et culturel en serait plus qu'élevé, or ce n'est pas le cas.

    Malheureusement ce diagnostic n'est pas le bon. Comme le fait de jumeler Zemmour et Sarkozy : ce ne sont pas du tout les mêmes valeurs qu'ils incarnent (républicanisme français contre libéralisme anglo-saxon).

    Je comprend que le ton docte qu'incarne Zemmour à la télé en énerve plus d'un (et passe pour de l'arrogance Sarkozienne pour certains). Le sentiment que l'on donne d'avoir raison sur beaucoup de choses a toujours énervé : la multitude préfère qu'aucun ne se distingue dans la masse. En même temps cela permet à Zemmour de tenir la dragée haute en télé face à des pros de la com' et en faire un bon polémiste pour le cirque.

    Par contre il n'a pas l'air de faire petit-bourgeois de droite décomplexée cher Kev1 : regardez ses chemises à carreaux. Il y a une modestie populaire chez ce journaliste doublée de valeurs françaises qui disent : cherchez la vraie richesse dans les livres.

    Et ça c'est comme une bonne cave à vin pour un français : n'importe lequel d'entre nous peut obtenir ce trésor national quelque soit sa classe !

    RépondreSupprimer
  110. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  111. Zemmour...j'ai beau être en désaccord total avec la plupart des ses idées (et c'est un euphémisme), j'apprécie particulièrement la manière avec laquelle il les porte et sa démarche!

    RépondreSupprimer
  112. Bravo Mr ZEMMOUR, votre analyse de la société Française depuis 1976 et des changements imposés par le rapprochement familial et le droit du sol, et celle sur l'intégration socialo qui a ruinée la République sont on ne peut plus justes...Oui 55 millions de Français nés avant 1976 ne sont plus écoutés et représenté, seules les association issues du communautarisme font lois!!!Et si on ne pensen pas comme elles, on est des "fascho", alors oui continuez à défendre la Majorité invisible, car celle-ci pourrait bien prendre un jour les armes si on continue à la dénigrée!! Et là, attention, se sera un déferlement de violence, autre que les rigolards de branlos des banlieues...Sarko c'était l'espoir d'être écouté et de vouloir revenir aux vraies valeurs!Mais ses actions sont du pipi de chat à coté des discours de son conseiller, et cela lui coutera sa place de dans 3 ans...55 Millions de Français fidèle aux idée de la vraie France étaient derrière lui, même si tous n'ont pas voté pour lui, et lui, il recule et plie devant les précheur étrangers venus se cacher dans les associations minoritaires pour mieux cracher leur venin anti-républicain et anti-français..Ne baissez pas les bras ZEMMOUR? SINON LA fRANCE SE DECHAINERA CONTRE CES MINORITES AGISSANTES,SUFFIT QU'UNE CRISE LES METTENT A POILS ET HOP 1936 recommencera...

    RépondreSupprimer
  113. "Vous êtes l'idiot utile du capitalisme" ! Ou comment démontrer en 3 phrases qu'on a un crétin en face de soi.

    Parfait !

    RépondreSupprimer
  114. Sauf que l'alternative au capitalisme n'existe pas.

    Ce genre de declaration n'a que l'interet de mettre a jour les faux semblants d'une certaine gauche.

    Economiquement tout le monde est de droite aujourd'hui.

    Au moins Zemmour permet de voir ca clairement.

    RépondreSupprimer
  115. Zemmour est assez bon dans le dernier "ca se discute".

    Le coté anti-flic traditionnel des francais et les problèmes d'autoritarisme poussent les gens dans leur retranchement sur leur civisme.

    Combien de fois faudra-t-il dire que les policiers essaient de faire leur travail, que beaucoup de leurs erreurs viennent d'en haut.

    Des politiques.

    Et SURTOUT: un policier se doit de respecter la loi.
    La plupart le font, il faudrait ouvrir les yeux la dessus, c'est usant de voir les gens respecter la police uniquement quand ils ont besoin d'elle.
    (Il se trouve qu'on a de plus en plus souvent besoin d'elle).

    Beaucoup de policiers en soufrent.

    Un mafieu lui, il respecte quoi ?

    RépondreSupprimer
  116. Sur le fond que soulève Eric Zemmour, il ne fait que dire tout haut ce qui se dit tout bas. J'apprécie, est peut-être incomplet ou trop restrictif. Je souhaite simplement apporter mon soutien à Eric Zemmour, sur son dernier livre qui pose des questions bien d'actualité et surtout casse un tabou médiatique. L'absence de véritable décision et action réelle concernant l'intégration en France pose un grave problème à moyen terme si l'on n'y prend pas garde, et sans pour autant faire du racisme. Nos Républiques n'ont aucune comparaison avec d'autres régimes ou pays se réclamant de la démocratie. Les anglo-saxons en sont bien un exemple. Nos Républiques ont accouchées tout au long du siècle dernier et surtout après 1945, d'une série de mesure de solidarité nationale qui sont sans aucune comparaison avec d'autres pays. J'oserais même dire que nous sommes le seul pays au monde à redistribuer des aides sociales conséquentes et ne pouvant que susciter l'envie d'en profiter, par n'importe quel moyen pour y parvenir. Deux "filières" légitimes : le droit du sol, incontestable et les papiers afin de pouvoir bénéficier à gogo de toutes les aides sociales. En connaissant bien ses droits (les devoirs n'étant pas contractuels) il est possible de modifier ou d'adapter la vie d'une famille pour qu'elle puisse bénéficier pleinement de tous les avantages, d'autant plus qu'ils sont exonérés d'impôts sur le revenus. Depuis le droit au regroupement familial, légitime, incontestable dans le pays des droits de l'homme et la "générosité" de la France, ces familles regroupées arrivent légitiment avec leurs coutumes dans leurs bagages et l'attrait très humain, des avantages sociaux pour tous les cas de figures qui peuvent aussi s'adapter aux contraintes pour y accéder, au moyen la sécurité de vivre bien, en famille et débourser le minimum. Là, où la situation se complique c'est la non perception, pour la plus part, du mode de fonctionnement de la solidarité Française à travers l'État lui-même puisque c'est lui qui redistribue. A terme si une certaine intégration n'est pas plus recadrée, sans pour autant faire de la répression et compte tenu de l'attitude communautaire et de ses dérives naturelles qui s'installe progressivement (enseignement, encadrement religieux payé par plusieurs gouvernements et sans contrôle des contenus diffusés hebdomadairement aux groupes) le système de solidarité ne peut qu'imploser, ne serait-ce que par un volume en progression constante dans le nombre de bénéficiaires et sans contrepartie d'une progression des participants aux versements pour les recettes. L'implosion est d'autant plus inévitable à court ou moyen terme que l'on ne comptabilise nul part les recettes par foyer au nom de la sacro-sainte liberté individuelle. Le communautarisme en France pourquoi pas, mais sommes-nous prêt à l'accepter dans la totalité de sa réalité et de son organisation, des états dans la République, et ne plus être solidaire les uns des autres, particulièrement la classe moyenne?
    Merci Monsieur Eric Zemmour.

    RépondreSupprimer
  117. je ne crois pas qu'il faut monter un club de supporter dans cette émission même si la réaction de ces jeunes - (le public) - est parfois consternant de bétise - le débat doit être "engagé " mais équitable - des hués + des invités souvent solidaires les uns des autres contre zemmour et parfois Ruquier et Naullau qui s'y mettent, ce n'est plus un débat démocratique mais une parodie de justice - je me demande comment Zemmour fait pour supporter tout cela ? - C'est clair, zemmour n'a pas besoin qu'on l'idolatre, c'est stupide, ce n'est pas un gourou mais un homme qui expose - (enfin) des idées qui sont les nôtres, tous ceux qui en ont assez du politiquement correct, de la langue de bois, de la pensée unique de la gauche, des bobos du bizness et autres intellos du même accabit-pseudo humanistes - peut-être, qu'une pétition, un courrier ou autres dans ce sens, à l'émission de Ruquier en faisant savoir que parmis les fans de l'émission au demeurant excellente, beaucoup partagent l'avis de monsieur Zemmour et ne comprennent pas la raison de ces hués du public, ni la raison pour laquelle les autres invités qui ne sont pas concernés par le débat se sentent toujours obligés de l'agresser, c'est trop facile de se liguer contre une seule personne, cela est un manque de respect vis a vis de zemmour - (peut-être au fond qu'il s'en fiche) mais aussi vis à vis des télespectateurs qui partagent ses opinions et qui malheureusement ne peuvent pas répondre -

    RépondreSupprimer
  118. Le public est aux ordres de Ruquier et on connait ses opinions

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam, les liens vers d'autres sites ainsi que tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.