dimanche 11 mars 2012

Eric Zemmour dans "Ça se dispute" sur I-Télé le 10 Mars 2012


- Nicolas Sarkozy : Chef d'état...d'âme
- Jean-Luc Mélenchon : La veille du grand soir ?
- Présidentielle : Une campagne nulle ?


- Présidentielle : Une campagne nulle ?
- Présidentielle : People - La grande drague

Merci à Screensports pour la mise en ligne.

.

9 commentaires:

  1. Domenach est un pauvre type sans intérêt qui n'arrive pas à la cheville de Zemmour. Maintenant il l'agresse pensant deja qu'il a gagné. Ne jamais vendre la peau l'ours. J'admire le calme, l'intelligence et le self contrôle de Zemmour.

    RépondreSupprimer
  2. harry callahan11 mars 2012 à 20:34

    "Maintenant il l'agresse pensant deja qu'il a gagné."

    Domenach fait semblant de ne pas savoir que Zemmour n'est pas pro Sarkozy et l'a meme passablement etrillé, et ce regulierement...

    Zemmour est journaliste, il n'a pas a prendre parti directement, et j'espère qu'il ne le fera jamais.

    Apres tout Zemmour pointe suffisement que la difference entre Hollande et Sarkozy, sur pas mal de points, n'est pas si grande...

    RépondreSupprimer
  3. -1 DOMENACH
    (HARGNEUX ET FALLACIEUX)

    +1 ZEMMOUR (COHERENT ET CALME FACE AUX AGRESSIONS)

    RépondreSupprimer
  4. Pauvre Domenach : qu'en pense t il après le discours de Villepinte !!!!!!

    RépondreSupprimer
  5. Le soutien de Domenach pour Hollande est tellement flagrant qu'il se sent obligé de faire passer Zemmour pour le soutien de Sarkozy, histoire de créer une solidarité de journalistes vendus.
    Sauf que Zemmour ne soutient pas Sarkozy. Il a même énormément de reproches à lui faire notamment au niveau du laxisme face à la perte de souveraineté nationale (la nouvelle par rapport à Schengen va lui faire plaisir). Certes Zemmour sera encore moins favorable à la gauche, mais au moins il n'est pas partisan au point de pousser l'audience à choisir un candidat.

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  7. Emission très intéressante!


    N°1: Lorsque Sarkozy dit qu'il arrêtera la politique s'il perd son poste actuel n'est selon moi pas une phrase qu'il balance aux élécteurs, mais aux politiciens n'étant pas de gauche qui perdaient leur place (même s'ils en ont en vérité marrent de l'auto-censure que pratique l'UMP sur eux par notamment le biai de la purge sauvage) s'ils ne le soutenaient pas. En voilà un joli d'arbre sans branches vivaces...

    N°2: Le débat n'intéresse plus beaucoup de gens car les élécteurs de tous bords se radicalisent à cause du fait que les principaux candidats sont de fortes personnalités, mais aussi parce que l'idéologie actuelle encourage les gens à faire partie de communautés toutes plus nuisibles les une les autres qui ne sont rien d'autres que des tribus n'ayant le pouvoir de changer la donne.

    N°3: Domenach pense que ce qui est dit en "off" par les politiques est forcément la vérité alors que ce n'est rien d'autre que de la stratégie. N'importe qui suivant les chroniques politiciennes sait que tel "off" sera répété par tel journaliste en quête de reconnaissance du publique. Il a de plus les symptomes de la boboïte aigue car ne sachant à plusieurs reprises choisir entre masculin et féminin...

    N°4: Le replis permet, lorsqu'il est correctement utilisé, d'avoir un recul sur les événements qui dote en même temps son employeur d'une vision d'un possible avenir grandiloquant.

    N°5: Il n'y a que moi que cela ennui considérablement d'entre le mot "people" qui est une méprise faite envers le véritable "peuple" vivant de son travail et non du parasitisme?

    N°6: Domenach pense "s'inscrire" dans l'histoire alors qu'elle a disparue...


    Kami

    RépondreSupprimer
  8. Domenach est très souvent dans le déni de la réalité, lequel déni trouve, probablement,ses origines dans son idéologie de gauche (ou de bobo).

    Ainsi,Domenach oublie ( il oublie par réflexe d'autodéfense, ce qui lui évite la schizophrénie) que c'est la gauche qui a beaucoup privatisé et remis entre les mains du marché nos entreprises publiques qui rapportaient des devises à l'Etat.

    Laurent a dit...
    "Le soutien de Domenach pour Hollande est tellement flagrant qu'il se sent obligé de faire passer Zemmour pour le soutien de Sarkozy, histoire de créer une solidarité de journalistes vendus".

    Moi aussi,j'ai toujours eu cette impression là. Je ne suis donc pas le seul à le penser.

    RépondreSupprimer
  9. Domenach est très souvent dans le déni de la réalité, lequel déni trouve, probablement,ses origines dans son idéologie de gauche (ou de bobo).

    Ainsi,Domenach oublie ( il oublie par réflexe d'autodéfense, ce qui lui évite la schizophrénie) que c'est la gauche qui a beaucoup privatisé et remis entre les mains du marché nos entreprises publiques qui rapportaient des devises à l'Etat.

    Laurent a dit...
    "Le soutien de Domenach pour Hollande est tellement flagrant qu'il se sent obligé de faire passer Zemmour pour le soutien de Sarkozy, histoire de créer une solidarité de journalistes vendus".

    Moi aussi,j'ai toujours eu cette impression là. Je ne suis donc pas le seul à le penser.

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam, les liens vers d'autres sites ainsi que tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.